Nos identités, celles qu'on nous impose et celles qu'on cache

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 13 avr. 2022 | Archivage 14 avr. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Nosidentitéscellesquonnousimposeetcellesquoncache #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

6 autrices, 6 voix de la diversité, réunies par l’association Diveka et Rageot.

Voici mon identité ! Elle était gommée, bafouée ou méprisée. On m’avait rendu.e invisible, inaudible. Ma voix éclate ici. À votre tour, faites-entendre la vôtre pour que les diversités jaillissent !

6 autrices, 6 voix de la diversité, réunies par l’association Diveka et Rageot.

Voici mon identité ! Elle était gommée, bafouée ou méprisée. On m’avait rendu.e invisible, inaudible. Ma voix éclate...


Formats disponibles

FORMAT Autre
ISBN 9782700278637
PRIX

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Les éditions Rageot collaborent dans ce recueil avec l’association Divéka qui promeut la diversité au sein de la littérature jeunesse et des littératures de l’imaginaire. Iels proposent plusieurs ateliers et formations pour les auteurices et illustrateurices ainsi que d’autres acteurs·rices du monde du livre, abordant les thèmes des diversités culturelles, mélaniques, d’identifications sexuelles et le sujet du handicap & comment l’aborder. Ce recueil jeunesse propose diverses histoires de six autrices promouvant leurs identités. Je remercie le site Netgalley et les éditions Rageot pour le service presse numérique, ce recueil sort le 13 avril.

L’association Divéka et les éditions nous offre un beau recueil sur les identités et que nous devons êtres fièrs·res de les avoir. Chaque nouvelle est écrite par une autrice concernée venant de milieux différents : le théâtre, la musique, le journalisme, etc. Un ouvrage jeunesse que j’ai beaucoup apprécié et à mettre entre toutes les mains, des enfants et des parents. Toutefois, je n’ai plus l’habitude de lire des livres jeunesse et donc, j’ai eu un peu de mal à me remettre dans le bain pour les premières nouvelles. Après, la lecture a été plus fluide et agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comme indiqué, on ne peut pas parler ici de roman, puisqu'il s'agit en fait d'un recueil contenant 6 nouvelles autour d'un thème commun : l'identité. Un vaste sujet, traité avec beaucoup de pédagogie et de sensibilité par les autrices.

Chaque histoire est différente et propose des personnages variés, aux multiples facettes, des êtres humains crédibles donc. On s'attache plus ou moins à eux, en fonction de nos habitudes, de nos préférences, mais surtout de ce qui fera le plus écho en nous, même si on les aime tous au final.

Les nouvelles sont courtes et dynamiques, elles nous emmènent peu à peu vers la conclusion, toujours très belle, après plus rebondissements. On peut par exemple trouver des histoires d'amitiés, d'amour qui commence, de vampires, de lien mère-fille pas toujours évident, de jeux vidéo... Bref, tout un panel de diversité, aussi bien au niveau des personnages que des récits !

Ce que j'ai aimé dans cet ouvrage, c'est qu'à travers ces histoires, on retrouvera tous certainement une ou plusieurs part de nous. Les nouvelles n'ont pas d'autre lien que le thème, pourtant on peut se retrouver dans chacune d'entre elles tant les personnages sont riches. Et je ne parle pas que des principaux, les secondaires ont aussi leur importance !

Pour moi, ce livre prône la différence, encourage à s'assumer tel que l'on est, mais prouve aussi que l'identité est une notion complexe, qui ne se résume pas qu'à une seule définition, ou une seule case... Et, si on prend un point de vue opposé, il peut aussi ouvrir les yeux sur certaines réalités qui nous échappent.

Vous l'aurez compris, l'association Diveka et Rageot ont réalisé un très joli travail, porteur de messages forts, mais surtout d'espoir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Touchée j’ai été par ces histoires, ces six récits qui nous parlent de jeunes femmes que l’on ne voit pas, que l’on ne veut pas voir ni à la télévision, ni au cinéma, ni dans les romans, ou si peu. Si on les voit, c’est trop souvent pour correspondre à des clichés, ou bien pour leur demander de se fondre dans le moule.

Ce n’est pas le cas ici. Ces héroïnes sont différentes par ce qu’elles sont elles-mêmes, dans une société qui n’est pas forcément prête à les accepter telles qu’elles sont, prompte à demander qu’elles soient « comme tout le monde »- ainsi dans « Un latte, s’il vous plaît » de Jennifer Padjemi, qui montre à quel point deux étudiantes peuvent avoir des préoccupations différentes, loin, parfois de ce qui est attendu, pour des étudiantes.

Il est question aussi de transmission, comme dans la tendre nouvelle « La poésie du bubble tea » de Grace Ly. Il est question de moments de convivialité entre l’héroïne et ses amies, il est question aussi de cette interrogation que l’on a toutes entendues, surtout si l’on a un prénom « différent » : d’où vient-il, pourquoi tes parents t’ont appelé ainsi ?Deux titres de récits avec des noms de boisson – ce que l’on aime boire nous définit-il ? Peut-être.

Il est question aussi de transmission das la nouvelle « L’initiation » d’Aya Cissoko, dialogue entre une mère et sa fille. « Voyage entre les mondes » de Sarah Saysouk est une nouvelle qui fait la part belle non seulement à l’intertextualité, mais aussi aux liens entre le virtuel et le réel. J’ai gardé pour la fin Hors du terrier de Nocturne, mon récit préféré, et c’est pour cela que je n’en dirai pas plus sur lui.

Merci aux éditions Rageot et à Netgalley pour leur confiance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est doux, c'est puissant. Les histoires font rire et rêver, donnent parfois la larme à l'oeil, mais le fil conducteur, c'est vraiment le sentiment de puissance qui s'en dégage.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec sa couverture vitaminée et son titre qui claque comme un slogan, j’ai tout de suite eu envie de lire ce livre et les éditions Rageot m’ont fait l’honneur de me permettre de le lire avant sa parution. C’est un projet intéressant, celui de donner
Et j’ai bien aimé me plonger tour à tour dans ces six petites nouvelles. 3 nouvelles de personnes connues (mais pas nécessairement écrivain.e.s) et 3 nouvelles lauréates d’un concours dont le thème a donné son nom au livre. Bien sûr, comme c’est de mise dans ce genre de livre, les nouvelles sont assez disparates, même si elles touchent au même sujet. Des nouvelles destinées à des jeunes, certes, mais certaines pour des collégiens, d’autres pour de jeunes étudiants, le spectre est large, tout comme la façon d’approcher le sujet : de la scène de théâtre à la bit-lit, là aussi le spectre est large. Des nouvelles qui m’ont touchée, fait sourire, rendue triste ou qui ne m’ont pas vraiment parlé, ce spectre-là aussi est large.
Mais au final, c’est un petit recueil de nouvelles qui permettra à certains jeunes de se sentir moins seul.e.s dans leur propre quête d’identité. Un livre qui fait aussi réfléchir sur les stéréotypes de notre littérature, jeunesse ou adulte, et c’est le but de l’association qui s’est liée à l’éditeur Rageot pour ce livre, <a href="http://www.diveka.fr/">l’association Divéka</a> qui œuvre pour la diversification des modèles véhiculés par la culture, qu’elle soit littéraire ou autre.
Ce livre n’est pas à lire pour ses qualités littéraires, mais il vaut le détour. En tant qu’adulte, ce livre m’a intéressé pour ce qu’il dit de la littérature et parce qu’il aiguise la vigilance de la lecteurice que je suis . Pour les plus jeunes, c’est une lecture qui peut faire grandir, que l’on soit soi-même porteur d’identités difficiles à affirmer ou à faire cohabiter ou non : cela peut donner de la force, agrandir l’espace des possibles, ou tout simplement rendre sensible à des questions que l’on ne se posait pas jusqu’alors. Intéressant, vraiment, et j’espère que les jeunes lecteurs seront nombreux à s’en saisir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel plaisir de lire ce recueil : formé de 6 récits de fiction qui mettent en lumière des jeunes (des collégiens au jeunes adultes) qui prennent conscience que leurs "différences" (ethnies, sexualité, classe societale, neurodivergence...) ne doivent ni les limiter, ni les définir, tout en étant une force et quelque chose dont on peut être fier.

S'assumer quand est on est jeune est dur, encore plus dans un pays où il est compliqué de parler d'identité et de race par exemple. J'espère que ce livre va pousser ces lecteurs à une réflexion personnelle et donner envie de s'enrichir avec d'autres lectures/podcasts etc. Des pistes qu'ils vont pouvoir retrouver dans les biographies des auteures à la fin du livre, super!

Ecrits par 6 personnalités différentes, nous avons vraiment 6 "points de vue" différents, j'aurais voulu avoir quelques récits en plus pour avoir encore plus de diversité. J'espère qu'un deuxième tome verra le jour!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un recueil de nouvelles que j’avais envie de découvrir depuis que j’ai entendu parler du concours d’écriture ❤️  Il y a un passage dans la préface qui m’a énormément marquée et je voulais le partager ici : « Un livre à lui seul ne permettra jamais de représenter la pluralité et la complexité de nos identités. Seule la multiplicité des voix et des supports permettra de tendre vers de meilleures représentations. »

La nouvelle en tant que genre n’est pas quelque chose que j’ai l’habitude de lire mais c’était effectivement le choix parfait pour un ouvrage de ce type. On retrouve dans ce livres 6 histoires complètement différentes, liées les unes aux autres par ce titre, ce thème qui dessine comme un fil rouge entre les différentes voix. Nos identités. C’est un appel à la reconnaissance mais c’est beaucoup plus que ça. Ce sont six âmes qui nous ouvrent la porte de leur univers et nous invitent à l'intérieur.

Certaines m’ont évidemment parlé plus que d’autres mais j’ai trouvé qu’elles apportaient toutes un petit quelque chose au recueil et je suis ravie d’avoir pu le lire. C’est un livre à remettre entre toutes les mains. Je suis très heureuse qu’il puisse voir le jour !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre qui nous fait traverser pleins d'émotions, les histoires sont poignantes, parfois on rigole, parfois on a la larme à l'œil.
Les sujets abordés sont très intéressant. On y retrouve beaucoup des diversités culturels. On aborde le racisme, l'handicap, les identités sexuelles etc.
Je conseille fortement pour les ados !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous nous trouvons face à un recueil de nouvelles, beaucoup plus complexe à traiter qu'un autre ouvrage pour la simple et bonne raison qu'il est composé de plusieurs plumes et donc de plusieurs styles littéraires. J'ai trouvé l'idée de parler des identités absolument brillante ! Le but est de permettre à des plumes invisibilisées et stéréotypées de se montrer, partager leurs cultures, des expériences, ainsi que de montrer toutes les identités qui composent notre société normative.

J'ai adoré cette initiative, c'est important que chaque personne se sente représentée, que chacun puisse se sentir compris et entendu. Chaque histoire propose des personnages variés et des thèmes aussi bien importants qu'intéressants ! Le recueil permet de sensibiliser mais également de faire de la pédagogique, je pense qu'il serait parfait dans les CDI des établissements scolaires !

On ne nous dresse pas un portait magnifique et idéalisé de notre société mais plutôt une vision honnête et réel avec des personnages qui nous ressemblent. Les histoires traitent de problèmes réels mais souvent mis sous silence ce qui n'est pas normal. Je pense que tout le monde peut se retrouver dans ce recueil !

Je pense que ma nouvelle préféré a été "Voyage entre les mondes" de Sarah Sayouk ! Je me suis beaucoup reconnue dans le personnage principal, en particulier par son besoin de s'échapper dans un monde imaginaire pour être lui-même et se sentir bien. Il y avait quelque chose de beau et de déchirant dans ce texte, j'ai été très touchée !

C'était doux et puissant, un recueil coloré aux couleurs de différentes problématiques qui peuvent toucher bon nombre de personnes !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette lecture je l’ai longuement attendue. Et je compte bien l’acheter en librairie dès que possible. Car outre l’importance essentielle de ce genre d’ouvrage, j’ai adoré !
Chaque nouvelle à ses particularités, sa voix. Chaque auteur.ice raconte avec son regard une histoire forte qui fait part d’un bout de leurs vécus. Ma préférée a été celle avec Le Terrier. Qui, outre l’aspect fantastique que j’ai beaucoup aimé (j’adorais un roman complet autour de cette histoire d’ailleurs !), c’est aussi car il traite de la question queer, avec une représentation saphique qui plus est !
A contrario, l’une des nouvelles m’a laissée plus mitigée. Non pas qu’elle soit moins bonne. Mais la forme a rendu, pour moi du moins, le texte moins agréable et fluide à lire. Celui ecrit en forme théâtrale. Le propos me semblait moins accessible dans cette façon de présenter le texte. Mais, pour autant, le propos reste pas extrêmement important : l’aspect generationnel, les conséquences de l’immigration sur la descendance, les divergences de visions entre la mère et la fille.

J’espère que les auteur.ices de ces textes auront la possibilité, si iels le souhaitent, d’exploiter plus loin encore le propos de leur nouvelle pour en faire un roman ou toute autre forme de texte, car certains sont vraiment prometteurs et intéressants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je me suis retrouvée confrontée à six nouveaux points de vues qui me font découvrir de nouvelles choses dans ce livre et j'ai adoré les voir. Les six autrices ont su mettre le doigt sur des émotions, des sentiments bien particuliers et ce fut intense et intéressant de les découvrir au fur et à mesure.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comment ne pas être attiré par cette couverture, mais aussi ce titre qui est très évocateur de ce qui nous attend dans ce recueil ? Comment ne pas être attiré par ces 6 histoires qui font la part belle à la diversité ? C’est difficile de résister et ce serait dommage car ce recueil est un coup de cœur.

Nous nous retrouvons donc face à une collaboration entre les Éditions Rageot et l’association Diveka qui a pour objectif de valoriser la littérature jeunesse ainsi que toutes les œuvres culturelles faisant la part belle à la diversité, quelle qu’elle soit.

Ce recueil, c’est aussi l’occasion de donner une opportunité à de nouvelles voix et des nouvelles plumes de se faire connaître et d’émerger. Vraiment, je salue cette initiative, et je noterai les noms pour les découvrir à nouveau. Nous nous retrouvons face à une préface écrite par l’association Diveka qui nous explique vraiment le but de ce recueil et c’est une très bonne idée pour nous permettre de nous immerger encore plus dans les nouvelles.

Souvent, quand je lis un recueil, je vous parle de chaque nouvelle, ici, je vais déroger à la règle, car je risquerais de me répéter. Par contre, retenez bien ces noms, car c’est très important. Les nouvelles ont été écrites par Aya Cissoko, Grace Ly, Noamikado, Hawa N’Dongo, Nocturne, Jennifer Padjemi et Sarah Saysouk. Ces personnes sont, en effet, très peu connues et pourtant, quand on lit leur biographie à la fin du roman, on se rend compte qu’elles n’en sont pas là à leurs débuts.

On va donc se retrouver face à six histoires très différentes, mais que j’ai toutes aimé découvrir. Je ne saurais donner une préférence à l’une ou l’autre, elles sont toutes égales et très bien écrites. Chaque nouvelle nous offre des personnages très différents et qui ont tous une différence par rapport aux autres que l’on découvre dans la nouvelle et c’est cette différence qui fait la richesse de chaque texte.

A chaque fois, j’ai été touchée par ces histoires qui font tomber les clichés et qui font réfléchir sur le fait de s’accepter tel que l’on est et également d’accepter l’autre tel qu’il est. Les thèmes y sont abordés avec beaucoup de justesse et je pense que chaque jeune en quête d’identité pourra s’identifier à l’un ou l’autre des personnages ou pourra se retrouver dans une des nouvelles voire même plusieurs.

J’ai vraiment été prise par ces histoires et j’ai eu énormément de mal à lâcher ce recueil. Arrivée à la fin, j’en redemandais. Il faudrait vraiment plus d’initiatives comme celle-ci, car elles sont tout à fait intéressantes.

Bref, si vous cherchez un petit recueil qui va vous faire réfléchir ou si vous connaissez un jeune en quête d’identité, n’hésitez pas à découvrir ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En 2021, Diveka et Rageot se sont associés pour lancer un concours d'écriture et donner ainsi la parole à de nouveaux talents invisibilisés ou stéréotypés par une société normative.

Les trois autrices ayant remporté ce concours sont publiées dans "Nos identités celles qu'on nous impose celles qu'on nous cache" aux côtés des trois ambassadrices du projet.

La poésie du Bubble Tea - Grace Ly
Hors du terrier - Nocturne
L'initiation - Aya Cissoko
Voyage entre les mondes - Sarah Saysouk
Un latte, s'il vous plaît - Jennifer Padjemi
La photo de classe - Hawa N'Dongo

J'ai eu grand plaisir à lire cet ouvrage qui offre des textes différents, un regard propre à chaque autrice qui a décidé de mêler à son récit fiction et réalité, culture et tradition, communauté et vécu personnel.
J'ai apprécié la lecture de chaque texte mais mes deux chouchous sont "Voyage entre deux monde" et "La photo de classe".

Rageot s'était déjà associé à Causette pour "Ceci est mon corps" et "Ceci est mon cœur" deux recueils de nouvelles qui font également la part belle aux autrices et leur vécu de femme.

Merci beaucoup aux éditions Rageot pour cette lecture et la découverte de toutes ces plumes de talent!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sous cette couverture qui interpelle, des récits qui marquent eux aussi. Dans ces nouvelles, il est question de diversité, d'inégalités, mais pas que. On croise des amitiés mises à mal par les inégalités sociales, une relation mère-fille fragilisée par le clivage entre la tradition et l'intégration, mais on entend surtout, en grand, des voix qui devraient compter nettement plus dans la littérature jeunesse.
C'est fin, attachant, on en redemande même tant certaines nouvelles nous proposent des personnages intéressants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup apprécié ma lecture pour sa facilité et sa diversité. C'est un livre très important qui pourrait aider beaucoup de jeunes personnes, notamment racisées à se retrouver dans des récits, se sentir représenté. Toustes les auteurices ont une jolie plume fluide et agréable à lire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très bon recueil de nouvelles qui m'a permis de découvrir de nouvelles plumes.
j'ai beaucoup aimé certaines nouvelles, notamment celle de la photo de classe.

Un recueil important à lire et à partager au plus grand nombre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :