Hypericon

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 25 nov. 2022 | Archivage 23 déc. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Hypericon #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé



1998, Teresa, brillante étudiante en archéologie, décroche une bourse et un poste à Berlin pour participer à la préparation d'une grande exposition sur la découverte du tombeau de Toutankhamon. Sa bible de travail, le journal d'Howard Carter.

Elle rencontre Ruben, un jeune Italien rêveur et fantasque, venu s'éclater à Berlin.

Parallèlement aux crises de couple dues aux insomnies chroniques de la jeune femme et à leurs moments intimes d'un amour passionné, leur histoire se révèle entre la Vallée des Rois et la folie berlinoise de la fin du XXe siècle. Qu'adviendra-t-il de leur futur ?

La temporalité chère à Manuele Fior raconte par cette romance deux époques qui se confrontent et s'entremêlent, unies par le motif de l'hypéricon, cette fleur aux mille vertus.



1998, Teresa, brillante étudiante en archéologie, décroche une bourse et un poste à Berlin pour participer à la préparation d'une grande exposition sur la découverte du tombeau de Toutankhamon. Sa...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782205089813
PRIX 23,00 € (EUR)
PAGES 144

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Voici mon retour de lecture sur la bande dessinée Hypericon de Manuele Fior, découverte grâce aux éditions Dargaud, que je remercie.
1998, Odile, brillante étudiante en archéologie, décroche une bourse et un poste à Berlin pour participer à la préparation d'une grande exposition sur la découverte du tombeau de Toutankhamon. Sa bible de travail, le journal d'Howard Carter.
Elle rencontre Ruben, un jeune Italien rêveur et fantasque, venu s'éclater à Berlin.
Parallèlement aux crises de couple dues aux insomnies chroniques de la jeune femme et à leurs moments intimes d'un amour passionné, leur histoire se révèle entre la Vallée des Rois et la folie berlinoise de la fin du XXème siècle.
Qu'adviendra-t-il de leur futur ?
Hypericon est une très belle bande dessinée autant au niveau des textes que des illustrations, qui sont vraiment magnifiques. Quand à la colorisation, elle est parfaite :)
Nous suivons d'un coté le journal d'Howard Carter, et sa découverte du tombeau de Toutankhamon.
Et de l'autre coté, nous suivons en 1998 Odile, brillante étudiante en archéologie. Elle arrive à Berlin pour participer à la préparation d'une grande exposition sur la découverte du tombeau de Toutankhamon. En plus de son travail, nous découvrons sa vie en Allemagne, sa rencontre avec Ruben, un jeune italien fantasque.
J'ai trouvé très intéressant de suivre leur romance, sur fond de la découverte du tombeau de Toutankhamon et de l'expo qui lui est consacré. C'est original, bien trouvé et très intéressant.
J'aime beaucoup l'Egypte,
Les deux époques se confrontent et s'entremêlent, sans pour autant ne m'avoir perdu une seule seconde. Au contraire, j'ai été captivée par ce roman graphique. Et j'ai aimé l'idée que ces deux époques soient unies par le motif de l'hypéricon, une fleur aux mille vertus.
Hypericon est une très belle BD adulte dont j'ai aimé l'ambiance, les deux époques, les personnages.
Une bien jolie surprise qui mérite un énorme cinq étoiles :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai aimé retrouver la douceur du trait de Manuele Fiori, le mélange des temporalités à un siècle d'écart, la découverte de Toutankhamon d'un côté, de l'amour de l'autre, l'exotique et le soleil de l'Egypte, le concret et le froid de l'Allemagne et cette fameuse fleur jaune qui lèvera ses secrets.

Cette BD agréable et douce, sur les attentes, les désirs et l'apprentissage de la vie, qui mêle avec réussite passé et présent, histoire et réalité, distille un sentiment de bien-être bien sympathique.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très jolie histoire d'amour entre une brillante étudiante et un punk qui nous replonge avant les années 2000 quand fumer à l'intérieur ne choquait personne et où les portables avaient la taille d'une petite brique. A l'histoire contemporaine s'ajoutent des extraits du journal d'Howard Carter rédigé en 1922 sur la découverte du tombeau de Toutânkhamon, faisant ainsi vaciller la temporalité linéaire.
Hypericon est un roman graphique qui nous rappelle que la fougue de la jeunesse rend tout possible et c'est une piqûre de rappel qui fait beaucoup de bien.
Merci aux éditions Dargaud pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

100 ans avant la parution de cette bande dessinée, Carter découvrait en Égypte le tombeau de Toutankhamon. Manuele Fior, commence son récit par cette découverte avant de nous transporter dans le Berlin post chute du mur, dans les années 90 où une jeune étudiante en archéologie vient préparer une exposition sur le fils d’Akhenaton. L’auteur ne cessera les aller-retours entre le début et la fin du XXe siècle au fil des nombreuses pages de cet album avec comme conducteur, les fleurs de Millepertuis aux vertus ancestrales.
Si j’ai été moyennement séduit par le scénario, graphiquement cet ouvrage m’a bluffé tant les illustrations sublimées par les couleurs utilisées sont d’une grande beauté.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Teresa, jeune archéologue italienne, est engagée à Berlin pour monter une exposition autour de Toutankhamon. Le lecteur la suit alors dans ses maux et ses amours. Parallèlement, la découverte du tombeau du jeune pharaon est contée.
Je n'ai pas été emballée par le scénario. Par contre, les dessins et les couleurs sont d'une qualité incroyable ! J'ai adoré la précision graphique et les ambiances. Cet ouvrage est visuellement magnifique !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Une tendance naturelle à me sentir proche de tout ce qui est loin »

J’ai beaucoup aimé l’ambiance et les motifs de cette BD qui m’a replongée avec nostalgie et parfois horreur dans les premières années de ce millénaire.
Je trouve que l’atmosphère ambivalente de cette époque, marquée par un lourd passé mais qui en même temps qui voit le futur lui tomber dessus sans s’excuser, est très bien retranscrite.

Attirée par l’Egypte ancienne je n’ai pu qu’apprécier les parallèles faits avec les découvertes d’Howard Carter et les extraits de ses journaux.

J’ai apprécié Teresa et Ruben, leur spontanéité et les contradictions qui les animent et en fond des personnages très réalités.

En bref, une petite pépite de tranche de vie sur fond de fouilles archéologiques en Égypte 💛

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :