Vivantes

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 6 avr. 2022 | Archivage 26 juil. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #vivantesroman #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

En juillet 1996, Nicolette est envoyée en Italie pour s'occuper des deux garçons d'une famille franco-italienne.

Pour l'étudiante avide de voyage et d'émancipation, cette immersion dans les paysages grandioses des Dolomites est le début de l'aventure.


Elle y rencontre Faustine, une jeune fille aussi solaire que brillante, aussi belle que mystérieuse. Leur entente est évidente. Leur amitié, immédiate. Ensemble elles traversent un concentré de vie absolu, où la liberté s’impatiente, où les extrêmes se côtoient.

Il reste pourtant quelque chose d’insaisissable chez Faustine. Derrière les secrets, au-delà des émerveillements, Nicolette cherche des réponses qui pourraient changer le cours de son été. Voire même, le cours de sa vie.

Sous le soleil brûlant de l'Italie des montagnes, ce roman raconte combien la rencontre, aussi courte soit-elle, a le pouvoir de tout changer. Il raconte comment l'amour nous fait devenir.

(Broché 18,50€ - eBook 5,99 €)

En juillet 1996, Nicolette est envoyée en Italie pour s'occuper des deux garçons d'une famille franco-italienne.

Pour l'étudiante avide de voyage et d'émancipation, cette immersion dans les paysages...


Ils recommandent !

"Faustine, c’est là que ma vie a commencé. J’avais passé mon adolescence dans un état d’attente. Au point que j’en oubliai d’attendre quoi que ce soit. Je glissais dans la vie là où elle me menait, où on me disait d’aller, pour faire plaisir à mes parents, pour ne pas déplaire, et parce que je ne nourrissais aucune idée qui fut meilleure pour moi-même.

L’été 1996 me rendit la vie. J’y découvris l'amour, l'amitié, l’Italie, la mort... Et moi-même. 

J’y appris que j’étais capable de choisir ma vie, de choisir mes choix, que j’étais davantage qu’une enfant sage. Je devins, cet été-là, le début d’une femme vivante."

"Faustine, c’est là que ma vie a commencé. J’avais passé mon adolescence dans un état d’attente. Au point que j’en oubliai d’attendre quoi que ce soit. Je glissais dans la vie là où elle me menait...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782322375752
PRIX 5,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers mon Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Été 1996, Nicolette a prévu de faire un job d'été pénard et de buller toutes les vacances en attendant de reprendre la fac. Mais sa mère en a décidé autrement, elle partira en Italie, garder des jumeaux chez une riche famille franco-italienne. Pour cette adolescente qui rêve de voyages, cette immersion dans les Dolomites est une bénédiction. Elle va enfin goûter à la Dolce Vita. Nicolette va faire la connaissance de Faustine, une rencontre qui bouleversera sa vie a jamais.

C'est un gros coup de cœur ! J'ai été happée dès les premières pages.
Marie Haude Meriguet nous raconte avant tout l'histoire d'un coup de foudre amical. De ce genre de rencontres inexplicables de deux âmes qui se trouvent, se comprennent et se lient à jamais, quoiqu'il arrive. L'histoire d'une amitié rare, exceptionnelle, qui guérit, complète, qui ne délaisse pas, qui ne trahit pas. Pure. Belle.
L'auteure nous parle aussi de faux semblants, cette famille semble idéale, parfaite et la mère fait tout pour que tout le monde le croit. Et pourtant, cette famille cache de terribles secrets. D'autres thèmes sont abordés mais j'en dévoilerai trop si j'en disais plus.

D'ailleurs, petit bémol, je trouve que la quatrième de couverture en dit trop.

J'avais encore jamais lu une aussi belle histoire d'amitié. Qui raconte une relation saine, une amitié qui perdure malgré les soucis, qui n'est pas altérée par la jalousie.

Allez découvrir la très belle plume de cette auteure, Marie Haude Meriguet, et laissez-la vous raconter cette histoire. Vous ne serez pas déçus.

Je remercie chaleureusement Netgalley France et Marie Haude Meriguet, qui est auto-editée, pour cette magnifique lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Été 1996. La maman de Nicolette lui a trouvé un job pour l'été : garder des enfants d'une riche famille italienne, qui habite près de la montagne (les Dolomites). Nicolette va faire la connaissance de Faustine, la grande soeur de cette famille. Cette rencontre la marquera à jamais...

• Quelle lecture ! J'ai été totalement happée par le récit et ce, dès les premières pages. L'auteure a su me conquérir par sa plume, simple, naturelle, fluide. J'ai dévoré ce roman en deux/trois petits jours, c'est pour dire à quel point j'étais dans l'histoire, et surtout la dernière partie où je ne souhaitais pas m'arrêter de lire...

J'ai été touchée par cette amitié unique, immédiate, entre Nicolette et Faustine. Une amitié brute et intense, telle une évidence. Je ne m'attendais pas à une histoire comme celle-ci, c'était beau mais aussi dramatique. Un mélange contradictoire de sentiments m'a envahi, ce qui est certain c'est qu'il ne faut pas lire ce livre en pensant que ça ne donnera que le sourire, comme je l'ai cru avec le titre et la couverture... ^^' Car oui, c'est un récit solaire, mais c'est aussi tout l'inverse. Alors certes, je n'ai pas forcément accroché à tout dans le récit, mais cela ne m'a pas empêché d'adorer ma lecture dans sa globalité. Une lecture qui m'a marquée et que je n'oublierai pas.

Je me suis attachée aux personnages principaux, surtout à Nicolette (grâce au fait que le récit était écrit à la première personne du singulier). Également, j'ai adoré les quelques phrases ici et là en italien (traduit ensuite), qui nous immerge totalement et nous mets dans l'ambiance du pays ! C'est un roman plutôt orienté tranche de vie, avec des jeunes de 17/19 ans principalement, mais on ressent qu'il se passe des choses fortes et lourdes, dont nous aurons les réponses au fil des pages.

La fin m'a émue, je suis très triste de les quitter. Un petit coup de coeur pour ''Vivantes'' !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je poursuis les découvertes favorisées par NetGalley avec Vivantes de Marie-Haude Mériguet. Cet ouvrage a ceci de particulier qu'il a été auto-édité, et qu'il est, qui plus est, propulsé depuis peu de temps dans la jungle littéraire.

Je vous invite à ne pas le manquer. C'est un grand coup de coeur pour cette vraie plume, pour le voyage en Italie qui nous est offert et pour la leçon de vie qui est en filigrane de ce livre que l'on pourrait classer parmi les romans d'initiation.

Je n'aurais peut-être pas tendu spontanément la main vers lui en raison d'une couverture surexposée mais, après lecture, elle s'avère correspondre à la perfection au contenu.

Le livre commence aujourd'hui mais remonte très vite dans le temps, en juillet 1996, quand Nicolette est envoyée en Italie pour s'occuper des deux garçons d'une famille franco-italienne. Pour l'étudiante avide de voyage et d'émancipation, cette immersion dans les paysages grandioses des Dolomites est le début de l'aventure.


Elle y rencontre Faustine, une toute jeune femme aussi solaire que brillante, aussi belle que mystérieuse qui a ce coté mystique qu'elle j’aime bien (p. 117). Leur entente est évidente. Leur amitié, immédiate. Ensemble elles traversent un concentré de vie absolu, où la liberté s’impatiente, où les extrêmes se côtoient.

Car Nicolette est une jeune adolescente, aux parents calmes et gentils, dans un foyer qui n’avait connu aucun drame et qui comprendra tardivement combien cette vie tranquille qu'elle leur avait tant reprochée en silence allait devenir un contraste absurde de réconfort lointain (p. 241).

Faustine, qui partage sa vie entre Bordeaux et l'Italie, où elle réside dans un décor paradisiaque (p. 99) a grandi auprès d'une mère qu'elle appelle par son prénom et dont elle dit elle-même qu'elle vit sa vie bourgeoise. Un peu de tout, beaucoup de rien. On ne dirait pas comme ça, mais c’est beaucoup de travail (p. 140).

C'est une famille où les apparences occupent le devant de la scène et où il n’y avait pas de problème tant que tout le monde était content (p. 102). Faustine a surtout reçu de l'affection de la part de la gouvernante de la famille, Agostina, qui prendra également soin de Nicolette. Malgré la complicité qui se noue entre les deux filles, il reste quelque chose d’insaisissable chez Faustine. Nicolette se culpabilisera de n'avoir pas tout compris : Je ne vis rien. Le changement qui avait eu lieu chez Faustine m’échappa (p. 106 ).

Derrière les secrets, au-delà des émerveillements, Nicolette devra trouver seule des réponses qui pourraient changer le cours de son été. Voire même, le cours de sa vie. Elle sera aidée par un objet singulier, cadeau de son amie (p. 145), une boussole brisée qui la guidera vers la vérité.

Sans en dire plus sur l'intrigue, et qui tient le lecteur en haleine jusqu'au bout, il faut saluer une construction qui oppose, sans prendre parti, deux milieux dont les valeurs sont différentes et qui ont leur façon de voir les choses et de régler les problèmes. Malgré ses difficultés à vivre, et sa fragilité, la jeune italienne est particulièrement bienveillante à l'égard de son amie. Quand celle-ci se désespère de n’avoir même pas de passion. estimant son existence plate et enfantine (p. 85) elle apporte un autre regard en la rassurant : N’aie pas honte que tes goûts soient différents, Nicolette, c’est justement ce qui est intéressant (p. 71).

La musique tient une place importante dans le déroulement de l'histoire et le lecteur appréciera que la play-list soit jointe à la fin. A son propos Faustine dira que la musique a cette magie-là. Elle me fait décoller. Elle rend la vie très, très vivante (p. 74). On retrouvera cet adjectif plus loin. Il résonne évidemment avec le choix du titre.

(…) Vivantes est son second roman. Il succède à Je vous en prie, silence que je me promets de découvrir une fois terminé le Challenge NetGalley.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai passé un agréable moment de lecture avec Nicolette et Faustine.

J’ai aimé découvrir, petit à petit, ces deux jeunes femmes aux caractères un peu à l’opposé l’une de l’autre.
J’ai aussi aimé que la majorité du roman se déroule en Italie. On a droit a quelques phrases en italien, chose que j’aime et qui me fait d’autant plus voyager.

Le temps que l’on passe en italie n’est pas très long, quelques semaines, mais tout ce qui s’y passe, woah. Le récit reste tout de même crédible.

J’ai beaucoup aimé la plume de l’autrice, que je relirai avec grand plaisir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si le fichier envoyé directement sur ma Kindle avait été correct, j’aurais mis 5* avec plaisir, mais... des mots et des phrases déplacées ou absentes ainsi que les mises à la ligne après le premier mot sur plusieurs pages et en liseuse le nombre augmente vite ! Dommage car ma lecture a été hachée et j’ai dû plusieurs fois relire pour faire le lien et comprendre ce qui a été écrit !

Sinon c’est une histoire que j’ai beaucoup aimée, même si parfois j’ai eu envie de secouer Faustine alors qu’elle a manifestement des problèmes psychologiques et comme souvent, sans savoir quel est réellement et exactement le problème, la première réaction est le rejet !! J’en ai conclu que j’étais, malgré les difficultés de lecture, bien rentrée dans l’histoire.

Nicolette est venue en Italie, au pair, pour s’occuper de deux garçonnets mais se retrouve finalement comme “jeune fille de compagnie” de l’ainée, Faustine ! Jeune fille brillante et déséquilibrée, souffrante psychologiquement, dans l’excès et que ses parents ne savent pas gérer ! Ou comment se défausser du fardeau sur une autre jeune fille !

Elles vont s’attacher l’une à l’autre, voire s’accrocher dans le cas de Faustine ! Après un drame elles seront séparées pendant 21 ans et le roman démarre quand Nicolette attend l’arrivée de Faustine.

Je viens de me rendre compte que, sur les 15 livres du Challenge NetGalley, trois ont pour thème le déséquilibre psychique et la souffrance émotionnelle de jeunes femmes ! Traités différemment et que j’ai eu plaisir à lire.

Une histoire très bien écrite avec une façade de joie et de fête mais avec un fond, qui devient de plus en plus pesant et réel, de désespoir et de désastre imminent !

#challengenetgalleyfr #vivantesroman #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nicolette vient de terminer sa première année en faculté de sociologie. Un petit boulot de bureau prévu pour cet été, mais sa mère va lui trouver un emploi de baby-sitter en Italie, dans la famille Gaudet. Elle va alors partir deux mois dans les dolomites, à Maldena, officiellement pour « garder » deux petits garçons.

Cette histoire est belle, écrite de manière très fluide et nous nous laissons embarquer dans cette nouvelle amitié qui nait au coeur des montagnes italiennes. Nicolette et Faustine vont devenir inséparables. Un lien les unit immédiatement et sans concession. Nicolette comprend très vite que Faustine est différente, mais elle ne cherche pas à la questionner sur sa façon d’être lors de leur première rencontre. Tout ce qu’elle souhaite n’est autre que profiter de son été, avec une amie qui la comprend sans faux semblant. Nous découvrons alors petit à petit le secret de cette famille, qui cherche à tout prix à paraître la famille modèle, à qui tout réussi.
Cette histoire, que l’on pourrait penser simple et joyeuse, est tout simplement poignante. J’ai été à la fois joyeuse, triste, attendrie ou encore bouleversée par les différentes situations que traversent ces deux jeunes filles. Je vous recommande vivement cette lecture qui m’a été proposée dans le cadre du challenge de Netgalley France et proposée par l’autrice en auto édition. Une belle découverte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :