Le Cadavre du Palais-Royal

Les enquêtes de Nicolas Le Floch

Lu par Philippe Sollier
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 11 mai 2022 | Archivage 7 août 2022
Audiolib, Policier

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LeCadavreduPalaisRoyal #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

La nouvelle enquête de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet et aux Affaires spéciales, se déroule cette fois à l’aube de la Révolution française dans un Paris au bord de l’explosion.

La nouvelle enquête de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet et aux Affaires spéciales, se déroule cette fois à l’aube de la Révolution française dans un Paris au bord de l’explosion.


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035408961
PRIX 20,90 € (EUR)
DURÉE 7 Heures, 49 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

J' ai vraiment bcp apprécié ce livre audio , les personnages sont intéressants , l' intrigue prenante et le fil de l' histoire se tient bien . Merci beaucoup à audio lib pour cette belle découverte 😃

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un livre audio que j'ai bien aimé

Cela fait quelques temps que j'ai envie de découvrir cette série et je suis ravie de l'avoir fait. Ce livre renferme ce que j'aime, une histoire prenante avec un crime à élucider et des personnages intéressants.

Dès le début, il y a une part de mystère et suivre les aventures de Nicolas Le Floch est très agréable. Il est attachant et intelligent. On se prend vite au jeu de tenter de trouver les tenants et aboutissants de cette histoire. Les événements s'enchaînent assez vite et ne laisse pas de temps mort. De plus, il y a une part d'historique que j'ai bien apprécié.

Pour le narrateur, je l'ai trouvé très bien pour cette histoire. Il a très bien su incarner les personnages et donner vie au récit.

Je remercie les éditions Audiolib et NetGalleyFrance pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un grand plongeon dans l’ancien régime avec Marie Antoinette et Louis XVI. Le commissaire Nicola Le Floch enquête sur un meurtre lié aux intrigues et au complots en ces temps de changement contre la monarchie.
On ne retrouve pas tout à fait la plume de Jean François Parot mais on s’en approche….l’interprétation du narrateur est captivante et donne envie d’en savoir plus, d’avancer dans l’Histoire.
Un moment d’écoute bien sympathique!! Merci Netgalley et Audiolib.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette fois Nicolas Le Floch va devoir résoudre une sombre affaire d'enlèvement, ayant des ramifications politiques, au cœur de la révolution.
Un enquête assez classique dans la collection, bien agréable à écouter.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La série Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet, a été initialement écrite par Jean-François Parot, diplomate et écrivain décédé en 2018.
Avec Le Cadavre du Palais Royal, Laurent Joffrin prend le relai pour de nouvelles aventures de ce commissaire au Châtelet et aux Affaires spéciales et nous entraine à l’aube de la Révolution française, dans un Paris au bord de l’explosion.
Je remercie les éditions VOolume pour la proposition en Service de Presse de cette suite, dans la version audio lu par Philippe Sollier.

C’est pour moi une véritable découverte car je ne connaissais pas les romans policiers historiques de Jean-François Parot et ne pense pas non plus avoir regardé la série télévisée qui en avait été adapté ou, du moins, je n’en ai pas gardé le souvenir.

Ce roman est bien écrit, documenté, captivant et l’auteur y mêle habilement aventures et romance sur fond de complot contre Louis XVI. Les péripéties s’enchaînent, les personnages fictifs côtoient des personnages référentiels qui donnent crédibilité au récit, les sphères privées et publiques interagissent avec brio et détails intéressants sur la vie quotidienne de l’époque, toutes classes confondues.
Les lecteurs férus d’Histoire apprécieront la chronologie précise des évènements, entre le 26 septembre et le 6 octobre 1789 et le climat d’incertitude parfaitement illustré par les questionnements de Nicolas Le Floch, partagé entre la fidélité à un régime qui lui a donné sa chance et sa vision lucide de la nécessité d’un changement. J’ai aussi été sensible à l’importance donnée aux femmes dans ce roman et pas seulement à cause de la belle Laure de Fitz-James ; en effet, les femmes du peuple aussi y sont à l’honneur avec, notamment, une mise en perspective de la marche des femme des 5 et 6 octobre 1789.

Dans cette version audio, la voix de Philippe Sollier colle parfaitement à l’ambiance générale et campe chacun des protagonistes sans trop exagérer le jeu d’acteur.

Un bon moment de lecture détente, une illustration romancée des émeutes avant le retour de la famille royale aux Tuileries et la chute inéluctable de la monarchie.


#LeCadavreduPalaisRoyal #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je découvre le célèbre Nicolas Le Floch avec ce livre audio, je connaissais le nom du personnage créé par Jean François Parot mais pas son enquêteur. Je n'ai donc pas de point de comparaison avec les premiers tomes. Me concernant j'ai passé un bon moment de lecture, le roman s'écoute et se suit facilement. Le contexte historique est bien rendu. Une agréable découverte. Merci à l'éditeur et Netgalley!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n’aurai probablement jamais « lu » ce livre s’il n’avait été proposé en audiobook par Netgalley. J’ai postulé, j’ai obtenu, et je remercie Audiolib et Netgalley pour ce partenariat.
Pourquoi ne l’aurai-je pas lu ? Même si Jean-François Parot et ses ayant droit étaient d’accord pour la reprise du personnage, pour que Nicolas traverse la révolution française, pour ma part, j’ai eu du mal avec cette nouvelle aventure. Reprendre un personnage, ce n’est pas facile, n’est pas Carlos Zanon qui veut, lui qui a repris Pepe Carvalho avec brio. Reprendre un personnage et tenir compte de son évolution telle qu’elle avait été voulue par son créateur, c’est encore plus compliqué.
Non, le souci n’est pas l’intrigue, qui, ma foi, est assez bonne. Le lecteur sait déjà, de toute façon, que la noblesse française ne parviendra pas à prendre les bonnes décisions, ne mesurera pas la largeur du fossé qui s’est creusé entre eux et le peuple français. Il est question d’une élite – la noblesse donc – qui se distingue par l’honneur, non par l’argent. Certes. Cependant, la noblesse ne se rend pas compte que son honneur a été perdu, dilué, réduit en poudres depuis fort longtemps. L’émergence de l’argent qui donne le pouvoir ne vaut guère mieux – comme si les nobles ne couraient pas, depuis des années, après l’argent, comme si les Etats Généraux n’avaient pas été réunis pour lever, encore et toujours, de nouveaux impôts, pour ponctionner, encore et toujours, le peuple. Nous apercevons Louis XVI, totalement dépassé par ce qui se passe, Marie-Antoinette, que les circonstances ont forcé à se dépasser, nous croisons Mirabeau également, et voyons, déjà à l’époque, le pouvoir que les médias pouvaient avoir. Les intrigues de cour n’ont pas cessé avec la prise de la Bastille, et ne laisse pas d’être, à mes yeux, toujours aussi empoisonnés, surtout si les courtisans tentent, par le biais de celles-ci, de se rapprocher du pouvoir.
Alors, si ce n’est l’intrigue, quels éléments ont bien pu me déranger ? Ce sont les personnages et leurs relations. J’ai eu du mal avec l’évolution du personnage de Nicolas le Floch qui dès la première scène d’émeute, sort son pistolet pour contenir la foule. Il est souvent fait référence, dans ce livre, à l’intrigue du Sang des farines que j’ai très envie de relire, du coup : je ne pense pas qu’à cette époque, Nicolas était si prompt à dégainer son arme. Je passe sous silence d’autres traits qui me paraissent également diverger avec ce que l’on savait de lui.
Passage obligé : l’on retrouve les personnages qui sont restés à Paris pendant que Nicolas partait vivre sur ses terres de Ranreuil. J’ai regretté que certains personnages soient évacués en deux temps trois mouvements, comme Marion et Catherine, les fidèles servantes de Noblecourt. Les scènes de repas n’ont pas la même saveur sans elles, et je regrette leur départ. Ce ne sont pas les seuls personnages dont je regrette le peu de présence, ou la distance prise entre Nicolas et d’autres proches. J’ai eu l’impression aussi que certaines rencontres étaient des passages obligés, comme celle avec Sartine, ou celle avec La Paulet, dont la vie ne tient plus qu’à un fil.
Heureusement pour moi, j’ai écouté le livre plutôt que de l’avoir lu, et le talent de Philippe Sollier fait que j’ai passé de bons moments à écouter ce livre

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je publie mon avis avec une neutralité totale puisque je n'ai jamais lu l'auteur initial de cette série. Je n'ai donc pas de comparaison à faire.

J'ai été prise dans ce roman tant dans l'intrigue que dans la plume de l'auteur; et je dois dire encore plus par le lecteur qui met tous les effets possibles de lecture : changement de ton, de rapidité de lecture selon le suspense ou non, et des voix prises selon les personnages.

Dans le détail, je dirai que l'auteur a fait preuve de recherches et connaît son époque, la révolution. Ce roman se passe après la prise de la Bastille et on y croise les personnages phares de cette époque, le phrasé utilisé est typique aussi de l'époque et on y découvre les moeurs. Très contextualise.

Quant à l'intrigue, je n'en dirai rien mais on se laisse emporter dans l'enquête de Nicolas le Floch et les personnages sont bien peints et on s'y attache.

A present, je vais faire l'inverse de la majorité et me lancer dans un épisode de l'auteur original.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je découvre Nicolas Le Floch avec ce dernier tome qui n’est pas écrit par le créateur du personnage, mais par Laurent Joffrun. La série initiale est de Jean-François Parot. Mais je n’ai lu aucun des romans précédents celui-ci. Jean-François Parot avait, semblet-il, toujours voulu faire vivre la Révolution française à son personnage, n’ayant pas pu l’écrire lui-même c’est Laurent Joffrin qui s’en charge. N’ayant pas lu les précédents tomes je ne peux absolument pas juger de la cohérence entre ce tome et les précédents dans la construction du personnage. Je ne peux juger que le Nicolas que j’ai rencontré ici et je ne l’ai pas trouvé très attachant.

Si j’ai trouvé le contexte historique de ce roman passionnant avec toutes les intrigues qui se croisent et les mauvaises décisions que l’ont voit prendre alors qu’on sait où tout cela va mener (d’un point de vue politique j’entends) était super intéressant. En revanche l’enquête en elle-même ne m’a pas passionné. Je ne me suis pas du tout attaché aux personnages et je n’ai pas vraiment aimé la relation que Nicolas le Floch va entreprendre avec un autre personnage, je trouve que ça le rend très superficiel et banal.

Bref, je n’ai pas été conquise par le roman, mais je trouve le contexte très intéressant j’ai donc pris plaisir à l’écouter.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel bonheur de retrouver Nicolas Le Floch ! Laurent Joffrin a tenté le difficile exercice de poursuivre la saga si brillamment écrite par le regretté Jean-François Parot.
J'ai bien aimé la narration faite par #philippesollier . Le ton est agréable, et les différentes voix sont bien différenciées et bien rendues !
J'ai adoré retrouver les personnages de la saga initiale, même si parfois cela sonnait un peu faux. Par exemple, on est en 1789, et Noblecourt et toujours vivant, et il ne paraît pas si mal en point.
L'intrigue est bien menée, et permet de voir le début de la révolution. Je ne peux pas me prononcer sur l'exactitude historique, mais rien ne m'a paru bizarre.
J'ai pris du plaisir à écouter ce livre, et à retrouver Nicolas, même s'il m'a manqué un peu de la magie des autres tomes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après tant d'années à avoir entendu parler des enquêtes de Nicolas le Floch, j'ai sauté sur l'occasion d'enfin en découvrir un lorsqu'Audiolib a proposé le dernier sur Netgalley.
Tout d'abord il faut savoir que l’œuvre que l'on découvre n'est pas écrite par Jean-François Parot, auteur à l'origine de la série décédé il y a quelques années. Dès les premières pages lues par Philippe Sollier, nous apprenons que Laurent Joffrin a souhaité reprendre le flambeau pour amener le personnage de Nicolas le Floch à enquêter après la Révolution Française.
Ayant écouté il y a quelques temps le loup des Cordeliers d'Henri Loevenbruck qui se déroule au moment de la Révolution, j'ai tout de suite ressenti un véritable contraste avec les enquêtes de Nicolas le Floch. En effet, les personnages du premiers sont révolutionnaires alors que ceux du deuxième sont au service de la royauté.
En me baladant dans le musée Carnavalet, je revois défiler devant mes yeux ces périodes qui ont tant marquées L Histoire française. Écoutée il y a quelques semaines, je me rends compte à quel point j'ai gardé en mémoire toute la partie historique développée dans "le cadavre du Palais Royal". Néanmoins j'ai été moins conquise par l'intrigue en elle-même. J'ai tout de même passé un bon moment d'écoute et je suis curieuse de découvrir les aventures antérieures de notre cher Nicolas le Floch.

Je tiens à remercier Audiolib et Netgalley France pour l'écoute de ce livre lu par Philippe Sollier qui est très agréable et qui se révèle être une mine d'éléments historiques.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai retrouvé avec grand plaisir Nicolas Le Floch, remis en selle par Laurent Joffrin suite au décès de son premier papa en 2018. Selon mon habitude, j’avais commencé la série originale lors de la sortie de La pyramide de glace, puis j’ai décidé de la lire dès le début, mais je n’ai jamais pris le temps de le faire malgré mon goût pour les polars historiques. Ainsi n’ayant lu qu’un opus il y a quelques années, je n’ai pas vu les évolutions des personnages, car il semble que les personnes qui connaissent bien Nicolas lui trouve actuellement bien pâle figure, mais je n’y ai vu que du feu.

J’ai eu grand plaisir à écouter cette version audio, lue de manière brillante et convaincante par Philippe Sollier. Il incarne parfaitement les différents personnages et on les reconnait très bien, sa voix est chaleureuse, elle sait nous faire partager les émotions des héros.

L’intrigue se passe entre le 26 septembre et le 6 octobre 1789, on trouve un cadavre dans la Seine, Pierre Bourdeau devenu commissaire au châtelet y flaire une intrigue politique et fait appel à son ancien chef Nicolas Le Floch, revenu de sa terre bretonne pour servir le roi à Versailles. Une princesse a disparu et Nicolas doit justement se rendre à Paris pour tenter de la retrouver, les deux amis s’aperçoivent vite que leurs deux affaires n’en forment qu’une seule. Après avoir libéré la disparue, agent au service de Marie Antoinette au fort caractère le trio se lance sur la piste d’un ou de plusieurs complots qui agitent Paris deux mois après la prise de la Bastille. L’intrigue est intéressante et agréable, toutefois le côté romance est peu crédible et inutile. On doute que la belle Laure tombe amoureuse de Nicolas, âgé de cinquante ans comme il le dit.

Le plus intéressant est le contexte historique très très documenté qui nous permet d’être complètement immergé dans cette époque troublée. Nous connaissons tous la fin de l’histoire et c’est passionnant d’être plongé au coeur des évènements quand tout aurait pu basculer autrement si la noblesse et la cour avait su voir l’énorme fossé qui les séparait du peuple. Les bourgeois, sur le point de prendre le pouvoir, manipulent le peuple qui a faim, comme on le voit dans plusieurs scènes d’émeutes, organisées par les Cordeliers de Danton, ou le duc d’Orléans, qui désire être nommé Lieutenant général du royaume, sans oublier le comte de Provence, futur Charles X qui se verrait bien régent, ce qui impliquerait comme le souligne Nicolas, la mort du roi. Pendant que les grands du royaume se disputent le pouvoir, ils n’ont aucune conscience de l’état réel du pays. Louis XVI est complètement dépassé, préférant aller chasser et laisser son conseil prendre les décisions. La cour ne veut pas coopérer avec l’assemblée, ce qui permettra à des factions plus radicale de prendre le pouvoir alors que certains bourgeois modérés comme Mirabeau sont prêt à de nombreux compromis, leur but étant une royauté constitutionnelle à l’anglaise, mais le manque de lucidité du roi causera sa perte. Marie Antoinette semble plus au fait des réalités du moment, mais elle refuse tout compromis, elle est d’ailleurs franchement détestée par le peuple au contraire du roi, qui est vu comme un bon papa mal entouré. J’ai été frappée par l’influence de la presse, déjà, les journalistes jouent un rôle central dans la manipulation du peuple. Ici pas de journalisme d’investigation soucieux de permettre à l’opinion de se former, mais plutôt des « fake news », ou des rumeurs amplifiées et diffusées pour influencer les Parisiens et les amener là où on veut. On sait bien que ce type de journalisme sévit toujours sur les réseaux sociaux.

J’ai trouvé ce polar très agréable et intéressant d’un point de vue historique. Un grand merci à Audiolib et Netgalley pour leur confiance.

#LeCadavreduPalaisRoyal #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :