Bienvenue à Perfect City

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 10 sept. 2021 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #BienvenueàPerfectCity #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

// En librairie le 10 septembre //

Qui voudrait vivre dans une ville où tout le monde porte des lunettes pour ne pas devenir aveugle ? Personne, n'est-ce pas ? C'est pourtant ce que ses parents ont imposé à Violet : un déménagement à Perfect City, la ville où tout est parfait... sauf la vue de ses habitants !


Mais, très vite, Violet se rend compte que les soucis ophtalmologiques ne sont pas les seuls problèmes à Perfect City, et que la vie n'y est pas aussi parfaite que l'on voudrait bien le faire croire... Entre les bruits dans la nuit, le comportement de plus en plus étrange de sa mère et la soudaine disparition de son père, la vie de Violet est loin d'être rose !


Avec l'aide de Kid, un garçon de son âge qui se transforme en allié providentiel, Violet est bien déterminée à percer l'horrible secret de Perfect City...

// En librairie le 10 septembre //

Qui voudrait vivre dans une ville où tout le monde porte des lunettes pour ne pas devenir aveugle ? Personne, n'est-ce pas ? C'est pourtant ce que ses parents ont...


Formats disponibles

ISBN 9782215166061
PRIX 15,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Une lecture tout simplement époustouflante ! L'univers incroyable m'a totalement happée durant ma lecture. L'autrice nous transporte avec sa plume, nous faisant voyager à travers ses mots. L'intrigue m'a énormément plu. Elle est originelle à souhait, très visuelle et originale. Les personnages la rendent d'autant plus intéressante. Iels sont haut en couleurs, d' un réalisme épatant. Comme d'habitude dans les livres jeunesses, les enfants ont cette force et ce courage que j'adore. Iels nont peur de rien et bravent les dangers pour sauver le reste de la population avec brio. C'est donc un immense oui pour ce roman !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le décor de l'histoire est très bien posé. C'est original et donc presque envie d'y vivre si on ne devenait pas aveugle ! Un roman jeunesse tout doux, buen écrit et agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout débute lorsqu'Eugene doit partir dans une nouvelle ville travailler. Il va devoir déménager et y emmener sa famille : Violet Brown et sa femme Rose Brown. Au sein de Perfect city un mal étrange ébranle la population qui est obligée de porter des lunettes pour ne pas être aveugle. S'ils ne les portent pas, leur vue s'obscurcit et leur vision périphérique se trouble. Pourtant, dès que ceux-là vont en dehors de la ville au cœur du massif, tout va bien pour leur vue. Violet est méfiante à son arrivée, qui sont vraiment les frères Archer ? Pourquoi est-ce que tout le monde obéit à chaque règle ? Imaginez-vous un instant être puni pour ramasser un crayon à l'école ? Les rues sont (trop) propres, les gens ne parlent pas sans raisons, les personnalités sont modifiées, la femme s'occupe du foyer et l'homme est au travail... Une vraie petite ville parfaite, mais pour qui ? La petite Violet est intrépide et se mêle de tout, elle fonce tête baissée dans les problèmes. Grâce à ça, elle va découvrir beaucoup de choses... Avec son nouvel ami : Kid. D'où vient-il et pourquoi n'est-il pas visible de tous ? Pourquoi existe-t-il des guetteurs qui vous surveille ? Pourquoi une femme ère dans une maison esseulée ? Que se trouve-t-il dans les bocaux sur l'étagère ? Pourquoi les habitants ont tous les mêmes lunettes ? Qu'est-ce que la cité fantôme ? Mais surtout, qu'elles sont ces voix invisibles ? Une très bonne lecture dans la veine des Chair de poule sans le côté horrifique. C'est plus gentillet et accessible à tous les jeunes (ça ne va pas effrayer). En lisant, j'ai pensé à la servante écarlate ou bien 1984 pour cet asservissement de la population, sa surveillance et sa réduction de pensées ainsi que de libertés.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Coucou, aujourd’hui, je vous parle d’un livre que j’ai beaucoup aimé lire. Il s’agit du premier tome de Perfect City. Perfect City, c’est une ville parfaite dans laquelle tout le monde respecte les règles et suit les lois aveuglément. D’ailleurs, le seul défaut dans cette ville, c’est que tout le monde porte des lunettes !! Quand Violet arrive avec ses parents dans cette ville, elle ne se sent pas à sa place. Étant plutôt timide et craintive, elle ne va pourtant pas hésiter à partir à la recherche de réponse lorsque les choses vont lui paraître trop suspectes. Avec l’aide de son nouvel ami, Kid, ils vont braver les dangers pour tenter de sauver cette ville. J’ai beaucoup aimé l’intrigue de base que j’ai trouvée originale. On est dans une histoire utopique où finalement, les apparences sont trompeuses. Il faut se méfier de sa vue. Violet va vite l’apprendre. J’ai également aimé le rythme du roman qui est très dynamique. Les péripéties s’enchaînent sans nous lasser. Au contraire, j’ai été captivée par ce qui allait arriver. Oui, les situations périlleuses se résolvent assez facilement. Oui, on devine quelques secrets. Mais ça ne m’a pas gênée dans ma lecture. Ce roman s’adresse aux jeunes lecteurs et j’ai trouvé que cela correspondait bien à leurs attentes. Bref, ce premier tome m’a beaucoup plu, avec des thèmes forts abordés, et des personnages qu’on apprend à connaitre et à aimer.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Violet n’est pas spécialement ravie de déménager. Et puis cette nouvelle ville est assez étrange : tout le monde porte des lunettes teintées de rose, sa mère change complètement de personnalité et son père est de plus en plus distant… Perfect City est-elle si parfaite que ça ? J’ai beaucoup aimé le principe même de l’histoire : rien qu’avec le résumé, on se doute que quelque chose se trame… D’une certaine manière, cet ouvrage critique le désir de perfection dans la société, et en montre les travers. Et au vu du public visé, c’est parfait ! C’est un joli message à transmettre à de futurs adolescents qui vont se retrouver face à la pression de la société et l’idée de perfection qu’elle véhicule. Les personnages que l’on nous présente sont attachants, et même si Violet est parfois un peu casse-bonbons, on ne peut qu’apprécier suivre ses aventures. En bref, une très chouette lecture, et un univers déjanté à découvrir ! ^^

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec son titre intriguant qui évoque facilement et paradoxalement une dystopie, l’idée initiale de Perfect City, premier roman dans cette nouvelle saga fantasy, est plutôt prometteuse. Un voile de mystère enveloppe cette étrange contrée et on se demande bien dans quel pétrin la petite Violet se retrouve. Malheureusement, je n’ai pas réussi à entrer dans l’univers de l’auteure. Il m’a manqué un petit quelque chose en plus pour m’immerger dans l’histoire et maintenir mon intérêt de bout en bout. Le timing y est peut-être pour quelque chose vu que je suis également en pleine relecture et revisionnage des Harry Potter, référence inégalable. Difficile de susciter autant d’engouement après ça… Du coup, je ne pense pas poursuivre la lecture des prochains tomes, mais je remercie les éditions Fleurus de m’avoir envoyé une copie en échange d’un avis honnête.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Violet, 12 ans, emménage à Perfect City un soir, avec ses parents. Ils sont attendus et accueillis par les étranges frères Archer. Cette ville, parfaite, cache un tout petit défaut : ses habitants ont tous un trouble de la vue. Le père de Violet, ophtalmologiste, se voit confier la lourde tâche de régler ce défaut. Mais Violet ne se sent pas à l'aide dans cette ville si parfaite. Sa mère devient étrange, son école est trop rigide et surtout, elle entend cette voix depuis son arrivée. Comme si quelqu'un la suivait pour lui demander de l'aide. Bien que ce soit un roman jeunesse, l'histoire est très intéressante. On aborde des thèmes variés comme la solidarité, la recherche de la perfection et l'acceptation des autres. Kid est un personnage extrêmement touchant. Violet manque de maturité mais n'oublions pas qu'elle n'a que 12 ans. J'ai trouvé un côté un peu Roald Dahl dans les descriptions des adultes. Et j'ai adoré. En fan inconditionnelle du célèbre auteur Britannique que je suis. Il y a quelques passages assez angoissant...rien de méchant mais pour de jeunes lecteurs c'est quand même à souligner. Je dirais que cette lecture pourrait se prêter à Halloween

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le début est plutôt accrocheur. Il nous présente les principaux personnages : Violet et ses parents, Eugène et Rose. Mais aussi les inquiétants jumeaux Georges et Edward Archer, les employeurs d’Eugène. Violet se méfie d’eux et trouve cette ville très bizarre. Les enfants sont beaucoup trop sages, même leurs jeux semblent « étriqués », trop structurés. C’est une enfant gentille, mais parfois effrontée et désobéissante, qui fonce tête baissée. Les jeunes lecteurs n’auront aucun mal à s’identifier à elle. Violet est bien décidée à découvrir ce qui se trame…Elle sera aidée par Kid, un jeune garçon que personne ne semble voir, un personnage mystérieux à souhait. ******* Cette histoire a tout ce qu’il faut pour plaire aux jeunes. Du mystère, quelques frissons, de l’action, des rebondissements. Le vocabulaire est adapté sans être bêtifiant et l’écriture est agréable à lire. Par contre je dirai que ce livre s’adresse à des jeunes qui aiment déjà lire. Le nombre de pages est assez conséquent ,344. Les personnages gentils ou pas, sont bien posés, le décor planté. L’atmosphère « d’inquiétude » s’installe doucement, avec juste ce qu’il faut de descriptions pour que le lecteur puisse « voir » les scènes. D’un point de vue adulte, l’histoire est agréable à lire et nous donne matière à réflexion :la perfection est-elle souhaitable ? Ne brise-t-elle pas toute forme de créativité ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très chouette roman, qui se lit vite et facilement. Les personnages sont attachants et l'intrigue est bien ficelée. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les descriptions des lieux, ainsi que les plans des "méchants" sont parfaits pour une petite lecture spéciale pour l'automne ou pour Halloween. Très adapté au public ciblé, ce roman fera des heureux, c'est sûr !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je dois saturer des romans fantasy je pense. Je n'ai pas du tout accroché à celui-là, dont pourtant la couverture avait attiré mon regard, et l'idée de départ attisé ma curiosité. Violet emménage à Perfect city, son père ayant été embauché pour soigner les habitants de cette ville qui, tous, ont perdu la vue. Heureusement deux frères opticiens pallient à cet étrange phénomène en fabriquant des lunettes qui permettent de voir. Au fil des jours, Violet voit sa mère changer, et trouve étrange à quel point tous les habitants sont tellement obéissants, sages, parfaits. En même temps Violet fait la connaissance d'un jeune garçon qu'elle n'arrive pourtant pas à voir, malgré ses nouvelles lunettes. Avec son aide, elle va tenter de faire entendre raison à ses parents.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Violet est contrariée, elle se retrouve à devoir emménager à Perfect City avec ses parents où son père pourrait guérir l'étrange mal qui y sévi : tout les habitants de Perfect City doivent porter des lunettes. Mais ce n'est pas la seule chose étrange qui se passe dans cette ville, tout à l'air trop parfait, même la mère de Violet devient étrange. Un roman jeunesse prévisible MAIS incroyablement bien écrit et addictif, un page turner comme on les aime qui promet de belles choses pour la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Perfect City est une ville parfaite, dans laquelle tout le monde est parfait… à un détail près : les gens, s’ils ne portent pas de lunettes spéciales, deviennent aveugles. Mais quel grand mystère se cache à Perfect City ? Suivez les aventures de Violet pour le découvrir. Un roman jeunesse réussi à la couverture alléchante. J’ai suivi avec plaisir les aventures de Violet et de Kid. L’ambiance un brin loufoque et étrange du roman fonctionne très bien. Nous sommes entraînés dans l’action même si rien ne semble vraiment porter à conséquences. Le personnage de Violet n’est pas toujours très agréable mais ses défauts contrastent avec la “perfection” de cette ville. Cette idée est d’ailleurs le nerf du roman et permet une critique de la recherche de la perfection. Une ville si parfaite ? Si vous voulez l’avis de Violet (et il ne faut pas attendre longtemps avant de l’avoir ) : Non ! Cette ville n’est pas parfaite du tout. Elle est horrible ! Surtout pour une enfant comme elle, débordante d’imagination. Mais ses parents ne sont pas de cet avis. En plus d’évoquer les défauts de la recherche de perfections, le roman aborde l’imagination et son importance. C’est ce qui est bridé dans cette ville. Car avec l’imagination, les habitants pourraient commencer à poser des questions, à ne plus croire à la lettre tout ce qu’on leur dit, à imaginer autre chose… Adapté à la jeunesse : Ce roman est bien adapté, que ce soit au niveau des personnages : ils sont assez marqués pour que les enfants ne les mélangent pas et ne se perdent pas dans l’histoire. Même les frères Archer ont une différence physique telle que l’enfant ne pourra pas se tromper. Que ce soit au niveau de l’écriture : La syntaxe et le vocabulaire sont accessibles aux enfants. L’écriture est fluide. Que ce soit au niveau de l’intrigue : pas d’énormes violences, pas de sang… nos jeunes héros fomentent des plans farfelus qui ont l’air de fonctionner… Que ce soit au niveau des codes : nous retrouvons des codes de la littérature jeunesse qui parleront aux enfants. Nous avons même les “orphelins” en manque de parents. Kid aurait presque un petit quelque chose de “Peter Pan” (si ce n’est cette question de “grandir” qui n’apparaît pas ici.) Un roman à partir de 10 ans. Il a ce “feeling” de la littérature enfantine anglaise que l’on peut retrouver dans les textes de Roald Dahl par exemple. Ce sont des héros enfants qui affrontent des plans diaboliques, dans un monde où l’étrangeté est présente sans jamais n’être remise en question (ex : Dans “Mathilda”, jamais les dons de la petite fille sont débattus, ni l’absurdité d’une telle école…)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Fleurus et à NetGalley pour ce service presse ! Dans ce titre jeunesse on retrouve beaucoup de thématique intéressantes même pour des adultes. L'univers est très bien mis en place et on entre assez facilement dans l'histoire qui est accessible aux jeunes comme aux adultes. Nous allons suivre Viollet, une jeune fille qui va s'installer à Perfect City avec ces parents suite à l'obtention d'un poste pour son père reconnu dans le monde des ophtalmologues. Ils vont très vite découvrir à leurs dépends que les personnes vivants dans cette ville perdent tous la vue, ils doivent donc se fournir des lunettes chez les Archers, les personnes qui les ont fait venir dans cette ville.  Petit à petit, la mère de Violet va changer, son père ne rentrera plus à la maison et Violet ne trouvera pas sa place à l'école. Cette école est d'ailleurs très bizarre et n'accepte aucun écart de conduite, la preuve est que pour ramasser un crayon tombé par terre, il faut demander la permission. Violet fera alors la connaissance de Kid, un jeune garçon invisible à ces eux jusqu'alors. Tous deux vont essayer de découvrir les mystères de cette ville afin de sauver la famille de Violet, mais également les autres personnes de cette ville qui sont sous le contrôle des Archers. La couverture de ce roman est très belle, de jolies couleurs une belle calligraphie et de beaux dessins. Le seul bémol que je pourrais donner à ce roman est l'amitié entre les deux personnages principaux que je n'ai pas trouvé vraiment fusionnelle. Une bonne narration qui nous fait facilement tourner les pages, une héroïne attachante et une intrigue originale. Un bon roman jeunesse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bien malgré elle, Violet a emménagé à Perfect City où son père, ophtalmologue reconnu s'est vu proposer un nouveau travail avec des conditions intéressantes. Surtout, il doit trouver la raison de la perte de la vue par la population de la ville. Violet perçoit des présences mystérieuses et invisible et observe après que toute la famille a perdu la vue, le changement de comportement de ses parents. Sa mère méfiante devant ce changement de vie est ravie et son père enthousiaste à leur arrivée paraît inquiet. Un jour ses employeurs annonce qu'il s'est absenté pour un colloque et Violet comprend que quelque chose ne va pas. Un roman de fantasy qui va beaucoup plaire. Très rythmé par les allées et venues entre les deux univers évoqué dans l'histoire, le récit met en scène deux héroïne-héros courageuse et courageux qui vont trouver le courage de mener l'enquête et d'agir contre les adultes qui ont organisé la séparation des deux mondes, deux "types" de population, les conformistes et les personnes libres, originales, fantaisistes. A la lecture sur support numérique j'ai un peu eu du mal à situer l'action car j'aurai dû faire des va-et-vient entre la carte qui est au début du livre et les pages en cours de lecture mais je suppose que sur le support papier on va plus volontiers consulter la carte. Le fait d'être un peu "perdue" dans l'espace construit par la narration n'a pas gêné la lecture et le plaisir de découvrir les péripéties de l'enquête et de la lutte des personnages pour comprendre les raisons de l'existence de Perfect City et du No Mans Land. A cela il faut ajouter la quête que le lecteur fait lorsqu'elle-il découvre que Kid, héros principal est orphelin et que peu à peu le roman laisse entrevoir des indices pour comprendre son histoire personnelle. A lire, à lire, à lire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne sais pas qui cela surprendra, mais j’ai craqué en voyant la couverture ; j’adore le style graphique, on sent que le personnage central est épié de tous les côtés avec les fleurs, les maisons qui ont quelque chose d’oppressant, et parce que la jeune fille se retrouve comme emprisonnée dans un œil géant dont elle serait l’iris. L’harmonie des couleurs m’a également beaucoup plu – cette première de couverture a tout bon. Par la suite, quand j’ai lu la quatrième de couverture, j’ai été confortée dans ma première impression : il y a des choses étranges, bien mystérieuses, qui se passent à Perfect City, et cela ne concerne pas que la vision défaillante de ses habitant·es. Violet vient d’emménager avec ses parents à Perfect City, la ville où tout est parfait (ou presque, donc). Mais dès son arrivée, elle croit entendre un rire alors qu’elle ne voit personne. Par la suite, elle va se sentir de plus en plus mal à l’aise, sans réellement savoir pourquoi. Plus tard, elle fait la rencontre de Kid, un orphelin, qui lui révèle alors des choses bien étranges ; c’est difficile d’y croire, pourtant, elle doit bien l’admettre, tout ne tourne pas rond dans cette paisible ville. Honnêtement, je pense que j’aurais adoré cette lecture plus jeune. A mon âge, j’ai tout de même apprécié et je me suis plongée sans problème dans ce roman d’Helena Duggan. Il faut dire que les visuels en début de chapitre aident à plonger dans l’univers, de même que la couverture, mais c’est aussi que la lecture nous donne presque à voir les scènes : elles sont assez imagées mais pas trop, de quoi justement nous laisser imaginer en partie les lieux, les protagonistes… En parlant des personnages, j’ai franchement bien apprécié le duo que forment Violet et Kid, qui est dynamique et équilibré. La première découvre la ville, le second la connaît par cœur ; quand l’une veut foncer tête baisser, l’autre la retient, et inversement ; etc. En ce qui concerne les mères de famille, je les imaginais telles des Bree Van de Kamp. Je pense que je vieillissais trop William à certains moments, pourtant j’avais bien en tête sa fougue et son ingéniosité. Quant aux frères Archers, ils sont clairement caricaturaux mais, comme ils étaient pour moi des personnages quelque peu tirés de l’univers de Tim Burton, et comme le roman est à destination de jeunes ados, ça ne pose pas vraiment problème. C’est certes dommage qu’ils manquent de subtilité et de profondeur, mais ils ne sont pas les héros de Bienvenue à Perfect City. A contrario de ces deux-là, Violet et Kid ne manquent pas de nuance, sont parfois faillibles, blessant·es, mais aussi de solides enfants, amicaux et courageux. J’en viens à ce qui m’a chagrinée quelque peu, avant de finir par relativiser : à Perfect City, les mères parfaites sont femmes au foyer, font des gâteaux, le ménage, se réunissent dans des clubs de lectures… ; à Perfect City, les enfants lèvent le doigt pour demander à ramasser leur crayon, jouent d’une façon très cadrée, etc. Au début, je me suis dit : « ah bah tiens, sympa, on se croirait encore dans les années 1950 avec une telle représentation des femmes ». J’étais un peu sur les fesses, je ne m’attendais pas à ça dans un roman si récent. Et puis, comme Violet, j’ai cogité : c’est une vision des femmes idéalisée par certains individus, ce n’est absolument pas le message du bouquin. Et justement, la conclusion vient appuyer le propos : notre perfection est aussi faite de nos défauts. Bienvenue à Perfect City, c’est un roman avec du mystère, de l’aventure, de l’action… Mais c’est aussi un roman qui prône l’entraide, l’imagination, l’individualité de chacun·e. Si l’on ajoute à cela l’ambiance et l’univers trop parfaits mais si géniaux de Perfect City et les chouettes personnages, nul doute que ce livre plaira à nos jeunes lecteur·rices adoré·es, mais aussi à des moins jeunes ! Donc, c’est vrai, je n’ai pas été aussi enchantée que je le pensais en commençant ma lecture, mais j’ai tout de même passé un bon moment en compagnie de Violet, bien que je ne sois pas le public visé par cette lecture. Ça a été une bonne découverte et je vous invite donc à plonger dans cette étrange aventure.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alors que Violet est obligée d'emménager à Perfect City, elle va découvrir un monde loin d'être si parfait qui a tous les aspects d'une dictature ! Son père, ophtalmologiste a été embauché pour réaliser des lunettes permettant de rendre la vue aux habitants. En effet, quand on arrive dans cette ville, on y perd la vue et seules les lunettes créées par deux frères qui ont la mainmise sur la ville permettent d'y voir. Mais ces lunettes permettent-elles de voir la réalité ou ne la modifient-elles pas ? A peine arrivée à Perfect City, Violet est abordée par Kid, un orphelin qui cherche désespérément de l'aide mais qui est invisible aux yeux des Perfectionnistes. Avec la disparition de son père et les changements de comportement de sa mère, Violet est amenée à enquêter sur ce qu'il se passe dans cette étrange ville. Gràce à kid, elle découvrira le No Man's Land et ses habitants exclus de la ville. Une bonne introduction sur ce qu'est une dictature et sur l'importance de l'imagination afin de mieux vivre. J'ai apprécié l'humour des personnages et le rôle du thé dans ce roman so british ! Il se lit d'une traite avec un style fluide et des rebondissements bien menés. Enfin, coup de coeur pour la couverture qui attirera plus d'un lecteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

c’est un roman dont j’ai apprécié l’histoire, qui se lit très bien, avec une histoire qui peut paraître simple, mais qui se révèle bien plus complexe au fur et à mesure de la lecture. J’ai apprécié la réflexion qui est faite à la fois sur la vue et sur l’imagination, sur la quête de perfection des frères Archer, qui va être remise en question par Kid et Violet. On a aussi tout un question sur ce qui nous pousse à nous battre, à nous révolter, et c’est vraiment intéressant. L’histoire est bien dosée. J’ai préféré le personnage de Kid à celui de Violet, mais les deux enfants sont plaisants à suivre, avec chacun leur caractère propre. C’est un bon premier tome et j’ai hâte de lire la suite. Je vous en conseille donc la lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Entre mystères, amitié, famille et enquête, ce livre jeunesse devrait plaire à pas mal de monde. On y découvre Violet qui déménage avec ses parents dans une ville nommée Perfect City. Cette ville a une particularité mystérieuse puisque chaque habitant porte des lunettes pour ne pas devenir aveugle. C'est un récit étrange qui nous immerge dans une ambiance à faire frissonner. Imaginer une ville dans laquelle tout le monde perd la vue est oppressant. Suivre Violet dans la quête qu'elle mène est agréable. J'ai aimé voir naître la relation Violet/Kid au fil des pages, relation qui naît lorsque nos protagonistes sont livrés à eux-même. Ces 2 enfants ont une grande force de caractère, sont déterminés. J'avais deviné la plupart des révélations faites au fil des pages mais cela me semble logique compte tenu du public visé. Cela n'a pas dérangé ma lecture. C'est un livre que je m'étais déjà procuré en version originale mais je n'ai jamais sauté le pas. De ce fait, je suis ravie que les éditions fleurus l'ai traduit et qu'ils aient gardé la couverture originale. L'ambiance que dégage ce roman est parfaite pour la période d'halloween. J'ai adoré m'y plonger, me laisser porter.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé cette histoire qui est assez originale. Les descriptions sont très visuelles et on arrive à très bien se représenter les lieux. C'est vraiment captivant l'auteure à une poule vraiment incroyable j'ai juste une envie c'est de me replongé dans cette histoire

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bienvenue à Perfect City de Helena Duggan est l'histoire d'une jeune fille qui découvre le secret au sujet de la ville dans laquelle elle vient d'emménager. Sa mère change de comportement, son père disparaît, elle entend des voix mais, surtout, tous les habitants ont perdue la vue ! J'ai apprécié cette histoire et j'ai été emballée par la petite intrigue. La lecture est fluide et agréable. Il s'agit du premier tome mais je ne suis pas restée sur ma fin en me posant pleins de questions. Ce bouquin pourrait se suffire à lui-même. La maison d'édition recommande la lecture pour les enfants à partir de 8 ans mais je dirais qu'elle est idéale à partir de 10 ans.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman que j’aurais aimé lire adolescente C’est en VO que j’avais repéré ce roman, la couverture n’était d’ailleurs pas tout à fait innocente car c’est grâce à elle que ce roman a atterri dans ma liste d’envies. La retrouver identique dans sa traduction française m’a convaincue de me lancer dans cette lecture et j’ai découvert une histoire que j’aurais adoré lire quand j’avais une douzaine d’années. C’est tout à fait le genre de récit qui m’aurait passionnée, que j’aurais dévoré dans ma chambre en m’imaginant aux côtés de l’héroïne pour l’aider à résoudre son enquête. C’est, je pense, ce qui m’a de ce fait autant plu dans ce roman parce qu’il demeure malgré tout très axé jeunesse et que ce n’est plus nécessairement les lectures que je lis aujourd’hui. Une intrigue rythmée et entraînante Installée à Perfect City pour la profession de son père, qui est ophtalmologue, une ville dans laquelle tous les habitants sont aveugles, Violet commence à remarquer des éléments inquiétants chez les habitants et chez ses parents. Alors que sa maman se met soudainement à cuisiner ou à se construire un réseau social d’amies proches pour prendre le thé, choses qu’elle n’avait jamais fait auparavant, Violet se dit que tout son quotidien est beaucoup trop parfait. Tandis qu’elle pense réellement que quelque chose cloche, la disparition soudaine de son père finit de la convaincre que cette ville est plus louche qu’elle n’y paraît… Sa rencontre avec Kid, un enfant du No man’s land, que les habitants de Perfect City ne peuvent pas voir, la plonge dans un mystère complexe et une enquête sous haute tension. Ils se lancent alors tous les deux dans une mission de sauvetage à hauts risques, où la solidarité et la confiance devront être de mises. Des héros attachants pour un roman captivant Si l’intrigue est originale, l’écriture est également très fluide et dynamique, rendant ce récit absolument passionnant. On plonge dans un roman rempli d’aventures, de mystères et de secrets. Violet et Kid sont tous les deux inspirants, courageux et ressemble trait pour trait à deux jeunes enfants ordinaires. Très facilement identifiable pour les lecteurs et lectrices, je pense qu’ils sauront aisément enchanter petits et grands.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Aventure, fantastique, peur, amitié, tendresse, vengeance, un roman jeunesse assez étonnant, qui vous emmène dans une ville où les gens deviennent tous aveugles peu après leur arrivée, où les yeux poussent sur des plantes, où tout le monde (ou presque) est tellement poli, tellement content d'être là. Violet, elle, n'est pas du tout heureuse de ce déménagement. Surtout quand elle est punie pour avoir simplement ramassé un crayon tombé dans sa classe, sans demander l'autorisation ! Quand on l'oblige à prendre des médicaments pour guérir de sa prétendue maladie qui la pousse à désobéir à des ordres absurdes. Quand son père disparait, et que sa mère, bien que présente, semble ne plus être là ! Elle va bientôt découvrir le côté sombre, très sombre, de la ville parfaite, et les aventures pour s'en sortir et aider les autres vont s'avérer fort dangereuses. Un thème intéressant, de l'originalité, beaucoup d'inventivité dans ce monde curieux. Et des sujets de réflexion. Si on est malheureux, doit-on rendre les autres malheureux ? Qu'est-ce qui mène vers les dictatures. La perfection est-elle l'idéal à atteindre (j'ai l'impression d'énoncer des sujets de philo là !!! 😅) Un bon polar jeunesse. J'ai cependant trouvé le début un peu long, peut-être juste parce que j'ai beaucoup de lectures en attente ? Les presque quatre cents pages le réservent aux bons lecteurs, alors qu'il s'agit vraiment d'un roman enfant. La version numérique est très lisible, mais j'aurais aimé le lire sur papier pour pouvoir me référer plus facilement au plan du début, qui détaille bien la complexité de la ville de Perfect City. Ce n'est pas obligatoire pour suivre l'histoire, mais j'aime bien me repérer. Sur les sites de vente, il est mentionné tome 1, je ne l'ai vu aucune part sur le livre. Il y a une vraie fin, l'histoire peut être considérée comme terminée. Mais bien entendu, on pourrait revenir à Perfect City pour d'autres aventures.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bienvenue à Perfect City est un début de saga prometteur et qui colle parfaitement aux goûts que j'avais enfant. Je ne me fais pas de soucis pour le public initialement visé, ce roman va plaire ! De mon côté j'ai aimé l'héroïne combative et déterminée prête à découvrir tous les mystères de Perfect City qui est une ville pas aussi parfaite que les apparences ne le laissent croire... Qui sont réellement les frères Archer ? Et pourquoi tout le monde semble regarder le moindre fait et geste de Violet ? Et comment se fait-il que ses parents changent de comportement ? La cécité et les lunettes qui font la particularité de cette nouvelle ville ne sont vraiment que l'arbre qui cache la forêt ! J'ai cependant un poil moins accroché à Kid et son entrée dans l'histoire. L'amitié avec Violet ne m'a pas paru aussi spontanée que l'amitié peut l'être entre enfants. Son côté très défensif ne le rend pas aussi attachant que notre petite héroïne. C'est ma seule ombre au tableau, sinon c'est une histoire qui me donne envie d'en découvrir bien plus !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman riche en aventure est parfait pour les enfants et tous ceux qui aiment déjouer des complots. L'autrice nous propose un univers riche et bourré d'imagination. À mon niveau, j'ai vu venir un grand nombre d'événements et de résolution aux différents mystères mais le récit est très bien construit et adapté aux plus jeunes. Toutefois certaines scènes sont assez sanglante et peuvent être un peu choquantes. Alors faites attention. Les personnages de Violet et Kid sont très attachants, j'ai eu grand plaisir à les suivre dans les péripéties. D'autres personnages sont méchants comme on les aime et complètent le récit à merveille ! Encore une lecture que je vous recommande de tout coeur, d'autant plus en cette période d'Halloween 🎃

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens à remercier les Éditions Fleurus et le site NetGalley pour la découverte de ce roman. Après les Tisseurs de rêves, je voulais rester dans cette ambiance un peu enfantine pour ma prochaine lecture. Et je voulais retrouver une lecture spooky comme Terreurs à Smoke Hollow ou Mystères à Riddling Woods que j'avais lu l'année dernière. Et bien avec Bienvenue à Perfect City, j'ai eu le mix parfait de mes envies. Nous suivons Violet qui déménage contre son gré dans la ville merveilleuse de Perfect City. Perfect City est un havre de paix où tout le monde est heureux et joyeux, tout semble parfait sauf qu'il y a un petit problème chez ses habitants... Ils ont tous une très mauvaise vue, au point, qu'ils sont obligés d'avoir des lunettes spéciales pour voir. C'est là qu'intervient le père de Violet, grand opticien révolutionnaire aux idées innovantes et avant-gardistes. Il est mandaté par les dirigeants de la ville pour trouver une solution et c'est ainsi que Violet se retrouve dans une voiture avec toute sa vie direction Perfect City... Très vite, sa famille et elle, commencent à perdre la vue et sont obligées eux aussi de porter ses étranges lunettes roses. Peu à peu, la fillette se rend compte que quelque chose cloche dans cette ville et surtout dans le comportement de ses habitants. Alors quand sa mère, un peu réticente à vivre ici et qui n'a jamais touché une casserole de sa vie, devient en une journée une fée du logis et ne jure que par son club de pâtisserie, et que son père disparaît sans que cela ne l'inquiète. S'en est trop pour Violet qui décide de prendre les choses en main et de sauver sa famille. Elle découvrira vite qu'elle n'est pas seule dans l'aventure et qu'une aide qui semble invisible et à portée de main... C'est totalement le genre de lecture que je lisais quand j'étais petite : du mystère, une héroïne intrépide malgré ses peurs et ses faiblesses, une enquête, un peu de paranormal... Avec ce roman, je me suis totalement plongée dans mes souvenirs d'enfant et j'ai beaucoup apprécié ce roman nostalgique pour moi. J'ai trouvé l'intrigue très originale, un petit côté à la chair de poule quand seul notre protagoniste voit qu'il se passe quelque chose de bizarre sans mettre le doigt dessus et aussi certains éléments comme les fleurs par exemple (comprendra ceux qui ont lu le livre). Ou un peu à la Coraline avec ses êtres parfaits qui ressemblent à nos êtres aimés et proches sans pour autant l'être complétement. Vous l'aurez compris, ce roman évoque pas mal de référence pour moi et j'espère que pour vous aussi quand vous lirez ce livre. Les personnages ont ce côté dérangeant, ils se comportent comme des zombies, aveugles de tout ce qui se passe autour d'eux. C'est assez rageant et déstabilisant. Ils sont aussi totalement loufoques avec leurs réactions disproportionnées, une dualité très intéressante durant cette lecture. Violet, quant à elle, est un personnage complexe, pleine d'imaginations et de bonnes volontés, elle reste tout de même une enfant et est donc sujette à des peurs paralysantes ou parfois trop tête brûlée à ne pas savoir attendre une meilleure occasion pour agir. Kid, son compagnon d'infortune, est plus blasé par la vie et ce qu'elle lui a offert. Il est assez pessimiste sur les chances de réussite de Violet, mais malgré tout son grand cœur le pousse à la suivre dans cette aventure. Et qui sait peut-être, changeront-ils les choses à Perfect City... En bref une lecture que je conseille fortement aux plus jeunes ainsi qu'au plus vieux hein, un petit tour en enfance ne fait pas de mal parfois. Parfait pour cette période de l'année. Je valide aussi une seconde fois la catégorie "Eh Jiji, tu ne trouve pas que ça sent drôlement bon à la Gütiokipänja ?!" du Pumpkin Autumn Challenge.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire originale dans laquelle les personnages perdent la vue dans une drôle de ville... Des personnages très différents les uns des autres. L'histoire est ici une dystopie : les deux héros vont se battre pour sauver les habitants d'une ville qui ne savent rien de la réalité puisqu'on leur cache et croient vivre dans un monde idéal et idyllique. Il est question du traitement de la vision, de l'imaginaire et donc du cerveau et de manipulation ! Bien sûr les jeunes lecteurs ne verront pas tout cet aspect, mais davantage le côté aventure et suspense ! Une enquête menée par deux enfants avec plein de rebondissements !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je conseille la lecture de ce roman que ce soit aux enfants à partir de 8 ans ou aux adultes qui aiment la littérature jeunesse. En effet, l'histoire de Bienvenue à Perfect City permet deux lectures. Les plus jeunes s'attacheront aux personnages de leur âge et s'imagineront vivre cette aventure fantastique à leurs côtés. Les adultes seront invités à réfléchir sur les dérives totalitaires décrites dans ce roman. L'histoire est rythmée, agréable à lire. Les descriptions permettent de s'immerger dans l'atmosphère particulière de cette ville trop parfaite. Les enseignants peuvent conseiller ce roman aux élèves à partir du ce2. Attention toutefois, les presque 400 pages peuvent effrayer les jeunes lecteurs! Merci à NetGalley et aux éditions Fleurus de m'avoir permis cette bonne découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Violet, 12 ans, doit déménager à Perfect City, où les frères Archer, lunetiers (et marchands de thé !) ont proposé un poste à son père. Parce qu'à Perfect City, les habitants sont obligés de porter d'énormes lunettes roses, ou de devenir aveugle... Et s'il n'y avait que ça ! A peine emménagés, ses parents se mettent à changer : son père devient de plus en plus fatigué, stressé, gris d'épuisement ; sa mère, qui avait toujours apprécié la comptabilité plus que le ménage et la cuisine, est devenue la parfaite ménagère ! Les élèves de sa nouvelle école sont bizarres. Mais tout cela n'est rien à côté des voix qu'elle entend la nuit... Il y a décidément quelque-chose de louche à Perfect City !! Une véritable ode à la différence et à l'imagination, Bienvenue à Perfect City nous présente toute une galerie de personnages aussi loufoques qu'attachants ! Violet aura fort à faire pour démêler le vrai du faux, particulièrement lorsqu'elle n'y voit plus très clair ... J'ai adoré ce roman que les plus jeunes liront comme un roman d'aventures ruche en péripéties, et n'auront pas grand mal à s'identifier avec Violet, souvent sage mais parfois effrontée, parfois terrifiée mais toujours partante ! Une vraie petite qui déménage, avec une nouvelle école, de nouveaux voisins, de nouveaux camarades de classe.. Les plus grands pourront y trouver leur compte dans les réflexions sur la tolérance, l'importance de penser par soi-même, et de ne pas suivre bêtement le troupeau ! J'ai trouvé l'histoire très bien construite (certains retournements de situations sont prévisibles, mais nul n'est perfect), le vocabulaire est accessible à tous sans perdre de saveur ! Les descriptions sont prenantes et sympas. A lire !!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un peu surprise au début je me suis vite laissé prendre par ce récit qui finalement nous mène au bout avec plusieurs surprises et une ambiance haletante.Mes "cycle 3" vont sûrement adorer l'histoire de Violet qui débarque à Perfect City avec sa famille. Dès le soir-même elle perçoit des événements bizarres.Le lendemain ses parents sont très différents et c'est loin d'être fini. Aidé de Kid un jeune orphelin,elle va mener l'enquête pour démasquer les terribles jumeaux Archer et tenter de redonner à la ville une vie plus heureuse

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci pour la lecture de ce titre. Nous suivons les aventures de Violet à Perfect City, une ville où elle vient d'aménager pour le travail de son père. Mais tout dans cette ville paraît étrange, notamment car chacun perd la vue et doit mettre des étranges lunettes pour y voir clair. Un roman simple à lire et très amusant. C'est un vrai plaisir de parcourir chaque chapitre et de voir l'action évoluée. Certaines choses paraissent simples, d'autres moins. Un agréable temps de lecture. Je le recommanderai pour une tranche de 10-15 ans.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je lorgnais sur ce roman jeunesse depuis plusieurs années, qu'elle n'a pas été ma surprise de le voir enfin traduit en français. Par contre je dois dire que j'ai été étonnée du contenu, la couverture étant plutôt peps à mon sens, je m'attendais à un titre plus léger alors que parfois c'est quelque peu glauque ^^. Ce n'est pas un reproche du tout, l'intrigue ayant fait son petit effet avec moi, et d'ailleurs, quand on y regarde de plus près, certains éléments de la couverture ne sont pas franchement normaux. En passant, elle reprend plusieurs éléments de l'histoire, par petites touches ici et là et je trouve ça chouette quand c'est le cas. Bienvenue à Perfect City est un roman dans lequel l'absurde est roi, comme ça peut régulièrement être le cas dans les titres jeunesses. L'autrice développe son histoire dans une ville dans laquelle deux personnes ont la main mise sur sa population, une ville dans laquelle tout est censé être parfait. Pour vous mettre en condition et planter le décor, on a notre jeune héroïne qui débarque à Perfect City un beau jour, en compagnie de ses parents, et l'une des premières choses qu'on lui apprend, c'est que très bientôt, elle va devenir aveugle. Bonjour l'accueil ! Mais pas de panique parce que grâce à une paire de lunettes, elle va pouvoir voir de nouveau. Et c'est le début pour Violet d'une aventure mouvementée et un peu lugubre également. J'ai beaucoup aimé les idées de l'autrice, qui a construit un univers franchement attractif, qu'elle arrose de nombreux éléments incongrus et un brin coquasses, mais l'ensemble fonctionne et fait mouche. On sait dès le début qu'on met les pieds dans une histoire un peu à part et les points qu'on découvre au fur et à mesure de notre avancée, si fantasques qu'ils soient, passent comme une lettre à la poste. En gros, c'est parfois abracadabrant, mais c'est maîtrisé. Le récit n'est pas aussi gentillet ou gai que peut le laisser supposer la couverture, ça fait partie de ces points qui m'ont surprise, positivement. Le sort des habitants de Perfect City est loin d'être enviable, comme Violet et le lecteur s'en rendent très vite compte. Au gré de notre avancée, on a tout loisir de constater que ceux qui se cachent derrière cette situation ne sont pas des enfants de chœur. L'intrigue avance globalement bien, que les personnages soient confrontés à des difficultés ou encore au rythme des découvertes qu'ils font en voulant secourir le père de notre héroïne, le lecteur est rarement à même de souffler. Si je devais ternir un peu ce joli tableau, mon avis jusqu'à maintenant, je dirais que j'ai ressenti un petit manque du côté des personnages, de notre duo principal. Je ne saurais dire ce qu'il m'a manqué, peut-être une plus grande complicité entre Violet et Kid, quoi qu'il en soit, si ce sont des rôles plaisants à suivre, il m'a manqué un petit truc les concernant. Je pense néanmoins qu'un plus jeune lecteur devrait trouver son compte auprès d'eux. Par contre, je suis toujours impressionnée quand je vois que deux personnes deviennent copains comme cochon alors qu'ils se connaissent depuis 5 minutes, mais soit, et quelquefois, Violet et Kid sont secs l'un envers l’autre, ils s'agacent tour à tour à quelques reprises sans que ça ne soit forcément logique à ces moments. C'est du détail ceci dit. Concernant les rôles secondaires, s'ils sont en nombre, on s'y retrouve sans aucun souci et plusieurs se démarquent même en apparaissant peu. Au final, ce premier tome aura été une très bonne découverte et je lirais avec plaisir la suite à sa parution. J'ai bien envie de continuer à voir le devenir de Perfect City, surtout au vu de la fin de ce tome-ci et de voir dans quoi les personnages vont être embarqués.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très bonne histoire, que j'ai trouvé très mature et superbement travaillée ! L'histoire est originale et les personnages principaux sont adorables. Les thèmes abordés sont très intéressants, et amenés à travers les yeux des enfants. Qui pour leur âge, ont de superbes réflexions et réactions. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire mais ce n'est pas la faute du livre, juste que depuis la reprise du travail, je lis par petites périodes alors que je préfère lire des heures d'affilées pour être bien à fond dans les livres 😅 la preuve, presque une semaine pour moins de 350 pages 😬

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Violet et ses parents s'installent à Perfect City,la ville où tout est parfait... sauf la vue de ses habitants ! Violet, pas très enthousiaste à l'idée de ce déménagement, va rapidement se rendre compte que tout ne tourne pas rond dans cette ville où tout le monde vit de la même manière, pense à l'identique et surtout une ville où l'imagination n'a plus libre cours. Troublée à plusieurs reprises par des bruits étranges, elle découvre en changeant de lunettes un monde en marge de Perfect City et se lie d'amitié avec un jeune garçon prénommé Kid, ensemble ils vont lutter pour sauver les habitants de cette cité en apparence parfaite! Pour les plus jeunes c'est une aventure fantastique avec des héros de leur âge. Ils suivront avec plaisir les aventures de Violet et Kid : mystères et rebondissements assurés. Ce roman propose aussi une réflexion sur la tolérance, le bien vivre ensemble, les apparences et la dictature.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bienvenue à Perfect City est un livre jeunesse à lire à partir de 9/10 ans. Violet une jeune fille emménage dans le ville de Perfect City car son père qui est un célèbre ophtalmologue qui pourrait aider les gens de la ville qui sont subitement devenu aveugle. Mais dès le lendemain de son arrivée à Perfect City Violet et sa famille deviennent aveugles. Les deux frères qui gèrent la ville leur fournissent des lunettes qui miraculeusement leur rendent la vue. Malgré tout Violet trouve le comportement de ses parents étranges et puis il y a cette voix qu'elle entend et qui lui demande de l'aide. Une histoire pleine d'aventures que Violet va tenter de résoudre. Un très joli style d'écriture des personnages attachants, une intrigue pleine de rebondissements.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :