Mathilde et ses mitaines

Lu par Françoise Chéritel
Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 1 févr. 2021 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Mathildeetsesmitaines #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« Mathilde et ses mitaines » est un polar étonnant de modernisme écrit au début du XXème siècle.

Il met en scène Mathilde, une forte femme capable de démêler avec brio une enquête policière et de la mener à son terme, pistolet au poing,

 Pourtant Mathilde ne paie pas de mine : c’est « une espèce de paysanne du Morvan, au teint basané, aux durs yeux noirs, pas très fins au premier abord ». Mais lorsqu’il s’agit d’enquêter, bien peu des collègues de son mari, inspecteur de la Sûreté, ne peuvent l’égaler. Justement, il se passe de drôles d’événements à Belleville. Une bande d’apaches rode dans le quartier et une jeune femme se fait agresser dans de mystérieuses circonstances…

 Tristan Bernard est un écrivain connu pour ses bons mots et ses pièces de théâtre à succès. Incursion dans le genre policier, « Mathilde et ses mitaines » est un roman à l’intrigue alerte et pleine d’humour.

« Mathilde et ses mitaines » est un polar étonnant de modernisme écrit au début du XXème siècle.

Il met en scène Mathilde, une forte femme capable de démêler avec brio une enquête policière et de...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio
ISBN 9782364069541
PRIX 18,00 € (EUR)
DURÉE 6 Heures, 36 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Une histoire très bien détaillée qui nous transporte au 19eme siècle. J’ai trouvé admirable que son personnage central soit une femme, émancipée, pas de la haute société, sans instruction et épaulée sans réserve par son mari ! Par la voix de la conteuse qui adapte les accents selon les personnages, nous partons à leur suite dans ce Paris du début 20è, à pied et en fiacre. Mathilde est perspicace et futée même si elle aime se faire passer pour plus idiote qu'elle n’est !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d'abord gros merci à #Netgalleyfr pour cette très intéressante découverte. Très bien lu par Françoise Méribel, Mathilde et ses mitaines est un polar, un vrai de la fin du 19e siècle début 20e. Tristan Bernard s'est essayé à ce genre et a gagné son pari. Son éloquence n'a d'égal que son élégance pour amener les péripéties de cette intrigue. D'embrouilles à mauvaises, très mauvaises fréquentations, un jeune homme sauvera une jeune femme et se trouvera mêlé à bien plus gros et grand que lui. Fraude, meurtres, ruse tout y est. Et le personnage de Mathilde, étonnamment très intéressant, car sortie de sa cuisine, Mathilde fait preuve de grande débrouillardise, d'astuces, et d'intelligence le tout hautement respecté par son commissaire de mari (nous ne sommes tout de même qu'au début du 20e siècle) . Une découverte que j'ai grandement appréciée et que je recommande pour ce style d'une époque révolue mais tellement plaisante et séduisante. Donc n'hésitez pas car grâce à #NetGalleyfr c'est une très bonne pioche que ce Mathilde et ses mitaines. Merci.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sans le dispositif du livre audio, Mathilde et ses mitaines de Tristan Bernard m’aurait été inconnue. Quel dommage ! Car Mathilde est certainement le premier détective amateur, délurée et pleine de ressources, et en plus c’est une femme ! Au début du siècle, Mathilde est mariée à l’inspecteur Gourgeot, qu’un jeune ami provincial vient solliciter. En effet, Firmin Remongel, séjourne pour poursuivre ses études de droit dans le quartier de Belleville, seul quartier accessible à sa bourse d’étudiant originaire de Franche-Comté. Le quartier est mal famé avec les Apaches qui tiennent le haut du pavé. Véritable bande de voyous, ils recherchent facilement le coup de poing à qui ose les défier ! Un soir, en rentrant tard, Firmin entend un cri et découvre Rose, jeune femme présentant deux scarifications sur l’épaule. Il l’invite chez lui pour la soigner puis lorsqu’elle apprend l’heure tardive, s’affole et demande à être reconduite au quartier de l’Étoile. Arrivés, s’ensuit une série de comportements autour d’une boutique qui interroge l’étudiant. De retour chez lui, deux hommes lui posent une série de questions puis le laissent rentrer. Obsédé par cette rencontre, le lendemain, Firmin commence à enquêter autour de la boutique. Il découvre que les locataires sont partis un peu à la cloche de bois le matin même. Aussi, lorsqu’il sollicite son ami policier, mari et femme vont se plonger dans cette enquête aux rebondissements multiples puisque en allant dans la boutique, un cadavre de femme présentant les mêmes scarifications est retrouvé. En utilisant le format du roman policier, Tristan Bernard en profite pour épingler la société de son temps. En se moquant gentiment du petit provincial, de la police ou de l’administration, il développe une intrigue intéressante et bien menée. Néanmoins, le personnage le plus fouillée reste Mathilde intelligente, observatrice, véritable instigatrice de la résolution de l’affaire. Le roman a été écrit en 1912 et ce personnage féminin y tient une place primordiale Son mari ne doute jamais de sa sensibilité et de son bon sens ! Cette confiance exprimée naturellement est une vraie surprise pour moi. Elle montre les idées progressistes de son auteur à une époque où la haute couture venait juste de supprimer le port du corset dans l’habillement des femmes ! Françoise Chéritel prête sa voix à ce texte où les verbes au passé simple, au subjonctif frôlent des expressions hors d’âge. Un vrai plaisir à découvrir sans modération ! https://vagabondageautourdesoi.com/2021/08/14/tristan-bernard/ Lien : https://vagabondageautourdes..

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce titre fut une première pour moi : premier livre de Tristan Bernard mais aussi et surtout premier audiobook. Et moi qui pensais que ce support n'était absolument pas fait pour moi, ressort complétement enchantée par cette écoute ! Dans cette histoire, nous allons suivre le jeune Firmin, Mathilde et son mari Monsieur Gourgeot, dans une enquête des plus mystérieuses, où des apaches sévissent dans Belleville et où une jeune femme se fait agresser. Heureusement, Mathilde, sous ses airs de paysanne, cache un cerveau et une déduction affutés, plus que certains collègues de son mari, employé de la sûreté. J'ai tout simplement adoré ce récit. La narratrice a une fois qui se prête tout à fait à ce policier sorti en 1912; Un vrai régal de l'entendre nous conter cette histoire ! Les personnages sont vrais et l'enquête est captivante. J'ai bien sûr tiqué sur certains mots de vocabulaire, tout particulièrement sur celui d'apache, qui ne me semblait pas trop coller avec Paris. Renseignements pris, j'ai appris qu'il s'agit d'un terme générique qui sert à désigner des bandes criminelles du Paris de la Belle Époque. Si vous aimés les vieux policiers, avec une femme à fort caractère tout de même, et qui ne s'en laisse pas conter, je vous conseille vivement cet audiobook. Vous aurez là 6h30 de plaisir auditif avec une narratrice qui nous fait vivre l'histoire ! Merci madame !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Second roman audio de Tristan Bernard et cette fois-ci dans un registre pur policier et de nouveau un énorme plaisir avec tous les détails du petit Paris d’avant la Grande guerre ! Firmin est venu faire ses études à Paris et loge à Belleville, quartier mal famé la nuit tombée et il a tendance à amplifier les risques et ses craintes. Un soir il entend la voix d’une femme demandant de l’aide et malgré toutes ses préventions, son côté chevaleresque lui donnant des ailes il descend l’aider et la ramène chez lui. Totalement subjugué il la laisse partir le lendemain et ne sait comment la retrouver. Craignant qu’elle ait pu être la cible “d'apaches” il va demander de l’aide à des amis de ses parents, l’inspecteur Gourgeot et à sa femme Mathilde Par la voix de Françoise Chéritel qui adapte les accents selon les personnages, nous partons à leur suite dans ce Paris du début 20è, à pied et en fiacre plus souvent qu’en Métro ou taxi-auto. Mathilde est perspicace et futée même si elle aime se faire passer pour plus idiote qu'elle n’est ! Tristan Bernard n’hésite pas à décrire les lieux traversés, les personnes rencontrées et cela donne un tableau à la fois intime et détaillé d’un Paris oublié avec ses codes et son vocabulaire propres ! J’ai adoré, j’ai ri, j’ai tremblé aussi, j’ai joué le jeu en fait ! J’ai trouvé admirable que son personnage central soit une femme, émancipée, pas de la haute société, sans instruction et épaulée sans réserve par son mari ! Suffisamment rare pour être relevé ! #Mathildeetsesmitaines #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un livre audio que j'ai bien apprécié. Tout d'abord, j'ai adoré les personnages hauts en couleurs. C'est exactement le type de héros que j'aime. Ils ont du caractère, un franc-parler et ils savent ce qu'ils veulent. J'ai beaucoup aimé leurs échanges très intéressants car ils alimentent bien l'histoire et permettent de tenter d'élucider le mystère. De plus, je me suis attachée à eux car au-delà de toutes leurs réflexions sur l'enquête ils m'ont touchée. Ensuite, j'ai aimé l'enquête. J'ai toujours beaucoup apprécié ce style de livre avec une énigme à élucider grâce à des personnages atypiques. C'est un ouvrage assez ancien et son atmosphère me fait penser aux aventures de Sherlock Holmes. Tout ce que j'aime. Du début à la fin, j'ai tenté de percer le mystère et ce fut un vrai plaisir. Enfin, l'écriture de l'auteur est plaisante à découvrir. Je ne connaissais pas du tout mais j'ai bien aimé. De plus, le lecture était faite par Florence Chéritel que j'ai trouvée parfaite. Les intonations et les différentes voix des personnages ont été réalisées avec brio. En résumé, je conseille cette lecture aux amateurs de bonnes enquêtes. Je remercie NetGlleyFrance et VOolume pour ce chouette moment de lecture. Le blog littéraire de Joe

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Encore une magnifique découverte en livre audio. J’avais déjà beaucoup aimé Aux abois du même auteur. Cet étonnant polar est lu de manière très agréable et vivante par Françoise Méribel, qui sait donner corps aux différents personnages, passant sans problème de la douce Rose à Mathilde, qui n’a rien d’une nunuche fragile, idem pour les deux personnages masculins, Firmin et l’inspecteur Gourgeot. J’ai de nouveau passé un excellent moment grâce à ce livre, l’écoute permettant un autre rapport au texte que la lecture. J’ai tout aimé dans ce livre du début du vingtième siècle. Firmin est un jeune étudiant de Vesoul, monté à Paris pour faire son droit. Il loue une chambre dans un hôtel de Belleville, un quartier plutôt mal famé. Etant très craintif, il ne sort pratiquement jamais le soir sauf obligation impérieuse, et c’est le cas ce jour-là. Lors de son retour tardif, il est effrayé par une bande d’apaches et regagne son logis précipitamment, à peine arrivé il entend un cri de femme. N’écoutant que son esprit chevaleresque, il descend la secourir, la trouve inconsciente sur la place et la ramène chez lui. Il succombe immédiatement à ses charmes, mais n’ose lui demander à la revoir lorsqu’elle insiste pour rentrer chez elle. Ne sachant comment la retrouver, il va demander son aide à un ami de ses parents, l’inspecteur Gourgeot de la sureté. Celui-ci délègue la tâche à son épouse Mathilde, sa très efficace assistante. Et voici nos deux héros sur la piste d’une bande de criminels dans le Paris disparu de 1900. J’ai beaucoup aimé ce polar d’autrefois, qui nous change complètement de la littérature policière contemporaine, il s’agit évidement d’une enquête basée sur la déduction, l’auteur se moque même allégrement des débuts balbutiants de la police scientifique, affirmant par exemple que la recherche de trace de pas ou de roue ne sert à rien. On est complètement dépaysé dans ce Paris d’autrefois, avec ses fiacres et ses apaches, mais aussi quelques taxis-autos et métros, il nous parle de métiers improbables, comme ce vieux gardien de chantier. Ce livre date de 1912, donc il est contemporain de son intrigue et cette immersion dans le passé m a enchantée. Le vocabulaire est savoureux et les tournures très recherchées, sans oublier l’humour légendaire de l’auteur. Ce roman est très en avance sur son temps par son personnage principal. Mathilde n’est certes pas inspectrice en titre, mais c’est elle qui mène l’enquête, même si son mari essaie de se donner le beau rôle et minimise avec tendresse celui de sa femme. Ils sont très amoureux à leur manière, Mathilde a l’apparence d’une paysanne fruste du Morvan, mais dès qu’elle se transforme en détective, ce n’est plus la même femme. Cette vision féministe était en avance sur son temps, même si Mathilde n’est pas complètement émancipée, c’est elle qui mène la danse. Tristan Bernard se moque aussi de Sherlock Holmes, mais son ironie est mordante sur la société de son époque où laisser les puissants à l’abri du scandale est plus important que faire triompher la justice et la vérité. L’affaire est résolue sans éclabousser les hautes sphères, tout en laissant croire que Rose est bien la pauvre ingénue qu’elle n’est pas du tout dans la réalité. L’intrigue est très bien ficelée, avec de nombreux rebondissements, très peu de violence et beaucoup d’humour. Un grand merci à Netgalley et Voolume de m’avoir fait découvrir cette pépite qui mérite vraiment de sortir de l’oubli et qui nous transporte dans un monde disparu mais pas si lointain, un coup de coeur pour moi. #Mathildeetsesmitaines #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Soyons honnête, avant de l'écouter en audio, je n'avais jamais entendu parlé de Mathilde et ses mitaines, même si je connaissais (de nom) son auteur. Et franchement, le roman et une grande réussite. Publié en 1912, il entre dans la mode des romans policiers de l'époque. Mathilde est femme de policier, elle ne rentre pas en scène au début du roman, mais est un personnage vraiment intéressant à suivre, faisant preuve d'une réelle intelligence pratique, sans pour autant écraser son mari, leur complicité est vraiment bienvenu, à une époque où le bonheur en ménage tenait plus de la rareté qu'autre chose. Côté intrigue, on ne s'ennuie jamais. Meurtre, corps qui disparait, enlèvement, jeune femme en détresse, rien ne manque à ce roman policier extrêmement divertissant. Françoise Chéritel, par sa narration, fait preuve d'une certaine gouaille et nous offre une Mathilde plus vraie que nature. Un roman à écouter sans modération.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :