Anne quitte son île

Lu par Emilie Moget
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 8 févr. 2022 | Archivage 10 mars 2022
VOolume, La Saga d'Anne Shirley

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Annequittesonîle #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

C’est avec un grand bonheur que nous retrouvons Anne dans ce troisième opus de la saga d’Anne Shirley, de Lucy Maud Montgomery.

Après une année à enseigner à l’école d’Avonlea, Anne accomplit son rêve et se rend sur le continent pour étudier à l’université de Redmond. Elle n’y part pas seule : quelques amis d’Avonlea, dont Gilbert et Priscilla, sont aussi du voyage.

À Redmond, Anne découvre un cadre de vie très différent de celui de l’Île-du-Prince-Édouard. Elle y fait de nombreuses rencontres : la pétulante Philippa, une vieille dame expansive et quelques chats borgnes deviennent ses intimes dans une improbable colocation. Elle n’en oublie pas pour autant les habitants d’Avonlea, dont nous continuons de suivre les destins, heureux ou dramatiques.

La grande préoccupation d’Anne et de ses comparses de l’université est de trouver l’âme sœur. Anne décline plusieurs demandes en mariage, dont certaines très drôles ! Éprise d’idéal, elle éconduit aussi, à la surprise générale, Gilbert. Quand le beau Roy Gardner fait irruption dans sa vie, elle pense avoir enfin trouvé celui qu’elle cherchait.

Lucy Maud Montgomery excelle à décrire les destins, caractères et avanies des uns et des autres avec humour et humanité. Ce troisième tome, riche en nouveaux personnages, est particulièrement vivant et savoureux. Le passage de l’intelligente et sensible Anne Shirley à l’âge adulte ne laisse pas indifférent !

La saga d’Anne Shirley est un grand classique de la littérature canadienne. Il fut notamment adapté à la télévision sous le titre Anne, le bonheur au bout du chemin (1985) et plus récemment par Netflix sous le nom Anne with an E.

Écrit par l’auteure canadienne Lucy Maud Montgomery, dont l’enfance a inspiré l’histoire d’Anne, le roman rencontre dès sa sortie en 1908 un immense succès. Vendu à plus de 60 millions d’exemplaires, il n’a cessé d’être réédité et adapté depuis. La France est étonnamment restée en marge de cet engouement mondial : peu nombreux encore sont ceux qui connaissant la saga de Lucy Maud Montgomery autrement que par le petit écran. La nouvelle traduction de Sandrine Larbre est l’occasion de découvrir ce grand roman sur le pouvoir de l’imagination, l’acceptation de sa différence et la liberté. Exempt de toute mièvrerie, souvent drôle, il plaira aux plus jeunes comme à leurs parents.

Titre produit avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) de Nouvelle-Aquitaine.

C’est avec un grand bonheur que nous retrouvons Anne dans ce troisième opus de la saga d’Anne Shirley, de Lucy Maud Montgomery.

Après une année à enseigner à l’école d’Avonlea, Anne accomplit son...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9782364069886
PRIX 21,90 € (EUR)
DURÉE 8 Heures, 27 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Dans ce tome 3, Anne a grandit et doit laisser son île adorée du Prince Édouard pour aller à l'université à Redmond. Anne devient une femme, prend son indépendance et se noue de nouvelles amitiés sans pour autant ses amis d'enfance. Elle s'aperçoit que des rêves et fantasmes d'enfance ne sont peut-être pas à la hauteur de la réalité.

La plume de Lucy Maud Montgomery est poétique et délicieusement désuète, telle que je l'attendais. L'actrice, Émilie Moget, retransmet parfaitement cet univers, cette douceur de vivre d'un autre temps où la morale était très stricte.
La voix d'Émilie Moget est agréable et apaisante, elle m'a emmenée dans l'ambiance d'une lecture qu'on écoute au coin douillet d'un feu de cheminée. Elle a su retranscrire les émotions des personnages et je les ai identifié sans peine lors de mon écoute. Le petit Davy m'a beaucoup attendrie.
Je n'ai pas vu passer les 8h d'écoute pendant lesquelles je me surprenais à sourire constamment.
C'est une expérience que je recommande et recommencerai avec plaisir.
Je remercie Netgalley et VOolume de m'avoir permis d'écouter ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ma préférence va toujours au premier tome mais je dois dire que celui-ci m’a peut être plus touché que le deuxième. Difficile d’en dire beaucoup plus avec une suite mais j’y retrouve encore les similitudes avec Les quatre filles du Dr March mais avec un je ne sais quoi de la relation Elizabeth/ Darcy.

J’ai adoré l’évolution d’Anne, le chemin qu’elle choisit d’entreprendre. Malgré les drames, elle reste un coeur pur. La plume est toujours aussi merveilleuse, pleine de tendresse et de poésie (sans parler de la traduction qui est splendide). Ca marche encore mieux qu’une romance pour avoir un petit moment de douceur.

Ce tome aurait limite pu annoncer la fin de la saga vu sa fin justement donc j’ai hâte de voir ce que nous réserve la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Magnifique. Toujours un immense plaisir de retrouver Anne Shirley, sa famille et tous ses amis, dans un tome au ton un peu plus sérieux que les précédents et qui aborde cette fois-ci des thèmes plus matures, toujours de manière bienveillante. On fait la connaissance aussi de tous nouveaux personnages, mais ceux du début ne sont pas en reste pour autant. Je ne sais pas exactement pourquoi cette histoire me touche tellement, mais je la trouve universelle et merveilleuse, avec son style doux et sa poésie très humaine, Bravo encore à Emilie Moget, qui narre les livres depuis le premier tome, absolument formidable dans son incarnation des très nombreux personnages (mention spéciale au petit Davy qui me fait toujours sourire), et qui sait si savamment moduler sa voix pour toutes les occasions. Je n’en loupe pas une miette ! Je crois savoir que les aventures d’Anne ne s’arrêtent pas là, et espère de tout coeur pouvoir en écouter davantage, car c’est beau, beau et BEAU.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai sollicité ce titre car j'ai lu le premier tome de la saga d'Anne d'Avonlea tant de fois dans ma jeunesse que je me souviens encore de tout aujourd'hui ! Mais je n'avais jamais lu la suite, ce fut donc là une occasion de connaître la continuation des aventures de cette charmante héroïne. Et ce fut un plaisir de retrouver les personnages, les lieux connus, mais aussi de découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux amis.
Certes, j'ai trouvé parfois le texte trop ampoulé parce que j'ai vieilli, mais Anne reste une jeune fille pleine de charme, d’enthousiasme et de malice, pétillante et drôle. La voix de la narratrice rend parfaitement compte de l'ensemble du personnage et lui donne pleinement vie.
Je n'ai pas aimé Philli, la nouvelle amie, trop futile et bavarde à mon goût, mais tout le reste est absolument charmant et agréable, et fait du bien !
Je recommande bien sûr !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Anne part étudier à l'université avec son inséparable Gilbert dont elle refuse toujours l'amour. Elle va y faire des rencontres et devenir plus adulte.
Quelle bonheur d'écouter la suite de ses aventures.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Anne, chère Anne, petite orpheline rousse et maigrichonne, adoptée par Marilla et Matthew Cuthbert sur l’île du Prince Edouard, te voilà devenue une jeune femme dans ce tome 3. Et c’est avec un plaisir intact que j’ai plongé mes oreilles d’adulte dans ce roman. Anne si délicieuse, attachante, drôle et fidèle. Anne étudiante. Anne a 18 ans. Anne nous interroge par l’intermédiaire de son auteure Lucy Maud Montgomery sur la place des femmes dans la société, à une époque où les femmes étaient reléguées aux tâches ménagères, où elles sont cantonnées à des rôles secondaires spécifiques. Ce roman a été refusé par bon nombre d’éditeurs et est restée des années caché dans une boîte à chapeau!
.
. Cette histoire atemporelle, publiée en 1908, nous montre que bien souvent un roman est bien plus qu’une simple histoire, mais une réflexion sur notre monde, notre société, peu importe l’époque. La voix de la narratrice est parfaite pour donner vie à Anne et l’ensemble des personnages. C’est enthousiaste et drôle, émouvant et optimiste. J’ai hâte de découvrir le tome 4!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

3e tome dans les aventures de Anne Shirley. Elle quitte son île pour Redmond, Elle a grandit, est devenue une femme. Elle acquiert son indépendance, découvre les premiers émois de l'amour
J'aime beaucoup le plume de l'auteure et la narration qu'en fait Emilie Moget. J'avais adoré le premier roman, un peu moins le deuxième. J'ai retrouvé la fraîcheur, la joie de vivre d'Anne que j'avais aimé dans le premier tome.
J'aime cette ambiance douce, de cette époque qui commence à être de plus en plus éloignée de la notre, celle où l'on ne vivait pas à 1000 à l'heure. C'est une écoute où l'on passe un moment hors du temps, buccolique, tranquille.
J'ai hâte de retrouver la suite des aventures de Anne

Cet avis vous a-t-il été utile ?

. Ce tome 3, on est sur la même ambiance que les 2 premiers tomes. C'est beau, doux tendre, Émouvants.
On voit grandir Anne, avec les difficultés que cela apporte. On continue d'avancer aux côtés de personnages secondaires auxquels on s'est énormément Attaché. C’est avec une grande hâte que je les retrouverai dans un tome 4.
En résumé un plaisir d’écoute qui nous fait grandir avec Anne et voir le bon côté des choses, avec des étoiles dans les yeux, même quand la vie est difficile.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je continue avec grand plaisir de lire La Saga d’Anne de Lucy Maud Montgomery, surtout quand j’ai besoin de romantisme et de grands sentiments… C’est dit sans arrière-pensée car j’apprécie vraiment de plus en plus ce classique de la littérature canadienne, surtout depuis que j’ai échangé avec de grandes adolescentes ou des jeunes adultes qui s’approprient aujourd’hui, malgré le décalage socio-culturel, les aventures de l’héroïne.

Tout est dit, ou presque, dans le titre de ce troisième tome : Anne quitte son ile… Le roman d’apprentissage se poursuit car Anne accomplit son rêve et se rend sur le continent pour étudier à l’université de Redmond. Encore une fois, les problématiques abordées par l’autrice peuvent être transposées de nos jours : les études coutent cher, il faut se loger, s’astreindre au travail, s’adapter à une nouvelle vie, etc.
C’est aussi l’occasion de faire de nouvelles rencontres, de tomber amoureux ; naturellement, la grande préoccupation d’Anne et de ses camarades de l’université est de trouver l’âme sœur. Il va être question de demandes en mariage et Anne en recevra et en déclinera plusieurs, dont certaines très drôles.
Les jeunes lectrices avec qui j’ai parlé de la saga d’Anne sont, pour la plupart, sensibles au charme de Gilbert ; je suppose que la série Netflix y est pour beaucoup… Mais Anne, trop éprise d’idéal et de romantisme, risque fort de passer à côté de l’amour de sa vie… Je n’en dit pas plus pour ne rien divulgâcher.
Parmi les sujets évoqués dans cet opus, j’ai été particulièrement touchée par la mort, surtout lorsque la maladie frappe injustement des jeunes personnes.

Encore une fois, j’avais choisi la version audio, proposée par VOolume, et lue par Emilie Moget dont la voix cerne à merveille la psychologie de chaque personnage : les jeunes filles, les femmes plus âgées…

J’ai trouvé ce tome 3 très vivant, sans doute à cause du dépaysement en ville et de l’arrivée de nombreux nouveaux personnages.

Que dire de plus ? Je vous invite, si cela vous intéresse, à revenir sur mes ressentis à propos des deux premiers tomes…
Mon avis général a légèrement évolué et je suis presque certaine, à présent, de continuer la série.

#Annequittesonîle #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La petite Anne Shirley a bien grandi… elle a 18 ans. Toujours aussi vive et brillante, elle a débuté sa vie de jeune fille et poursuit des études universitaires à Redmond, en Nouvelle-Écosse.
On la suit dans la découverte de ses nouvelles vies, celle d'étudiante avec ses amies, sa vie amoureuse et toujours sa fibre familiale avec le petit Davy, tellement nature!
Parviendra t'elle à faire les bons choix? Se laissera t'elle guider par la raison ou son imagination si fertile?

J'aime toujours autant retrouver la petite Anne Shirley et son histoire écrite avec beaucoup de tendresse et d'émotions. Elle grandi, elle est plus raisonnable mais reste quand même pétillante et pleine de bon sens.
L'autrice met l'accent de la position de la femme dans la société en abordant la thématique des études, du mariage, de la bienséance… et de la maturité.

J'ai adoré la lectrice, Alysson Paradis, qui a su faire passer les belles émotions par sa voix. le texte est vivant, bien articulé.
La lectrice parvient à donner une voix à chaque personnages, femmes, hommes, enfants, personnes âgées. C'est tellement agréable de l'écouter.

Merci à #netgalleyfrance et #audiolib pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si j’ai commencé à lire la saga d’Anne Shirley de Lucy Maud Montgomery – saga qui compte dix tomes selon Wikipédia – c’est parce que j’ai vu la série Anne with an E sur Netflix et que j’ai adoré le personnage d’Anne, une petite fille pétillante, exaltée et surtout très attachante. Et puis les éditions Monsieur Toussaint Louverture ont sorti un premier tome avec une nouvelle traduction et surtout tellement belle. J’ai craqué.

J’ai ensuite découvert que VOolume proposait une version audio des aventures d’Anne. Comme j’adore les livres audio et même si j’avais déjà lu les livres, j’avais très envie de tester en texte lu. Et ça m’a vraiment plu. Du coup, j’espérais que je pourrais écouter la suite entre les sorties en papier, histoire de me remettre l’histoire précédente en tête. Gros morceau de chance, c’est le cas. j’ai donc pu écouter le troisième tome de la saga d’Anne, qui s’appelle Anne quitte son île en audio et Anne de Redmond chez Monsieur Toussaint Louverture.

Dans Anne quitte son île, Anne part à l’université. Elle a grandi depuis que l’on a fait connaissance avec elle au moment où elle a été recueilli par Marilla et Matthew Cuthbert dans Anne de Green Gables. Certains pourront être un peu déçus de ne pas reconnaître la volubile Anne, devenue une étudiante studieuse. Une étudiante qui prend son indépendance, s’installe dans une jolie maison avec ses amies et rêve de la demande en mariage idéale, romantique et parfaite. Et des demandes, elle en aura plusieurs. Notamment celle que j’attendais avec impatience…

Les amies d’Anne se marient les unes après les autres et la jeune femme se demande ce qu’elle va faire de son avenir, enseigner ? Écrire ? En tout cas, les années passées à l’université loin d’Avonlea lui font constater qu’elle ne se sent plus vraiment chez elle lorsqu’elle rentre aux Pignons verts.

Cette écoute a été encore une fois un vrai plaisir. Je me suis habituée à la voix d’Emilie Moget et j’étais ravie de la retrouver, même si elle n’a rien à voir avec la voix d’Anne dans Anne with an E – ce qui m’avait un peu perturbé au départ.

S’il y a en effet quelques passages choquants concernant un vieux matou appelé Rusty et un chien dont le maître s’est débarrassé comme me l’avait fait remarquer mon amie Muriel, je pense que c’est lié à l’époque à laquelle le roman a été écrit – il date de 1915.

J’ai tout de même trouvé quelques passages très amusants, mais moins que dans les deux premiers tomes. Mais j’aime tellement Anne que je suis contente de la retrouver, de la voir devenir une jeune femme. J’ai hâte de la retrouver dans le tome 4, ce qui ne devrait plus tarder – j’espère que VOolume proposera ce titre sur NetGalley, car je crois bien que je deviens accro à la version audio !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie Netgalley et VOolume de m'avoir permis d'écouter ce livre.

Je crois que ce tome est mon préféré après le premier, j’ai adoré les nouvelles aventures d’Anne à l’université avec ces nouvelles rencontres et ses amours ou bien ses drôles de demandes en mariage. J’ai aimé le changement de sa relation avec Gilbert que j’ai trouvé si romantique.

J’ai tant aimé ce livre du début jusqu'à la fin, Montgomery a une si agréable façon d’écrire qui vous transporte sans effort dans cet univers d’Anne avec tous les lieux qu’elle visite mais plus important sont les personnes qu’elle rencontre qui rendent ces récits si exceptionnels à lire et a la fin ils nous imprègnent de tendresse, de poésie, d’amitié, de joie et de bonheur. Après cette lecture, j’ai l’impression d’être sur un nuage et j’aimerai tant vivre dans ce livre si cela était possible.
J’ai adoré le travail de la narratrice qui était excellent, c’était vraiment un moment agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Troisième volet de la saga de Anne Shirey et c"est toujours aussi poétique et amusant! Anne grandit et va cette fois quitter la maison aux pignons verts pour aller à l'université. Elle va y faire des rencontres et devoir gérer ses prétendants. Ce volet est chargé en émotions entre amour, amitié, rupture et deuil.
J'ai une fois de plus apprecié mes retrouvailles avec Anne et la voix d'Emilie Moget. Le fait que ce soit toujours la même lectrice a quelque chose de rassurant et très plaisant à mon goût! Et vous, Ecoutez-vous aussi cette saga? Si ce n'est pas le cas, je vous conseille vivement de commencer par le premier volet!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un fois de plus j’ai succombé au charme désuet de cette saga si attendrissante et intemporelle. Comme pour les deux autres volumes, Emilie Moget sait incarner à la perfection Anne, sa famille et ses amis. Sa voix et ses intonations leur donnent vie, le petit Davy est particulièrement touchant. Au bout des huit heures que dure ce livre, j’aurais voulu continuer et déjà j’attends avec impatience la suite des aventures de cette héroïne si universelle, qui nous parle d’un passé révolu, mais endormi quelque part au fond de nos coeurs d’adultes.

Anne a dix-huit ans et va enfin pouvoir réaliser son rêve d’aller à l’université d’Edmonton sur le continent. Priscilla, Gilbert et Charly l’accompagnent. Ils découvrent la liberté, même si les étudiants de cette époque sont autrement plus sages qu’aujourd’hui, ils font leur premier pas dans leur vie d’adultes. La plupart des villageois pensent que les études universitaires sont inutiles pour les femmes, mais les deux jeunes filles se moquent bien d’être à contre-courant. Elles veulent devenir enseignantes de lycée, mais pour le moment, en dehors des études, leur grande préoccupation est de se marier, filles comme garçons. Anne rencontre de nouveaux amis, dont Philly,une camarade d’études qui viendra habiter avec les amies d’Avonlea dans une petite maison qu’elles ont pu louer, une maison étrange et mignonne comme elles les aiment. Stella et sa tante viennent les rejoindre, elle sera la tante des quatre filles leur apportant stabilité et tendresse, tout en s’occupant des trois chats de la maison. Les fêtes, les examens et les études rythment la vie à Redmont, chacune retournant chez soi durant les vacances, ce qui nous permet de suivre l’évolution de la vie au village. Anne reçoit de nombreuses demandes en mariage, parfois très amusantes, saura-t’elle faire le bon choix ?

Anne évolue bien, elle devient plus posée, moins exaltée et plus raisonnable. Ses rêves ont changé de nature, elle ne nous parle plus de la Reine des neiges ou de la forêt hantée, sauf lorsqu’elle partage des souvenirs d’enfance avec Diana. L’objet de ses rêves s’est déplacé sur l’amour, qu’elle veut romantique et idéalisé. Son futur mari doit avoir des caractéristiques précises et elle risque bien de confondre rêve et réalité, selon sa mauvaise habitud,e et de se tromper de chevalier servant. Ce décalage entre l’idéalisation de l’amour et sa réalité touche aussi Philly mais elle ouvrira es yeux à temps. Le temps passe pour chacun, Paul ne trouve plus son peuple des roches lorsqu’il revient pour les vacances et Anne doit lui expliquer que les fées ne se montrent qu’aux enfants, ce qu’il n’est plus à seize ans.

Philly est un personnage intéressant, c’est une jeune fille riche, mais elle désire rejoindre ses amies dans la colocation. Anne lui explique qu’elle devra se conformer à leur vie à elles, de filles pauvres, ce qu’elle accepte. Elle a un côté superficiel, mais reconnaît elle-même que c’est surtout une apparence. Elle saura aller à l’encontre des voeux de sa famille pour épouser un pasteur pauvre plutôt qu’un prétendant de son milieu, elle est donc bien moins banale qu’elle ne le paraît et émancipée de ses préjugés de classe.

Le roman prend de la profondeur avec la maladie puis le décès d’une ancienne amie de classe d’Anne, mais là aussi, beaucoup de non-dits pour ménager sa famille, ce qui condamne la jeune fille à une grande solitude. Toutefois, Anne avec sa bienveillance et sa douceur saura accompagner Ruby sur ce chemin difficile. La mort d’une personne si jeune est un mystère impénétrable pour ses amis. La religion est nettement plus présente dans ce volume que dans les deux précédents, les femmes sont très pieuses et essaient d’inculquer les bases de la foi à Davy, qui n’est pas réceptif et profite même parfois de faire l’école buissonnière le dimanche, préférant les jeux avec ses amis à la messe.

Le thème principal est la place des femmes dans la société, les filles commencent à avoir accès à l’université et peuvent enseigner au lycée, mais pour les villageois, c’est un non sens. La première demande en mariage qu’Anne refuse est celle de Billy, qui n’avait pour argument que de posséder la plus belle ferme du coin, et donc d’être un excellent parti, mais Anne incarne la nouvelle génération qui ne saurait s’en contenter. Ce roman a été publié longtemps après avoir été écrit, aucun éditeur ne voulant se risquer à un livre si féministe au tout début du vingtième siècle.

Cette saga universelle, pleine de tendresse et de bienveillance est un gros coup de coeur pour moi. Ce livre recèle aussi plus de profondeur qu’on pourrait le penser après les deux premiers tomes de la série. Un très grand merci à Netgalley et aux Editions Voolume pour cet excellent moment passé avec cette chère Anne.

#Annequittesonîle #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un sublime écoute c'est un plaisir de suivre les aventures d'Anne.
J'aime aussi beaucoup l'audio qui est très immersif.
Un charme intemporel grandit au fil des tomes, tout est intense, nuancé, espiègle, piquant, déchirant, émouvant.
On parle beaucoup plus des sentiments et je trouve cela tellement réaliste, un bonbon cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai adoré découvrir ce roman en l’écoutant. La lectrice rend l’expérience magique et nous donne l’impression d’encore plus plonger dans l’univers d’Anne. Celle-ci continue à grandir et ce tome est plus mature que les précédents, même si Anne conserve cette âme innocente et bienveillante qu’on apprécie tant chez elle. Elle continue à s’émerveiller sans cesse et à nous émerveiller par la même occasion. Les problèmes abordés dans ce tome sont plus adaptés à l’âge adulte. Nos personnages se marient, étudient et envisagent de créer une famille. Chacun de ces romans nous permet de nous évader à chaque fois et de nous faire rendre compte de la beauté de chaque instant, aussi insignifiant peut-il sembler.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un énorme coup de coeur pour Anne et ses amis. Un livre touchant où Anne vit à Redmond pour ses études. Anne grandit et voit ses amis se fiancer, un livre intemporel où toutes les lectrices peuvent s'identifier aux pensées d'Anne.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel bonheur de retrouver Anne ! J'aime tellement son personnage. Ce troisième tome est de nouveau incroyable. J'ai écouté le livre grâce à Voolume. L'écoute était très agréable. La voix de la lectrice me plait et m'a fait passé un très bon moment. J'ai adoré écouter tous les détails et les péripéties d'Anne. Pour moi, il n'y a aucune longueur. L'univers m'a fait rêver. Le vocabulaire employé est riche mais n'empêche pas la bonne compréhension de l'histoire.

Dans ce tome, on la suit dans ses aventures à Redmond. Elle fait des rencontres et on voit qu'elle a pris en maturité.

Je vous conseille vraiment de vous lancer dans les aventures d'Anne. C'est doux, dépaysant et rempli d'humanité. Anne s'extasie devant un rien et clairement ça fait du bien de se souvenir de ce qui est essentiel dans la vie.

Je sais déjà que je vais lire le tome 4 bientôt. Anne et ses ami.e.s me manquent déjà.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :