Tant que le café est encore chaud

Lu par Philippe Spiteri
Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 11 mai 2022 | Archivage 1 juil. 2022
Audiolib, Littérature

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Tantquelecaféestencorechaud #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Chez Funiculi Funicula, le café change le coeur des hommes.

À Tokyo se trouve un petit établissement au sujet duquel circulent mille légendes. On raconte notamment qu’en y dégustant un délicieux café, on peut retourner dans le passé. Mais ce voyage comporte des règles : il ne changera pas le présent et dure tant que le café est encore chaud.

Quatre femmes vont vivre cette singulière expérience et comprendre que le présent importe davantage que le passé et ses regrets. Comme le café, il faut en savourer chaque gorgée.

Vendu à plus d’un million d’exemplaires au Japon, traduit dans plus de trente pays, le roman de Toshikazu Kawaguchi a touché les lecteurs du monde entier.

Chez Funiculi Funicula, le café change le coeur des hommes.

À Tokyo se trouve un petit établissement au sujet duquel circulent mille légendes. On raconte notamment qu’en y dégustant un délicieux...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035408817
PRIX 17,95 € (EUR)
DURÉE 5 Heures, 25 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Il existe à Tokyo un bien étrange café , le Funiculi fulicana , on ne le trouve pas facilement, il se trouve en sous-sol .
Depuis quelques temps , il est devenu connu , il a même une légende urbaine à son sujet , dans ce café on peut accéder au passé .
De nombreuses personnes se sont précipitées à son entrée mais ont été aussi découragées par les rigoureuses à respecter .
On peut certes voyager dans le temps , dans le passé et le futur mais en aucun cas , ce voyage n’a le pouvoir de changer le présent , ça décourage donc la plupart des gens .
Le roman raconte le voyage temporel des quatre personnes qui ont accepté les conditions , chacune a une raison touchante , recevoir une lettre , revoir une personne .
Je n’en dévoile pas trop pour ne pas dévoiler l’intrigue .
J’ai écouté ce roman puisque j’ai choisi la version d’audiolib , lue par Philippe Spiteri , et la magie a eu lieu .
La magie de la voix qui m’a ravie pendant toute la lecture , je suis sûre et certaine que la version audio donne une profondeur au roman .
Je me suis laissée prendre par la main et j’ai apprécié cette douce lecture , je suis rentrée moi aussi au Funiculi , Funicula .
Un grand merci à NetGalley et aux éditions Audiolib pour ce beau partage .
Challenge NetGalley 2022.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une série de nouvelles sur un café un peu particulier qui permet de repartir dans le passé le temps d'une tasse de café … c'est un récit Japonais où 4 femmes vont vivre cette expérience des plus originales et vont apprendre que le présent importe davantage que le passé … Vendu à un million d'exemplaires au Japon, il est typique des récits Japonais…Ce n'est sincèrement pas ce que je préfère … l'idée est intéressante, les personnages touchants, les histoires étonnantes mais je n'apprécie que moyennement le format des nouvelles …Ce sont des récits courts, parfois un peu étranges, qui m'on laissée sur ma fin. La civilisation Japonaise est aussi pour nous une énigme … et cela se confirme en lisant cet écrit !
Toutefois, ce format oralisé est original et la voix du narrateur profonde et grave. Cela renforce l'action dramatique du récit ... A noter également la prononciation impressionnante de Philippe Spiteri pour les noms japonais... Il le fait avec une facilité déconcertante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans le café Funiculi funicula on peut voyager dans le temps. Il y a des règles à respecter et surtout le café à ne pas faire refroidir et pendant ces quelques minutes on peut revivre ou découvrir des émotions inattendues et inespérées.
Ce magnifique petit bijoux est à écouter d’une traite pour voyager dans ce monde féerique et mélancolique, poétique et délicat où le cœur peut changer même si la réalité reste immuable.
La fragilité de la vie et la puissance des sentiments sont si bien ressenties.. La narration audio arrive à nous transporter dans ces voyages inoubliables avec des personnages touchants et très humains et la musique qui accompagne la lecture est très bien choisie, légère et douce.
Je n’oublierais pas si vite ce roman sublime et je remercie NetGalley et Audiolib de me l’avoir fait découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

MON POINT SUR LA NARRATION :
Lu par : Philippe Spiteri

Durée d’écoute : 5 heures et 25 minutes

J’ai été tout de suite conquise par la voix de Philippe. J’ai trouvé qu’elle collait parfaitement au récit et au texte. La magie a opéré, c’est indéniable. J’ai été transportée entre les murs du « Funiculi Funicula » grâce à la voix chaude, fluide et calme de Philippe. Le ton est toujours juste et mon attention n’a jamais failli, bien au contraire. Le narrateur laisse le texte exprimer tout ce qu’il a à transmettre, sans chercher à lui en faire dire plus ou trop, au risque de le dénaturer.

Un excellent moment d’écoute, qui a pesé dans la balance de mon coup de cœur.

MON AVIS SUR LE ROMAN :
ALERTE COUP DE CŒUR ❤️

J’ai lu ce livre dans le cadre du Challenge NetGalley, dont le thème est « Élargir ses horizons ». Quelle découverte ! « Tant que le café est encore chaud » est un bijou littéraire, une bulle hors du temps.

Ce roman se déroule à Tokyo, dans un petit café qui ne paye pas de mine, le « Funiculi Funicula ». Situé en sous-sol, sa capacité maximale n’est que de neuf personnes. Il est tenu par Kazu et Nagare. La femme de ce dernier, Kei, vient donner un coup de main. Les clients sont des habitués, il est rare que l’on vienne au « Funiculi Funicula » par hasard.

Le « Funiculi Funicula » est une légende urbaine, véhiculée par le bouche à oreille, ayant même fait l’objet d’un article dans le journal. Il est en effet possible de voyager dans le temps au « Funiculi Funicula ». Les conditions pour le faire sont strictes et quelque peu inattendues (vous les découvrirez lors de la lecture), mais sachez qu’il faut absolument revenir dans le présent avant que votre café ne refroidisse, sous peine de vous transformer en fantôme, comme la dame blanche lisant son roman assise juste là…

Quatre chapitres, quatre femmes, quatre histoires indépendantes, quatre raisons de voyager dans le temps, quatre destins.

« Les espoirs irréalistes qui tourbillonnaient dans son esprit lui avaient faire perdre la tête. »

Moi qui apprécie les romans rythmés, j’ai pourtant adoré ce livre. C’est calme, une immersion dans les coutumes japonaises, on y découvre le festival Tanabata de Sendaï, le rite des funérailles, les traditions familiales, la signification du nom du bar, et, par le biais des personnages, quelques tranches de vie japonaise, trop codifiée pour nous Occidentaux, que j’ai trouvé intéressante à découvrir.

On apprend également que les cafés à l’occidentale sont apparus au Japon en 1888, même si le breuvage n’était pas vraiment au goût des japonais. Moi qui suis une addict du café, j’ai aimé ce passage instructif.

« C’est pendant la période Edo, durant le règne du shogun Tsunayoshi Tokugawa, qu’on avait commencé à consommer du café au Japon. Mais à ce qu’on raconte, cette boisson ne fut pas vraiment du goût des jamonais. Pas étonnant, étant donné qu’il s’agissait d’un breuvage noir et amer. »

On s’attache aux personnages, il sont sensibles et intéressants. Tout ce récit se passe en huis-clos vaporeux au « Funiculi Funicula », les personnages apportent leurs histoires, leurs vies dans ce lieu totalement hors du temps. Le temps, parlons-en. Il est omniprésent, déjà, de part les voyages dans le passé, mais aussi grâce aux trois horloges accrochées au mur donnant chacune trois horaires différents, sans oublier le fameux « ding dong » de la clochette accrochée à la porte d’entrée qui tinte dès que quelqu’un franchi le seuil du « Funiculi Funicula ».

Les clients du bar sont empathiques. Nous avons là, Mlle Hiraï, « la femme aux bigoudis », qui tient un snack bar juste à côté, M. Fusigi et sa femme, Mme Kôtake, Fumiko, cadre dynamique et son ami, Gorô, qui la quitte durant une rencontre au bar. Ils vont trouver dans le voyage dans le temps une solution à leurs soucis. Toutes ces histoires m’ont touchées. On y parle couple, amour, maladie d’Alzheimer, naissance, mort, relations familiales troublées. Chaque sujet est dépeint avec beaucoup d’humanité et de sensibilité, un peu à la manière d’un conte philosophique, en y instillant une dose savamment combinée de magie et de surnaturel. Un roman intemporel, qui explore les différentes formes de l’amour.

« N’oubliez pas de finir votre café avant qu’il ne refroidisse. »

La plume de Toshikazu est simple, touchante, il possède ce savoir-faire des auteurs japonais permettant, sous une simplicité toute apparente, d’atteindre l’essence même de la vie humaine.

Laissez-vous porter par la magie, poussez la porte du « Funiculi Funicula » et dégustez un petit café, en vous demandant qui vous pourriez rencontrer si vous aviez la possibilité de vous rendre quelques minutes dans le passé….

« Par sa force d’âme, l’homme peut surmonter la plus douloureuse des réalités. Cette chaise ne change peut-être pas le présent, mais si elle change le cœur des hommes, c’est qu’elle a sûrement une signification importante. »

Je remercie NetGalley et Audiolib pour cette merveilleuse lecture.

#Tantquelecaféestencorechaud #ToshikazuKawaguchi #audiolib #netgalleyfrance #ChallengeNetGalleyFR

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A Tokyo se trouve un petit établissement, le Funiculi Funicula, au sujet duquel circulent mille légendes. On raconte notamment qu'en y dégustant un délicieux café, on peut retourner dans le passé. Mais seriez-vous prêt à respecter les règles pour effectuer ce voyage hors norme ?

Quatre femmes vont vivre cette singulière expérience et comprendre que le présent importe davantage que le passé et ses regrets. Comme le café, il faut en savourer chaque gorgée.

C'est un roman comme je les aime. Ils sont doux et cosy mais traitent de sujets importants tels que le deuil.

L'histoire qui m'a le plus touchée a été la deuxième avec Mme Kotaké et son mari atteint d'Alzheimer. Ayant récemment perdu mon grand-père atteint de cette maladie, elle a résonné en moi comme un écho. C'est très difficile de voir l'un de nos proches s'effacer petit à petit alors qu'il est toujours là physiquement.

Je comprends donc pourquoi ce roman est si populaire et je regrette un peu de ne pas l'avoir lu avant. L'auteur nous incite à profiter du moment présent et de nos proches tant qu'il est encore temps, de savourer chaque petit instant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Force des émotions

Enchantée de cette balade, dans une petite ruelle du Japon, à la table de Funikuli Funikula.

Un récit aux multiples personnalités. À la fois intriguante, boudeuse, chargée d'espoir.

Le début prend au dépourvu, on ne sait pas où l'on est. Ce qu'il va nous arriver. On est avide de connaître les tenants et les aboutissants au fil des pages.

Pour une lecture dynamique vous pouvez régler le débit de parole à x1.25.

🧳☕️🔥🕹🌹⚕️📝🚛🍴📸🤱📅☕️🧊

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai été conquise par la plume émouvante de l'auteur qui a su trouver les mots justes pour nous faire voyager à travers un conte asiatique.
L'histoire est surprenante de douceur, de questionnements, de quêtes.
Qui n'a jamais rêvé de voyager dans le temps pour obtenir des réponses avant que le café ne refroidisse ?
Tout d'abord, merci à Toshikazu Tawagucchi pour cet instant de détente dans ce monde de brutes, mais également à Philippe Spiteri qui a su narrer avec émotion ce petit bijou.
Il s'agit de ma première lecture audio par l'application Audiolib et je peux vous assurer que ce ne sera pas ma dernière.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le Funiculi Funicula est un café un peu spécial. En effet, si vous vous asseyez à une place précise, vous avez la possibilité de retourner dans le passé à un moment précis juste le temps que votre café refroidisse mais à condition qu'il ne soit pas complètement froid sinon vous resterez coincés entre les deux mondes tel un fantome.

Dans ce roman, on va suivre l'histoire de 4 femmes à différentes périodes de leur vie. rendez-vous manqué, non-dits, quiproquos, elles vont pouvoir corriger ces pettes erreurs grâce ce voyage.
J'ai trouvé les 4 histoires très touchantes et émouvantes notamment celle de la femme avec son mari et celle des deux soeurs.

La voix du narrateur nous emporte immédiatement dans l'ambiance très cosy de ce café si particulier. Le temps passe beaucoup plus vite tellement on est vite emporté par la voix et l'histoire.

J'ai vu qu'il y avait un tome 2 que je lirais sans doute en papier ou en audio,

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tant que le café du Funiculi Funicula est encore chaud, ses clients peuvent retourner dans le passé sous certaines conditions. Quatre femmes habituées des lieux vont en faire l’expérience. Mais attention on ne peut modifier le présent…

Intrigue 🤎🤎🤎
Personnages 🤎🤎🤎
Emotions 🤎🤎🤎🤎
Ecriture 🤎🤎🤎
Audio 🤎🤎🤎🤎

-> Typiquement japonais
Je ne connais pas encore assez la littérature japonaise mais je trouve que ce livre reflète bien l’image que j’en ai : délicate, émouvante et… lente.
En effet il ne faut pas s’attendre à beaucoup d’actions, ni à une intrigue extraordinaire, on y suit surtout les émotions et les liens entre les personnages.

-> Quatre histoires
Quatre femmes fortes sont mises à l’honneur. La première histoire m’a moins touchée, la seconde et la quatrième ont eu ma préférence. Toutes abordent des thèmes difficiles mais avec toujours beaucoup d’espoir et de poésie. J’ai facilement réussi à comprendre qui était qui malgré les noms japonais et je me suis rapidement attachée à ces personnages.

-> Retour vers le futur
Le thème du voyage dans le temps est particulier ici, il sert surtout à la réflexion, à exprimer les sentiments, les regrets. On peut y trouver un côté un peu philosophique avec une morale pour chacune des histoires.
Il n’est pas possible de modifier le présent. Il ne faut donc surtout pas s’attendre à de la science-fiction au risque d’être déçu.

-> Un audio agréable
Peut-être que le style assez lent du livre a été masqué par l’audio que j’ai beaucoup apprécié. La voix est adaptée au genre du livre et le lecteur maitrise bien les noms japonais. Si ce livre vous tente mais que le style lent vous effraie, n’hésitez pas à écouter un extrait du livre audio.

Une bonne lecture, pas exceptionnelle mais une jolie et calme parenthèse…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Connaissez-vous ce café, il est situé dans Tokyo ? Le Funiculi Funicala est situé dans un sous-sol, sans aucune fenêtre extérieure. Ce lieu est toujours teinté de couleur sépia, trois horloges ornent les murs et aucune n’est à l’heure. Le Funiculi Funicala a la particularité d’être hanté par le fantôme d une dame en blanc seule à sa table. Quand cette dame quitte sa chaise, on peut prendre sa place et voyager dans le passé ou le futur, à condition de respecter certaines règles. La plus importante est de boire son café jusqu’à la dernière goutte avant qu’il soit froid.
Quatre personnes vont donc se succéder à la place du fantôme de la femme en blanc . Quelque soit le voyage que l’on fait, on ne peut pas changer le présent. Elles sont prévenues et ont accepté les conditions. Cette courte escapade temporelle leur permettra -t-elle de se connaître mieux , de mieux se comprendre et de lâcher prise ?
Toshikazu Kawaguchi nous fait prendre conscience de l’importance du moment présent.
J 'ai écouté avec beaucoup de plaisir la voix de Philippe Spiter. La narration audio m’a transportée, dans ces voyages. La musique est adaptée à chaque moment . La beauté des mots une atmosphère particulière qui m’a plongée dans entre l’onirique et le fantastique.Un véritable moment de bonheur que je n’oublierai pas de sitôt.
Je remercie NetGalley et Audiolib de me l’avoir fait découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai aimé l’écriture. Très simple pour parler de sujets complexes et durs, très poétiques et pleine d’une douceur toute spécifique aux romans japonais que j’ai déjà pu lire jusqu’à présent. J’ai aimé le côté philosophique qui se rapportait au fait de ne pas laisser refroidir son café, ce côté éphémère de la vie ainsi relevé.

De ce point de vue, c’est une très belle découverte.

Néanmoins je m’interroge sur le fond: la multitude d’histoires m’a empêché de réellement m’attacher aux protagonistes. Je ne sais comment va évoluer cette saga dans les trois prochains romans mais je n’attendais pas forcément de suite. J’ai peur de me lasser, d’autant plus que c’est un huit clos.

Je ne demande qu’à être surprise mais avec un huit clos cela me semble difficile.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman commence tout en douceur. La douceur, voilà le maître mot de cette histoire. Pas d'explosions et de feux d'artifices mais des personnes qui vivent un drame, un trouble et qui viennent dans ce café pour une chose bien précise.
Car le café "Funiculi Funicule" a une particularité bien précise. Il peut permettre de voyager dans le temps pour revivre un événement. Bien entendu il y a des règles. Règles qui peuvent paraître contraignantes lorsqu'elles sont abordées et on se demande si cela vaut le coup d'essayer. Mais ceux qui ne baissent pas les bras reviennent forcément changé de leur voyage de quelques minutes. Il se sentent mieux, voient les choses autrement, aborde une réflexion différente ou encore un avenir meilleur.

J'ai beaucoup aimé plonger dans cette univers emprunt de douceur et de simplicité qui permet de découvrir des histoires touchantes, émouvantes, bouleversantes. Mais surtout cela marche. Et oui, on peut voyager dans le temps grâce à un café et apprécier son voyage. On peut revoir des êtres chers, revivre des moments de notre vie et en revenir meilleur.
C'est une lecture douce, tranquille mais que je n'ai pas pu lâcher (dommage qu'il faille dormir la nuit ou travailler la journée) car j'aurais tellement aimé l'écouter d'une seule traite pour ne pas en perdre une miette.
Il s'agit ici de mon premier auteur japonais et je pense bien ne pas m'arrêter en si bon chemin.
La narration est parfaite avec un rythme adapté. J'ai vu qu'il y avait un second tome de paru (mais pas encore en France) et j'avoue que je me laisserai bien tenter dès qu'il sera disponible.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un livre audio que j'avais hâte de découvrir suite aux bons échos que j'en ai entendus.

Personnellement, même si ce n'est pas un coup de cœur, j'ai passé un excellent moment d'écoute.

Ce que j'ai apprécié, ce sont les personnages que j'ai trouvés attachants. J'ai adoré découvrir leurs histoires. Ils se posent tous beaucoup de questions sur le passé mais aussi leur avenir et je me suis mise à leur place. Je pense qu'on s'est tous déjà demandé : Et si j'avais fait ceci au lieu de cela, est-ce que ma vie aurait été pareille ? C'est un livre qui pousse à cette réflexion et c'est très intéressant.

Ce que j'ai aimé aussi c'est l'originalité de l'histoire. Cet endroit où l'on peut retourner dans le passé et même aller faire un tour dans le futur. C'est génial et très bien amené.

Pour ce qui est de la narratrice, je l'ai trouvée très bien. Elle a su faire passer les émotions et bien différencier les différents protagonistes.

Bref, un très bon moment de lecture que je recommande avec plaisir.

Je remercie AudioLib et NetGalleyFrance pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans le cadre du challenge netgalley j'ai découvert la lecture audio.
Le café Funiculi-Funicula est situé a Tokyo, en sous-sol, il n'y a aucune fenêtre mais l'ambiance y est très agréable.
La rumeur publique attribue à ce café des pouvoirs magiques, celui notamment de remonter dans le temps.
En respectant certaines règles, assez strictes, on peut en effet retourner dans le passé pour revivre un épisode de sa vie, pendant un laps de temps assez court c'est-à-dire pendant que le café est encore chaud.
C'est ce que s'apprêtent à vivre Fumiko, Mme Kotaké ou mademoiselle Hirahi... chacune ayant le regret de n'avoir pas su agir lors de l'évènement.
Grande première pour moi que d'écouter un livre, j'ai trouvé cette expérience très agréable.
Le narrateur nous fait très bien ressentir les différentes ambiances et situations.
La musique d'introduction nous aide à nous projeter rapidement dans cet univers.
Mi conte, mi récit fantastique ce roman est un vrai régla de poésie et d'originalité.
Très agréable moment, je pense écouter plus souvent d'autre livre audio.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Toshikazu Kawaguchi nous emmène au sein du Funiculi Funicula, un café japonais très particulier dans lequel il est possible de voyager dans le temps. Au début, les gens s’y précipitaient pour profiter de ce miracle, jusqu’à ce qu’ils connaissent les différentes règles immuables. Depuis, le phénomène surnaturel est seulement perçu comme une légende urbaine, la plupart des clients ne trouvant pas d’intérêt à voyager dans un passé qui ne pourra en rien changer le présent. Pourtant, quatre femmes choisissent de tenter le coup. D’abord Fumiko, une nouvelle cliente, veut réparer son couple. Mme Kôtake, infirmière et cliente régulière, désire revoir son mari en possession de tous ses moyens. Mme Hiraï, propriétaire d’un bar dans le quartier, souhaite faire ses adieux à un membre de sa famille. Et Kei, l’épouse du propriétaire du café, fait le vœu de rencontrer son enfant.

Tant que le café est encore chaud se divise donc en quatre parties. Mais, l’auteur a l’intelligence de toutes les relier en faisant vivre ses personnages dans chacune des histoires, au premier ou au second plan. De cette manière, on découvre bientôt les habitudes des propriétaires, de la serveuse et des clients réguliers dans ce lieu que l’on ne quitte jamais, et on a rapidement l’impression d’être nous aussi des habitués du café. Le lot de règles imposées au voyage dans le temps apporte à ce dernier un côté inflexible et rationnel, ce qui nous pousse d’autant plus à croire au phénomène malgré le contexte réaliste. Dans un style simple, l’auteur nous transporte dans des récits humains très poignants dans lesquels le voyage dans le temps va être l’occasion pour les personnages de se mettre face à leurs regrets et leurs peurs.

Ce n’est jamais facile d’avoir les bons mots ou la bonne réaction au moment crucial, il peut donc être séduisant de pouvoir réparer ses erreurs en remontant dans le temps. Mais, le café ne permet pas de modifier le présent. Le voyage semble donc être uniquement l’occasion de se pardonner et d’avancer malgré la tristesse ou les remords. Entre une déception amoureuse, une maladie neuro dégénérative, un deuil et un accouchement potentiellement fatal, ce roman a de quoi nous prendre aux tripes. Sans faire dans le pathos, il nous bouleverse tout autant que les personnages qui affrontent leur passé ou leur futur. Les larmes peuvent être bénéfiques, ce qui est le cas dans ces quatre histoires. L’impression d’être dans un cocon ne m’a pas quittée, j’aurais même apprécié continuer à suivre le quotidien du Funiculi Funicula auprès de Kei, de son mari Nagare et de leur nièce et serveuse Kazu à l’aura bien particulière. Je remercie NetGalley et Audible pour cette excellente lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le Funiculi Funicula est un petit café situé dans un sous-sol de la ville de Tokyo. Ce café a quelque chose de mystérieux et d'intemporel, et pour cause, sous certaines conditions, on peut y retourner dans le passé. On va ainsi suivre l'aventure dans le temps de quatre femmes : Fumiko, Mme Kotake, Mlle Hirai, et l'épouse du gérant, Kei.

Elles ont chacune leur raison pour vouloir voyager dans le temps, et bien que ces voyages ne peuvent avoir absolument aucun impact sur le déroulement des événements, ils vont quand même métamorphoser le cœurs de ces femmes et leur transmettre l'importance de ne pas avoir de regrets et vivre le présent comme s'il n'y avait pas de lendemain.

Cela faisait un moment que ce roman m'intriguait et me faisait de l’œil. Grâce au challenge NetGalley, j'ai eu l'opportunité de pouvoir lire ce livre en version audio et j'ai adoré ! J'ai trouvé que ce roman était plein de poésie, plein de sagesse. L'ambiance est emplie de douceur et de chaleur, à l'image d'une tasse de café chaud dont on voit s'échapper des volutes de vapeur. J'ai vraiment été plongée dans l'histoire et emportée dans cet univers à la fois fantastique et très terre-à-terre.

Au travers d'une plume délicate et émotionnelle, ce roman nous transmet de jolies choses, et notamment à profiter de chaque jour, à ne pas chercher à toujours rendre les choses complexes, à ne pas toujours réfléchir au-delà de la raison et à surtout agir pour ne pas avoir de regrets. C'est aussi un roman qui nous parle d'empathie et d'altruisme, et ça m'a beaucoup touchée car je trouve que ce sont deux éléments qui manquent cruellement dans notre monde.

Concernant la lecture audio, j'ai beaucoup apprécié la lecture qui en était faite car le lecteur à une voix douce et calme qui convient je pense très bien à l'ambiance du roman. Par contre je dois avouer que le fait que le lecteur soit un homme m'a un peu déstabilisée au départ car les personnages principaux du roman sont des femmes et peut-être aurait-il été plus cohérent que ce soit une femme qui lise. Cependant au fur et à mesure que la lecture avançait, je me suis habituée à la voix du lecteur et j'ai réussi à être complètement plongée dans le récit.

C'est une très belle expérience de lecture audio pour moi et cela me donne envie de tenter plus souvent de lire en audio, notamment car cela me permet d'avoir des moments de lectures durant lesquels je ne peux normalement pas prendre le temps de m'asseoir et prendre un livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman avec plein de réflexions passionnantes sur les regrets. Je l’ai trouvé enrichissant, poétique et tendre. Un court texte qui fait du bien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'histoire en elle même m'a plu, les personnages sont attachants et touchants. J'ai aimé le concept de l'intrigue. Malheureusement, le format audio ne m'a transporté, malgré un narrateur compétent et efficace. Je pense seulement que ce format n'est pas fait pour moi.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai découvert cette merveille dans le cadre du Challenge Netgalley, qui a pour objectif de nous faire découvrir de nouveaux horizons, ce qui me paraît être le but premier de la littérature en général. Je connais très peu la littérature japonaise et ce roman m’a enchantée. La lecture de Philippe Spiteri est parfaite, il emploie le ton juste pour faire vivre ces personnages, féminins pour la plupart. Il prononce les noms japonais sans trébucher. Une fois de plus, je constate que la forme audio ajoute un vrai plus à un roman, celui-ci nous emporte dans un univers bien loin de notre société occidentale que l’on connaît peu ici. On a vraiment l’impression de partager une tranche de vie des héros du livre.

Le Funiculi funicula est un café de Tokyo, difficile à trouver car il est petit et se trouve en sous sol. Les clients sont des habitués et il est très rare qu’on y vienne par hasard, même si cela a été le cas de l’héroïne du premier chapitre. Il est tenu par Kazu et Nagare, tandis que son épouse Kei, de santé très fragile vient juste donner un coup de main de temps à autre. Ce café a une réputation extraordinaire, car il permet de voyager dans le passé, mais selon des règles très strictes qui découragent la plupart des gens tentés par cette expérience. Les deux principales, parmi de nombreuses autres, sont qu’on ne peut en aucun cas modifier le présent par une action dans le passé et que ce voyage est bref, il ne dure que tant que le café est encore chaud. Si l’on ne revient pas à temps dans le présent, on est condamné à devenir un fantôme, comme la dame en blanc assise presque toute la journée à sa table.

Le roman est divisé en quatre chapitres qui nous racontent l’histoire de quatre femmes qui avaient une bonne raison de tenter l’expérience malgré toutes les contraintes. Ce sont des histoires très touchantes et qui parlent de situation de crise, rupture amoureuse, maladie, deuil. Je n’en dirai pas plus pour vous laisser le plaisir de voyager avec ces héroïnes. Même si ce voyage ne change pas le présent, toutes en reviennent apaisées. Elles ont compris que le présent est le plus important, on ne peut pas changer le passé et l’avenir n’a pas encore eu lieu, il faut donc cueillir les joies de la vie dans l’instant où elles se vivent. Surtout, même si la vie nous confronte à des drames et des deuils, le bonheur est fait de petites joies. A défaut de changer le présent ou l’avenir, ce voyage changera le coeur et le regard de celles qui auront eu le courage de le tenter. C’est un huis-clos plein de tendresse et d’émotion qui ressemble à un conte oriental.

Il y a de nombreuses répétitions, notamment des règles, et un rythme très lent. C’est un roman hors du temps et vraiment exotique. Un roman contemplatif bien loin du rythme de nos existences stressées. C’est le troisième roman japonnais que je lis, j’ai détesté le premier, Pays de neige, de Kawabata et j’ai adoré le deuxième, Le fusil de chasse, de Inoué. Ce roman est aussi un coup de coeur, il est impossible à résumer sans en perdre la substance. Je profite de cette lecture pour participer au mini-challenge de la semaine, la littérature japonaise me fait sortir de mes habitudes de lecture, surtout avec un roman si contemplatif. Un grand merci à Netgalley et Audiolib pour cette magnifique découverte.

#Tantquelecaféestencorechaud #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tant que le café est encore chaud
Livre de Toshikazu Kawaguchi

« Un café est un petit théâtre, c'est un échantillon du monde » (Amanda Sters).

Les publicités pour le café nous promettent un moment d’évasion, et l’occasion d’échanger avec nos paris… Et si un café pouvait nous faire voyager dans le temps ? Avec qui aimeriez-vous parler ?
"Tant que le café est encore chaud", roman tout en pudeur fait penser par moments aux textes sensibles d’Aki Shimazaki car il nous raconte le quotidien de Japonais d’aujourd’hui , et en particulier de 4 femmes.
Toutefois, l’auteur (Toshikazu Kawaguchi ) y introduit un élément fantastique- dont je suis particulièrement friande : le voyage dans le temps. Je trouve très bien l’idée de règles pour ce voyage dans le temps, et l’idée qui sous-tend l’histoire, à nous de changer et de profiter du moment présent.
Les 4 héroïnes sont attachantes. Il y a Fumiko, femme d’affaires accomplie qui vient de se faire quitter par son petit ami.
Madame Kotake, infirmière qui semble avoir un lien particulier avec M.Fusagi, un homme atteint d’Alzheimer précoce. Cette histoire dans l’histoire m’a fait penser à Semi, écrit par Aki Shimazaki…d’autant plus qu’on parle dans les deux romans de cigales…
Au café, on peut aussi croiser Mademoiselle Hiraï, indépendante et « anti conformiste » a coupé tous les liens avec sa famille… alors que sa petite sœur cherche désespérément à la joindre.
Enfin, Kei, la gérante du café, aura elle aussi recours aux pouvoirs magiques du café. Les personnages qui les entourent sont intéressants également même si on développe un peu moins leur psychologie.
J’ai trouvé ce roman charmant. C’est un livre doux avec son décor cosy et la magie du lieu.... parfois un peu amer comme le café (l’amour perdu, la mort, la maladie... 
Certes les personnages vivent des drames personnels,certes voyager dans le passé comporte des risques, mais la magie du lieu permet aux héroïnes de trouver un apaisement.
Le livre a eu un immense succès au pays du Soleil Levant, sûrement par son côté feel good.
Personnellement j’ai été un peu moins marquée que par d’autres lectures d’écrivains japonais ( Aki shimazaki, Hiromi Kawakami), mais je recommande tout de même chaleureusement ce roman, que l’auteur a adapté de sa propre pièce de théâtre. Voilà qui était tout indiqué pour un livre audio.

*A propos du livre audio*
La voix du narrateur (Philippe Spiteri ) correspond aux personnages même si je m’attendais à une voix féminine, sachant que les personnages principaux sont des femmes. J’ai déjà apprécié le travail de Philippe Spiteri lorsque j’ai écouté la saga « Le Vieil Homme et la guerre ».

Pas de problème pour faire la différence entre les personnages, peu nombreux par ailleurs.
Ce fut une lecture agréable à écouter, le rythme et le ton étaient bien adaptés au récit. Par moments j’ai ait le choix d’accélérer à 1,25 mais c’est parce que je voulais connaître la fin de chaque histoire et non par ennui.
la musique (zen , avec du piano et sans doute un instrument de musique japonais) est présente. Quelques effets sonores ( sonnette du café, téléphone) ajoutent un « plus » à l'expérience de lecture, c’est un petit avertissement qu’un événement va se passer, c’est efficace pour un roman qui est une sorte de huis clos, avec des descriptions. Bref, je trouve que ces sons conviennent bien au récit.
Ce livre fonctionne très bien en tant que livre audio, car les chapitres sont clairs et le format est court. En revanche, j’avoue que j’aurai aimé avoir l’écrit sous les yeux quand il y a un nom japonais dont j’ignore l’orthographe.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai écouter ce livre en audio et c'était donc une première pour moi.

En terme d'audio je n'ai pas apprécier l'écoute, l'homme qui parlais ne prenais pas de pause, les chapitres n'étais pas annoncer lorsqu'il y avait un changement.

Je pense que j'aurais plus apprécier ma lecture si j'avais lu le livre et je pense que cela arrivera car l'histoire est plutôt "doudou" et j'ai aimer dans le fond

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un titre magnifque a ne surtout pas rater. Aussi emouvant qu'un Taniguchi et qui nous laisse tout aussi apaiser par sa philosophie. La voix du lecteur nous transporte dès les premieres lignes comme si nous étions nous aussi assis à une table avec une tasse fumante devant nous.
Tout les clients de ce café si particulier qu'est le fuliculi fulicula sont particulierement attachants. Chaque histoire porte ses regrets et une façon de retrouver la paix interieur. Le voyage dans le temps et toutes ses regles imposées sont bien positionnés pour que rien ne puisse changer et que les personnages puissent faire le deuil de leurs passés car rien ne transforme le present. Quelque chose que nous oublions bien trop souvent actuellement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J' ai bcp aimé l' atmosphère , l' idée de départ , l' évolution des personnes seule petite désillusion la fin quelle que peu frustrante . Merci beaucoup de m'avoir donné la chance de pouvoir découvrir ce livre .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très belle lecture, très émouvante, un livre qui donne réflexion sur la vie et les gens qui nous entoure.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je vous présente ma première chronique dans le cadre du Challenge NetGalley : Tant que le café est encore chaud de Toshikazu Kawaguchi aux éditions Audiolib.

Chez Funiculi Funicula, le café change le cœur des hommes. Il vous offre la possibilité de remonter ou d’avance dans le temps. Cela vous tente-t-il de faire un voyage dans le temps?

ℝé𝕤𝕦𝕞é :
Aux détours des rues de TOKYO, on peut trouver un minuscule café qui peut accueillir seulement six clients. Sa particularité est de vous permettre le temps d’un café de faire un voyage dans le temps à certaines conditions : il ne changera pas le présent et durera tant que le café est encore chaud. Vous pouvez retrouver uniquement des personnes ayant fréquenté l’établissement.
Nous allons suivre quatre femmes qui vont vivre cette expérience pour des raisons différentes.

𝕄𝕠𝕟 𝕒𝕧𝕚𝕤 : (ℕ𝕠𝕥𝕖 16/20 ) :
Le roman est constitué de quatre nouvelles très poétiques. Les sujets abordés sont divers : l’amour, la gestion d’une maladie, la mort et l’avenir.
J’ai passé un excellent moment en compagnie de ses quatre femmes. Leurs histoires sont bouleversantes et nous font prendre conscience que le présent importe davantage que le passé et ses regrets. Vivre le moment présent est essentiel et le temps d’un café il disparaît en vapeur.

Je recommande vivement cette lecture pleine d’émotion.

Je remercie NetGalley et la maison d'édition Audioliob pour cette agréable lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une autre belle écoute grace à audiolib.
J’ai aimé découvrir le chemin de ces quatre femmes qui vont, le temps d’un café faire un voyage dans le passé. Quelle découverte feront-elles lors de ce voyage?
J’ai trouvé ces récits de vie très réalistes. On peut facilement s’identifier à au moins l’un d’entre eux. C’est la première fois que je lisait (écoutait) cet auteur, mais j’ai bien aimé.
Le lecteur est très agréable à écouter, il ne va ni trop vite, ni trop lentement. La voix est très bien posée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très joli roman qui se déroule dans un petit café, le Funiculi funicula.
Les propriétaires Nagare et Kei et leur cousine Kazu accueillent des clients réguliers, la dame en blanc, M. Fusagi et Mlle Hiraï, la gérante du snack bar d'à côté, mais aussi des "occasionnels" comme Fumiko et Gorô.
Toutes ces personnes portent un secret, un poids lié au passé qui les ont poussé à franchir la porte de ce lieu, là où il est possible de retourner en arrière.
Une légère touche de fantastique donc dans ce roman mais ce n'est pas du tout la marque distinctive : je retiendrai plutôt la douceur et la finesse de la description des sentiments et de la personnalité des protagonistes. Une écriture tout en retenue qui souligne l'importance de la communication, la nécessité de dire les choses, que ce soit dans un couple, ou entre deux sœurs.
Une très belle découverte, sentiment renforcé par la lecture envoutante de Philippe Spiteri.
#NetGalleyFrance
#ChallengeNetGalley2022

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman japonais nous raconte un café très particulier, où il est fait toujours frais, peut-être parce qu'on y rencontre des fantômes, et la légende dit qu'on y voyage dans le temps. Mais il y a des conditions plutôt astreignantes, et somme toute un intérêt plutôt limité : il faut que la personne qu'on veuille revoir soit passée dans ce café aussi. Et on ne peut changer ni le passé de la personne qu'on retourne voir, ni le présent... quoique ! Et surtout, boire le café tant qu'il est encore chaud ! Un joli conte sur les non-dits et les suppositions qui font prendre des décisions pour des raisons qui ne sont pas les bonnes. Se rappeler d'un des accords toltèques : ne jamais faire de suppositions.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un premier livre audio pour découvrir un auteur japonais. Un roman en quatre chapitres, chacun consacré à l’histoire d’une femme qui voudrait changer le présent, voire l’avenir, et pour cela se promène entre passé et futur.
Mais au gré de ces va-et-vient (temporels), elles découvriront que l’essentiel n’est pas forcément là où elles croient, que les regrets empêchent de vivre, d’avancer, et que si l’on n’a pas de prise sur ce qui est arrivé, on peut évoluer, transformer son point de vue, et ainsi modifier finalement, malgré tout, le cours des choses.
Le véritable voyage est en soi-même, c’est ce que comprendront l’épouse dévouée à son mari atteint de la maladie d’Alzheimer, la jeune femme qui enfin ouvre les yeux sur les véritables désirs de sa sœur, la mère qui rencontre sa propre fille...
Toutes ces histoires ont en commun la bienveillance, l’écoute de l’autre, les chagrins et ratés qui nous détruisent et l’importance de la communication avant qu’il ne soit trop tard.
Que ferions-nous s’il nous était possible de repartir en arrière ? De tenter de réparer une erreur ? De demander pardon à un être cher ? S’il nous était possible « d’aller voir », de nous projeter quelques jours, quelques mois, quelques années plus tard ? Quelle fêlure essayerions-nous de soigner ? Que ferions-nous dans des circonstances analogues (à celles que connaissent nos personnages) ?
Le temps d’un café chaud. Ode au « carpe diem », à l’élucidation des malentendus et des non-dits, à l’effacement de la culpabilité, un ouvrage passionnant, qui nous concerne tous, d’une très grande humanité.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai passé un agréable moment en écoutant le livre audio « tant que le café et encore chaud » de Toshikazu Kawaguchi.
Conquise par la lecture de Philippe Spiteri, j'ai tout de suite plongé dans l'ambiance nostalgique, poétique et nippone qu'on m'a proposé. L'histoire est particulière : tout s'articule autour d'un étrange lieu et les gens qui le côtoient. le café Funiculi Funicula est intrigant. Il y circulent mille et une légendes.
J'ai hâte de découvrir le tome deux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Malgré un narrateur à la voix chaleureuse comme le café, je n'ai pas réussi à entrer dans l"histoire. J'ai été jusqu'au bout mais j'ai voulu arrêter bien des fois. le début m'a semblé très brouillon, je n'ai pas tout de suite compris ce qui se passait et qui était les personnages. J'ai trouvé des longueurs dans le récit, mais l'idée est originale, ce qui compense un peu.
C'est surtout la voix qui m'a porté jusqu'au bout.
Je suis passée à coté, dommage.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#ChallengeNetGalleyFR
Ce livre fait donc parti du challenge
C'est mon premier livre audio, et je crois qu'avoir choisi un roman japonais à l'exercice, a ajouté une difficulté !!!

J'aime beaucoup les auteurs japonais, le côté sensible, assez lent, remplit de préceptes de vie....
Ce café n'y déroge pas....avec sa question fondamentale, n'est il pas plus sage de profiter du présent, que de se demander ce que l'on a raté dans le passé, ou ce que l'on espère de l'avenir ?
C'est sensible et doux, reposant même.
En attendant, de pouvoir enfin se rendre dans ce beau pays, un joli moyen de se connecter à son ambiance

Il faut que je continue avec un autre type de livre, car là, les prénoms compliqués, l'action assez lente, ne m'ont pas rendu la tâche facile mais je vais persister !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Tant que le café est encore chaud » de Toshikazu Kawagushi est un voyage magique à Tōkyō, dans le petit café Funiculi Funicula où la légende raconte qu’il est possible de retourner dans le passé en respectant des règles bien précises. Quatre femmes décident d’en faire l’expérience pour des raisons différentes mais avec le même espoir, d’effacer leurs regrets. Néanmoins, leurs actes ou paroles ne bouleverseront aucunement le présent ou le futur et surtout, elles doivent revenir avant que le café ne refroidisse.

Ce roman de littérature japonaise est le premier que je lis et même s’il est poétique dans la morale, il manque pour moi de profondeur et d’émotions. J’ai eu peur que ce soit à cause de la narration alors j’ai lu les deux dernières histoires au format papier des éditions Albin Michel, mais cela n’a rien changé pour moi. J’ai apprécié cette douce lecture mais je pense malheureusement, qu’elle ne restera pas longtemps dans ma mémoire alors que les thèmes abordés sont lourds et méritaient d’être approfondis, comme la séparation, la maladie ou le deuil. J’en attendais un peu plus mais peut-être que le fait qu’il soit aussi court avec ses 240 pages, laissait présager ce qui lui fait défaut à mes yeux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très beau roman japonais. J'ai bien aimé cette lecture même si pour une fois je n'y ai pas retrouvé toute la poésie et le récit contemplatif des romans asiatiques. Il y a certe une très belle écriture et quelques moments contemplatifs mais pas autant que je l'aurai voulu.
L'histoire est très belle et nous fait voir si le passé est vraiment important.
Les personnages sont vraiment attachants, ils sont pleins de bienveillance. L'histoire n'est pas triste mais est très touchante. Si j'ai l'occasion, je lirai d'autres livres de cet auteur.
Le lecteur était vraiment très bien, il a réussi à mettre de l'émotion dans sa voix.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'ouvrage:
Japon.
Ce jour-là, le petit ami de Fumiko veut lui annoncer son départ pour les États-Unis. Il va pouvoir réaliser son rêve: travailler dans le jeu vidéo. Cela veut dire qu'il abandonne sa relation amoureuse avec la jeune femme. Il ne le lui dit pas, mais c'est une évidence. C'est au Funiculi Funicula, un café, qu'ils échangent leurs derniers mots. Frustrée par cette entrevue catastrophique, Fumiko se triture les méninges pour parvenir à modifier le cours du destin. C'est alors qu'elle se rappelle une légende urbaine concernant le Funiculi Funicula: il permettrait de revenir dans le passé...

Critique:
Lorsque ce genre de romans passe à la portée de mes mains, je souhaite toujours les lire en espérant que la sacro-sainte règle selon laquelle le passé ne doit pas être changé n'est pas en vigueur. Dans «Tant que le café est encore chaud», cette règle ne peut pas être transgressée, car quoi qu'on fasse lors d'un retour dans le passé, on ne changera pas le présent. Cependant, les personnages réfléchissent, et s'adaptent le plus possible. Ils ne peuvent pas changer le présent, mais ils peuvent, par exemple, adopter l'attitude la plus en adéquation avec ce qu'ils aimeraient que soit leur présent. L'auteur a choisi des situations que n'importe qui pourrait vivre, ainsi, il montre au plus grand nombre qu'il ne faut pas perdre espoir. Cependant, certaines situations ne peuvent pas être exactement comme dans le roman. Par exemple, celle de Fumiko ne pourrait pas être celle de chaque personne dont le petit ami part travailler dans un autre pays. Celle de monsieur et madame Fussaki, en revanche, est peut-être celle qu'on retrouve le plus souvent chez les personnes dans leur cas.

Il y en a une que je n'ai pas appréciée. Lorsque je la trouve dans certains romans, je ne parviens pas à accepter qu'elle contente tout le monde, qu'une personne semble ravie de se sacrifier pour quelque chose qu'elle ne verra jamais... On trouve cette idée dans «La commode aux tiroirs de couleur», d'Olivia Ruiz, concernant la mère de l'héroïne. C'est une idée qui me déplaît souverainement. Certes, je suis une sale égoïste... Il faudrait que je rencontre quelqu'un qui réagirait de cette manière, afin de lui poser toutes mes questions à ce sujet.

D'une manière générale, Toshikazu Kawaguchi présente de sympathiques personnages, et décrit leur caractère et les situations dans lesquelles ils sont de façon à faire ressentir de l'empathie au lecteur, excepté, me concernant, à propos de la dernière situation évoquée.

Outre cette idée de retour dans le passé, le romancier crée une ambiance très agréable. Les clients habitués discutent avec les patrons, ceux-ci et la serveuse sont chaleureux (même si cette dernière fait parfois semblant de ne pas l'être), et certaines situations sont cocasses. Par exemple, le fait que la femme en blanc ne se lève qu'une fois dans la journée, et que certains attendent cela comme le messie. À ce sujet, un événement drôle arrive, parce qu'une habituée souhaite ne pas trop attendre. L'anecdote de la malédiction est également amusante, parce que ladite ne fait pas vraiment de dégâts, et qu'elle est simple à arrêter.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Philippe Spiteri pour les éditions Audiolib.

Philippe Spiteri fait maintenant partie des comédiens que je retrouve avec plaisir, après l'avoir entendu sur deux romans. Son jeu n'est jamais ni trop sobre ni affecté. Ici, il a naturellement interprété les personnages, entrant dans leur peau sans difficultés apparentes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très jolie découverte!
Et si, en buvant un café, on pouvait revenir en arrière, exactement à ce moment précis, où l'on sent que l'on a manqué quelque chose. Où l'on aurait dû se taire ou parler, au contraire.
C'est la promesse du café de ce roman!
J'ai beaucoup aimé la présentation des protagonistes, leurs questions, leurs craintes. Et l'espoir, derrière chacune des situations présentées!
On y croit ou non, mais au final, c'est un peu de lumière que nous propose l'auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai adoré découvrir ce récit de voyage dans le temps à l'intérieur d'un café et la morale qu'on ne peut changer le passé...

Il y a au total 4 histoires à l'intérieur de ce livre et la 2ème histoire est ma préférée. Chaque histoire est pertinente et remet en perspective nos relations et l'amour de nos proches.

Cependant, comme il y a beaucoup de personnages dans ce livre, je n'ai pas assez de temps pour me sentir vraiment connecté à eux et il reste de grandes questions sans réponse jusqu'à la fin du livre.

Un livre triste mais aussi très touchant

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé ce court livre audio qui se déguste en quelques jours, on y retrouve 4 femmes qui vont effectuer chacune un voyage dans le temps dans ce petit café si particulier. Sur les 4 histoires, il y en a deux qui m'ont beaucoup plus touchée et j'ai notamment versé une petite larme durant la seconde où l'on aborde l'Alzheimer précoce. J'ai trouvé assez sympathique la petite morale à la fin du livre qui permet de rappeler certaines choses qu'on oublie si facilement. Mon seul bémol sur cette lecture c'est que j'ai été énormément perdue pendant une bonne moitie du roman avec les prénoms japonais, à l'écrit ça aurait été mais en audio je n'arrivais pas à les retenir ni à les rattacher aux personnages.
J'ai découvert ce livre grâce au #challengenetgalleyfr et je suis contente de m'être laissée tentée par celui ci qui n'entre pas mon genre de lecture habituel mais qui fut une lecture tres agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Funiculi Funicula est un café à Tokyo où circule un certain nombre de légendes. Celle qui est la plus répandue est celle du voyage dans le temps. Mais attention, il faut respecter certaines règles et ce voyage ne changera pas le présent et dure tant que le café est encore chaud.
Quatre femmes vont vivre et partager cette expérience.

Je ne suis pas une adepte de littérature asiatique et japonaise plus particulièrement.
Toshikazu Kawaguchi nous embarque dans un beau voyage auprès de quatre femmes qui vivent toutes un traumatisme dans leurs vies et qui ont besoin de voyager dans le temps. Il n’y a pas de suspens et on peut dire que le récit est assez plat. Mais il est agréable de se transporter dans le temps en compagnie de ces quatre femmes.
La voix douce du lecteur Philippe Spiteri rend cette histoire encore plus tendre .

Merci à #NetGalleyFrance et aux éditions Audiolib pour la découverte de ce roman dans le cadre du #ChallengeNetGalleyFR.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'étais très curieuse de découvrir Tant que le café est encore chaud. Déjà, parce que son résumé me donnait envie d'en savoir plus mais surtout parce qu'il s'agissait d'un livre audio. Jusqu'à présent, mes découvertes de lectures lues par quelqu'un n'avaient pas été de grandes réussites. Quoique, j'ai le souvenir qu'on écoutait des cassettes racontant des histoires en voiture, sur le chemin des vacances, quand on était petits avec ma soeur et mon cousin Basile. Etudiante, les CD-livres empruntés à la bibliothèque ne fonctionnaient pas sur toutes les chaînes hi-fi (et surtout pas sur le lecteur CD de Mamy Jeanne - ma voiture de l'époque) et, il y a quelques années, lors d'une lecture découverte avec Audible, j'avais été gênée par la dépendance du site à un réseau wifi. Dans ces conditions, j'avais trouvé difficile de rester écouter le livre une fois la vaisselle / le repas / le repassage terminé tant le format est passif à côté d'une lecture conventionnelle.
Dans le cas de Tant que le café est encore chaud, j'ai apprécié le fait de pouvoir télécharger le livre sur l'appli Netgalley afin de pouvoir l'écouter en voiture (sans griller mon mini forfait internet de 1 Go). Bon, ma voiture a refusé de le passer sur les hauts parleurs : Molly peut être un peu capricieuse (oui, oui, ma voiture s'appelle comme l'héroïne de L'Assassin Royal ! Normal, elle est rouge ;D). Cela dit, avec le son mis assez fort, j'ai pu écouter tranquillement le roman. En deux jours de trajet pour aller au travail, un footing et une séance de repassage, le livre était fini (sachant qu'il dure un peu plus de 5 heures, je vous laisse conclure si j'habite loin de mon entreprise, je suis une grande sportive ou si j'avais pris du retard dans mon repassage ! - Une de ces affirmations est fausse ;D). Bref, tout ça pour dire que j'ai trouvé l'expérience grandement sympa'.
Pour le coup, j'ai trouvé que le côté "transmission orale" collait parfaitement à cette histoire qui a tout de la légende urbaine. J'ai trouvé la voix de Philippe SPITERI très agréable, à la fois chaleureuse et posée. J'ai aimé les silences assumés, les dialogues faciles à suivre avec les changements de tonalité et les quelques bruitages discrètement présents qui nous aident à nous immerger dans la petite salle du café Funiculi Funicula.

J'ai trouvé l'intrigue du livre très sympathique. J'ai aimé cette histoire de voyage dans le temps qui n'est possible qu'à certaines conditions. J'ai aimé les questions que cela nous amène à nous poser et j'ai apprécié me dire, qu'aujourd'hui, je n'avais pas de raison de faire ce voyage, que tout ce qui devait être dit l'avait été et que je n'avais pas de regret.
J'ai aimé le côté chorale de ce roman qui nous permet, au fil des chapitres, de découvrir davantage les habitués du Funiculi Funicula. Toute l'histoire se passe dans ce café, un peu à la manière d'une pièce de théâtre : j'ai trouvé ça intéressant, comme une manière supplémentaire d'aller droit à l'essentiel. A l'image de ce roman, c'est terriblement efficace. Cela a un côté "nouvelles" qui m'a beaucoup plu. Sans s'imbriquer les unes dans les autres, les histoires se suivent et font références aux précédentes. Au fur et à mesure que l'on avance dans ce roman, les liens se resserrent entre les personnages et l'entraide ainsi que l'amitié qui les unissent n'en deviennent que plus fortes encore. Chaque voyage aborde un sujet différent et j'ai été très émue à plusieurs reprises.
J'ai aimé la conclusion plutôt positive qui confirme ce que l'on avait deviné. Mais, plus que tout, j'ai apprécié que ce livre soit une injonction de vivre le présent et nous rappelle que, si l'on ne peut changer le passé, on peut toujours se battre pour que notre futur soit meilleur ;)

Mon avis sur les différents personnages est assez divisé. Malgré une certaine forme d'affection pour eux, je n'ai pas trouvé la plupart sympathique. Pour le coup, je pense que c'est notamment dû au style d'écriture de l'auteur qui est plutôt lapidaire et ne s'attarde pas vraiment à retranscrire les sentiments de chacun. Sans vouloir faire de clichés, je pense que cette distance avec les personnages est assez propre à la littérature asiatique.
Cela dit, Madame Kotake et son mari ainsi que Kei m'ont beaucoup touchée. J'ai aimé leur présence désintéressée et les sacrifices que les deux femmes font pour que leurs proches puissent avoir une jolie vie.
J'ai également apprécié la fougue de Mademoiselle Irai et le fait qu'elle prenne sur soi pour honorer la promesse faite à sa soeur.

Malgré la distance avec les différents personnages, j'ai globalement bien aimé l'écriture de l'auteur. Je l'ai trouvé pragmatique, bien que le sujet soit assez iréel, et dynamique. Pour le coup, je pense que cette narration plutôt minimaliste est parfaite pour un format audio.
Une chouette découverte qui m'a réconciliée avec les livres audios.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Plus qu’un roman c’est une belle leçon sur l’importance de la vie, du présent, de l’amour, de la sincérité. A travers les expériences temporelles de ces 4 femmes, j’ai ri, pleuré (beaucoup, dans ma voiture en allant et en rentrant du boulot…. sans commentaires) et compris. Je me suis laissée prendre au jeu de ce petit café, rêvant moi aussi, pour un instant, de prendre la place de la femme en blanc.

J’ai été bouleversée par certaines histoires, bouleversée par la résilience de ces femmes aussi. Comprendre, accepter, profiter, aimer, vivre.

Un magnifique roman que que je ne regrette pas d’avoir découvert….

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Au café Funiculi Funicula, une chaise permet de voyager dans le temps mais plusieurs conditions doivent être respectées sous peine de revenir dans le présent ou pire de rester à jamais un fantôme. C'est ce qui est d'ailleurs arrivé à l'une des clientes, pourquoi ? on ne le sait toujours pas...

4 femmes vont faire l'expérience entre excitation, doute, questionnement mais tout en sachant que jamais le futur ne sera changé. Intriguant... Pourquoi faire ce voyage dans ce cas?
Mine de rien, c'est l'intérêt de ce livre : le passé ne changera mais les âmes de ces personnes seront tout de même soulagées, apaisées. Elles seront changées par ce voyage temporel.

Livre sympathique à lire pour ce questionnement. On ne peut s'empêcher de se poser soi-même la question : Quel jour choisirons-nous? avec qui ?
Le passé pour vivre quelques minutes avec une être disparu? pour avoir des réponses qui nous hantent ? ou le futur pour admirer nos enfants devenus adultes ?

De gros bémols tout de même, beaucoup de répétitions : à chaque chapitre et pour un nouveau personnages, les règles sont redites. Dommage...

Question en suspens : Qui est la femme en blanc, fantôme de ce café ? peut-être une suite est-elle prévue?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman comme j'aime, un roman pourtant hors de ma zone de confort, alors que des fois, je me demande pourquoi est ce que je ne lis pas plus souvent ce genre de livre. Je crois n'avoir jamais était déçu par des romans japonais, je devrais sérieusement m'y mettre un peu plus souvent ahah

Ce livre est tellement poétique, les Japonais on l'art d'aborder la vie avec tellement de douceur, le deuil avec tellement de sagesse et la vie, même pleine d'embûches semble être beaucoup sereine à leurs yeux.
Ce livre est d'une simplicité exaltante, il sublime les tranches de vie quotidienne, il met du baume au cœur, et nous fait comprendre le sens de nos jours.

Aller dans le passé, ne changera pas le présent, et découvrir le futur n'améliorera pas l'instant, lorsque l'on devra retourner dans la vie actuelle.

Car il existe au japon un café qui fait partie des légendes urbaine, si l'on est assez patient, on a la possibilité d'aller dans le passé, peu être même dans le futur qui sait ? Seulement, c'est sous plusieurs conditions : attendre que la chaise du temps se libère de son occupante omniprésente, mais ne surtout pas la déranger pour pouvoir y accéder.

Pour aller dans le passé, vous pouvez y faire un saut que si vous êtes déjà entré dans le café auparavant, et si vous y être déjà allé, vous ne pourrez pas vous lever de votre chaise tant que le café est encore chaud. Après quoi il vous faudra boire votre tasse avant que votre café ne refroidisse, sinon vous resterez bloqué pour toujours sur place.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lecture audio terminée.
J'ai passé un bon moment de lecture avec ses personnages tous aussi sympathiques les uns que les autres.
On découvre des histoires de vies, des regrets de non dit qu'une place particulière dans un petit café permet un voyage dans le temps pour retrouver la personne aimée et qui permet de d'échanger sur des sujets non dit, d'écouter, et de profiter tant que le café est chaud.
Belle découverte
Leçon : dire ce que l'on pense aux personnes que l'on aime avant qu'il ne soit trop tard.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :