L'Envol du phénix

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 13 févr. 2020 | Archivage 28 févr. 2020

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LEnvolduphénix #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Autrefois, j’avais une soeur, que j’aimais de toutes mes forces. Pourtant,
si j’avais su, je l’aurais haïe.Mais qui a jamais pu contrôler les mouvements de
son coeur ?
Véronyka regarde brûler dans l’âtre deux œufs de phénix sur le point d’éclore… Dire qu’il y a quelques années à peine, de puissantes reines sillonnaient encore le ciel sur le dos de ces bêtes légendaires ! Sa sœur Val et elle ne rêvent que d’une chose : chevaucher ces animaux mythiques comme leurs parents avant elles. Malheureusement, une telle audace est désormais punie de mort, et ceux qui pratiquent la magie sont traqués sans merci. Toutes deux vivent donc dans la clandestinité…

Si seulement l’un de ces phénix pouvait venir au monde, leur vie en serait bouleversée ! Mais qui des deux sœurs l’oiseau de feu choisirait-il ? Et qu’adviendrait-il ensuite d’elles ? Car ce que Véronyka ignore, c’est que tous les dresseurs de phénix ne sont pas morts ou emprisonnés. Un petit groupe, retranché dans une forteresse au sommet des montages continue de résister. Le seul problème ? Ils refusent, désormais, d’entraîner des femmes.

Véronyka va-t-elle les laisser édicter toutes les règles ? Réincarnation, secrets oubliés, magie noire et souffle de l’aventure… Entre Une braise sous la cendre et Eragon, une saga incendiaire, saluée par la critique aux États-Unis, où le lien entre sœurs tient le premier rôle.

Autrefois, j’avais une soeur, que j’aimais de toutes mes forces. Pourtant,
si j’avais su, je l’aurais haïe.Mais qui a jamais pu contrôler les mouvements de
son coeur ?
Véronyka regarde brûler dans...


Formats disponibles

ISBN 9782371022591
PRIX 16,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un Empire s'oppose aux Dresseurs de Phénix et aux Animages capables de communiquer avec les animaux. Ceux-ci, presque tous exterminés, se cachent jusqu'au jour où ils réapparaîtront et se battront. Dans ce contexte, deux sœurs, Veroyka et Val cherchent à fuir l'Empire et à récolter un œuf de Phénix car c'est leur rêve: devenir Dresseuse de Phénix. Mais les femmes ne sont pas habilité à l'être, Veronyka va donc se faire passer pour un garçon, devenir apprenti d'un Dresseur pour enfin espérer atteindre son rêve alors que les soldats de l'Empire sont à ses trousses. C'est bien ? Le premier tome de cette nouvelle série traduite chez Lumen nous offre un univers de fantasy incroyable et dense et c'est en cela que j'ai totalement craqué pour les aventures des deux sœurs, mais surtout de Veronyka. La géopolitique et les légendes tiennent debout, sont documentés et vraiment complexe. Heureusement, il y a des cartes, des extraits de journaux, des chronologies pour ne pas nous perdre totalement. Nous faisons connaissance avec deux sœurs au début, à l'opposé dans leur caractère. Souhaitant toutes deux devenir dresseuses de phénix, elles cherchent désespérément l’œuf qui leur permettra d’élever la créature. L'histoire commence d'ailleurs ainsi, sur les chapeaux de roux, par la découverte de deux œufs. Cette découverte va tout de suite séparer les deux soeurs : Veronyka va s'enfuir et partir à la recherche des dresseurs de phénix, cachés dans l'Empire. Nous suivons donc les aventures de cette jeune fille fragile, habituée à vivre dans l'ombre de sa soeur, qui va grandir au fil du roman en faisant ses propres découvertes. Les chapitres vont alternés ses intrigues mais aussi celles de Tristan, un jeune apprenti Dresseur qui croisera le chemin de Veronyka en tant que Nik (car elle n'a pas le droit d'être une fille dresseuse) et celles de Sev, un jeune soldat de l'Empire souhaitant chasser les Phénix. Trois personnages radicalement différent aux destin liés. Ils ont chacun leur histoire, leur enfance et se révèlent extrêmement complexes. J'ai apprécié les voir évoluer, agir, s'affirmer. Je me suis tout de suite laissée embarquée. Ces chapitres parallèles nous permettent d'appréhender toute les légendes des Empereurs successifs, l'histoire des Dresseurs, des Animages mais aussi des Ombremages, qui peuvent lire dans les pensées... L'univers est rempli de magie, de quête de pouvoir, et d'un rapport aux animaux très intéressant. Les personnages s’étoffent au fil de la lecture et les révélations jonchent les pages. Et quelles révélations ! C'est très bien fait, prenant et oui, il y a une ambiance à la Eragon. Je m’étonne d'ailleurs qu'on ait pas plus souvent développé les Phénix dans la littérature jeunesse. Je ne révélerai pas plus d'intrigues car malgré ces 700 pages, il se lit très vite et tout doit être découvert au fur et à mesure. J'ai lu deux principales critiques à l'égard de ce roman. La première est que le début serait long, que l'action se fait attendre: eh bien je ne suis pas d'accord, le début nous fait rencontrer les deux héroïnes principales, et a, au contraire, tout son intérêt. On découvre une jeune fille tout en émotion et Val, que nous suivons beaucoup moins, reviens en force à la fin. La deuxième critique, c'est que le tome serait trop classique, déjà vu: là encore, je pense qu'il s'inspire beaucoup mais innove également: les rebondissements, les complots, les trahisons les légendes, les révélations sont impressionnantes. N'ayez pas peur de cela. Pour conclure, je dirais : Ouah quel premier tome ! Un souffle puissant, des intrigues, des rebondissements, une touche de féminisme... 1001 émotions nous assaille à la lecture. J'ai adoré! Vivement la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Qu'est-ce que ca fait du bien enfin de voir ce livre traduit en français après en avoir vu les posts anglais qui donnais tellement de bonnes critiques ! L'originalité de ce roman, réside dans la magie de pouvoir côtoyer en secret un certain animal fantastique : il s'agit du majestueux phénix ! C'est une très bonne surprise, puisque l'on a souvent l'habitude de voir dans d'autres aventures extraordinaires nos héros chevauchant des dragons, mais peu souvent de cet oiseau-ci. Ainsi, nous suivons alternativement trois personnages au fil du roman, dont leur destin est étroitement lié. Ils vivent tous dans la peur du courroux de l'empire qui a exécuté les dresseurs de phénix et mi en esclavage ceux qui ont le pouvoir de communiquer avec les animaux. Leur raison d'exister est maintenue dans un esprit de rébellion dans l'espoir de pouvoir revoir dans leur vie la renaissance des phénix. C'est notamment le cas pour Véronika et sa terrible sœur Val qui ont tout perdu, elles vont ce raccroché a ce qui leur reste de leur trouvaille sur leur chemin du courage : des œufs de phénix. Et alors que tout semble bien se dérouler, elles seront confrontées à une terrible séparation, le décor va très vite déchanter pour se retrouver dans une quête poignante en vérité menée par de vigoureuses péripéties et de sombres combats. Au vu de la taille du roman, qui est un petit pavé de +700 pages il ne faudrait pas en être effrayé, car j'ai pu le lire très vite. Ce qu'il faut aussi savoir, c'est que je suis friande des détails dans les romans, ce qui nous pousse à rentrer encore plus en profondeur dans les histoires. Il y a un seul bémol qui a bien manqué de me faire perdre pied, bien que le suspens soit palpable et que de belles poussé d’excitation était au rendez vous, c'était a mon gout un peu trop intenable, au risque de me sentir frustré dans la duré de certaines longueurs de l'histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Veronyka et sa sœur Val vivotent en se cachant de tous : elles sont des animages, pouvant communiquer avec les animaux, or ceux-ci sont très mal vus depuis la fin de la guerre de Sang seize ans plus tôt. Pour éviter d'être réduites en esclavage, il leur faut être malines et toujours rester sur leurs gardes. Heureusement, les deux sœurs peuvent compter l'une sur l'autre. Du moins est-ce ce que Veronyka a toujours pensé, même si elle n'apprécie guère l'autoritarisme de son aînée ni sa divergence de vue sur leurs dons : froide et impitoyable, Val use toujours de contrainte, tandis que Veronyka préfère la persuasion douce. Elles ont pourtant un objectif commun : devenir des Dresseuses de phénix. Toutes deux espèrent que ces guerriers légendaires, massacrés après la guerre, existent encore, et qu'elles pourront se lier mentalement aux oiseaux fabuleux et les rejoindre. Les œufs de phénix sont excessivement rares, mais elles ont réussi à en dégoter deux... Réussiront-elles à les faire éclore et à se lier aux oisillons ? Le début de cette trilogie est très prometteur. Au début de ma lecture, je trouvais ça un peu classique et je ne rentrais pas trop dans l'histoire, mais j'ai fini par m'attacher à la jeune Veronyka et à vibrer avec elle. Ayant l'habitude de vivre sous la domination de sa sœur, elle apprend peu à peu à s'ouvrir, découvre l'amitié et le plaisir d'appartenir à une communauté. C'est une héroïne très sympathique, avec ses défauts également qui ne l'en rendent que plus attachante. Le récit s'attarde également sur deux autres personnages intéressants, notamment Tristan (un apprenti Dresseur) et Sev (un animage qui cache ses pouvoirs, enrôlé de force dans l'armée), mais tous les autres personnages sont simplement esquissés. On se concentre ainsi principalement sur le destin de Veronyka. L'intrique mêle de la magie, des mystères, de l'action et du suspense. Certes, les rebondissements sont cousus de fil blanc, mais le style très fluide rend la lecture prenante, une fois passé la première partie de l'ouvrage. Si les secrets restent omniprésents tout au long de l'ouvrage, j'ai apprécié que les dernières pages les révèlent aux lecteurs, ne le laissant pas sur sa faim. Il reste cependant à savoir ce qu'il va advenir dans les temps à venir, et pour ma part je compte bien le découvrir en lisant la suite dès qu'elle sera publiée. C'est un chouette livre de fantasy ado / young adult que nous livre Nicki Pau Preto, dans la lignée de qualité à laquelle nous a habitué la maison d'édition Lumen depuis ses débuts.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'envol du phénix est le premier tome d'une trilogie qui s'annonce époustouflante et diablement incendiaire ! En effet, cette saga a tout pour nous plaire ! Après, nous avoir proposé une histoire avec une héroïne forte enfourchant des dragons (coucou Silver Batal), les éditions Lumen frappent fort avec cette nouvelle série ! Enfin des sagas avec des personnages féminins ! L'autrice n'hésite pas à mettre en avant une héroïne badass, déterminée, obstinée chevauchant un phénix ! Vous étiez nostalgiques de votre époque avec Eragon, ne soyez plus déçus, Sœurs de sang vous emmène de nouveau en voyage mais sur le dos d'un phénix ! Je remercie les éditions Lumen et NetGalley pour m'avoir permis de lire ce premier tome. En débutant ma lecture, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire mais après quelques chapitres et une bonne dose de motivation, je me suis vite plongée dedans et je ne le regrette pas car ma lecture fut un délice ! On y découvre alors deux sœurs : Véronyka et Val représentées comme les dernières dresseuses de phénix. En effet, Véronyka possède un phénix : Xéphyra, contrairement à son aînée. Lorsqu’elles ont trouvé les œufs, seul un a éclos et choisi Véronyka. Val est beaucoup trop cruelle et brute pour en posséder un. Pourtant, c’est Val qui décide tout. Jusqu’ici tout allait bien mais quand Véronyka se retrouve sur le chemin de Sev, Jotham & Ott (des militaires), Véronyka est en danger. Si elle n’avait pas écouté son instinct, elle serait morte. Elle va vite se rendre compte qu’elle peut vivre sans elle et pour elle en faisant ses propres choix. D’un autre côté, on découvre le personnage de Sev, un animage et militaire travaillant au sein de l’empire. Mais tout cela n’est qu’une mascarade. Sev compte bien s’enfuir pour suivre sa destinée... En effet, s’il est militaire aujourd’hui ce n’est pas par choix. Il a été enrôlé afin d’effacer ses erreurs du passé. Entre vivre en tant que militaire ou vivre en tant qu’esclave, Sev a pris la décision la plus raisonnable pour lui sans pour autant oublier son rêve... Et enfin, on découvre Tristan, fils de Cassian, gouverneur des dresseurs de phénix. Au premier abord, c’est un garçon coléreux et autoritaire. Mais ce n’est qu’une simple facette qu’il prend lorsque son père est dans les parages. Même si c’est le meilleur dans sa formation, son statut le pénalise plus qu’autre chose et doit tout faire pour se démarquer des autres. En le découvrant, on découvre également avec Véronyka que les dresseurs de phénix n’ont pas complètement disparu ainsi que les phénix. Ils sont toujours là malgré leur minorité... Pour Véronyka, c’est une aubaine mais l’espoir de devenir un jour dresseuse de phénix est loin d’être gagné. Véronyka fera tout pour le devenir quitte à mentir sur sa personne. Et si tout semble propice pour Véronyka, les apparences sont parfois trompeuses. En effet, en découvrant le camp des dresseurs, elle devra les convaincre de la garder et de la former... Cette nouvelle mission est loin d’être gagnée et s’annonce particulièrement salée ! Dans ce premier tome, on suit avant tout la quête et le parcours personnel de Véronyka qui se donne tant de mal à devenir dresseuse de phénix. Toute sa vie, on lui a menti et on l’a manipulé. Quand elle s’en rend compte, Véronyka est hors de contrôle. Sa propre sœur lui a menti alors qu’elle lui avait toujours fait confiance. Elle s’est servie d’elle pour obtenir ce qu’elle n’a jamais eu… Véronyka est alors anéantie sur le coup mais reste forte. Tout au long de son évolution au sein des dresseurs de phénix, Véronyka évolue et découvre ses pouvoirs. Véronyka n’est pas qu’une simple animage et cela va tout changer... En effet, au premier abord, c’est un personnage chétif qui se cherche mais se révèle être par la suite déterminé et fort. Elle a beau être la dernière de sa famille, ça ne l’empêche pas de prendre sa vie en main quand elle en a décidé ainsi. Et puis, devoir cacher ses origines et sa véritable identité n’est pas chose facile et pourtant tout au long de ce premier tome, Véronyka nous prouve qu'elle s’en sort bien, même très bien et elle nous le démontre à de nombreux moments. Sa détermination est son atour principal. Ce premier tome se lit d’une traite. Une fois dedans, on ne peut plus le lâcher. Il y a de nombreuses péripéties et ça nous tient en haleine. Et, l’alternance des personnages nous permet davantage de nous captiver. On les suit à tour de rôles et l’autrice n’hésite pas à changer de points de vue au moment le plus insoutenable pour nous faire rager de plaisir. Finalement, même si au début j’ai eu du mal à me mettre dedans, je vous avoue que ma lecture est vite devenue passionnante. On ne se voit pas engloutir les 700 pages !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Autant le dire dès le départ, je ne m'attendais pas à autant aimer.  Et pourtant, j'ai adoré ce roman de fantasy ! J'ai découvert un univers captivant avec des phénix, une guerre de Sang qui s'est déroulé seize ans auparavant, des Dresseurs de phénix, ... Les royaumes aurains et pyraens m'ont embarquée. C'est là le premier tome d'une série de fantasy avec un univers bien développé. Trop peut-être ? Car je ne peux pas nier qu'il y ait certaines longueurs parfois. Pour autant, il ne se contente pas d'être dans un tome d'introduction, l'action est bien présente et les rebondissements se succèdent jusqu'à la bataille et aux révélations finales qui augurent des aventures passionnantes pour la suite. L'autrice n'a pas hésité une seule seconde à faire des choix durs pour ses personnages, à l'encontre de ce à quoi le lecteur peut s'attendre et ça permet de nous tenir en haleine.  Outre son univers, ce roman se démarque par ses personnages et la présence de diversité : reinaumes, personnages homosexuels et de couleur, personnages en situation de handicap, ... Et pour autant, c'est finement réalisé, ça ne semble pas plaqué sur une histoire mais bel et bien intégré ! En ce qui concerne les personnages principaux j'ai tout de suite aimé Veronika, c'est une jeune fille courageuse sans pour autant développer ses capacités d'un coup comme ça peut être le cas dans de nombreux romans pour adolescents. Elle rappelle également que les sentiments et l'attache familiale sont plus complexes qu'un simple "j'aime/j'aime pas", qu'il est difficile de se détacher des personnes toxiques lorsqu'on les aime. C'est un élément important car encore trop rare en littérature.  Mes seuls reproches concernent donc quelques longueurs et un manque d'intérêt au début, j'ai trouvé le tout un peu lent à démarrer mais une fois que j'ai été prise dedans, quelle claque ! Ca fait bien longtemps que je n'avais pas été à ce point captivée par un gros pavé et un roman de fantasy, quel bonheur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Excellent roman pour ados et jeunes adultes. L'histoire est passionnante et met en scène une jeune fille, Veronyka qui rêve de devenir dresseuse de Phénix. Elle a le pouvoir de communiquer avec les animaux et de lire les esprits des autres humains. Sa sœur ainée Vera, qui assure leur survie depuis la disparition de leurs parents et de leur grand mère qui les a élevées, est dotée également de ces capacités. Mais Vera est plus sombre, sournoise et froide. Les dissensions entre les jeunes filles deviennent violentes et elles se séparent. Veronyka entre par ruse, déguisée en garçon, dans le centre secret des Dresseurs de Phénix et découvre les particularités de ces animaux fantastiques, destinés ainsi que leurs cavaliers à affronter l'Empire dictateur qui tente de les éliminer. Une vraie saga qui rappelle Eragon dans l'esprit mais s'en distingue par une intrigue politique prometteuse et plus complexe. Les personnages alternent les points de vue pour raconter leurs aventures et permettent au lecteur de tisser des affinités avec certains d'entre eux. Une très bonne lecture qu'on ne voit pas passer malgré l'épaisseur du roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela fait longtemps qu'un roman de fantasy ne m'avait pas entraînée dans son univers avec une telle force! J'ai tout simplement adoré et l'ai dévoré en 3 jours!!! Les personnages sont attachants et complexes, l'alternance de leurs point de vue enrichit l'envol du phœnix, et la présence d'une mythologie et d'un historique de l'univers est tout simplement fantastique, et d'une incroyable richesse. Vite un tome 2!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’envol du phœnix, c'est l'histoire d'un peuple réprimé, les dresseurs de Phénix. Avant que le royaume interdise tout pouvoir magique et créature de feu, les Phénix était part entière de la culture, et chaque homme se liait à un animal grâce à un lien indéfectible et très puissant. Veronika et sa soeur Val sont toutes deux des animages et vivent reclues, et lorsqu’elles trouvent deux œufs de Phénix.. Mais seul un œuf survivra et choisira une des soeurs. L’envol du phœnix, c'est un roman d'amitié, de trahisons, de relations incroyables avec des créatures qui m'ont fascinée, un roman d'aventure avec des bases complexes d'un univers complètement fou. C'est l'histoire d'un peuple obligé de se cacher... La plume de Nicki Pau Preto est fluide, agréable, son écriture est très poétiques et touchante. Elle sait aussi rendre son récit drôle, mais surtout extrêmement addictif. Le récit est passionnant, et quand on combine ça à la création d'un monde unique et très complexe, forcément ça rend une superbe histoire. Le fond du récit est tellement bien pensé que l'auteure a ajouté une chronologie des événements et divers souverains du royaume à la fin du roman (ce qui aide d'ailleurs à s'y retrouver tellement le contexte est riche). Il y a différents points de vue dans ce roman, qui maintienne le suspens et deviens jubilatoire lorsque tous les points de vue se croisent et lorsque toutes les révélations s'enchaînent à toute vitesse. Ce roman est une grande réussite et donne très envie de lire la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Veronika n'a plus que sa soeur sur qui compter. Elles parcourent le monde à la recherche d'un oeuf de phénix. Quand elles en trouvent enfin deux, la patience est de mise avant l'éclosion. Un oeuf éclot enfin tandis que le deuxième ne s'ouvrira jamais. Val, la soeur de Véronika attend beaucoup de cet oeuf mais c'est avec Veronika que le lien se fera. Jalouse, Val tue le phénix de sa soeur qui l'abandonne et part à la recherche d'un petit groupe de dresseur de phénix. Ce premier tome était très bien écrit c'est un bon univers de Fantasy. J'ai trouvé quelques longueurs malgré tout. LEs personnages sont intéressants, complexes pour certains. les liens s'entremêlent et peuvent parfois sembler un peu confus. Malgré tout cela était une très belle lecture et j'espère pouvoir lire le tome 2 à sa sortie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce premier tome me faisait envie depuis sa sortie mais je ne sais pas pourquoi, je ne me suis jamais lancée. Alors, vu que le tome 2 arrive d'ici peu je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais ! Et j'ai bien fait, c'était vraiment très chouette ! Bon, ce tome 1 reste un tome très introductif, où l'action n'est pas si présente que ça. Si ça m'a un peu dérangée au début, je m'y suis vite habituée et j'ai plongé d'autant plus dans l'histoire. Car même si ça ne bouge pas trop, l'auteure a créé ici un univers totalement dingue, complet, complexe et qui se révèle au fur et à mesure des pages. D'avoir trois points de vue différents aide aussi beaucoup pour appréhender au mieux l'univers qui nous est proposé. Si d'habitude j'accroche plus à certains personnages principaux que d'autres, ici ils sont tous les trois à égalité. Ils ont tous une personnalité différente, néanmoins, ils ont ce petit quelque chose qui fait qu'on s'attache rapidement à eux. Et ce qui rend le récit addictif, c'est qu'on a justement hâte de les retrouver à chaque chapitre. Si l'épaisseur du livre peut faire peur dans un premier temps, je rassure tout de suite : on ne voit pas les pages défiler et arrivés à la fin, on en veut toujours plus et surtout la suite ! Donc ne vous fiez pas à l'épaisseur et profitez juste du moment en découvrant ce qui s'y cache... ​En résumé, un premier tome qui pose les bases d'un univers dingue, bien mené et très bien exploité. Les personnages principaux sont attachants, intrigants et on a à chaque fois hâte de retrouver leurs points de vue. Bref, ce tome 1 m'a charmée et je suis très pressée de découvrir la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :