Peine des Faunes

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 25 août 2022 | Archivage 24 août 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #PeinedesFaunes #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Peine des Faunes nous plonge dans la vie quotidienne d’une famille tanzanienne en 1986. Rébecca élève huit enfants. Sa fille aînée, Maggie, rêve d’étudier à l’université. Mais Rébecca entre en lutte contre une compagnie pétrolière sur le point d’exproprier les habitants de son village natal. Son départ précipité fait brutalement basculer le destin de Maggie et pose la première pierre d’une tragédie familiale s’étirant sur cinq générations.

De la Tanzanie des années quatre-vingt à l’Écosse contemporaine, Peine des Faunes est une ode poétique à la fragilité de la condition humaine et un urgent plaidoyer pour le vivant. Tissant ensemble les thématiques féministe et environnementale, Annie Lulu brosse une galerie de portraits de femmes inoubliables, dont le combat pour la liberté et la justice finira par être récompensé.

Peine des Faunes nous plonge dans la vie quotidienne d’une famille tanzanienne en 1986. Rébecca élève huit enfants. Sa fille aînée, Maggie, rêve d’étudier à l’université. Mais Rébecca entre en lutte...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782260055044
PRIX 21,00 € (EUR)

Vos liens

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Magnifique deuxième roman d’Annie Lulu, dont le très remarqué premier roman La mer noire dans les grands lacs m’avait déjà impressionnée.

C’est en Tanzanie que se plante le décor initial. Alors que Margaret pense convoler en justes noces avec son amoureux de toujours, sa mère Rébecca quitte la maison pour rejoindre sa famille sur des terres ancestrales menacées par un groupe pétrolier avide et peu sensible aux conséquences écologiques d’un tel chantier. Rébecca se bat auprès de sa mère, Omra, dont la cécité est compensée par une sensibilité hors du commun. Lorsque Rébecca rejoint son mari, il est trop tard, les fiançailles de Margaret ont été rompues et elle a épousé Samuel, qui ne découvrira beaucoup plus tard que sa première fille n’est pas de lui. C’est le début d’une descente aux enfers pour Margaret …

Sur fond de drame écologique, Annie Lulu nous parle de la violence conjugale, de la folie d’un homme dont l’intelligence est limitée à quelques préceptes transmis par une tradition non réfléchie. Les conséquences en seront terribles, et se traduiront pendant des années par des troubles psychiques et une crainte des hommes qui confine à la haine.

Au cours du récit se développe le thème du végétarisme, qui, avec le temps qui passe et l’évolution inquiétante de la planète, devient quasiment la seule solution possible. Au prix d’un combat acharné des pros et des antis.

Avec une écriture précise, sans grandiloquence, mais avec une authenticité remarquable, l’histoire vous marque au fer rouge.

On aime aussi cette tendance qui fait que le récit se poursuit au delà de la période actuelle, et qu’ainsi le sort puisse être conjurer.


Belles figures de femmes, ardentes dans le combat, mais aussi victimes de traditions et d’une éducation masculine qu’elles ont souvent contribué à forger. « Ce sont les mères qui élèvent les tueurs ».


313 pages Julliard 25 Août 2022
#PeinedesFaunes #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :