LES AMANTS DU MONT-BLANC

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 13 oct. 2022 | Archivage 6 oct. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LESAMANTSDUMONTBLANC #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

QUATRE MORTS. AUCUN MOBILE…

Au pied du Mont-Blanc, à la veille d’un confinement pour cause de pandémie, deux couples qui ne se connaissaient pas sont abattus.

Qui était visé ? Et pourquoi ? Un massacre en forme d’énigme…

Trois ans plus tard, Léa, journaliste spécialiste de cold cases, se rend à Chamonix pour élucider l’affaire.

Mais sa présence dérange. Léa venait démasquer un assassin, aujourd’hui c’est elle qu’on veut faire taire.

Un suspense glaçant inspiré de la mystérieuse tuerie de Chevaline.

QUATRE MORTS. AUCUN MOBILE…

Au pied du Mont-Blanc, à la veille d’un confinement pour cause de pandémie, deux couples qui ne se connaissaient pas sont abattus.

Qui était visé ? Et pourquoi ? Un...


Ils recommandent !

Après La Petite Fille du phare, le quatrième suspense de Christophe Ferré. À vous glacer le sang !

Après La Petite Fille du phare, le quatrième suspense de Christophe Ferré. À vous glacer le sang !


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782809844160
PRIX 21,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Mon résumé : 


Cela va devenir l'un de mes auteurs pour lesquelles je fais rarement l'impasse car c'est tout de meme le 4eme roman de l'auteur que je lis. Apres cela ne veux pas dire que j'ai lu tout ses romans bien entendu, puisqu'il en a ecrit bien plus que 4.
Comme le dis bien la 4eme de couverture le roman s'inspire de la mediatique et mysterieuse tuerie de Chevaline. Si dans les faits reels les enqueteurs ont pietiné pour demeler le vrai du faux, dans le roman aussi on à tendance à pietiner.
Pour ma part quand j'ai decouvert le meurtrier....qu'a la toute fin du roman, je suis tombé de bien haut. On en vient a se dire qu'il n'est pas toujours bon de se fier a des personnes qui semblent bien sous tout rapport car parfois ces memes personnes caches bien des choses. 


Lea, une journaliste specialistes de cold cases, va se rendre a chamonix pour tenter de resoudre le mystere qui entoure la morts de 4 personnes au pied du mont blanc, que la justice n'a pas reussi à resoudre. Elle va vit comprendre que sa presence n'est pas la bienvenue : sa voiture explose mysterieusement, quans elle pose des questions, les gens semblent se refermer. Seul le serveur de l'hotel ou elle a elu residence semble un peu plus cooperatif et enclain a repondre à ses questions.
Au fil de son enquete, lea croit comprendre qu'une guerre etait en cours au seins des laboratoires pharmaceutiques de la region, en vue de trouver un vaccin, alors qu'on faisait face à une pandemie sans precedent.....


Mon avis  : 
Un tres bon roman sous forme d'enquete policiere que j'ai pris plaisir a lire. Christophe Ferré sait garder son lecteur en halein jusqu'au bout. Personnellement, je pensais connaitre le meurtrier et au dernier moment tout s'ecroule lorsque la personne que l'on pensait bien sous tout rapport devoile son jeu et au contraire celui qu'on soupconnait ne cherche qu'a prevenir et sauver la potentielle victime.
Il est sur que je contienurait a suivre les futures sorties de l'auteur.
Vous ai-je convaincu pour lire ce roman ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lu d'une traite ! Mais que c'était bon... On suit l'enquête de Léa de A à Z. L'auteur a cette superbe faculté de nous immerger complètement dans son histoire. Pratiquement chaque chapitres nous bombardent d'indices. On pense avoir deviné qui est le coupable et non, on repart dans une autre direction avec de nouvelles révélations. Une enquête palpitante et magnifiquement ficelée. J'en redemande !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Léa, journaliste spécialisée dans les crimes non résolus, arrive à Chamonix pour enquête sur le meurtre de deux couples, sur un parking, à la veille du confinement. Mais quelqu’un semble bien décidé à ce qu’elle n’arrive pas à trouver l’identité du meurtrier.
Les amants du Mont-Blanc est un polar assez classique. On s’attache assez vite à Léa, jeune femme déterminée à aller au bout de ses investigations. Mais comme elle, on se met à douter, à soupçonner tout le monde. On frissonne quand elle reçoit des menaces et on finit par voir en tout le monde un suspect possible. Parce que plus Léa explore de pistes et plus de brouillard monte dans la vallée. Qui était visé et pourquoi ?
Dans cette histoire mené d’une main de maitre, l’auteur nous mène par le bout du nez et multiplie les fausses pistes, jusqu’à la révélation finale qui nous cueille par surprise.
Une vraie bonne surprise avec ce livre prenant et difficile à lâcher.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour son nouveau roman Christophe Ferré s’inspire – très librement – de la tuerie de Chevaline (en septembre 2012, trois membres d’une même famille et un cycliste sont abattus de plusieurs balles. Malgré plusieurs enquêtes en cours, ce quadruple meurtre demeure non élucidé).

Plus loin dans le roman vous découvrirez que l’auteur ne revisite pas seulement l’affaire de la tuerie de Chevaline, il imagine une sortie de crise sanitaire beaucoup plus optimiste que ne l’est la réalité (en admettant qu’on en soit définitivement sortis). Une liberté scénaristique que l’on lui pardonne bien volontiers, d’autant plus que c’est dans l’intérêt de l’intrigue.

Si le roman peut bel et bien revendiquer le titre de polar, l’enquête que l’on suit n’est pas menée par la police ou la gendarmerie mais par une journaliste indépendante spécialisée dans les affaires criminelles non résolues (les fameux cold cases).

D’emblée je dois avouer n’avoir eu que peu d’empathie pour le personnage de Léa Grange, certes la nana s’investit corps et âme dans son enquête mais parfois je l’ai trouvé agaçante (pour ne pas dire franchement casse-couilles) à force d’insister et de répéter toujours les mêmes questions à ses interlocuteurs. Si encore ça faisait avancer le schmilblick j’aurai pu passer l’éponge, mais même pas !

Au fil de son enquête la journaliste va se lancer sur diverses pistes qui semblent n’aboutir nulle part… sauf une qui pourrait être la clé du mystère. Et compte tenu des conséquences de la découverte cela pourrait aussi expliquer les tentatives d’intimidation dont Léa va être victime. Tant et si bien qu’elle va finir par douter de tout et de tout le monde, ce que l’on peut comprendre ; n’empêche que parfois elle part en vrille en mode totale paranoïa.

Concernant le déroulé de l’intrigue, l’ensemble est plutôt bien ficelé malgré quelques redondances. Au fil des chapitres on a vraiment envie d’en apprendre davantage et de découvrir le fin mot de l’affaire.

Heureusement d’ailleurs que Christophe Ferré garde le contrôle de son intrigue car l’écriture manque un peu de peps (un peu comme un narrateur qui débiterait son histoire d’un ton monocorde). De plus j’ai relevé certains choix de vocabulaire plutôt déconcertants, tel que l’emploie intempestif du verbe s’écrier, à croire que les personnages passent leur temps à gueuler plutôt qu’à parler sereinement.

C’est donc mitigé que je referme ce roman. Malgré quelques faiblesses narratives l’intrigue reste accrocheuse du début à la fin. Une lecture sympathique sans être transcendante, mais pas de quoi me décourager de lire cet auteur (j’ai vu qu’un de ses romans s’inspirait de l’affaire Xavier Dupont de Ligonnés… pourquoi pas ?).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman policier est inspiré de la tuerie de Chevaline, toujours impunie.
À quelques kilomètres de là, et à la veille d’un confinement, quatre personnes sont abattues par un motard sur un parking au pied du Mont-Blanc. L’enquête stérile a juste conclu qu’à première vue, les deux couples assassinés ne se connaissaient pas, et que le crime aurait été motivé par la réticence locale pour le tourisme trop polluant, surtout en pleine crise sanitaire.
Mais trois ans après, Léa Grange, une journaliste d’investigation spécialisée dans les « cold case » arrive de Paris pour découvrir la vérité et en écrire un roman. Accompagnée de son ami photographe, la jeune femme approche les autochtones présents au moment des faits. Faisant table rase du dossier de l’affaire, elle interroge et envisage toutes les possibilités, encore plus stimulée quand elle voit qu’elle dérange. Mais elle va se retrouver spectatrice impuissante de l’assassinat d’une ancienne témoin qui se confiait à elle. Alors, la réticence de la police devant la scène de crime, rendra difficile toute collaboration avec Léa. Entre sa vie personnelle qui bat de l’aile et des intimidations la menaçant, Léa aura-t-elle le courage d’affronter une bataille qui semble perdue ?
Mon avis
Envie de faire une escapade en Haute-Savoie et Chamonix en restant au chaud dans votre canapé  ? Alors, laissez-vous tenter le temps d’un week-end par la lecture du polar de C. Ferré, sorti en octobre 2022. Voici une manière originale et écologique d’approcher le Mont-Blanc. Dans « LES AMANTS DU MONT-BLANC », vous vous familiariserez avec les lieux qui entourent Chamonix.

un roman régional
Après plusieurs romans déjà chroniqués, j’apprécie toujours le style d’écriture de l’écrivain, efficace et sans fioritures. Les espaces où se produisent les crimes, disparitions, et autres déstructurations de la vie semblent s’inscrire dans un calcul géographique, ce qui enrichit la crédibilité de la fiction. De plus, ce choix attise l’intérêt du lecteur en plaçant ses intrigues au cœur d’un cadre régional bien identifié. Ainsi, C. Ferré suggère du réalisme à son récit en mentionnant des lieux emblématiques dudit secteur.

Retrouvez ces lieux emblématiques :
Les aiguilles Rouges /aiguilles Vertes / Grandes Jorasses / Glacier des Bossons / Cervin / lac Blanc / LA Flegère / l’Index / château de Chillon au bord du Léman./val Ferret, /Refuges des Grands-Mulets/ Flumet / Megève…

[collapse]
un polar captivant
Et sans s’enliser dans des scènes de randonnées, l’action permanente abonde en rebondissements. Une chute phénoménale nous offre une élucidation qu’on ne voit pas venir. Encore une fois, la technique de notre écrivain nous tient en haleine en suivant toutes les pistes, qu’on abandonne ensuite, pour y revenir. On slalome avec la journaliste, sur des probabilités qu’elle échafaude, mais on dégringole avec elle quand les preuves démontent son raisonnement. On doute de tout son entourage comme elle, on s’interroge et l’on suppute. Il faudra attendre la fin pour comprendre où le suspense de C. Ferré nous mène.

Le personnage de Léa, notre héroïne, touche le lecteur par son passé familial lourd et un présent compliqué… qui explique aussi sa ténacité. La spontanéité de celle qui sait se lier facilement, et recueillir les confidences est admirable. Les victimes tiennent leur place. À décortiquer de toutes parts leurs derniers jours, ils sont ressuscités par Léa qui leur redonne vie.

Cet excellent roman choral se lit vite… et heureusement, car c’est difficile de le lâcher !

Bonne lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

# Cold-case en hors-piste. # Echeveau d'indices: comment retrouver une aiguille au Mont-Blanc ?
# Altitude Chamonix: Bas les masques.

" Résoudre le mystère d’un cold case, c’est laver l’honneur des morts de mon passé "

- 3 ans auparavant. - Les Alpes. Quadruple meurtre
Deux couples sans liens apparents sont froidement abattus par un motard sur le parking de Châtelard
Le temps passe. Gendarmes, Juge d'instruction, tous se cassent les dents. Le meurtrier court toujours.

- Avril - Pour Léa, journaliste parisienne, ce cold case est un défi de taille. Souhaitant en faire le sujet de son prochain livre, elle se rend sur les lieux, pour enquêter et bien déterminée à trouver la clé de l'énigme.
A Chamonix, la jeune femme se heurte à des montagnes de silence. La région a déjà assez souffert du confinement et des retombées de cette mauvaise publicité. L'arrivée de Léa fait sortir le loup du bois : tentatives d'intimidation, disparition de témoins, espionnage de ses faits et gestes. Les incidents se multiplient, les nombreuses pistes explorées semblent finir les unes après les autres en cul de sac. Courageuse et avec ses propres méthodes (culot, empathie, obstination), la journaliste continue à creuser pour déterrer la vérité .


Christophe Ferré, auteur que j'avais apprécié en 2021 avec Soleils de sang (affaire Dupont de Ligonnès), s'inspire ici de L'Affaire Chevaline, et y introduit un drôle de virus.
L'intrigue est bien tenue, les multiples rebondissements permettent de maintenir l'intérêt tout au long de la lecture, le final avec son revirement inattendu m'a surprise. J'ai beaucoup apprécié la balade offerte dans cette région aimée par l'auteur, "là où les montagnes touchent les étoiles". Les thèmes explorés sous la trame de ce polar assez classique sont très actuels (*)

(*) Ce qui m'a fait dévisser du récit ? est certainement subjectif ici, sans remettre en cause la qualité d'écriture ou de l'intrigue : - masques, confinement, dégâts de la pandémie étaient encore trop proches à mon esprit, (rappel d'événements personnels pénibles) 'que pour goûter pleinement au plaisir des Amants du Mont-Blanc

# Les Amants du Mont-Blanc, 13 octobre @ éditions de l'Archipel que je remercie pour l'ascension # NetGalley

Très haut dans la montagne, au plus près des étoiles

# Cold-case en hors-piste. Entre la France; la Suisse et l'Italie
# Echeveau d'indices: comment retrouver une aiguille au Mont-Blanc ?
# Altitude Chamonix: Bas les masques.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions de L'archipel pour cette lecture. J'ai été captivée par le pitch de ce roman, et par l'inspiration à la base de ce roman. Inspiré par une affaire que j'ai suivie depuis le début, je ne pouvais passer à côté . 

On fait connaissance avec Léa, jeune journaliste qui se rend dans la région de Chamonix pour enquêter sur un cold case bien mystérieux. Le meurtre de 4 personnes, deux couples, qui ne semblaient pas se connaître sur un parking isolé des Alpes. 

Mais très vite, la journaliste menacée et isolée va devoir prendre des décisions radicales : poursuivre ou tout arrêter ? 

J'ai bien aimé le personnage principal de son roman, même si par moments, elle m'a un peu agacée par ses atermoiements...Toutefois sa logique de résolution et son sens de la déduction font mouche. 

L'histoire elle se tient dans l'ensemble. Suspense bien maintenue, plume efficace, tous les ingrédients sont là. Mais j'ai eu un peu de mal à entrer dans la trame scénaristique à cause de certains retournements de situations un peu tirés par les cheveux. Des incohérences qui font perdre de la cohérence. C'est bien dommage car on perçoit le talent et pour un premier roman, on peut envisager la suite avec optimisme.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il y a 3 ans, à l’aube du confinement, un quadruple meurtre a bouleversé la région du Mont Blanc. Léa, jeune journaliste se rend sur les lieux pour résoudre cette énigme.

😕 Mitigée
En trois mots : cold case - montagne - pandémie

.Je lis peu de livres sur des cold cases, cela promettait donc une lecture originale dans un décor sympathique.

« Léa n’avait pas envie de parler de la pandémie, le sujet l’ennuyait, il appartenait au passé. Une période révolue même si elle continuait à peupler la mémoire collective. »

➡️ Malheureusement je suis d’accord avec le personnage principal, le sujet ne me passionne pas, au contraire, ce qui m’a peut-être un peu bloquée au niveau de l’histoire.

« - Je piétine dans mon enquête, cette histoire est ahurissante. »

➡️ L’autre point qui m’a gênée a été les personnages et surtout le principal, Léa. J’apprécie beaucoup suivre des enquêteurs qui ne sont pas policiers donc son statut de journaliste n’y est pour rien.

Il faut dire que Léa est déterminée mais parfois énervante, trop sûre d’elle. Je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, ce qui est embêtant car on suit l’enquête à travers ses yeux… mais cela reste un ressenti tout à fait personnel.

« Elle se disait que quelqu’un, forcément, dans le coin, savait. »

➡️ Le décor est original et immersif, on se croit vraiment au cœur des montagnes. Les paysages m’ont semblés très bien décrits et cette ambiance apporte un peu de suspense avec ce côté huis-clos.

« Ce quadruple meurtre s’explique-t-il par une chose à laquelle personne n’a jamais pensé ? »

➡️ La résolution reste surprenante mais les thèmes abordés ne sont simplement pas à mon goût même si c’est assez original pour le coup.

Ce n’est pas un mauvais livre, loin de là, il n’est tout simplement pas fait pour moi. D’autres lecteurs passeront sans doute un bon moment au cœur du Mont Blanc.

Merci aux éditions de l’Archipel et à Mylène pour ce titre via NetGalley.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Chamonix - Sur un parking au pied du Mont-Blanc, deux couples qui ne se connaissent pas sont abattus par un mystérieux motard.
Trois ans plus tard, Léa Grange, journaliste se rend sur place avec la ferme intention de résoudre ce cold case.

Le pitch est très intéressant de par les lieux et du fait que Christophe Ferré s'inspire librement de la tuerie de Chevaline citée plusieurs fois.
Malheureusement, la mayonnaise n'a pas pris à cause de plusieurs choses. Tout d'abord, j'ai trouvé le titre inapproprié, vous me direz c'est un détail.
Ce qui est plus gênant, même si l'intrigue est attrayante est que l'enquête tourne en rond avec pléthore de répétitions qui ne font pas avancer le schmilblick.
De plus, Léa, l' héroïne, n'attire pas la sympathie et serait même agaçante à poser sans cesse les mêmes questions, à se demander pourquoi le tueur ne la liquide pas aussi.
Enfin, le dénouement ne manquait pas d'intérêt mais l'auteur, en quelques phrases a, selon moi, tout bousillé.
Je vous avoue ne pas aimer du tout écrire ce genre de chronique qui n'engage que moi. A vous maintenant de vous forger une opinion.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Léa journaliste et son meilleur ami Alex, vont enquêter dans la région du Mont-Blanc sur un quatruple meurtre. A peine quelques heures avant le confinement dû à l'épidémie de Covid, un motard à exécuter 2 couple de touriste sur un parking près de la montagne. Léa, journaliste d'investigation, décide d'élucider cette affaire.
Je n'ai pas tout accroché à la plume de Christophe Ferré. Le résumé m'avait beaucoup attiré pourtant.
Il y a des dialogues presque tout le temps, très peu de descriptions, on sent peu l'ambiance montagnarde.
J'ai trouvé que les personnages secondaires ont tous la même façon de parler, presque la même répartie. Le personnage de Léa m'a laissée indifférente voir agacée. Elle est auto-centrée, a des réactions que je ne trouve pas crédible, elle est naïve et pourtant elle va résoudre une affaire où la police et plusieurs enquêteurs ont échoués...son histoire d'amour avec Ugo n'a aucun intérêt. J'ai ressenti aucune émotion, j'ai beaucoup levé les yeux au ciel.
Quant à l'enquête en elle-même, j'ai, de fait, pas accroché.
Bref, je vais pas aller plus loin mais pour moi c'est un flop.
Je remercie Netgalley France et les éditions de l'Archipel pour m'avoir permis de le lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un grand merci aux éditions L 'Archipel et à Christophe Ferré pour ce service presse.

J'apprécie beaucoup les romans de cet immense auteur, qui de plus est vraiment fort sympathique.

Il écrit très bien, avec des détails qui m'ont fait visiter chamonix et ses alentours comme si j'y étais, mais pas que, au côté de Léa, j'ai interrogé les suspects, les gens du coin,

et je peux vous dire que mes neurones carburaient à plein régime !

Un suspense insoutenable que l'on découvre au fil des pages...

Un roman inspiré de la tuerie de la chevaline...

Au pied du Mont-Blanc, à la veille d'un confinement pour cause de pandémie, deux couples qui ne se connaissaient pas sont abattus. Qui était visé ? Et pourquoi ? Un

massacre en forme d'énigme... Trois ans plus tard, Léa, journaliste spécialiste de cold cases, se rend à Chamonix pour élucider l'affaire. Mais sa présence dérange. Léa

venait démasquer un assassin, aujourd'hui c'est elle qu'on veut faire taire. Un suspense glaçant inspiré de la mystérieuse tuerie de Chevaline.

Tout le monde est soupçonné,

Léa parviendra t'elle à ses fins ?

Une œuvre que je vous invite à lire, vous ne serez pas déçus.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :