L'Éveil des sorcières, tome 1 : L'Apprentissage de Nora

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 19 août 2021 | Archivage 30 juil. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LÉveildessorcièrestome1LApprentissagedeNora #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Vous ne devinerez jamais ce qui m’est arrivé ! Après avoir causé un tremblement de terre à l’école, j’ai découvert que j’étais une sorcière ! Moi, Nora ! J’ai donc commencé mon apprentissage avec deux autres élèves, Maelys et Rajan, et Mme Wàn, ma prof de musique. Et oui, elle aussi c’est une sorcière, je ne m’en serais jamais doutée !

Et puis, on a aussi découvert qu’un groupe de garçons de notre collège avaient mis en place un jeu hyper sexiste. Alors, on a décidé de se servir de nos pouvoirs pour leur donner une bonne leçon…

Suis les premiers pas de Nora en sorcellerie, aux côtés de Maelys et Rajan, dans une histoire bourrée de tendresse, de solidarité et d’humour !

Vous ne devinerez jamais ce qui m’est arrivé ! Après avoir causé un tremblement de terre à l’école, j’ai découvert que j’étais une sorcière ! Moi, Nora ! J’ai donc commencé mon apprentissage avec...


Formats disponibles

ISBN 9782367409313
PRIX 12,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers mon Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un très bon début de saga ! L'histoire de Nora n'est pas forcément très originale (elle découvre qu'elle est une sorcière dans un monde sans magie), mais c'est la manière dont elle est écrite qui lui donne toute sa saveur. Le récit se fait à la première personne et Nora s'adresse même au lecteur : ça participe au côté jeunesse du livre, qui je pense plaira beaucoup aux enfants de ma bibliothèque. On trouve aussi beaucoup de valeurs et de questionnements dans ce roman : féminisme, engagement, différence,... L'autrice a su donner du poids à l'histoire, tout en gardant un côté léger et jeunesse. J'ai hâte de lire la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

j’ai adoré ce premier opus qui m’a rappelé mes premières lectures et premiers amours littéraires de jeunesse Nora est une jeune adolescente de 5e un peu ronde et victime de moqueries de la part de certains camarades. Mais un beau jour sous le coup de la colère elle provoquer un petit tremblement de tome. Paniqué et bouleversé, elle va faire la rencontre de Maëlys et de Mme Yan, la professeure de musique. Toutes deux vont lui apprendre est une sorcière … Quelle bonheur et plaisir cela a été de lire ce roman auquel je me suis plongé de tout cœur. Me rappelant de nombreux souvenirs de mes lectures de jeunesse, j’ai fait un bon en arrière qui m’a fait du bien. Tout d’abord, les petites illustrations en début de chaque chapitre et l’évocation de séries littéraires et télévisés connus du lectorat visé est particulièrement agréable et nous donne un premier coté au récit. Ces petits détails vont fleurir à quelques petits instants tout au long de ce court récit. Ensuite, la narration interne de notre héroïne va encore plus pimenter l’histoire et nous faire passer un excellent moment. En effet, en plus de son tempérament explosif et effronté, on va ressentir une vive communication et attachement avec le personnage de Nora surtout avec ses questions rhétoriques et des situations qu’on aura pu nous même vivre (ou vivre actuellement pour le lectorat concerné principalement). A travers nos personnages et le contexte que vont appréhender nos personnages, l’auteure va nous évoquer et cibler des sujets de manière plus ou moins fortement développé pour faire changer les mœurs et préjugés de la jeune génération. Les ressources vont être d’ailleurs présentés en fin de récit pour développer et approfondir le sujet si curiosité de la part du lecteur. Pour ce qui est de l’aspect magique et des sorcières, le sujet et thématique va être présenté de façon très simple et très clair. Les descriptions vont aller droit au but avec des illustrations simples et parfois même rigolote. L’écriture et le vocabulaire vont être parfaitement bien utilisé et réfléchi pour vraiment cibler un lectorat jeunesse, qui pour moi est accessible dès 8 ans. L’envie de découvrir la suite se fait de plus en plus avant même la fin du tome 1. Difficile donc d’attendre octobre pour le 2e opus. Points positifs : beaucoup de dynamisme ; personnages et contexte attachants ; sujets actuels et de société évoqué pour les jeunes Points négatifs : Aucun Note : 10/10

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman qui mixe des sorcières, un combat féministe et des personnages peu exploités en jeunesse. Ce sera l’éveil des sorcières ou celui des lecteurs ? Un roman jeunesse que j’ai dévoré en deux soirées. Je ne suis pas aussi conquise que j’ai pu l’être avec son précédent “L’enfant vampire”. J’aime beaucoup son projet de mettre en avant des enjeux de la société et de proposer des personnages avec des profils peu représentés en littérature jeunesse. Mais je suis quelque peu mitigée par le militantisme aussi marqué. Pour moi, le dosage était mieux réussi dans son précédent. La sorcière : figure du féminisme Nora n’est pas une sorcière comme Harry Potter. Lui, au moins, il a la chance d’être dans une école où il fait de la magie toute la journée Elle, elle doit apprendra la pratique en plus de ses cours et de ses devoirs du collège. Par contre, elle a bien des pouvoirs et elle aimerait s’en servir pour des causes qui lui tiennent à cœur (l’écologie, botter les fesses des sexistes…) Car dans son collège, elle n’est pas à l’abri des comportements sexistes. Elle en est même victime et se défendre est difficile. Il est donc tentant d’utiliser ses pouvoirs. Mais encore faut-il le faire comme il faut, sans tomber dans la violence à son tour. En tout cas, avec Nora et les autres sorcières, c’est un girl power affiché. Des personnages atypiques C’est une volonté de l’autrice de faire cette proposition. Dans “L’enfant vampire”, elle nous proposait un personnage sans genre (iel), un personnage principal avec un handicap physique même si la médecine n’en trouvait pas la cause, un personnage avec des séquelles dues à la vieillesse… Ici nous avons Nora qui est élevée par deux papas fantastiques (papi, un américain d’origine mexicaine et papa, à l’allure viking.) En plus d’être métisse – et elle ne s’en cache pas – elle est physiquement en surpoids. Des élèves de sa classe s’en amusent dans le but d’être méchants, mais cela ne l’atteint pas. Nous avons également Maelys qui fait son apprentissage avec la même sorcière. Maelys est sourde et appareillée. Elle est accompagnée au collège par une aide afin de mieux suivre les cours. Elle n’utilise pas la langue des signes mais un autre dispositif. Il complète la langue parlée et permet de mieux distinguer certains sons proches (ex : “te” et “de”.) C’est la langue française Parlée Complétée. Un livre au message féministe fort Dans ce premier tome, Cordélia aborde le sexisme. Tout part d’un attouchement non consenti, d’une claque, d’une punition à cause de la claque et d’une réponse de type “tu l’as cherché avec ton décolleté.” Une collégienne ne peut pas y faire grand chose seule, mais une sorcière ? Et si elle est accompagnée ? Intégrer ces questions de société dans une aventure fantastique à destination des enfants est une bonne idée. Par contre, j’ai trouvé que parfois le message était si appuyé qu’il prenait le pas sur l’intrigue. Une écriture et un rythme prenants Cordélia a une écriture efficace et directe. Une sensation renforcée par le rythme. L’histoire ne s’arrête jamais, il se passe toujours quelque chose. Surtout avec Nora. Nora est un personnage plein d’énergie. Depuis qu’elle découvre ses dons, elle ne semble plus faire de pause. Elle enchaîne l’école, l’apprentissage de la magie et les actions magiques militantes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Magique, bienveillant et d'une grande tendresse, ce premier tome de la série "L'éveil des sorcières" confirme la nécessité d'avoir des autrices telles que Cordelia dans le paysage de la littérature jeunesse. Quel petit bonheur de lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

1. j'ai adoré la couverture du dernier roman de Cordelia : L'éveil des sorcières. 2. la mise en page et l'ajout d'extraits du journal de Nora donnent du pep's. 3. les valeurs transmises dans ce roman jeunesse sont intéressantes. Car oui, nous sommes sur une histoire somme toute classique : une jeune fille, Nora, élève de 5e, se rend compte qu'elle est une sorcière. Elle va alors commencer son apprentissage avec sa professeure de musique en compagnie de Maelys, qui est sourde et Rajan. Ces trois-là vont devoir apprendre ensemble et trouver une manière de communiquer ! Et lorsque des garçons lancent un jeu particulièrement sexiste dans le collège, ils décident de leur donner une leçon... de vie. La thématique du harcèlement, de la différence ou encore du sexisme sont bien amenés et des solutions sont apportées au lecteur. J'ai apprécié le style, l'histoire et les personnages avec leurs qualités et leurs défauts. Une vraie réussite à lire dès 10 ans..

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les livres de Cordélia sont toujours rafraichissants et engagés, j'ai trouvé ce livre parfois un peu trop pédagogique mais je suis sûre qu'il saura trouver son public et plaira aux enfants, par l'aspect sorcières en plus de véhiculer des messages importants (sexisme, handicap, harcèlement etc)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’histoire : Nous sommes ici dans un roman jeunesse, légèrement illustré, où Nora découvre qu'elle est une sorcière, et se retrouve donc à apprendre la magie auprès de sa professeur de musique, qui est aussi une sorcière. Sauf que lorsqu'un des garçons de sa classe décide de lui pincer les seins, la magie paraît une manière bien facile de se venger. On a donc ici des leçons de vie, d'acceptation, et de comment réagir à certaines situations de la bonne manière. Ce qui est une bonne chose ! On comprend aisément les réactions de Nora, et aussi le parcours qui la mène à prendre telle ou telle décision, erreur ou pas. La plume de l'auteur : Très fluide, on pénètre aisément dans l'histoire, pour s'identifier facilement à Nora, et la lecture en est assez rapide ensuite. Beaucoup d'ouverture d'esprit, entre Nora qui est très ronde, et qui apprend à vivre avec, ses deux papa, qui se sont rencontrés à l'université, et une de ses camarades qui est sourde. La magie dans cet univers est quelque chose qui a pour vocation d'aider l'autre, tout en restant secret, et si on en voit un peu dans ce premier opus, j'ai hâte de voir cet aspect beaucoup plus développé ! Mon avis général : Une histoire très mignonne, avec un réel apprentissage, une héroïne féminine sans que la magie ne soit une exclusivité, beaucoup d'ouverture d'esprit et d'identification possible. Ce n'est pas un coup de cœur, mais pas loin, beaucoup de plaisir dans cette lecture, j'espère un peu plus de magie dans le tome suivant !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Scrinéo et à Netgalley pour leur confiance. Parfois, quand je commence à rédiger un avis, je me demande si les auteurs, les autrices dont j'ai lu les livres ont de l'humour. J'espère que c'est le cas ! Je conseillerai de lire ce livre parallèlement à Les tribulations d’Esther Parmentier, sorcière stagiaire tome 2 de Maëlle Desard. Autant l'un peut faire dire qu'être sorcière n'est pas de tout repos, autant le second peut faire dire... eh bien que ce n'est pas de tout repos non plus ! Mais la vie d'une fille est-elle de tout repos ? Vous avez deux heures, je ramasse les copies juste après ! Je ne vous cache pas que la lecture de ce livre a réveillé en moi de mauvais souvenirs, et que certains passages furent difficiles à lire. Ceux qui parlent du harcèlement. Le poids porte toujours, en 2021, sur les filles. Pour ceux qui vivraient au pays des Bisounours (beau pays, je rêve d'y vivre, mais je ne serai pas moi) et diraient : "non, ce n'est pas vrai" ou "non, le harcèlement n'existe pas/plus", je leur dirai non qu'ils ont de la chance de vivre ainsi, mais qu'ils ne sont pas assez attentifs à ce qui les entoure. Bien sûr, la solution miracle sera répétée : en parler aux adultes. Oui, l'héroïne en parlera mais ils minimisent ce qui s'est passé, rejettent la faute sur la victime (un classique) ou ne prévoient rien. Après tout, ce que l'on ne voit pas n'existe pas. Attention ! Parler, c'est très bien, si l'on parle à quelqu'un qui peut trouver des solutions. Et Nora en trouvera, secondée par Maelys et Rajan. Vous l'aurez compris, ce livre sur la sorcellerie ne parle pas que de sorcellerie. Il n'affirme pas non plus que la sorcellerie résout tous les problèmes. Le fait de découvrir, d'apprivoiser et d'utiliser ses pouvoirs est un des éléments du livre, et si le lecteur découvre des points importants sur Nora et les autres sorcier.es, il reste heureusement une part de mystère - de quoi faire travailler l'imaginaire des lecteurs, jeunes ou moins jeunes. J'allais presque oublier : l'héroïne est née dans une famille homoparentale. C'est un fait, ce n'est pas le coeur de l'intrigue, elle n'a pas besoin de le réexpliquer à chaque fois qu'elle croise un nouveau personnage. Ces familles existent depuis très longtemps dans la vie, elles sont plus rares dans les romans, encore plus dans les romans de littérature jeunesse. J'allais presque oublier (bis) : la couverture bleue est très jolie. Deux autres tomes sont déjà prévus, il est évident que je les lirai avec plaisir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une jeune fille qui découvre qu'elle a des pouvoirs et va en apprendre plus sur sa vraie nature. Déjà vu et revu me direz vous ? Eh bien vous n'avez pas rencontré Nora ! Dans ce premier tome, Cordelia met un peu de magie dans notre quotidien. Comment les pouvoirs des sorcières peuvent servir une cause plus grande ? Nora ne tendra que vers cet objectif et ne cessera de vouloir rendre notre vie plus juste. Ce livre mêle l'imaginaire et des réflexions sur plusieurs sujets de société. Prêt à réveiller la sorcière endormie qui est en vous ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Grâce à #NetGalleyFrance et aux éditions Scrineo, j’ai eu la chance de pouvoir lire avant sa sortie #LÉveildessorcièrestome1LApprentissagedeNora de Cordélia. Résumé Vous ne devinerez jamais ce qui m’est arrivé ! Après avoir causé un tremblement de terre à l’école, j’ai découvert que j’étais une sorcière ! Moi, Nora ! J’ai donc commencé mon apprentissage avec deux autres élèves, Maelys et Rajan, et Mme Wàn, ma prof de musique. Et oui, elle aussi c’est une sorcière, je ne m’en serais jamais doutée ! Et puis, on a aussi découvert qu’un groupe de garçons de notre collège avaient mis en place un jeu hyper sexiste. Alors, on a décidé de se servir de nos pouvoirs pour leur donner une bonne leçon… Suis les premiers pas de Nora en sorcellerie, aux côtés de Maelys et Rajan, dans une histoire bourrée de tendresse, de solidarité et d’humour ! Mon avis : Ce livre m’a fait sortir de ma zone de confort car il est plus « jeunesse » que ce que je lis habituellement. Cependant j’ai adoré ma lecture, grâce à la plume et au style très agréable et fluide de l’autrice. Le personnage de Nora est très attachant, touchant et naturel. On la voit apprivoiser sa magie et combattre les injustices dont elle est victime avec l’aide de ses amis Rajan et Maelys. D’ailleurs j’espère pouvoir en découvrir un peu plus sur eux dans le prochain tome. Ce roman est un roman engagé où l’histoire de Nora sert de trame de fond pour aborder de nombreux autres thèmes comme l’homoparentalité, le handicap, le sexisme et l’écologie qui à mes yeux sont tout aussi importants que l’histoire. Et j’ai vraiment aimé que ces thèmes soient abordés dans un roman jeunesse, afin de sensibiliser les jeunes générations. Vivement la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :