Été après été

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 2 juin 2022 | Archivage Aucune
Les Escales, Domaine étranger

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Étéaprèsété #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Leur histoire d’amour est un secret depuis des décennies, jusqu’à cet été…

Le nouveau best-seller d'Elin Hilderbrand.

Printemps 2020. Quand Mallory Blessing meurt, c’est à son fils Link de s’occuper de ses dernières volontés. Il apprend qu’il doit convier Jake McCloud aux obsèques de sa mère. Link, qui avait une relation fusionnelle avec sa mère, n’a jamais entendu parler de cet homme. Il ne comprend pas pourquoi sa présence lui tenait tant à coeur.

Été 1993. Mallory vient d’hériter d’une petite maison sur l’île de Nantucket, à une centaine de kilomètres au sud-est de Boston. Elle y reçoit les amis de son frère pour son enterrement de vie de garçon, dont un certain Jake McCloud. Entre eux, le coup de foudre est immédiat. Ils passent un week-end inoubliable, coupés du monde, cachant leur idylle aux autres invités.

Mais Jake et Mallory savent que leur histoire d’amour est impossible. Ils se font alors une promesse : quoi qu’il arrive, et peu importe leurs vies de famille respectives, ils se retrouveront chaque été en secret à Nantucket le temps d’un week-end.

Leur histoire d’amour est un secret depuis des décennies, jusqu’à cet été…

Le nouveau best-seller d'Elin Hilderbrand.

Printemps 2020. Quand Mallory Blessing meurt, c’est à son fils Link de s’occuper...


Ils recommandent !

 « La plus belle histoire d’amour d’Elin Hilderbrand. » - The New York Times Book Review

« Avec Été après été, Hilderbrand établit la norme d’excellence en matière de littérature d’évasion. » - Kirkus Reviews

« Une histoire douce brillamment écrite sur la nostalgie et le destin. » - Library Journal

« L’été à Nantucket, on ne s’ennuie jamais avec Elin Hilderbrand. Été après été est un roman captivant et doux-amer. » - People 

 « La plus belle histoire d’amour d’Elin Hilderbrand. » - The New York Times Book Review

« Avec Été après été, Hilderbrand établit la norme d’excellence en matière de littérature d’évasion. » - Kirkus...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782365696838
PRIX 23,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Voilà un bon roman à lire cet été! Elin Hilderbrand nous raconte l'histoire de Mallory et Jack qui choisissent de se donner rendez-vous chaque été, à la même date pour s'aimer le temps d'un week-end. Chacun mènera sa vie de son côté et à travers leurs retrouvailles annuelles, l'auteure nous plonge dans une partie de l'histoire des États-Unis. Un agréable moment de lecture!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

1993. Mallory vit à New York avec sa meilleure amie jusqu’au jour où elle reçoit un appel qui va changer sa vie. Sa tante Greta est décédée et lui a légué sa maison à Nantucket. L’occasion pour elle de s’installer dans un endroit de rêve et de donner un nouveau sens à sa vie.

La nouvelle maison de Mallory est le cadre idéal pour organiser l’enterrement de vie de garçon de son frère Cooper. Avec deux copains à lui, Jake et Fray, ils débarquent le premier week-end de septembre.

Un week-end qui ne se passera pas du tout comme prévu et qui rapprochera Mallory de Jake. Ils ont chacun leur vie et un avenir commun semble impossible. Toutefois ils se font la promesse de se retrouver chaque année, à Nantucket, pour passer un week-end tous les deux, quoi qu’il arrive...

J’avais déjà eu l’occasion de découvrir de précédents livres d’Elin Hilderbrand et j’en gardais de bons souvenirs. C’est pourquoi je n’ai pas hésité longtemps avant de découvrir cette nouveauté. Et quelle belle lecture ! Un gros coup de cœur pour cette histoire d’amour qui se déroule entre 1993 et 2020.

Les années passent mais Mallory et Jake réussissent à entretenir leur rendez-vous annuel.

A chaque nouvelle année, Elin Hilderbrand nous liste les éléments marquants de l’année : politique, musique, people, cinéma... Une jolie manière d’introduire chaque chapitre.

Ce livre illustre bien le fait qu’il n’y a pas un seul modèle de grand amour. Il y a différentes façons de le vivre et cela peut aussi se résumer à une seule rencontre annuelle. Cette histoire est belle et puissante.

J’ai été touchée par la plume de l’auteur et par le personnage de Mallory.

A glisser dans le sac de plage cet été sans hésiter !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nantucket avec ses plages fera le bonheur de Mallory.
Jack meilleur ami de son frère sera son amour impossible.
La promesse de se retrouver chaque année en secret sera tenu.
Mais n'est ce pas aussi se gâcher la vie ?
Doit-on sacrifier un vrai amour ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Été après été gravite autour d’un amour impossible entre deux héros, de retrouvailles attendues et rituelles, promises d’un an à l’autre et prolongées décennie après décennie, hommage à ce « même heure, l’année prochaine » auquel Robert Mulligan dédiait un film en 1978. Malgré tout, la voix d’autres personnages se greffe ici et là à la narration, leur point de vue éclairant différemment la société américaine, mais aussi le duo central – Mallory et Jake. Tous deux se rencontrent à la fin de leurs études grâce à une connaissance commune et décident ainsi de mettre leur vie entre parenthèses chaque premier week-end de septembre, comme un hommage à ces quelques jours magiques de leurs vingt ans. Mallory, après avoir grandi à Baltimore, territoire d’Anne Tyler dont elle dévore les livres, vit à Nantucket, île au soleil perçant, paradis des touristes l’été mais véritable océan de tranquillité une fois la Fête du Travail passée (le 1er septembre aux États-Unis). Jake habite à Washington, en couple avec la même femme depuis le lycée. L’amour incandescent qui le lie à Mallory pourrait-il avoir un avenir si le quotidien s’invitait dans l’équation ? C’est la question centrale de ce mélodrame qui, en cela, rappelle vaguement Isabelle, l’après-midi de Douglas Kennedy. Mieux vaut se réserver le meilleur, le bonheur et la santé, le homard et l’océan, oublier la lassitude des jours mornes d’octobre, le ciel gris de novembre et ne se sourire qu’une fois par an, éclairés par la lueur des bougies.
Elin Hilderbrandt, pour son vingt-sixième livre, retourne donc encore une fois sur cette île de l’Atlantique, au large de la côte est, nous offrant des vacances de papier. Cette fois, pas d’histoires de famille, ni même de cliché des 1970s, mais toujours cette langueur entre vagues et ciel infini qui était déjà la marque d’Un été à Nantucket, son précédent roman. La chronologie est ici particulière et progresse d’ellipses en ellipses, de grandes vacances en grandes vacances, s’appesantissant pourtant parfois sur le reste de l’année, le lent écoulement des jours entre deux rendez-vous rituels. Ainsi, Été après été balaye trente ans de la vie de ses personnages, entre jeunesse, grossesses, aventures, désillusions, amitiés gâchées, deuils, maladie et tracas routiniers, mais aussi trente ans d’histoire récente, de 1993 à 2020, même si le cadre temporel bouge si vite qu’il ne permet que d’avoir un aperçu de la société américaine, un bond après l’autre. C’est bel et bien la vie amoureuse des deux protagonistes mais aussi celle des personnages secondaires qui sont au cœur du récit, en faisant une douceur estivale à l’arrière-goût âpre qui se lit facilement mais se savoure aussi, entre mer et soleil

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je pense que je m’attendais à encore mieux, même si je l’ai dévoré et que ce livre me laisse avec plein d’émotions à la fin de ma lecture.
Les personnages sont fous amoureux et se retrouvent tous les ans, même heure, même endroit. Le reste du temps on suit leur vie, leur famille, leurs amis, tout ça sur plus de vingt ans. J’aurai aimé que les passages où ils se retrouvent enfin après une année complète soit peut être plus développer par moment car ils sont parfois inexistants.
C’est une très belle histoire, triste, pleine d’amour qui ne laissera personne indiffèrent. Qu’aurions nous fait à l’heure place ? Même heure, même endroit ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'écriture d'Elin Hilderbrand est un vrai bonheur pour moi. Je ne peux pas lâcher ses livres, et je suis profondément émue par ses histoires.
J'aime découvrir par ses yeux l'île de Nantucket, mais j'ai aimé tout autant les passages qui se déroulent ailleurs.
Difficile de parler de ce roman, le résumer ne lui rendra pas hommage, c'est une ambiance, une histoire dans laquelle on s'immerge totalement.

Autour du film "Même heure, l'année prochaine" (Celui de Robert Mulligan, 1978) une histoire d'amour poignante, et une Histoire de l'Amérique de 1993 à 2020.
Chaque chapitre commence par un rapide tour d'horizon de ce qui s'est passé cette année-là. Aux U.S.A. et dans le monde. J'avoue que beaucoup de références m'ont échappées, mais ça m'a aussi évoqué pas mal de souvenirs.

L'histoire commence où elle se termine, en 2020, et on sait d'entrée que cette histoire d'amour sera sans espoir. Car Mallory se meurt, et Link, son fils, ne comprend pas pourquoi il doit appeler ce numéro inconnu, pour finalement parler à quelqu'un de très connu.
Puis, nous repartons en 93 pour voir se former ce couple, qui se retrouvera chaque année, même lieu, même week-end, obligé de plus en plus de se cacher. Car les étudiants du début deviennent des adultes, avec une vie publique, et la politique aussi s'en mêle.

Tant de frustrations à ne se voir que quelques jours par an, en cachette, mais n'est-ce pas ce qui permet de maintenir l'amour à son acmé ?
C'est pour moi très très émouvant. Sous couvert d'un roman léger, un texte qui fait réfléchir sur la vie, le sens de la vie, que serions-nous si nous avions choisi d'autre options. Peut-on vivre un amour à distance sans communication permise. Pourquoi s'imposer cela au lieu d'opter pour la solution de facilité.
En parallèle, on suit les évènements marquants de l'Amérique et du monde année par année. Le monde change, les personnages aussi. Mais la mer est immuable autour de l'île de Nantucket.

Et, cerise sur le gâteau, c'est le cas de le dire, tous les petits plats concoctés au fil des pages nous mettent l'eau à la bouche et nous font découvrir les menus américains, tellement différents des nôtres.

Je ne peux me décider à quitter Mallory et Jake, j'ai envie de relire et relire ce roman.
(Mais j'ai encore plein de romans d'Elin Hilderbrand à découvrir !)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mallory, la vingtaine, mène une vie un peu fade à New-York. Lorsqu’elle hérite de sa tante une maison de famille à Nantucket, elle part y vivre et découvre avec joie la vie au bord de l’océan. Quand son frère Coop cherche un endroit pour enterrer sa vie de garçon, il pense tout de suite à cette maison et demande à sa soeur l’autorisation de venir avec ses deux meilleurs amis. Mais le week-end va dégénérer et Mallory va se retrouver seule avec Jake. Entre eux, l’alchimie est immédiate, mais il leur est difficile d’entamer une relation longue durée. Ils se font alors la promesse de revivre chaque année, à la même date, le même weekend…
J’ai beaucoup beaucoup apprécié la lecture de ce roman, qui propose de suivre année après année, été après été, la vie des protagonistes sur les 30 années qui suivent ce premier weekend. Chaque chapitre commence par un rappel des temps forts de l’année, puis se concentre sur la vie d’un des deux protagonistes, avec des éléments marquants ou la rencontre en Jake et Mallory…C’est émouvant sans être trop feel good, vraiment très plaisant à lire…
Merci à Netgalley et aux éditions Les Escales pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Link doit respecter les dernières volontés de sa mère et doit convier un homme qu'il ne connaît pas aux funérailles de sa mère. Il a pourtant toujours eu une relation fusionnelle avec elle. Impossible qu'elle lui ait caché quoique ce soit ... et pourtant? Ce livre parle des secrets de famille, de la double vie, d'amour fou entre deux êtres mais qui pourtant, ne vivent pas ensemble. Jake et Mallory se rencontrent à l'été 1993. Entre eux nait un amour fou, amour qui demeurera jusqu'à la fin de la vie de Mallory. Eté après été, ils se voient à Nantucket, le temps d'un week-end et ne se revoient plus de l'année. Une véritable relation fusionnelle qui dure toute la vie mais qui ne se manifeste que le week-end:!
Une idée particulièrement pertinente ! le livre est bien écrit. Année après année, on découvre l'évolution de la relation, les absences, les vies individuelles des différents personnages qui sont aux antipodes. Les éditions les Escales ne m'ont une nouvelle fois pas déçues et ce livre est une belle découverte pour moi, qui ne connaissait pas cette auteure, qui, pourtant, n'en est pas à son coup d'essai ! A découvrir même si ce n'est que sur le temps de l'été!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture sympathique entre deux livres plus sérieux, et canicule oblige, il faut se préserver.

On fait la connaissance de Mallory Blessing alors qu’elle est sur le point de commencer les soins palliatifs pour un mélanome. Elle charge son fils Link de prévenir une personne qui a beaucoup compté dans sa vie : Jake McCloud. Ce qui permet au jeune homme de comprendre que sa mère a une part de mystère dans sa vie.

Quand Mallory et Jake se sont rencontrés, ils avaient la vingtaine et se retrouvaient dans la maison qu’elle a hérité de sa tante Greta, sur l’île de Nantucket pour fêter l’enterrement de vie de garçon de son frère, Cooper, en compagnie de ses copains. Est présente également Leland, la meilleure amie de Mallory ! rien ne se passe comme prévu mais Jake et Mal se rapprochent, en regardant un film.

Mais, Jake a une idylle depuis l’adolescence avec Ursula, et on comprend rapidement qu’il ne sera jamais libre, car il s’enferme lui-même dans cet amour étrange. Néanmoins, ils décident de se retrouver pour un week-end tous les ans, été après été, lors de la fête du travail. Un rituel se met en place : toujours les mêmes repas, revoir le film, se baigner etc.

L’auteure nous fait le bilan de chaque année écoulée, dans la vie des personnages, comme dans l’histoire des USA, les évènements qui ont été importants, pas seulement le 11 septembre, Barak Obama, ou l’élection de Donald Trump mais tout ce qui construit la société américaine.

Ces personnages sont attachants : Mallory trop romantique, voire naïve qui a des aventures, s’éclate dans son travail de professeur, mais dont toute la vie se déroule sur 28 ans dans l’attente des trois jours de bonheur, et des trois cent soixante-deux d’attente, au rythme des mariages multiples de Cooper. Jake est sympathique, certes, mais j’ai eu constamment envie de lui botter les fesses : quelle passivité, quelle soumission à son épouse dont il n’est que le faire-valoir.

Quant à la meilleure amie de Mallory, Leland, je préfère passer tant elle est la caricature de l’amie toxique, nombriliste, jalouse, envieuse…

J’ai apprécié Nantucket, la plage, les bateaux, imaginé les paysages, car c’est l’île qui est le personnage principal, en fait… je dois reconnaître, quand même que la partie consacrée aux attentats du 11 septembre est émouvante.

C’est un roman sympathique, pour se reposer entre deux lectures plus exigeantes, ou sur la plage, que j’ai un peu plus apprécié que le précédent de l’auteure qui publie deux romans par an, Amélie Nothomb est battue…

Un grand merci à NetGalley et aux éditions Les Escales qui m’ont permis de découvrir ce roman et son auteure

#Étéaprèsété #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :