L'Empreinte de Sang

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 2 nov. 2020 | Archivage 5 avr. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LEmpreintedeSang #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Des diamants ont été dérobés dans le coffre-fort d’une entreprise.

Seuls trois hommes possédaient les clés au moment des faits : John Hornby - le  patron - et ses neveux : Walter et Reuben, mais aucun de ces hommes n'a pu moralement commettre un tel vol. Pourtant la science des empreintes digitales, adoptée récemment par Scotland Yard, accuse Reuben. En effet, le voleur s'est blessé, laissant une empreinte sanglante à l’intérieur du coffre-fort... 

Reuben clame son innocence, mais les preuves contre lui sont accablantes.

Le Dr Thorndyke, célèbre expert médico-légal, est chargé de l'enquête. Avec  l’aide de Christopher Jervis, son ami médecin, et de son assistant, le fidèle Polton, il soumettra l’affaire à un examen scientifique minutieux. 

Aucun indice ne sera laissé de côté. Même le plus insignifiant...

Des diamants ont été dérobés dans le coffre-fort d’une entreprise.

Seuls trois hommes possédaient les clés au moment des faits : John Hornby - le patron - et ses neveux : Walter et Reuben, mais...


Note de l'éditeur

Un roman policier de 1907...
La première enquête du Dr Thorndyke !

Traduit de l’anglais. Une toute nouvelle traduction de ce célèbre auteur d'outre-manche.

Ecrit par l'inventeur du « polar inversé ».
Avec Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes, Richard Austin Freeman est l'un des rares auteurs de romans policiers de son époque qui soit encore lu, aujourd'hui, en Angleterre.

Un roman policier de 1907...
La première enquête du Dr Thorndyke !

Traduit de l’anglais. Une toute nouvelle traduction de ce célèbre auteur d'outre-manche.

Ecrit par l'inventeur du «...


Ils recommandent !

"Il est difficile de trouver où que ce soit une autre enquête scientifique plus parfaite que celle du Dr Thorndyke racontée par Richard Austin Freeman.— The New York Times 

“Cet homme, Austin Freeman, est un merveilleux écrivain. Il n'a pas d'égal dans son genre.” — Raymond Chandler

* Pour les amateurs de Sherlock Holmes !

"Il est difficile de trouver où que ce soit une autre enquête scientifique plus parfaite que celle du Dr Thorndyke racontée par Richard Austin Freeman.— The New York Times 

“Cet homme, Austin...


Actions promotionnelles

Une nouvelle collection : ORIGINES.




Une nouvelle collection : ORIGINES.





Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9791093363691
PRIX 20,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Merci à Netgalley et aux éditions Flamant noir pour leur confiance.
J'aime les romans policiers sous toutes leurs formes, et je trouve toujours intéressant d'explorer des oeuvres qui sortent des sentiers battus. En effet, dans un monde où l'immédiateté compte, où un livre se retrouve périmé au bout de six mois, j'ai aimé lire un roman qui datait de 1907 (mon grand-père avait deux ans à sa parution). L'auteur était médecin de formation, c'est à 45 ans qu'il publia la première enquête du Dr Thorndyke, expert médico-légal. Il n'est pas le narrateur de ce roman, non - et c'est là que je vois un rapprochement avec Sherlock Holmes - dans ce tome, c'est son ami, le docteur Jarvis, qui nous raconte cette histoire. Même si nous avons ici un narrateur à la première personne, il est presque un narrateur extérieur, puisque le Dr Thorndyke choisit, pour le protéger, de ne pas tout lui dire - lui même verra sa vie plusieurs fois mise en danger, ce qui prouve que le coupable n'a vraiment pas envie de le voir enquêter.
Et pourtant ... Est-ce réellement le coupable qui est important, dans cette affaire de vol, qui ne comporte que deux suspects importants, les deux neveux du propriétaire des diamants ? Non. Ce qui est important est de savoir comment l'innocence de Reuben, le principal suspect sera prouvée. Attaque en règle contre les progrès de la science ? Non, pas vraiment, parce que c'est grâce à l'expérimentation scientifique, justement, que son innocence sera prouvée. Ne pas se fier aux apparences, ne pas croire que toutes les preuves, y compris les empreintes digitales soient totalement fiables - et l’engouement pour les empreintes digitales me rappellent celui pour l'ADN qui a donné une immense avancée, mais ne doit pas remplacer le travail d'un enquêteur.
Je terminerai par une mention spéciale pour Mrs Hornby, tante du suspect, femme absolument ébouriffante. Sa déposition au tribunal - oui, ce roman policier prend place jusqu'au procès - est un très grand moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie NetGalley et les éditions Noir de m'avoir permis de lire ce beau petit thriller qui ma beaucoup plu.
L'auteur a su donner du rythme et un peu de suspens ,une très belle écriture, facile a lire et a mener son histoire de main de maitre .J'ai vraiment apprécier cette lecture ou j'ai beaucoup apprise sur le début des empreintes et comment reconnaitre les fausses empreintes et fausses preuves .
L'histoire se passe au temps dernier ou un avocat très renommé m Horndykeva nous expliquer comment voir une empreinte et vrai ou fausse , car un soir on tape a la porte très tard et ce demande qui vient a cette heure tardive il ouvre donc la porte et voit débarquer chez lui Rubens Homby et son avocat Anstey venir tout fou expliquer qu'il allait être inculper pour un vol de diamants chez son oncle et se dit innocent ce cela et l'avocat Homdyke le rassure di mieux qu'il peut qu'il va tout faire pour .
Il va demander a son grand ami le docteur Christopher Jervis de l'aider dans cette épreuve pour trouver tout ce qu'il y a comme rapport dans toute cette histoire .
Après bien des recherches faites des deux cotés pour voir comment il vont pouvoir le sortir de la .
mais malgré tout cela ils vont être attaquer en rentrant chez eux car on en veut a Monsieur l'avocat Hormdyke qui veut sauver Rubens .
Donc notre avocat Hormdyke va arriver avec une belle plaidoirie et faire voir comment on peut tromper les plus grand expertsen empreinte judiciaire car en ce temps c'était le tout début et pas du tout facile a faire .
J'ai beaucoup apprise car dans ce temps la, il était difficile de démontrer cela et que les choses ne sont pas toujours ce que l'on croit ou voit .
Cela ma beaucoup divertie et a été pour moi une très belke histoire touchante par certain aspect.
Je remercie l'auteur pour ce très bon thriller que j'ai beaucoup aimer.
Je vous le recommande vivement ou vous apprendrez beaucoup de choses très intéressante.
Ma note : 5/5
d

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre est une bonne lecture, une belle intrigue même si dans mon cas le coupable fut assez vite trouvé. Il m'a quand même fallu attendre le dénouement de l'affaire pour connaître tout le cheminement de l'enquêteur.
L'écriture du roman peu être un peu difficile au départ du aux anciens mots utilisés, ce qui a pour but de nous plonger dans ces temps anciens.
Pour ne pas spolier, je ne pourrais donner mon seul regret.
Je le conseille à tout ceux qui aiment les intrigues du type de sherlock Holmes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Richard Austin Freeman est un auteur britannique du début du XXè siècle, tombé dans le domaine public. Ses oeuvres sont donc disponibles gratuitement. Les éditions Flamant Noir ont décidé de rééditer ses textes et de réviser leur traduction afin de « promouvoir la culture littéraire et permettre aux lecteurs de (re)découvrir les écrivains des siècles derniers ».

Un roman policier original

Nous avons donc affaire à un vol. Des diamants ont été dérobés dans un coffre auquel seules trois personnes ont accès. John Hornby, le propriétaire, Walter et Reuben Hornby ses neveux. Le voleur semble avoir cependant été négligent et a laissé une nette empreinte de son pouce dans une goutte de sang après s’être blessé. Cette empreinte, rapidement examinée par les experts de Scotland Yard, est celle de Ruben. Tout porte donc à croire que c’est lui le coupable. Mais ce serait bien trop simple. D’autant plus que personne dans son entourage, même la victime, ne semble croire qu’il pourrait être coupable. L’avocat de la défense va donc faire appel au Dr Thorndyke, expert médico-légal afin qu’il examine cette empreinte de plus près. Il sera assisté par le narrateur, le Dr Jervis, et par son assistant Polton.

Pour éclairer sa vision, il n’hésitera donc pas à aller interroger les différentes personnes que Reuben cotoie au quotidien et une certaine Juliet viendra leur apporter de nombreuses informations. Accablée par l’arrestation de son ami, elle sera d’une grande aide aux deux experts.

Mais surtout, le Dr Thorndyke examinera avec beaucoup d’attention cette empreinte de sang. Nous suivons avant tout une enquête scientifique. Il ne faut d’ailleurs pas oublier que la méthode permettant de comparer des emprintes n’a alors que quelques années, celle-ci datant de la fin des années 1800. Pas d’ordinateur et de logiciel ultra-puissants pour les comparer. Il fallait alors photographier les empreintes, les agrandir, les quadriller ou entourer certaines parties importantes.

Un procès

Enfin, cette enquête nous mène jusqu’au procès. Moment le plus interressant selon moi dans ce roman. On s’y croirait ! J’avais vraiment l’impression d’être assise dans le public d’une salle d’audience. Le juge, les jurés, les avocats, les témoins, les serments sur la Bible. Tout y est et c’est assez surprenant de voir combien ce procès du début des années 1900 ressemble aux procès tels qu’on peut les imaginer à notre époque. Seule phase qui semble manquante est celle d’instruction durant laquelle la défense et l’accusation doivent se présenter leurs pièces et leurs conclusions. Ici, le Dr Thorndyke fait justement le choix de ne rien dévoiler à l’accusation pour les surprendre et ne pas subir de contre-attaque.

La partie qui se concentre sur le procès peut contenir quelques longueurs car les faits sont régulièrement répétés par le juge et par les avocats. Mais le plus intéressant reste les auditions des témoins et des experts. Des moments savoureux.

Des péripéties et de l’humour

Loin d’être de simples docteurs derrière leurs microscopes, les Dr Thorndyke et Jervis vont connaître quelques événements majeurs qui vont les inciter à croire plus formellement à l’innoncence de Reuben. En effet, le véritable coupable n’hésitera pas à attenter la vie du Dr Thorndyke à plusieurs reprises. D’ailleurs, le criminel n’hésitera pas à utiliser un ingénieux système pour tenter de tuer Thorndyke qui, grâce à son obversation très fine, s’en tirera à bon compte.

Ce roman ne manque pas non plus d’humour. Tout d’abord entre l’amour naissant entre Juliet et Jervis, le narrateur. Comme nous suivons ses pensées, nous avons bien entendu droit à ses états d’âme sentimentaux. Tiraillé entre son attirance pour cette jeune femme et la nécessité de devoir rester le plus neutre possible dans cette affaire.

Enfin, la femme de John Hornby, Mrs Hornby, nous réserve un somptueux moment de distraction au moment du procès. Totalement destabilisée par l’accusation de son neveu, elle est hilarante lorsqu’elle répond aux questions de l’avocat de la défense, qui ne cesse de s’agacer.

Ce fut donc une lecture très agréable, qui est un savant mélange entre l’inspecteur Colombo et Sherlock Holmes. Austin Freeman est d’ailleurs ensuite considéré comme le fondateur de la méthode d’investigation inversée, structure où le lecteur se voit narrer comment le criminel effectue son crime.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman policier a été écrit il y a plus d’un siècle, par Richard Austin Freeman, célèbre auteur britannique, contemporain de Sir Arthur Conan Doyle. Encore lu de nos jours en Angleterre, l’auteur est l’inventeur du « polar inversé », structure narrative du récit policier où le lecteur se voit narrer au début du texte comment le criminel perpètre son forfait (ancêtre de l’inspecteur Colombo…). La maison d’édition Flamant Noir propose une nouvelle traduction de cette première enquête du Dr Thorndyke.

Lorsque des diamants sont dérobés dans le coffre-fort d’une entreprise londonienne, les soupçons se portent sur les trois hommes qui en possèdent la clé: John Hornby, le patron, et ses neveux : Walter et Reuben. L’étau se resserre très rapidement sur ce dernier car l’empreinte de son pouce ensanglanté est retrouvée à l’intérieur du coffre. Pourtant Reuben clame son innocence. Le Dr Thorndyke, célèbre expert médico-légal, se charge de l’enquête, aidé par Christopher Jervis, son ami médecin, et épaulé par son assistant, le fidèle Polton.

Comme dans les romans de Sherlock Holmes où le docteur Watson raconte l’histoire, celle-ci est relatée par le bras-droit de Thorndyke, le docteur Jervis. Un point de vue qui permet de ménager le suspense quant à la résolution de l’enquête et d’aérer le récit en intégrant un côté sentimental: une passion va en effet naitre entre le docteur Jervis et Juliet Gibson, une amie de l’accusé.

J’ai apprécié le rythme et le style bien différents des thrillers contemporains. L’époque est fort bien retranscrite au travers des mœurs et des relations entre les personnages. Côté enquête, il m’a semblé très intéressant de découvrir les techniques anciennes d’étude d’empreintes, considérées comme indice significatif mais qui ne pouvaient être une preuve formelle. Le problème est toujours identique aujourd’hui avec l’ADN puisse qu’il y a toujours possibilité de manipuler une scène de crime en déposant un ADN pour incriminer un innocent.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman: nul doute qu’il ravira les adeptes, comme moi, des enquêtes de Sherlock Holmes. J’attends désormais avec impatience la seconde enquête du trio. Je remercie Net Galley et les Editions Flamant Noir pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je viens de terminer ma lecture d'un excellent polar : L'empreinte de sang d'Austin Freeman, sortie littéraire du 02 novembre 2020.

Pourtant, son auteur est un britannique du XXe siècle ! Les éditions Flamant noir souhaitent remettre à l'honneur cet auteur tombé dans le domaine public.

On se retrouve dans une ambiance British rétro très agréable, avec un enquêteur entre Sherlock Holmes et Hercule Poirot.

Le Dr Thorndyke, expert médico-légal sollicité par l'avocat de la défense, doit innocenter Ruben Horny, accusé d'un vol de diamants et confondu par son empreinte.

Cette preuve le désigne coupable aux yeux de tous, mais pas pour notre expert qui est également un brillant médecin. Avec son assistant Poltron et un autre médecin, le Dr Jervis, ils mènent cette enquête qui semble pourtant perdue d'avance.

On y découvre les prémices de la médecine médico légale de l'époque ainsi que les débuts de l'analyse d'empreintes.

Cette excellente enquête nous fait également vivre en dernier lieu, le procès de l'accusé ! Un roman extrêmement complet et plaisant à lire.

Si vous aimez les romans policiers et que vous êtes curieux de lire les prémices de ce genre alors il est fait pour vous !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :