L'Epouvantail

Lu par André Nerman
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 22 juin 2022 | Archivage 11 sept. 2022
Audiolib, Policier & Thriller

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LEpouvantail #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

McEvoy tombe dans le piège d’un terrible assassin.

À cause de difficultés financières au Los Angeles Times, le journaliste Jack McEvoy va être licencié. Amer, il décide de partir en fanfare et commence un article qui, il en est sûr, devrait lui valoir le prix Pulitzer.

Pourtant, l’affaire semble banale : Alonzo Winslow, un dealer de seize ans, est accusé de viol et de meurtre… et il a avoué. Mais Jack comprend vite que ces aveux pourraient bien avoir été extorqués à l’adolescent par une police désireuse d’améliorer ses statistiques.

Il comprend aussi que s’attaquer seul au LAPD serait bien téméraire et fait appel à l’agent du FBI Rachel Walling, le grand amour de sa vie, pour retrouver le véritable assassin. Cependant, ce dernier se révèle être un tueur redoutable, qui a l’air de tout savoir de McEvoy. Et qui l’attend de pied ferme.

McEvoy tombe dans le piège d’un terrible assassin.

À cause de difficultés financières au Los Angeles Times, le journaliste Jack McEvoy va être licencié. Amer, il décide de partir en fanfare et...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035408909
PRIX 23,45 € (EUR)
DURÉE 12 Heures, 40 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Première découverte en ce qui me concerne de cet écrivain américain, auteur entre autres du best-seller Le Poète, auquel fait référence L’épouvantail sans pour autant en dépendre, mais ces deux romans ont en commun le personnage de Jack McEvoy, journaliste au L.A. Times. Dans cet opus, Jack apprend qu’il est viré du journal en raison de restrictions budgétaires mais a quinze jours pour former sa remplaçante, la jeune Angela Cook. Décidé à partir en beauté, il a l’ambition de réaliser un coup de maître en écrivant son dernier article, qui devrait faire regretter sa décision à la direction du journal.

L’affaire à laquelle il se consacre semble banale : Alonzo Winslow, un dealer de seize ans a avoué avoir torturé, violé et tué une jeune femme, mais étrangement d’autres meurtres antérieurs et similaires semblent prouver qu’il n’est pas le coupable. A t-il avoué sous la menace de la police? Si tel est le cas, l’assassin coure toujours et pourrait bien recommencer… Alors qu’il demande le soutien de la profileuse du FBI Rachel Walling, Jack ne se doute pas qu’il est déjà dans la ligne de mire d’un tueur psychopathe aussi intelligent que cruel.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Jack McEvoy: un brin flegmatique même si le fait d’être viré de son boulot le met en colère, le journaliste, séducteur et intelligent a plus d’un tour dans son sac, et c’est en forçant le destin qu’il va finir par mettre la main sur le tueur. La voix d’André Nerman, véritablement habité par son personnage est juste parfaite pour cette version audio qui m’a donc ravie, le rythme est soutenu même si certains passages m’ont semblés assez longs.

Jack McEvoy se lance avec Rachel dans une chasse à l’homme qui le mène dans le Nevada, l’Arizona et la Californie, Le monde du journalisme et notamment des difficultés de la presse écrite est traité de façon intéressante, celui des nouvelles technologies et de ses dérives puisque l’intrigue prend sa source au coeur d »un data center, est intrigant et inquiétant. Il s’agit d’un thriller intelligent et efficace, il faudra à n’en pas douter que je m’intéresse également à cet autre roman, Le Poète. Je remercie les éditions Audiolib et Netgalley pour cette lecture audio.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai découvert l’auteur avec ce roman. J’ai bien aimé l’ambiance, l’intrigue et les personnages. Je comprend le succès de cet auteur auprès des adeptes du genre.
J’ai apprécié la voix du lecteur et la narration même si parfois elle avait un côté un peu théâtrale.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Jack McEvoy vient d'être limogé du L.A. Times. Il ne lui reste que quelques jours avant son départ quand un sujet à priori banal se présente à lui : une petite frappe est accusée du viol et du meurtre d'une jeune femme. Mais l'histoire est loin d'être aussi simple qu'il n'y paraît.
L'enquête en elle-même est somme toute assez classique. D'autant qu'on connait le coupable dès le début. Pourtant, le talent de Michael Connelly arrive à donner à l'intrigue une tournure passionnante. On se laisse prendre par le rythme haletant et par l'histoire foisonnante qui fait se croiser des personnages déjà rencontrés dans d'autres livres du maitre. On ne s'ennuie pas une seconde.
Et le narrateur de ce roman, que j'ai écouté, André Nerman donne de son timbre grave à ce roman, offrant de la profondeur à l'histoire.
Un polar assez classique, mais mené d'une main de maitre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Depuis mon écoute du Poète, l'année dernière dans le cadre du Prix Audiolib, j'avais très envie de continuer la série autour du journaliste Jack McEvoy imaginé par Michael Connelly. C'est désormais chose faite avec cette seconde aventure, L’Épouvantail.

Après avoir été le chouchou de la rédaction avec son aventure précédente, Jack fait désormais partie de la short list des personnes à virer ! Les temps sont dures pour la presse écrite et il vient d'être remercié par sa direction. Après tant d'années à leur service, il l'a un peu mauvaise (et on le comprend). Mais de par sa notoriété, on lui accorde quinze jours pour quitter son bureau! Quelle générosité ! Jack décide de leur faire regretter leur décision : il lui reste 15 jours pour trouver un bon sujet et mener une grosse enquête qu'il lui vaudra pas moins que le Pulitzer (il est modeste!!).

Et il a de la chance... un dossier lui arrive entre les mains, celle d'un ado accusé d'un meurtre mais qui aurait avouer dans d'étranges circonstances. Son instinct de limier est en marche.

Et en effet, l'affaire est bien plus importante qu'au premier regard. Il y a quelque chose qui ne va pas avec ce dossier. La police ment et cache des faits. Alors il va chercher l'aide auprès de Rachel, agent du FBI avec qui il avait collaboré sur l'affaire du poète et avec qui il a eu une relation. Mais cela fait très longtemps qu'ils ne se sont ni vu ni parlé. Et pourtant, quand Jack l'appelle, qui lui dit qu'on lui a vidé ses comptes, coupé sa ligne de téléphone... Rachel lui vient de suite en aide. L'étrange duo va se reformer pour le meilleur et pour le pire car l’enquête ne va pas être de tout repos. Car Jack a remué des choses, et a réveillé la vengeance d'un tueur pour le moins sadique et fourbe.

Jack et Rachel vont être amené à enquêter dans le monde du stockage de données (et c'est assez obscur comme thématique pour lui!!).

J'ai été ravie de retrouver ces deux personnages. On retrouve un Jack à la fois désabusé par son métier et l'avenir peu radieux qui se profile pour lui et désireux de prouver qu'il peut encore faire ses preuves dans le métier et récolter du succès pourquoi pas avec un nouveau best-seller. Je l'ai trouvé plus taciturne que dans le Poète. Plus rustre aussi parfois. Trop sûr de ses compétences. Et comme tout bon journaliste qui se respecte (d'après lui!), trop secret.

En ce qui concerne l'intrigue, on retrouve  un scenario complexe, avec de nombreuses ramifications comme sait si bien le faire Michael Connelly. L'histoire est sombre et inquiétante par son ampleur, mais moins noire que dans le Poète. L'action est soutenue tout au long des douze heures d'écoute. Le puzzle de l’intrigue et les personnages tiennent la route. Mais, l'ensemble reste pour moi en dessous du Poète... A voir avec le tome 3 !

Pour cette suite, j'ai de nouveau fait appel à une audiolecture. Et même si j'ai apprécié la diction, l'interprétation et la voix grave d'André Nerman, j'aurai aimé retrouver le lecteur du Poète, Benjamin Jungers, pour qui j'avais eu un coup de cœur vocal (oui oui ça existe!!).
Par contre, mon écoute a été perturbé par ses bruits de respiration (des sifflements). Peut-être (et même sûrement en y réfléchissant a posteriori) que c'était volontaire d'avoir laissé ces bruits car ils sont souvent là dans des moments d'énervement et d'exaspération d'un ou l'autre personnage. Mais c'est un son qui m'a agacé... Mais même dans la vie de tous les jours je ne l'aime pas alors je suis passée outre (pas évident!!). Si je le note ici, c'est que c'est si rare dans la production audiolib qui a des bandes audios nettes, précises et nettoyées de parasites, que j'ai eu besoin de le relever... et qui sera sûrement un détail pour 99% des audiolecteurs !! Et j'écouterais sans aucun doute Séquences mortelles, la troisième aventure de Jack McEvoy et qui également lu par André Nerman.

Jack MacEvoy est de retour. 10 ans après l'affaire du Poète, le monde du journalisme se renouvelle et il veut montrer qu'il a encore l'énergie et le tallent pour faire partie du milieu. Il va alors tomber sur une enquête aux multiples ramifications, réveillant au passage la colère d'un tueur machiavélique.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à netgalley et à Audiolib pour m'avoir permis de découvrir ce roman.
Jack McEvoy, journaliste au LA Times, spécialisé dans les affaires de police, quarante quatre ans, vient de se faire licencier : compression de personnel. Les journaux papier ne se vendent plus !
Que va t-il faire maintenant ? Reprendre le roman qu'il a commencé il y a quelques temps...
Au moment de partir prendre un verre avec ses collègues, il reçoit un appel téléphonique : la grand-mère d'un jeune dealer noir, qui selon la police a violé, tué et enfermé dans le coffre de sa voiture une jeune femme blanche, accuse Jack d'avoir écrit un article totalement faux, son petit-fils est innocent.
Jack doit encore faire un préavis de quinze jours, il décide de se lancer dans cette enquête. De quoi faire regretter à ses employeurs leur décision en préparant une tribune digne d'un prix Pulitzer.
Il ne tarde pas à retrouver la profileuse Rachel Walling, une vieille connaissance qui l'a déjà aidé par le passé.
Que vont-ils découvrir ?
Polar aux multiples rebondissements qui m'a tenu en haline jusqu'à la fin.
La voix de André Nerman, le narrateur, apporte de la profondeur au roman.
J'ai aimé découvrir les coulisses du monde journalistique.
Très bon moment d'écoute.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Jack McEvoy est journaliste, il vient d'être licencié pour raisons économiques, il lui reste 2 semaines pour partir en beauté. Il décide alors d'écrire un article sur un jeune de 16 ans accusé de meurtre mais qui crie son innocence. Il ne sait pas qu'il va se retrouver aux prises avec un tueur en série.
Un bon polar, bien mené et bien lu!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Certains thrillers laissent plus ou moins de traces dans l’esprit des lecteurs. Personnellement, j’en lis un certain nombre et désire être à la fois captivée et surprise.
Je viens d’audio-lire L’Épouvantail de Michael Connelly.

Un journaliste dont la carrière est sur le déclin… Jack McEvoy va être licencié du Los Angeles Times. Amer, il décide de partir en fanfare et commence un article qui, il en est sûr, devrait lui valoir le prix Pulitzer. Il s’intéresse, en effet, au cas d’Alonzo Winslow, un dealer de seize ans, accusé de viol et de meurtre. Même si l’affaire paraît déjà élucidée, le suspect ayant avoué, Jack comprend vite que ses aveux pourraient bien lui avoir été extorqués par une police pressée d’en finir et surtout désireuse d’améliorer ses statistiques.
Un tueur en série machiavélique, pervers, psychopathe, hacker capable d’infiltrer tous les réseaux connectés… Rapidement, nous allons nous rendre compte qu’il a toujours plusieurs longueurs d’avance.
Des victimes féminines torturées, violentées, assassinées dans des conditions particulièrement insoutenables…
Les retrouvailles entre le journaliste cabossé et une agente du FBI, accessoirement le grand amour de sa vie…

Un écheveau captivant qui n’apporte pourtant rien de nouveau dans le genre : l’ensemble fonctionne bien malgré quelques péripéties sans surprises.
L’alternance des points de vue narratifs rend le récit vivant en cassant un peu le rythme…

J’avais choisi la version audio de ce roman, lue par André Nerman, dont la voix et les intonations conviennent bien à l’ambiance du livre.

Je me rends compte, en vérifiant mes tablettes, que j’ai lu, il y a plus de dix ans, à une époque où je n’écrivais pas encore de critiques mais tenais de simples listes de lecture, un autre roman de Michael Connelly, Echo Park… Je n’en ai pas gardé le moindre souvenir.
L’Épouvantail suivra le même chemin, divertissant dans l’instant, vite oublié ensuite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec cet Épouvantail, Connelly nous sert ce qu'il a coutume de faire : de la grandiloquence. Des guet-apens. Du suspense. Un serial killer qui apparaît dès le début. Une traque insensée et angoissante. Seule la fin est un peu décevante. Elle survient vite et en grandes pompes (style cinématographique). Et me hérisse un peu les poils. Ceci dit, l'auteur s'en sort très bien, avec une technique imparable qui se lit habilement.

Pour preuve, l'exercice est très réussi en livre audio. L'écoute est agréable, entraînante, vibrante selon les rebondissements. On vit l'enquête dans la peau du personnage, mais surtout on se met en retrait sitôt que le criminel prend les rênes. On y entre tranquillement, et puis bim-bam-boum. Si L'Épouvantail n'est peut-être pas à la hauteur du Poète (l'un des meilleurs Connelly), il permet de passer un bon moment avec de l'action, de la tension, de l'intrigue pas toujours crédible et des personnages qui assurent le show.

Avis complet sur le blog Chez Clarabel & Goodreads.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Rien ne va plus dans la presse écrite et le Los Angeles Times n’échappe pas à la déroute. Résultat : Jack McEvoy, le journaliste spécialiste des crimes, est licencié. Pire il doit former sa jeune remplaçante. Il se lance dans l’écriture d’un dernier article lorsqu’il découvre des meurtres glaçants…

J’avoue que ce personnage reste pour moi le héros d’un roman exceptionnel : Le poète et je dois certainement attendre beaucoup des romans dont il est le héros. Du coup, il me manque toujours la puissance de sa première enquête… Malgré le retour de l’agent Walling, le personnage de Jack McEvoy a perdu de sa superbe et pris un méchant coup de vieux.

Là où je retrouve la puissance du talent de l’auteur c’est dans ses personnages de méchants, et celui-ci est corsé, particulièrement tordu. Ses motivations sont complexes et ses chances de s’échapper très importantes.

Tout cela est certainement influencé par mon choix du livre audio, et du narrateur, dont la voix ne se prête pas aux rôles féminins.

En bref, je ne suis pas convaincue, curieusement c’est le personnage de mon roman préféré et celui qui résiste le moins au temps. Heureusement, il nous reste Harry et Mickey…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je me suis prise d'une véritable passion pour les livres audio, en conduisant ou en faisant une activité manuelle. Cette fois - ci, je suis partie dans la belle ville de Los Angeles à la rencontre d'un journaliste attachant et surtout en mauvaise posture après son licenciement. Un appel sur sa ligne professionnelle va tout changer et le lancer avec sa jeune remplaçante sur l'enquête de leurs vies ! Nous entrons dans le monde du journalisme d'investigation et dans celui de l'informatique alors tenez vous prêt !
Jack McEvoy, journaliste criminalistique dans un grand journal, commence la pire journée de sa vi en apprenant qu'il est le 99e sur 100 a se faire licencier afin d'être remplacer par la jeune Angela. Il va la former pendant deux semaines afin de lui permettre de développer des contacts avec la police. Mais l'appel d'une grand-mère l'accusant de raconter des mensonges sur son petit - fils qui va le lancer sur la piste d'un tueur qui sévit depuis des années. Jack sent que le Pulitzer se cache derrière cette enquête et il donnera tout ce qu'il peut pour aider Rachel Walling, agent du FBI pour la résoudre.
Les personnages secondaires sont nombreux surtout que l'auteur nous offre deux points de vues dans cet enquête, d'un côté Jack et de l'autre Carver qui travaille dans une ferme informatique mais qui est vraiment cet homme. Nous passons avec facilité entre les deux personnages et nous découvrons avec eux les indices de cette enquête sombre et intense. Certes nous apprenons rapidement qui est le tueur mais comment les enquêteurs vont - ils le découvrir et qu'est ce qui va se passer pour Jack et Rachel ?
La plume de l'auteur est vraiment intense, elle nous laisse peu de répit et enchaîne les actions et révélations, avec de légères pauses pour nous permettre de faire nos déductions. Le duo Jack/ Rachel fonctionne vraiment bien et je compte bien me procurer le premier tome pour en apprendre plus sur eux deux. Le narrateur donne une vie aux personnages et apporte une intensité supplémentaire à cette enquête. Son jeu d'acteur vocale, quand il passe d'un personnage à l'autre, m'a vraiment transporté à Los Angeles aux côtés de Jack McEvoy. J'ai hâte de lire la suite des aventures de ces personnages attachants surtout en découvrant l'avenir de Jack et Rachel !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour ne pas déroger à mes mauvaises habitudes, j'ai encore découvert un auteur en lisant son dernier ouvrage sans savoir s'il s'agissait d'un one-shot isolé ou d'une suite.
Les fans de Michaël Connelly seront heureux de retrouver Jack McEvoy, un journaliste au L.A Times qui, une dizaine d'années après l'Affaire du poète est sur le point de se faire licencier suite à des coupes budgétaires du journal. C'est alors qu'un coup de fil sur l'un de ses articles va tout changer. Et si Jack n'en profiterai pas pour écrire le meilleur billet qu'il n'ait jamais écrit ? Son travail d'investigation ne le mènera pas sur la route de briques jaunes du pays d'Oz mais sur le chemin d'un effrayant épouvantail qui se comportera comme Elphaba la méchante sorcière de l'Ouest...
On est rapidement emporté par la voix d'André Nerman qui nous entraîne dans une enquête où nous ne serons jamais au bout de nos surprises! Livre publié en France pour la première fois en 2009, il reste toujours d'actualité. Il m'a permis d'en découvrir plus sur le réseau d'information numérique et montre le déclin de la presse quotidienne...
Je tiens à remercier les Éditions Audiolib et Netgalley France pour cette découverte littéraire qui donne froid dans le dos par certains côtés et nous montre les effets pervers des nouvelles technologies si elles ne sont pas utilisées à bon escient...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :