Bleu Blanc Sang

Tome 1 - Bleu

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 12 oct. 2016 | Archivage 31 déc. 2016

Résumé

5 juin 2018. Tandis que l’on célèbre à Notre-Dame l’enterrement du Président de la République mort tragiquement quelques jours auparavant, un convoi transportant une toile d’une artiste du xviiie siècle inconnue, Justine Latour-Maupaz, est pulvérisé au lance-roquette sur une autoroute du centre de la France. Au même instant, à New York, une œuvre de la même artiste est adjugée pour la somme inouïe de 53 millions de dollars. Pour quelles raisons des forces obscures cherchent-elles à détruire précipitamment, ou à s’approprier soudainement, les travaux de cette peintre ignorée ? À qui profite ce regain d’intérêt ? Eva Brunante, dont le père, seul exégète de la peintre, a disparu, va se lancer dans une enquête aux ramifications politico-financières vertigineuses.
Bienvenue dans la république Bleu Blanc Sang !

5 juin 2018. Tandis que l’on célèbre à Notre-Dame l’enterrement du Président de la République mort tragiquement quelques jours auparavant, un convoi transportant une toile d’une artiste du xviiie...


Note de l'éditeur

Retrouvez les 3 tomes déjà disponibles en librairie : Bleu - Blanc - Sang

Retrouvez les 3 tomes déjà disponibles en librairie : Bleu - Blanc - Sang


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782019526955
PRIX 16,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un vrai coup de coeur ! Les personnages sont attachants et complexes à l'image de l'intrigue. Une formidable plongée dans la politique française dans cette France futuriste de 2018. Une enquête haletante dans le monde de l'art où Histoire et saga familiale ce mêle. Je vous le recommande chaudement, vous ne pourrez pas lâchez la série avant la dernière page.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens tout d’abord à remercier Hachette Romans et Netgalley pour l’envoi de ce livre. J’ai trouvé ce roman très original grâce à son scénario qui abordent des thèmes que l’on ne voit pas souvent cohabiter. C’est d’ailleurs ce qui fait que l’on se passionne pour cette histoire. Déjà il y le mystère concernant les toiles de Justine Latour-Maupaz qui d’un coup intéressent et celles-ci voient leur prix flamber en une journée. C’est d’ailleurs pour cela que l’on s’y intéresse encore plus et c’est d’ailleurs le cas d’Eva Brunante qui en plus de chercher son père enlevé se pose les questions sur les toiles mais également s’il y a une corrélation entre la disparition de son père et celles-ci. Et puis, il y a des conflits au niveau de personnes politiques mais également des personnes hauts placées. Je ne m’attendais pas à lire autant de rebondissements dans le premier tome et pourtant il y en a énormément. Et ce que l’on apprend sur l’histoire nous surprend de plus en plus au cours de notre lecture. C’est un scénario assez actuel quand on y pense et qui montrent les aspects sociaux et politiques de notre société avec ses dérives et abus. Bleu Blanc Sang est un thriller brillant, haletant grâce à un rythme soutenu et son scénario ficelé à la perfection. Le secret est très bien gardé tout au long de ce premier tome. Difficile de trouver ce qui se cache derrière ce suspens haletant.

En résumé, le premier tome de la trilogie Bleu Blanc Sang est diablement efficace grâce à une très bonne qualité d’écriture accompagné d’un scénario très bien mené qui mélange art, histoire et politique. L’histoire est vraiment très originale et les rebondissements multiples sauront scotché le lecteur et l’accrocher dans sa lecture. Ce premier tome m’a littéralement passionnée et je l’ai dévoré ! Je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans cette trilogie !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai eu l’occasion de lire le premier tome de la nouvelle trilogie de Bertrand Puard, Bleu Blanc Sang, grâce à la plateforme Netgalley et aux éditions Hachette que je remercie fortement. L’engouement tout autour de cette trilogie m’a intrigué et son résumé m’a bien donné envie de me lancer, sachant que ces derniers temps je suis de plus en plus attirée par les thrillers. J’ai lu très peu de thrillers pour adolescents – 3 si ma mémoire est exacte – mais tous m’avaient particulièrement plu. J’attendais donc avec impatience de savoir si j’allais autant apprécier cette lecture.

L’un des nombreux points forts de ce premier tome – et de la trilogie entière en soi – c’est d’être consacré à quelque chose de totalement différent de ce que l’on peut voir dans d’autres thrillers. Les enjeux politiques mais aussi l’histoire de l’art sont parfaitement incorporés dans l’enquête que l’on suit tout au long du roman. L’intrigue est très bien menée, pour ma part je n’ai ressenti aucun essoufflement dans le récit, tout va vite tout en restant cohérent et précis dans les détails. De plus, l’auteur en profite pour nous faire part de sa critique de la société actuelle, très bien amenée et caractérisée par certains personnages de l’histoire.
La plume de l’auteur est efficace, fluide, mature et immersive. Le récit peut facilement se lire d’une traite. Les 300 et quelques pages passent à une vitesse folle et il est difficile d’arrêter sa lecture en cours de route. Même le prologue – qui fait à lui seul 40 pages – est très bien construit, joue avec nos émotions et se lit en un claquement de doigts.
On suit plusieurs points de vues au cours de ce premier tome, à la troisième personne du singulier, et tous sont facilement reconnaissables. Même si je ne me suis pas forcément beaucoup attachée aux personnages, cela ne m’a pas du tout empêché d’apprécier l’enquête et les nombreux dilemmes auxquels ils font face. À vrai dire, je considérais ce premier tome comme une bonne lecture jusqu’aux cinquante dernières pages, où l’auteur dévoile aux lecteurs quelques informations clés qui seront très certainement au cœur du prochain tome et qui promettent des pistes très intéressantes à suivre.

Pour conclure, ce premier tome était très plaisant à lire, une lecture qui change de ce que l’on peut trouver dans la littérature pour adolescents. L’art et la politique sont deux sujets très bien abordés et l’enquête menée par les personnages principaux très agréable à suivre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pourquoi une peintre de la Révolution, qui jusque là était quasi inconnue se retrouve d'un seul coup avoir, sur le marché de l'art, une côte digne d'un Picasso? La mort d'un président, deux grandes familles d'industriels, un nouveau président à la mentalité douteuse et une jeune fille malade.... Ce premier opus nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne. Un polar particulièrement réussie qui saura ravir, à n'en pas douter, notre jeune public. Vivement la suite!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En bref, j'ai apprécié les personnages, la façon dont l'auteur construit l'histoire autour d'eux et nous tient en haleine du début à la fin. Le mélange entre art et politique est bien fait et même si parfois l'intrigue est un peu survolée, on ne peut le lâcher avant d'en avoir compris les tenants et les aboutissants. Et encore, la suite va certainement nous réserver des surprises !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens tout d’abord à remercier Hachette Romans et Netgalley pour l’envoi de ce livre. J'étais curieuse de lire le premier opus de cette nouvelle série de Bertrand Puard après la réussite des "Effacés". J'ai donc dévoré ce thriller en quelques heures. Les thèmes de l'art, de la politique et de l'histoire sont très rarement présents dans la littérature de jeunesse ; on se laisse prendre par le récit rapidement. L'auteur sait vraiment captiver ses lecteurs dès les premières pages. J'ai vraiment hâte de lire les suites.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voila une histoire bien originale que "Bleu, Blanc, Sang". Bertrand Puard nous livre ici un thriller qui mêle art, rancoeurs familiales et conflits politiques. Un drôle de mélange qui évoque par moment "Da Vinci Code" de Dan Brown. Le style d'écriture est nerveux et efficace et je me suis surprise à tourner très rapidement les pages pour arriver beaucoup plus vite que je ne l'imaginais à la fin de ce premier tome. Il y a un très bon rythme, l'action se déroule de manière fluide et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Cependant on pourrait reprocher à "Bleu, Blanc, Sang" d'être un premier tome beaucoup trop introductif. Bien que l'écriture soit totalement prenante, ces 300 premières pages ne sont là que pour nous présenter l'ensemble d'une trilogie. Beaucoup de choses nous sont présentés et une très grande part de mystère demeure pour la suite. Mais ce premier tome survole certains aspects que j'espère voir dans les suites. Par exemple, j'aimerai beaucoup voir un peu plus de profondeur pour les personnages principaux qui sont encore trop peu développés à mon goût. Si ce premier tome laisse place à l'action j'espère que le deuxième prendra un peu plus le temps de poser ses personnages pour nous permettre de nous y attacher (mais vu la tournure que prennent les évènements, j'en doute !)
En ce qui concerne les suites, je pense bien évidemment me les procurer pour les lire prochainement. Malgré quelques petits défauts, ce premier tome a été une très bonne surprise et un très bon moment de lecture.

En bref :

Une lecture très prenante, un roman d'exposition qui promet de belle chose pour la suite mais qui devrait un peu plus développer ses personnages si nous voulons nous y sentir attaché.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une trilogie dont ce premier opus nous donne un assez haut niveau de lecture du genre thriller.

Ce qui fait le point fort, d’après moi, c’est que l’auteur mélange l’art avec les intrigues politiques, deux choses qui ne sont pas souvent mises à l’honneur (façon de parler) dans les livres. Rien ne prend le dessus, le tout nous est servi dans un mélange harmonieux qui mène le lecteur de la première à la dernière ligne, mais qui le laisse également dans l’attente du tome suivant. S’il est très rare que je dise d’un thriller qu’il est addictif, eh bien ici c’est bien le cas.

Ce n’est peut-être qu’une impression de ma part, mais j’ai trouvé que les personnages ne sont pas faits pour que le lecteur s’y attache. J’aime pouvoir frissonner pour un personnage, en même temps que lui, mais ici cela ne fut pas le cas. Comme je l’ai dis juste avant, ce n’est peut-être qu’une impression que le tome suivant viendra gommer.

Avec ce premier tome, nous avons l’entrée. J’en attend plutôt beaucoup du plat principal, et encore plus du dessert que je voudrais voir se terminer en apothéose pour conclure cette trilogie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Partant avec quelques à priori car il était question de politique, j'ai été totalement conquise par ce premier tome.
L'intrigue est très bien ficelée, les chapitres courts donne une cadence soutenue au récit concordant parfaitement avec l'effet de suspens et d'urgence souhaité.
Les intrigues politiques et familiales s'y retrouvent mêlées ainsi que l'Art...
C'est haletant, immersif et baigné de mystère, j'adhère totalement!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bertrand Puard nous emporte dans un univers où art, politique et affaires de famille se mêlent pour former une enquête aux multiples participants et acteurs. Nous nous retrouvons à suivre ici plusieurs personnages, les découvrant sous divers aspects et tentant au fil de notre lecture de comprendre les liens qui peuvent les unir. Jouant avec la temporalité du récit l’auteur nous emmène à la découverte d’événements multiples se déroulant simultanément et semble-t-il dans un but commun. De sa plume, moderne, nerveuse et dynamique Bertrand Puard nous happe complètement sans jamais nous reposer ! Le rythme effréné de ce récit ne nous laisse aucun répit, on veut comprendre, on veut savoir et pour ce faire on tourne page après page dans l’espoir d’en apprendre encore davantage.
En bref, un tome haletant qui ouvre la voie d’une trilogie qui le sera, sans aucun doute, tout autant ! Une fois la dernière page tournée une seule chose à faire : se procurer le deuxième tome pour rester dans cet univers où la tension nous tient en haleine pour nous mener espérons-le vers la résolution de tous ces mystères. Une chose est sûre, Bertrand Puard maîtrise son art et n’en a pas fini avec nous !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je pensais qu'un thriller en Young Adult serait un peu "léger". Mais non. Les personnages sont peut-être fouillés, réalistes et finalement attachants (enfin pas tous).

L'histoire à un petit côté Da Vinci Code. Je pense que c'est à cause des tableaux que j'ai cette impression parce qu'en fin de compte il n'y a pas tout le côté analyse des symboles si chère à Robert Langdon.

Les ramifications politiques sont aussi bien décrites et la force du pouvoir dans des familles qui ont déjà tout.

J'ai donc lu le tome 1 très rapidement et j'ai très envie de lire la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En bonne fan de thriller, j'étais assez curieuse quand j'ai vu cette trilogie passer sur les réseaux sociaux. Parce que c'est quand même noté en jeunesse, alors je me demandais vraiment à quoi m'attendre.
Âmes sensibles qui craignez le thriller, vous pouvez y aller : du genre, on retrouve un certain suspense, de l'action parfois violente mais pas de glauque et très peu d'hémoglobine (malgré le titre). Pas d'ambiance réellement malsaine non plus, même s'il y a évidemment quelques actes répréhensibles (sic !) dans ce roman. Je vous le dis tout net, c'était presque un peu trop soft pour mon esprit dégénéré.
La plume est claire et concise, sans effets de style superflus, ou descriptions inutiles. On pourra lui reprocher de donner peu de détails, mais une chose est sûre : l'auteur démêle les fils de son intrigue sans perdre son lecteur et c'est assez rare dans les récits mêlant intrigues politiques, familiales et personnelles.
Malheureusement, cela se fait un peu au détriment des protagonistes qui sont pour le moment assez peu fouillés.
Il y a une multitude de points de vue, et c'est un peu comme dans Game of Thrones : on se demande ce qui relie tous ces personnages, leurs motivations et quand ils vont se rencontrer.
Donc, forcément, en les développant davantage, notamment sur le plan psychologique, le roman aurait probablement fait le double de pages et aurait très Il perdu en clarté. Comme on dit, on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière (oui, je dis "sourire", moi, c'est nase de sexualiser même les expressions communes, d'abord).
Eva Brunante, le personnage que l'on suit le plus dans ce premier tome, semble peut-être la plus attachante. Du moins, c'est celle qui a les traits de caractère les plus marqués, et si elle m'a plu par certains aspects (courageuse, curieuse, pas cruche) elle m'a pas mal énervée aussi par moments. Entre son côté artiste maudite qui a décidé de travailler dans une banque pour poser son cerveau (sympa pour les employés de bureau) et son comportement face aux autres personnages féminins (donneuse de leçon ou carrément agressive face à une nana qu'elle ne connaît absolument pas) (en plus, très probablement pour introduire une love story...), j'avais un peu envie de l'assommer.
Et le peu de développement accordé à certains personnages en contrepartie m'a un peu déçue puisque j'ai par exemple en tête une demoiselle parfaitement inutile à mon sens (d'ailleurs, elle partage mon point de vue !). Reste à espérer que tout ça soit un peu plus développé dans les prochains tomes.
Malgré cela, j'ai passé un bon moment avec ce bouquin puisque l'auteur a réussi à me faire me questionner, émettre des hypothèses et même à me surprendre (ne vous méprenez pas, je suis souvent surprise au cours de mes lectures, mais lisant pas mal de thrillers, j'avais peur que le côté jeunesse prime sur l'intrigue et que je devine la fin avant la fin, ce qui m'agace plus que ça ne me flatte.) Il faut dire que j'ai imaginé toutes les résolutions et manœuvres qui ont pu me venir à l'idée, que ce soit du purement politique, de l'ésotérique, du paranormal, etc.
En plus ce ça, certains passages, notamment au sujet de l'art, ont complètement su me convaincre. Car si la plume est claire et va à l'essentiel, elle reste tout de même très agréable à lire.
Passons pour conclure à la vraie question : lirais-je la suite ? Honnêtement, je ne pense pas être assez avide de réponses, d'autant qu'on en a déjà pas mal, mais si je peux me procurer les deux tomes suivants, nul doute que je me pencherai sur leur cas.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai beaucoup aimé ce roman très efficace, qui mélange à la perfection action et réflexion. L’intrigue est complexe juste ce qu’il faut pour nous donner envie de réfléchir sans non plus nous donner la migraine. Enfin au début j’ai mis un petit moment à être bien sûre du pourquoi du comment de chaque intrigue parallèle mais au final j’ai réussi à suivre assez rapidement! D’ailleurs je ne l’aurais pas cru car je ne suis pas très thriller mais la fin m’a vraiment donné envie de lire la suite! Ce livre se lit tout seul, un vrai régal, en plus il ne fait que 300 pages donc c’est l’idéal pour une bonne lecture efficace qui ne prend pas non plus tout votre temps!

Le seul petit défaut du roman se situe sur le développement des personnages. L’action est privilégiée à l’approfondissement des personnalités, et bien qu’on ai une idée du caractère de chacun, on en sait finalement très peu sur eux, sur leurs motivations, leurs envies et leur désirs. On reste un peu en surface et c’est ce qui aurait pu permettre au roman de passer d’un très bon livre à un coup de cœur. Il manque finalement une petite étincelle pour faire la différence. Surtout que le roman n’est pas très long donc quelques pages en plus n’auraient pas alourdi le tout.

Au final j’ai passé un très bon moment et il ne manquait qu’un peu de matière pour en faire un coup de cœur, mais ce thriller n’en reste pas moins très efficace, et j’ai beaucoup aimé l’aspect politique française, car l’action se passe en France en 2018. Avec les élections qui commencent à s’approcher à grand pas, ça ne fait pas de mal de s’interroger sur les magouilles potentielles des grands de ce monde. Un livre que je recommande sans hésiter!

Cet avis vous a-t-il été utile ?
Aucune

Un suspens à coupé le souffle, une intrigue prenante, des enjeux politiques, économiques, historiques et artistiques, ce roman est une véritable pépite. On ne peut s'en détacher et on le lit d'une traite. La plume de l'auteur est juste et précise.
Je le recommanderais à tous à cause de son inspiration très française, de ses liens avec les grands classiques français qu'ils soient littéraires, historiques, architecturaux ou artistiques. Je pense que c'est ce qui m'a le plus touché, ces références au patrimoine français. Même si bien évidemment l'intrigue est en grande partie responsable.
A lire absolument.

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà une trilogie qui m’intrigue depuis sa sortie. J’ai pu avoir l’occasion de lire le premier tome grâce à mon partenariat avec Netgalley.

Nous sommes plongés au cœur d’une enquête autour d’une artiste peintre méconnue Justine Latour-Maupaz dont les tableaux suscitent un intérêt qu’on peine à comprendre.

Nous sommes donc plongé au cœur d’une intrigue dans le milieu de l’art. L’auteur s’est bien documenté pour décrire les coulisses de ce monde méconnu et j’ai apprécié découvrir cet univers.

J’ai été intrigué par enchaînement successif d’événements que l’auteur nous propose. Au fil des pages, on veut à tout prix connaitre l’origine de cette spéculation : financière ou autre chose ?

L’auteur a choisi de nous présenter son histoire au travers de différents points de vues qui nous permette de bien comprendre tous les enjeux, ce qui a provoque mon intérêt, sans jamais me perdre.

L’ensemble des personnages permet de bien s’intégrer à ce roman. Certains sont des véritables têtes à claques d’autres sont plus touchants.

La révélation finale m’a surprise et m’a donnée qu’une seule envie c’est de lire la suite de cette saga. Je sais qu’on va aborder un thème complètement différent à celui du tome 1.

J’ai cependant regretté que l’artiste peintre évoquée n’existe pas. Cela aurait pu permettre de découvrir une artiste méconnue.

En bref, un roman haletant autour du monde de l’art mais aussi des magouilles. Une révélation inédite qui donne envie de lire la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Des toiles d'une artiste inconnue sont volées ou vendues à des prix incroyables. En parallèle, le président est assassiné , son frère est élu.

Un roman avec beaucoup de suspense dans les actions moins par son intrigue car très vite on connaît, on devine une grande partie des tenants et aboutissements : seuls quelques éléments manquent.
L'auteur joue là-dessus et nous tient en haleine. On a ici en plus des personnages comme Éva et sa sœur que Bertrand Puard nous donne envie d'aider pour comprendre pourquoi tout le monde en a après les œuvres de cette artiste.

La fin nous laisse encore avec du suspense quand à l'avenir de la fille du président assassiné et nous promet beaucoup de tension dans le prochain tome et donne envie de lire la suite immédiatement (je ne l'ai pas sniff).

Un roman plein d'action, de suspense avec deux personnages féminins que l'on a envie d'aider.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :