Pages volées

Connectez-vous pour accéder au titre. Connectez-vous ou inscrivez-vous ici !
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 23 août 2024 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Pagesvolées #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Quand des pages entières de votre vie vous ont été volées, comment faire pour les retrouver, si ce n’est les écrire ?

Les parents d'Alexandra meurent dans un accident de voiture alors qu'elle n'a que huit ans. Elle est recueillie avec son frère par sa tante. Tandis qu'elle grandit entre premiers amours et amitiés adolescentes, un immense vide demeure en elle.

Qui est-elle ? L'orpheline ? L'Ukrainienne ? La jeune fille qui aime les histoires ?

Vingt ans plus tard, alors qu'elle revient en Normandie, elle entreprend une enquête sur ce qui a permis sa survie : la langue, la littérature et l'écriture.

Un récit poignant sur ces continents intérieurs que nous habitons et qui nous habitent.

Quand des pages entières de votre vie vous ont été volées, comment faire pour les retrouver, si ce n’est les écrire ?

Les parents d'Alexandra meurent dans un accident de voiture alors qu'elle n'a que...


Note de l'éditeur

Ceci n’est pas la version définitive de ce texte qui, tel le métal dans la forge, n’est ni solide, ni gazeux, ni liquide. D’ici quelques semaines, les derniers coups de marteau lui auront donné sa forme finale.

Ceci n’est pas la version définitive de ce texte qui, tel le métal dans la forge, n’est ni solide, ni gazeux, ni liquide. D’ici quelques semaines, les derniers coups de marteau lui auront donné sa...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782373058222
PRIX 21,00 € (EUR)
PAGES 320

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers ma Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

L’autrice part d’un évènement marquant, un accident de voiture lorsqu’elle a 8 ans et dans lequel elle perd une partie de sa famille proche. Un tournant qui est le point de départ de ce texte autobiographique touchant. Alexandra Koszelyk pose des mots sur son vécu, sur la façon qu’elle a eue de se construire, sur son enfance chez sa tante. C’est là qu’une réflexion sur l’écriture et sur le pouvoir de la fiction commence à émerger. L’autrice réalise petit à petit qu’elle a eu ce besoin d’écrire tôt pour comprendre, pour mettre des mots sur des sensations. Ce récit introspectif lui permet de remonter le fil et de comprendre pourquoi elle s’est dirigée vers l’enseignement, pourquoi elle a poursuivi son travail d’écriture. Sa vision de l’enseignement donne d’ailleurs un très beau passage. Le plaisir de travailler dans un environnement où les jeunes ont encore une liberté dans leurs actes, sans penser aux conséquences et pleinement dans ce qu’ils font, contrairement aux adultes. « Pages volées » c’est aussi tout le cheminement d’un livre qui grandit alors que l’autrice ne s’y attend pas, un journal singulier à découvrir et qui donne envie de découvrir toute l’œuvre de la romancière. C’est le seul bouquin des Forges qui va paraitre pour la rentrée littéraire cette année et c’est un livre magnifique.

A paraitre le 23 août 2024.

#netgalleyfrance #pagevolees

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un grand roman, sans doute le plus autobiographique de l'autrice, qui revient sur l'accident qui a bouleversé sa vie : celui où ses parents y laissent leur vie. Élevée par sa tante, elle ressent le besoin d'écrire pour mettre des mots sur ce qu'elle ressent. L'écriture va l'accompagner toute sa vie, avec un incroyable pouvoir salvateur. Un beau roman à découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« J'écris, j'écris ce texte sans savoir ce qu'il deviendra, j'écris avant tout pour moi, je suis mes instincts, je trompe mes peurs, je leur fais face, je remue cette vase trop longtemps sous mes pieds, la boue est douce, elle apaise autant qu'elle maquille »

Alexandra Koszelyk auteur de « L’archiviste » s’est autorisée à écrire un texte à la premier personne, qui a pour point de départ le décès de ses parents dans un accident de voiture, alors qu’elle n’avait que 8 ans.

A la quarantaine, l’auteur livre une autobiographie très intime, une introspection sur le deuil impossible de ses parents.

Elle explore la culpabilité d’être vivante, les non dits et les secrets de famille, le deuil, les racines et au delà l’enracinement, l’identité.

Mais aussi l’importance de la lecture, qui sauve en faisant fuir la réalité pour respirer,

puis vient l’amour des mots, de la langue, puis l’écriture qui s’enracine, parfois très inconsciemment, dans sa propre histoire.

L’Archiviste m’a marquée et, à la lecture de certains passages de ce livre, je comprends mieux pourquoi.

Un beau texte, profond et intime, qui m’a profondément touchée, où j’ai retrouvé l’écriture délicate et sensible de Alexandra Koszelyk.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :