Le Jardin des monstres

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 8 sept. 2021 | Archivage 8 nov. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LeJardindesmonstres #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Traduit de l’italien par Anaïs Bouteille-Bokobza.

Toscane, fin des années 1980. Alors que des bouleversements dans le pays contrarient les croyances et les mœurs, Sauro Biagini, éleveur de chevaux, et Filippo Sanfilippi, politicien bon vivant, deviennent amis et décident de faire affaire, liant inexorablement leurs deux familles. Mais cette entente donne naissance à des con its et à des trahisons. Annamaria, la fille de Sauro, âgée de quinze ans, peine 
à trouver sa place et à s’affirmer, surtout face à la fille  de Filippo, si belle et si sûre d’elle. Jusqu’au jour où  elle découvre le Jardin des Tarots, un endroit sublime peuplé des sculptures monumentales de Niki de Saint Phalle.  C’est au sein de ce lieu magique, au gré de ses déambulations et de ses échanges avec l’artiste - qui vit là -, qu’Annamaria parviendra au fil du temps à trouver un sens à son existence.

Dans cette histoire fascinante, Lorenza Pieri mêle avec brio épopée rurale, saga familiale et roman de formation.  Elle dépeint merveilleusement le désenchantement adolescent, à l’instar d’Italo Calvino ou d’Elena Ferrante. 

« Un récit familial tissé à la perfection dans lequel les amours et les différends forment une mosaïque du cœur humain et de ses révolutions. » Corriere della Sera.

« Une vraie réussite. » The Financial Times.

« Un remarquable premier roman. » La Repubblica.

« Une voix lumineuse. »  Vanity Fair. 
« Un roman poignant que l’on avale d’un trait. » Elle.

Traduit de l’italien par Anaïs Bouteille-Bokobza.

Toscane, fin des années 1980. Alors que des bouleversements dans le pays contrarient les croyances et les mœurs, Sauro Biagini, éleveur de chevaux, et...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782253134770
PRIX 13,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Niki de Saint phalle se dévoile sous nos yeux grâce à ce roman,en plus d être une saga familiale prenante. Belle réussite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est un roman d'apprentissage riche et intéressant qui a pour thèmes l'amitié, l'amour, la trahison, l'importance du statut social... L'histoire nous transporte au cœur de la Maremme, en Toscane, dans les années 90 et met en valeur les traditions séculaires de la région. A travers des portraits touchants, l'auteure dépeint avec brio l'histoire de deux adolescentes qui se construisent et que tout oppose. L'histoire est également l'occasion de mieux connaître l'univers de Niki de Saint Phalle. L'artiste plasticienne, pour qui l'art était « un règlement de comptes avec les monstres qu'elle avait en elle », a en effet planté tout près de là son Jardin des Tarots. J'ai découvert avec cette histoire une auteure que je ne connaissais pas. Une belle surprise et un bon moment de lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Préludes et à Netgalley pour m’avoir permis de lire ce livre en avant-première. J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce livre, parce que je ne m’attendais pas à ce qu’il contenait. Le jardin des monstres, c’est celui de Niki de Saint-Phalle, celui qu’elle a crée. Il est composé de statues, elle vit même dans l’une d’entre elles, l’Impératrice. Ce sont les lames du Tarot qui ont guidé cette création, et je dois dire qu’une certaine connaissance des lames de Tarot peut être utile pour mieux suivre le récit. Chaque chapitre porte le nom d’une des lames, comme une référence à un personnage en particulier. Le sujet de ce roman ? Il ne s’agit pas uniquement de l’art, même s’il a permis à Niki de survivre, de ne pas sombrer dans cette folie qu’on lui avait pourtant diagnostiqué. Je me suis dit que les médecins qui auraient dû la soigner étaient vraiment d’une rare incompétence : on ne dira jamais assez à quel point les préjugés peuvent causer des désastres. L’art, tel qu’elle l’a pratiqué, lui a permis, bien plus qu’une thérapie, d’expulser sa colère, sa douleur de vivre, de survivre. Elle apparaît ici, aux yeux d’Annamaria, comme un être lumineux, simple aussi : tout ce qu’elle dit est à prendre au sens propre, sans volonté de manipuler l’autre. Annamaria, c’est la fille de Sauro et de Miriam. Elle a un frère aîné, une cousine aussi, Giovanna, qu’elle verra peu avant l’adolescence. Elle ne sait pas pourquoi ses parents se sont éloignés des siens, l’amour a ses raisons que l’on ne confie pas à ses enfants. Elle ne se considère pas comme, jolie, elle est une élève moyenne. Pendant les vacances, les week-end, ses parents trouvent normal qu’elle s’occupe des chevaux ou qu’elle serve leurs clients : c’est une fille. Ils n’ont pas les mêmes exigences avec son frère. Une fille doit aider. C’est ainsi qu’elle rencontre Lisa, fille d’un homme politique. Elle est fascinée par elle, qui a tout ce qu’elle n’a pas : la beauté, la grâce, la culture. L’heure n’est pas encore aux désenchantements, cette heure viendra pourtant, et plus vite que prévu. Le rapport à la beauté, à l’art, la difficulté à se construire, de prendre confiance en soi quand on n’a pas grandi en recevant l’attention dont on avait besoin sont au cœur de ce roman. Comment s’en sortir aussi, quand on n’a pas toutes les cartes en main, quand on a toujours été le serviteur et non le maitre, quand on a accepté qu’une virilité toxique empoisonne le moindre rapport humain ? L’amour, l’expression d’un sentiment amoureux sincère semble impossible, rares sont les personnes dont on peut croire qu’elles vont s’en sortir. Annamaria peut-être ? Peut-être. Après tout ce qu’elle a enduré, elle mérite de s’ouvrir enfin au monde.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Saga familiale, roman initiatique, hommage à l’artiste engagée Niki de Saint-Phalle, Le Jardin des Monstres est le second roman de l’autrice italienne Lorenza Pieri. A la fin des années 1980, dans le village toscan de La Maremme, deux familles s’unissent pour créer une affaire commerciale : Sauro Biagini, éleveur de chevaux, et Filippo Sanfilippi, politicien, ouvrent un restaurant huppé proposant des randonnées équestres. Mais des conflits et tensions apparaissent car la famille de Sauro est exploitée, notamment son épouse Myriam et sa fille Annamaria qui n’a que quatorze ans mais doit servir en salle et s’occuper des chevaux. Annamaria manque de confiance en elle, surtout face à Lisa, la fille de Filippo qu’elle envie et admire. Jusqu’à ce qu’elle découvre dans le voisinage le Jardin des Tarots, une création de la plasticienne Niki de Saint-Phalle. Le passage de l’adolescence à l’âge adulte est une période difficile pour beaucoup, à l’instar d’Annamaria, la jeune héroïne de ce récit initiatique. Quatorze ans au début du roman, quelques années de plus à la fin de celui-ci, un physique qu’elle juge disgracieux, Annamaria manque de confiance en elle et n’est pas de celle sur qui on se retourne, sauf pour se moquer. Mais elle est intelligente et surtout sensible et lumineuse à sa façon. Totalement opposée à son amie Lisa à qui tout réussi, Annamaria rêve d’échapper à son destin. Sa rencontre avec Niki de Saint-Phalle, icône féministe transcendée par ses blessures, va changer sa vie. L’artiste s’est établie non loin de là, a engagé la cousine d’Annamaria comme assistante, et crée des sculptures gigantesques figurant les arcanes du tarot. Poursuivie par un lourd passé (Niki de Saint-Phalle a été abusée par son père à l’âge de onze ans), l’artiste souffre de problèmes psychologiques qu’elle exorcise en créant ses « monstres » de céramique. Touchée par cette jeune fille à qui la vie ne fait pas de cadeau, elle conseille Annamaria, lui montre la voie par laquelle elle pourra échapper à cette existence étriquée, à cette famille qui l’étouffe et à ses complexes qui l’empêchent d’avancer dans la vie. Je cherchais un roman ensoleillé pour l’été, plus léger que mes lectures habituelles et je suis ravie de ce choix, car bien qu’il soit par certains sujets assez sombre, ce roman n’en est pas moins une saga familiale agréable à lire. J’ai suivi avec plaisir l’histoire tortueuse de la famille Biagini, les trahisons, les tromperies, les frasques de Saverio et les tourments d’Annamaria. J’ai surtout apprécié la façon dont l’auteure a mis en scène l’artiste engagée Niki de Saint-Phalle, mêlant avec brio réalité et fiction. J’en ai appris beaucoup plus sur cette artiste et me suis véritablement intéressée à son oeuvre. De nombreux thèmes sont abordés dans ce livre : la place des femmes dans la société italienne, le féminisme, l’épanouissement personnel, l’amour, l’amitié, la thérapie par l’art… Le style de l’auteur demande toutefois une certaine concentration: je n’ai trouvé à ce livre aucun temps mort, aucune longueur mais de nombreux personnages, notamment au début avec lesquelles il faut se familiariser rapidement au risque de perdre le fil. J’ai vraiment apprécié cette lecture qui de prime abord n’était pas faite pour moi, comme quoi il ne faut pas hésiter à sortir de sa zone de confort! Un grand merci aux Editions Préludes, via Netgalley pour cette lecture passionnante!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On se laisse facilement prendre par cette saga familiale qui tourne autour d'une ado Annamaria. C'est bien écrit, bien construit avec des personnages bien fouillés. Et en prime, le fameux jardin de Niki de Saint Phalle qui est également un personnage clé de ce roman. Une belle découverte de l'été.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

4,5/5 #LeJardindesmonstres #NetGalleyFrance Merci à NetGalley et aux Editions Prélude pour m'avoir permis de lire ce livre. Lorenza Pieri nous parle de la partie pauvre de la Toscane dans la fin des années 80, mais elle nous parle aussi d'une artiste Niki de Saint Phalle. Avant tout j'habite Bâle en Suisse et la ville a dédié un musée à Jean Tinguely, grand amour de Niki de Saint Phalle. Ce livre à travers l'histoire de l'artiste déclenche avant tout, l'envie d'aller se promener dans le jardin des tarots pour se sentir encore plus proche de Niki, mais l'histoire complexe et très destructrice de la vie de Niki, fera également de révélateur à Annamaria une jeune adolescente italienne, née dans une famille de Butteri, avec peu de moyens qui arrivent à s'associer à une famille de l'aristocratie romaine. Le désir du pouvoir, de se sentir proche de la richesse fera perdre de vue au père d'Annamaria, l'état réel dans lequel il va se mettre: qui tirera réellement profit de cette association? Dans cette frénésie de pouvoir, les enfants de Sauro: Annamaria et Saverio vont tenter de trouver leur place. Saverio jeune homme qui tente de se défaire du joug parental, d'ouvrir les yeux de son père sur les réels profiteurs ne sera pas écouté, et sera toujours considéré comme un fainéant, Annamaria parce que fille avant tout a du mal à trouver sa place, de plus elle se sent laide, ce qui ne l'aidera pas dans ce terrain marécageux qu'est l'adolescence. Niki , sa vie, son œuvre, et ses statues vont donner un sens à tout cela. La langue est fluide ( merci à la traductrice). Le monde des artistes et leur décadence est très bien décrit, mais également la vie des gens simples de cette Maremme pauvre. Jolie fresque et joli parcours initiatique pour des adolescents.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le Jardin des monstres de Lorenza Pieri nous entraine en Toscane, à la fin des années 1980. Sauro Biagini, éleveur de chevaux, voit la région se transformer avec les débuts du tourisme rural. Il saisit l’occasion; et de promenades à cheval pour les touristes en restaurant sur la plage, il se lie au politicien Filippo Sanfilippi, ce qui ne va pas être sans conséquence sur sa vie familiale. Le roman se centre sur sa fille, Annamaria, adolescente qui bien du mal à trouver sa place dans la famille. Mais un jour, elle découvre l’extraordinaire Jardin des Tarots, que l’artiste Niki de Saint Phalle est en train de créer tout près de chez elle. Cette rencontre va profondément marquer la jeune fille et l’aider à trouver peu à peu sa propre voie. Le roman, en autant de chapitres que d’arcanes du Tarot et de sculptures du fameux jardin permet à la fois de découvrir l’étonnant et torturé destin de Niki de Saint Phalle et de suivre une belle saga familiale dans une Italie en mutation, presque deux romans en un! On se perd parfois un peu au début avec les nombreux personnages, avant de s’attacher à leur destin. Le jardin des Tarots existe bel et bien, à Capalbio en Toscane, et ce récit donne totalement envie de le découvrir! Je ne connaissais pas grand chose de la vie de Niki de Saint Phalle, et derrière l’image colorée et joyeuse des Nanas, on découvre une artiste complexe, qui a du affronter bien des monstres et pour qui l’art a été une véritable thérapie. J’ai beaucoup aimé en apprendre davantage sur son parcours, j’ajoute le nom de Lorenza Pieri à la liste de mes autrices italiennes à suivre!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

De Nikki de Saint Phalle je ne connaissais que ses fameuses "nanas" et très peu son histoire. Bien que n'étant pas le personnage principal de l'histoire elle en fait partie intégrante ainsi que son jardin des monstres. Ce jardin des monstres existe vraiment, il se trouve en Toscane, dans la Maremme et on peut le visiter. Annamaria , fille d'un éleveur de chevaux peine à trouver sa place dans la société. Agée de 15 ans elle ne se sent à sa place nulle part et doute terriblement d'elle. Son père devient ami et associé avec un politicien, père d'une jeune adolescente lui aussi. Annamaria tente de lier amitié avec la fille du politicien mais un monde les sépare et tout est compliqué. Dans le jardin en construction de Nikki de Saint Phalle, elle parviendra à mettre des mots sur ses troubles et sur ses attentes. Un très joli roman plein de poésie, de tendresse et d'émotions qui nous emmène dans les coulisses de l'art, dans l'amitié et dans l'acceptation d'une différence. De discussion en cheminement , Annamaria prend conscience de sa valeur et de ses propres désirs. J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture qui emporte dans les méandres de l'adolescence, nous fait connaitre un peu mieux l'immense artiste qu'est Nikki de Saint Phalle et qui nous donne envie de découvrir ce fameux jardin. Je ne connaissais pas cette auteure mais je vais la suivre car j'ai beaucoup aimé sa plume et cette histoire vraiment touchante. Merci aux Editions Préludes et à NetGalley pour cette charmante lecture. #LeJardindesmonstres #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :