Pour tout te dire

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 10 juin 2021 | Archivage 9 févr. 2022
Les Escales, Les Escales Noires

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Pourtouttedire #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Pour tout te dire… tout le monde ment.

L’un des dix meilleurs thrillers de l’année selon le New York Times.

Le talent d’écrivaine de Lucy Harper lui a tout donné : la gloire, la fortune et des fans par millions. Il lui a aussi donné Dan, son mari jaloux dont la carrière d’écrivain est au point mort.

Un jour, Dan disparaît ; ce n’est pas la première fois qu’une personne disparaît dans la vie de Lucy. Trois décennies plus tôt, son petit frère Teddy s’est lui aussi volatilisé et n’a jamais été retrouvé. Lucy, seul témoin, n’a jamais dit la vérité sur cette soirée, au grand désarroi de ses parents. C’est à ce moment-là qu’elle a développé son talent de conteuse.

Mais aujourd’hui Lucy est une femme adulte qui ne peut plus se cacher derrière la fiction. Le monde entier la regarde, et sa vie est passée au peigne fin. Une vie faite d’histoires, certaines plus plausibles que d’autres. Aurait-elle pu blesser Teddy ? A-t-elle tué Dan ?

Lucy Harper devra enfin dire la vérité. Croix de bois, croix de fer, si elle ment, elle va en enfer.

Pour tout te dire… tout le monde ment.

L’un des dix meilleurs thrillers de l’année selon le New York Times.

Le talent d’écrivaine de Lucy Harper lui a tout donné : la gloire, la fortune et des fans...


Ils recommandent !

« Captivant… Macmillan nous guide avec délice de fausse piste en fausse piste, tout en analysant l’écart entre les faits et la fiction, et la relation auteur-personnage. On la suit avec joie ! »

The New York Times Book Review

« Captivant… Macmillan nous guide avec délice de fausse piste en fausse piste, tout en analysant l’écart entre les faits et la fiction, et la relation auteur-personnage. On la suit avec joie ! »

...

Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782365696562
PRIX 13,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Schizophrénie ? Dédoublement de la personnalité ? J hésite et m interroge. La narratrice est en proie à un double parfait depuis l enfance, une amie virtuelle. Elle est aussi manipulée
Je ne peux en dévoiler plus, il faut la lire, l écouter et cheminer avec elle dans les méandres d une tragique histoire d enfance et d une tragique histoire amoureuse. Superbement écrit et haletant. On aimerait en savoir plus sur son passé, une fois le livre refermé. Superbe

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions Les escales pour cette lecture. 

"Pour tout te dire" se classe dès les premières pages dans la catégorie "polar d'ambiance". En effet, on fait la connaissance de Lucy Harper, écrivaine renommée, qui sur un coup de tête de son mari, retourne dans sa ville natale. Mais ce retour aux sources n'a rien de joyeux, car il ramène Lucy sur les traces d'un drame personnel, ayant brisé son enfance. Et quand la forêt épaisse qui entoure sa nouvelle maison semble prendre vie, tout bascule. Meurtres, phénomènes étranges, suspicions, qui en veut à Lucy? Ou bien est-elle en train de perdre la raison.....

la véritable force de ce roman, c'est véritablement son ambiance. Le cadre de l'intrigue, étouffant à souhait, se place comme un personnage à part entière dans une intrigue tordue à souhait. Jouant avec notre esprit, nous présentant des tas de fausses pistes, Gilly MacMillan nous place au coeur d'un quartier, d'apparence tranquille mais dans lequel les secrets sont légions. Arnaques, magouilles, et secrets de famille à la pelle qui peu à peu vont se dévoiler et venir perturber les certitudes des lecteurs. 

L'intrigue , elle, est très plaisante, car elle place un auteur au coeur de l'histoire, un peu comme s'il était propulsé au dans son roman. Elle est bien menée, et bien ficelée, même si par moments elle semble familière. 

Les personnages, intrigants et mystérieux sont un vrai point positif. On retrouve la galerie habituelle des polars, ce qui n'est pas pour me déplaire. Le voisin qui surveille tout, la commère du quartier, le beau parleur et tant d'autres... 

Les thèmes abordés sont le retour aux sources, la quête de vérité familiale, et les secrets enfouis....Le tout donne un ensemble plaisant. Certes pas de grande nouveautés, mais un polar efficace qui fonctionne.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller qui vous happe du début à la dernière page. Un écrivain célèbre mariée à un écrivain raté, une ambiance Hitchcockienne sur la base d’une disparition, des manipulations terribles et des personnages secondaires très finement analysés, un meurtre et un quartier résidentiel à l’oree d’un bois : tous les ingrédients sont réunis là pour faire de ce thriller un roman oppressant et mystérieux à souhait, y compris un personnage central des plus suspect. L’écriture y est vive et percutante, l’analyse des personnages est construite et l’ambiance des plus palpable. A découvrir pour les fans de thriller ! Merci aux éditions les escales et à NetGalley pour le prêt de ce livre … un petit bémol peut être … la fin qui ne résout pas tout !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très très bon thriller côté suspense ! Hasard des lectures, je viens de finir Les cinq règles du mensonge de Ruth Ware (mis en avant dans le célèbre club de lecture de Reese Whitherspoon) et en ouvrant celyui-ci je me suis dit mince, encore un autre livre sur la vérité/le mensonge....Et en fait j'ai tellement préféré celui-ci que je ne l'ai pas trouvé lassant....
Lucy Harper est une auteur de policier à succès, mais elle cache au public son passé, la disparition de son petit frère Teddy quand elle n'avait qu'une dizaine d'années. Son frère a mystérieusement disparue et elle n'a jamais pu réellement aidé la police qui était certaine qu'elle seule détenait la clé. Son mari Dan est le seul au courant de ce passé, et il semble en jouer pour la manipuler. Leur relation n'est pas au beau fixe, il est jaloux car lui aussi airait aimé devenir écrivain. Et dans tous ces personnages, il y en a également un fictif, Eliza, qui est l'amie imaginaire de Lucy depuis qu'elle est petite, celle qui est devenue l'héroïne de ses romans....Et quelquefois, Eliza semble prendre le dessus sur Lucy....Alors quand Dan disparaît à son tour, Lucy commence à douter d'elle même....
J'ai vraiment trouver qu'il y avait beaucoup de rythme à ce livre, il est très bien écrit de ce point de vue, les chapitres à la seconde personne permettent de rendre l'intrigue encore plus vivante, la psychologie des personnages est fine. Vraiment une très bonne lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ça faisait un petit moment que je n'avais lu de thriller, et de thriller aussi prenant surtout.

Lucy est une auteure à succès, de ces écrivains de polar qui possèdent un enquêteur fétiche et sortent un roman par an.

Son enquêtrice fétiche c'est Eliza, l'amie imaginaire d'enfance de Lucy, Eliza qui sait tout de Lucy, Eliza qui continue à parler avec Lucy, Eliza qui a son propre fan club de lecteurs.

Lucy partage sa vie avec Dan, un écrivain avorté et qui désormais remplit le rôle de son assistant personnel et s'occupe de tout pour que Lucy puisse se consacrer pleinement à son écriture.

Alors qu'ils viennent tout juste d'emménager dans un manoir majestueux en lisière de forêt, Dan disparaît dans des circonstances mystérieuses.

D'autant plus mystérieuses, que Lucy cache une sombre histoire, alors qu'elle n'avait que 9 ans, son petit frère Teddy a lui aussi disparu le soir du solstice d'été, et n'a jamais été retrouvé.

Lucy a enfoui cette histoire dans son passé et dans sa mémoire.

Un roman addictif, où passé et présent s'emmêlent pour mieux nous captiver, où la frontière entre réalité et folie se confondent pour mieux nous embrouiller.

"Le potentiel de la folie réside en chacun de nous."

On n'envie pas le sort de ses auteurs à succès, contraints de produire un roman par an pour le compte d'éditeur sans scrupule et aux exigences impératives, proches du burn out ou de la folie, ils ont perdu leur liberté d'écrire.

L'écriture est fluide, le roman est palpitant sans aucun temps mort, la fin est imprévisible et même si elle n'est pas celle que j'aurais voulu elle a la saveur de la réalité.

Si comme moi, vous avez un penchant pour le côté sombre de l'âme humaine et pour les choses les plus tordues, je ne peux que vous recommandez cette lecture addictive.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

j’ai trouvé que c’était un bon roman policier, avec une ambiance vraiment pesante et une dimension psychologique vraiment intéressante. Le lien entre le passé et le présent est intéressant, et l’autrice joue beaucoup sur ce dernier, mais pas seulement, ce qui est assez plaisant car cela ouvre le récit sur une multitude de possibilités pour essayer de comprendre ce qui arrive. La personnalité exécrable de Dan le rend antipathique, et on n’a pas vraiment envie de le voir revenir, et on ne peut alors que compatir face à tout ce qu’a vécu Lucy, alors même qu’elle fait partie des suspects potentiels. J’ai bien aimé la personnalité de cette dernière, sa fragilité aussi, sa naïveté, et je pense qu’on ne se méfie pas assez d’elle. Le fait qu’elle soit très liée à Eliza et qu’elle veuille se débarrasser de ce lien est aussi intéressant, car on se demande où cela va la mener, et si cette idée ne serait pas à l’origine de tout. Le roman se lit bien, la plume de l’autrice est fluide et on veut connaître le fin mot de l’histoire. C’est un roman que je vous recommande.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour tout te dire ou la lente descente aux enfers d'une écrivaine aux confins de la folie et des illusions, entre passé et présent...
Lucy Harper, romancière reconnue et fortunée, vit aux côtés de son mari Dan, lui aussi auteur mais sans éditeur, son agent aussi mais sans argent et d'Eliza Grey, son personnage phare, son amie imaginaire (?), sa confidente. Un nouveau manuscrit à peine achevé, Dan la fait déménager sans la ménager dans une ancienne maison, dans un quartier bien connu de Lucy puisqu'il s'agit de son environnement d'autrefois, quand elle était encore petite, quand elle avait encore un frère, Teddy. Celui-ci a disparu dans d'étranges circonstances, floues pour tout le monde et l'histoire semble se répéter lorsque Dan semble également s'être évanoui : Lucy a-t-elle joué un rôle dans leur disparition ? Les a-t-elle tués ? Coupable ? Innocente ? Malade ?
Dans une atmosphère très oppressante, réellement bien amenée, le lecteur partage les sentiments de l'héroïne, jusqu'à s'identifier à elle : personne ne sait plus distinguer la fiction de la réalité, les fantasmes de l'imaginaire, les mensonges des vérités. Cette parfaite identification est notamment créée par le cadre glaçant : entre le voisinage et la proximité immédiate du passé, la maison et effrayante et les personnages secondaires : tous les ingrédients sont réunis dans un suspens bien rodé, avec une intrigue bien ficelée. La fin inattendue s'avère la bienvenue pour relâcher la tension, dans un roman aux codes habituels mais habilement mis en place, ayant surtout l'originalité de chercher au plus loin et au plus juste les limites entre folie et raison, réalité et illusion, oppression et terreur. Cette sorte de huis-clos étouffant emprisonne aussi bien Lucy que le lecteur : on tourne dans le présent, on retourne dans le passé, pour soulever le voile de la vérité-liberté : une très belle réussite selon moi !
Je remercie infiniment les éditions Les Escales (noires) pour leur confiance renouvelée, l''autrice qui m'a une nouvelle fois régalée, et NetGalley pour leur existence !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Que c’est bien écrit ! Le style est agréable, enlevé, pétillant (même si on est bien dans du polar), on ne s’ennuie pas une minute.
Certes il y a l’intrigue bien menée autour de la disparition puis du meurtre, mais j’ai apprécié aussi le contexte: l’écrivaine à succès en conflit intérieur. Il y a beaucoup d’autodérision sur le métier d’écrivain, on en apprend beaucoup. Trop ? Ses confrères la maudiront peut-être mais le lecteur se régale. Nombreux sont les écrivains à s’être épanchés sur les affres de la création littéraire, peu ont abordé la question de l’industrie de l’édition, la pression, tant professionnelle que personnelle. Guillaume Musso a fait les deux mais sans l’humour qu’on trouve ici.
Pour en revenir à l’histoire, la culpabilité présumée de l’épouse est construite habilement, de révélations en déboires. Les questionnements autour de la disparition du petit frère ajoutent beaucoup à la complexité du personnage, extrêmement attachant. Mais la porte reste ouverte sur une culpabilité extérieure. Le voisinage (étouffant et antipathique) est soigneusement dépeint. On les soupçonne tour à tour, le suspense ne faiblit pas. Et le lecteur reste attentif et actif, tirant ses propres conclusions, c’est toujours un bon point.
La résolution finale est cependant inattendue, avec des personnages qui sortent de nulle part, c’est le seul point qui m’a dérangée. Un thriller psychologique qui se conclut par "c'était la faute à pas de chance" ? J’ai été habilement manipulée mais pour autant je ne parviens pas à dire bravo. Je préfère garder ma bonne impression d’ensemble et oublier la fin. Lucy Harper aurait-elle conclu ainsi un de ses best-sellers ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lucy est un écrivain à succès grâce à son personnage d Eliza Grey.
Mais la jeune femme se retrouve bousculée lorsque son nouveau roman est refusé par sa maison d édition et que Dan, son mari, a acheté sans la prévenir une belle demeure dans le village de son enfance refaisant surgir un ancien drame vécu. En effet, alors que elle n’était qu une enfant, son jeune frère Teddy a disparu.
Et pour couronner le tout, Dan disparaît !

Lucy, déstabilisée par la disparition de son mari, se replonge dans son passé. Toujours accompagnée, guidée par son personnage Eliza Grey, Lucy tente de se protéger autant que possible.

J’ai bien apprécié cet thriller bien qu il ne se passe pas énormément de chose. Nous suivons Lucy avec ses interrogations, ses angoisses, ses démons…
Un bon moment de lecture pour moi.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lucy est la narratrice de cette histoire. Auteure de thrillers, elle termine son cinquième roman, dans lequel elle tue son personnage principal, ce qui ne plait pas à ses éditeurs et agents. A travers ce roman, Gilly Macmillan nous fait voir les coulisses du métier d’auteur : les délais à tenir, la livraison attendue d’un roman par an, l’obligation sous entendue de garder le personnage principal de la série, l’exigence de fournir un livre « commercial ». Une réalité qui démontre finalement l’absence de liberté du romancier.

Pendant l’écriture, Lucy est tellement absorbée par l’histoire et par ses personnages qu’elle se coupe du monde, vivant en marge de la société et laissant à son mari Dan le soin de gérer le quotidien. Mais, lorsque son roman est terminé, elle découvre que son mari a changé, profitant de son argent pour s’offrir des produits de luxe. Il a même acheté un manoir dans son dos, dans le quartier même où le petit frère de Lucy a disparu. Au pied du mur, Lucy tente de faire bonne figure mais cette proximité est difficile à gérer et la met mal à l’aise. Cette situation fait ressurgir le passé et la culpabilité.

Pendant tout le roman, je n’ai cessé de m’interroger sur le rôle de Dan et sur ses motivations à agir de la sorte. Mais aussi sur la santé mentale de Lucy, qui discute à voix haute avec son amie imaginaire et qui voit son petit frère disparu partout. Est-elle parano ou est-elle manipulée?

Gilly Macmillan est une auteure que j’apprécie beaucoup et dont j’essaie de suivre la production. Pour tout te dire est son dernier roman en date et j’ai vraiment bien aimé. Les aller-retour entre présent et passé maintiennent la tension tout au long du roman. Le suspense est bien présent et c’est le genre de livre qui vous tient éveillé tard le soir.

Un très bon thriller que je vous conseille!

Remerciement aux Editions Les Escales pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour tout te dire raconte l’histoire de Lucy, autrice de romans policiers à succès. Son passé n’est pas si simple, son petit frère a disparu lorsqu’elle était plus jeune et elle a été la dernière personne à le voir. Quand son mari la ramène dans son quartier d’enfance, les souvenirs commencent à revenir et les ennuis aussi…

J’ai trouvé que le résumé proposé en disait un peu trop sur l’histoire, les faits évoqués n’arrivant pas tout de suite dans le roman. Il vaut mieux ne pas le relire avant de commencer cette lecture.

Le premier quart du livre est consacré à la présentation des personnages et le dilemme auquel Lucy fait face. Il pose également cette ambiance malseine entre Lucy et Dan, son mari, ainsi que le lieu principal qui est presque un personnage à lui tout seul.

La partie thriller ne commence pas de suite mais cela ne m’a pas gênée, j’ai senti que j’avais besoin que ce cadre soit posé, que la tension augmente petit à petit… et que les interrogations aussi ! Pour les lecteurs préférant l’action, ce début de roman sera peut-être un peu long.

On y aborde la pression mise sur les auteurs, ceux qui doivent absolument sortir un nouveau livre tous les ans, ceux qui doivent mettre en scène leur personnage phare alors qu’ils ont envie de passer à autre chose. Que la pression vienne des éditeurs, des fans ou des auteurs eux-mêmes, je l’ai bien ressentie grâce à Lucy et j’ai apprécié cet aspect du livre.

Il ne s’agit donc pas d’un thriller rempli d’actions mais plutôt axé sur la psychologie des personnages notamment Lucy. Il faut le savoir avant de commencer. J’ai passé tout le roman à m’interroger à propos de Lucy. Que croire ? Ses paroles sont-elles vraies ? Elle-même semble peu sûre de ce qu’elle sait ou pense. La présence d’Eliza apporte d’ailleurs un vrai plus au roman et nous amène à nous questionner sur Lucy.
En revanche les personnages secondaires auraient pu être plus développés.

La fin peut être frustrante, elle ne plaira pas aux amateurs de gros twists mais après réflexion je l’ai trouvée cohérente et réaliste.

L’écriture est assez simple mais fluide et addictive, ce qui est plutôt classique pour un thriller du genre. Les chapitres ne sont pas longs et entrecoupés par des chapitres du passé lors de la disparition du frère de Lucy.

Une bonne découverte de Gilly Macmillan pour ma part !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si vous aimez les thrillers avec un narrateur auquel on peut difficilement faire confiance, alors vous allez adorer "Pour tout te dire" de Gilly Macmillan.

Lucy Harper, une autrice à succès de romans policiers, vit à Bristol, avec son mari Dan. Chaque année, elle publie un nouveau livre qui ne manque jamais de ravir les fans d’Eliza Grey, le personnage principal de ces romans. Cette année, elle vient de terminer son dernier roman quand sa vie bascule complètement.

Dan & Lucy déménage en banlieue, non loin d'un endroit qui ravive de mauvais souvenirs pour Lucy. Trente ans plus tôt, son petit frère Teddy a disparu non loin de leur nouvelle maison et cette fois-ci, c'est son mari Dan qui disparait à son tour.

Lucy se retrouve malgré elle embarquée dans un tourbillon médiatique, où tout le monde semble penser qu'elle aurait bien des choses à se reprocher. Mais qu'en est-il réellement ? Sa mémoire lui joue des tours et sa santé mentale semble décliner de jours en jours.
Elle se décide donc à mener l'enquête par elle-même, pour comprendre ce qui est arrivé à son mari, mais aussi à son petit frère.

J'ai dévoré ce livre en moins de 24 heures, tellement j'étais captivée par l'histoire et par l'ambiance pesante de ce récit. J'étais constamment sur mes gardes, ignorant à quels personnages je pouvais vraiment faire confiance. J'ai été surprise et prise de court par bien des rebondissements, et ce, jusqu'à la fin du livre. Impossible de comprendre ce qui est arrivé à Teddy ou à Dan avant les dernières pages... un pur bonheur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :