La Sœur retrouvée

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 7 déc. 2023 | Archivage 22 mars 2024

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LaSœurretrouvée #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Livre finaliste du Prix des Étoiles Librinova 2023 !

1944, dans la Chine occupée par le Japon. Hiromi est déchirée entre son mari, un officier japonais, et le superbe prince Yuren, descendant des empereurs de Chine. Dans le chaos de la guerre, face à la mort qui rôde, ses dernières certitudes vont bientôt voler en éclats.

1993, Japon. Yuna est médecin à l’hôpital central de Kyoto. Alors qu’elle appelle son premier patient de la journée, elle se retrouve face à sa sœur, Ama, dont elle est sans nouvelles depuis trente ans. Ama a besoin d’une greffe urgente d’un parent proche, mais Yuna n’est pas compatible. Son père lui avoue alors qu’Ama a été adoptée en Chine en 1945.

Une course contre la montre s’engage pour trouver un donneur. Yuna se met à fouiller le passé, en quête d’indices sur la famille biologique d’Ama. Ce qu’elle va découvrir dépasse l’entendement et changera sa vie à jamais.

Un récit haletant au suspense insoutenable, autour d’un des secrets les mieux gardés de la Seconde Guerre mondiale.

Livre finaliste du Prix des Étoiles Librinova 2023 !

1944, dans la Chine occupée par le Japon. Hiromi est déchirée entre son mari, un officier japonais, et le superbe prince Yuren, descendant des...


Note de l'éditeur

L'autrice :
"Garance Solveg a décidé de devenir écrivain depuis sa plus tendre enfance : ça lui est tombé dessus quand elle avait 6 ans et ne l'a plus lâchée ! Après quelques années de blocage, elle pousse enfin la porte d'un atelier d'écriture.
Jonglant avec un emploi du temps bien rempli, elle commence alors à rédiger son premier roman, "Cheveux aux vents". Son ouvrage fait partie des finalistes du Mazarine Book Day 2019, avant d'être publié par les éditions Ex Æquo.
Garance Solveg partage aujourd'hui sa vie entre sa famille, son activité de juriste et sa passion pour l'écriture.
"La sœur retrouvée" est son deuxième roman."

L'autrice :
"Garance Solveg a décidé de devenir écrivain depuis sa plus tendre enfance : ça lui est tombé dessus quand elle avait 6 ans et ne l'a plus lâchée ! Après quelques années de...


Ils recommandent !

Les lecteurs adorent :

"Très beau livre, bouleversant et poignant !"

"Ce roman navigant entre le Japon et la Chine nous prend et ne nous lâche plus. J'ai adoré découvrir cette période de l'histoire à travers les yeux et la culture japonaise. Dépaysement et émotions garanties."

"« La sœur retrouvée » est un roman procurant des émotions enivrantes et poignantes, un récit passionnant et instructif."

Les lecteurs adorent :

"Très beau livre, bouleversant et poignant !"

"Ce roman navigant entre le Japon et la Chine nous prend et ne nous lâche plus. J'ai adoré découvrir cette période de l'histoire à...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9791040539933
PRIX 3,99 € (EUR)
PAGES 405

Vos liens

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Quand j’ai choisi ce roman, j’étais loin de me douter de son contenu. J’ai été séduite par le résumé, je lis peu de roman historique. Nous allons suivre une famille sur deux générations, et surtout la vie autour d’eux, nous allons voyagé de Chine au Japon, dans l’état de Mandchoukouo, sous domination japonaise;
En 1944, dans l’état de Mandchoukouo nous faisons la connaissance de Hiromi, qui est la première épouse de Hajime.
En 1993, à Kyoto Yuma retrouve sa sœur Ama, qui est très malade, seule une greffe de moelle osseuse peut la sauver. Mais Yuma n’est pas compatible. Il faut trouver un autre donneur, mais son père lui avoue qu’Ama a été adoptée pendant la guerre. Hajiime évolue sur les deux époques. On a du mal à imaginer l’homme qu’il était en 1944, et ce qu’il est devenu en 1993.
Il faut donc investir le passé, qui nous entraîne dans un pan d’ Histoire, dans l’état de Mandchoukouo, où le Japon se livre à des expériences, qu’on a dû mal à imaginer. L’unité 731, unité militaire de recherche biologique de l’Armée Impériale Japonaise, je n’en avais jamais entendu parler. Nous connaissons tous les camps de concentrations, la Shoah mais ce nom ne me disait absolument rien. Des hommes et des femmes ont été victimes de la barbarie humaine. J’ai eu bien des fois des frissons en lisant les passages sur cette unité 731.
L’écriture de l’auteur est fluide, très descriptive. Elle a fait un travail de recherches méticuleux pour écrire ce roman historique. De nombreux thèmes sont abordés dans ce livre, la filiation la génétique et l’Histoire. L’auteur nous entraîne dans une intrigue avec maints rebondissements, sans temps mort.
Garance Solveig a pris soin de présenter une carte géopolitique au début du roman, afin de localiser l’intrigue. Elles donnent une place importante aux femmes, que j’ai admirées, face aux souffrances subies.
Une lecture enrichissante, un roman procurant des émotions fortes, un récit passionnant que je vous conseille.
Je remercie NetGalley et les Librinova pour ce partenariat.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gros coup de ❤️. Un grand merci à @netgalleyfrance et à @librinova pour cette lecture

Cette saga familiale se déroule principalement sur 2 périodes, et 2 lieux :

En 1944, dans la Chine occupée par le Japon, Hiromi est déchirée entre son mari, un médecin officier japonais, et le prince Yuren, descendant des empereurs de Chine. Elle va découvrir la souffrance des chinois face à l’occupant japonais.

En 1993, au Japo, Yuna est médecin à l’hôpital central de Kyoto. Alors qu’elle appelle son premier patient de la journée, elle se retrouve face à sa sœur, Ama, dont elle est sans nouvelles depuis trente ans. Ama a besoin d’une greffe urgente d’un parent proche, mais Yuna n’est pas compatible. Son père lui avoue alors qu’Ama a été adoptée en Chine en 1945.
Yuna se met alors à fouiller le passé, en quête d’indices sur la famille biologique d’Ama. Ce qu’elle va découvrir dépasse l’entendement et changera sa vie à jamais.

Le lien entre ces 2 histoires? Hajime, un personnage capable du meilleur comme du pire. Un mari attentionné, un père aimant mais aussi un officier impitoyable.

Je me suis laissée portée, je dirai même envoutée, par cette superbe saga.

Le contexte historique nous apprend beaucoup sur l’histoire de cette partie du monde.
J’y ai découvert le comportement violent, génocidaire, des japonais en Mandchourie. Les expérimentations menées sur les chinois sont glaçantes et sont très proches de celles menées par les nazis dans les camps à la même période.
Le racisme, aussi, subit par ceux qui ont le malheur d’avoir quelques gouttes de sang chinois.

L’écriture de Garance Solveg est fluide, délicate, pudique. Elle distille l’historique, la violence parfois, délicatement tout au long du roman. On suit avec empathie la vie d’Hiromi, ses expectations, ses rêves, ses luttes mais aussi son sentiment de se noyer parfois.
En parallèle, on est touchés par l’histoire de ces deux sœurs, leur bataille dans l’urgence pour comprendre d’où elles viennent et peut-être réussir à sauver la vie de l’une d’elles.

Un conseil : ajoutez ce superbe livre à votre PAL

Cet avis vous a-t-il été utile ?

1944, Mandchourie. Hiromi, 28 ans, brillante journaliste, mariée à un colonel médecin de l'armée impériale, Hajime, qui fait des recherches médicales secrètes, est enceinte. Elle est très fière du Japon, soutient l'effort de guerre par ses articles. Elle fait une fausse couche et se rapproche beaucoup d'un prince chinois en exil, Yuren Aisin Gioro, ce que son mari voit d'un très mauvais œil. Petit à petit, elle découvre la face sombre de son mari; elle cherchera la vérité au péril de sa vie et n'aura pas le temps de révéler l'innommable.
1993, Kyoto. Yuna, 45 ans, professeure réputée en hématologie et greffe de moelle osseuse qui a suivi les traces de son illustre père, Hajime, qu'elle vénère, retrouve sa sœur, Ama, qu'elle n'a pas vue depuis 30 ans. Celle-ci atteinte de leucémie, doit recevoir, en urgence, une greffe de moelle osseuse. N'étant pas compatible, elle se retourne vers ses parents et apprend qu'Ama a été trouvée abandonnée lors de la débâcle japonaise et la fuite de Mandchourie et qu'elle a été adoptée. Commence alors pour Yuna la recherche des origines d'Ama, au péril de sa vie; ce qu'elle découvrira fera exploser ses certitudes et sa vie.
Ce roman, fort bien documenté, se déroule, pour sa partie historique, en 1944-45, au moment où le Japon doit se retirer des pays qu'il a envahis (Chine, Corée, Philippines …) à partir de 1931 et où il a imposé une colonisation violente. Dans les pays qui ont été envahis règnent encore ressentiment, voire haine contre le Japon alors que dans le pays même, les atrocités commises sont encore tabous. L'auteure fait se côtoyer intelligemment des figures historiques et des personnages de fiction. L'unité 731, dont il est question dans le roman, a vraiment existé (elle a été créée dès 1932) et a réellement conduit des expériences abominables sur les prisonnier(e)s chinois(es) jusqu'en août 1945, date à laquelle le site de recherche été complètement détruit par les Japonais avant qu'ils se retirent. La majorité des Japonais de cette époque, fanatisés, pensaient que toutes les races leur étaient inférieures. On retrouve la plupart des mêmes ressorts qui ont conduit à la "solution finale" hitlérienne.
Ce roman nous offre le magnifique portait de deux femmes (Hiromi en 1944 et Yuna en 1993) libres, courageuses, pleines d'humanité, qui n'hésiteront pas à faire face à la vérité malgré la douleur intime qu'elle déclenche
et à la révéler à presque 50 ans d'écart. Pour cela, chacune devra prendre ses distances avec Hajime (le mari de l'une et le père de l'autre) et regarder en face le monstre qu'elles ont aimé.
La double temporalité en alternance, 1944/1993, est très bien maîtrisée et crée même le suspense puisque chaque chapitre se termine par une révélation dont nous devons attendre l'explication jusqu'au prochain chapitre sur la même période.
On sent toute l'empathie de l'auteure pour ses personnages, en particulier féminins et elle sait nous la faire partager tout en insufflant un puissant souffle romanesque. Un très beau roman, difficile à lâcher, une fois commencé.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :