Fanny et le mystère de la forêt en deuil

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 3 janv. 2020 | Archivage 27 févr. 2020

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Fannyetlemystèredelaforêtendeuil #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Fanny a 17 ans quand ses parents meurent dans un accident de voiture. Elle décide de rester dans la maison familiale, à la campagne, isolée de tous, sans voisins, sans famille, sans amis proches. Fanny a les élans et la fougue de la jeunesse, mais cette ébullition est sous un couvercle de chagrin. En lutte entre deux forces contradictoires, la rage de vivre et le deuil, avec une imagination d’une richesse inouïe, Fanny reprend vie en nourrissant son esprit de lectures, son cœur d’amour, son corps de plaisirs charnels. Pour la première fois traduit en français, Rune Christiansen a la poésie et le sens de l’observation des grands sensibles. Fanny et le mystère de la forêt en deuil est un conte nordique résolument moderne qui joue avec la fable et le mystérieux.
Rune Christiansen a été poète avant de devenir romancier; il a publié neuf recueils de poèmes à ce jour et cinq romans, unanimement salués par la critique, qui portent tous le sceau d’un poète écrivain. Entre autres nombreux prix, il a reçu en 1996 le prix Halldis Moren Vesaas, et en 2014 le prix Brage, deux des plus prestigieux prix littéraires norvégiens.

Fanny a 17 ans quand ses parents meurent dans un accident de voiture. Elle décide de rester dans la maison familiale, à la campagne, isolée de tous, sans voisins, sans famille, sans amis proches...


Ils recommandent !

« Lire Rune Christiansen procure un plaisir que rien n’égale.  Plein d’esprit, un style incomparable : un roman extraordinaire sur  les petites et grandes questions de la vie. » Aftenposten 
« Un roman magnifique… happant, poétique et qui vous fait  réfléchir. Qui vous rappelle que la vie est un rêve, un conte de  fées, un mythe, une fable. Qu’elle est faite de réalités brutales :  les crises, les chocs, les traumas et les choix existentiels. Mais  que c’est aussi la forêt, la mer, les vagues, la lumière. Et avant  toute chose, l’amour, et la possibilité de se transformer. » vg (magazine norvégien www.vg.no)

« Lire Rune Christiansen procure un plaisir que rien n’égale.  Plein d’esprit, un style incomparable : un roman extraordinaire sur  les petites et grandes questions de la vie. » Aftenposten 
« Un...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782882506245
PRIX 19,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Fanny a 17 ans quand elle perd ses parents dans un accident de voiture. Pour elle, c'est le début d'une traversée complexe, sinueuse et non moins essentielle. A l'intérieur de sa forêt, elle vit la plus indéfinissable des aventures...

Rune Christiansen nous offre un roman court et néanmoins intense. Ce poète et romancier norvégien nous transmet une vision étrange de la séparation ultime, du deuil et du fabuleux.

On plonge et on s'abîme dans un contexte aussi fouillis que fouillé. Fanny nous invite à sa douleur, son vide inhérent à ses émotions, qu'elle a urgence de remplir furieusement. Il y a une véritable énergie qui se dégage de ce récit, de celle qui tire, malmène, pousse.

L'écriture est mystérieuse, imagée, poétique. Il faut descendre loin pour s'en imprégner, ressentir, vivre les effets. C'est à la fois perturbant et captivant. Le trouble est évident, on prend son temps, on s'applique et on n'est pourtant pas sûre de tout comprendre...

Les mots ici sont des spectres, qui nous mettent en danger. Les rencontres de Fanny sont de celles qui s'impriment et ne s'oublient pas. Les contradictions se bousculent, jaillissent sous nos yeux, dans une transe émotive et déconcertante.

L'empreinte est confuse, inaltérable, évaporée. Et il n'y a pas d'autres choix que la voie à adopter.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je crois que c’est la première fois que lis un auteur scandinave et ce fut une lecture assez étrange je dois dire. Je ne pense pas avoir déjà lu un livre dans ce style-là.
Quand j’ai regardé le résumé je pouvais un peu voir ce qui allait m’attendre mais je ne pensais pas que ce le serai autant.
C’est un livre qui mélange les réflexions, les choses sur lesquels Fanny va s’attarder. C’est par moment un peu comme un rêve. Tout est très intemporel j’ai l’impression qu’avec ce livre on reste suspendu dans le temps. J’ai trouvé que ce livre était beau à lire car les formulations sont belles et j’avais envie de me perdre dedans. Ça me faisait parfois penser à ce que je peux écrire dans mes histoires quand mes personnages se perdent dans leurs pensées.
Concernant le personnage de Fanny je suis un peu mitigée, parfois je ne comprenais pas trop où elle voulait en venir et les relations qu’elle a avec les personnages adultes sont assez déstabilisant. J’avais l’impression de ne pas pouvoir la comprendre et qu’elle m’échappait.
Un reproche que je peux également faire c’est que j’étais parfois perdu dans le livre et de ce fait en en sortant je ne peux pas dire si j’aime si je n’aime pas et je ne peux pas réellement me rappeler du contenue, je me rappelle ce qu’il se passe avec les personnages mais concernant ses réflexions ses descriptions je ne pourrais pas m’en rappeler. Elles se sont évaporées comme si on m’avait lancé un sortilège pour ne pas que je m’en rappelle et qu’il faille que je le relise pour me souvenir et qu’ensuite je ne me souvienne plus créant une boucle sans fin.

Tous ceci peut vous paraitre étrange mais ce livre l’ai ce qui rend cette chronique également étrange. Il est beau, lait, déroutant, vous l’aimerez, vous le détesterez mais on n’en ressort pas sans rien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour être sincère,ce livre est incompatible avec mon âme de lectrice. Il est trop bien écrit et bouleversant pour que je puisse le qualifier de mauvais ,mais en même temps j'ai pas réussi a m'accrocher a lui autant que j'aurais voulu. J'ai perdu le fil trop souvent,je ne savais plus si j’étais dans la réalité de Fanny ou dans son monde imaginaire.
Fanny est cette jeune fille qui n'arrive pas a pleurer ses parents morts dans un accident de voiture. Elle se retrouve toute seule dans une maison bien trop grande et elle n'a pas d'autre choix que d'avancer dans sa vie quotidienne,je dirais comme un petit robot qui exécute les taches qu'on lui demande,tout en refoulant ses sentiments au fond d'elle.
En avançant dans son histoire, on découvre que Fanny fait des rencontres qui lui redonnent le gout de l'amour,de l’amitié et celui du plaisir.
Ce livre ne fait que 240 pages mais j'ai mis du temps a le lire,car c'est un livre complexe,pas facile a déchiffrer,que j'ai lu pour sa poésie,pour la beauté de ses phrases et ses symboles,et pas pour l'intrigue ou les personnages, qui,a part Fanny je les trouve non aboutis ...
Si j'ai bien lu,c'est le premier roman de Rune Christiansen traduit en français et je pense que,vu sa plume,je me laisserais tenter par le suivant aussi ...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :