La Prophétie des abeilles

Lu par Aurélien Ringelheim
Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 10 nov. 2021 | Archivage Aucune
Audiolib, Imaginaire

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LaProphétiedesabeilles #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Depuis la nuit des temps, une prophétie annonce le destin de l’Humanité. Elle révèle que notre avenir est lié à celui des abeilles.

Les Templiers l’ont préservée à travers les époques, mais sa trace s’est perdue. Pour la retrouver, il faut remonter le temps, traverser les continents et affronter tous les dangers. Êtes-vous prêt à la découvrir ?

Bernard Werber nous entraîne dans un voyage fantastique où se mêlent l’Histoire, l’ésotérisme et l’aventure, à la recherche du secret disparu.

Depuis la nuit des temps, une prophétie annonce le destin de l’Humanité. Elle révèle que notre avenir est lié à celui des abeilles.

Les Templiers l’ont préservée à travers les époques, mais sa trace...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035407247
PRIX 23,45 € (EUR)
DURÉE 16 Heures, 8 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Quel plaisir que de retrouver René Toledano après La boîte de Pandore. Après avoir découvert l’hypnose dans le premier tome, j’aime comment le héros se sert de cette dernière pour pouvoir sauver l’humanité. C’est rythmé, la limite entre la science-fiction et la réalité est très floue et j’adore! D’autant plus avec ces multiples voyages dans le temps (passages que j’adore). En revanche, j’ai moins apprécié les moments concernants les relations diplomatiques. N’étant pas très portée politique, du moins ne cherchant pas à retrouver ce sujet dans mes lectures, je n’ai pu m’enthousiasmer sur ces passages bien qu’ils soient considérablement bien écrits. Petit bonus qui a su me toucher même si l’on s’éloigne grandement du coeur du sujet : la minute de silence à Samuel Paty (du fait de mon métier). Alors oui, ce n’est même pas un paragraphe sur l’ensemble du livre mais je ne m’attendais pas à retrouver cet hommage ici. Merci monsieur! Enfin, petit coup de mou lors de ma lecture, qui fut compensé par le format audio. D’autant plus que l’œuvre est lue par Aurélien Ringelheim, la voix de Sacha de Pokémon entre autres. J’avais l’impression que Sacha me parlait politique et ça, ça n’a pas de prix 😂

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu un livre de Bernard Werber. J’avais lu « Les thanatonautes », « L’empire des anges » et la trilogie autour des Dieux, les Fourmis, « Le père de nos pères » ainsi qu’1 ou 2 autres. Mais je m’étais arrêtée depuis, je crois que je m’étais lassée. Lorsque j’ai vu que le sujet de son nouveau livre était les abeilles, cela m’a beaucoup attirée. J’avais bien envie de relire cet auteur que j’avais tant apprécié il y a 15 ans. Dans ce livre, nous avons 3 histoires entremêlées : on suit les personnages principaux dans le présent mais ces personnages ont la possibilité de partir dans le passé vers les années 1100-1200, on suit justement ces parties dans le passé et en parallèle, il y a des chapitres retraçant l’histoire des Templiers. Au niveau du découpage, je me replongeais totalement dans les premiers Bernard Werber que je lisais. On apprend énormément à la lecture de ses livres. On reconnaît sa démarche très scientifique que j’aime beaucoup. Les chapitres sont courts et s’enchaînent. Au niveau de l’histoire, autant je m’attendais à ce qu’elle me rappelle les Fourmis mais j’ai plutôt pensé aux Thanatonautes mais je vous laisse découvrir pourquoi. J’ai été tout de suite prise dans la lecture en me disant que cet auteur m’avait beaucoup manqué. Mais ensuite, j’ai eu quelques difficultés avec l’histoire : ce n’est pas la période historique qui me passionne le plus. Et l’écriture est parfois un peu froide : ce livre représente un travail de recherche incroyable et j’en suis vraiment admirative. Mais je crois qu’il m’a manqué quelques émotions.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai retrouvé avec plaisir la plume de Bernard Werber grâce à ce roman aussi passionnant qu’érudit. L’histoire, qui donne à réfléchir, est vraiment prenante et j’ai pris un grand plaisir à suivre les aventures des personnages auquel je me suis immédiatement attachée. La narration est très agréable également. Le rythme, la modulation, le ton… Tout est parfaitement adapté.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après "La boîte de pandore", je me suis lancée dans l'écoute de La prophétie des abeilles. Et je suis heureuse de l'avoir eu en audio, car à lire, je pense que ça aurait été long (pour certains passages). L'auteur a fait un travail d'historien remarquable, toutes les aventures historiques sont passionnantes et c'est le récit du présent qui manque de consistance, voire d'intérêt à certains moments. Je n'ai pas trouvé les personnages très attachants, à une exception près, (Adélia m'a beaucoup plu) ni intéressants. C'est dommage car ça aurait pu être un récit d'aventure très agréable à écouter. Par contre je partage son discours alarmiste sur l'état des ruches et des abeilles dont il serait peut-être temps de se préoccuper. À écouter pour le divertissement/dépaysement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

EXTRA-OR-DI-NAIRE. Ce sera l'un des meilleurs livres que j'aurai lu cette année. B. Werber nous livre un roman "imaginaire" (fortement historique) d'une richesse inouïe sur l'histoire du monde et des idées - on en apprend à toutes les pages. Il arrive avec un talent certain à incruster tous ces événements et personnages du passé dans un scénario incroyablement bien ficellé, plausible et cohérent - et rester avec la magie de cette écriture de conteur. Sans oublier l'hommage qu'il rend aux abeilles, intrinsèquement liées et nécessaires au monde des hommes. Il est de ces livres très rares qui nous éclairent, à peine fini qu'on a envie de recommencer. Je m'y remets...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai nettement préféré ce livre à Nous les dieux, lu récemment, sûrement parce que le moyen âge et l’épopée des croisades m’intéressent plus que la mythologie grecque. Il est tout aussi long, plus de seize heures d’écoute, mais mon attention est restée entière tout au long de ce livre audio, lu en une semaine environ. La lecture d’Aurélien Ringelheim est variée et très fluide, sa voix sait donner vie aux personnages masculins ou féminins du roman. Vu la densité de ce livre, je pense que la version audio est plus agréable que celle papier, car cette histoire se déroule comme un film d’aventure. René Toledano, un professeur d’Histoire reconverti dans les spectacles d’hypnose, propose avec sa compagne Opale des voyages dans le passé ou le futur à ses clients. Il leur permet de rencontrer la personne qu’ils seront devenus dans trente ans et de dialoguer avec. Une spectatrice trouve que cette rencontre présente un monde aseptisé et demande à visiter le « vrai » futur, qui se révèle au contraire un univers surpeuplé, surchauffé et ravagé par le guerre depuis que les abeilles ont disparu. Elle est traumatisée par le choc et attaque René en justice, il ne lui reste qu’à vendre sa péniche et reprendre son travail d’enseignant. René veut en savoir plus et retente l’expérience, son futur moi confirme que la troisième guerre mondiale fait rage en 2053, mais il pourra y mettre fin grâce à un livre mystérieux La prophétie des abeilles. René visite le passé à la recherche de ce fameux manuscrit et se retrouve dans la peau de son ancien moi qui a participé aux croisades et fondé l’ordre du Temple. Son ami et collègue Alexandre se joint à lui et les deux hommes découvrent qu’ils étaient déjà amis à cette époque. Multipliant les voyages dans le temps ou l’espace contemporain (Israël, Chypre) et accompagnés de Mélissa, la fille d’Alexandre, ils se lancent à la recherche de la fameuse prophétie. La plus grande partie du livre se passe à l’époque des Templiers, de la fondation de leur ordre à sa persécution par Philippe le Bel en 1307, les fans Des rois maudits s’y retrouveront avec grand plaisir, ce qui est mon cas. C’est vraiment très bien écrit, il y a beaucoup de recherche derrière ce roman, ce qui nous permet de nous immerger dans cette époque. La partie contemporaine avec ses enjeux géopolitiques et environnementaux est aussi très intéressante. La disparition des abeilles entraîne des famines, puis des guerres à cause de ressources devenues insuffisantes pour nourrir la planète. L’humour est aussi présent, ainsi René et Alexandre se présentent à leur moi ancien comme des anges avec l’habit qui va avec, mais st René est pris pour un démon par un Evrard peu collaborant. Les réflexions terre à terre des héros sur la vie au Moyen âge ne manquent pas de piquant, on apprend ainsi que tout était sale, crasseux et puant, que les tissus grattaient et que la nourriture était peu abondante et surtout très peu variée. Sous le titre de Mnémos, certains chapitres parcourent l’histoire des religions et des ordres monastiques militaires (Templiers, Hospitaliers, Teutonique), c’est très intéressant mais pas du tout neutre comme présentation. Werber choisit un angle athée qui déforme la perspective selon ses propres vues. La partie prospective, heureusement assez courte est la moins réussie, quant à l’identité du nouveau Messie, j’ai failli m’étouffer de rire ! La réflexion classique de savoir si on peut changer l’avenir en visitant le passé ainsi que la question du libre arbitre sont très bien développées. Seuls les Grands Maîtres des templiers peuvent lire la prophétie, car ils craignent que les chevaliers baissent les bras s’ils savaient dès le début quel sera le sort de leur ordre ou celui du royaume chrétien d’Orient. Jacques de Mollay a connu d’avance ce que serait sa fin et c’est difficile à assumer. Pareil pour Enguerrand de Marigny, qui essaie en vain d’échapper à son sort. Cet aspect est très intéressant, finalement l’homme doit croire que l’avenir n’est pas écrit, l’est-il d’ailleurs ? Il y a de nombreux rebondissements, beaucoup d’action et l’auteur sait garder l’attention du lecteur tout au long de ce pavé de presque six cent pages. J’ai beaucoup apprécié ce roman foisonnant et bien construit sur une thématique que j’apprécie. Un grand merci à Netgalley et Audiolib pour cette belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans La prophétie des abeilles, nous retrouvons René Toledano, ancien professeur d’histoire à la Sorbonne, reconverti dans les spectacles d’hypnose régressive aux côtés de sa compagne Opale qui l’a initié dans ces pratiques. Un soir, une spectatrice le met au défi de les emmener dans le futur et non dans une vie antérieure. Accompagnée par René, celle-ci va découvrir un futur effroyable et porter plainte contre le couple. Totalement perdu par cette expérience, René va tenter de découvrir comment empêcher ce futur apocalyptique et remonter le temps jusqu’aux Templiers pour trouver une mystérieuse prophétie : La prophétie des abeilles. J’ai beaucoup apprécié la trame de La prophétie des abeilles. Remonter le temps pour sauver l’avenir, cela a de quoi être palpitant ! En plus de voyager dans le temps, c’est clairement une grande leçon d’Histoire que nous offre Bernard Werber. Les régressions dans les vies antérieures sont détaillées, précises, on s’y croirait. Même si pour les débutants autour de René Toledano, elles semblent si facile d’accès. Je n’ai essayé qu’une seule fois et c’était loin d’être aussi aisé et intuitif… De plus, le mélange des genres entre l’anticipation, l’histoire, le suspens, l’ésotérisme est intéressant mais vu la longueur du livre audio (plus de 16 heures pour plus de 600 pages de roman), c’est un peu long par moment et indigeste. Celui qui sauve et porte ce livre audio est le lecteur, Aurélien Ringelheim. Si j’avais dû lire le roman en papier, j’aurais sûrement sauté des pages, je pense notamment aux Mnemos qui, bien qu’instructifs, plombent la progression de l’intrigue. En tout cas, la voix posée du lecteur a été le petit plus qui me donnait envie de poursuivre cette écoute jusqu’à la toute fin. La prophétie des abeilles est un roman instructif, captivant mais malheureusement trop en longueurs par moment. Un bon roman malgré tout.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un Werber très intéressant sur un thème cher à l’auteur : l’hypnose régressive. Bernard Werber met parfaitement en exergue ce sujet sur lequel il travaille beaucoup. Il le pousse à l’extrême en imaginant une communication directe avec nos vies anterieures pour influer sur le futur. C’est très prenant et passionnant !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un livre que j'ai beaucoup aimé car j'y ai appris pas mal de choses et j'ai trouvé que l'auteur a su créer une histoire vraiment intéressante. C'est aussi la première fois que je lisais un récit de cet écrivain et j'étais très curieuse de découvrir ce qui séduit tant de personnes dans ses livres. Effectivement, si tous ses romans sont tels que celui-ci, on peut dire qu'il sait captiver son public. C'est original et plein de rebondissements. De plus, les personnages sont assez attachants. Un autre point positif, c'est que ce livre invite au voyage et au dépaysement. Passer d'une époque à une autre, visiter divers endroits, rencontrer de nombreuses personnes, c'est vraiment prenant et je n'ai pas vu le temps de lecture passer. En ce qui concerne le lecteur, j'ai beaucoup aimé sa manière d'interpréter les divers protagonistes. On ne s'embrouille pas entre eux tant les voix sont bien réalisées et c'est très important dans un livre audio. Bref, c'est un bon moment de lecture que je conseille et je pense que pour découvrir l'auteur ce n'est pas mal du tout.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :