Nid de guêpes

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 6 févr. 2020 | Archivage 28 févr. 2020
Belfond, Belfond Noir

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Niddeguêpes #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Venin d’amour est-il mortel ? Obsession, jalousie, folie et faux-semblants… Après Ce qui ne tue pas, la reine du polar anglais frappe encore et livre un roman haletant, venimeux, aux apparences aussi trompeuses que dérangeantes.


Anna est une femme bien. En tout cas, c’est ce qu’elle se raconte. Oui, elle a commis des erreurs, mais qui n’en fait pas ? Directrice d’école, mère de famille, épouse aimante, Anna a enterré son passé, reconstruit sa vie. 

Puis, un jour, une voix à la radio : celle de Scott, l’homme qu’elle a aimé follement ; celui qui l’a brisée et qu’elle a vu mourir quatorze ans plus tôt.

Anna panique. Comment préserver son monde de mensonges si fragile ? Qui est-elle vraiment ? Et où trouver de l’aide ?

Car Scott a proféré une menace : dans une semaine, il livrera les noirs secrets d’Anna au pays tout entier. Sept jours pour le traquer, le stopper, le détruire. Mais comment lutter contre un fantôme ?


Née près de Manchester, Rachel Abbott a longtemps occupé un poste d’infographiste, avant de se lancer à la poursuite d’un vieux rêve, rénover de vieilles demeures en Italie, où elle vit désormais une partie de l’année. La parution d’Illusions fatales (2014), son premier roman autopublié, classé numéro un des ventes Amazon en Angleterre, a marqué le début d’une formidable success story. S’en suivent quatre autres romans, dont Ce qui ne tue pas (2019), qui font d’elle une voix incontournable sur la scène du polar britannique.

Venin d’amour est-il mortel ? Obsession, jalousie, folie et faux-semblants… Après Ce qui ne tue pas, la reine du polar anglais frappe encore et livre un roman haletant, venimeux, aux apparences aussi...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714493187
PRIX

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Depuis quelques années Rachel Abbott est l’autrice à suivre dans le domaine du thriller psychologique.Personnellement, c’est le premier roman que je lis écrit par elle. Alors ce nid de guêpes ? Pas mal…l’intrigue est bien menée, l’angoisse d’ Anna est palpable…tout son univers s’effondre autour d’elle, ses proches sont en danger, la vie qu’elle s’était construite se délite peu à peu…l’autrice distille les éléments de cette histoire au compte gouttes, avec des allers retours passé / présent plutôt judicieux. En ce qui concernent les zones d’ombres d’Anna , je n’ai pas accroché à tous les aspects de sa personnalité ou de son passé, certains m’ont paru un peu too much et m’ont fait sortir un peu de l’histoire. Cela reste malgré tout un très bon page turner, car il se lit très vite car on a envie de connaitre la dénouement , l’intrigue se déroule sur une semaine, donc on ne perd pas de temps, l’histoire est bien rythmée. Je ne vais pas vous mentir, la fin ne m’a pas surprise plus que ça, je pense que les habitués de thriller vont se douter un peu ( pas de tout) du déroulement final. BREF …UN THRILLER DOMESTIQUE PLUTÔT RÉUSSI, J’AI PASSÉ UN MOMENT DE LECTURE VRAIMENT AGRÉABLE .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comparé à ses précédents livres, où elle met en vedette le DCI Tom Douglas, Rachel Abbott privilégie dans son dernier ouvrage, Nid de guêpes, les aventures d’Anna Franklin, dont la vie bascule quand elle croit reconnaître dans une émission radiophonique la voix d’un ex-petit ami qu’elle croyait mort depuis longtemps, et pour cause puisqu’elle avoue l’avoir tué ! L’équipe de l’inspecteur Douglas est appelée sur les lieux d'un meurtre dans un parking souterrain du milieu de Manchester. La victime est toujours dans son véhicule et tous les signes indiquent qu'il s'agit de Cameron Edmunds Junior, fils d'un homme d'affaires local. Cameron est un gars qui semble bénéficié d’importants revenus inexpliqués. Nombre de gens sont ses débiteurs et seraient ravis de le voir disparaître, tout autant que sa femme qui semble heureuse à cette perspective. Alors que l’enquête policière a du mal à avancer, nous, lecteurs, en apprenons un peu plus sur la délicieuse Anna Franklin, épouse respectable, mère de deux enfants, directrice d’école, mais menteuse invétérée, experte dans l’art de dissimuler la vérité par des mensonges sans cesse plus gros, et dont elle n’arrive plus à mettre un terme sans risquer d’anéantir sa vie de couple. Entendre la voix de Scott, son ex-petit ami, à la radio, la perturbe énormément, d’autant qu’elle n’a jamais partagé son secret avec quiconque ! Peut-il vraiment être vivant, au point de devenir une menace pour elle et sa famille ? Bien que le personnage principal récurrent de l’auteure, le DCI Tom Douglas, n’occupe pas le devant de la scène dans ce dernier opus, celui-ci demeure absolument captivant. L'histoire se déplace entre le passé et le présent, révélant progressivement la vérité sur ce qui s'est passé toutes ces années auparavant. Les méchants sont très méchants, et le suspense bien présent, avec ce qu’il faut de rebondissements pour tenir le lecteur en haleine.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions Belfond pour cette lecture. "Nid de guêpes" n'est pas le premier polar de Rachel Abbott que j'ai eu la chance de découvrir, mais il restera sans aucun doute à ce jour, celui qui m'a le plus enthousiasmé. Je m'explique...  Dans ce polar on y découvre Anna, qui a tout de la femme parfaite. Un mari et des enfants aimants, un poste à responsabilité et une vie sociale idyllique. Jusqu'au jour, où un message à la radio va venir tout bouleversé.... car en ligne , il lui semble reconnaître Scott, un homme qu'elle a vu mourir par le passé.  A partir de cet instant, tout bascule, et le lecteur va découvrir peu à peu, qui est Anna, et les lourds secrets qu'elle cache. Sa vie d'apparence parfaite va vite voler en éclats.  Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce roman est sos suspense permanent et la tension qui en découle. Partant d'une héroïne banale, l'autrice dévoile peu à peu, un personnage beaucoup plus complexe et travaillé qu'il n'y paraît. Entre mensonges et secrets cachés , les découvertes s'enchaînent, tout comme les twists , qui donnent à l'ensemble un rythme très soutenu. Pour preuve, j'ai dévoré ce roman en une seule journée. Alternant entre passé et présent, les révélations sont dosées pour monter crescendo. Au-delà de l'héroïne, la galerie de personnages secondaires est elle aussi intéressante. De l'enquêteur pointilleux, en proie à une adolescente à la maison, à un mari aimant prêt à tout pour aider sa femme, ils dévoilent chacun à leur tour des parts d'ombre insoupçonnées.  Bref un régal de polar britannique qui vient confirmer le talent de Rachel Abbott.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est clairement Elisa qui m'a influencée sur ce coup-là. Nous étions dans un de ces lieux de perdition qu'on appelle librairie et en grande allergique aux piqûres de guêpe qu'elle est, elle a forcément été attirée par ce titre et cette couverture. Encore une fois, un choix qui tient à peu de choses mais qui s'avère un excellent choix. C'est peut-être ce que l'on appelle "y aller au feeling" et au final, ça trompe rarement ! Je ne suis pas au taquet à tout suivre sur les réseaux, j'ai plus trop le temps, mais j'en ai peu entendu parler de ce livre-là, alors que franchement, il mérite une belle place tout en haut d'une pile à lire. C'est, pour ma part, le premier livre que je lis de cette auteure mais ce ne sera clairement pas le dernier. Anna est apiphobe et elle a bien raison. C'est des sales bébêtes et tu verras que Rachel Abbott en joue au sens propre comme au figuré de manière très habile, alors que le titre original n'a pourtant rien à voir. Pour une fois j'ai envie de dire que le titre en français est bien meilleur et c'est pas souvent ! Enfile donc ton treillis, ta combinaison d'apiculteur pour suivre cette femme aux apparences irréprochables. Tu verras c'est indispensable. Anna a un mari, des enfants, un bon boulot. Tout roule pour elle alors que c'est justement au volant de sa voiture à l'écoute de son émission préférée que sa vie va basculer. Un passé qui lui revient tel un boomerang et fera crouler la terre sous ses pieds. Tu avanceras pas à pas dans son histoire. Tu obtiendras des pièces de ce puzzle au compte-gouttes et risqueras même de t'impatienter de ne pas en avoir plus rapidement. Tu seras sans doute surpris(e) de tous les secrets inavouables que cache cette femme et tu comprendras alors que pour s'être mise dans la panade, elle s'y est mise jusqu'au cou. Elle a tout fait pour enfouir ce passé sous de nombreuses couches de terre. Elle les croyait bien tassées et pourtant, par ce simple appel, tout remonte à la surface pour s'insinuer dans son quotidien et la terroriser. Elle risque, en effet, de tout perdre... C'est habile, les pistes et les possibilités sont multiples et tu vas de voir disséquer chaque hypothèse pour trier le vrai du faux. Un suspense maintenu jusqu'au bout du bout. Une montée crescendo qui te filera presque le vertige. Tout tient la route, le final est excellent et le titre se révèle à double tranchant puisque tu le constateras, il y a nid de guêpes et nid de guêpes. Une "simple" erreur de jugement. Une erreur de jeunesse comme on dit et c'est l'escalade. Un acte commis, en apparence anodin, et c'est l'effet papillon ... Voilà de quoi te laisser de nombreuses interrogations... Ces bébêtes, je ne les aime pas du tout mais ce livre là, je l'ai adoré et ne peux bien sûr que te le recommander 🙂

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alors qu'elle roule vers l'école dans laquelle elle occupe le poste de directrice, Anna écoute une émission de radio dans laquelle les gens exposent comment ils ont été quittés. Son passé resurgit. L'ancien petit ami qu'elle croyait mort… ou plutôt qu'elle croyait avoir tué refait surface en proposant de raconter leur histoire. Le même jour un homme est découvert mort dans une voiture. Le nom de l'homme vient faire le lien entre son ex petit-ami et elle. Alors qu'elle jouait à la perfection, son rôle de maman de 2 enfants et épouse d'un homme au foyer, lui-même victime d’une agression quelques années plus tôt, l'étau se resserre autour d'Anna et de sa famille, la tension monte, elle se sent de plus en plus menacée. Un homme rôde autour de sa maison, un de ses enfants est blessé. Elle doit protéger sa famille sans révéler son passé à son mari. En parallèle on suit l'enquête de Tom et Becky sur des meurtres dans des parking. Des victimes qui sont liés au passé d'Anna. Anna doit également faire bonne figure devant les policiers. C'est également dans l'intimité de Tom qu'on entre divorcé, père d'une adolescente un peu perdue. Un thriller efficace au rythme haletant qui alterne chapitre sur l'enquête et les efforts d'Anna pour se dépêtrer avec tous ses mensonges, son travail, ses activités annexes, ses ennemis passés et sa famille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans la région montagneuse et touristique de Lake District, au nord-ouest de l’Angleterre. Alors qu’Anna se rend à son travail, elle entend, dans une émission de radio, surgie du passé, la voix de Scott. Il promet de raconter leur histoire à tous les deux, à Anna et à lui. C’est impossible, Scott est mort. Anna l’a tué. Elle l’a rencontré à l’Université alors qu’elle n’était qu’une fille timide qui rêvait d’être « cool ». Très amoureuse, elle lui a pardonné un premier mensonge, puis un délit et sa vie s’est désagrégée. Quatorze ans plus tard, Anna est directrice d’école, mariée et mère de famille, soutenue par son mari à qui, pourtant, elle n’a pas avoué toute la vérité. Ce qu’elle veut par-dessus tout, c’est protéger sa famille. Le personnage d’Anna est fort et original. Au même moment, un homme est retrouvé assassiné dans un parking. Tom et Becky enquêtent. Un livre captivant qui ne se lâche pas malgré quelques invraisemblances. Que s’est-il réellement passé avec Scott ? Qu’attend-il d’Anna ? Même si le coupable se devine aisément, un rebondissement final intrigue et conclut le livre avec bonheur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n’avais lu qu’un livre de cet auteur «Ce qui ne tue pas» que j’avais beaucoup aimé. Ici, le rythme est plus soutenu, l’intrigue moins perverse, l’ambiance moins noire, les personnages moins névrosés, en deux mots, c’est un thriller plus classique que le précédent, qu’on lit néanmoins volontiers comme il est raconté et écrit : à toute allure! Anna a toutes les apparences de la jeune femme rangée, directrice d’une école, mariée à Dominic, un type bien (un peu trop parfait, doute), deux enfants qu’elle adore. Un jour qu’elle écoute une émission radio, elle reconnaît la voix de Scott, son ancien amour de jeunesse, rencontré à l’université, qu’elle a aimé passionnément. Sauf qu’elle le croit mort et a de bonnes raisons pour ça... Le Scott de la radio menace de raconter leur histoire sous 7 jours. Cela laisse peu de repos à Anna pour enquêter sur lui... Quand la femme aimée devient un enjeu entre un vivant et un fantôme, que, dans la confusion, le passé se conjugue au présent. Quand, au final, la jalousie (en ravivant, par ailleurs, des plaies d’enfance jamais cicatrisées), fait basculer dans la folie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Rachel Abbott, prêtresse du thriller anglo-saxon, nous embarque dans un voyage sidérant entre le présent et le passé de Anna, jeune directrice d'école appréciée de tous. Très vite, on plonge au coeur de son angoisse face au surgissement d'un passé capable de faire voler en éclats toutes les certitudes qu'Anna a pu construire autour et à propos d'elle. Est-il possible que Scott, son premier amour toxique qu'elle a tué lors d'un voyage au Nebraska, revienne à la vie pour pourrir la sienne par des révélations publiques ? Avec le flegme tout britannique qui est une composante de la fébrilité ambiante de ce thriller, l’autrice, Rachel Abbott, nous plonge au coeur d'un nid de guêpes dont on ne peut que redouter les attaques. Et rien ne sert de s'agiter et de vouloir les éloigner d'un geste de la main affolée, cela ne les rendra que plus mobiles, agressives et ravageuses. La mécanique du récit n’est pas, en elle-même, novatrice. Le lecteur vit au présent et retourne dans le passé pour y glaner les renseignements utiles à la compréhension du tout. On devine donc le fin fond du récit ? Peut-être. On identifie les coupables ? Pas certain. On anticipe les motivations ? Moins sûr encore. On se laisse alors piéger et on prend plaisir à tomber en addiction d’une écriture qui nous prend par la main pour la plonger, avec le coeur et l'esprit, dans ce nid de guêpes fascinant ? Assurément ! Merci donc à #NetGalleyFrance et aux éditions Belfond pour cette belle découverte. #Niddeguêpes est, pour moi, une pièce de choix dans les sorties de ce mois de février 2020.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne connaissais pas la plume de Rachel Abbott. C’est en voyant qu’elle était britannique que je me suis penchée sur le résumé de Nid de guêpes. Je lis beaucoup de polars français, alors pourquoi ne pas aller voir ce qu’il se fait outre-Manche ? Et le résumé a suffit pour me faire encore plus envie. Dans Nid de guêpes, nous suivons Anna, une jeune directrice d’école, épouse et mère de deux enfants. La vie parfaite, en apparence. Un lundi matin, alors qu’elle écoute son émission de radio préférée, elle reconnait la voix de Scott, son premier grand amour. Lorsque celui-ci menace de révéler à toute la Grande-Bretagne ce qu’il s’est passé entre lui et Spike (le surnom qu’il donnait à Anna), celle-ci voit sa vie parfaite voler en éclats. Elle a donc une semaine pour découvrir qui est derrière tout ça, car Scott est mort. Depuis 14 ans. Elle le sait, elle l’a vu mourir. En parallèle, des meurtres ont lieu dans des parkings à Manchester. Et nous suivons Tom Douglas et son équipe sur l’avancée de cette enquête. Bien évidemment, si au premier abord les deux histoires n’ont rien à commun, l’auteure, Rachel Abbott, va lier les deux avec habileté mais le plus tard possible pour garder son suspens entier. La durée de l’intrigue est une composante majeure de ce thriller. Chaque partie représente une journée, le roman se déroule sur une semaine. Lorsque l’on voit les jours passer, comme Anna, nous sentons la tension monter, l’atmosphère devenir de plus en plus électrique. Ce découpage participe grandement au ressenti du thriller. Rache Abbott alterne les chapitres du présent avec ceux du passé. Petit à petit, elle donne quelques informations pour nous mettre sur la piste ce qu’il s’est passé entre Anna et Scott quatorze ans plus tôt au Nebraska. La frustration est grande, car étant très impatiente, je voulais tout savoir et l’auteure maintient le secret jusqu’au bout. On reconnaît la touche britannique dans l’écriture de l’auteure. Les choses avancent doucement mais sûrement. Mais plus on s’approche de la fin, plus le coeur bat vite jusqu’au dénouement. Même si le véritable coupable faisait partie de ma liste de suspect, j’ai lamentablement échoué à découvrir son mobile (ou du moins les moyens qui lui ont permis d’y parvenir). Nid de guêpes a été la grande surprise du mois de février. Si je m’attendais à passer un bon moment de lecture, il a néanmoins été plus qu’à la hauteur. J’ai dû mal à m’en remettre. En revanche, amis apiphobes, passer votre chemin, les guêpes sont mal lunées…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Anna semble avoir une vie bien compartimentée. Elle est mariée à Dominic, est mère de deux enfants et occupe le poste de directrice d’école. Un jour, une émission de radio fait voler, en éclats, son quotidien bien rodé. Elle reconnaît la voix de Scott, son premier amour, qui annonce que dans une semaine, il fera des révélations sur Spike du Nebraska. Le discours est composé d’éléments permettant à Anna de se reconnaître, sans doute possible. Le problème est que Scott est mort, il y a quatorze ans. Elle en est certaine, puisqu’elle était là. Anna a une semaine pour empêcher son ancien amant de détruire sa vie. Sur les ondes, il a promis qu’il dirait tout. Or, le passé de la mère de famille est trouble. Elle cache de lourds secrets, elle ne veut surtout pas que les actes commis dans sa jeunesse, soient révélés. Elle sait que si cela arrivait, son existence s’effondrerait. La pression se resserre autour d’elle, quand elle apprend qu’un homme lié, non seulement à sa vie d’autrefois, mais aussi à sa double vie actuelle, a été tué dans un parking. La spirale du mensonge s’entoure autour d’Anna. Elle mène l’enquête, mais elle ne doit rien laisser filtrer dans sa vie professionnelle et familiale. Elle doit sauver les apparences. Les chapitres alternent entre les investigations d’Anna, celles de la police et le passé. Au fil des révélations, son portrait psychologique s’étoffe et on la voit différemment. On comprend, aussi, de quelle manière, elle a été prise dans un engrenage qui l’a dépassée. Même si aux deux tiers du livre, j’avais compris le noeud principal de l’intrigue, il me manquait les éléments périphériques, que ce soient ceux du passé ou ceux du présent. L’auteure m’a fait languir jusqu’à la fin pour me les dévoiler. De plus, un rebondissement, dans les dernières lignes, m’a scotchée. Celui-là, je ne l’avais, absolument, pas anticipé. Enfin, le sens du titre est révélé, dans la dernière partie. Bien que Nid de guêpes ne soit pas mon livre préféré de l’auteur, je n’ai pas pu le lâcher. Je l’ai beaucoup aimé. Vous pourriez vous découvrir une phobie insoupçonnée, mais aussi des talents dans les jeux de bluff, après l’enseignement reçu par Anna. Je remercie sincèrement NetGalleyFrance et les Éditions Belfond pour ce service presse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Anna a tourné la page sur son passé & ses secrets. Elle mène une vie désormais rangée... c'est en tous les cas les apparences. Son quotidien propret de directrice d'école, d'épouse & de mère se retrouve ébranlé lorsqu'elle croit reconnaître la voix de Scott à la radio... Les éléments qu'il donne n'étant connus que d'eux 2, Anna vascille littéralement. Pour préserver son présent, Anna se met en quête de remonter le fil afin de comprendre d'où vient cette voix d'outretombe, puisque Scott est mort, devant ses yeux ! Elle a 1 semaine pour tout dénouer avant que tous ses secrets soient dévoilés, avant que sa vie n'explose... Une bonne lecture, du suspense bien rythmé. On retrouve le style de l'auteur que j'avais découvert avec Ce qui ne tue pas. Bon thriller psychologique dont il faudra aller jusqu'au bout pour comprendre le titre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

on retrouve ici Anna, directrice d'école qui va entendre une émission sur la radio, qui est prêt à dévoiler son passé, enfin ce qui s'est déroulé 14 ans plus tôt à l'école. Est ce vraiment Scott, son ancien petit ami qui revient la hanter? C'est mon premier livre de Rachel Abbott et je suis plutôt content de son écriture, une plume fluide qui vous plonge dans le décor en laissant s’installer l'intrigue petit à petit. Des personnages agréables à découvrir, un suspense captivant. Et une fin pas transcendante mais une vive émotion retrouvée. Une belle lecture en perspective..

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mieux vaut dard que jamais ! Après Ce qui ne tue pas, la reine du suspense à l’anglaise est de retour et nous livre un roman haletant, venimeux, "aux apparences aussi trompeuses que dérangeantes. Sous l'emprise d'un premier amour sans scrupule, cette jeune femme a signé autrefois un bien dangereux contrat. Les années ont passé dans une relative sérénité et alors qu'elle pensait être parvenue à trouver un équilibre dans sa vie familiale (elle est mariée et a 2 enfant) et professionnelle (elle est directrice d’une école), un revenant surgi du passé s'acharne sur elle et menace cet apparent équilibre. C'est toute sa vie qui va basculer, elle va devoir payer ses dettes cette fois… ! Qui est donc cette femme aux apparences irréprochables ? Quel est ce passé inavouable qui continue à la hanter chaque jour ? Rachel Abbot construit son intrigue page après page, (à mon goût trop lentement au début) puis tout à coup le rythme s’accélère et les différents morceaux du puzzle de la vie d’Anna s'imbriquent et tout devient clair pour elle comme pour nous. Une surprise nous attend cependant aux toutes dernières pages, une surprise de taille qui va transformer à jamais la vie de l'héroïne. C’est un dénouement aux multiples rebondissements qui nous attend, un dénouement digne d’un bon auteur de polar. On ne peut qu'applaudir la maîtrise de l'auteur pour attiser la curiosité et l'intérêt du lecteur et maintenir le suspense tout le long du roman. Les mensonges et les faux-semblants ne sont jamais promesse de vie équilibrée et l'effet boomerang est toujours garanti. Quand la vérité éclate, elle fait l'effet d'une bombe atomique faisant table rase d'un passé encombrant. Il y tout à reconstruire mais sur des bases saines et comme le dit le vieil adage, mieux vaut dard que jamais ! #Niddeguepes #NetGalleyFranceID DE GUÊPES de Rachel ABBOTT Collection : Belfond Noir

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai découvert Rachel Abbott l’année dernière à l’occasion de ma lecture de son précédant roman, Ce qui ne tue pas, dont vous pouvez retrouver mon avis en suivant le lien. Alors quand j’ai vu que Netgalley proposais son dernier titre, j’ai sauté dessus ! D’autant que ce nouveau résumé m’a une fois de plus mit l’eau à la bouche. Tout comme dans Ce qui ne tue pas, notre personnage principal est de nouveau une femme, mère de famille, qui cache de lourds secrets et si cela peut sembler redondant, sachez que l’auteure a su se renouveler en beauté. Ici, point de violence physique, non cette nouvelle histoire nous plonge dans l’affreux monde du chantage et des remords en tout genre. En effet, Anna, notre héroïne, femme calme et distinguée en apparence, cache un lourd passé qui la poursuit et lui pèse depuis près de quinze ans et qui semble bien décidé à faire voler en éclats sa belle vie de famille, construite depuis le premier jour sur un tissu de mensonges. Je savais que Rachel Abbott aimait les histoires imbriquées et une fois de plus, elle fait preuve d’une grande imagination pour nous entraîner vers de fausses pistes tout au long de son récit. Un pur bonheur. Même si j’ai été moins emballée que pendant ma lecture de Ce qui ne tue pas, l’histoire qui nous est contée dans Nid de guêpes ne manque pas de piment et de suspense. J’ai cependant eu l’impression que l’auteure s’était un peu plus perdue en histoires secondaires un peu inutiles, je pense ici aux passages concernant la vie de famille de Tom Douglas, le DCI chargé de l’enquête. Mais qu’importe, cela ne gâche pas la lecture de ce nouveau roman qui je conseille aux amateurs d’histoires à suspense, mais qui n’apprécient pas les situations gores.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le livre à découvrir dard-dard Anna a un CV parfait: directrice d'école énergique, maman comblée, épouse d'un mari aux petits soins pour elle… Une belle façade qui se fissure quand elle reconnaît, à la radio, la voix de son amour de jeunesse. Petit souci: Scott est décédé, elle l'a vu mourir voici 14 ans… et n'est peut-être pas innocente dans sa fin tragique. On accroche directement à ce thriller qui, au fil de l'histoire, distille progressivement ses piqûres. En regrettant d'y avoir vu clair un peu trop vite

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Nid de guêpes" où un thriller à l'intrigue bien ficelée qui viendra piquer votre curiosité! Qui est cet homme qui menace Anna de révéler ses sombres secrets? Est-ce Scott? son premier amour mort il y a 14 ans au Nebraska ? Qu'a t-il bien pu se passer entre Scott et Anna affublée du petit surnom piquant de "Spike" pour que cette dernière soit envahie par un essaim de remords? Ce polar commence par le poids d'un mensonge, une culpabilité beaucoup trop lourde à porter pour Anna; elle, directrice énergique et ambitieuse d'une petite école d'Angleterre, à la personnalité publique irréprochable et bien loin de tout soupçon. Anna cultive son image, celle d'une épouse parfaite et mère de deux enfants. En écoutant l'émission hebdomadaire "On m'a quitté", Anna voit sa vie basculer et ses pires démons refaire surface en la plongeant à nouveau dans la pire journée de sa vie; sans compter que le corps sans vie d'un homme est retrouvé dans une voiture stationnée dans un parking... Difficile de vous en dire plus au risque d'en altérer la découverte. Entre jeux d'argent, corruption, intimidation et lourds secrets qui éclateront, le dénouement de cet ouvrage est brillant. "Nid de guêpes" vous laissera avec le souffle bien court.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :