Une fille de province

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 20 sept. 2023 | Archivage 7 oct. 2023
Les Avrils, Littérature française

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Unefilledeprovince #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Chalon-sur-Saône, une ville française comme mille autres. Johanne Rigoulot y a grandi et construit son approche du monde. Sara, la discrète camarade de la cité voisine, compte parmi ses amitiés d’enfance. Mêmes pulls en acrylique sur la photo de classe, même douceur enfantine ; deux destinées pourtant contraires. Car il y a trente ans, la vie de Sara a basculé dans l’ignoble. Hier, l’une a tué. Aujourd’hui, l’autre veut comprendre.

Chalon-sur-Saône, une ville française comme mille autres. Johanne Rigoulot y a grandi et construit son approche du monde. Sara, la discrète camarade de la cité voisine, compte parmi ses amitiés...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782383110217
PRIX 19,00 € (EUR)
PAGES 176

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Johanne Rigoulot nous fait faire un bond en arrière, en revenant aux années 70-80. Si ces années sont le plus souvent associées à des souvenirs hauts en couleur qui nous donnent la banane (mémoire sélective, me direz-vous), l’auteur dissèque ici une société aussi grise que les hautes tours de béton qui, à cette époque-là, se sont disséminées un peu partout, faisant de l’ombre aux promesses énoncées, apanage vil des intérêts capitalistes.

Le suicide d’une ancienne camarade de classe, aux prises avec la justice et l’opinion publique après avoir commis un crime effroyable, sert de prétexte à une analyse profonde, mais nullement rébarbative ou soporifique, des maux inhérents à un mal-être grandissant et accru par l’absence d’écoute. Un mal-être qualifié d’inadaptation, voire d’asocialité, que les institutions ont muselé, châtrant cette jeune fille ainsi que tant d’autres, en les logeant dans des cases hermétiques et insonorisées – contrairement à ces immeubles insalubres –, pour bâillonner les mots. Et puis, à quoi bon s’exprimer par la parole puisque celle-ci s’amenuise, selon le lieu où l’on naît et grandit.

Ce roman est en somme une docimasie. L’auteur pratique des examens sur tous les organes de la société (éducation, santé, justice, etc.) afin de déterminer les circonstances de la mort de cette jeune femme, tissant parfois des comparaisons avec sa propre trajectoire, sans pour autant profaner l’intime ou tomber dans le voyeurisme.

Ce livre qui interpelle, qui pousse le lecteur à confirmer ou infirmer certaines certitudes acquises au fil du temps, met un point d’honneur à restituer aux faits divers leur gravité, tout en posant la question qui s’impose : à quel moment la communauté, en tant que collectivité, a-t-elle échoué ?

Est-il fait pour vous ?

Si vous cherchez à vous évader à travers la lecture, ma réponse est non. Par contre, si vous voulez un livre qui vous pousse dans vos retranchements, alors ma réponse est indéniablement oui.

➡ Date de parution : 20/09

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :