Peindre la pluie en couleurs

Lu par Sophie Frison, Quentin Minon
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 25 oct. 2023 | Archivage 19 nov. 2023
Audiolib, Littérature

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Peindrelapluieencouleurs #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

TITRE UNIQUEMENT DISPONIBLE AU FORMAT NUMÉRIQUE

Morgane est une directrice de crèche solitaire et revêche qui ne supporte plus les enfants. À 35 ans, elle vit dans le rêve de racheter une pension pour chiens. Tout vole en éclats lorsque sa sœur meurt dans un accident de voiture, lui laissant ses deux enfants en héritage. L’arrivée d’Eliott, 10 ans, et de Léa, 6 ans, bouscule son quotidien maniaque et fait ressurgir un passé douloureusement enfoui.

Les voix de Morgane et d’Eliott alternent dans ce roman pour nous tracer la reconstruction d’une femme blessée qui découvre la force de l’amour maternel.

TITRE UNIQUEMENT DISPONIBLE AU FORMAT NUMÉRIQUE

Morgane est une directrice de crèche solitaire et revêche qui ne supporte plus les enfants. À 35 ans, elle vit dans le rêve de racheter une pension...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035413828
PRIX 23,95 € (EUR)
DURÉE 8 Heures, 49 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Dès le début du roman on sait qu'on va être pris par les émotions tout au long de notre lecture, ou de notre écoute. L'histoire est très bien ficelée et les personnages attachants. Les secrets de famille se révèlent et nos héros se reconstruisent chacun à leur façon. Les adultes d'un côté, les enfants de l'autre et finalement tous ensemble pour avancer sur le chemin de leur vie respective.
Sophie Frison nous conte avec beaucoup de sensibilité les pensées de Morgane. Cette héroïne, déçue et blessée par la vie va se retrouver maman de substitution pour son neveu et sa nièce alors qu'elle tente de guérir ses blessures du passé, ou plutôt de les oublier. Ce qui en fait une héroïne dont on se sent proche et qu'on aime voir évoluer et sortir de sa prison mentale.
Quentin Minon, lui, nous raconte les émotions et l'adaptabilité d'Eliott un petit garçon qui vient de perdre ses parents, ses repères et qui a bien du mal à surmonter la première épreuve de sa vie. Une épreuve qui survient bien trop tôt mais qui est adoucie par sa petite sœur Léa et sa tante Morgane qui apprend à élever des enfants.

Si je n'ai pas été 100 % emporté par l'audio, comme toujours, j'ai adoré écouter ce roman qui m'a bouleversé et dans lequel les émotions se partagent entre narrateurs et lecteurs. J'ai beaucoup aimé avoir le point de vue de l'enfant, un enfant tellement inspirant par sa résilience mais aussi fragile et qu'on a envie de réconforter.
Pour moi on frôle le coup de cœur et je pense qu'à une autre période et en lecture papier/numérique, Peindre la vie en couleurs aurait été un livre doudou coup de foudre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Morgane est célibataire, directrice d’une crèche et aimant vivre dans le calme, avec son chien Snoopy.

Lorsque sa soeur décède dans un accident de voiture et qu’elle lui a laissé la garde d’Eliott et Léa, Morgane perd pied. Comment va-t-elle pouvoir gérer des enfants, comment leur accorder une place dans son appartement, comment comprendre la décision de sa soeur?

De leur côté, les deux jeunes orphelins sont perdus, ne trouvant pas de repères auxquels s’accrocher. Comment continuer à vivre quand on perd ses parents, quand on a l’impression que leur tutrice ne les aime pas, quand on n’arrive pas à exprimer ses émotions?

Au travers de ces deux regards, c’est une histoire particulière qui se dévoile.

Tour à tour, nous entendons les réflexions de Morgane et d’Eliott, chacun voyant les choses à sa façon. Les perceptions sont différentes, parfois contradictoires, et parfois se ressemblant étrangement.

Si pour l’un, c’est son quotidien qui coule, pour l’autre c’est le passé qui déboule.

J’ai vraiment aimé cette lecture pleine de sensibilité, pleine de douceur. J’ai apprécié le fait qu’on mette l’accent sur le fait que le métier de parent n’est pas inné, cela s’apprend, et c’est souvent rude. Et c’était tout aussi appréciable d’entendre l’émotion d’une jeune femme qui ouvre son coeur à deux jeunes enfants, si timidement.

J’ai été touchée par ces personnages, vraiment. Au final, on se rend compte que leurs reconstructions s’appuient l’une sur l’autre, qu’elles sont complémentaires, douloureuses mais nécessaires.

L’histoire est belle, vraiment. A vous de la découvrir!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Émilie et son époux perdent la vie dans un accident de voiture en laissant leurs deux enfants orphelins, Eliott 10 ans et Léa 6 ans.
Émilie a émis la volonté que ce soit sa sœur Morgane qui élève les deux enfants au grand déplaisir de leur mère.
La vie de Morgane, trentenaire fermée, solitaire, maniaque et peu souriante, s'en retrouve chamboulée. Mais c'est sans compter au merveilleux pouvoir des enfants: celui de colorer la tristesse.
Dans ce feel good book l'auteure aborde des sujets graves avec beaucoup d'amour et de sensibilité.
Je me suis attachée aux personnages et j'ai vécu leurs émotions par procuration.
Un livre magique qui vaut bien des thérapies.

J'ai écouté ce roman choral à deux voix, celle de Morgane et celle d'Éliott remarquablement interprétées par Sophie Frison et Quentin Minon.

Je recommande vivement cette belle histoire de résilience et de reconstruction après de terribles blessures de la vie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman feel-good riche en émotions qui dévoilent des secrets de famille bien gardés !
Les voix de Morgane et d’Eliott, son neveu, alternent dans ce roman émouvant pour nous tracer la reconstruction d’une femme blessée qui découvre la force de l’amour maternel.

Morgane est une directrice de crèche solitaire et revêche qui ne supporte plus les enfants. À 35 ans, elle vit dans le rêve de racheter une pension pour chiens. Tout vole en éclats lorsque sa sœur cadette meurt dans un accident de voiture, lui laissant ses deux enfants en héritage. L’arrivée d’Eliott, 10 ans, et de Léa, 6 ans, bouscule son quotidien maniaque et fait ressurgir un passé douloureusement enfoui.

Je remercie @audiolib et @NetGalleyFrance de ma'voir permsi de découvrir ce livre audio grâce aux deux narrateurs, Sophie Frison et Quentin Minon qui interprètent respectivement les personnages de Morgane et d'Eliott avec beaucoup de talent.

J'ai beaucoup apprécié l'alternance des deux personnages, dont l'un est adulte et l'autre, enfant car cela permet de donner de la vivacité au récit en variant les points de vues. Les deux narrateurs incarnent parfaitement ces deux personnages, sans pathos, mais avec une extrême sensibilité, ce qui les rend touchants.Je me suis laissée très vite emportée par cette histoire pleine d'espoir qui commence par un deuil et qui finit par un mariage.

Le flux narratif des deux narrateurs est bien adapté à ce type de récit riche en dialogues, ce qui permet de capter l'attention de l'auditeur. Comme la voix est un vecteur d'émotion, ce livre audio permet de décupler les sentiments ressentis pendant l'écoute. Les chapitres courts donnent beaucoup de dynamisme à l'intrigue qui traite, sur un ton léger, des sujets graves comme le deuil, la maladie ou la grossesse non désirée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand sa sœur Emilie meurt dans un terrible accident de voiture avec son mari, Morgane se voit confier la garde de son neveu Eliott et de sa nièce Léa.

Morgane est une femme assez sinistre et plutôt solitaire. Elle ne comprend pas que sa sœur ait pris une telle décision. Non seulement elle ne sait pas y faire avec les enfants mais en plus elle doit les accueillir dans un contexte terrible et va devoir gérer sa peine en plus de la leur.

La mère de Morgane, Cat, ne comprend pas la décision de sa fille Emilie. Elle est en froid depuis de nombreuses années avec Morgane et la seule chose qu’elle veuille c’est récupérer la garde d’Eliott et Léa.

Morgane garde en elle un secret qui la ronge, qui la rend triste et aigri. Ensemble, ils vont apprendre à s’apprivoiser, à apaiser leur peine, à apprendre la vie à trois, à construire une nouvelle vie.

*****
Ce roman m’a beaucoup ému. J’ai beaucoup aimé l’histoire de Morgane même s’il est clair qu’elle manquait clairement de délicatesse avec les enfants au début de l’histoire ! On la voit évoluer au fil des pages, elle se dévoile et nous apprenons à l’aimer. Ce roman à deux voix (Morgane et Eliott) donne chœur à cette histoire de famille complexe.

La version audio décuple les émotions, l’interprétation est vraiment parfaite ce qui nous embarque directement dans cette histoire merveilleuse

Une histoire que je vous conseille de découvrir

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Morgane est une directrice de crèche solitaire et revêche qui ne supporte plus les enfants. À 35 ans, elle vit dans le rêve de racheter une pension pour chiens. Tout vole en éclats lorsque sa sœur meurt dans un accident de voiture, lui laissant ses deux enfants en héritage. L’arrivée d’Eliott, 10 ans, et de Léa, 7 ans va complètement chambouler sa vie jusque dans ces souvenirs les plus profonds.

C'est le titre qui m'a attiré... Sans trop en savoir plus j'ai lancé l'écoute de ce roman. J'ai pleuré, j'ai été en colère, j'ai crie à l'injustice, j'ai souris, j'ai rigolé... Toutes les couleurs m'ont envahies de la plus froide à la plus chaude. Les voix de @sofrison et @quentinminon s'accordent parfaitement aux personnages, ils nous transmettent les émotions, les peurs et les joies. Ils donnent vie au mot d'Aurélie Tramier.

Ce livre est comme une pâtisserie douce et sucrée où les personnages sont attachants et vrais. D'un cataclysme dans leur vie, ils se relèvent et avancent en tombant et en se relevant. Un roman qui parle de famille réparée à coup de pansement, de relation familiale compliquée par des non-dits, des secrets.

Je ne sors pas indemne de cette écoute, les émotions à fleur de peau. Morgane, Eliot et Léa restent en moi. Un coup de coeur.

Bref, un roman qui donne la chair de poule, qui touche de plein fouet. A lire d'urgence par ces journées pluvieuses sous la couette.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle écoute ! L'alternance des deux lecteurs rend l'écoute d'une très belle qualité. Et leur voix incarne à merveille les deux personnages.

L'histoire est un peu du déjà lu, déjà vu: la célibataire qui recueille ses neveux après un tragique accident. Cela dit les personnages sont si émouvants, drôles et réalistes qu'on est pris dans le tourbillon de leurs émotions.

Eliott est attachant, on a envie de le protéger de tout, d'expliquer à Morgane comment le comprendre.
L'autrice donne une belle image de Morgane, la belle endormie qui a arrêté de vivre depuis cent ans. Tout est réapprendre. On a toutefois même face à sa fragilité, envie de la secouer. Comment une infirmière puéricultrice peut être aussi naïve face à des enfants ? Comment peut-elle reproduire le schéma maternel qui l'a faite tant souffrir en préférant sa nièce Léa ?
Pour la lectrice que je suis, la rencontre Morgane-Lancelot est trop clichée, mais ça change des Juliette-Roméo, et est l'ingrédient du roman feel-good.

Beaucoup d'émotions, beaucoup de coups durs. Des personnages forts qui luttent dans l'adversité et se protègent les uns les autres. De jolis messages notamment sur la maternité mais pas que. Patience, bienveillance, empathie, amour ne fonctionnent pas seulement avec les autres mais aussi et d'abord envers soi-même.

En bref, j'ai passé un très beau moment d'écoute grâce aux voix mais aussi aux personnages qui carnent force et résilience.

Merci Netgalleyfrance et Audiolib

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Que d'émotions !

C'est une histoire forte, qui remue et parle de sujets difficiles de façon très humaine.
Il est ici question de deuil, de reconstruction, de secrets de famille et de non-dits qui détruisent.
L'histoire racontée par deux des personnages nous emporte et touche au cœur. Je l'ai écoutée les yeux souvent embués.

Les voix de Sophie Frison et Quentin Minon portent parfaitement le récit et les émotions de chacun. Le texte est lu, joué même, avec les intonations justes, le rythme idéal. C'est un vrai régal à l'écoute.

Morgane, Elliot et Léa sont attachants. Blessés, meurtris, déracinés et pourtant la vie ne demande qu'à couler à nouveau dans leurs veines. De tempêtes en accalmies, leur relation se tisse doucement et solidement. Je les ai tous aimés et ai eu tellement de peine pour Morgane et cette solitude qu'elle s'imposait.

C'est vraiment une excellente lecture/écoute et je suis maintenant curieuse de découvrir les autres romans de l'autrice.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Morgane, 35 ans acariâtres, qui travaille à la crèche, mais qui a une large préférence pour les chiens. Elle va se retrouver à devoir garder Eliott et Léa, suite au décès de son beau-frère et de sa petite sœur, qui elle était un rayon de soleil.

Cela va être très compliqué d'accueillir deux jeunes enfants chez elle, surtout quand on est magique comme Morgane. Sa mère va lui mettre des battants dans les jambes. D'ailleurs, j'ai trouvé celle-ci exécrable avec son ainé, des rancœurs du passé qui n'ont pas lieu d'être, je trouve.

J'ai adoré ma lecture, il a été difficile de coupé l'écoute audio si j'avais pu l'enchaîner, je l'aurais fait.

On monte en émotion au fils des pages, même si je doit avoué qu on se doute un peu de la situation.

Les relations qui se forment, se créer.

On suit Morgane oui, mais aussi le petit Eliott, et voir ses pensers et réflexion était très intéressante, du haut de c'est 10 ans, c'est un petit garçon en souffrance qui en demande que de L'amour, de la tendresse.'

Et Lea, cette petite fille est une boule de fraîcheur, pleine de vie.

Conclusion une lecture toute en émotion, un rayon de soleil dans cette noirceur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Grâce à @netgalleyfrance j'ai écouté ce roman écrit par @aurelietramier que je n'avais jamais eu l'occasion de lire.

C'est l'histoire d'un deuil: Eliott et Léa ont perdu soudainement leurs parents. Leur mère a souhaité les confier à Morgane, leur tante dont ils ne sont pas très proches. C'est un bouleversement pour chacun.
Morgane a un quotidien bien rangé et un peu morne. Eliott est en opposition avec cette tante qui ne les connait pas vraiment et Léa affiche un sourire de façade pour cacher son anxiété. Le trio devra apprendre à cohabiter.
Pour couronner le tout, la grand-mère est prête à tout pour récupérer ses petits-enfants auprès d'elle. Eliott se retrouve au milieu de ce conflit mère-fille qui va faire ressurgir de douloureux souvenirs du passé.

C'est l'histoire d'une renaissance pour Morgane qui m'a beaucoup émue. Elles'est forgée une carapace en se créant une routine rassurante. Va-t-elle réussir à fendre l'armure?
L'alternance des chapitres du point de vue de Morgane puis de celui dEliott est parfaite pour comprendre leur manière de vivre un même événement.
La plume de l'autrice est très juste et douce. Je n'ai pas vu l'histoire défiler.
Cette version audio est superbe, j'ai été emportée par les voix des deux narrateurs.

J'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture et je remercie @audiolib pour cet agréable moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre qui trainait dans ma PAL depuis des années, sa sortie en audio a été l'occasion de le lire, ou plutôt de l'écouter.

Un livre aux thèmes lourds, le deuil , l'abandon, les secrets dans une famille, et encore d'autres que je ne peux citer sans divulgâcher, même si on le devine assez vite, mais un ton qui sait rester léger, et ce n'est pas un reproche, au contraire, en cela aidé par l'alternance des chapitres entre Morgane et Eliott. Alternance renforcée à l"écoute par l'emploi de deux narrateurs, tous deux parfaits dans leur interprétation.

Eliott est un petit garçon de dix ans.Avec sa soeur Léa, 6 ans, ils attendent en ce jour de juillet leurs parents pour partir en vacances. Ceux-ci n'arriveront jamais, Et c'est Morgane, directrice de crèche, tante des enfants qui selon la dernière volonté de sa soeur, va recueillir les enfants, au grand dam de sa mère qui se juge beaucoup plus compétente pour s'occuper d'eux.

L'autrice nous raconte l'évolution des sentiments entre les différents personnages. Rien n'est facile au départ, et il faudra laisser du temps au temps pour que les choses finissent par se mettre en place. J'ai aimé avoir en parallèle avec la vision de Morgane, l'adulte, celle d'Eliott, qui voit les choses à hauteur d'enfant et préfèrerait bien sûr vivre à Marseille, avec des grands-parents "trop cool", qui n'imposent rien, qu'avec une tante pas vraiment drôle, qui ne sourit jamais. Et pourtant, petit à petit, il va grandir et comprendre plus de choses. Cette vision par un enfant, que j'ai trouvée très juste, est à mon avis la grande réussite de ce livre, que j'ai écouté avec beaucoup de plaisir, même si certaines évolutions sont assez prévisibles.

Et un titre et une couverture dont la poésie m'a charmée.

Merci à NetGalley et aux éditions Audible pour ce partage#Peindrelapluieencouleurs #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman m'a plu. Avec justesse, l'autrice évoque certains thèmes difficiles: la façon dont chacun fait son deuil, les non-dits et les malentendus qui brisent des vies, la difficulté de se sortir seul d'une situation écrasante, et bien sûr, des séquelles que cela laisse. Aurélie Tramier montre également des personnes se connaissant mal, devant s'accepter et (comme le dira Morgane) s'apprivoiser, afin de vivre au mieux ensemble. Elle recouvre la plupart de ces thèmes d'une pincée d'humour, apportée par certaines situations (Lancelot qui est deux fois renversé, la chasse aux oeufs dans le square, etc).

À travers certains personnages (Valérie et Morgane en sont les exemples les plus douloureux) Aurélie Tramier exhorte son lecteur à ne pas juger sans savoir. Certes, il n'est pas facile de ne pas prendre les cartes qu'on a (les éléments qu'on voit), et de décider que puisqu'elles sont ainsi, alors la personne est comme ceci et comme cela. On le fait tous. Il faut essayer de ne pas trop le faire, ou du moins, de penser que pour chaque personne, il existe d'autres cartes qu'on ne voit pas. C'est sûrement Viviane qui illustre le mieux cette idée de ne pas juger sans savoir. Elle préfère apporter son aide plutôt que médire. Bien sûr, il nous est impossible, d'une manière générale, d'être comme Viviane envers tout le monde, car certaines situations que nous rencontrons sont trop délicates pour qu'on n'ait pas d'opinion négative, mais l'autrice a bien illustré son propos, avec des exemples parlants. Certains se demanderont pourquoi je n'ai pas choisi Jean-Michel comme exemple de personne qui ne juge pas. Parce que certaines choses, chez lui, m'ont agacée. Il prône la tolérance et le respect, et se targue d'appliquer cela, mais pour moi, ce n'est pas le cas.

J'ai eu du mal à comprendre le point de vue qu'a la mère de Morgane pendant une grande partie du livre, et donc de la vie de sa fille. C'est justement un exemple de quelqu'un qui n'avait pas toutes les cartes en main, et ne pouvait juger que ce qu'elle voyait. Certes, mais j'espère qu'à sa place, j'aurais agi différemment, et aurais essayé de voir ce qui n'était pas apparent. Je ne peux que l'espérer.

C'est un livre sympathique, dans lequel on nous dit que malgré les chagrins, malgré les rudesses de la vie, il y a de beaux moments, qu'il faut en profiter le plus possible, et faire le maximum pour que les chagrins ne les ternissent pas. Ce n'est pas toujours facile à appliquer, mais il faut essayer. C'est justement ce que nous dit le titre...

Sophie Frison fait partie des comédiens dont j'apprécie le jeu. Ici, elle a, comme toujours, su exprimer les émotions et les sentiments des personnages. De plus, elle a modifié sa voix pour les rôles masculins, mais pas à outrance.
Je ne connaissais pas du tout Quentin Minon. Son jeu m'a également plu. Lui aussi a su exprimer les émotions des personnages, et il n'a pas fait d'effets de voix (qui, à mon avis, auraient été malvenus) pour les enfants et les rôles féminins. Je l'entendrai à nouveau avec plaisir.

Malgré le fait que je pense que Quentin Minon est un bon comédien, je suis fâchée que les éditions Audiolib n'aient pas fait appel à Jackie Berger ou à Brigitte Lecordier pour enregistrer les chapitres du point de vue d'Eliott. Ces deux grandes comédiennes auraient été parfaites. Chacune peut, sans affectation, prendre une voix enfantine, et leur jeu est toujours adéquat.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dès les premières secondes de Peindre la pluie en couleurs d’Aurélie Tramier, j’ai su que ça allait être une écoute riche en émotions. Emilie et son mari perdent la vie dans un tragique accident, laissant derrière eux, Eliott, 10 ans et Léa, 6 ans. Juste avant de rendre son dernier souffle, Emilie confie la garde de ses enfants à sa sœur aînée, Morgane, directrice de crèche, célibataire, sans enfant. A travers deux comédiens, nous suivons les points de vue de Morgane et d’Eliott dans cette nouvelle vie à trois, dans cette famille où tout est à construire, en composant avec les blessures à vif de chacun.

L’alternance des deux points de vue enrichissent grandement le roman. D’un côté nous nous identifions aisément à Morgane, cette trentenaire indépendante qui se retrouve du jour au lendemain avec deux enfants à élever et qui ravivent ses blessures du passé. De l’autre, nous sommes touchés par Eliott, ce petit garçon de 10 ans qui vit un véritable drame, qui doit s’adapter à sa nouvelle vie avec sa tante, tout en faisant le deuil de ses parents.

Les deux comédiens choisis incarnent parfaitement les deux personnages. Sophie Frison porte la voix de Morgane et retranscrit parfaitement ses doutes, ses failles mais aussi sa force. De même pour Quentin Minon qui prête sa voix au personnage d’Eliott. Les émotions du garçon sont très bien jouées. Un duo de lecteurs pour une écoute coup de cœur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Renaissance. Résilience. Reconstruire. Amour.
Pour moi ce sont les mots qui pourraient le mieux résumer ce roman tendre et émouvant.

Morgane a construit sa vie de façon assez solitaire. Tout est sous contrôle. Si elle est directrice de crèche, elle rêve surtout d’ouvrir un jour une pension pour chiens. D’ailleurs, elle partage sa vie avec Snoopy, un beagle.
Cette vie sous contrôle va voler en éclat. En un instant.
Sa sœur adorée meurt avec son mari dans un accident de voiture. Sous le choc, elle apprend dans le même temps que sa sœur lui confie la garde de ses deux enfants : Eliott, 10 ans et Léa, 6 ans. Elle les aime ce n’est pas la question. Mais elle n’a jamais désiré être une mère. Entre son deuil et ses nouvelles responsabilités, les émotions sont difficiles à gérer. Elle accepte sa nouvelle mission avec un peu de réticence d’autant que sa propre mère a l’air bien décidé à récupérer les enfants.

Les enfants débarquent dans la vie de leur tante mais ils ont d’abord l’impression d’être seulement de passage. L’appartement parisien n’était pas prêt à accueillir 2 enfants. Le changement de vie n’est pas facile… du moins pour le plus grand. Car la petite Léa est une boule d’énergie.

Aurélie Tramier, l’autrice, va alterner les voix de Morgane et Eliott.
Par Morgane, on passe par une multitude d’émotion. Du déni, au choc, en passant par les doutes et l’acceptation. Mais c’est surtout pour elle l’occasion d’apprendre à former une famille. D’apprendre à avoir un instinct maternel. Car Morgane, même en temps que directrice de crèche, n’y connait pas grand chose en enfant! Il va falloir tout apprendre! On ne s’improvise pas parents comme ça! Et c’est une des choses que j’ai aimé dans ce roman : on apprend à être parent. Ce n’est pas inné. Et on le voit bien avec Morgane. Elle aime ses neveu et nièce mais être parents c’est autre chose. Et il faut qu’elle s’adapte vie. L’école. La rentrée. L’aménagement de l’appartement. Le coût de la vie. Les goûts. La psychologie enfantine et adolescente. C’est sportif! D’autant qu’on comprend assez vite que cette situation réveille des choses de son passé. Des choses qui l’ont blessées, traumatisées. Et le comportement de sa mère n’est pas anodin face à ce passé.

Par Eliott, on a le regard de l’enfant. Le deuil. Le manque des parents. Mais aussi son besoin de protéger sa sœur. Eliott, avec ce drame, a grandi d’un coup. C’est brutal. Et il a l’impression qu’ils sont de trop dans la vie de Morgane. Il l’observe. Il observe cette nouvelle vie qui s’offre à lui. Mais il ne s’installe pas. Il est persuadé que Morgane va les abandonner et qu’ils vont très vite rejoindre leurs grands-parents à Marseille. Ca serait tellement mieux. Leur mamy leur laisse tout faire. Leur achète tout ce qu’ils veulent. Mais est-ce vraiment ça être parents ? Eliott est un petit garçon assez intelligent pour être conscient de ce qu’il se joue dans leur nouvelle vie. Il va fouiller et découvrir des choses chez Morgane et va se persuader qu’elle ne veut pas d’eux.

J’ai trouvé ça très intelligent et surtout très sensible de la part de l’autrice de donner la parole aussi à l’enfant en deuil. Car son intrigue tourne autour du thème de la famille, du deuil et de la reconstruction. Et ça ne concerne pas seulement la tante célibataire… mais aussi deux enfants.

Le manque de dialogue et la maladresse vont créer de nombreux quiproquos entre Eliott et Morgane. Des faits qui vont les faire énormément souffrir. Heureusement, la petite Léa, qui souffre aussi, apporte quand même une touche de fraîcheur et de légèreté grâce à la candeur de l’enfance, ou peut-être même à son côté sensible et intuitive…

J’ai aimé écouter ce roman profondément humain et émouvant. Morgane est un personnage qui m’a beaucoup touchée par son passé évidement mais surtout par son apprentissage de nouvelle « mère ». Elle fait beaucoup d’erreurs tout en croyant bien faire. Elle est aimante mais maladroite. Son gros manque de confiance en elle va évidemment avoir des répercussions sur sa relation avec les enfants.
Eliott aussi est touchant à sa façon. Il est intuitif et intelligent… mais son jeune âge va le conduire a tiré les mauvaises conclusions qui malheureusement vont avoir des répercussions pas forcément bonnes sur son comportement.

Que ce soit Morgane ou Eliott, les deux personnages souffrent et ne savent pas exprimer leurs sentiments.

J’aurai tellement d’autres choses à dire sur ce roman, sur les personnages principaux comme secondaires… Mais je vous laisse les découvrir !

Audiolib propose une version logiquement lue par deux personnes : Sophie Frison campe Morgane quand Quentin Minon s’occupe du jeune Eliott. Tous deux arrivent à doser les émotions avec justesse et à proposer un supplément de sensibilité au merveilleux roman d’Aurélie Tramier.

Un roman sur le deuil, sur la construction de l’amour familial… Un roman tout en délicatesse avec en maître mot la résilience.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bonjour, grâce à Netgalley et audiolib j’ai eu le bonheur d’écouter « Peindre la pluie en couleur » d’Aurélie Tramier.

C’est un roman choral, on y suit alternativement Morgane 36 ans directrice de crèche, célibataire, sans enfant. Et Eliott, son neveu.
Après un prologue assez énigmatique, 18 ans, plus tôt, on démarre sur une scène tragique. Eliott, 10 ans et sa petite sœur Léa apprennent l’accident de voiture mortel de leurs parents. Avant de mourir Émilie, leur maman a eu le temps de les confier à Morgane.
Les enfants en plus de leur chagrin vont devoir s’adapter chez une tante maniaque et triste.
Morgane va devoir faire de la place à ces enfants, alors qu’elle n’a aucune confiance en elle et que sa mère lui mène la guerre pour récupérer ses petits-enfants.
Que ce livre est émouvant, triste et doux à la fois. Des sujets graves y sont évoqués. La mort de parents, mais ces parents-là étaient aussi les enfants de leurs propres parents. Les non-dits, la rancœur, la maladie, le pardon, et d’autres sujets graves que je ne vous révélerai pas pour ne pas vous gâcher la découverte.
Avec de tels éléments Aurélie Tramier aurait pu écrire un roman triste et lourd, mais non il est lumineux. Parce qu’au-dessus des nuages, il fait clair.
La fraîcheur de Léa laisse souffler un vent de légèreté à travers les pages de ce roman, et puis il y a Jean-Michel le croque-mort philosophe mélomane qui croque plutôt la vie, celui-là malgré son second rôle est une pièce essentielle qui apporte sa lumière, tout comme la chouette et la gentille fée Viviane.
Eliott est particulièrement attachant avec sa tête toute cassée comme il le dit, sa force malgré son chagrin sa volonté de protéger sa petite sœur, ses réactions d’enfant de son âge qui petit à petit mûri et apprend à voir au-delà des apparences. j’ai énormément aimé cet enfant et le fait que l’auteur malgré le deuil lui donne cette capacité de résilience.
Et puis on a Morgane, alors elle, qu’est ce qu’elle m'a fait pleurer ! J’ai eu l’impression de vivre dans sa tête, j’avais envie de la consoler de la rassurer. Cette femme qu’on a brisée à peine sortie de l’enfance et à qui on n'a pas appris à s’aimer. Une enfant mal aimée à qui on a brisé les ailes déjà bien fragiles. Elle est devenue une femme triste qui s’est forgé une carapace, qui veut se persuader que plus rien ne peut l’atteindre et surtout qu’en-dehors de sa sœur elle ne peut aimer.
Et pourtant, Eliott et Léa sont bien capables de la délester de cette carapace.
Quel bonheur de la voir s’épanouir et briser ses chaînes.
Un roman qui peut-être comme moi vous fera pleurer, mais aussi sourire à travers vos larmes parce que oui, malgré tout, la vie peut être belle.
Il suffit d’un arc-en-ciel pour peindre la pluie en couleur.
La lecture de Sophie Frison et Quentin Minon sont tout simplement parfaites, j'en ai oublié que ce n'était pas moi qui lisais.
Merci Aurélie Tramier, je vous avais déjà lu, et décidément, j’aime votre sensibilité et votre plume.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il y a des livres comme ça sur lesquels tu tombes par hasard.
Et qui deviennent de vrais coups de cœur. ❤️
Pourtant, je ne m’y attendais pas !

Une histoire terriblement touchante.
Le sujet, évidemment, apporte avec lui l’émotion.

Un roman à double voix, un choix de l’autrice qui nous procure deux fois plus d’émotions.
Morgane m’a touché par son passé, sa guérison, l’amour qu’elle développe pour ses neveux.
Eliott lui m’a ému par son innocence et sa douceur.
C’est une histoire qui réunit des âmes brisées pour leur redonner le goût de la vie.

La relation entre Morgane et sa mère fait mal, d’autant plus quand on comprend le comment du pourquoi.
“Il faut avoir souffert pour comprendre la violence de l’injustice.”

Un livre audio qui m’a vraiment emporté et que je recommande vivement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lecture 109 de 2023

🌟Sorti le 25 Octobre 2023 🌟

❤️Coup de coeur ❤️

J’ai écouté 𝓟𝒆𝓲𝓷𝓭𝓻𝒆 𝓵𝓪 𝓹𝓵𝓾𝓲𝒆 𝒆𝓷 𝓬𝓸𝓾𝓵𝒆𝓾𝓻𝓼 écrit par @aurelietramier et publié aux Editions @edition_marabout et @audiolib, lu par @sofrison et @quentinminon. [Résumé en commentaire].

Tout d’abord, je tiens à remercier @netgalleyfrance, @edition_marabout, @audiolib et @aurelietramier de m’avoir permis de découvrir l’histoire de Morgane, Eliott et Léa.

Pour Léa et Eliott, c’est la dernière journée au centre aéré avant de partir en vacances avec leurs parents. Quant à Morgane, leur tante, elle est la directrice d’une crèche dont les enfants l’insupportent.

Quand Eliott et Léa se retrouvent orphelins, c’est la surprise : c’est à Morgane que sa soeur a confié ses enfants. L’arrivée dans son quotidien de deux enfants bouscule la vie bien ordonnée de Morgane et vient faire resurgir son passé qu’elle avait si douloureusement caché. Cela chamboule également l’équilibre familial très précaire de toute la famille de Morgane.

Si j’ai beaucoup aimé suivre Morgane dans ses réflexions, j’ai vraiment adoré également suivre l’histoire du point de vue d’Eliott, petit bonhomme de 10 ans, avec toute son innoncence d’enfant.

Cette alternance est magnifiquement retrouvée dans ce roman audio où les voix des deux lecteurs alternent également. C’est parfait pour pouvoir suivre la lecture parfaitement et se repérer.

Dans ce roman, on parle de deuil, de maternité au sens très large, d’amour et de résilience notamment.

Ce roman est une vraie pépite. Il donne le moral et le sourire et nous fait vraiment nous sentir mieux.

Je ne peux que vous le conseiller. J’avais tout le temps envie de retourner suivre les aventures de Morgane et Eliott.

Et toi, tu lis des romans « feel-good » ? Tu aimes bien ?

* Collaboration commerciale non rémunérée - Service presse *
______________________________________________________
#cora_lit_et_ecoute #lectrice #lectricepassionnée #booklover #livrestagram #bookstagram #livre #lire #litterature #roman #cora_lit_et_écoute #bookstagramfrance #Peindrelapluieencouleurs #netgalleyfrance #audible

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai adoré ce roman audio. Non seulement l'histoire est très émouvante mais pas larmoyante mais le choix de la double narration est très bien choisie et menée. On va voir comment des âmes blessées se trouvent. La version audio est parfaite. Je vous conseille très fortement ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout en délicatesse, Aurélie Tramier, nous raconte la reconstruction et le résilience d'une femme avec l'aide de son neveu et de sa nièce, elle qui n' pas été épargnée par la vie. Ce livre est une pépite qui fait passer par toutes les émotions grâce aussi à la narratrice qui nous plonge au plus profond de ce que peuvent ressentir ses personnages. C'est une lecture que je recommande vivement. Bravo Aurélie Tramier et merci!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Eliott et Léa, 10 et 6 ans, viennent de perdre leurs parents. Avant de mourir leur mère a demandé à ce qu'il soit confié à Morgane, sa sœur. Pourtant celle-ci semble peu apte à les prendre en charge et la grand-mère ne comprend pas ce choix. On découvre peu à peu le secret qui ronge Morgane et le conflit qui existe avec sa mère. Les enfants et leur tante vont cependant s'apprivoiser.
Tout en douceur, ce roman aborde des thèmes forts (l'abandon, le deuil, l'abus sexuel....). Les voix des lecteurs sont parfaites, bien qu'il paraissent surprenant au départ qu'un homme adulte parle pour l'enfant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

[ 4.5/5 ] En guise de prologue, une adolescente qui fuit à la fois l’hôpital et sa mère, avec pour rêve de se réinventer au Vietnam dès son dix-huitième anniversaire qui ne saurait tarder. On ignore encore tout du pourquoi du comment, mais notre curiosité est piquée. Après un bond en avant de dix-sept ans, nous retrouvons une Morgane adulte, directrice de crèche un brin revêche en région parisienne. Si elle est heureuse de son choix de ne pas avoir d’enfant, elle parvient de moins en moins à cacher son aspiration à autre chose, professionnellement parlant. Vivement critiquée par sa famille et par ses pairs, elle ne se laisse pas influencer et trace sa route comme elle l’entend, en dépit du qu’en dira-t-on. Ce quotidien aussi rassurant que solitaire qu’elle s’est construit vole toutefois en éclat après un accident de la route qui va coûter la vie à sa sœur cadette adorée et à son compagnon, qui laissent derrière eux Eliott, dix ans, et Léa, six ans. Contre toute attente, c’est à Morgane que l’on confie la garde des deux orphelins. Dans son appartement de célibattante, tout reste à faire. Et dans son cœur en friche, la tâche s’annonce encore plus monumentale.

Morgane cache dès le départ une blessure immense, qui l’a isolée de sa famille. Un mensonge par omission dont seule sa mère est consciente et qui n’a depuis eu de cesse de la rejeter. Ce fil rouge nous pousse à émettre mille hypothèses, tout en découvrant le parcours de Morgane, Eliott et Léa, qui doivent apprendre à s’apprivoiser les uns les autres dans cette nouvelle vie dont ils ne veulent pas. On leur a trop pris à tous les trois, et c’est sans doute ce point qui va progressivement les rapprocher.

J’ai trouvé les personnages très réalistes, et de ce fait très touchants, dans leurs rapports maladroits à l’autre, leurs pensées intimes et leurs rêves brisés. La narration oscille entre les points de vue de Morgane et d’Eliott, renforcés par les voix expressives et impliquées de Sophie Frison et Quentin Minon. La jeune femme a du mal à composer avec ses nouvelles responsabilités, à voir deux innocents dépendre d’elle du jour au lendemain, dans un logement même pas adapté à cette nouvelle configuration de famille. De son côté, Eliott rêve de partir vivre chez ses grands-parents maternels à Marseille, jouant même parfois sur la rivalité entre sa mamie Cat et Morgane pour se faire la part du lion. À l’école, ses notes sont en chute libre et les interactions avec ses camarades de classe souvent conflictuelles. En dehors de quelques caprices coutumiers à son âge, Léa semble plus vite trouver ses marques et surmonter son chagrin. Choc, déni, colère, tristesse, résignation, acceptation, reconstruction, les sept étapes du deuil sont abordées avec justesse et délicatesse.

Ce roman nous parle de deuil, bien évidemment, mais aussi des définitions multiples autour du concept de la famille. Il évoque la reconstruction de soi après un drame, la résilience de l’être humain, l’importance de ne pas renoncer à qui l’on est et ce en quoi l’on croit. Morgane est torturée depuis l’adolescence, à juste titre comme on le découvre plus tard dans le roman. Mais à travers le regard de ses neveu et nièce, elle apprend à reconsidérer ses choix de vie et à se pardonner.

En inconditionnelle des chiens depuis des décennies, j’avoue avoir bondi quand l’autrice nous parle gaiement des kilos de chocolats offerts à Snoopy, et ce à plusieurs reprises. Ce n’est même pas un problème de malbouffe, le chocolat est mortel pour les chiens, peu importe leur taille ! C’est une faute majeure quand on nous vend un personnage gaga de son compagnon à quatre pattes, qui côtoie régulièrement le vétérinaire du quartier et qui rêve par-dessus le marché d’ouvrir une pension canine. J’ai également trouvé que le pardon entre Morgane et sa mère venait un peu trop facilement au vu de la gravité de leur conflit qui a tout de même perduré pendant dix-sept ans et entraîné nombre de basses manœuvres.

Cela ne m’a toutefois pas empêchée d’apprécier cette lecture pleine de bons sentiments. Une œuvre empreinte d’amour sous toutes ses formes, d’émotions positives comme négatives, et de sensibilité, dans laquelle une jeune femme va enfin trouver le courage d’affronter son passé pour s’en affranchir grâce à deux enfants qui ont quant à eux grand besoin de renouer avec leur présent après un terrible traumatisme. Tous trois vont panser leurs blessures à tour de rôle pour se donner une chance de connaître des jours meilleurs, un avenir radieux, malgré les épreuves traversées et leurs âmes écorchées.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un texte poignant sur une sœur orpheline qui doit prendre en charge ses neveux envers et contre tout à commencé par elle-même. Comment renouer avec sa vie, son passé et son avenir.
Des portes closent a triples tours finissent par s'ouvrir.
La lecture est fluide et parfaitement adaptée au texte. Fluide et prenante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Morgane, 35 ans, une directrice de crèche parisienne un peu froide et qui n'aime pas les enfants, voit sa vie bouleverser. Sa soeur chérie, Emilie, décède dans un accident de voiture avec son mari. Avant de mourir, elle ajuste eu la force de laisser un mot pour confier à sa soeur la garde de ses enfants.
C'est comme ça que Morgane se retrouve tutrice de Eliot, 10 ans et Léa, 7 ans. La situation n'est facile pour personne. Eliot a beaucoup de mal à faire son deuil, il est plein de colère, et la rigidité de Morgane, qui n'a jamais vécu avec personne n'aide pas. La jeune tante fait du mieux qu'elle peut pour essayer de faire de la place dans sa vie pour les enfants.
Le livre alterne entre les voix de Morgane et d'Eliot. Il est intéressant de lire ce que l'un et l'autre n'osent pas se dire. Les personnages de Morgan, Eliot et Léa sont très attachants. L'histoire est émouvante, c'est une belle histoire de résilience. C'est une écriture fluide et la lecture du livre audio est très agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie #NetGalleyFrance et les éditions Audiolib pour m'avoir permis de découvrir la version audio lue par Sophie Frison, Quentin Minon.

Morgane, directrice de crèche, doit prendre en charge son neveu et sa nièce après le décès brutal de leurs parents. Outre la perte de sa sœur chérie, elle est confrontée au deuil des deux orphelins, à ses propres démons et à son inadaptation face aux enfants. La situation fait resurgir ses traumatismes, ses remords et exacerbe ses angoisses. Eliott quant à lui nous confie ses pensées de petit garçon endeuillé, si courageux et empathique envers sa petite sœur, Léa.
Tout le monde va devoir y mettre du sien pour retrouver ses repères et son équilibre car la vie continue puisqu'il le faut, pour Eliott et Léa...

Le style d'Aurélie Tramier est simple, percutant, agréable à lire. Elle réussit avec brio à nous faire entrer dans la tête d'une trentenaire paumée et d'un gamin perdu. Les chapitres, plutôt courts, alternent entre les voix de Morgane et d'Eliott, ce qui donne un excellent rythme à l'ouvrage. Les personnages sont très attachants, tout en nuance, authenticité et sincérité... et surtout très touchants. Les thèmes abordés sont profondément sensibles : deuil, traumatismes terrorisants, angoisses de la parentalité, abandon, secrets de famille... Et ces sujets sont traités avec intelligence, sans pathos (même si les larmes me sont montées aux yeux à plusieurs reprises...).
J'ai été très émue par l'histoire principale et les histoires secondaires, les protagonistes et la situation de cette nouvelle famille en cours de recomposition. Malgré l'immense tristesse engendrée par les terribles épreuves racontées, il se dégage beaucoup de bienveillance, de chaleur et d'amour de ce magnifique livre "coup de cœur".

Grâce à #NetGalleyFrance et Audiolib, j'ai pu découvrir la version lue par Sophie Frison, Quentin Minon. Comme d'habitude, la qualité audio, les intermèdes musicaux, les effets sonores sont parfaits ! J'ai eu un peu de mal au début avec la voix de Quentin Minon, que j'ai trouvée un peu trop mature par rapport à l'âge d'Eliott (mais ce doit être difficile de trouver une voix masculine enfantine pour une lecture si adulte). Malgré cela, j'ai réussi à me replonger dans l'histoire et à transposer et identifier le personnage du jeune garçon. La voix féminine de Sophie Frison est absolument parfaite, tant dans l'intonation et la diction que dans l'intention. La qualité est décidément toujours aussi impeccable avec Audiolib : j'en suis encore une fois bluffée !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un véritable coup de coeur. Je n'avais pas vraiment lu le résumé en détail, je savais juste que le sujet global me tentait. Je ne connaissais pas l'autrice non plus. Maintenant j'ai juste envie d'aller voir si elle a écrit d'autres romans pour les dévorer également.
Tout d'abord, j'ai trouvé que le double point de vue entre Morgane et Eliott était vraiment intéressant. Cette différence de point de vue sur une situation entre un adulte et un enfant n'est pas forcément aisée à retranscrire, mais l'autrice l'a parfaitement réalisé.
L'histoire est très touchante et émouvante, on découvre au fur et à mesure le passé de Morgane, on comprend son comportement, ses réticences. J'ai absolument adoré voir la relation entre Morgane et les enfants se tisser, se développer au fur et à mesure de l'histoire, du début où une Morgane effrayée tente de bien faire en étant souvent à côté de la plaque, jusqu'à ce qu'elle devienne un vrai parent pour ces enfants, en leur ouvrant son coeur et en s'autorisant à les aimer.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman est le livre bouleversant par excellence.

Nous retrouvons Morgane, une jeune femme de 35 ans, solitaire, qui est directrice dans une crèche. En conflit avec sa mère, elle s’est construit un quotidien plutôt maniaque. Elle a des rêves, des secrets…

Un jour, sa sœur, qu’elle aime par dessus tout décède dans un tragique accident et elle devient alors la tutrice de ses 2 enfants : Eliott, 10 ans et Léa, 6 ans.
L’arrivée de ces deux enfants bouleversera sa vie à tout jamais.

Le récit alterne entre les voix de Morgane et d'Elliott qui s'exprime à travers son journal intime.
Cela amène beaucoup de rythme.
On y découvre aussi la reconstruction de Morgane qui va découvrir la force de l’amour maternel.

L'émotion, dès les premières lignes, y est forte et douloureuse à la fois. Le fait d'écouter chacun des personnages les rend tellement réels: on s'attache à chacun d'eux, on les écoute, on les comprend. Chacun apporte une leçon d'humilité, d'humanité.
Je termine cette écoute, les larmes aux yeux...

L'écriture est juste, la plume est fluide : j'ai écouté cette histoire très rapidement car je n'arrivais pas à lâcher ces personnages brisés par la douleur de la perte d'un être cher, les voir grandir et s'ouvrir ensemble était un pur bonheur.
C'est une lecture qui m'a vraiment touchée.

Merci à Aurélie Tramier pour cette écriture fluide, passionnée, et passionnante...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je suis très souvent attirée par les couvertures des ouvrages, ici, c'est par un titre que j'ai trouvé très poétique et qui m'a évoqué mille idées.

Comme c'est souvent le cas actuellement, Audiolib m'a offert la possibilité de sortir de ma bibliothèque un ouvrage qui y dormait depuis plusieurs années.

En reposant mes écouteurs, je ne peux vous conseiller qu'une chose : procurez-vous cet ouvrage qui est magnifique et qui aborde avec une grande sensibilité les thèmes du deuil et de la reconstruction.

J'ai vraiment adoré cette écoute. J'ai trouvé que les voix de nos deux lecteurs Sophie Frison et Quentin Minon se prêtaient particulièrement au très beau récit d'Aurélie Tramier.

Étant moins fan du genre feel good actuellement, j'ai eu un peu peur de me lasser de cette histoire. Pourtant, il n'en est rien. On s'attache rapidement à Léa, Elliott, Morgane et Snoopy. On apprend à les découvrir et à les aimer.
Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup apprécié ce roman d'une grande sensibilité qui ne tombe cependant pas dans le pathos. Comme l'évoque son titre, vous ressentirez de nombreuses émotions au gré des couleurs sous votre parapluie.

Je tiens à remercier les Éditions Audiolib et Netgalley France pour ce très bon moment d'écoute que je suis heureuse d'avoir pu faire.

Si vous vous lancez aussi dans le roman d'Aurélie Tramier, j'espère que vous prendrez autant de plaisir que j'en ai eu.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Coup de cœur pour ce roman, dans sa version audio. Il m'a chamboulée, il est rare qu'un livre me fasse monter les larmes mais là... tellement bouleversant.

D'un côté on a Morgane, directrice de crèche, célibataire qui mène sa vie comme elle l'entend.

De l'autre on a Eliott, petit garçon de 10 ans.

Quand l'une perd une sœur aimée, l'autre perd ses parents et se retrouve orphelin avec sa sœur.

Une histoire de résilience semée d'embûches où les secrets refont surface, les non-dits s'exposent pour un avenir plus lumineux.

J'ai vraiment été touchée par cette histoire. Les chapitres avec le point de vue des deux protagonistes sont superbement imbriqués, les sentiments n'en sont que plus décuplés.
En résumé je vous conseille de découvrir cette histoire ou certains personnages nous agacent, d'autres nous font sourire et où les apparences sont souvent trompeuses.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En voyant le titre de ce roman dans les propositionsNetgalley, je n'ai pas pu faire autrement que de demander à écouter ce roman ! Et l'histoire qui se cache derrière ce titre et cette jolie couverture m'a permis de passer un très bon moment.
Un roman chorale, partagé entre Morgane, directrice de crèche, célibataire et sans enfants et Eliott, petit garçon de 9 ans qui perd subitement ses parents dans un accident et doit s'installer avec sa petite soeur Léa chez sa tante Morgane.
Un roman partagé entre l'apprentissage d'une maternité subite, le deuil d'une soeur et d'une mère... Mais surtout l'histoire d'une femme blessée par la vie, qui doit prouver ses compétences auprès de sa mère qui l'a toujours rejetée.
Le titre l'indique, derrière le drame et la douleur se cachent les couleurs de la vie et la lecture de ce roman nous donne envie d'accompagner ces trois personnages dans tous les apprentissages qu'ils doivent réaliser pour accueillir cette nouvelle vie qui leur est imposée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette histoire est magnifique, elle a fait chavirer mon coeur. Je l'ai écouté en audio, un grand bravo à Sophie Frison et à Quentin Minon pour leur lecture si douce et plaisante. L'émotion est présente dans chaque page de ce roman que ce soit celle de Morgane qui apprend au quotidien et doit se dépasser sans cesse, que par les actions ou les réactions des enfants qui font de leur mieux pour s'adapter et qui en même temps ne restent que des enfants privés de leurs parents. De nombreux thèmes profonds et personnels sont abordés comme celui de l'amour, du deuil, de la tristesse, de l'héritage, des traumatismes. L'autrice arrive à les aborder avec douceur et bienveillance, même s'ils sont forts et difficiles à vivre. Je suis ravie d'avoir découvert la plume d'Aurélie Tramier. Un moment fort.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Peindre la pluie en couleurs - Aurélie Tramier

- Je remercie Audiolib et NetGalleyFrance de m'avoir permis de découvrir cette version audio et de passer un excellent moment.

-Nous suivons Eliott, 10 ans et Léa, 6 ans qui viennent de perdre leurs deux parents dans un accident de voiture. Ils sont recueillis par leur tante Morgane, une célibataire un peu rigide…

- Les chapitres alternent entre la vie de Morgane, directrice de crèche, célibataire, solitaire, qui a du mal à vivre, du jour au lendemain, avec son neveu et sa nièce, et Elliott qui se confie à son journal en glissant de temps en temps une lettre à sa maman.

- L’histoire est passionnante, touchante et très poignante. Elle m’a fait monter les larmes à plusieurs reprises.

-L’autrice crée une ambiance très immersive dans la nouvelle vie des enfants. La plume est élégante, délicate et pleine d’émotion. Les personnages sont biens travaillés et très attachants. Avec sensibilité, bienveillance, elle sait nous raconter leur quotidien, la difficulté de faire leur deuil et à s’adapter à une nouvelle vie.

- Des chapitres courts rythment le roman. La construction du récit à la première personne permet de ressentir les émotions de chacun, en nous plongeant dans leur vie, leurs pensées, tout en nous faisant ressentir leurs blessures, leur fragilité et leurs sentiments. Les petites lettres d’Elliot à sa maman sont de petits régals d’amour.

- La lecture des 2 narrateurs est parfaite et met en valeur ce texte tendre rempli d'amour et de résilience.

- Un énorme coup de coeur ❤️,

- N’hésitez pas à lire ce très joli roman, vous allez vivre un très beau et bon moment de lecture rempli d’émotion !❤️

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Aurélie Tramier, l'autrice, réussit à nouveau à trouver la recette parfaite pour délivrer une histoire poignante et profondément touchante.
Le récit happe le•a lecteur•rice très rapidement et il devient difficile de mettre pause entre les chapitres.
Tous les personnages, très bien construits, sont vite attachants et réalistes. De l’adorable petite fille au pré-ado turbulent en passant par le croque-mort joyeux.
Un livre à mettre sous les sapins de noël pour tous•tes les sentimentaux•ales !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un très beau livre pour un début d’année plein d’espoir.

Morgane, 35 ans, vit seule avec son chien. Elle dirige d’une main de fer une crèche et se complaît dans sa solitude.

Pourtant le destin va en décider autrement, quand elle apprend que sa sœur et son mari viennent de décéder dans un accident de voiture, sa sœur ayant demandé dans ses dernières volontés qu’elle s’occupe de ses enfants.

Eliott et sa petite sœur Léa vont voir leur monde s’écrouler en étant placés chez cette tante, peu maternelle et solitaire.

Comment se passera la cohabitation entre cette femme triste et ces deux enfants qui ne demandent qu’à vivre ?

J’ai écouté ce roman avec un peu d’appréhension au regard du sujet très grave. Pourtant, l’auteure a su ne pas ajouter de la souffrance à la souffrance.

Ce livre est une pépite, les personnages sont attachants. J’ai aimé ce roman à deux voix, Morgane d’un côté et Eliott de l’autre. Les émotions sont parfaitement décrites et j’ai été émue par ce récit nuancé.

Le titre est tellement approprié, une vie grise que l’on peut, par volonté et envie, colorer de diverses touches de couleurs.

Je vous conseille ce joli roman pour débuter la nouvelle année.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avoue ne pas avoir pu aller au bout de ma lecture. C'était trop d'émotions pour moi et pas le bon moment pour lire ce genre d'histoire.
Je suis certaine que j'apprécierais de le lire à un autre moment de ma vie ^^

J'ai ressenti dès le premier chapitre une telle empathie pour Eliott et la petite Léa que j'en avais mal, et mon écoute en était douloureuse, j'appréhendais trop les étapes que vivaient cette famille effondrée ....
La lecture doit être un plaisir et non une souffrance donc j'ai préféré me retirer.
Mais cela montre à quel point l'auteur a su capter l'essence des émotions humaines et de la douleur.
Ne vous arrêtez pas à mon avis et osez cette lecture jusqu'au bout je ne doute absolument pas qu'elle en vaille la peine ! et j'y reviendrai !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un joli titre pour donner au lecteur une promesse d’espoir, de renouveau.
C’est comme cela que je l’ai interprété et que j’ai eu envie de découvrir ce roman.
J’ai donc eu la chance de pouvoir écouter la version audio de @audiolib grâce à @netgalleyfrance que je remercie !

Le roman s’ouvre et nous sommes directement plongés dans le bain : d’un côté Morgane, jeune célibataire, directrice de crèche qui aime les enfants quand ils sont loin et d’un autre côté Eliott et Léa, ses jeunes neveux qui viennent de vivre une tragédie. Leurs parents sont morts et il ne reste que Morgane pour s’occuper d’eux. Quel choc pour elle qui perd sa sœur et se trouve bouleversée dans son petit appartement !

D’un chapitre à l’autre nous alternons entre les points de vue d’Eliott et de sa tante nous montrant ainsi comment chacun vit le drame et ses conséquences. C’est donc très intéressant de se placer du côté des personnages et de vivre leur évolution.
Dès le départ le sujet est difficile. J’ai eu du mal à retenir mes larmes mais il est traité à travers une plume douce et sensible.

Et progressivement on s’attache aux personnages, on se rapproche de certains et les révélations et autres revirements donnent du rythme au récit. Une superbe histoire pleine de tendresse sans pour autant tomber dans le larmoyant qui montrerait une vie toute lisse.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman qui fut un vrai coup de cœur. Je l’ai d’ailleurs déjà recommandé et offert !

Si vous ne l’avez pas lu je vous le conseille vivement !

Thèmes : amour - deuil - famille - enfance - reconstruction

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Certaines lectures sont jolies..."Peindre la pluie en couleurs" d'Aurélie Tramier fait partie de cette catégorie. Découverte grâce à Audiolib et à Netgalley, je ne pensais pas être aussi touchée et emportée par ce roman. Derrière cette couverture joliement colorée de "Peindre la pluie en couleirs" se cache un roman sur la famille, sur le deuil, sur la maternité, sur l'absence. Aurélie Tramier explore avec douceur et pudeur des thèmes difficiles. J'ai réellement apprécié mon écoulecture. Dans ce roman choral, Morgane, Eliott et Léa vont apprendre à se connaître et à s'apprivoiser. Morgane, 35 ans, vit seule. Directrice de crêche, elle n'en peut plus. Agressive, elle ne supporte plus les enfants, les autres,... Elle rêve d'une pension pour chiens...quelque part, loin de sa vie actuelle. Le décès inopiné de sa soeur et de son beau-frère, leurs dernières volontés vont la catapulter du jour au lendemain comme tutrice de ses neveux qu'elle ne connait pas. Cette lecture audio est agréable à écouter. Sophie Frison et Quentin Minon se partagent à tour de rôle la lecture de ce récit. Les voix d'Eliott et de Léa emmènent le lecteur à la découverte des tourments et des blessures de Morgane. Le ton utilisé n'est pas larmoyant, ni enfantin à outrance. Il y a juste une histoire entrecoupée par de jolies musiques. Une production de qualité! J'ai adoré! L'écriture d'Aurélie Tramier est adaptée à l'âge de ses narrateurs. Elle décrit avec beaucoup de réalisme les états d'âme des enfants et leur regard sur leur tante. Il y a peut-être des clichés dans ce récit. Ils ne m'ont pas dérangée. J'ai d'abord grincé des dents face à l'attitude de Morgane. L'autrice part du parti pris que derrière une personnalité acariâtre se cachent des blessures. même si je suis de plus en plus convaincue que la personnalité fait beaucoup dans notre manière de réagir, je suis convaincue que nos traumatismes, notre passé, notre histoire familiale, influent sur notre état d'esprit et notre manière d'appréhender le monde. Me dire cela, je le fais à chaque rencontre. Rester loin du jugement. Comprendre l'autre sans pour autant se laisser faire...accepter sa différence, être présent pour lui si il en ressent le besoin. Je sais...je vis dans un monde de bisounours. Désolée, je ne sais pas faire autrement. Ce roman va dans le même sens que moi. Il est quand même horrible de constater que le comportement de certaines personnes, les schémas destructeurs de certaines familles. Au-delà d'une histoire d'adoption, "Peindre la pluie en couleurs" nous apporte des rubans d'espoir et de positif afin de colorer aussi nos ciels et nos pluies. Merci Aurélie!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :