Les Ailes collées

Lu par Bernard Gabay
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 20 juil. 2022 | Archivage 18 sept. 2022
Audiolib, Littérature

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LesAilescollées #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Suis-je passé à côté de ma vie ? C’est la question qui frappe Paul lorsque, le jour de son mariage, il retrouve Joseph, un ami perdu de vue depuis vingt ans. Et c’est l’été 1983 qui ressurgit soudain. Celui des débuts flamboyants et des premiers renoncements. Avant que la violence des autres fonde sur lui et bouleverse à jamais son existence et celle des siens.

Roman incandescent sur la complexité et la force des liens filiaux et amoureux, Les Ailes collées explore, avec une sensibilité rare, ce qui aurait pu être et ce qui pourrait renaître.

Prix Maison de la Presse 2022

Suis-je passé à côté de ma vie ? C’est la question qui frappe Paul lorsque, le jour de son mariage, il retrouve Joseph, un ami perdu de vue depuis vingt ans. Et c’est l’été 1983 qui ressurgit...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035411930
PRIX 21,45 € (EUR)
DURÉE 7 Heures, 7 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Je viens de terminer l'écoute du roman de Sophie De Baere et c'est une petite claque.

Il y avait longtemps que je n'avais pas pleuré à la fin d'un roman, mais ici, comment y échapper ?
C'est un récit bouleversant, dramatique, mais d'une justesse incroyable.
L'autrice a un talent fou, je ne m'en remets pas.

Je viens de le terminer et il fallait que j'en parle immédiatement, ça ne pouvait pas attendre, mon besoin de vous dire comme j'ai aimé ce roman, comme j'ai aimé les personnages, comme j'ai aimé la vraisemblance ! C'est un récit plein d'émotions, parfois cruel, d'une poésie sublime. C'est dur, c'est éprouvant, émouvant, c'est beau.

Merci à l'autrice de m'avoir fait vivre ce bouleversement ❤❤❤

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman émouvant et bouleversant qui met en avant une problématique d'actualité. J'ai adoré. J'ai été touchée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Paul est un garçon effacé, laissé de côté par ses camarades, qui bègue et qui a peur des autres. Il vient d’une famille bourgeoise avec une mère alcoolique et un père dentiste qui la trompe.
Sa vie changera totalement à la rencontre de Joseph, un garçon ouvert et solaire qui lui donnera la joie de vivre et de se découvrir.
On parle d’harcèlement, des problèmes familiaux, d’homosexualité…il y a beaucoup de violence, d’angoisse, de tristesse.
Le narrateur fait ressentir cette lourdeur dans son ton de lecture…un livre pas facile, dur…
Même si les critiques sont très bonnes, je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire, trop d’excès de noirceur, trop de lenteur surtout dans la première partie.
Je remercie NetGalley et Audiolib pour cette nouvelle expérience audio, un de format de lecture que je préfère !!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il existe dans la vie des gauchers contrariés, des gens qui naturellement auraient voulu écrire de la main gauche et que l'on a forcé à écrire de la main droite. Paul , le héros de ce roman, n'est pas gaucher contrarié, mais à l'image de ceux-ci, on l'a contraint à vivre sa vie d'une façon opposée à celle qu'il aurait pu vouloir menée.
Le jour de leur mariage, Anna, la femme de Paul, lui fait une surprise. Elle a invité ses amis de jeunesse, qu'il n'a pas revu depuis longtemps. Parmi eux, il y a Joseph. A sa vue, Paul va se replonger dans ses souvenirs, vingt en arrière. Joseph et lui se sont connus adolescents et la connexion entre eux s'est faite immédiatement. Il est complexe de mettre un mot sur leur relation. De toute façon l'époque, les années 80, et leur entourage, ne laisseront pas le choix. Tous autour se placent en tuteur pour remettre dans le droit chemin ce qui doit l'être. Peu importe Paul au final et les séquelles qu'il pourrait en rester.
J'ai trouvé ce livre très beau. Les personnages, Paul, Joseph, Anna, mais aussi les parents et la soeur de Paul, sont très touchants. Leur fragilité, notamment dûe à cette amitié, se ressent réellemnt. J'ai beaucoup beaucoup aimé cette lecture.
J'ai écouté la version audio de ce livre est le narrateur est très agréable. Sa voix est grave, à l'image de l'histoire, mais en même temps très apaisante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman, je l'ai écouté. C'est ma première rencontre avec cet auteur. La voix de Bernard Gabay m'a touchée. Il a transmis les sentiments des personnages et les nuances de la narration sans excès.
Le jour de son mariage, Paul a eu une surprise concoctée par sa femme. Cette surprise , elle ne le sait pas, est un cadeau empoisonné. Elle a choisi de rassembler les amis de Paul perdus de vue depuis longtemps, collègues, amis, voisins et collégiens, parmi ceux-ci se trouve Joseph. Les souvenirs affluent . L'été 1983 refait surface...
Paul fut un enfant mal aimé, non désiré, un père trop souvent absent. Sa mère fuit la réalité et se réfugie dans l'alcool pour oublier son mari absent ou parti conquérir d'autres femmes. Paul et sa sœur, Cécile sont délaissés. La vie de famille n'existe pas. Paul souffre, il est bègue A l'école il est la risée des autres enfants.
Et un jour sur la plage, il y a la rencontre avec Joseph. Joseph semble libre et heureux . Et pourtant sa mère mène une vie de bohème, fume de la drogue. Et un père qu'il voit peu, absent . Paul va découvrir la vie avec lui, une vie est lumineuse. Joseph lui apprend la joie de vivre, le bonheur tout simplement. L'amitié se tisse entre les deux garçons . Grâce à lui, Paul ne fut plus le bègue que l'on chahute. Il fut apprécié.
"Et un jour sur la plage, il y a la rencontre avec Joseph. Joseph semble libre et heureux . Et pourtant sa mère mène une vie de bohème, fume de la drogue. Et un père qu'il voit peu, absent . Paul va découvrir la vie avec lui, une vie est lumineuse. Joseph lui apprend la joie de vivre, le bonheur tout simplement. L'amitié se tisse entre les deux garçons . Grâce à lui, Paul ne fut plus le bègue que l'on chahute. Il fut apprécié."
Mais un jour, se croyant seuls, un baiser fut échangé lors d'une soirée d' anniversaire, et là les deux adolescents furent surpris par d'autres adolescents. L'enfer commence. Joseph disparaît et Paul subira les insultes, les harcèlements. Il fut mis à l'écart dans l'indifférence générale.
Les chapitres sont courts, bien rythmés. J'ai pris du plaisir à écouter ce récit.
Sophie de Baere a su décrire les émois amoureux, elle a mis l'accent sur la recherche d'identité chez les adolescents. L'auteur dénonce, à travers le personnage de Paul, le harcèlement scolaire et l'homophobie.
Merci à NetGalley et aux Editions Audible de m'avoir permis d'écouter ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai lu ce roman, il y a quelques mois et ce fut un énorme coup de cœur. :heart::heart::heart:

Si bien que j'ai décidé de l'écouter en livre audio pour retrouver les deux magnifiques personnages principaux, Paul et Joseph.

Quel beau roman ! Il y a tant d'émotions qui se dégagent de cette histoire que cela soit en le lisant ou soit en l'écoutant.

C'est magnifique, bouleversant, passionnant et addictif…

Les thématiques abordées sont très fortes et absolument bien traitées comme le harcèlement scolaire, l'homosexualité, les familles dysfonctionnelles, l'adolescence, la maladie, l'amour.

Une fois que l'on commence à lire cet ouvrage, impossible de s'arrêter.

Une histoire qui me restera très longtemps en mémoire.

Un ouvrage qui bouscule, émeut et véhicule un très beau message.

Un roman absolument poignant et d'une grande humanité.

Les ailes collées est une ode à la vie.

Splendide !

Cela faisait longtemps que je n'avais pas été autant emballée par un texte aussi fort.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré !

Ne passez pas à coté de cette petite pépite littéraire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les ailes collées c'est l'histoire de Paul, qui a l'occasion de son mariage va retrouver son ami Joseph. C'est alors l'année de ses 15 ans qui ressurgit, l'adolescent gauche, solitaire et bègue, jusqu'à sa rencontre avec Joseph. Il découvre l'amitié, la popularité, jusqu'à l'événement qui va tout faire basculer dans la violence et la honte.
J'ai été extrêmement touchée par cette histoire, et la poésie du texte, malgré sa violence, est ce que j'en retiens, avec beaucoup d'émotion.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

2003, Paul se marie. Il a tout pour être heureux. Mais un invité surprise du nom de Joseph va le replonger 20 ans en arrière et lui rappeler ce qui s’est passé à ce moment-là…

Intrigue 💙💙💙💙
Personnages 💙💙💙💙
Emotion 💙💙💙💙
Ecriture 💙💙💙💙
Audio 💙💙💙💙

-> Difficile mais réaliste

Amour, homosexualité, famille, différence, harcèlement. Les ailes collées c’est tout ça mais pas seulement.

Certains passages sont bouleversants, des scènes sont difficiles. Le thème du harcèlement est selon moi abordé de façon juste, notamment les différentes réactions à ce genre de situation.
On s’aperçoit que malgré les années le problème n’est pas réglé. Il ne l’était pas à l’époque de Paul et ne l’est toujours pas aujourd’hui…

L’entourage a une importance primordiale et dans ce livre si on peut parfois le trouver un peu caricatural ici, malheureusement c’est parfois simplement la vérité...

Malgré toutes les horreurs subies, j’y ai trouvé une pointe d’espoir. Je n’ai pas non plus trouvé que c’était « trop » comme je le ressens dans certains livres où l’accumulation de drames peut me sortir de ma lecture.

L’intrigue m’a en revanche semblé un peu longue à se mettre en place, les personnages gravitant autour de Paul m’ont au début semblé lointains. Une fois dans l’action principale j’ai été embarquée et j’ai mieux compris chacun des personnages. Certains se révèlent un peu tard, dommage.

-> Un peu de poésie dans toute cette souffrance

L’écriture est particulièrement poétique et sensible, totalement adaptée au genre du roman. Elle reste pourtant simple et accessible.
La version audio du roman met en avant cette plume délicate, le lecteur également par sa voix calme et posée.

Il est difficile de résumer et chroniquer ce livre, il vaut mieux se lancer sans trop en lire dessus ce qui a été mon cas.

Une lecture différente de mes genres de prédilection mais que j’ai apprécié découvrir. Elle n’a pas été le coup de coeur que bien des lecteurs ont eu mais simplement une belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'ouvrage:
Mai 2003. Paul et Anna se marient. À cette occasion, la jeune femme a voulu faire une surprise à son époux. Elle a retrouvé ses amis d'enfance et d'adolescence, et les a invités. Parmi eux, Joseph. Paul et Joseph ne se sont pas vus depuis vingt ans...

Critique:
Ce roman se déroule en 1983-1984 (il y a un retour en arrière après le prologue) puis en 2003-2004, mais les événements et les sentiments qu'il relate sont intemporels. Par exemple, l'autrice décrit avec justesse la façon dont le personnage principal est harcelé par ses camarades de classe. Malheureusement, elle n'exagère pas. Il est impossible de penser: «Ouf, ce n'est qu'un roman!» On sait bien que ce qui est raconté ici arrive. Sophie De Baere montre également les aspects néfastes de l'effet de groupe. Certains n'auraient pas harcelé Paul si le chef de la bande et ses proches acolytes ne s'en étaient donné à coeur joie.
La romancière expose également la réaction du personnel scolaire. Les professeurs disent ne rien avoir vu. C'est également ce qui arrive souvent. On est prompt à penser qu'il est facile de ne rien voir quand on ne le veut pas. J'espère que le fait de fermer les yeux exprès n'est pas si courant que cela, que si les enseignants ne voient pas, c'est que les harceleurs se sont réellement montrés rusés. Dans «Les ailes collées», on peut quand même reprocher aux adultes de n'avoir pas été vigilants après que le harcèlement a été dénoncé par la victime.

Sophie De Baere nous raconte également l'état de la famille dans laquelle le cataclysme a lieu. Le plus gros souci est l'absence de communication. Le père de Paul ne lui a dit que la partie immergée de l'iceberg, ce qui a causé davantage de mal. Lorsque Cécile va au fond des choses, et explique à son frère ce qu'il y a à savoir, son seul tort (à mon avis) est d'en vouloir à ce dernier. Comment Paul aurait-il pu imaginer qu'il fallait creuser? Les événements de 1983-1984 sont racontés de son point de vue, et à sa place, j'aurais réagi de la même façon, et aurais pensé la même chose de mon père. Ce n'est pas vingt ans après que Cécile aurait dû parler. Si elle a compris ce que ressentait Charles, c'est parce qu'elle a été témoin de davantage de choses que Paul.

Outre une exposition sans complaisance des ravages de l'intolérance, l'écrivain nous montre un amour hors du commun entre deux personnes. J'aurais beaucoup de choses à en dire, mais je dévoilerais trop d'éléments... Je peux seulement dire que cet amour touchera forcément le lecteur.

Service presse des éditions Audiolib.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Bernard Gabay.

Bernard Gabay fait partie des comédiens dont j'apprécie beaucoup le jeu. Ici, il n'a pas déçu mes attentes. Je sais qu'un mauvais comédien aurait fait beaucoup de dégâts, notamment en tombant dans le larmoiement. Bernard Gabay a joué les sentiments des personnages et les nuances de la narration sans excès.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lors de son mariage, Paul retrouve une vieille connaissance : Joseph.

Paul et sa sœur Cécile ont eu une enfance chaotique, un père absent et volage, une mère alcoolique et triste. Tous deux figés dans un amour destructeur.

Mais vaut-il mieux vivre un amour dévastateur ou bien un amour de confort ?

Dans ce cadre de vie plutôt morose, Joseph est le rayon de soleil dans la vie de Paul. Avec lui, il peut enfin être lui, il peut déployer ses ailes.
Revoir son ami, renvoi Paul vers une période sombre de sa vie, une période qu'il a tout fait pour garder secrète dans sa nouvelle vie.

On parle d'une époque où les apparences sont primordiales et où la différence est une tare, on doit se fondre dans la masse et ne pas faire de vague. Paul va en faire des vagues et ses parents vont tout faire pour le remettre dans le droit chemin, pour renier ce qu'il est et le faire devenir celui qu'ils veulent qu'il soit. Il se devait de coller ses ailes.

On entre avec effroi dans le passé de Paul pour remonter doucement jusqu'au jour de son mariage.

La plume incisive de Sophie De Baere fait froid dans le dos, les thématiques abordés sont dérangeantes ! La société peinte est aberrante et pourtant, elle a bien existé !

C'est avec beaucoup d'émotions que je lis la dernière ligne de ce récit.

J’ai apprécié la version audio mais pas autant que la lecture en version papier. La voix du narrateur ne m’a pas totalement séduite mais il sait retranscrire les émotions comme il se doit.

Cette histoire est pour moi un gros coup de cœur et rédiger cette chronique sans trop en dévoiler est très difficile alors je vous invite à lire ce livre pour comprendre ce que mon cœur ne peut pas retranscrire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un destin brisé, une narration où les récits se superposent, une auteure hors paire qui explore avec finesse et justesse les liens familiaux et amoureux, laissez-vous emporter par l’histoire de Paul, enfant mal aimé et solitaire qui retrouve le jour de son mariage son ami d’enfance Joseph. Comment surmonter une adolescence traumatique et parvenir à la résilience? Comment trouver son chemin de vie et se reconstruire? C’est magnifique, l'écoute permet une immersion extraordinaire. Merci à l'éditeur et à NetGalley.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sorti en début d’année en format papier, ce livre avait suscité un grand nombre de chroniques élogieuses. Pour ma part, j’étais passé à côté mais j’ai pu me rattraper avec la version audio.

Lorsqu’il revoit Joseph, Paul se souvient des évènements qui ont bouleversé son destin. Dès lors, ses secrets refont surface et amènent avec eux les remords et les regrets.

Même si la complexité de la famille et l’enfance sont au cœur de l’histoire, ce texte est surtout une ode à la différence. Il est aussi un constat de la difficulté à se faire accepter tel que l’on est. La société a des normes autoproclamées et si un individu ne rentre pas dans les clous, il est de suite mis de côté. Pour ne pas dérangé ce mode de pensée, la plupart des gens préfèrent souvent taire leur véritable nature qu’affronter la vindicte populaire. La tranquillité vaut parfois mieux que la liberté.

« Les ailes collées » est une boule d’émotion qui vous écrase l’estomac. Sans jamais tomber dans le pathos, l’autrice arrive avec brio à créer une empathie envers son héros. Tout son parcours chaotique devient le nôtre. L’injustice du monde nous agresse alors jusque dans nos tripes. Certaines scènes sont si douloureuses que j’en ai serré les poings, impuissant !

Pour ce qui est de l’écoute, la voix de Bernard Gabay accompagne avec délicatesse la brillante écriture pleine d’humanité.

Avec sa fragilité exacerbée, cette histoire va titiller votre sensibilité et vous émouvoir aux larmes. Sophie De Baere nous offre un roman intense sur la complexité de l’amour sous toutes ses formes. Ma première lecture de cette écrivaine ne sera pas donc la dernière tant elle m’a chamboulé. Je vous exhorte à genoux à lire ce coup de cœur d’une puissance émotionnelle folle, qui vous marquera au fer rouge !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est difficile de critiquer un livre, mais je trouve beaucoup plus difficile de continuer a lire... Je n'ai pas supporté le choix déroutant de l'auteure, a mon avis aller et venir entre deux époques a un objectif précis, pour moi ce qui fait avoir l'impression de partir dans tous les sens. Les personnages sont brisés mais en même temps ne sont pas assez consistants pour retenir mon attention. Je préfère lire quelque chose d'autre plus enrichissant. J'ai abandonné à la moitié. Je remercie net gallery de m'avoir offert cet audio livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le jour de son mariage avec Anna, Paul a la surprise de retrouver Joseph parmi les invités. Il pensait ne jamais le revoir.
Sa présence le replonge 20 ans auparavant. Âgé de 15 ans, Paul n'a pas d'ami car il est bègue et sa vie familiale est compliquée. Avec un père souvent absent et une mère dépressive et alcoolique, il se doit d'être fort pour sa petite sœur.
C'est à ce moment-là qu'il rencontre Joseph. Grâce à l'amitié de Joseph, un garçon lumineux et plein de vie, Paul va gagner en confiance en lui, se faire d'autres amis, rencontrer des filles ...
Jusqu'au jour où tout va basculer ...
Un roman fort qui nous parle d'amitié, d'amour, d'homosexualité, de harcèlement, de violence ...
A mettre entre toutes les mains !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Paul vient de se marier avec Anne. Lors de la fête, son épouse lui a réservé une surprise : elle a invité des anciens compagnons d'école de Paul, persuadée de lui faire plaisir. Mais celui-ci fait alors un bond en arrière dans le temps, lui qui a tout fait pour l'oublier. Retour à l'été 1983, l'été où sa vie à basculer.
C'est une lecture audio agréable.
Bernard Gabay a une voix douce, il a su rendre la mélancolie qui se dégage du texte.
La plume de Sophie de Baere est très belle, fluide et agréable. Elle transmet parfaitement les émotions des personnages. C'est un livre qui parle de sujets graves mais avec délicatesse et justesse. Des thèmes tels que l'homophobie, la négligence parentale, le harcèlement scolaire et la dépression.
Paul m'a inspiré beaucoup d'empathie. Il a eut une enfance très triste, délaissé par un père absent et coureur de jupons, et une mère dépressive et alcoolique. Bègue, il est la cible de l'indifférence voir du harcèlement des camarades dès la primaire. Il est terriblement seul jusqu'à ce que Joseph rentre dans sa vie. L'été marquera définitivement un tournant dans sa vie. Une descente aux enfers, qui aura des conséquences sur Paul, Joseph mais aussi leurs entourages pendant toute leur vie.
J'ai aimé que l'autrice donne la parole aux parents, qui bien qu'ils aient des failles, des torts et fait beaucoup d'erreurs, font malgré tout de leur mieux.
La plume de Sophie de Baere est une plume que je retiens et je la relirai avec plaisir.
Je remercie Netgalley France et les éditions Audiolib pour cette écoute.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les ailes collées de @sophie_de_baere Publiez aux @editionsjclattes.

Élu livre de la maison de la presse 2022.

Lecture audio, reçu de @netgalleyfrance, narration Bernard Gabay.

Résumé
« Sa poésie à Paul, c’était Joseph. Et Joseph n’était plus là. »

Suis-je passé à côté de ma vie ? C’est la question qui éclabousse Paul lorsque, le jour de son mariage, il retrouve Joseph, un ami perdu de vue depuis vingt ans.
Et c’est l’été 1983 qui ressurgit soudain. Celui des débuts flamboyants et des premiers renoncements. Avant que la violence des autres fonde sur lui et bouleverse à jamais son existence et celle des siens.

Mon avis

J’avais déjà lu « les corps conjugaux » de Sophie et j’avais eu un énorme coup de cœur. Sophie traite de sujets difficiles avec sa plume poétique et musicale.
Son style a su encore une fois me toucher. Une vie relatée avec beaucoup de talent, de symphonie, parfois douce, parfois dure mais toujours juste. Une lecture tendre et brûlante à la fois qui ne laisse pas indifférent. Loin de mon style de lecture habituelle, Sophie arrive toujours à me chambouler.
Un merveilleux moment de lecture.

#bookstagram #passionlecture #lectureaudio #roman #litteratureblanche #autricefrançaise #picoftheday

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans cette petite ville côtière, quelque part à l’Ouest, la famille Daumas cache son jeu. Certes la villa est belle, les signes extérieurs de réussite ne manquent pas, mais les deux enfants vivent un enfer. La mésentente des parents, l’absence du père, et l’alcoolisme de la mère font de Paul l’homme de la maison, celui qui compense les insuffisances des parents.

Paul vit un autre drame : la douleur de lire la déception dans les yeux de son père d’avoir engendré ce garçon chétif et bègue.

Il faudra une rencontre d’où naîtra une profonde amitié pour que Paul s’affirme et trouve une raison de vivre. Joseph modifiera sa vision du monde et lui ouvrira les yeux sur ses propres aspirations. Jusqu’au drame…

L’intrigue est adroite, et le cheminement qui conduit à la scène inaugurale annoncée dans le premier chapitre est suffisamment complexe pour ne pas se laisser deviner rapidement.

On s’attache aux deux personnages, dont la richesse et la singularité les exposent bien sûr aux risques de la bêtise ordinaire.

Les secrets qui hantent et pourrissent les fondations des familles sont ici au coeur de l’histoire, réaffirmant s’il en était besoin la nécessité de ne pas les laisser s’enkyster et ruiner ainsi des destins qui se fondent sur des mensonges.

Beaucoup de sensibilité dans l’écriture, qui ne juge jamais mais analyse avec délicatesse les sujets de la marginalisation, de l’homosexualité et du harcèlement.

Livre lu en version imprimée il y a plusieurs mois, puis écouté sur la version audio proposée sur le site. Outre le fait que le format audio ne me convient pas vraiment, je n'ai pas apprécié la tonalité donnée au récit et j'au-i été perturbée par la lecture réalisée par un acteur et non une actrice.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les ailes collées de Sophie de Baere
Lu par Bernard Gabay
Durée 7h07
Une belle histoire embellie par le lecteur dont j’ai adoré la voix, le rythme et le ton.
Paul se marie avec Ana. Elle a préparé une surprise pour Paul au cours de la cérémonie, des invités surprises. Seulement voilà, il y a un ami d’enfance, Joseph, qui fait remonter des souvenirs.
Ceux d’un premier amour dans les années 1980 auquel il a fallu renoncer pour se protéger, protéger les siens.
Un amour qu’il découvre avec Joseph, qui lui vaut des brimades, des agressions par des élèves de l’école. Mais, les agresseurs ne sont pas inquiétés, il vaut mieux se taire, ne pas ébruiter non plus l’homosexualité. Une adolescence pas facile pour Paul qui est bègue, dont la mère est alcoolique et le père, indifférent, volage.
Paul est un personnage très touchant. L’histoire est révoltante et le style plein de sensibilité.
Pour moi, le tout a été sublimé par le lecteur dont le ton retranscrit parfaitement l’intensité des sentiments.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avais lu et apprécié le premier roman de Sophie de Baere, La Dérobée, découvert pour la rentrée littéraire 2018 quand je participais aux 68 premières fois.
Naturellement, je ne pouvais que m’intéresser à son troisième livre, Les Ailes Collées.

Je retrouve avec plaisir un titre tout en métaphore comme je les aime. Eh oui, il va être question d’envol manqué, de liberté bridée, de contention morale et sociale, de non-dits familiaux…
Ce roman évoque beaucoup de problématiques entremêlées : le harcèlement scolaire, l’homosexualité refoulée, les conventions sociales, la norme, le rôle des institutions, les relations de couples, l’éducation des enfants, le regard des autres, les liens familiaux, la différence… Les sphères intimes et sociales se mélangent, se heurtent.
Il y a celui dont on a collé les ailes sans lui donner la moindre possibilité de choix, celle qui se les est laissé coller sans se rebeller, celles et ceux qui ont vu, qui ont su, mais ce n’étaient pas leurs ailes…

Sur le plan narratif, j’ai approuvé le retour en arrière depuis le mariage du héros, Paul. Ainsi, les lecteurs savent d’emblée que son histoire avec Joseph a été freinée dans son envol. Ils comprennent aussi que, depuis les années 1980, l’autrice nous ramènera au présent et à l’avenir, que peut-être ce qui n’a pas pu être pourrait renaître.
Encore une fois, je salue le travail sur les personnages, sur la durée de l’intrigue, sur leur évolution. Sophie de Baere retrace des situations de harcèlement scolaire avec un profond réalisme : oui, les adolescents sont capables du pire… C’est l’effet de bande ou « l’effet de masse » pour reprendre le titre d’une chanson de la jeune Maëlle. L’autrice nous parle aussi d’amour avec finesse, brutalité, mettant à jour les faux-semblants, les erreurs, les maladresses, les violences…

Les Ailes collées n’est pas un livre facile à lire ; je le déconseillerais aux personnes déprimées tant la montée en puissance de l’adversité est exemplaire.
J’avais choisi la version audio, lue par Bernard Gabay, et cette audio-lecture m’a pesé sur la durée ; je la reprenais toujours avec appréhension me demandant quand redescendrait l’effet crescendo. Pourtant Bernard Gabay prête admirablement sa voix à ce texte complexe et cruel, au déroulé de ces vies qui pourraient bien être les nôtres.

Ce livre est vraiment réussi mais il laisse un goût amer.
Je vais attendre un peu avant de me procurer Les Corps conjugaux qui figure aussi dans mes intentions de lecture.


#Lesailescollées #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai sollicité ce lire, car j'ai lu de très bon avis sur ce titre sur les réseaux. Et je remercie Audiolib et Netgallley pour m'avoir permis de très couvrir ce très beau texte.
J'ai particulièrement apprécier la voix du narrateur qui collé parfaitement au texte. Et quel texte, un texte très beau, remplit d'émotion et de message fort. J'ai eu plus d'une fois les larmes aux yeux en suivant la vie de Paul.
Les années 1983 et 84 ont été très dur pour lui. Les faits qui sont décrits dans le livres sont fort et j'ai été outrée par le comportement de certains personnages, mais l'autrice nous décrit les événements avec beaucoup de réalisme.
Je me suis attaché à Paul et parfois je me suis même retrouver dans ce personnage, qui à du mal à ce faire des amis quand il est petit et qui en grandissant devient le souffre douleur de tout un collège. Et pour finir il est enseignant spécialisé dans un dispositif qui accueil des enfants à besoin particulier. On a tellement de point commun que c'est troublant.
Je vous recommande ce texte à 100%.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

ENORME COUP DE COEUR

Apres le superbe roman "les corps conjugaux" qui m’avait absolument bluffée, je termine les ailes collées avec le sentiment particulier d’être vidée, on passe par tellement de sentiments à l’écoute de ce roman, c’est assez impressionnant.

A l’occasion de son mariage, et alors que son ami Joseph refait apparition après 20 ans d’absence, Paul voit ses souvenirs ressurgir et se remémore son adolescence.
Qu’aurait été sa vie s’il n’avait pas subit les brimades de Richard et de ses amis à l’adolescence? Qu’aurait été sa vie s’il n’avait pas grandi prématurément entre un père qui fuit une vie qu’il a le sentiment de subir et pense plus à ses conquêtes qu’à son épouse et une mère qui fuit la réalité dans l’alcool?
Qu’aurait été sa vie si l’on n’accordait pas autant d’importance aux apparences?
Je ne dévoilerai rien de cette sublime histoire, tellement bien écrite et si touchante.
Il est toutefois question d’amour, d’identité, d’acceptation de soi, de l’autre, et enfin des non-dits qui peuvent modifier à jamais les relations.
L’écriture est brute et vraie, et c’est beau tout simplement.
L’audio a été un support parfait avec la lecture de Bernard Gabay

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Y a t-il une meilleure occasion qu'un mariage pour reprendre contact avec de vieux amis que l'on a perdu de vue ?
En pensant faire une belle surprise à son futur époux, Ana décide d'inviter après leur cérémonie de mariage des amis d'enfance de ce dernier. Parmi eux se trouve Joseph devenu charpentier qu'il n'a pas vu depuis l'adolescence. Cette rencontre va être le déclencheur d'une introspection qui risquerait bien d'ouvrir une boîte de Pandore oubliée depuis de nombreuses années... Est-ce que que les ailes de Paul pourront se redéployer facilement?
Lauréat du Prix de la Maison de la Presse, "les Ailes collées" est un roman bouleversant où les souvenirs oubliés se révèlent aussi violents que douloureux. On y découvre des thèmes forts et marquants qui rappellera sûrement des souvenirs à un bon nombre de ses lecteurs...
J'ai beaucoup aimé découvrir cet ouvrage sous la forme d'un livre audio car Bernard Gabay a réussi à me faire ressentir les émotions de notre jeune Paul devenu depuis adulte. Malgré sa dureté, la plume de Sophie de Baerre est passionnante mais je pense qu'il faut quand même découvrir cette œuvre dans de bonnes dispositions car elle est puissante et assez marquante émotionnellement.
Je tiens à remercier Audiolib, Sophie de Baere et Netgalley France pour cette découverte dont je me souviendrai un sacré moment et qui traite de sujets qui sont généralement laissés de côté...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé la plume percutante de l'auteure 💥
Les thèmes abordés ici sont très forts : la naissance des sentiments, le harcèlement, la découverte de soi, l'amitié, la famille, l'amour... autant de sujets importants qui seront traités dans ce livre marquant !!!

Des événements qui bouleversent une vie remplie de douloureux secrets...
Un roman qui ne peut pas laisser indifférent ❤️‍🩹

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Identité et harcèlement.
Paul est un jeune garçon qui évolue, comme d'autres avant lui dans une famille un peu bancale : une mère alcoolique qui passe son temps à attendre un mari qui court après les femmes et le temps passé à l'extérieur de la maison. Pour Paul et sa soeur, la vie se déroule tranquillement dans cette atmosphère particulière. Mais un jour, Paul rencontre Joseph et sa vie bascule.
J'ai beaucoup aimé ce livre. L'écriture de de Sophie De Baere est très belle, très travaillée et j'ai apprécié la manière dont elle construit la progression du récit. Les thèmes abordés forts et très actuels (harcèlement, jugement, identité, orientation sexuelle) sont amenés avec subtilité dans une histoire qui nous tient en haleine. La voix du lecteur m'a emmené jusqu'au bout de ce roman que je n'avais pas envie d'arrêter d'entendre.
Une réussite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai trouvé que le livre avait un rythme très lent au début et que sur la première partie, nous pouvions facilement voir venir ce qui allait se passer. La deuxième partie sur le harcèlement et les liens entre le personnage principal et sa famille est vraiment géniale. Un très beau livre malgré quelques longueurs au début.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Très belle lecture mais difficile aussi ...
L'autrice écrit tout en sensibilité l'histoire de Paul, jeune homme harcelé, humilié et si peu soutenu par ses parents et le camp professorial.
On est vraiment bouleversée par tous les évènements, par le désarroi, la solitude de ce jeune homme.
Le titre très poétique reflète parfaitement cette jeunesse empêchée, brisée que beaucoup traverse que ce soi comme Paul, ne pas être dans la norme et devoir grandir, se construire malgré tout.
L'amour frappe lorsque l'on ne s'y attend le moins et si celui-ci sort en plus de la norme, il est difficile de le vivre intensément, entièrement.
L'autrice fait vivre son protagoniste sur 20 ans, ce qui nous permet de constater que le jeune homme a pu construire sa vie malgré ses blessures, ses drames d'enfance, tant au niveau social que familial.
C'est encourageant même si ce roman est difficile à lire, entre incompréhension, colère et hébétude face aux réactions de chacun.
Une lecture que l'on n'oublie pas.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il s'agit de ma troisième lecture audio, et j'ai abandonné mon écoute au bout d'1h30. Je n'ai pas accroché à la voix. L'autrice étant une femme, je m'attendais à une voix féminine. J'ai trouvé la voix assez ennuyeuse et les chapitres assez longs. Je me suis aussi perdue entre tous les prénoms.
Néanmoins, j'aime bien cette histoire. Je pense donc me tourner vers le livre papier.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'étais assez méfiante au moment de me lancer dans ce roman. Il faut dire aussi que le résumé ne disait pas grand chose sur l'histoire que je m'apprêtais à découvrir (en soit, ce n'est pas bien grave : ce n'est que depuis que je me suis mise à lire des livres numériques que je lis le résumé avant de me lancer dans un livre… Vu qu'ils y sont souvent glissés à la deuxième page !) mais , surtout, que j'associe les couvertures unies jaune coquille aux lectures un peu intello des concours littéraires. Perso', j'ai une préférence aux lectures légères plutôt que prise de tête (clairement, au cinéma, c'est totalement l'inverse !). En plus, je venais de vider mon forfait 4G en essayant de télécharger ce livre ainsi qu'un autre sans succès en prévoyance des 6H de route qui m'attendais le jour-même pour rentrer de mes congés. Cela dit, heureusement que Timothée a un forfait internet totalement indécent ce qui m'a permis de télécharger celui-ci (le partage de connexion, c'est le feu ! - comme dirait ce dernier) : visiblement, le manque de place sur mon téléphone a été suffisant pour que cela n'aboutisse pas avec l'autre bouquin (mais c'est réglé depuis). Bref, tout ça pour dire qu'en lançant la lecture, je ne savais pas du tout à quelle sauce j'allais être mangée et que je n'étais pas franchement à l'aise.

Pour le coup la surprise a été bonne. J'aime beaucoup les histoires qui grandissent avec les personnages et c'est totalement le cas pour celle-ci où l'on suit Paul de sa tendre enfance dans les années 70' à ses 35-40 ans. J'ai aimé le fait que l'auteure alterne sans cesse les époques tout en respectant une certaine chronologie : d'un côté, son mariage avec Anna et les années qui s'en suivent ; de l'autre, les bancs de l'école et ses études supérieures. J'ai aimé la manière dont les deux époques se répondent, nous permettant de deviner certains évènements à venir et de comprendre, avec plus de recul, certains mystères.
Même si cela apparaît dans le résumé, je n'avais pas compris que ce roman traitait de l'homosexualité. C'est un des sujets auxquels je suis particulièrement sensible. J'ai eu la chance d'aller dans un lycée très ouvert d'esprit où beaucoup de jeunes se sentaient libres d'aimer et de s'afficher avec une personne du même sexe, sans jugement des camarades de classe. Ce que Paul et Joseph subissent à l'école m'a donc profondément choquée. Je ne doute pas que cela se passait comme ça à l'époque ou que cela puisse être encore le cas dans certaines communautés mais, clairement, c'est tellement éloigné des messages avec lesquels j'ai grandi que ça me paraît dingue de subir autant de sévices - notamment sexuels - pour oser aimer quelqu'un. D'un autre côté, c'est difficile d'être étonné quand on voit comment un coming out peut être reçu dans le cadre familial par les personnes les plus âgées ou celles estimant avoir une image familiale à préserver. #çasentlevécu
Dans l'histoire entre Joseph et Paul, j'ai aimé le fait que Paul soit amoureux de Joseph parce que c'est Joseph. Je ne sais plus quel est le terme mais, au fond, je ne pense pas qu'il soit réellement gay. J'allais dire que c'est d'autant plus terrible qu'il subisse tout ça pour quelque chose qu'il n'est pas mais ce serait injuste pour ceux qui souffrent d'actes homophobes : personne n'a à subir ça. Bref, tout ça m'a rappelé Le Bleu est une couleur chaude (qui a inspiré le film La Vie d'Adèle mais la BD est 10000 fois mieux - sans exagérer) où l'héroïne est un peu dans la même configuration : non attirée par un genre mais sous le charme d'une personne. Je trouve que, du coup, ça a vraiment un côté "ça peut arriver à tout le monde" et rappelle que l'amour ne se commande pas.
Tout le roman est empli d'une certaine tristesse et de nostalgie, le rendant assez difficile à écouter par moment. Du coup, je suis passée par beaucoup d'émotions : de la révolte face à l'homophobie, au soulagement en voyant l'apaisement de Paul lors de sa rencontre avec Anna; à l'inquiétude de revoir Joseph et à la colère face à ces deux relations qui rentrent en collision. J'ai également compris l'agacement de Cécile, la sœur, face aux plaintes incessantes de Paul ainsi qu'à son refus d'avancer dans la vie. Et, bien évidemment, j'ai été triste face aux deuils que doit faire Paul. Il n'y a pas à dire, cette histoire est vraiment poignante tant elle est sombre et que Paul subit tout, sans réellement prendre part à sa vie. Pour le coup, c'est assez rageant.

Même si j'ai eu une certaine sympathie pour Paul, sa manière de passer à côté de sa vie m'a assez déçue. Je crois qu'il essaye d'être quelqu'un qu'il n'est pas et que ça lui dessert plus qu'autre chose. C'est assez difficile de se mettre à sa place, tant par les horreurs qui a subit plus jeune que par sa passivité.
Joseph m'a davantage plu. Pour le coup, même s'il ne fait pas toujours les bons choix, il prend sa vie en main. J'ai aimé sa fragilité assumée à travers les âges.
J'ai également apprécié découvrir la famille de Paul et ses fêlures. Malgré ses défauts, j'ai trouvé sa maman très touchante et à l'écoute. J'ai également apprécié la droiture de Cécile même si elle lui fait perdre en sympathie au fil du temps. Pour le coup, elle a le mérite de savoir replacer l'église au centre du village.

J'ai trouvé l'écriture de Sophie DE BAERE agréable. J'ai aimé son rythme lancinant et mélancolique ainsi que sa manière de ne pas tourner en drama ce qu'il se passe dans ce livre : ce détachement est finalement assez positif puisqu'il permet de garder une certaine distance et donc de se protéger contre les atrocités décrites.
De même, j'ai apprécié la narration du lecteur du livre audio tout en douceur et en calme. J'ai aimé son ton presque monocorde qui donne de la douceur à ces phrases parfois difficiles.
Une histoire prenante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette lecture était juste folle... Elle m'a complètement retournée!

L'ambiance est glauque, malsaine, malaisante... Dès les premières pages, l'autrice réussit à nous mettre mal à l'aise, on sent qu'un drame se trame, on l'attend, on est tendu...

Puis vient la beauté, malgré tout le reste, perce une lumière derrière les ténèbres qu'elle décrit. On est clairement loin, très loin, d'une belle histoire, mais on est sur quelque chose de vrai, percutant, émouvant et cru.
L'enfance dans une famille toxique, se faire accepter quand on est différent, les affres de l'adolescence, le passage forcé à l'âge adulte et les questionnements autour de cet adulte qu'on est devenu (et qui colle ou non à celui qu'on voudrait être), tout y passe sans effet catalogue, avec une fluidité et un naturel désarmant.

J'ai adoré les tournures de phrases, certaines m'ont vraiment percuté façon coup de poing à l'estomac ou au coeur!!

J'ai d'ors et déjà prévu de lire d'autres écrit de Sophie de Baere d'ailleurs, elle entre dans la catégorie des plums qui m'ont marquée!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai été très émue, un peu chamboulée par ce roman. L’écriture est juste, tout comme la narration qui met parfaitement le roman en valeur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :