La vie n'est pas un roman de Susan Cooper - épreuves non corrigées -

Connectez-vous pour accéder au titre. Connectez-vous ou inscrivez-vous ici !
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 4 avr. 2024 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #SusanCooper #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« Je l’ai tué, aidez-moi s’il vous plaît. »

Susan Cooper, romancière britannique établie à Paris, écrit des polars lus dans le monde entier. Alors qu’elle s’apprête à se rendre au Salon du livre de Monaco, une jeune femme qu’elle ne connaît pas la contacte via Instagram et lui annonce qu’elle a tué un homme quelques heures plus tôt. Que répondre à cet étrange message ? D’ailleurs, faut-il y répondre ? Le plus sage serait sans doute de l’ignorer. Mais, c’est bien connu, les écrivains sont par nature des gens curieux…

À la fois polar et comédie, précis d’humour anglais et manuel à l’usage des romanciers en herbe, La vie n’est pas un roman de Susan Cooper s’amuse des rapports entre la fiction et la réalité tout en déployant une intrigue sans temps mort qui le rend impossible à lâcher.

« Je l’ai tué, aidez-moi s’il vous plaît. »

Susan Cooper, romancière britannique établie à Paris, écrit des polars lus dans le monde entier. Alors qu’elle s’apprête à se rendre au Salon du livre de...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782749176024
PRIX 20,00 € (EUR)
PAGES 304

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

La célèbre autrice de romans policiers, Susan Cooper, est contactée par une inconnue qui lui avoue avoir tué un homme et lui demande de l'aide. Intriguée, l'autrice répond et la conseille. Cette dernière la rejoint à un salon du livre où Susan est invitée d'honneur, c'est la panique, car Susan veut bien aider mais pas être considérée comme complice, que faire ?

Un polar plein d'humour et de surprises, j'ai bien aimé le scénario et cette Susan qui pense à ses romans mais aussi au beau jeune homme de l'hôtel. Une lecture agréable et distrayante sans trop de violence.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hello!

Je n'avais pas lu de roman de cet auteur depuis bien longtemps (Le chien de Madame Halberstadt) et je me suis délectée avec l'histoire de Susan Cooper!

La célèbre autrice Susan Cooper est vraiment l'anglaise dans toute sa splendeur avec cet humour pince-sans-rire. Elle est romancière connue dans le monde entier, son style?
Le polar, un peu mon style aussi 😁.
Une vie de romancière plutôt sur le déclin, tout n'est pas toujours simple, les salons, les prix, les fans, l'âge, le célibat, les réseaux sociaux..il faut de l'endurance en fait.

Un jour, une de ses fans Nora lui annonce via instagram qu'elle a tué un homme et lui demande son aide...

Une mauvaise blague? Une fan détraquée? Que pensez?
Mais Susan, comme beaucoup de femmes, moi la première, est très curieuse, ça la titille, la turlupine, elle ne peut s'empêcher de répondre et oops la voilà embarquée dans une histoire de dingue, avec une femme en qui elle ne sait pas si elle peut avoir confiance, c'est que Susan a une réputation à préserver.
Un cadavre ça fait tâche dans une carrière d'écrivaine.

Un enchaînement de scènes rocambolesques que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir, qui m'ont fait rire, surtout la scène mémorable des dédicaces, je regarde les auteurs un peu différemment maintenant lorsqu'ils me dédicacent un livre, dans quelle case me rangent-ils?

Bref, une couverture d'enfer, des personnages drôles, des scènes cocasses, une véritable comédie policière spéciale humeur triste.

Le petit plus, chaque chapitre commence par une citation de Susan Cooper et j'ai adoré les lire, d'ailleurs pourquoi n'existe-t-elle pas en fait?
J'ai maintenant envie de lire ses romans !

"J'insiste : écrivez le matin. J'ai remarqué que les romanciers qui travaillent le soir ont tendance à se regarder écrire, à se prendre pour Hemingway. Et ils sont souvent alcooliques."
Susan Cooper.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lire un roman de Stephane Carlier, c’est la garantie de passer un bon moment, ses nombreux livres ne manquant pas d’humour. C’est de nouveau le cas dans son dernier texte, où Nora, une jeune femme qui vient de tuer un homme, prend contact sur Instagram avec Susan Cooper, une autrice de romans policiers, pour qu’elle l’aide à gérer la situation (sans bien sûr faire appel à la police). Cette dernière ayant écrit un polar avec une trame similaire, Nora imagine qu’elle aura bien des solutions à lui proposer pour échapper à la répression.
S’ensuit de nombreuses péripéties et malentendus pour l’une et l’autre, en France et à l’étranger, (et pour le lecteur dans son canapé qui ne s’ennuie pas une seconde). C’est vif, la plume est alerte, l’histoire bien menée et malgré cet horrible meurtre, on espère que Nora va s’en sortir…
Mais malheureusement la vie n’est pas un roman de Susan Cooper 😉

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord je remercie Netgalley et Le Cherche Midi pour ce SP.

Je ne sais que dire, je suis assez mitigée par ma lecture.

Cependant le résumé me plaisit, sinon je ne l’aurai pas demander.
Si quelqu’un vous avoue un meurtre que feriez-vous? Surtout si vous êtes auteur.e de romans policiers? Complice ou vous appelez la police.
C’est tout le dilemme. Oui on ne sait pas comment l’être humain réagirait. On aimerait dire, ah je dénonce de suite. Et malheureusement Susan est curieuse, elle aurait du ignorer ce message.

Alors la voilà “complice”de meurtre. Pourquoi cette personne l’a tuée? Pourquoi a-t-elle demandé son aide?
Une petite cavale, une complicité va s’installer entre ces deux personnes, et puis avouez que ça ferait un bon sujet pour un prochain livre!
Ce roman est à la fois un polar et une comédie, avec un humour so british, et c’est là que ça a coincé pour moi, j’ai eu du mal avec certaines situations et discussions. Et parfois j’avais l’impression que ça faisait trop trop. Un peu comme Mister Bean.

Cependant si vous aimez ce genre de roman, allez-y. Et vont-elles se faire prendre?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La vie n’est peut-être pas un roman de Susan Cooper, mais la vie de Susan Cooper est un roman. Et celui-ci est hybride car à la fois polar et comédie à la sauce british. Le nouveau roman de Stéphane Carlier vient casser les codes du polar.

Quand j’ai vu qu’il s’agissait du dernier roman de Stéphane Carlier, je me suis jetée dessus (je reconnais.) Je fais ça depuis mon coup de cœur pour “le chien de Madame Halberstadt” (même si, je reconnais là aussi, je n’avais pas été captivée par “Clara lit Proust”, son précédent. J’ai été nettement plus charmée par ce nouveau titre.) Une belle manière de réinventer un scénario où un auteur de polar est confronté à un crime et où ses connaissances lui permettent de résoudre un meurtre ou de tuer et d’échapper à la police.

Susan Cooper
Ses livres commencent peut-être à moins se vendre mais elle continue à faire lire des lecteurs dans le monde entier avec ses polars (dont certains ont été adaptés.) Elle est née en Angleterre mais vit en France avec une mère sénile et un assistant. Elle a des amants mais pas de compagnon de vie. C’est une femme distinguée, libre, intelligente et toujours aussi magnifique à 70 ans passés (si je ne me trompe pas sur son âge.)
Elle est bien organisée et a toujours des romans d’avance au cas où elle connaitrait des moments moins prolifiques. En ce jour elle se dirige vers l’aéroport pour rejoindre Monaco et son salon du livre où elle est invitée afin d’y recevoir un prix. Elle reçoit alors un message sur Instagram d’une parfaite inconnue : “Je l’ai tué, aidez-moi, s’il vous plaît”.
La curiosité de l’autrice est piquée. Qui est cette jeune femme qui la contacte pour lui demander son aide après avoir tué quelqu’un ? Qui est mort ? Comment ? Pourquoi ? Commence alors une étrange correspondance entre les deux femmes. Car Susan Cooper ne veut pas être liée à cette histoire tout en conseillant Nora.

Comment échapper à la justice ?
Vous avez sans doute déjà lu ou vu passer un roman qui met en scène un auteur de polar et un meurtre. Il utilise alors ses connaissances pour soit résoudre un meurtre, soit en commettre un et le rendre parfait pour que la justice ne puisse pas remonter jusqu’à lui. Dans “la vie n’est pas un roman de Susan Cooper” je trouve qu’on a un peu des deux. Ce qui rend le roman assez prenant une fois qu’on est bien entré dedans (et qu’on accepte l’idée farfelue.)
Cette fois ce n’est pas l’auteur qui est en lien direct avec la victime. Tout se déroule via Nora. En tant qu’autrice de polar Susan peut la conseiller sur la manière d’effacer ses traces et se débarrasser de la victime. Et en même temps, un autre mystère arrive et Susan souhaite savoir qui est réellement la victime en enquêtant.
En bref, Stéphane Carlier nous offre un roman aussi palpitant qu’un polar tout en s’amusant avec les codes de ce genre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Susan est une auteure à succès sur le déclin. Elle n'apprécie plus autant le statut d'écrivain "machine à best sellers" et vit les tournées de dédicace comme un éternel recommencement. Jusqu'à ce qu'une jeune femme la contacte pour l'aider à se sortir d'un meurtre non intentionnel, comme s'il s'agissait d'un roman... On aime toujours autant Stéphane Carlier, l'auteur, notamment , de "L'enterrement de Serge" et de "Clara lit Proust" ! Les situations et les dialogues sont toujours aussi drôles et piquants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les auteurs de roman policier sont-ils réellement mieux armės que les autres pour faire face à une scène de crime ? C'est la question à laquelle va faire face Susan Cooper après le coup de fil très inattendu d'une lectrice... Tout dans ce roman est improbable mais on suspend avec plaisir notre esprit rationnel pour suivre les aventures rocambolesques de ces deux femmes qui prêtent clairement plus à rire qu'à frissonner. Une lecture sympathique.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà" une œuvre qui conjugue parfaitement humour et suspense, mêlant les codes du polar à ceux de la comédie. Un hommage espiègle à la littérature et à la créativité des écrivains.

Susan Cooper, une romancière britannique à succès vivant à Paris, reçoit un message inattendu sur Instagram d'une jeune femme qu'elle ne connaît pas : "Je l’ai tué, aidez-moi s’il vous plaît." Bien sûr, Susan, fidèle à sa nature curieuse et à son esprit romancier ne peut ignorer le message…
Un livre plein de charme où les situations cocasses, les quiproquos s’enchaînent. L'humour "so British" est un plus et confère au récit une fraîcheur et une vivacité qui rendent la lecture particulièrement agréable.
Au-delà de l'intrigue, "La vie n'est pas un roman de Susan Cooper" distille des conseils pour les amateurs de littérature et les aspirants écrivains. En début de chapitre, Stéphane Carlier s’amuse à poser des réflexions sur le processus créatif, le métier d'écrivain et les aléas de la vie littéraire.
A découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :