La petite fille sous la neige

Lu par Sara Chambin
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 30 août 2023 | Archivage 24 sept. 2023
Audiolib, Policier & Thriller

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Lapetitefillesouslaneige #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

TITRE UNIQUEMENT DISPONIBLE AU FORMAT NUMÉRIQUE

Ne cesse jamais de chercher...

New York, 1998. Pendant la parade de Thanksgiving, Kiera Templeton, trois ans, disparaît. Après avoir fouillé toute la ville, on ne retrouve que quelques mèches de cheveux à côté des vêtements que portait la petite fille.

En 2003, le jour où Kiera aurait fêté ses huit ans, ses parents reçoivent un colis inattendu : une cassette VHS avec un enregistrement d’une minute où l’on voit leur fille jouer dans une pièce inconnue.

Attirée par l’affaire, Miren, une jeune étudiante en journalisme à l’université de Columbia, entreprend des recherches et trouve bientôt de nouveaux indices. Sa détermination à retrouver coûte que coûte l’enfant n’est pas un hasard car Miren porte aussi de lourds secrets…

Auteur au succès mondial, Javier Castillo nous embarque dans une enquête hypnotique. La Petite Fille sous la neige est une bouleversante descente vers les profondeurs, dans les replis les plus obscurs de la nature humaine. Et la nouvelle série événement sur Netflix.

Traduit par Romain Puértolas.

TITRE UNIQUEMENT DISPONIBLE AU FORMAT NUMÉRIQUE

Ne cesse jamais de chercher...

New York, 1998. Pendant la parade de Thanksgiving, Kiera Templeton, trois ans, disparaît. Après avoir fouillé toute la...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035414993
PRIX 24,95 € (EUR)
DURÉE 10 Heures, 36 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

"Ne cesse jamais de chercher..."

Miren, étudiante obstinée en journalisme, est bien décidée à suivre ce conseil, coûte que coûte, pour retrouver Kiera, enlevée à l'âge de trois ans...

Auteur au succès mondial, l'auteur espagnol Javier Castillo nous embarque dans une enquête hypnotique. "La Petite Fille sous la neige" est une bouleversante descente vers les profondeurs, dans les replis les plus obscurs de la nature humaine... La nouvelle série événement sur Netflix !

Je remercie @audiolib et @NetGalleyFrance de m'avoir permis de le découvrir en version audio en avant-première puisqu'il sortira le 30 août prochain !

La scène s'ouvre à New York, le 26 novembre 1998. Pendant la parade de Thanksgiving, Kiera Templeton, âgée de trois ans, disparaît soudain dans la foule. Après avoir fouillé toute la ville, les policiers ne retrouvent que quelques mèches de cheveux à côté des vêtements que portait la petite fille.

En 2003, le jour où Kiera aurait fêté ses huit ans, ses parents reçoivent un colis inattendu : il contient une cassette VHS avec un enregistrement d’une minute où l’on voit leur fille jouer dans une pièce inconnue avec une maison de poupées en arrière-plan. Mais, il y a trop peu d'indices, le temps passe et l'enquête piétine jusqu'à devenir un cold-case...

Attirée par cette affaire, Miren, une jeune étudiante en journalisme à l’université de Columbia, poursuit ses recherches pendant douze ans et découvre bientôt de nouveaux indices. Sa détermination à retrouver coûte que coûte l’enfant n’est pas un hasard car Miren porte aussi de lourds secrets et elle s'identifie à elle… Retrouver Kiera lui permettra peut-être enfin de se reconstruire et de chasser définitivement les fantômes du passé...

J'ai eu la chance de découvrir ce polar en version audio grâce à la narratrice Sara Chambin qui prête sa voix aux différents personnages. Son interprétation permet de susciter l'émotion en particulier pour les parties dialoguées que j'ai trouvé très vivantes. Mais, sa voix était un peu trop monocorde pour les parties narratives qui manquent un peu d'intonation pour moi, créant un sentiment de monotonie au fil de l'écoute.

Le flux narratif est convenable, ni trop lent, ni trop rapide, ainsi que les interludes musicaux qui laissent planer le mystère et créent une atmosphère plutôt anxiogène tout au long du roman. La structure narrative contenant de nombreux flashbacks permet de préserver le suspense de manière efficace jusqu'au dénouement inattendu, même si j'ai trouvé qu'ils avaient tendance à casser le rythme de l'intrigue.

Un autre bémol sur le côté un peu trop mélodramatique de l'histoire qui m'a plutôt lassée à la longue. L'auteur dénonce le sensationnalisme de certains journaux à scandales, mais, j'ai eu l'impression que, lui-aussi, cherche avant tout à susciter l'émotion au détriment de la réflexion tout au long de son roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La petite fille sous la neige est le deuxième livre audio que j’écoute, en changeant complètement de style, puisque le premier était une romance.

Pour commencer, j’ai beaucoup aimé la narratrice, Sara Chambin. La lecture était très agréable, les différents tons et changements de voix permettaient de bien différencier les personnages dans les dialogues.

Le livre en lui-même m’a beaucoup plus. L’intrigue démarre très rapidement et j’ai facilement été happée par l’enquête menée par Miren pour retrouver la petite Keira.
Les chapitres de ce polars font s’alterner les temporalités, entre l’année de disparition de Keira, en 1998, l’année précédente et les années qui suivent, jusqu’à une dizaine d’années plus tard.

Le fait d’écouter ce livre plutôt que le lire ne me permettais pas de revenir au début des chapitres lorsque j’oubliais en quelle année se passait le récit, ça a été un peu perturbant lors des premiers chapitres, mais très rapidement j’avais suffisamment d’éléments auxquels me raccrocher pour me rappeler des années.
C’est le seul bémol de cette écoute pour moi.

Bien que la disparition et la recherche de la petite Keira soit l’intrigue principale, la découverte de Miren, étudiante en journalisme, et de son histoire tient une place importante dans le récit, et complète très bien l’histoire. Les deux personnages ont un lien particulier qui alimente parfaitement l’intrigue.

J’ai pris beaucoup de plaisir avec cette écoute, et le dénouement m’a plu.
Je l’ai trouvé d’une simplicité rafraîchissante, sans surenchère et course au sordide, simple et efficace donc.

Un livre que je recommande ! De mon côté, je pense regarder l’adaptation en série, j’espère qu’elle sera à la hauteur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n'ai jamais été fervente de livres policiers ou de thrillers, j'en ai jamais vraiment lu, et ça ne me tentait pas. Mais j'aime beaucoup en regarder au cinéma ou à la télé, du coup, quand j'ai vu le livre audio, avec ce résumé qui me tentait bien, je me suis dit "why not, ouvrons nos chakras", et quelle bonne décision ! J'ai écouté ce livre audio en moins d'une journée tant je l'ai dévoré. À peine quelques pages d'écoutées que j'étais à fond dans l'intrigue.
On suit, en plusieurs temporalités différentes, l'enquête sur la disparition de la petite Kiera lors d'un défilé à New York en 1998. Une étudiante en journalisme se saisit de l'affaire et enquête en parallèle de la police pour comprendre ce qu'il s'est passé, et Kiera devient une part entière de sa vie.
J'ai été happée par l'histoire que j'ai trouvé plutôt bien construite. L'intrigue se dévoile assez rapidement et on découvre finalement plus tôt que ce que je pensais ce qui est arrivé à Kiera, mais c'était hyper intéressant et j'ai aimé découvrir comment ça s'est passé après, une fois qu'on savait ce qu'il se passait, pour que l'histoire soit révélée et résolue !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman m'a beaucoup plu, même si je commencerai par lui reprocher sa structure. Les événements de fin 1998, 2000, 2003, et 2010 'entrecroisent. L'auteur a fait ainsi pour, à chaque chapitre, faire porter la tension sur un élément différent, mais cela m'a plutôt agacée. En effet, à cause de cette structure, on sait très vite que fin 2010, on n'a toujours pas retrouvé Kiera. De plus, on sait tout de suite que ce qui arrive au chapitre 33 n'aura pas la conséquence escomptée par le lecteur. Enfin, cette structure fait que de petits éléments que, personnellement, j'aurais aimé découvrir au moment où ils arrivent, nous sont révélés trop tôt. Bien sûr, l'auteur ne dévoile pas absolument tout n'importe comment, mais là, j'aurais vraiment préféré une structure linéaire. Pour moi, la tension aurait été encore plus élevée.

J'ai rapidement deviné ce qui était arrivé à Kiera, car les circonstances de sa disparition m'ont rappelé un autre roman, dont je ne donnerai pas le titre, même si, à ma connaissance, il n'est pas traduit. Certes, dans l'autre roman, l'enfant ne disparaît pas à cause d'un bain de foule, mais j'ai quand même trouvé un étrange écho de ce livre dans «La petite fille sous la neige». De plus, cet élément explique un autre élément, et le lecteur ne manquera pas de les assembler très rapidement. Tout comme pour le roman auquel celui-ci me fait penser, je n'accorde aucune circonstance atténuante aux personnages responsables. Les excuses avec lesquelles ils se donnent bonne conscience ont seulement augmenté mon envie qu'ils paient le prix fort, et pour moi, ils n'ont pas assez payé.

J'ai apprécié Miren. Lorsque certains tentent de la dissuader de poursuivre ses recherches quant à Kiera, j'ai compris leurs arguments, mais je me disais qu'à la place de Miren, je ne pourrais agir autrement qu'elle. Certes, le malheur des Templeton est très loin d'être le seul qui mérite qu'on s'y attarde, mais comment tourner la page?...

À certains moments, l'auteur fait en sorte qu'on pense que ce récit est vrai, notamment en parlant d'une loi portant le nom de Kiera. Bien sûr, tous les romanciers font cela pour apporter davantage de crédit à leur histoire, mais ici, j'ai trouvé cela particulièrement bien fait.

À la fin, j'aurais aimé que l'auteur en dise davantage sur l'après concernant certains personnages. On devine des choses, mais j'aurais souhaité davantage de détails.
La toute fin montre qu'il pourrait y avoir une suite qui concernerait Miren. Cela ne me déplairait pas, car ce personnage a encore des choses à dire. Apparemment, il y a bien un tome 2: il est disponible en audio espagnol. Je guetterai sa parution en audio français ou anglais...

Il y a une coquille, une erreur de conjugaison au chapitre 38. J'imagine qu'elle est écrite et non du fait de la lectrice, mais cela peut aussi être un lapsus de la lectrice que personne n'a relevé. Il est dit «ouvra» pour «ouvrit».

À ma connaissance, c'est le premier livre enregistré par Sara Chambin. J'ai globalement apprécié son interprétation. Son intonation est adéquate, et elle modifie sa voix (mais pas à outrance) pour certains personnages. De plus, elle ne prend pas un accent anglophones pour les noms propres, ce qui me ravit. J'ai un peu moins aimé son interprétation de personnages pleurant, parce que j'ai eu l'impression qu'elle jouait du fait que sa voix est naturellement voilée. Cependant, c'est peut-être moi qui vois le mal partout, car d'une manière générale, je n'aime pas les voix voilées. Malgré mon pinaillage, j'entendrai à nouveau Sara Chambin avec plaisir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ces deux derniers jours, j'ai pu écouter le livre audio de "la petite fille sous la neige" et je dois avouer qu'au début j'ai été assez surprise car je croyais que l'action se déroulait en Espagne.
Javier Castillo nous déroule l'enquête autour de la disparition de la petite Kiera.
Lors de la parade de thanksgiving, la petite fille s'évapore dans la foule. Miren, jeune étudiante en journalisme va mener l'enquête.
Le récit fait alterner les époques, ce qui donne beaucoup de rythme. La narratrice joue beaucoup avec sa voix.
Un bon moment.
#javiercastillo #lapetitefillesouslaneige
#disparition #enquete

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais commencé la série sur Netflix avant de la mettre sur pause et surtout de découvrir que l'histoire était issue d'un roman ! J'ai finalement opté pour le format audio (et j'ai très bien fait).

L'écoute est captivante. Le texte est lu par la comédienne qui double le personnage de Miren en vf. Sara Chambin avait donc une longueur d'avance en matière d'identification du rôle. Et le choix est franchement très bon.

L'histoire est certes assez sombre mais rondement ficelée. Une petite fille disparaît pendant la parade de Thanksgiving, au cœur de New York. La presse et la police se saisissent du dossier avec autant d'empressement que de maladresse. Les parents sont évidemment effondrés et vont régulièrement lancer des appels pour avoir de ses nouvelles.

La construction du roman est cependant plus structuré, en alternant les époques et les acteurs du drame. On a ainsi une étudiante en journalisme qui va jouer sa carrière sur cette enquête. On découvre aussi sa propre histoire et ses motivations. Ainsi, chapitre après chapitre, on slalome entre les pièges insidieux et on garde un intérêt toujours vif pour l'intrigue.

Ce n'est pas une lecture sensationnelle non plus. Ce n'est ni étourdissant ni original. Mais l'assemblage de ci et ça a rendu l'expérience pertinente. J'ai beaucoup aimé, j'étais tenue en haleine, j'ai parfois grimacé (je ne me sentais pas en sécurité dans la peau de Miren !). Bref. C'était un polar simple mais efficace.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Concernant le format audio :
J’ai apprécié la narratrice qui a une voix belle et douce et a su interpréter parfaitement les différents personnages et donner les intonations adéquates lors des dialogues. Et j’ai aimé la musique un peu angoissante entre chaque chapitre 🫣

Concernant le roman :
Un bon thriller avec une construction intéressante : les chapitres oscillent entre de multiples temporalités de 1997 à 2010 en passant par 1998, date de la disparition de la petite Kiera. Ce qui maintient le questionnement et rythme l’intrigue grâce à des chapitres courts et à leur fin en cliffhanger (suspense).

Il s’agit d’une intrigue somme toute assez convenue, j’ai eu peu de surprise mais j’ai apprécié cette lecture qui nous plonge dans la peur viscérale de parents - perdre un enfant sans savoir ce qui est advenu d’elle ou de lui - et au travers d’une descente obscure dans les bas-fonds de l’insécurité new-yorkaise, où à chaque coin de rue semble se tapir dans l’ombre crasseuse des premières lueurs de la nuit les plus ignobles prédateurs.

Mais un peu d’espoir paraît jaillir de cette fresque impitoyable de l’âme humaine en l’opiniâtreté d’une jeune journaliste, Miren, qui inlassablement gardera en tête cette obsédante litanie « ne cesse jamais de chercher…»

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un coup de coeur !
J'ai dévoré ce livre audio. Dès que j'en avais l'occasion je volais quelques minutes par ci, par là pour avancer dans cette lecture.
Le rythme est haletant, l'histoire est prenante et la construction est dynamique.
L'auteur nous offre un premier roman qui se dévore et qu'on ne lâche pas. Entre l'alternance des points de vue, des années, des coupures de journaux, nous n'avons qu'une question à la bouche : Où est passée Kiera ?
Je recommande ce roman, que ce soit à l'écrit, ou en livre audio (Bravo à la narratrice pour son travail d'intonation, sa capacité de passer d'un personnage à un autre et par son pouvoir de nous transmettre les bonnes émotions aux bons moments). à 1000% ! Laissez-vous happer par ce thriller et par cette enquête dont vous ne sortirez pas indemne...
Une chose est sûre, je serai au rendez-vous pour le prochain roman de l'auteur...
Direction le visionnage de l'adaptation série pour découvrir si elle est à la hauteur du roman...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai vu la série sur Netflix, ça se passe à New York, 1998. Pendant la parade de Thanksgiving, Kiera Templeton, trois ans, disparaît.
J'ai bien aimé et j'ai eu envie de le découvrir en livre. Et je me suis dis pourquoi pas en audio.

Le point positif c'est que j'ai apprécié la lecture de Sara Chambin qui nous plonge bien dans le thriller.

Bien que j'ai trouvé assez classique le sujet, j'ai passé un bon moment entre le présent et le passé. on est vite embarqué par l'histoire et les personnages. Et leurs évolutions dans leurs quelques années après le drame.

Du suspense, des rebondissements, de l'émotion et une intrigue bien ficelé que demander de plus pour passer un bon moment.

Mais j'ai tout de même préféré la série qui m'a immergé plus profondément dans l'histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est la toute première fois que j'écoute un roman en audio et ce fut une agréable découverte.

Le lectrice a une voix posée et très compréhensible. Elle adapte sa tonalité aux différents personnages qu'elle incarne tout en n'exagérant pas trop leurs caractères. J'ai pris plaisir à écouter ce roman.

Le roman en lui-même est prenant et addictif. Dès les premières minutes, le lecteur est plongé dans la disparition de la petite Kira Templeton. Comment celle-ci a-t-elle pu disparaître pendant le défilé de Thanksgiving ? La police est sur tous les fronts mais ne parviennent pas à la retrouver. Myren, une jeune étudiante en journalisme se passionne pour cette histoire et décide de mener l'enquête. Celle-ci se déroule sur pas moins d'une douzaine d'années. Car, 5 ans après la disparition, à chaque anniversaire de Kira, les parents reçoivent une cassette VHDS sur laquelle ils peuvent voir leur fille, vivante et en bonne santé. de quoi rendre dingue n'importe quel parent !

Les émotions ressenties durant cette lecture sont intenses et la lectrice y contribue amplement. J'ai été happée par cette histoire et attendais avec impatience de partir au travail pour me remettre à ma lecture (quel plaisir de pouvoir lire en conduisant^^).

Ce roman est vraiment parfait. Je suppose que j'aurais été encore plus happée par ma lecture si je l'avais lu, et non écouté, mais pour une première expérience, elle est réussie !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

1998. En plein défilé de Thanksgiving, Kiera, trois ans, disparaît au beau milieu de la foule. Les recherches et les enquêtes s’enclenchent mais on ne retrouve pas la petite fille. Et peu à peu, on perd espoir, dans les services de police, d’apprendre ce qu’il est arrivé à l’enfant.

Seule une jeune journaliste se fixe comme objectif de retrouver Kiera. Malgré le peu de moyens dont elle dispose, elle s’acharne à traquer la moindre trace, le moindre indice qui pourrait la mettre sur la voie.

Durant les douze années qui suivent, les parents de la petite Kiera vont recevoir des cassettes VHS, sur lesquelles on peut apercevoir la petite fille, bien en vie.

Que s’est-il passé? Où est Kiera?

J’avais vu la série Netflix, basée sur ce roman. Je l’avais appréciée, et j’avais très envie de lire l’histoire originale. Je n’ai pas été déçue!

Le roman commence, évidemment, par le point de départ: la disparition de la petite Kiera. En plein milieu d’une foule, pendant une parade mondialement connue.

Nous suivons ensuite les recherches selon différentes temporalités. Tour à tour, c’est MIren, les parents de Kiera, ou les ravisseurs que nous suivons. On voyage sur la ligne du temps, en partant du point de départ. On fait des allers et retours sur différentes années, alternant les découvertes et les révélations.

Je me suis laissée porter par le récit. Je me suis surprise à rester en arrêt durant plusieurs moments décisifs, c’est dire!

L’histoire est bien construite, et intéressante. La journaliste est un point central que j’ai trouvé important, à cause de son histoire personnelle, mais aussi pour les recherches qu’elle met au point.

J’ai beaucoup aimé ce roman!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie Netgalley et Audiolib pour ce livre audio.
Si j'ai aimé la construction narrative et la voix de la narratrice, je n'ai pas tellement accrochée avec l'intrigue en elle-même.
J'ai trouvé qu'il y avait pas mal de longueurs sur le déroulement de l'histoire malgré les rebondissements offerts tels de petits cailloux au fur et à mesure du récit. Ils permettent de redynamiser l'attention du lecteur, qui a tendance (pour ma part) à retomber assez vite.
J'ai apprécié la manière dont est construit le livre, même s'il faut être attentif pour se retrouver dans la chronologie, ça permet de donner du rythme également au récit.
Ce que j'ai préféré c'est la voix de la narratrice très fluide et qui a su mettre en chair le roman.
Je pense que je vais regarder la série sur Netflix, même si c'est adaptation libre ça sera sympa de voir ce qui a été fait à l'écran !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman que j’ai eu du mal à lâcher! Dès que j’avais 5 minutes, je lançais mon application pour continuer ! Oui je crois qu’on peut dire que cette lecture est plutôt addictive !

Certains d’entre vous connaissent peut-être la série adaptée par Netflix de ce roman. Pour ma part, pas encore… mais ça arrivera sans doute! Cette version audio est lu par Sara Chambin qui est aussi la voix française du personnage principal : Miren. Donc pas de dépaysement d’ambiance pour ceux qui voudront redécouvrir l’histoire par la format audio! Et pour ceux qui comme moi font les choses dans l’ordre (d’abord le roman avant de voir l’adaptation) non plus! Au contraire, ce sera l’occasion de prolonger le plaisir car Sacha Chambin a une voix très agréable, qui sait s’adapter aux diverses émotions du texte : colère, angoisse, curiosité, espoir,…

Nous sommes donc à New York à quelques jours du Thanksgiving de 1998. Lors d’une grande parade dans les rues de la grosse pomme, une famille passe un moment apaisant sans se douter qu’un drame va les frapper : leur petite fille Kiera, 3 ans, disparaît dans la foule. Les premiers indices trouvés laissent penser à un enlèvement. Cinq ans plus tard, ils recevront une première cassette VHS avec une vidéo d’une minute, montrant leur fille en train de jouer dans une chambre. Qui joue avec leur désespoir ?

Miren, étudiante en journalisme, avait travaillé sur ce dossier à l’université au moment du drame. Le fait divers avait raisonné en elle. Brisée par une agression quelques mois plus tôt, la jeune femme a reporté toute sa détermination dans cette histoire. Alors qu’ils ont arrêté un suspect, c’est elle qui sortira un premier article qui ira à l’encontre des autres journaux. Des années plus tard, elle a fait sa place dans le monde de la presse mais elle n’a jamais oublié Kiera. Elle s’était promis de la retrouver et elle mène toujours ce combat. A chaque nouvelle VHS, elle creuse sans relâche ses pistes.

J’ai aimé la chronologie et la narration intelligemment fragmentées de ce roman. Des va-et-vient dans le passé, le changement de point de vue… on a une vue d’ensemble de tout ce qu’il se passe. On sait, à l’inverse de Miren et des parents, ce qu’est devenu Kiera. Mais on devient aussi, d’une certaine façon omniscient, car nous savons ce qu’il se passe pour Miren. Après son agression, elle n’est plus la même. elle a une face sombre et on se dit que ça jouera forcément un rôle dans l’affaire de la petite fille ou alors que ça aura des répercussions par la suite… (dans une autre enquête…je la vois bien devenir une héroïne récurrente…).

Douleur, perte, peur, espoir, envie, colère… on passe par de nombreuses émotions au cours de notre (audio)lecture. La plume de Javier Castillo est vivante, incisive et critique envers le monde de la presse et de son besoin de sensationnalisme. En tant qu’homme, il a su si bien se glisser dans la peau d’une femme, et retranscrire les traumatismes de Miren. Il a fait d’elle un personnage unique, émouvant et terriblement attachante : j’ai aimé sa façon d’être, sa fragilité aussi bien que sa détermination à trouver Kiera, malgré les embûches.

Autre point intéressant du récit, l’auteur aborde l’impact du début des réseaux sociaux et des nouvelles technologies sur notre quotidien et sur l’instantanéité des actualités et des réactions. Il questionne et amène à la réflexion.

Un très bon thriller prenant et émouvant! Il ne me reste qu’une chose à faire : regarder très vite son adaptation !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller des plus efficace malgré quelques petites invraisemblances.

Nous suivons Miren, étudiante en journalisme, qui va tout mettre en œuvre pour retrouver Kiera, une petite fille de 3 ans enlever lors la parade de Thanksgiving à New-York.

L’histoire se déroule sur une période de 12 ans. Les chapitres alternent sur 3 temporalités : l’année de l’enlèvement, 5 ans plus tard et 12 ans plus tard. Il faut alors être très attentif au début de chaque chapitre pour savoir à quelle période nous sommes.

Dans l’ensemble, ce fut une écoute agréable avec une mention particulière pour la narratrice Sara Chambin qui a su par ses différentes intonations donner vie à tous les personnages et rendre l’histoire prenante.
Bref un bon moment d’écoute et une histoire aux multiples rebondissements.

Je remercie Netgalley et audiolib pour m’avoir permis l’écoute de ce titre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Grâce à Netgalley et audible, j’ai pu écouter ce livre.
Et. je dois avouer que c’était vraiment bien.
J’au beaucoupaimé la lecture faite par Sara Chambain que j’ai trouvé assez rapide, fluide et très juste dans les expressions des personnages.
Pour ce qui est de l’histoire, on est sur une disparition d’enfant. On est aussi sur plusieurs temporalités qui donnent beaucoup de rythme à l’histoire et qui, au fur et a mesure, donnent des pistes pour la résolution, ou non, de ce cas.
J’ai aimé le personnage de Miren, la journaliste d’investigation.
Attention, il y a des passages difficiles. Si ce livre vous tente et que vous avez un peu peur des triggers, vous pouvez m’envoyer un petit message pour me demander:)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un roman qui maintient le lecteur en alerte jusqu’à la fin, grâce à une construction formidable et à une écriture précise.

On part des faits, la disparition de Kira, dès le départ, on sait et on est déjà pris, quand, comment, dès le premier chapitre, puis on découvre Miren, étudiante en journalisme et à la façon d’une coquille d’escargot, on se rapproche petit à petit entre Miren les parents de Kira, les changements d’époque, on est dans cette spirale infernale qu’on ne peut plus quitter sans être arriver au bout de l’histoire, comment ce roman va t’il finir?

J’ai beaucoup apprécié les personnages, tous, Miren Kira, les parents de Kira et même les ravisseurs de Kira, même si ça parait dingue, on comprend.

Ce roman m’a maltraitée, je ne voulais jamais éteindre ma voiture, j’en voulais toujours plus. La fin m’a rassurée….

Cet avis vous a-t-il été utile ?

1998 : Kiera Templeton, âgée de 3 ans, échappe à la surveillance de ses parents et disparaît. Est-ce un kidnapping ? 2003 : Les parents de l'enfant reçoivent une cassette vidéo contenant des images de leur petite, maintenant âgée de 8 ans. Ce ne sera pas la seule vidéo... Le temps passe, les images évoluent, l'enfant grandit tandis que la vie des parents se disloque...
Miren, étudiante en journalisme, s'intéresse à cette disparition au point d'entrer en contact avec le père de Kiera. Durant plusieurs années, Mira mène l'enquête qui restera longtemps au centre de sa carrière.

C'est Miren qui nous raconte, à la première personne, la plupart des événements auxquels elle participe et ceux qu'elle subit. On suit la jeune femme dans ses recherches, dans les obstacles rencontrés, dans ses doutes et ses combats. Miren a failli être brisée, mais son courage et sa pugnacité lui seront salvateur. Je me suis rapidement attachée à Miren, plus qu'aux autres personnages.

Le thème principal de ce thriller tourne autour de la famille et de la parentalité. Qu'est-ce qui fait de nous des enfants ? Des parents ? Les membres d'une famille unie ou en morceaux ? Javier Castillo nous plonge aussi dans l'univers du journalisme et de la médiatisation utile ou néfaste de certaines affaires si "retentissantes". On traverse aussi succinctement certains grands événements de la fin du siècle dernier et du début des années 2000.
L'intrigue a rapidement suscité mon attention. Vers la moitié du livre, on découvre ce qui est arrivé à Kiera, et là... J'ai trouvé que tout cela manquait cruellement de vraisemblance... Même si Javier Castillo fait de son mieux pour expliciter les choses les plus incongrues, j'ai eu l'impression d'être un peu menée en bateau... Cela ne m'a pas empêchée de continuer à écouter le livre car il m'a semblé que ce n'était pas la logique qui était mise en avant mais plutôt les sentiments des personnages. Et comme souvent, la qualité de la version audio m'a encouragée à continuer mon écoute.

Le style de Javier Castillo est concis, souvent assez banal hormis quelques envolées plus poétiques (j'ai surtout apprécié les incipit de chapitres...) La construction du roman est déroutante car le récit n'est absolument pas linéaire : on passe d'une époque à une autre au fil des chapitres (1998, 2003, 1998, 2007, 2004...). Heureusement que l'année relatée est rappelée à chaque changement en début de chapitre car sinon, on ne s'y retrouverait pas... Et en version audio, j'ai parfois eu des difficultés à me repérer dans le temps...

La lecture de Sara Chambin est absolument parfaite ! Sa voix est tout à fait appropriée au récit de la narratrice du livre : jeune, profonde, claire. Elle maîtrise à merveille les changements de ton et de voix en fonction des personnes qui parlent et des événements plus ou moins violents ou traumatisants. L'enregistrement audio est de qualité (comme toujours chez Audiolib, j'en suis toujours bluffée !), les messages radios et conversations téléphoniques sont bruité.e.s pour imiter les bruits des appareils et nous immerger encore plus dans l'ambiance.

#Lapetitefillesouslaneige #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Keira templeton, 3 ans, est à la parade de Thanksgiving avec ses parents, elle tient la main de son père. Un mouvement de foule et Keira disparaît. Miren, étudiante en journalisme, va chercher Keira au fil des années.

Une écoute vraiment agréable. La voix de la narratrice Sara Chamblin est une merveille son timbre se fond dans l'histoire et elle interprète avec brio chaque intonation, chaque personnage. Elle donne vie au roman.

L'histoire est prenante et captivante. Comme Miren, personnage fort et complexe, nous avons envie de retrouver Keira. La construction se passe sur plusieurs périodes et il est important de rester attentif en début de chapitre pour se situer dans le temps.

En parallèle de l'enquête, des découvertes au fil du temps, nous suivons aussi l'histoire personnelle de Miren. Les personnages sont attachants et on ressent toute la douleur de xes parents dont l'enfant a disparu. Le récit nous met face à la.ppace de la presse dans ces disparitions et enquêtes mais aussi les motivations pas toujours optimales des journalistes.

Bref, un thriller rythmé et entraînant et une fin assez explosive.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Kiera Templeton, trois ans, disparaît lors de la parade de Thanksgiving de novembre 1998. Malgré les recherches, elle reste introuvable. Miren Triggs, une étudiante en journalisme au passé douloureux, refuse de lâcher l’affaire même si les années passent et que tous semblent avoir perdu espoir.

Je n’ai pas été transportée par cette histoire de disparition d’enfant somme toute très classique. L’originalité réside ici, je présume, dans les multiples aller-retours entre les époques. Pour moi, ces derniers ont surtout été source de confusion! Sans compter qu’ils rendent le suspense inexistant à certains moments-clés du récit puisqu’on sait à l’avance de quoi le futur est fait.

La version audio est de bonne facture, rien à redire à ce niveau-là. Sara Chambin est très convaincante et su trouve à tout moment le ton qui convient à l’histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alerte enlèvement.
Certainement une des pires peurs pour les parents.

Seulement retrouver une enfant de 3 ans dans un grand événement tel que Thanksgiving, où se trouve énormément d’autres familles est plus que compliqué.
On peut imaginer leur douleur.

Un événement qui déchire toute une famille, les parents de Kiera avaient tout pour être heureux, la famille allait bientôt s'agrandir, mais cet événement a tout stoppé, tout détruit.

Une enquête qui se déroule sur de nombreuses années, menée par Miren, étudiante en journalisme. Personnage fort et attachant, Miren est une battante qui ne lâche rien. Alors que l’affaire est classée, elle va continuer de chercher Kiera sans relâche.
(Je vous laisse découvrir cette histoire pour savoir si son acharnement paie !)

Un livre que j’ai écouté et j’ai été prise dans cette enquête aux chapitres courts et aux nombreux rebondissements.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman montre qu'il est possible de prendre beaucoup de plaisir avec une histoire qui n'a rien de très original à la base. L'auteur réussi à travers ses personnages à apporter au lecteur des émotions qui font de cette lecture un moment fort agréable. J'ai adoré le personnage de Miren qui est particulièrement touchante,

Javier Castillo utilise des chapitres courts et qui alterne les périodes dans le temps. Ce choix me parait assez adapté et à clairement participé à donner cette sensation de puzzle dans la résolution de l'intrigue.

Un bon moment de lecture pour moi. Merci beaucoup à NetGalley et Audiolib

#Lapetitefillesouslaneige #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lecture 91 de 2023

J'ai écouté ℒ𝓪 𝓹𝒆𝓽𝓲𝓽𝒆 𝒇𝓲𝓵𝓵𝒆 𝓼𝓸𝓾𝓼 𝓵𝓪 𝓷𝒆𝓲𝓰𝒆 écrit par Javier Castillo @javiercordura , publié chez Albin Michel @editionsalbinmichel et Audiolib @audiolib et lu par Sara Chambin. [Résumé en commentaire].

Tout d'abord, je tiens à remercier Netgalley @netgalleyfrance, Audiolib et les Editions Albin Michel pour la découverte de ce roman.

Ne cesse jamais de chercher !

J'ai lu la première partie de ce roman en retenant mon souffle. On y découvre Aaron et Grace Templeton qui assistent en 1998 à la parade de Thanksgiving à New York. Tout à coup, lors d'une bousculade, Kiera, la petite fille des Templeton disparaît. Toute la ville sera fouillée mais la petite fille de 3 ans ne sera jamais retrouvée.

Parallèlement, Miren est une jeune étudiante en journalisme qui décide de faire de "l'affaire Kiera" son cheval de bataille. Elle n'arrêtera jamais de chercher la petite fille.

Je n'ai pas pu m'empêcher de me projeter et d'imaginer comment je réagirais si ma fille (du même âge que Kiera) disparaissait. Je voulais à tout point savoir ce qui était arrivé à cette petite fille.

Est-elle morte ? A-t-elle été enlevée ? Pourquoi ?

Tout au long de l'enquête de Miren et des cassettes que vont recevoir les parents de Kiera et dans lesquelles ils voient une petite fille de l'âge de Kiera jouer dans un endroit inconnu, les indices s'additionnent pour aboutir à la conclusion de cette "histoire".

L'écoute est fluide. J'ai adoré me plonger dans cette histoire et savoir ce qui était arrivé à cette petite fille. J'ai adoré rencontrer Miren et découvrir tous ces secrets.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne sais pas si c'est parce que j'ai écouté ce livre en audio, mais j'ai été complètement immergée dans cette histoire !
À chaque nouveau chapitre, à chaque avancée de l'affaire, à chaque nouvel interlocuteur, j'étais soit un parent soit un enquêteur, soit une journaliste...
La tension est plus que palpable tout le long du roman, et j'ai adoré pouvoir suivre les mêmes personnages sur un peu plus d'une dizaine d'année.
C'était très intéressant de les voir évoluer, autant dans leur vie personnelle, que sur la façon dont ils vont chercher Kiara.
Les moyens déployées en 1998 n'étant pas les même qu'en 2008, j'ai trouvé que l'auteur avait bien réussi à nous plonger dans ces différentes époques.
Je reste évidemment sur ma faim parce que j'aurai aimé savoir tout ce qu'il se passe après...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici une histoire qui fait froid dans le dos, surtout quand on est parent.

Kiera, petite fille de 3 ans, disparaît pendant une parade de Thanksgiving et après quelques recherches seulement ses vêtements et des mèches de cheveux sont retrouvés.Immaginer l'angoisse.

J'ai suivi le calvaire des parents qui années après années espèrent découvrir ce qui s'est passé. Surtout quand au bout de 5 ans, ils reçoivent une vidéo sur laquelle ils voient leur fille jouer dans une pièce sans aucune indication.
Comment peut-on infliger une telle douleur, comment peut-on vivre avec?

Et puis il y a Miren, cette jeune étudiante en journalisme qui va grandir avec l'histoire, après avoir vécu un traumatisme la même année que la disparition de Kiera.
Année après année, elle ne lâchera rien, deviendra journaliste en quête de vérité.

Un livre découvert dans sa version audio et où la voix de Sarah Chambin, si monocorde, m'a au départ déranger.
Finalement, j'ai compris que cela ajoute de la tension à l'histoire que nous raconte Miren.

Ce n'est pas un coup de cœur mais j'ai apprécié l'intrigue, les rebondissements et les chapitres qui se succèdent entre un personnage et un autre, tout en passant d'une année à une autre. Des flashbacks utiles pour comprendre l'ensemble.
Je ne connais pas la série mais je regarderai à l'occasion.
Et vous vous connaissez ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La petite Kieran Templeton 3 ans disparaît lors d'un défilé de Thanksgiving alors qu'elle était avec son père. Elle va lâcher la main de celui-ci et plus personne ne la reverra ! Qu'elle- t'elle devenue !
Disparue sans laisser de traces. Je n'ai pas pu éviter de faire le parallèle avec la disparition récente du petit Émile de 3 ans lui aussi !

Dès le début, j'ai été captivée, car le rythme haletant, les chapitres sont courts et s'enchaînent sur des allers-retours du présent et la disparition 5 à 12 ans après.
La journaliste Miren va enquêter et ne rien lâcher, beaucoup de pistes seront explorés.
Je me suis attachée à cette journaliste déterminée qui a fait ses recherches avec ses moyens de l'époque sans Internet et techniques actuelles, c'était passionnant !
Au milieu du roman, on va savoir ce qu'est arrivé à Kiera et c'est le choc...
J'ai eu beaucoup de peine pour les parents qui souffrent sans savoir.

Si j'ai trouvé le texte très bien écrit et additif, j'ai été emporté par la voix de Sarah Chambon. Elle avait toujours le ton juste, la bonne intonation qui donne envie de l'écouter encore. C'était tellement bien interprèté qu'elle a réussi à me faire oublier qu'elle était derrière la voix d'un homme ou d'un enfant ! Quel talent ! J'ai eu des moments d'émotions très forts et je pense que oui l'écriture était parfaite, mais la voix a sublimé le texte. J'ai adoré la petite musique à la fin de certains chapitres, elle était très courte, mais annonçait un suspense à venir.
Très réussie mais j'aurai aimé en connaître plus sur Kiera après, son ressenti...
Très bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le bandeau indique « le roman culte qui a inspiré la série »
Je n’avais pas entendu parlé de ce roman avant de le voir sur netgalley et pas vu la série non plus.
Une enquête absolument passionnante, plusieurs temporalités, des flash backs, la ténacité d’une étudiante en journaliste qui n’aura de cesse de résoudre l’énigme de cette disparition.
Quoi de plus difficile que de retrouver une enfant disparue lors de la parade de Thanksgiving? Tellement de monde, pas de demande de rançon... un mystère total, une impasse et cette cassette VHS qui arrive cinq ans plus tard, dans quel but?
Un dénouement plutôt inattendu, que je tairai bien évidemment, mais chose est certaine toutes les pièces du puzzle s’imbriquent parfaitement. En audio, c’est franchement génial, la lecture est à la fois claire et limpide, on est pris dans l’intrigue de bout en bout , et même s’il j’ai ressenti quelques longueurs, cette écoute est vraiment tres agréable, elle nécessite cependant de rester concentré ! Impossible de laisser son esprit papillonner.
Est ce que je regarderai la série? Je ne sais pas, peut être pour faire la comparaison.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lors de la parade de Thanksgiving, l'impensable se produit : la petite Kiera Templeton disparait sans laisser de traces si ce n'est des vêtements et quelques cheveux. Durant des années, un agent du FBI ne cessera de la chercher ainsi qu'une jeune femme Miren, étudiante en journalisme se passionne pour l'affaire et ne cessera jamais de chercher Kiera..

J'ai adoré ce roman dont j'ai écouté la version audio. L'intrigue est prenante, l'enquete addictive et les personnages inoubliables. Ce roman est bien plus qu'un roman sur la disparition d'en enfant c'est un roman sur les conséquences de cette disparition sur l'enfant, ses parents, l'opinion publique, les personnes impliquées. On bascule rapidement dans le roman psychologique. C'est bien mené, on ne tombe pas dans le pathos.

Le version audio s'écoute toute seule j'ai mis trois jours à l'écouter car je ne voulais pas arreter ma lecture. Maintenant, il ne me reste plus qu'à regarder l'adaptation Netflix.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La petite fille sous la neige - Javier Castillo

« Auteur au succès mondial, Javier Castillo nous embarque dans une enquête hypnotique. La Petite Fille sous la neige est une bouleversante descente vers les profondeurs, dans les replis les plus obscurs de la nature humaine. » Et une série qui a beaucoup de succès sur Netflix.

J’ai le livre dans ma pal depuis sa sortie mais je n’avais pas encore eu le temps de le sortir alors je remercie @audiolib et @NetGalleyFrance de m'avoir permis de le découvrir en version audio.

A New York, le 26 novembre 1998, Kiera Templeton, âgée de trois ans, assiste avec ses parents à la parade de Thanksgiving. Suite à un mouvement de foule, soudain elle disparaît .
L’affaire fait la une des journaux. Miren, une jeune étudiante en journalisme à l’université de Columbia, s’y interesse et refuse de la lâcher quand tous pense que c’est peine perdue. Elle poursuit ses recherches pendant douze ans et grâce à sa détermination, elle découvre finalement de nouveaux indices…

La lecture est agréable. La lectrice Sara Chambin prête sa voix aux différents personnages. Son interprétation des dialogues est très vivante et fait passer beaucoup d’émotions. Nous ressentons
la douleur des parents, le désespoir, la tristesse, la colère, la jalousie… mais aussi les failles, les traumatismes et l’obstination de Miren, une jeune femme très touchante.

Des réflexions sur le journalisme, la recherche du sensationnel, l'obsession des ventes et de la rentabilité ainsi que le manque de moyens et de ressources des policiers, leur impuissance dans l'enquête et leur frustration sont des thèmes abordés de manière très juste.

Les interludes musicaux apportent une ambiance encore plus anxiogène et mystérieuse.
Les chapitres sont courts et dans le désordre chronologique. Cette structure puzzle permet de créer un bon suspense avec de nombreux rebondissements. A l’écoute, les nombreux flashbacks avec les différents personnages sont parfois un peu difficiles à suivre. Ce serait mon petit bémol pour ce thriller au dénouement inattendu.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Parade de Thanksgiving à New-York, 1998. Les parents de la petite Kiera, 3 ans, sont venus y assister en famille. Lors d'une bousculade, la petite fille disparait. Commence alors pour les parents une très longue descente aux enfers. Dès la disparition, la presse s'empare de l'affaire. Mais petit à petit, les titres consacrées à l'affaire se raréfient. Pourtant, pour Miren, jeune étudiante journaliste, cette affaire va devenir une obsession. Ella va construire toute sa carrière sur cette quête de la jeune Kiera.
J'ai beaucoup aimé ce livre, dès les premières pages, j'ai été captivée par l'histoire et ne l'ai pas lâché ! L'intrigue, qui se déroule sur plusieurs époques, est bien ficelée et efficace. Les angoisses personnelles de Miren apporte aussi beaucoup à l'histoire.
J'ai écouté ce livre et adoré la narratrice de ce livre. J'ai trouvé qu'elle incarnait très bien les différents personnages et savait créer une intimité qui nous plongeait dans les différentes scènes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand j'ai vu cette proposition dans la bibliothèque de @netgalleyfrance, je n'avais pas encore entendu parler de ce roman et le résumé m'a vraiment intriguée ! Et puis en voyant que la traduction avant été faite par @romainpuertolasofficiel dont j'aime beaucoup les écrits, je me suis dit que c'était un bon présage !
.
En audio donc, je me suis donc plongée dans ce thriller hyper efficace qui nous emmène au coeur d'une enquête policière et surtout journalistique sur la disparition d'une petite fille.
.
A New York, en 1998, lors de la parade de Thanksgiving, Kiera Templeton, 3 ans, disparaît. Quelques années plus tard, ses parents reçoivent une cassette vidéo où l'on voit la petite fille... Cette affaire intéresse beaucoup Miren, jeune étudiante en journalisme qui, déterminée, va trouver des indices grâce à ses recherches qui dureront des années !
.
L'auteur nous propose des allers retours incessants dans le temps mais ne nous perd pas pour autant dans les découvertes des indices qui mèneront à la révélation de la vérité... Même en audio, je n'ai pas été perdue, ce qui pourrait être le cas avec ce genre de schéma ! Je me suis beaucoup attachée à Miren, à son caractère déterminé, à cette personnalité qui n'abandonne pas et je suis très contente d'avoir découvert cette histoire qui n'est pas dans mes habitudes de lecture. Maintenant je vais regarder la série Netflix parce que je suis curieuse de savoir quels choix de réalisation ont été fait pour mettre toutes ces scènes en image !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce thriller me faisait de l'œil depuis sa sortie ! J'ai donc été ravie quand j'ai vu que le partenariat avec Netgalley et Audiolib a été confirmé. J'ai écouté La petite fille sous la neige à l'audio. Le roman est lu par Sara Chambin.

La petite fille sous la neige est un thriller dont toute l'intrigue est basée sur un fait divers inventé de toutes pièces par l'auteur : la disparition tragique d'une petite fille de 3 ans, Kiera Templeton, pendant la parade de Thanksgiving à New York en 1998. La police se déploie et met tout en œuvre pour la retrouver, mais on ne retrouve que quelques mèches de cheveux à côté d'un tas de vêtements que la petite fille portait ce jour-là. L'Affaire fait la une de tous les journaux et intéresse particulièrement une jeune étudiante en journalisme à Columbia, Miren Trigs. Très vite, Miren prend à cœur cette affaire qui jouera un rôle important dans sa vie personnelle comme professionnelle. En 2003, 5 ans après, le jour où Kiera aurait fêté ses 8 ans, ses parents reçoivent une cassette vidéo contenant un enregistrement dans lequel on voit jouer la fillette.

Autant le dire tout de suite : j'ai adoré ce thriller que j'ai trouvé d'une efficacité remarquable ! La petite fille sous la neige a un schéma narratif bien particulier, qui fait à mon sens, la force du roman, parce qu'il apporte un rythme effréné. Il n'y a pas de temps mort dans cette histoire et c'est vraiment appréciable. L'histoire connaît donc de nombreux sauts dans le temps : parfois, on suit la suite de la disparition de Kiera en 1998, puis l'enquête avec de nouvelles pistes en 2003 lors de la diffusion de la cassette vidéo et puis même des sauts dans le temps beaucoup plus tardifs. Même si parfois, à l'audio, lorsque j'étais moins concentrée, je me perdais un peu dans les ellipses temporelles, je ne pense pas que cela se serait passée de cette façon en lecture papier.

L'autre point fort du roman, c'est que le récit nous ait raconté par plusieurs types de narration : une narration à la première personne lorsque l'on suit le point de vue de Miren et une narration externe lorsque les choses s'accélèrent ou bien lorsque l'on suit le point de vue des autres personnages. Cette narration multiple une vision globale de l'intrigue et nous permet de suivre les différents éléments de l'enquête avec beaucoup plus de précision. Le personnage de Miren est complexe, mais extrêmement touchant. Elle est persévérante et donne toute sa vie et son temps personnel pour résoudre l'enquête et retrouver Kiera.

La petite fille sous la neige est un thriller au rythme haletant, que j'ai aimé découvrir à l'audio. Le schéma narratif et la narration multiple apportent un côté original au roman et nous offre une intrigue d'une efficacité redoutable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

ℒ𝒶 𝓅𝑒𝓉𝒾𝓉𝑒 𝒻𝒾𝓁𝓁𝑒 𝓈𝑜𝓊𝓈 𝓁𝒶 𝓃𝑒𝒾𝑔𝑒

Javier Castillo
@albinmichel

J'ai regardé la série sur Netflix de la petite fille sous la neige et grâce à @audible et @netgalley j'ai eu la chance de pouvoir l'écouter en audio.

J'avais déjà beaucoup aimé la série; et l'audio m'a permise de prolonger cette expérience.

J'ai trouvé ce livre hyper bien construit et la série est très fidèle au livre. Il y a évidement plus de détails comme les pensées de la journaliste où des détails sur l'enquête.

J'ai aimé l'originalité de cette enquête mené par cette journaliste qui a subi un gros traumatisme. On voit d'ailleurs l'évolution de ce personnage qui prend confiance en elle au fur et à mesure des années et qui n'a plus peur.

🍂

En 1998, pendant la parade de Thanksgiving à New York la petite Kiera disparait. L'affaire est hyper médiatisée. La ville a été fouillé mais aucune trace de la petite fille apart quelques vêtements.
En 2003, le jour de son huitième anniversaire, ses parents reçoivent une cassette VHS, où l'on voit la petite jouer dans une chambre.
Miren, jeune journaliste en 1998 est touchée par cette affaire et ce qui aurait dû rester un simple devoir pour son professeur devient la quête de sa carrière.

Alors qui a enlevé Kiera ? Est-elle toujours vivante malgré toutes ces années passées ?

Est ce que vous avez vu la série sur Netflix ou lu le livre ? Qu'en avez vous pensé ?

#lapetitefillesouslaneige #chronique #avislivresque #instalivre #booklover #bookaddict #serialectrice #netgalleyfrance #lisezaveclesoreilles #lisezlesyeuxfermes #thriller #enquete #bookstagramfrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai adoré suivre cette histoire. Nous y suivons le père de Kiera, puis la journaliste qui enquête sur sa disparition. J'ai bien aimé la construction de récit, avec des chapitres qui se déroulent à différent moments de l'enquête, sans qu'on s'y perde. Concernant l'enquête, nous suivons Miren, une journaliste, ce qui change des traditionnelles enquêtes de police. J'ai apprécié la mise en lumière concernant ce métier, et la passion que Miren y mettait.
Concernant la narration, c'est le deuxième livre que j'écoute lu par Sara Chambin, et j'aime beaucoup sa voix et sa manière de lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

RESUME : Enlèvement à Thanksgiving 

Plusieurs années après son enlèvement, Kiera apparaît sur les images d'une cassette VHS envoyée à ses parents, un espoir pour l'enquête.
1998. La fête de Thanksgiving de New York va se terminer en cauchemar pour les Templeton. Une minute inattention a suffi pour que la petite Kiera, 3 ans, sorte du champ de vision de son père. Elle a disparu. À partir de là, une course contre la montre se met en place pour retrouver l’enfant, en vain.
L’enquête de la police n’aboutit pas. Et en parallèle, Mirene, une journaliste en herbe se passionne pour cette affaire automatiquement suivie par les médias. Elle s’y consacre donc et s’investit auprès de la famille Templeton dont le couple formé par les parents de la petite Kiera ne résistera pas au tsunami de son enlèvement. Obstinée, Mirene concentre sans relâche ses efforts sur cette énigme pendant des années. Elle veut tenir sa promesse.
Mais plusieurs cassettes VHS envoyées aux parents à la date anniversaire de sa disparition. Les images montrent la fillette, clairement identifiable, en train de jouer. Cette preuve de l’enfant encore vivante ragaillardit l’espoir de Mirene et de tous. Mais cet élément suffira-t-il pour la retrouver en vie ?
Mon avis 

Étonnamment, cette histoire située aux États-Unis a été écrite par un auteur espagnol, je ne le connaissais pas avant. Les premières lignes du résumé rappellent un précédent roman d’une petite fille sous la garde de ses parents  disparait dans un lieu public. Si ce sujet vous intéresse, cf. la chronique de Terre blanche (S. Ferrante).

Moi, j’ai découvert le roman en format audio. Les chapitres courts s’adaptent très bien à ce mode de lecture ; cela permet de l’arrêter et de la reprendre avec facilité, sans rompre la compréhension. La voix féminine est conforme à celle de la narratrice dans les chapitres écrits à la première personne. Ainsi, on suit l’avancée de ses investigations, mais également son parcours intime qui explique sa détermination. On appréciera également sa carrière de journaliste. Femme journaliste, de surcroît.

Paradoxalement, malgré le suspense à propos d’une petite fille qui a disparu, le scénario reste assez statique. Certes, réaliste car ce genre d’affaires n’avance pas tellement vite. Donc si vous êtes un lecteur en quête d’actions, passez votre chemin.

En effet, le dynamisme du récit provient de la stratégie de l’auteur quant au découpage des chapitres. Un va-et-vient dans le temps rompt la monotonie. En passant de 1998 à 2003 à 2005, il s’assure de capter l’attention du lecteur qui cerne l’évolution de tous les protagonistes dans leur propre vie. Et puis, en filigrane avec ce retour vers le futur, le récit nous fait des petits clins d’œil sur la technologie et son évolution - je pense notamment à l’apparition des portables nécessaires dans le quotidien.-. Ainsi, l’utilisation des technologies sujette à l’obsolescence où la modernité envahissante remplace des pratiques dépassés…

De façon assez originale, le destin de Kiéra se développe dans son intégralité. Mais de façon ponctuelle. Le syndrome de Stockholm y trouve sa place, d’une certaine façon.
En choisissant Mirene, une journaliste courageuse, opiniâtre et talentueuse, l’auteur nous charge d’émotions et de beaucoup d’espoir pour les affaires non élucidées si nombreuses. Tant de faits divers de ce style envahissent les médias pour devenir des « cold case » similaires que l’on rêverait de rencontrer une Mirene dans chaque rédaction de journal local. En attendant, je vous laisse découvrir cette intrigue.

Je remercie les éditions Audiolib et le service NetgaNetGalley pour ce service de presse. Si vous avez apprécié cette chronique n'hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour m'encourager.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le résumé me tentait beaucoup et j'étais curieuse de connaître le livre qui a inspiré la série Netflix du même nom (que je n'ai pas encore vu d'ailleurs). Malheureusement le format audio pour ce roman m'a un peu perdu, comme on jongle entre différentes temporalités je me perdais pas mal dans la chronologie des évènements (on suit plus que 1998 et 2003 comme pourrait le laisser supposer le résumé) en format papier j'aurais pu revenir facilement lire la date au début du chapitre mais là je devais deviner où j'en étais suivant les évènements.

A part cela j'ai bien aimé l'intrigue, le point de vue de Miren la journaliste apporte un nouveau regard et permet également un réflexion plus profonde sur le rôle des médias dans une enquête policière. Le suspense est présent et on a envie de connaître le fin mot de l'histoire sur la disparition de Kiera et ce qu'il va lui arriver.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

New York, 1998. En pleine parade de Thansgiving, alors que son père va pour lui acheter un ballon, Kiera Templeton, 3 ans, disparait. Immédiatement, ses parents donnent l’alerte, les policiers partent à sa recherche mais à la fin de la journée, la seule chose qu’ils ont trouvée, ce sont les vêtements de la petite et des mèches de cheveux dans une boutique. Sous-entendant ainsi que ses ravisseurs l’ont fait changer d’apparence. 

Miren, une jeune étudiante en journalisme, décide de partir à la recherche d’indices sur la disparition de Kiera. 
Une construction inédite, un thriller au suspens intense et une intrigue captivante pour un plaisir de lecture inégalé. 

Lorsque Kiera disparait, le monde de ses parents s’écroule. Il y aura désormais un avant et un après. Et l’après n’est pas beau à voir… Evidemment, on va suivre l’enquête de la police, la douleur des parents, et les recherches de la journaliste qui a décidé de choisir la disparition de la gamine comme sujet de fin d’études et qui applique à la lettre le leitmotiv de son mentor : « ne jamais cesser de chercher ». C’est dur, triste, et révoltant car humainement on cherche à comprendre ce qui s’est passé. 

Et puis, très vite, on passe en 2003. Cinq ans après la disparition de Kiera, ses parents reçoivent le jour de son anniversaire une cassette VHS sur laquelle apparaissent des points blancs (effet neigeux en début de bande), puis une chambre dans laquelle joue une gamine de 8 ans. Immédiatement, ses parents reconnaissent Kiera. C’est la « petite fille sous la neige ». Une part d’eux est rassurée de la savoir en vie, une autre se demande à quel jeu jouent ses ravisseurs ? Car aucune demande de rançon n’a été donnée…

Ainsi, les années passent, les parents continuent d’y croire malgré tout, la police continue son enquête même si elle n’a pas les ressources suffisantes et même si d’autres affaires arrivent elles aussi. Et Miren continue de chercher. A sa façon, avec ses propres moyens. Et nous lecteur, on est captivé par le dénouement à venir. 

En livre audio, je ne sais jamais trop où j’en suis dans ma lecture (je sais bien que le pourcentage du livre est affiché sur l’écran, mais je ne le regarde pas, alors que pour un livre papier on sent qu’on a bientôt fini, ou pas). Du coup, le suspense était entier ! Avec ces allers/retours entre 1998 et les années suivantes, on navigue à vue. Et c’est assez génial car très vite on va savoir ce qui est arrivé à Kiera et l’intrigue n’est plus de savoir où elle est mais si un jour elle va en sortir. 

Je me suis beaucoup attachée à Miren qui ne lâche jamais rien mais qui garde juste assez de distance pour ne pas être intrusive dans la famille disloquée (elle-même a sa part d’ombre). Le père m’a touchée aussi. Et le flic.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller qui joue avec nos plus grosses angoisses nous les parents, la disparition d'un enfant lors d'une parade! 😱
Je reste très ambivalente (mais ambivalente positive!) face à ce roman.

D'un côté j'ai été prise dans l'engouement de ma lecture, j'avais très envie de savoir ce qui était arrivé à la petite Kiera, on se demande bien évidemment dans un premier temps si les parents sont responsables! Sinon qui? Le corps de l'enfant n'est jamais retrouvé, par ailleurs cinq ans après sa disparition les parents reçoivent une cassette VHS (oui vous avez bien lu! Mais l'histoire débute en 98! Nous vivions alors avec des magnétoscopes et des VHS, et non ça n'est pas si vieux! 🙄), donc on se pose des questions, est-ce bien la petite, qui veut torturer ces parents? Pourquoi?
Bref, tout cette aspect de la lecture m'a énormément plu, l'enquête est haletante, on a envie d'arriver au bout pour savoir.

Mon problème franchement fût la construction du roman, des bonds dans le temps incessants, 98, 2003, 2001, 98, 2005...., j'étais par moment perdue, je devais retourner en arrière pour m'y retrouver et malheureusement je trouve que ça a quelque peu altéré ma lecture.

Je pense cependant que je relirai avec plaisir cet auteur car le contenu du thriller était intéressant, le rythme aussi, fait de chapitres courts, qui explorent beaucoup la psychologie des parents et de la journaliste qui va enquêter sur cette disparition, les traces indélébiles qui vont marquer les différents protagonistes. L'effet néfaste des médias toujours à la recherche de sensationnalisme.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alors qu’elle était accompagnée de ses parents pour admirer la parade de Thanksgiving, la petite Kiera disparaît au beau milieu des rues de New York sans laisser de traces, si ce n’est ses vêtements et...des mèches de ses cheveux. 8 ans plus tard, et alors que l’enquête est au point mort, les parents de Kiera reçoivent une cassette VHS de façon anonyme. Dessus, un enregistrement mettant en scène leur fille. Le mystère demeure et l’enquête connaît enfin un rebondissement. Les policiers en charge du dossier seront accompagnés d’une jeune étudiante en journalisme, passionnée par l’affaire Kiera Templeton, qui ne lâchera jamais le morceau, quitte à se brûler les ailes…

D’abord intriguée par le titre de ce polar, je l’ai été ensuite par sa couverture. Enigmatique.

L’intrigue, quant à elle, est amenée crescendo sur la première partie du roman. Elle m’a prise et conquise. Les multiples temporalité permettent de se questionner, de faire fonctionner nos méninges et d’essayer de comprendre et a fortiori de trouver le coupable. Là où le rythme et l’intérêt perdent toute leur superbe c’est lorsque le dénouement apparaît, brutalement, au milieu du livre. Et là, patatras. Une succession d’invraisemblances voire parfois d’énormités sont venues gâcher ma lecture par un manque cruel de crédibilité et de réalité. Je sais, je vais être la lectrice relou mais pardonnez-moi, il y avait beaucoup trop de couacs qui m’ont profondément dérangée. Moi la flic. Mais aussi moi la lectrice aguerrie de polars.

C’est dommage car la mayonnaise avait plutôt bien pris. L’investigation policière VS l’investigation journalistique était un combat intéressant à suivre, les personnages étaient plutôt bien construits même s’ils manquaient de profondeur et l’intrigue était très prometteuse.

Le moment fut néanmoins très agréable porté par l’écoute de la narratrice qui était excellente. Comme toujours avec Audiolib, la qualité du son est au rendez-vous et le choix des voix est totalement approprié. Mention spéciale aux « effets spéciaux » audio qui donnent du caractère et du réalisme aux dialogues.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un bon roman policier avec du suspens et de nombreux rebondissements.

Tout d’abord, ce que j’ai bien aimé dans cette lecture est le fait que l’on ait plusieurs temporalités, plus ou moins lointaines et le passage du point de vue de Miren à d’autres.

J’ai aimé aussi l’intrigue de base : une petite fille se perd dans la foule et on ne la retrouve jamais. Cela peut paraître un peu classique mais l’histoire personnelle de Miren vient se greffer à l’histoire et la rend encore plus attachante. Pour les autres personnages, ils sont tous différents, ont tous leur manière de réagir à ce qui leur arrive et on peut comprendre chacun de leurs gestes.

J’ai trouvé certains passages un peu longuet parfois mais cela reste une très bonne lecture.

Enfin, pour le côté audio, j’ai bien aimé la voix de la lectrice, elle est douce et agréable, même lors des dialogues.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre audio captivant qui contient toutefois une intrigue lourde que je ne recommanderais pas à tous les lecteurs. Bien que la chronologie me semblait parfois un peu floue, j’ai bien aimé découvrir chacun des personnages à travers la narration de ce roman. On finit par s’attacher à cette journaliste téméraire qui ne reculera devant rien pour élucider un mystère.

Si vous aimez les romans policiers un peu moins conventionnels et que vous avez le coeur solide, ce roman est pour vous! L'intrigue vous tiendra en haleine jusqu’à la fin pour savoir si cette petite fille disparue sera retrouvée et à quel prix.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'intrigue de ce roman m'a bien tenue en haleine avec les sauts passé/présent de cette disparition d’enfant 💔

L'auteur va décrire avec justesse le sentiment de culpabilité des parents face à leur seconde d'inattention précédant le drame.
On va partager avec eux, sur de nombreuses années, l'espoir de retrouver leur petite fille et la souffrance qui en découle.

D'autre part, on suit Miren, étudiante en journalisme, qui va investiguer pour essayer de résoudre cette longue affaire. Elle va se baser sur cette enquête pour débuter sa carrière et ne va jamais cesser son travail de de recherche. Elle-même est plutôt torturée avec un passé complexe et son personnage est vraiment le plus intéressant...

La tension est constante et les événements vont également mettre en évidence les travers des médias, prêts à tout pour du sensationnalisme !!

En bref, pas de grosses surprises et malgré quelques invraisemblances, ce thriller, somme toute classique, fait le job!

L'adaptation en série netflix est vraiment intéressante et peut-être même plus frappante que le livre en lui-même puisque certains éléments ont été amplifiés.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici typiquement le genre de polars que j'aime lire, cela se lit rapidement, il y a une alternance entre passé et présent, des chapitres courts et haletants qui rende le récit très dynamique.

L'écriture est très fluide et j'ai englouti plus de la moitié du récit sans vraiment m'en rendre compte, car nous avons envie d'avoir le fin mot de l'histoire de ce qu'il est arrivé à cet enfant après sa disparition.

En deux petites soirées ce livre était englouti, j'ai vu qu'il existait également une adaptation via Netflix mais connaissant du coup le dénouement je ne le regarderai pas de suite.

Nous suivons les parents de la jeune fille entre le moment de la disparition et dans le futur car cela a tout chamboulé dans leur vie, la perte d'un enfant étant ce qu'il y a de plus douloureux pour un parent, de plus dans un cas de disparition il n'y pas de réponse à celle-ci.

Ici de plus à chaque anniversaire de la disparition une cassette vidéo apparait dans la boite à lettre des parents. Ajoutant de l'espoir à ceux-ci toujours à la recherche de leur enfant.

Les éléments sont habilement distillés tout au long du récit, maintenant l'intérêt du lecteur qui va crescendo.

Une jolie découverte que ce récit qui n'est pas un premier roman mais qui doit être je pense le premier récit traduit en français de l'auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :