Sugar Street

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 9 févr. 2023 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #SugarStreet #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Effacer toute sa vie, jusqu’à son nom, pour tout recommencer. Un homme fuit son passé pour vivre au plus près de sa vérité.

Sans nom ni visage, un homme fuit son passé avec 168 548 dollars cachés dans sa voiture. Son but : une vie plus simple, loin de tous les privilèges qui ont construit son identité.

Arrivé dans une ville inconnue, il loue un studio auprès d’Autumn, une femme étrange. Chacune de leurs rencontres est marquée par une méfiance mutuelle. Petit à petit, l’argent, comme un sablier qui s’égrène, se tarit.

Réflexion sur le monde moderne et ses dérives, Sugar Street peut se lire comme une réécriture urbaine de Walden de Thoreau.

Effacer toute sa vie, jusqu’à son nom, pour tout recommencer. Un homme fuit son passé pour vivre au plus près de sa vérité.

Sans nom ni visage, un homme fuit son passé avec 168 548 dollars cachés dans...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782365697606
PRIX 21,00 € (EUR)
PAGES 208

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

La solitude, l'effacement social, la peur, la folie… Il y a un peu de tout ça dans le dernier roman de Jonathan Dee.
Où peut-on se cacher lorsqu'on fuit sa propre vie, que l'on souhaite effacer chaque trace et ne plus en laisser aucune ?
Que fait-on aussi de son bagage, de ce que l'on porte avec soi ?
Cela peut être de l'argent (car notre protagoniste ne fuit pas les mains vides), mais aussi le deuil de sa vie passée et des personnes qui en faisaient partie.
Ce livre tourne autour des émotions et actions que suscite cette solitude qui impose un dénuement complet (mais est-ce possible lorsqu'on transporte un butin ?).

Notre fugitif va donc atterrir à Sugar street pour tourner une page qu'il ne pourra pas vraiment oublier.
Sugar street semble être le lieu de rencontre de beaucoup de misère humaine. Ceux qui résident ici ne semblent jamais être suffisamment du bon côté, méprisés, ils sont eux aussi les victimes d'un enfermement social (sauf qu'eux, ils ne l'ont pas choisi).

Et puis, il ne profite même pas de son argent même quand il voudrait faire "le bien" : il ne peut pas le faire puisque chaque pore de sa peau, chaque jour qui passe, il le dédie à cet effacement.
Il n'est pas sans humanité, sauf que la solitude pousse à la cogitation, et la cogitation à la folie…
Voilà comment il s'est finalement enfermé dans sa propre cellule.

Un page-turner américain comme je les aime (et je lui pardonne cette offense en début de roman "Kerouac, toute cette merde…".)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :