Tout ce qui est à toi brûlera

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 24 mars 2022 | Archivage 20 avr. 2022
Belfond, Belfond Noir

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #WillDean #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Il est son mari, elle est sa prisonnière.

Il l'appelle Jane, mais ce n'est pas son nom.


Thanh Dao a quitté illégalement son Vietnam natal pour rejoindre l'Angleterre, ses universités, sa liberté. Mais le rêve a viré au cauchemar. Personne ne soupçonne qu'elle est là, prisonnière de cette ferme perdue au milieu de nulle part. Personne ne viendra la sauver.

Sept ans que la jeune femme subit les remontrances, les humiliations, les punitions de l'homme qui l'a achetée. Bien sûr, elle a tenté de s'échapper, mais comment fuir ces plaines où le regard porte jusqu'à l'infini ?

Pourtant, aujourd'hui, elle a plus de raisons de lutter que jamais. Il y a cette vie minuscule qui grandit en elle. Et cette femme, cette voisine charmante et naïve venue se présenter un matin. Une étrangère dont Thanh est convaincue qu'elle est porteuse d'espoir...


Dans le sillage de Misery, Room et de Né d'aucune femme, un roman au suspense psychologique dévastateur et hautement immersif, un huis clos terrifiant sur la folie et l'emprise, dans lequel même le lecteur est retenu captif.


Will Dean a grandi dans les East Midlands en Angleterre, mias c'est en Suède, au coeur d'une forêt reculée, qu'il s'est installé pour s'adonner à ses deux passions : l'écriture et la lecture. Finaliste du Guardian's Not the Booker Prize avec La Forêt de la Méduse (Belfond, édition numérique 2022), lauréat des Amazon Publishing Readers' Awards en 2019, dans la catégorie Best Independant Voice, avec Neige rouge (Belfond, édition numérique, 2022), Will Dean est une voix qui monte dans le paysage du suspense anglais. Tout ce qui est à toi brûlera est son premier stand-alone, qui connaît un excellent accueil médiatique.


Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Laurent Bury.

Il est son mari, elle est sa prisonnière.

Il l'appelle Jane, mais ce n'est pas son nom.


Thanh Dao a quitté illégalement son Vietnam natal pour rejoindre l'Angleterre, ses universités, sa liberté. Mais...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714495594
PRIX 20,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

C'est un premier roman très bien maitrisé.
Le lecteur va suivre le cauchemar de Thanh Dao, jeune immigrée vietnamienne qui pensait trouver le bonheur en Angleterre. Son rêve a viré au cauchemar et son "mari" est devenu son bourreau.
C'est un roman très noir et certains passages ont été très éprouvants pour moi. Je me suis sentie au plus prés de Thanh. Je pouvais sentir sa douleur, ses peurs mais aussi ses quelques rares espoirs .
L'écriture de l'auteur est fluide. C'est un roman court mais terriblement efficace pour parler du calvaire de ces femmes qui débarquent en Europe en quête d'espoir. En peu de mots Will Dean a réussi à me faire frissonner. C'est un roman écrit à la première personne du singulier, ce qui donne plus de force encore au personnage de Thanh.
Je recommande totalement ce livre .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Thanh Dao est une jeune vietnamienne qui a immigré en Angleterre avec sa soeur Kim Ly après qu'on leur ai fait miroiter l'espoir d'une vie meilleure.

Elles vont alors travailler ensemble dans une ferme, mais au bout de quelques temps elle vont être séparées.Thanh DO va se retrouver dans une ferme isolée de tout, entourée de champs appartenant à Len celui qui va devenir son bourreau.

Cela fait maintenant 7 ans que Than Dao subit des sévices corporels, sexuels et, dés qu'elle n'exécute pas les ordres donnés, Len brûle un des objets qu'elle a en sa possession, souvenirs de son passé et de son pays natal. Il ne lui reste plus que son passeport, sa carte d'identité, les lettres que lui envoie sa soeur et un livre "une souris et des hommes. Elle perd aussi son identité, Len l'appelle Jane, comme sa mère, elle doit s'habiller avec les vêtements de cette dernière, cuisiner comme elle...

Alors comment mettre fin à ce calvaire? Comment s'enfuir avec une cheville cassée et des caméras qui vous surveillent continuellement même aux toilettes et dans la salle de bains car interdiction de fermer les portes? Que votre esprit s'embrume petit à petit car pour calmer la douleur on vous donne des cachets pour chevaux?

Pour trouver la réponse je vous laisse le soin de lire ce livre, un thriller dur et oppressant qui nous amène à nous poser des questions sur toutes ces personnes à qui l'on a vendu du rêve pour leur faire quitter leur pays mais qu'on -t-elles vraiment trouvé au bout du compte?

J'ai aimé ce livre, la plume de l'auteur qui nous fait tourner les pages pour suivre Thanh Dao et espérer pour elle la fin de ce cauchemar.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un bon thriller psychologique sur la séquestration où la torture psychologique et l'emprise du bourreau sont d'une cruauté sans nom. Sa victime enfermée-libre ne cessera de chercher comment fuir. Un huis clos assez étouffant avec des scènes parfois difficiles à lire.
Le récit à la première personne nous plonge dans les émotions et les pensées de cette jeune femme séquestrée.
L'histoire est bien menée avec une intensité croissante. Un démarrage que j'ai quand même trouvé un peu lent avant que le récit prenne toute son ampleur. Une écriture sans fioriture, directe.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions Belfond pour cette lecture. Ce roman noir est mon véritable coup de coeur de ces dernières semaines. Brillant, triste, et image d'une réalité ignorée, ce roman amrque par son intensité remarquable. 

On fait la connaissance de Thanh, jeune fille qui a quitté le Vietnam, contre la promesse d'un avenir positif en Angleterre, en compagnie de sa soeur. Mais le rêve n'existe pas, et sa vie ne devient qu'un cauchemar perpétuel. Prisonnière d'un fermier, qui la maltraite physiquement et moralement, Thanh n'a plus d'espoir. Jusqu'au jour où une nouvelle voisine se présente à la ferme. Et si l'occasion de s'enfuir était là, à portée de mains....

Will Dean, s'attaque ici à la thématique de l'esclavage moderne et des violences faites aux femmes. Il livre ici un portrait saisissant , d'une jeune victime qui a son seul courage comme horizon. Un personnage principal, auquel on ne peut que s'attacher, pour lequel on ne peut que se mettre à espérer, et à y croire. Face à elle, un homme, symbole de la noirceur, de l'horreur, et de tout ce que l'on peut détester. Entre eux la lutte s'engage, et le lecteur fait vite son choix. 

Au-delà des personnages, c'est toute l'historie, qui séduit. Plaçant la victime en narratrice, il nous plonge avec sa plume sans concession au coeur de l'histoire. Elle dévoile peu à peu son passé, et son état d'esprit, et nous prend à témoin de son destin. 

Alors oui, il faut s'accrocher, car certains passages sont durs, mais on ne peut faire autrement que de poursuivre, tant on est happé, tant on veut savoir ce qui va lui arriver. Et les surprises se dévoilent peu à peu, des rebondissements subtils qui tiennent en haleine. 

Si vous ne devez lire qu'un polar en cette période , c'est celui-ci ! Foncez !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une jeune femme, qui a peur d’oublier son prénom et son histoire, garde précieusement les quelques objets personnels qu’il lui reste.

C’est son seul bien propre, et chaque erreur de sa part en voit disparaître un morceau.

Depuis des années maintenant, celle qui est appelée Jane subit une vie de recluse: mutilée, humiliée et dans l’impossibilité de s’échapper.

Mais quelque chose va bouleverser cet état de chose, et “Jane” va devoir affronter ses peurs...

Le résumé de ce livre fait déjà froid dans le dos, il faut bien l’avouer. Lorsque j’ai croisé ce titre sur Netgalley, je n’ai pu faire autrement que de le demander.

C’est un roman qui n’est pas très long, mais quelle intensité! Le premier chapitre est troublant au possible. Nous ne savons encore rien de la situation, et les quelques éléments que nous donne la narratrice nous fait poser des tas de questions.

Du coup, il impossible de lâcher le récit jusqu’à la fin. C’est horrifiant, glaçant et totalement accrocheur. Chaque petit chapitre nouveau peut nous laisser imaginer un point de rupture.

La situation exposée n’est vue que de l’intérieur de cette ferme reculée, cachée aux regards des passants. On voit tout au travers du regard de la jeune prisonnière, qui décrit si calmement son calvaire. Elle nous montre ce quotidien qu’elle hait d’une manière si tranquille que ça en est renversant.

Lorsque les événements s’accélère, c’est trop tard: le lecteur est déjà bien trop tendu vers un sauvetage qu’il espère, qu’il serre fort les poings en ne pouvant s’empêcher de continuer à lire.

Je ne connaissais pas du tout cet auteur, mais c’est une superbe découverte! J’ai été, dès le départ, happée par ma lecture. L’histoire de Jane est impressionnante, bouleversante. Voilà donc un auteur que je vais suivre plus attentivement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman de séquestration, de torture, certaines scènes sont vraiment perturbantes... à ne pas mettre entre toutes les mains donc. Cela étant dit, dans le genre, ce titre est vraiment bien construit. On s'attache à la victime, on a autant envie qu'elle de fuir cet environnement, cet homme et ses ordres.
Une belle découverte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une femme tente désespérément de fuir. Avec toute l'énergie du désespoir et malgré une cheville broyée, Thanh Dao tente le tout pour le tout. Mais en vain. A peine a-t-elle fait quelques mètres qu'un homme, celui qui se fait appeler son mari, s'arrête et la ramasse. Lenny la ramène à l'intérieur de la maison des horreurs avec un calme absolument glaçant. Depuis sept ans, cette jeune vietnamienne subit l'innommable. Des violences physiques, sexuelles, psychologiques...elle n'est qu'une chose aux yeux de Lenn. Elle est à la merci d'un fou qui exerce un effroyable chantage sur elle. Puis un jour, elle tombe enceinte du monstre...
Quelle claque ce livre ! Je n'ai pas pu le lâcher sauf quand je me suis aperçue qu'il était déjà 2h du matin.
Will Dean nous place dans huit clos haletant, spectateurs d'une situation abominable. Le chantage malsain qui tient Thanh Dao sur le fil est affreux. Au moindre faux pas, un objet personnel lui est confisqué et brûlé. Lennn lui vole à chaque fois une part de son identité, un bout de son passé. Lenn, complètement fou, construit son fantasme de foyer idéal, sa mère étant l'absolue référence à laquelle Thanh Dao doit ressembler en tout point, jusqu'à porter les vêtements de la défunte. Elle doit en outre subir les viols tous les soirs. Elle ne peut pas s'enfuir à cause de la cheville que Lenn lui a broyé. Son seul salut : les médicaments pour animaux qu'il lui fourni au compte goutte pour supporter la douleur. Elle n'a absolument aucun répit car tous ses faits et gestes sont enregistrés et filmés. Comment pourra-t-elle survivre à cet enfer ?
J'ai retenu mon souffle tout du long. Le suspens ne retombe pas une seconde.
Ce livre aborde des sujets très difficiles comme l'esclavage sexuel, la traite des femmes asiatiques en Angleterre, le viol....
Il y a pourtant du beau dans cette histoire qui aborde le thème de la sororité et de l'amour qui pousse à se sacrifier pour l'autre.
Amateurs de thrillers noirs, de tensions psychologiques vous êtes au bon endroit !
Je remercie Netgalley France et les éditions Belfond pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Thanh Dao a quitté clandestinement son pays natal, le Vietnam, avec sa sœur pour ce qui devait être une vie meilleure en Angleterre. Mais sur place, c’est un véritable cauchemar qui s’est abattu sur elle. Séparée de sa sœur, elle se retrouve mariée à un fermier qui la garde prisonnière dans cette maison perdue au milieu de nulle part et où personne ne vient jamais. Depuis sept ans, elle vit là. Ses tentatives de fuites se sont soldées par des échecs et elle est victime des brimades, des violences et des punitions à répétition que lui inflige le monstre chez qui elle vit. Jusqu’à ce que l’arrivée d’un enfant, fruit des viols qu’elle subit, vienne redonner courage à celle qui a été rebaptisée Jane pour lutter et chercher un moyen de s’échapper.

Ce récit se lit en apnée totale et il est quasiment impossible de s’en détacher avant le dénouement. Le sujet de la séquestration est évidemment un thème récurrent en littérature et qui peut sembler un peu facile pour faire naitre l’angoisse chez le lecteur. Mais Will Dean sait y mettre quelque chose de différent qui captive le lecteur.

Quasiment tout se joue sur un plan psychologique plus que physique. Car Jane n’est pas entravée. Elle est libre de ses mouvements. Et c’est ce qui est pire que tout, parce qu’en réalité son bourreau a su créer autour d’elle toutes les conditions pour qu’elle finisse par ne même plus avoir l’idée de fuir. C’est dur, éprouvant autant pour Jane que pour le lecteur d’autant que le récit est fait par la jeune femme et qu’on entre totalement dans ses pensées. On éprouve avec elle ses souffrances, tant physiques que mentales, on ressent ses peurs, mais aussi ses espoirs aussi faibles soient-ils et auxquels elle se raccroche. Car il en faut, finalement, du courage et de l’espoir pour traverser ces sept années sans avoir tenté de mettre fin à ses jours à défaut de pouvoir s’échapper. Et c’est la présence de sa sœur, quelque part en Angleterre, qui pousse Jane - Thanh Dao a continué de vivre et de subir. Comme l’arrivée de sa petite fille sera l’un des éléments déclencheurs pour envisager que la fuite soit possible.

Un livre qu’il vaut mieux éviter de lire avant de dormir tant l’angoisse est palpable à chaque page et l’atmosphère oppressante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :