Inestimable

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 14 oct. 2021 | Archivage 4 févr. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Inestimable #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

"Une pépite en or massif à posséder de toute urgence !!! Un thriller captivant et intelligent." Jérôme Toledano, Librairie Les Cyclades

À Varsovie, le couple Zofia et Karol doit faire face à un quotidien compliqué. Zofia a été licenciée du musée national pour raisons politiques et Karol est atteint d’une maladie neurodégénérative qui efface ses souvenirs rattachés aux émotions fortes.

Lorsque Zofia est contactée par une ancienne connaissance, Bogdan Smuga, pour retrouver la collection perdue des artefacts Aïnou, apportés en Europe il y a cent ans depuis l’île de Sakhaline par un ethnologue de renom, elle ne peut refuser.

Alors que Karol est placé dans une clinique spécialisée dans les Pyrénées françaises pour traiter sa maladie, Zofia, accompagnée de Bogdan, se lance dans sa nouvelle mission qui l’amène notamment à Saint-Pétersbourg et Paris, et plus particulièrement au musée national d’Histoire naturelle.

Mais nombreux sont ceux qui, comme eux, veulent mettre la main sur l’un des artefacts d’une valeur inestimable, une sculpture représentant un ours…

En plein milieu d’une lutte acharnée entre un groupe pharmaceutique et un ensemble de scientifiques indépendants, commence alors une course contre la montre, qui risque fort de pousser Zofia et Bodgan au bout de leurs limites…

"Une pépite en or massif à posséder de toute urgence !!! Un thriller captivant et intelligent." Jérôme Toledano, Librairie Les Cyclades

À Varsovie, le couple Zofia et Karol doit faire face à un...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782265155206
PRIX 21,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Entre roman d'aventures et polar, Entre politique et histoire en passant par l'écologie, ce roman est passionnant, mystérieux et terriblement réaliste.
Une belle réussite

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions Fleuve pour cette lecture. Zygmunt Miloszewski fait partie de ces auteurs que j'ai découvert par hasard il y a quelques années, et que j'ai plaisir à retrouver chaque année. Mais à ma grande surprise pas de polar cette fois, mais un roman d'aventure...

On fait la connaissance de Zofia, spécialiste des antiquités, et de Bogdan, ancienne connaissance qui décident de s'associer pour partir à la recherche de reliques qui auraient des pouvoirs particuliers. Mais très vite, ils s'aperçoivent qu'ils ne sont pas les seuls à chercher ces trésors perdus.Une course contre la montre s'engage...

Dès les premières pages, le ton est donné. Loin du rythme plutôt lent des polars de l'auteur, on comprend très vite qu'on sera plus proche d'Indiana Jones que de Maigret.

Car l'aventure est bien au coeur de ce roman, que l'on dévore sans respirer. Des paysages glacés, aux étendues océaniques , on voyage à travers le monde, en découvrant peu à peu des personnages qui semblent cacher bien des choses . Aussi dès qu'un moment de calme se fait, on s'attend à mieux. Mais ce n'est que pour de brefs moments...

L'auteur maitrîse le retournement de situation et en abuse peut être un peu. Car très vite, on part sur un chemin plus sicentifique, et l'aventure prend un tournant mortel. Car si ces statuettes détenait de quoi changer le destin de l'humanité .... On sent un contenu étudié et très documenté.

Des personnages attachants, qui apportent tour à tour émotion et hilarité, une plume juste et qui se lit facilement: tous les ingrédients sont là.

On se croirait dans un film , d'ailleurs peut être ce roman en deviendra-t-il un plus tard?

Pour passer un bon moment de détente, je ne peux que vous conseiller ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zygmunt MILOSZEWSKI est un auteur que j'affectionne particulièrement. "Inestimable" est la suite de "Inavouable" sorti en 2017. On retrouve donc les personnage du premier roman, et ils sont toujours aussi attachants.

L'auteur polonais à voulu s'éloigner des thrillers purs et durs pour écrire des choses dont l'écriture est moins exigeante mentalement. Il a choisi de se diriger vers des romans d'aventures. Pour moi le virage est réussi.

Au delà du divertissement, parfaitement réussi, il y a une double lecture de ce roman, qui s'interroge sur le monde actuel qui est le notre. Inestimable apporte une bouffée d'oxygène dans ce type de roman. Les personnages sont truculents et on s'y attache. On a envie de suivre leur aventure, et on dévore les pages unes après les autres. vivement la suite d'ailleurs, j'espère qu'il ne faudra pas à nouveau attendre 4 ans.

Je vous conseille vivement la lecture de ce roman, un super moment de lecture en perspective.

Merci #Inestimable #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Où l'on retrouve avec plaisir le doctor Zofia Lorentz pour de nouvelles aventures (voir Inavouable). Elle accepte de participer à la recherche d'un artefact sur l'île de Sakhaline. Dedans peut-être la possibilité de prolonger la durée de vie de l'homme.
L'histoire est lancée. Il y aura de l'action et de multiples rebondissements qui tiennent en haleine le lecteur. Ne passer pas à côté de ce Dan Brown polonais. Beaucoup d'humour et derrière le divertissement des thèmes d'actualité sont abordés. Comment permettre à l'homme de vivre plus longtemps et en bonne santé alors que le sort de la planète est menacé ? Des scientifiques fous ont trouvé la solution, je ne vous en dis pas plus.
Une lecture très divertissante, une héroïne très sympathique qui accomplit des miracles physiques, on n'y croit pas toujours mais c'est sympa d'avoir choisi une femme comme sauveuse de l'humanité.

Merci aux éditions Fleuve et à NetGalley de m'avoir permis de passer un bien agréable moment en lisant ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le grand retour des Indiana Jones polonais ! On s’était régalé du premier, Inavouable, qui mettait en scène une histoire à la Monument Men. Ici, l’auteur a eu la bonne idée de ne pas copier-coller l’intrigue avec la simple recherche d’autres artefacts, mais de l’orienter rapidement vers la quête d’un autre type de Graal : la jeunesse éternelle – ou en tout cas une longévité satisfaisante, « soit 120 ans ». Rien qu’à ce détail, on note tout de suite que Zygmunt Miloszewski n’a rien perdu de son humour.
Autre sacrée différence, Zofia Lorentz, l’historienne d’art du premier volet, enquête sans son acolyte ex-compagnon et devenu mari, Karol Boznanski. Ce dernier, atteint de sévères pertes de mémoire, est consigné à Varsovie puis dans une clinique des Pyrénées. Cet élément est d’importance et particulièrement bien mis en valeur. Lorsque l’on apprend l’origine réelle de son mal, on est soulagé, à double titre : le personnage ne va pas disparaître, et Miloszewski est toujours aussi roublard – on n’avait pas anticipé ce ressort dans l’intrigue. On apprécie alors que la quête archéologique se mue en combat intime… puis altruiste, car il s’agit rien moins de sauver l’humanité, au final. Une histoire qui n'est pas linéaire ou univalente, on apprécie. Alors un regret, Zofia et Karol ont des échanges limités à Skype la plupart du temps, les dialogues sont certes savoureux et drôlement osés, mais leur dynamique n’est plus la même. On aimait tant les voir se chamailler dans le premier volume !
Autre regret peut-être, le long démarrage. Les quatre premiers chapitres sont bons mais pour qui n’a pas lu le premier roman de la série, j’ai peur qu’il y ait un taux d’abandon de lecture non négligeable. Et pourquoi ces histoires esquissées ne sont-elles plus réutilisées (le travailleur de la morgue, etc.)? Certes, on voyage dans le siècle et la géographie (la mer, les grottes, la boue…) mais on risque de s’égarer. Désarçonnant, au minimum.
Alors pour les très bons points :
- L’humour de l’auteur, on l’a déjà dit mais soulignons les moments de bravoure drôlissime (et souvent irrévérencieux), comme la censure dans les musées (le tableau à la banane) ; les digressions sur la boue de Sibérie ; la tension sexuelle matinée d’humour entre Zofia et Bogdan Smuga ; l’attaque d’ours ; les repas vegan ; le code dans la Bible (« comme dans les romans policiers ») ; le long mais jamais ennuyeux descriptif de Zofia luttant pour ne pas couler, au sens propre du terme. Et tant d’autres, dont sa fixation sur les orgasmes !
- Les travers de la Pologne, sa pudibonderie, sa corruption, ses élites défaillantes. Milo n’est toujours pas tendre avec son pays. La Sibérie aussi en prend pour son grade (avec quelle gourmandise il en décrit la laideur !), et la France, son Paris de carte postale kitsch à souhait ! Merci, c’est un régal pour un lecteur francophone (la traduction d’ailleurs est très soignée – le projet Vincent-120, est-ce une trouvaille du traducteur ?).
- Parce que oui, on voyage beaucoup dans celui-ci, comme dans le premier, j’ai craint un moment que l’on quitte le côté Indiana Jones qui m’avait tant plu.
- Des personnages m’ont manqué : Karol qu’on voit trop peu, pareil pour Lisa. Mais, et c’est pourquoi c’est un bon point, mention très spéciale au Canadien bourlingueur et à son langage fleuri, qui a remplacé Lisa dans ce rôle. Ce personnage-là et d’autres au fil du roman m’ont fait penser à ceux d’Arto Paasilinna, dans leur singularité et leur loufoquerie. J’aime quand Miloszewski ajoute ce petit côté absurde.
- La réflexion scientifique et éthique, autour du but recherché par le « recruteur » de Zofia. Cela ajoute une dimension bienvenue. Et là encore, le politiquement correct reste au placard, tant mieux.
Bref, un roman dense et riche, que je recommande fortement, aussi réjouissant que dépaysant. Zygmunt Miloszewski se distingue vraiment dans le paysage des auteurs de polars.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ayant totalement confiance en l’auteur, j’ai dévoré ce livre sans lire le 4ème de couverture et sans aucune information sur son contenu. Et grand bien m’en a pris. De l'humour, de l'ironie, du rythme. Point de course-poursuite ou d'hémoglobine, cela n’est pas nécessaire pour nous alpaguer, nous scotcher au texte. Beaucoup d’éclats de rire, qui permettent d’évacuer la tension. Un livre noir et nécessaire donc je suis sortie vidée mais que c’était bon. En grand merci à Zygmunt Miloszewski, à Kamel Barbarski pour l’excellente traduction, aux éditions Fleuve pour la découverte et le suivi de cet auteur exceptionnel et bien sûr à Netgalley.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :