Écoute la pluie tomber

Lu par Olivia Ruiz
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 7 juin 2023 | Archivage 16 juil. 2023
Audiolib, Littérature

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Écoutelapluietomber #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Marseillette, 1977. Dans le café qui l’a accueillie, étouffée, puis révélée, Carmen pleure sa nièce chérie. À plus de quarante ans, elle se rappelle les personnages qui ont changé sa vie.

Ceux qui l’ont fait plonger, l’ont remise dans le droit chemin. Ceux qui ont su percer ses failles et écouter ses désirs. Sans oublier ses sœurs, dont elle partage les stigmates de l’exil mais refuse de suivre la route.

Parce qu’après tant d’épreuves, Carmen aussi veut s’inventer un destin...

D’une hacienda près de Tolède à la prison madrilène de Ventas où le franquisme fait rage, en passant par un paquebot transatlantique, Olivia Ruiz nous embarque dans les tourments d’une histoire qui s’entremêle à la grande, où l’amour triomphe de la violence. 

Marseillette, 1977. Dans le café qui l’a accueillie, étouffée, puis révélée, Carmen pleure sa nièce chérie. À plus de quarante ans, elle se rappelle les personnages qui ont changé sa vie.

Ceux qui...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035414085
PRIX 19,95 € (EUR)
DURÉE 3 Heures, 25 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Hier, était une de ses journées pourries pour moi où rien ne se goupillait : j'ai dû poireauter plus de trois heures !!!
Mais malgré cela, ce fut un véritable bonheur !!!
Et oui, c'est bizarre et vous n'allez pas me croire sauf quand je vous aurai dit que je les ai passées avec Olivia Ruiz et son livre "Ecoute la pluie tomber".
Bon, vous allez me dire que je ne suis pas objective car j'adore cette chanteuse, sa voix, son énergie pétillante et piquante...
J'aime cette personnalité rayonnante.
J'avoue que sa voix m'a tout autant enchantée comme narratrice et quelle interprétation ! Cela ne fut pas une surprise mais j'étais quand même super curieuse de la découvrir dans ce registre et je ne fut pas déçue.
Par contre, j'étais plus dubitative sur sa plume. Et là, à nouveau, elle m'a totalement bluffée/scotchée.
Je ne résiste pas à vous faire lire cet extrait :
"Je n'avais plus rien. Il ne lui restait que la musique. ...Nous avons présenté nos anges et nos démons les uns aux autres pour nous comprendre et nous enrichir" (section 8).
Olivia décrit la plume d'un de ses personnages comme suit :
"Il parle comme il écrit avec un peu de lyrisme et beaucoup de poésie, avec humanité et pudeur." (section 10).
Je pourrais pas mieux définir son style qu'avec ses propres mots même s'il concerne un de ses personnages.
Comment un si petit bout de femme peut avoir tant de talents ? C'est trop injuste ! Faut en laisser pour les autres non ???
Ce livre commence par la fin pour remonter le fil de l'histoire et quelle histoire ! Celle d'une femme, de sa famille de la fin des années 50 à 1977 avec un fond de régime franquiste.
On voyage aussi puisque on passe de Marseillette, à une hacienda près de Tolède à la prison madrilène de Ventas où le franquisme fait rage, en passant par un paquebot transatlantique, Olivia Ruiz nous embarque dans les tourments d'histoires personnelles et familiales qui s'entremêlent à la Grande.
J'ai terminé ce livre en pleurs mais pas parce que cela serait une "bad end", bien au contraire. Un peu comme quand on pleure à la vue d'un trop beau soleil !!!
Cet audio est un petit bonbon tout doux et légèrement acidulé qui constitue le combo parfait d'un audio comme je les aime : une magnifique histoire et une interprétation sensationnelle avec une voix extraordinaire. Vous allez me dire que trop superlatifs tuent le superlatif mais là, j'avoue que j'ai beau chercher la critique (et Dieu sait que je suis douée pour), je n'en trouve aucune (sauf peut être le long silence en section 6 à 47%, où je me suis demandée s'il me manquait un mot ? une phrase?).
Je sais que comme moi certain.e.s ont comme critère de sélection de leurs audios sa durée ; je le partage et le comprends tout à fait mais là il vaut vraiment le coup pour y faire une exception ! Il est court mais ce n'est que du bonheur !
Je souhaite remercier Audiolib de m'avoir partagé ce petit bijou en avant première.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai écouté Écoute la pluie tomber d'Olivia Ruiz, lu par l'autrice elle-même.
Ce roman fait suite à La commode aux tiroirs de couleur.
Pour ce roman, Olivia Ruiz s'est largement inspirée de son histoire familiale. Une famille espagnole exilée en France pour fuir le franquisme.
La lecture très enjouée d'Olivia Ruiz rend ce roman touchant et émouvant et ses personnages réalistes.
C'est un agréable moment d'écoute

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ecoute rendue dynamique par la lectrice et autrice Olivia Ruiz. Un délice à écouter. On se laisse porter par l'histoire qui nous happe et nous recrache quelques heures plus tard.

Des personnages entiers aux forts caractères qui donnent beaucoup de saveur au récit. Le style de l'autrice est très agréable et nous porte à travers la vie de Carmen qui a son lot de turbulences.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Premier roman d'Olivia Ruiz pour moi. Une très belle découverte ! J'ai beaucoup aimé suivre Carmen dans ces différentes tranches de vie. Deux bémols : beaucoup de personnages en tout début de lecture, j'ai bien cru que je n'allais pas me souvenir de tous mais finalement ça fonctionne / beaucoup de choses abordées, et toutes ne sont pas complètement développées/abouties. Malgré ces deux points, j'ai été transportée à Marseillette et ce fut un très bon moment de lecture !
Texte lu par Olivia Ruiz (un vrai plus!)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais adoré la commode aux tiroirs de couleurs ; avec se second livre je n'ai pas été déçu.
Olivia Ruiz nous transporte par ses paroles à Marseillette auprès de la famille de Carmen. C'est justement la plus jeune sœur qu'on va suivre entre la France et l'Espagne franquiste.
Un très bon livre audio que j'ai dévoré. Bravo !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avais fait l’expérience il y a quelques petites années de l’audiobook. Cette expérience ne m’avait pas convaincue à ce moment là, à cause de la manière dont été racontée l’histoire. Et vu le prix que j’avais payé, j’étais ressortie de là un peu blasée. Je n’avais jamais retenté, jusqu’à il y a peu avec L'été où je suis devenue jolie dont l'histoire m'avait laissée un peu mitigée mais dont la raconteuse m'avait convaincue. J'ai pu retenter avec Ecoute la pluie tomber, d'Olivia Ruiz. Et c'est l'autrice elle-même qui raconte son livre.
Et si j'ai adoré écouter Olivia Ruiz qui a une voix chantante qu'on écouterait des heures et des heures, j'ai tout autant apprécié l'histoire.

On y suit Carmen qui se remémore sa vie passée, ses liens avec les personnes qui ont marquées sa vie en bien ou en mal. De son travail sur un bateau à la prison en passant par le café de ses sœurs et d'autres encore, l'histoire est rythmée. Rythmée de rencontres, d'apprentissage et de cette envie d'émancipation, de cette quête d'identité et de liberté.

On y découvre une histoire familiale, entre l'Espagne franquiste et la France, mais aussi des femmes aux caractères bien trempés. L'histoire est touchante, émouvante et nous embarque avec légèreté.

J'ai passé un chouette moment d'audiolecture, à écouter Olivia Ruiz enchainer les chapitres. Elle a une voix agréable et chantante que j'ai beaucoup apprécié au fil de la lecture. C'est une lecture validée, par ici!
(Article sur le blog: 17 juin).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Premier roman que je découvre de cette auteure en format audio avec la voix musicale d'Olivia Ruiz .
Après un début un peu difficile, beaucoup de noms à retenir, je me suis laissée embarquer en Espagne puis en France.
Un court roman, avec des personnages attachants et hauts en couleur.
On suit donc Carmen et tous les personnages qui ont marqué sa vie. Ça crie, ça chante, c'est plein d'émotions.
Ce fut un plaisir de découvrir la plume de l'auteure et très agréable à écouter.
Bref à écouter !

Merci à audible et netgalley

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle lecture magnifique faite par l'autrice. Personne mieux que quiconque ne pouvez lire ses mots avec les intonations espagnoles.
Des histoires de femmes à travers l'Histoire de l'Espagne et de la France sous Franco jusqu'à aujourd'hui.
Femmes libres, femmes fortes, femmes rebelles, femmes soumises, mères, filles, sœurs, tantes, amies....
Ce roman nous (les femmes) montrent sous toutes nos formes.
Un vrai coup de cœur.
Merci Olivia

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous avions quitté l'Espagne de Franco dans le premier opus, on y retourne pour débuter ici, un bout de voyage en navire et un retour en famille dans le Sud de la France. Si le premier m'avait enchanté, celui-ci est un peu plus simpliste, un récit encore, de famille sans doute. Heureusement, je l'ai écouté en livre audio, et la voix d'Olivia Ruiz est un bonheur qui pourrait nous conter mille histoires (ça sauve du fond ! même si c'est une jolie histoire ! Allez quand même !)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Livre lu par l'auteur c'est un vrai régal encore une fois, j'avais découvert son précédent roman lu par elle même aussi j'adore.

Nous faisons la connaissance de Carmen la quarantaine en 1977 à Marseillette qui pleure sa nièce adoré, alors qu'elle est dans le café qui l'a accueillie mais qui l'a étouffé également tout au long de ses années. Elle va nous décrire tous les personnages qui ont changé sa vie, que ce soit ceux qui l'ont fait plonger et ceux qui l'ont remis sur le droit chemin.

Elle en a connu des épreuves Carmen mais elle ne se laisse pas abattre et rêve elle aussi de s'inventer son propre destin et non pas le subir parce qu'elle fait partie de ses personnes exilées qui ont une histoire lourde à porter.

Nous avons voyagés dans une hacienda près de Tolède, puis fait un tour dans la prison madrilène de Ventas et d'un paquebot transatlantique.

Une histoire haute en couleurs en personnages mais jsutement j'ai trouvé qu'il y avait trop de personnages, trop d'histoires à chacun et du coup j'ai eu tendance à me perdre un peu dans tous ses récits.

Pourtant la voix d'Olivia nous transporte à merveille dans l'histoire et ses personnages mais j'aurais apprécié qu'il y ai moins d'histoires de tout ses personnages. Que tout ce concentre sur Carmen et ses sœurs par exemple et que les personnages secondaires soient quand même moins dans le détail.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après la commode aux tiroirs de couleurs qui avait été une lecture mitigée pour moi, j'étais curieuse de découvrir un autre livre de l'autrice. Un grand merci à @netgalley et @audiolib pour cette découverte Audio !

Marseillette, 1977. Carmen, une femme espagnole d'une quarantaine d'années, qui a dû fuir son pays à cause du régime franquiste à l'âge de 6 ans avec ses soeurs, pleure sa nièce Cali, qui vient de mourir en couches. A cette occasion, elle revient sur les évenements et les personnes qui ont marqué sa vie. Propriétaire d'un café avec ses soeurs, elle va connaître l'amitié, l'amour, le monde des toreros, la prison sous le régime franquiste, la drogue.

Ce tout petit roman d'à peine 200 pages nous transportent et nous fait voyager à travers le temps et l'espace. Olivia Ruiz arrive à travers ces quelques pages, à transmettre beaucoup d'émotions et à aborder des sujets délicats d'une façon juste et bien tournée. Ce roman féminin est poignant et renferme des personnages attachants, qu'on se surprend à apprécier très rapidement.
La construction de Écoute la pluie tomber est plus linéaire et moins fouilli que son roman précédent. Carmen reste le fil conducteur du roman et on peut s'y accrocher tout au long de notre lecture.

Même si j'ai trouvé le début du roman un peu décousu et si j'ai eu un peu de mal à m'y retrouver avec les personnages pendant les premiers chapitres, le rythme est à mon sens beaucoup plus travaillé, plus juste que dans la commode aux tiroirs de couleurs.

Écoute la pluie tomber est une jolie surprise, que j'ai apprecié écouter. La voix d'Olivia Ruiz m'a transportée à Marseillette et je me suis laissée bercée par cette histoire aux couleurs espagnoles et à l'émotion débordante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un joli titre qui attire comme le premier roman 𝐿𝑎 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑜𝑑𝑒 𝑎𝑢𝑥 𝑡𝑖𝑟𝑜𝑖𝑟𝑠 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠.

Encore une fois nous sommes transportés dans une vie contée avec douceur et finesse. L’auteure @oliviaruizofficiel nous livre l’histoire de Carmen qui se souvient… de sa vie, de ses rencontres, de sa famille mais aussi du contexte historique dans lequel elle a grandi et évolué.

Le tout donne un récit aux couleurs locales omniprésentes, nous emportant dans un voyage dans le temps mais aussi dans une famille espagnole qui a fui l’Espagne.

Cette version est le livre audio lu par l’auteure elle-même. Tout comme 𝐿𝑎 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑜𝑑𝑒 𝑎𝑢𝑥 𝑡𝑖𝑟𝑜𝑖𝑟𝑠 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠 @oliviaruizofficiel nous montre son talent de conteuse, maniant le rythme et la musicalité des paroles données à ses personnages.

La réalité de la vie de l’auteure se mêle à la fiction de ses personnages très attachants. Carmen possède ce caractère bien trempé qui l’aide à se porter vers son avenir.

J’ai beaucoup aimé ce roman et j’ai encore une fois été séduite par la lecture de l’auteure !

Un grand merci à @netgalleyfrance et à @audiolib pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lecture 63 de 2023                   
                
J'ai écouté 𝓔𝓬𝓸𝓾𝓽𝒆 𝓵𝓪 𝓹𝓵𝓾𝓲𝒆 𝓽𝓸𝓶𝓫𝒆𝓻 écrit par Olivia Ruiz @oliviaruizofficiel, publié aux Editions JC Lattès @editionsjclattes et au Livre de Poche @livredepoche (livre) et chez Audiolib (audiobook). Ce livre audio (lu par l'autrice elle-même) est disponible depuis le 7 Juin 2023 [Résumé en commentaire].         
  
Tout d'habitude, je tiens à remercier Netgalley @netgalleyfrance et Audiolib @audiolib pour la découverte de ce roman .  
  
Après un début d'écoute difficile de par la multitude de prénoms et de personnages introduits, je me suis ensuite laissée emportée par l'histoire de Carmen et des siens.   
  
Carmen, que dire de la vie de cette femme ? Une femme forte qui rêve d'émancipation et de liberté. Cela la mènera d'un élevage de taureaux de combat à une cellule de prison. On suit Carmen qui se remémore sa vie ainsi que celle des personnes qui ont marqué son existence.   
  
Le gros plus de ce livre audio, pour moi, est le fait que ce soit l'autrice, Olivia Ruiz, qui raconte cette histoire. Avec ses intonations en espagnol, ses expressions, ses chansons même... Après avoir découvert Olivia Ruiz chanteuse, je suis ravie de l'avoir découverte en tant qu'autrice et de conteuse. Je serai plus vigilente dans le futur de choisir avec plus d'attention les narrateurs de mes livres audio.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Écouter Olivia Ruiz (c'est elle la narratrice), c'est toujours un plaisir.
J'avais beaucoup aimé La commode aux tiroirs de couleur et j'avais envie de découvrir son nouveau roman.

Je ne m'attendais pas à un récit aussi poignant, aussi dramatique. Les sujets abordés sont forts. J'aime les histoires de femmes et l'autrice aime les mettre en scène. Elle dresse un tableau de ces familles de femmes de caractère, où les hommes sont en arrière plan, avec une force et une poésie. J'adore !

C'est touchant, parfois terrible, tragique, c'est plein de verve, de bravade et de bravoure. C'est aussi drôle et bouleversant.

Un récit court, plein d'émotions qui m'a fait voyager. Olivia Ruiz est une conteuse d'histoires de femmes, formidable à écouter.

Merci à @netgalleyfrance et @audiolib pour cette belle découverte ❤❤❤

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après avoir suivi le destin de Rita dans La commode aux tiroirs de couleurs, Olivia Ruiz s'intéresse cette fois à Carmen, la petite soeur de Rita, qui va nous raconter sa vie d'adulte.
J'ai eu un peu de mal à entrer dans le roman, les premiers chapitres ressemblant à une chronique relevant des anecdotes. Mais petit à petit, je me suis laisser prendre par l'histoire de cette femme, un peu trop couvée par ces soeurs, mais bien décide à vivre selon ses choix, même s'ils ne sont pas les meilleurs. J'ai beaucoup aimé le personnage de Carmen, une femme libre avec un caractère bien trempé.
J'ai apprécié de lire ses aventures, de replonger dans ses souvenirs qui se confronte parfois à l'histoire, comme le franquisme. Elle traverse des épreuves qui vont finir par la ramener à sa famille et au café de Marseillette.
Le style de l'autrice est simple et agréable, vraiment fluide. J'ai écouté ce livre avec Olivia Ruiz comme narratrice qui offre sa jolie voix à son personnage de femme forte
Un joli roman, simple mais prenant avec sa galerie de personnages attachants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le roman "Écoute la pluie tomber" d'Olivia Ruiz transporte le lecteur dans le village de Marseillette en 1977. Carmen, une femme d'âge mûr, pleure la perte de sa nièce bien-aimée dans un café du village. Ses souvenirs se mêlent aux personnes qui ont influencé sa vie, celles qui l'ont égarée et celles qui l'ont ramenée sur le bon chemin. Malgré un passé d'exil partagé avec ses sœurs, Carmen décide de tracer sa propre voie. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, elle aspire à façonner son propre destin.

L'histoire tourmentée de Carmen nous transporte de son hacienda près de Tolède jusqu'à la prison de Ventas à Madrid, en passant par un paquebot transatlantique. Olivia Ruiz plonge le lecteur dans une histoire où l'amour triomphe de la violence, le tout ancré dans un contexte historique plus vaste. Le roman aborde des thèmes variés tels que l'amitié, la drogue, l'exil, les prisons, les traditions, le franquisme, les relations entre sœurs, le rôle des femmes, la tauromachie, l'amour, les voyages, la famille et la littérature française. C'est un roman émouvant où la langue du sud résonne avec intensité.

J'ai également écouté le premier livre de l'autrice, "La commode aux tiroirs de couleurs", et cette nouvelle œuvre en est la continuité, bien qu'elle puisse être lue indépendamment. Ce sont de belles histoires touchantes qui offrent tous les ingrédients pour passer un agréable moment de lecture. Cependant, à chaque fois, j'ai ressenti un manque d'intensité qui aurait pu rendre cette lecture plus marquante. Néanmoins, c'est un bon roman estival, ce qui est déjà appréciable !

Petit bémol en ce qui concerne cette écoute, qui est d'ailleurs le même que pour son roman précédent, concerne la voix d'Olivia Ruiz que je trouve trop "enfantine" et qui m'empêche d'apprécier pleinement ce livre audio.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce nouveau roman, on retrouve les thèmes qui sont chers à Olivia Ruiz : la famille, les racines, l'exil ... Le temps de quelques heures, on lit les fragments de vie de Carmen comme un conte. Douceur et dureté s'entremêlent, avec toujours une certaine forme de poésie dans l'écriture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Roman très bien écrit et donc très agréable et facile à lire. Une belle histoire de femmes comme sait si bien les raconter Olivia Ruiz. Un très beau moment en sa compagnie !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On est en 1977… Carmen se souvient de son enfance près de Tolède, en Espagne… de son parcours de vie… et nous présente sa famille, sa vie, ses amours, ses échecs et ses rencontres diverses et variées.

Un joli petit roman… une plume douce et poétique. J'aime beaucoup les romans d'Olivia Ruiz en général car on retrouve un fond historique et un mélange de belles émotions… ici la famille, l'amitié, l'amour.
J'ai passé un bon moment d'écoute .
Merci à #netgalleyfrance et #audiolib pour cette lecture.

J'ai aimé la lecture avec la voix de l'autrice, chaleureuse et émouvante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie Netgalley et Audiolib (et Olivia Ruiz) pour cette première expérience de livre audio réussie ! J'avais tenté à plusieurs reprises, sans parvenir au bout d'un seul livre. Pour cet essai, j'ai pris soin de sélectionner un livre qui avait tout pour me plaire. J'ai adoré La commode aux tiroirs de couleurs et j'adore la voix d'Olivia Ruiz (qui résonnait à mes oreilles en lisant son premier livre). J'ai donc choisi ce titre lu par l'autrice pour retenter l'expérience. Même si j'ai adoré la diction, l'accent, et les intonations si chantantes d'Olivia Ruiz, j'ai moins bien réussi à suivre l'histoire, car décidément, la lecture audio m'est difficile...

J'ai retrouvé avec grand plaisir Rita, Kali et Carmen, qui est au centre de ce deuxième volet de la saga des Ruiz. C'est cette dernière qui nous raconte cette galerie de portraits éparses vivants dans la seconde moitié du XXe siècle. Elle comble les vides laissés dans La commode aux tiroirs de couleurs. Nous retrouvons Marseillette, l'Espagne et, au détour d'un journal de bord, elle nous entraîne même sur l'Atlantique, jusqu'à New York ! Et le style change au gré des personnages décrits, s'adaptant aux vécus et aux épreuves de chacune et chacun. La plume d'Olivia Ruiz est décidément très belle, de celles qui savent me faire sourire autant que m'émouvoir aux larmes !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Carmen a plus de 40 ans. Elle vient de perdre sa nièce. Elle se rappelle ces gens qui tout au long de sa vie ont croisé sa route. Ceux qui l'on fait plongé mais aussi ceux plus solaire qui l'ont aidé à remonter, aimer et remise sur le bon chemin.

Olivia Ruiz dont j'ai toujours aimé la voix chaude avec son accent du soleil mais dont jamais je n'avais découvert l'imagination d'autrice. Ce roman se raconte comme une chanson aux accords du Sud. Ce roman est une histoire d'amour, de haine, d'erreur mais aussi d'une part de l'histoire de l'Espagne de Franco.

Carmen est une femme forte qui peut faiblir, qui refuse de rentrer dans un moule tracé par ses sœurs. C'est une femme qui chute, qui tombe même de haut sans refuser les mains qui se tendent pour l'aider à se redresser. J'ai beaucoup aimé la voir grandir, s'affirmer dans le meilleur comme dans le pire.

La voix de l'autrice posee sur ce récit qu'elle a construit et écrit offre un réel plus à ce roman à l'accent de chez elle. J'ai vraiment apprécié cette écoute. L'histoire n'aurait pas eu la même saveur en écrit.

Bref, un livre qui vous fera chavirer dans le soleil du sud.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est un livre magnifique et magique ! On se laisse emporter par l'histoire et par le lyrisme de la narration. C'est beau, poétique et puissant. On est immergé dans l'univers grâce à un langage vrai et sans complexe, crû sans être vulgaire. J'ai vraiment adoré

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé "La commode aux tiroirs de couleurs", j'ai adoré "Écoute la pluie tomber".

J'y ai retrouvé les personnages que j'ai temps aimé et j'en ai appris encore plus sur leur histoire, surtout celle de Carmen qui attend que le destin frappe.

Une histoire intime où les ombres du passé surplombent le chemin du présent. Faut-il accepter de vivre avec ou se battre contre? Là est toute la lutte que va mener Carmen, contre ses sœurs, contre elle-même, jusqu'à ce que la vie en décide autrement.

De nouveaux personnages viennent pimenter l'histoire et accompagnent notre personnage principal. De ses personnes dont on a tous besoin dans une vie. Petite pensée pour la Yaya, Escuto et les autres...

En version Audio, Olivia Ruiz donne toute la puissance au récit. Elle le rend sincère, authentique.

Son accent espagnol nous emporte et le ton est donné.

J'aime beaucoup la plume de l'auteure et j'ai beaucoup apprécié d'entendre cette histoire à travers sa voix. Elle qui sait chanter, elle sait tout aussi bien narrer.

Un coup de cœur pour ce roman. Si vous avez été emporté par le précédent, n'hésitez pas avec celui-ci

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans le cadre de ma participation sur la plateforme Netgalley, j’ai eu la chance de découvrir « Ecouter tomber la pluie » d’Olivia Ruiz.

Je connaissais Olivia, chanteuse, et j’ai eu plaisir à découvrir une auteure à la plume poétique.

L’histoire se déroule principalement à Marseillette. Dans le bar de la famille, Carmen pleure sa nièce chérie, morte en couche.

Avec ses deux sœurs très éprouvées par cette disparition, elle déroule le fil de sa vie. De ses souvenirs jaillissent avec une incroyable intensité, ses joies, ses déceptions, les trahisons mais aussi l’amour niché dans de toutes petites choses.

De Narbonne à une hacienda dans l’arrière-pays espagnol soumis à la Dictature de Franco en passant par la prison pour terminer dans le café de la famille, Carmen a vécu 1.000 vies en une.

J’ai beaucoup apprécié cette histoire lue par l’auteure. Amoureuse de la culture espagnole, cela a été un plaisir d’entendre des phrases dans cette langue de caractère.

Le début m’a un peu perdue, je ne savais pas où l’auteure souhaitait m’emmener. Puis, je me suis laissée aller et quelle belle découverte.

Laplume d’Olivia Ruiz est chantante et revêt beaucoup de poésie.

Alors, tenté ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce roman, Carmen, qui ouvre le livre en écrivant à sa nièce, désormais partie. Elle lui dit son amour et le vide qu’elle laisse. Puis Carmen va revenir sur sa vie. Carmen la cadette des trois sœurs que nous avions découvertes dans la commode aux tiroirs de couleurs. La petite dernière, discrète dans ce premier récit qui se concentrait sur la vie de Rita, prend ici la parole pour nous raconter sa vie, ses rencontres, celle qui ont compté, qui ont bouleversé sa vie. Carmen ne revient pas ici sur leur enfance et le départ de l’Espagne. Nous allons la suivre de ses 20 ans à ses 40. À 20ans elle travaille pour sa sœur dans son café de Marseillette. Après avoir évoqué plusieurs personnages charismatiques du village et nous, raconte sa rencontre avec Antonio. Une rencontre qui va bouleverser sa vie et la ramener vers l’Espagne. Là elle vivra des expériences difficiles avant de pouvoirs revenir vers sa famille.

J’avais aimé la commode aux tiroirs de couleurs et la vie tragique de Rita, remplie malgré l’adversité, d’amour et de joie de vivre. Je retrouve ces mêmes valeurs ici. Carmen, n’a rien a envie à sa soeur côté vie difficile, ce sont d’autres types de drames qui vont la bouleverser, mais ça vie n’en sera pas moins dure. Mais comme sa soeur, Carmen va trouver le chemin de la rédemption grâce à l’amour. L’Amour avec un grand A, celui qui unis la famille, celle du sang, mais aussi celle du coeur, celle qu’on s’est construite.

Il y a beaucoup de bons sentiments, peut-être une pointe de naïveté dans la façon dont la solidarité au sein du petit village est mise en avant, mais cela fait chaud au cœur et on a envie d’y croire. Ce n’est pas pour autant un roman feel good. Si la force de l’amour permet de surmonter les pires difficultés, on ne nous épargne pas la dureté, la détresse et le chagrin. Il y a le deuil, la violence, la descente aux enfers avant la pénible remontée vers la vie. J’ai eu les larmes aux yeux presque tout le temps ! Heureusement pour mon petit cœur, le livre est court et il se finit bien.

Une jolie lecture, dont j’ai particulièrement aimé l’interprétation audio, très vivante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il fait grand soleil dehors et pourtant, j'ai écouté la pluie tomber d'Olivia Ruiz dans sa merveilleuse version audio.
Cette lecture est faite par son auteure (ce sont celles que je préfère, je trouve qu'elles ont plus d'âme et d'élégance lorsque l'auteur lit son propre texte.).
Olivia Ruiz a un don de conteuse, aussi bien lorsqu'elle écrit que lorsqu'elle interprète, on se laisse très facilement embarquer par ce qu'elle nous souffle à l'oreille. Sa voix est suave, mais détient aussi beaucoup de caractère, elle met le ton, parfois douce, parfois en colère, ses origines espagnoles ressortent dans sa façon de nous transmettre son histoire, c'est entrainant.
Sa plume est sensible, élégante et poétique. Écoute la pluie tomber est un récit profond et marquant, pour autant, j'ai tout de même quelques petites choses négatives à dire. Tout d'abord, je l'ai trouvé beaucoup moins plaisant que son premier roman : La commode aux tiroirs de couleurs, sorti en 2020. Je trouve dommage qu'Olivia Ruiz nous livre une fois de plus un récit de famille. J'aurais apprécié qu'elle prenne un peu plus de risques et qu'elle sorte de sa zone de confort afin de nous offrir un roman innovant !
De plus, c'est un récit court et c'est une bonne chose, car j'ai parfois décroché.
J'ai donc un avis mitigé sur l'histoire même si je lui ai trouvé de très grandes qualités. Rien à redire, en revanche, sur l'écriture et la lecture faite pour la version audio, elles m'ont conquise !

Livre lu dans le cadre d'un partenariat avec les Éditions Audiolib que je remercie pour leur confiance.

Vous souhaitez lire un livre d'Olivia Ruiz et vous ne savez pas lequel choisir ? Voici le lien vers tous mes avis 😉 : https://www.leslecturesdelily.com/search/label/Olivia%20Ruiz
Toutes mes chroniques pour les Éditions Audiolib sont disponibles ici : https://www.leslecturesdelily.com/search/label/Editions%20Audiolib

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'était une première pour moi, l'écoute d'un roman.
J'ai été emporté par la jolie voix chantante d'Olivier Ruiz et sa manière de décrire une belle galerie de personnages atypiques.
Tous plus attachants les uns des autres, une histoire de femmes fortes, de famille unie et aimante.
On partage les scènes de vie de Marseillette en passant par Madrid, Tolede et New-York.
Les 1000 et une vies de Rita, Carmen, Kali, Violette, Escudo et tous les autres qui nous mènent de la Casa Grande, les corridas, la prison de Venta, le paquebot SS US avec toute l'émotion que nous procure Olivia Ruiz qui sait si bien nous faire partager par la magie de ses mots, l'amour, la peur, la joie, le bonheur, la vie quoi!!
Merci beaucoup à @netgalley et @audiolib pour m'avoir permise d'entendre ce si joli roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

D'origine espagnole, Carmen vit désormais à Marseillette avec ses sœurs. Le décès de sa nièce Cali est l'occasion de se plonger dans ses souvenirs’ de l'Espagne de Franco à la France, d'histoires d'amour en violences. L'histoire est intéressante mais trop embrouillée. Trop de prénoms et de voix qui s'entremêlent et gênent l'avancée du récit. Par contre c'est agréable de l'entendre de la voix de son actrice. Mais j’avais préféré son précédent livre

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Carmen vit à Marseillette avec ses sœurs. Immigrées espagnoles, elles tiennent ensemble un café qui est le centre du village et où tous se retrouvent et se rassemblent. Mais quand sa nièce meurt en couche, la famille entière en sera bouleversée. C'est alors que Carmen revient sur les moments forts de sa vie pour essayer de trouver la force de continuer à avancer sans cette nièce qui a toujours été son rayon de soleil.
De nouveau Olivia Ruiz nous offre une histoire de famille entre l'Espagne et la France avec des personnages hauts en couleurs dont des femmes fortes et libres qui ne laissent pas les cahots de l'Histoire définir leur destinée.
Un livre très agréable à écouter et c'est un vrai plaisir de retrouver la voix chantante d'Olivia Ruiz.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avais beaucoup aimé le premier roman d’Olivia Ruiz que j’avais déjà écouté en version audio lu par elle. Encore une fois, il s’agit d’une chronique familiale autour du personnage très complexe de Carmen, dont on suit l’histoire par le prisme de ceux qu’elles a côtoyés pendant sa vie.
C’est très bien écrit, avec parfois quelques phrases qui rappellent des chansons. Il parait qu’elle propose des lectures de son livre avec des intermèdes musicaux, ça doit être top!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un magnifique roman d'une grande parolière
Encore une fois Olivia Ruiz m'a transporté au sein de cette famille que j'avais rencontré dans " la commode aux tiroirs de couleur" pour découvrir la plus jeune des sœurs mais aussi la plus Rebelle
Celle qui va vivre une grande aventure pour s'émanciper de ses sœurs jusqu'à renouer avec son passé.
La plume d'Olivia Ruiz qui est merveilleuse sublime cette histoire
Le petit plus qui est pour moi très important ici c'est la lecture par l'autrice même et l'accent magique de tous les mots en espagnol
Alors le bilan est simple : il faut lire Olivia Ruiz mais l'écouter lire c'est encore mieux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En voyant que NetGalley proposait ce roman d’Olivia Ruiz en lecture audio, j’ai sauté dessus ! Ayant lu énormément de retours positifs sur le premier livre de l’autrice, j’avais très envie de découvrir sa plume.

« Ecoute la pluie tomber » est une belle fresque familiale avec Carmen comme personnage central, tiraillée par ses envies d’ailleurs et son attachement à ses origines. Carmen et ses sœurs ont un caractère bien trempé et incarnent à merveille le rôle de femmes fortes et libres autour desquelles gravitent une poignée de personnes hautes en couleurs. Elles sont, bien malgré elles, l’épicentre d’une vie de quartier, animée et pleine de rebondissements.

Tantôt dans une hacienda tolédane, tantôt dans un café à Marseillette, ou encore dans une prison espagnole, les décors sont multiples et changent chapitre après chapitre. Et c’est à l’image des thématiques abordées : dictature franquiste, exil, amour passionnel, relation fraternelle, tauromachie, drogue… On saute souvent du coq à l’âne, de personnage en personnage, et j’avoue avoir été perdue par moment, cherchant aussi le fil conducteur pour comprendre comme tous ces sujet s’imbriquaient ensemble.

Cela a rendu ma lecture confuse et mitigée, malgré la plume flamboyante et généreuse d’Olivia Ruiz, que j’ai particulièrement appréciée. Elle me semble à son image : empreinte de caractère et vivante. Et c’est ce que je retiens de ce roman : du caractère et de la vie !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Magnifique récit choral d'un trio sororal puissant. Je suis tombée en admiration devant chacun des personnages qui sont parfaitement développés et dont on comprend bien les motivations et intentions. Je me suis beaucoup attachée à la protagoniste et son histoire tragique n'a pas manqué de me faire monter les larmes aux yeux à maintes reprises.
Toutes mes félicitations à l'autrice pour cette belle histoire et pour sa voix, qui porte le récit à la perfection.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne connaissais pas la plume de l'autrice, mais j'étais très curieuse de la découvrir.
C'est enfin chose faite avec son dernier roman, et je pense que je n'ai pas commencé par le meilleur d'après les avis que j'ai pu lire un peu partout ☺️.

J'avoue que c'est un livre qui se lit vite, et je n'ai donc pas réussi à m'attacher a la protagoniste.
Par ailleurs je n'ai pas ressenti moultes émotions alors que le récit m'a paru touchant.
En effet j'ai apprécié suivre l'histoire de cette famille et ses liens. Tout comme j'ai aimé suivre les décennies et les destinations qui s'écoulent à travers les révélations de l'héroïne. Il y a des sujets fort qui y sont développés le tout entouré de secret. Mais il a manqué un petit je ne sais quoi pour ma part.

Parcontre j'ai adoré la plume de Olivia Ruiz, c'est doux poétique et l'ayant découvert en format audio, (c'est également elle qui nous narre l'histoire) , j'ai trouvé que sa voie étais parfaite pour lire ses écrits.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai écouté ce roman et j'ai pris plaisir à retrouver la voix d'Olivia Ruiz dans mes oreilles. Même si le début du roman comporte beaucoup de personnages et pourrait vous embrouiller, on parvient finalement à suivre l'histoire de cette famille . La place des femmes et leur rôle est une thématique importante mais la famille et l'amitié sont au centre de ce roman.
Dans l'ensemble, j'ai donc passé un agréable moment d'écoute même si j'ai préféré son premier roman. La plume sensible d'Olivia Ruiz emporte le lecteur. Pour moi, l'entendre raconter ses mots reste vraiment un plus !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

N’ayant pas lu le premier roman de l’autrice, j’ai néanmoins été plutôt curieuse de voir ce qu’elle pouvait faire.
Découvrir son talent indéniable pour l’écriture avec en prime sa propre voix pour nous raconter son histoire a été un réel plaisir.

C’est doux et fort en même temps. Nous sommes transportés dans la vie de son héroïne et ne pouvons qu’être touché par les différentes expériences qui jalonnent son existence. On s’attache immédiatement à tous les personnages et avons l’impression de faire partie de la famille.

Un texte magnifique qui me donne envie de découvrir le premier roman de l’autrice et surtout de continuer à la suivre (en espérant qu’elle continue a nous offrir d’autres magnifiques histoires).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Beaucoup de cordes à l’arc d’Olivia Ruiz : auteure-compositrice-interprète, actrice, réalisatrice et romancière… Personnellement, j’avais en tête une chanson en particulier, « La Femme chocolat »… C’est dire que je partais de loin en découvrant Écoute la pluie tomber…

Drôle de titre… Que faire quand la pluie tombe, à part l’écouter ?
Carmen, à quarante ans, se souvient des femmes qui ont jalonné sa vie et ont fait d’elle la femme qu’elle est devenue. Le déclic, c’est la mort en couches de sa nièce. Je ne le fais pas souvent mais j’ai envie de citer un passage dans ma chronique : « La nuit est tombée sur ta terre ma sœur chérie. Sur la nôtre d'un même mouvement. Droit comme le couperet d'une guillotine. D'un geste aussi brusque et doux que la danse mécanique d'une main familière sur un interrupteur. Lumière. Puis Nuit. Sans précaution. Sans préparation. Sans un indice pour annoncer que ça va arriver. Que ça peut arriver. Cali, ta fille, s’est éteinte et nous a laissé Alma, comme un dernier sourire. Un ange blond. Le premier d’une longue descendance de brunettes incendiaires ».
Une histoire de femmes, de sororité, ce mot à la mode qui nous parle de solidarité entre femmes, de fraternité féministe… Un mot qui n’était pas encore en vogue à la fin des années 1970, quand commence ce roman.
Un parcours semé d’embûches pour cette fille d’immigrés espagnols, à Marseillette, dans l’Aude. Élevée dans un café, étouffée par la perspective d’un chemin tout tracé et par les stigmates de l’exil, révélée par son désir d’indépendance, par des choix de vie qui l’on fait plonger, connaître la prison, la drogue, la déchéance, grâce à des rencontres aussi.
Des sœurs, une nièce, une Yaya d’adoption, une amie… Des femmes courageuses, victimes, pragmatiques, protectrices (trop parfois, pour certaines), résistantes…
Quelques hommes aussi, le pire et le meilleur…

Une écriture percutante, à la première personne… Des tonalités espagnoles, chaudes et sonores. Beaucoup de poésie, du rythme… Un tempo, celui du bruit de la pluie, peut-être.
La version audio, que j’avais privilégiée, est admirablement lue par l’autrice.
Un récit captivant, émouvant, sans pathos excessif.
Une très belle parole de femme. De belles âmes…

La Commode aux tiroirs de couleur a rejoint ma PAL. Ses autres livres d’Olivia Ruiz suivront !

#Écoutelapluietomber #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une nouvelle lecture audio bonheur !
C'est un plaisir de retrouver la voix et la plume d'Olivia Ruiz. Elle nous raconte comme elle sait si bien le faire la vie romancée des femmes de sa famille. Fortes, et passionnées !! Avec cette voix aux accents hispaniques incontournables et irrésistibles.
Cette histoire foisonne de personnages, de noms et de lieux. On s'y perd et on s'y retrouve avec plaisir.
Je suis admirative des destins et des choix de ses femmes qui tracent leurs chemins envers et contre tout, sans concession.
Je recommande cette lecture et j'attends le prochain roman d'Olivia Ruiz avec impatience !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais sollicité ce livre en SP numérique sur @netgalley mais j'ai d'abord écouté La commode aux tiroirs de couleurs... pour une question de chronologie.

J'ai énormément apprécié mon écoute, c'est un audio assez court entre 3 et 4h il me semble et il s'écoute d'une traite (comme on dit chez moi).
On y retrouve les protagonistes du 1er tome, et on en découvre un peu plus sur la vie de ces femmes, leurs blessures, leurs combats, leurs forces. La voix chantante de l'auteure rends l'immersion dans l'histoire encore plus intense. Un vrai régale pour la fan de livre audio que je suis.

J'ai adoré m'immerger dans l'histoire, le destin de ces femmes. Je ne sais pas si c'est une part de son histoire que nous livre l'auteure et si c'est le cas ... je trouve ce partage magnifique.
Et j'espère qu'un 3e tome viendra s'ajouter... je pense ne pas en avoir eu assez!

Ces 2 livres m'ont sortie de ma routine de lecture/écoute et sont à n'en pas douter des coups cœur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

🌸
~ ÉCOUTE LA PLUIE TOMBER ~
✒️ @oliviaruizofficiel
📚 @netgalleyfrance - @audiolib

Le livre est lu par Olivia Ruiz elle-même et tout est charmant : l'accent chantant et les petits mots en espagnol. C'est un régal pour les oreilles.

Je n'ai pas lu La commode aux tiroirs, qui est le premier volet, mais cela n'a pas dérangé ma compréhension de l'histoire.

Carmen travaille dans un bar, tenu par les femmes de sa famille. Mais elle rêve de liberté et de folie. Cette folie c'est Antonio qui va la lui apporter en franchissant le seuil du bar. Sous le charme du jeune homme, elle quitte tout pour partir vivre dans une hacienda en Espagne.

Cependant sa vie en Espagne ne ressemblera pas tout à fait à ce qu'elle s'attendait...

Carmen... quel personnage ! Une écorchée de la vie, malmenée par ses rencontres. Pourtant si attachante et envoûtante... Une femme au fort tempérament, qui nous livre un récit plein de déconvenues, mais rempli d'amour et de passion.

Carmen... mais pas que... Il y a aussi toutes ces autres femmes, fortes et courageuses, qui grâce à la bienveillance et l'entraide traversent les épreuves de la vie. Une belle et magnifique sororité qui touche le cœur.

Le récit se déroule dans un contexte sombre, les douleurs sont vives. Pourtant se dégage de cette histoire une belle lumière d'espoir. Un profond attachement à la famille et une solidarité sans faille entre ces femmes de caractère.

J'ai aimé être plongée dans la culture espagnole et dans cet univers féminin empli d'amour et d'amitié. J'ai passé de très bons moments d'écoute, et vous conseille de tenter l'expérience !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n'avais pas apprécie le premier roman d'Olivia Ruiz, "La commode aux tiroirs de couleurs" alors j'ai commencé ce roman avec beaucoup d'appréhension.
Et au final, j'ai adoré "Laisse la pluie tomber"
Des personnages attachants, des histoires de vie et de famille passionnantes et le tout porté dans la voix merveilleuse de l'autrice.
J'ai passé un très bon moment

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :