Sur le fil du cœur

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 30 juil. 2019 | Archivage 29 août 2019

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #SurLeFilDuCœur #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Constance et Weaver, étudiants, sont amenés à travailler en binôme au sein du même stage. Le problème ? Ils se détestent, ou du moins ils en sont persuadés. Désormais contraints de se côtoyer chaque jour, les deux jeunes gens vont devoir apprendre à surpasser leur rivalité pour mieux s’entraider. Alors qu’un rapprochement semble se dessiner entre eux, un événement les amène à se perdre de vue. Cinq ans plus tard, ils se retrouvent par un curieux hasard. Parviendront-ils à se donner une chance de renouer le fil de leur destin ?

Constance et Weaver, étudiants, sont amenés à travailler en binôme au sein du même stage. Le problème ? Ils se détestent, ou du moins ils en sont persuadés. Désormais contraints de se côtoyer chaque...


Note de l'éditeur

Théo Lemattre est né à Dechy, dans le nord de la France. Très jeune, il se passionne pour l’écriture, et publie son premier livre à seulement 16 ans. Après avoir commencé à écrire des thrillers, il décide de s’orienter vers la romance. En 2017, il écrit Prêts à tout qui marquera son tournant dans le roman. S’en suivront une multitude de titres, dont 5 pas vers le bonheur et La fête continuera sans toi.

Théo Lemattre est né à Dechy, dans le nord de la France. Très jeune, il se passionne pour l’écriture, et publie son premier livre à seulement 16 ans. Après avoir commencé à écrire des thrillers, il...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782919805488
PRIX 9,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Je remercie Amazon Publishing pour m’avoir permis de découvrir le nouveau roman de Théo Lemattre, qui paraitra le 30 juillet chez Montlake romance. Vous le savez, j’aime les romans de Théo, je ne l’ai jamais caché, d’ailleurs je les apprécie de plus en plus à mesure que son écriture s’affine. Je passe toujours de bons moments en lisant ses histoires, et je ris à de nombreuses reprises, parce que, avouons-le, Théo a un style bien à lui, que personne ne pourra jamais égaler. Certaines petites réflexions m’ont vraiment amusées, sauf celle où « il ne fait jamais soleil en Franche-Comté » non, mais quelle idée ?! (là, c’est une réaction purement chauvine ! Je défends ma terre natale ;-) mais… j’admets, ce n’est pas tout à fait faux non plus !)
Dans ce roman, donc, qui est une romance, vous l’aurez compris au résumé, on suit les deux personnages principaux, Constance et Weaver, étudiants au début de l’histoire. Dans la première partie, on suit beaucoup plus Constance, et on apprend pas mal de choses sur sa vie, ses amies, ses sentiments... Effectivement, les échanges entre nos deux loulous sont un peu compliqués au début, ce qui les entraînent parfois dans des situations un peu cocasses. Et puis, enfin, ils arrivent à s’entendre…et là, patatras ! Tout s’effondre, on les perd de vue pendant cinq ans. Ils se recroiseront totalement par hasard… ou pas, puisque la vie semble vouloir les réunir à plusieurs reprises… Dans cette deuxième partie, on en apprend un peu plus sur Weaver, et je dois avouer que ça m’a beaucoup plu d’avoir son point de vue, de connaitre sa façon de voir les choses. Leur vie, à tous les deux, n’est évidemment plus la même puisqu’ils sont désormais dans la vie active, mais la question, celle qui se pose, c’est : sont-ils vraiment heureux ? Weaver, que cette réflexion semble perturber pas mal, décide de prendre les choses en main et de provoquer un peu le destin. Constance, pour sa part, devra plutôt subir les aléas de la vie, un peu contre sa volonté.
J’ai aimé la fin, qui est assez différente des romans à l’eau de rose dont on a l’habitude… parce que de toute façon, soyons honnête, si c’est de la romance, ce n’est pas à l’eau de rose non plus.
Non, je ne vous en dirai pas plus. Pour connaître tous les détails, il vous faudra le découvrir à sa sortie ! Soyez-là !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

JE vais d'abord parler du style d'écriture. LA narration est à la 3ème personne afin de mieux connaître les personnages, afin de mieux les cerner.
On voit l'évolution de Constance face à ses amies, face à l'attitude des amies. C'est difficile de garder des amies à la fac. Les mentalités évoluent, les personnes évoluent. Je ne sais pas si on peut dire qu'on voit le vrai visage de ces amies, mais en quelque sorte, si.
Et puis sa rencontre avec Weaver n'aide pas. Faire le stage avec une personne qui vous horripile n'est jamais évident. Il faut savoir surpasser cela, pour le bien de tous.
Au fil des pages, ils apprennent à se connaître, elle apprend à lui faire confiance. Il s'ouvre peu à peu à elle.
Ils sont touchants mais comme dit le résumé, un événement survint et il faut arriver à surpasser tout cela.

Tous les deux, bien des années après ont mûri, ont un travail, mais sont-ils épanouis? Sont-ils heureux?
Ont-ils pu exercer le métier qu'ils rêvaient?

C'est aussi une romance, sur des êtres que tout oppose mais qui ont un rêve. Ils vont connaître des déceptions, vont se remettre en cause, ils vont se retrouver, Se redécouvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord, je tiens à remercier Théo Lemattre et les éditions Montlake Romance (via NetGalley) pour ce service presse.
Théo Lemattre écrit dans différents genres, du thriller à la romance. Après un dernier livre plus sombre, avec « Juste avant de disparaître », il revient à de la romance avec « Sur le fil du cœur ». On retrouve sa plume fluide et claire, teintée d’humour et sa narration à la 3ième personne. Comme il en a souvent l’habitude, il nous fait profiter des introspections de ses personnages, à nous remettre en question.
***
Nous faisons la connaissance de Constance et de sa bande de copines, Sarah, Mélanie et Ella, durant leurs études à la fac. À cette époque, elles sont inséparables.
Alors que Constance pense que tout est bien ficelé pour son stage, le destin va en décider autrement, enfin le destin a bon dos ... Elle va plutôt se faire planter un couteau dans celui-ci par une personne qu’elle pensait être une amie.
Et comme la situation ne semble déjà pas assez mauvaise, elle va être contrainte d’en accepter un nouveau loin de ses aspirations et avec un binôme détestable, Weaver. En plus, de la distance semble s’installer avec ses amies. Heureusement qu’elle a encore Mme Poshenko qui semble être la seule qui la comprenne et surtout l’écoute.
***
Le premier « contact », et leurs premiers rapports ne vont pas se passer de façon très courtoise. Ils feront plutôt preuve de mesquinerie, enfantillages … et pourtant ils vont commencer à s’apprivoiser et se faire confiance.
Malheureusement, une nouvelle situation va encore compliquer les rapports entre eux, et ils vont se perdre de vue. Toutefois après quelques années, le destin va à nouveau faire en sorte que leurs routes se croisent.
***
Comme on dit : de l’eau a coulé sous les ponts …
Mais deux personnes blessées et cabossées dans leur passé pourront-elles facilement tourner la page ?
Et puis chacun s’est construit une vie de son côté. Mais celle-ci comble-t-elle leur désir, leur rêve, leur besoin ? Leur amitié naissante d’il y a 5 ans, leur complicité peut-elle renaître ?
***
Personnages :
Constance est une jeune fille plutôt normale comparée à ses amies. Elle n’est pas rancunière, mais elle n’oublie pas.
Sarah est un peu la maman de la bande, elle est la plus mature. C’est la seule qui a arrêté ses études pour devenir serveuse.
Mélanie est la battante du groupe, une amazone des temps modernes. Il ne vaut mieux pas lui chercher des histoires, car elle est du genre à frapper avant de poser des questions.
Ella (surnommé Tamalou) est la plus discrète, elle est un peu le bébé de notre quatuor
Mme Poshenko est la logeuse de Constance, mais c’est aussi sa grand-mère de substitution. C’est une bonne vivante.
Rafael Varanchini est le directeur de filière qui doit valider leur stage. Avec sa beauté méditerranéenne et son intelligence, il fait fondre bien des filles, dont Constance.
Weaver, quand on le regarde il donne l’impression d’être doux comme un agneau, mais cela ne reste qu’une impression en fonction de qui vous êtes. Si vous vous appelez Constance, il aura plutôt l’apparence d’un ogre aigri, tout droit sorti de sa montagne.
***
J’ai beaucoup aimé cette romance que nous a proposée Théo Lemattre. Elle change de ce que l’on a l’habitude et nous pousse à la réflexion. Cette histoire nous rappelle que la vie peut nous éloigner des personnes qui pourtant nous semblaient si proches, le temps et la distance n’arrangeant pas les choses. Mais qu’elle est aussi faite de hasards et de rendez-vous qui ressemblent à des coïncidences. Que pour être heureux, il suffirait de changer sa perception de sa propre vie. J’ai passé un très bon moment de lecture, sans prise de tête et qui fait du bien. Je ne peux que vous en recommander la lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai eu la chance de lire Sur le fil du cœur de Théo Lemattre grâce à NetGalley.
C’est une première pour moi, je débute dans les SP et j’ai demandé à chroniquer ce livre car la couverture et la 4ème m’ont vraiment donné envie de le découvrir.
Bon j’avoue que je ne lis que très rarement de la romance et j’étais un peu septique au départ sur le fait d’apprécier cette lecture mais j’ai mis mes a priori de côté et je me suis plongée dans ce joli récit.
Ce livre est une histoire de premières fois pour moi, premier livre de l’auteur que je découvre, première romance (ou presque). Habituellement je me sens plus à l’aise avec la littérature blanche et le feel good et j’ai ma deuxième personnalité qui ne lis que du thriller et du roman noir.
Ne connaissant pas l’auteur mais ayant lu sa biographie, j’ai été étonnée par sa jeunesse et le fait que son style d’écriture soit plein de sensibilité et si je n’avais pas été informée du nom de l’auteur je pense que j’aurais dit que ce livre avait été écrit par une femme. J’ai également été impressionnée par le nombre d’ouvrages qu’il a déjà à son actif.
J’ai été très rapidement happée par l’histoire et les personnages principaux du livre, j’ai fait la connaissance de Constance (oh j’adore ce prénom !!!) et de ses amies, de sa logeuse qui est une adorable vieille dame, elle est étudiante en psychologie, elle a un look, vintage et on peut dire qu’elle à la poisse mais elle est très drôle et je me suis très vite attachée à elle. Elle doit effectuer un stage avec sa meilleure amie mais elle la plante au dernier moment et Constance est désespérée. La seule solution que son professeur lui propose est de partager un lieu de stage avec un étudiant qu’elle ne connait pas encore : Weaver.
Weaver est un jeune homme assez solitaire et un peu mufle qu’on a du mal à cerner à ce stade de l’histoire. Les choses ne vont pas se passer comme Constance l’avait prévu et l’année qu’elle va devoir passer à « collaborer » avec Weaver s’annonce compliquée. Je me suis laissée entraîner dans leurs petites chamailleries et leur quotidien de stagiaires.
Dans la deuxième partie de l’histoire, nous retrouvons Constance et Weaver cinq années plus tard et là tout va changer. Ils travaillent, ils sont adultes et une nouvelle aventure de vie va commencer entre eux.
J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir cette belle histoire. C’est de la romance mais vraiment très bien écrite, remplie d’émotions, d’humour et je vous recommande ce nouvel opus de Théo Lemattre pour passer un excellent moment de lecture et de détente loin des tumultes de la vie quotidienne.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Que dire ? Je suis tomber sous le charme petit à petit de la plume de l’auteur. Je ne connaissais pas du tout et pourtant son écrit et ce roman est si bien construit. Le faite de lire la rivalité du duo Constance/Weaver était géniale ! On remarque que petit à petit leur relation évolue, il se déteste mais il s’aime à leur manière c’est un beau schéma du « je t’aime moi non plus ». Ce roman parle même de l’avenir d’une amitié construite à la fac de ce qu’elle deviendra une fois adulte, j’ai beaucoup aimé. Je vous recommande a mille pour-cent cette romance si douce et rafraîchissante. Un grand bravo à l’auteur qui a publié son premier livre à 16 ans, respect à lui et bon courage pour la suite de ses écrits !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Résumé Sur le fil du coeur de Théo Lemattre
Quatre meilleures amies sont dans un bar. Elles vont fêter la reprise des cours. Elles sont trois à continuer leurs études et l’une travaille déjà. Le lendemain, l’une manque à l’appel, c’est Tamalou. Malgré les nombreux SMS de Constance, celle-ci ne répond pas. Quant à Mélanie, elle a retrouvé une ancienne amie et passe beaucoup de temps avec elle, au désespoir de Constance qui se retrouve seule. De plus, elle apprend que Tamalou est partie en Australie continuer ses études. Et le stage qu’elles devaient faire ensemble ?

Avis Sur le fil du coeur de Théo Lemattre
Ils sont jeunes, ils sont en Master 1 de psychologie et doivent travailler ensemble. Après quelques péripéties, c’est leur dernier recours. Mais voilà, ils ne s’entendent pas et c’est un peu la guerre entre eux. Que va donner ce stage en entreprise pour Weaver et Constance ? Un début qui a eu énormément de mal à se mettre en place pour ma part. Par le ton employé dans le livre. Il faut chercher entre les lignes pour trouver matière à réflexion. C’est ce que j’ai fait et les messages de l’auteur sont passés. Mais j’ai franchement trouvé lourd cet humour auquel je n’ai pas adhéré. Cela m’est déjà arrivé sur un autre roman et c’est pareil avec celui-ci. Si les deux personnages ont, au départ, des comportements de gamins, cela se ressent dans les mots du texte. Ensuite, il y a une évolution car ils deviennent adultes. Ce n’est pas plus mal et c’est ce qui sauve un tant soit peu le roman. Est-ce une histoire d’amour qui va bien tourner, car c’est un des thèmes du livre ? Quand on ne se comprend pas, que l’on traîne un passé qui ne permet pas d’avoir confiance en soi, quand les premiers instants d’une rencontre tournent presque au cauchemar, quand on essaie de se cacher derrière une façade, difficile de faire évoluer une situation, une relation. Mais apprendre à côtoyer quelqu’un permet de changer d’opinion mais cela ne permet, pas toujours, d’avouer des sentiments qui sont en train de naître. Les deux personnages principaux ne sont pas désagréables. Ce sont eux qui racontent l’histoire de cette rencontre, à la troisième personne, de son évolution et de ce qu’elle peut amener, ce qu’ils ressentent. Pourtant ils étaient bien mal partis.

L’auteur aborde donc le thème de la souffrance qui se cache derrière une façade, de la façon dont sont appréhendées les relations avec les autres. Quand on fait des études, cela peut ne pas porter à conséquence mais dans le milieu du travail, on est obligé de composer avec des collègues avec qui on ne s’entend pas forcément. Mais l’entreprise doit avancer et chacun doit mettre de côté ses différents. L’auteur aborde le thème des rêves, des rêves d’enfants qui ne se réalisent pas forcément à cause de la vie. Mais ces rêves peuvent évoluer, tout comme l’être humain. Il faut une sacrée dose de courage pour dire stop, pour changer de profession, pour se retrouver pour être enfin soi. Même une relation, qui débute mal, peut évoluer, en s’intéressant à l’autre, en le questionnant, en échangeant. Avec ce ton humoristique, qui a du mal à passer avec moi, l’auteur donne donc des conseils à ses lecteurs. Le thème de l’amitié est également abordé. L’amitié qui s’arrête à la fin du lycée, l’amitié nouée pendant les études universitaires mais qui peut très vite s’arrêter également par de nouvelles rencontres, l’amour mais aussi la carrière professionnelle.

Quand je sors de ma zone de confort, soit les polars et thrillers, je souhaite passer un bon moment, un moment d’évasion, rire ou sourire selon les situations. Je ne garderai pas un souvenir impérissable de ce roman car ce roman n’a pas été un moment de détente pour moi, même si je l’ai lu en entier.

Je remercie Netgalley et Amazon Publishing pour cette avant-première.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette fois ci, nous suivons Constance et Weaver qui se rencontrent à la fac de psycho. Dire qu’ils se détestent serait un euphémisme tellement ils se font des coups bas. Malheureusement pour eux, ils se retrouvent à partager le même stage et sont contraints d’apprendre à se connaître.

J’ai trouvé ce roman beaucoup plus léger que les précédents, plus addictif aussi et plus doux. Il se déroule en deux temps, le premier celui de la rencontre durant leurs années d’étude et le second se déroule des années plus tard, pour découvrir ce qu’ils sont devenus.

J’ai beaucoup aimé l’histoire, son déroulement et ses personnages. Si Weaver m’énerve parfois, Mélanie souvent, j’ai beaucoup aimé le travail des personnages et leur développement. Par exemple, j’ai bien aimé le fait que Constance soit un brin immature au début puis elle gagne en maturité pour devenir une femme forte et indépendante. Tamalou aussi, est un personnage très seconde mais qui n’en est pas moins attachant, sans parler de la voisine de Constance qui restera la mamie qu’on rêve tous d’avoir.

C’est vraiment ça que j’aime dans les histoires de Théo : elles sont réalistes. On peut se dire qu’on a été une Constance, une Tamalou, une Sarah ou une Mélanie. Chaque amie possède un profil différent et on peut s’identifier sans mal à une d’entre elles. Grâce à ce roman, j’ai vécu une histoire d’amour toute douce et mignonne comme c’est agréable à lire en cette période estivale.

Je trouve que ce roman est la plus grande réussite de Théo, c’est vraiment un livre attachant et addictif qui peint une très jolie histoire. Je n’en dis pas plus et je vous laisse découvrir cette petite merveille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le commentaire de Cathy :
Quel plaisir de lire le nouveau roman de Théo, c'est avec une grande impatience que j'attends chaque nouvelle sortie, car je sais d'avance que je vais passer un très bon moment de lecture et cela a encore été le cas. Constance est étudiante, cette année elle doit effectuer un stage, malheureusement elle va devoir l'effectuer avec Weaver avec qui elle ne s'entend pas du tout. Le binôme qu'ils vont former est des plus explosifs, ils se détestent et sont prêts à toutes les crasses possibles pour se déstabiliser chacun à leur tour devant leur chef. Est-ce qu'une trêve est envisageable ? Vont ils réussir à s'entendre ? Les personnages de Constance et Weaver m'ont énormément plu, ils sont très attachants et ils m'ont fait beaucoup rire par moments, j'ai aimé suivre leur évolution à différents moments de leurs vies. Une fois de plus, je viens de passer un très bon moment de lecture, l'écriture de Théo me plaît toujours autant, cette romance est pleine d'humour j'adore le mélange des deux. J'étais bien dans ma lecture, j'aurais voulu que cela ne s'arrête pas de suite. Merci Théo Lemattre pour le moment de lecture très agréable que tu as encore réussi à me faire passer.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce livre on retrouve la plume fluide et claire de Théo Lemattre . On y parle d’une amitié entre constance et 3 amies , qui va au fil du roman être malmenée avec les cycles de la vie . Cela commence par celle avec qui constance devait partager son stage et qui la laisse seule à seulement quelques jours de débuter celui-ci. Elle va donc devoir en accepter un en catastrophe avec comme binôme un garçon nommé weaver. Un binôme qu’elle déteste dès leur première rencontre. Mais les aléas de la vie vont faire qu’ils vont se rendre compte qu’ils ont beaucoup de points communs à commencer par leur caractère trempé et leur côté écorchés de la vie . Que ça leur réserver l’avenir ? J’ai beaucoup aimé ce livre qui nous pousse à réfléchir sur le fait que rien n’est gagné d’avance et que la vie peut nous apporter son lot de surprises.. je recommande ce livre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord, je tiens à remercier Théo Lemattre et Netgalley pour le service presse et la confiance envers mon blog.

Nous allons suivre les aventures de 4 amies, qui s’adorent. Elles se voient régulièrement et tout est bien organisé pour leur nouvelle année de fac. Jusqu’au jour où Tamalou va partir sans prévenir ses amies et laisser Constance dans une sacrée panade pour leur stage en entreprise qu’elle devait faire toutes les deux. Constance va énormément en vouloir à son amie et va devoir trouver au plus vite une solution. Elle en parle à son professeur et se retrouve en binôme avec un garçon qu’elle déteste au plus haut point, un certain Weaver.
Vont-ils réussir à s’entendre ? Les amies resteront elles toujours aussi proches ? Constance pardonnera-t-elle à Tamalou ?
Comme d’habitude Théo a réussi à me faire passer un excellent moment. J’ai adoré pouvoir suivre les protagonistes sur plusieurs années et voir leur évolution et les changements que la vie apporte avec le temps qui passe. Les personnages sont tous très différents et l’on s’attache à eux même au râleur de Weaver. Les joutes verbales et les piques entre Weaver et Constance m’ont tellement fait rire !!! Mais où vas-tu chercher tout ça Theo, on se le demande lol.
Ce roman se dévore en peu de temps et est très bien écrit. La plume de l’auteur est très fluide et l’on y retrouve toujours cette petite touche personnelle qui rend ses livres uniques. Des dialogues bien ficelés et des réparties tout au long de l’ouvrage qui vous feront mourir de rire.
Un roman addictif et humoristique, vous ne pouvez que succomber à son nouveau livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le commentaire de Cathy :
Quel plaisir de lire le nouveau roman de Théo, c'est avec une grande impatience que j'attends chaque nouvelle sortie, car je sais d'avance que je vais passer un très bon moment de lecture et cela a encore été le cas. Constance est étudiante, cette année elle doit effectuer un stage, malheureusement elle va devoir l'effectuer avec Weaver avec qui elle ne s'entend pas du tout. Le binôme qu'ils vont former est des plus explosifs, ils se détestent et sont prêts à toutes les crasses possibles pour se déstabiliser chacun à leur tour devant leur chef. Est-ce qu'une trêve est envisageable ? Vont ils réussir à s'entendre ? Les personnages de Constance et Weaver m'ont énormément plu, ils sont très attachants et ils m'ont fait beaucoup rire par moments, j'ai aimé suivre leur évolution à différents moments de leurs vies. Une fois de plus, je viens de passer un très bon moment de lecture, l'écriture de Théo me plaît toujours autant, cette romance est pleine d'humour j'adore le mélange des deux. J'étais bien dans ma lecture, j'aurais voulu que cela ne s'arrête pas de suite. Merci Théo Lemattre pour le moment de lecture très agréable que tu as encore réussi à me faire passer.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre lu grâce au Service Presse de NetGalley, France et des éditions Amazon Publishing France. Qu'ils en soient remerciés!

Cela dit, je n'ai pas cru longtemps à cette romance qui m'a longtemps donné l'impression d'un premier roman avec ses articulations mal ficelées, ses clichés et une phraséologie appliquée mais peu addictive.
Le livre raconte des tranches de vie et l'évolution (Je ne suis pas sûr de la justesse de ce mot!!!) d'une bande de filles, copines et même de ce plouc qui bouscule et injurie Constance (Dieu qu'elle porte mal son nom!), ce qui permet au lecteur de déjà deviner dès l'entame du bouquin que ces deux-là finiront ensemble!

Une petite application d'un schéma actantiel d'un récit permet de pointer la situation initiale (Dieu qu'ils sont bêtes, à cet âge!) et la situation finale (Allez, avouons qu'ils le sont 'un peu' moins! aujourd'hui!). Tous les adjuvants sont systématiquement battus en brèche par les opposants (jalousie, manque de franchise, rivalité, effilochage des liens...) mais finiront, bien des années plus tard (Dieu que le temps et le hasard font bien les choses!) à réunir ceux qui n'auraient jamais prendre leurs distances.

Les articulations du récit passent par de sérieuses coupes dans le temps qui permettent de ne rien justifier du vécu des ‘héros’ et d'oublier en chemin des personnages qui n'étaient que périphériques (tels ces psychologues pourtant au coeur de la rencontre infernale entre Constance et Weaver.. Pratique, on lisse au lecteur un petit devoir d'imagination qui devrait le pousser à ne pas se montrer trop critique lorsqu'il perçoit des blancs dans un récit... Ce n'est pas simple, l'articulation des événements...

Ajoutez à cela les clichés et poncifs de la mamie russe, forcément cuisinière de gâteaux russes et grande buveuse de vodka, celle du prof qui fait fantasmer toutes les filles et qui, bien sûr, n'est pas de ce bord là et cet adolescent-adulte qui en veut toujours à son père d'être parti mais qui vénère sa vieille bagnole oubliée dans le garage... Trop, c'est trop, c'est à dire vraiment pas assez pour rendre ma lecture addictive et plaisante.

Il faudra me souvenir du nom de cet auteur pour ne plus me laisser prendre dans ses filets à romances!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voila une lecture qui se lit assez rapidement mais avant tout, j’aimerais remercier les Editions Amazon Publishing pour m’avoir recommandé ce livre que j’ai lu via NetGalley.

Comme je le disais plus haut, c’est une lecture rapide mais qui va se faire en deux temps. Dans la première partie, on va suivre Constance et ses amies, à la veille de leur rentrée universitaire. Le petit groupe d’amies vont nous emmener avec elles au fil de l’année scolaire pour nous faire découvrir leur quotidien, entre les cours et les petits boulots pour certaines. Alors qu’on va suivre Constance en priorité, on va découvrir au fil de l’histoire un autre personnage au fort tempérament Weaver. J’ai bien aimé leur rivalité sur le début mais ça m’a vite fatiguée, j’avais l’impression d’être dans une cours de primaire en train de voir deux personnes se faire des crasses sans arrêt pour prendre le dessus sur l’autre.

Ça résume un peu cette première partie du livre mais la seconde, elle est nettement mieux, elle se passe 5 ans plus tard, lorsque tout le monde à terminé leur études et que tous sont entrés dans la vie active. On retrouve le point de vue de Weaver et on apprend que sa vie n’a pas tourné comme il l’avait imaginé. J’ai été ravie de les retrouver plus adultes, de retrouvé Constance que j’ai un peu plus apprécié. Cette petite étincelle que l’on voit très clairement dans la première partie est toujours là et sa manifeste enfin de manière plus claire. On va suivre un cheminement assez long qui va aboutir à ce qu’on attend depuis leurs années de fac. Mais des obstacles seront de la partie et des passages assez hilarants seront eux aussi de mises.

J’ai beaucoup plus apprécié cette partie, plus adulte, plus mature, les personnages font en quelque sorte le point sur leur vie et ça va leur donner de nouvelles perspectives. Mais j’avais envie de voir une love story démarrer plus tôt, elle est arrivée sur le dernier chapitre, et ça m’a laissé un peu sur ma faim.

Sinon dans l’ensemble ça reste une lecture agréable qu’on prend plaisir à découvrir et à suivre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Parfois j’aime bien tenter de me diriger vers des romans qui sont un peu différents de ce que j’ai l’habitude de lire, ça peut être de bonnes surprises et puis c’est toujours bien de varier un peu et de sortir de ses habitudes. C’est ce qui m’a attirée vers ce titre.

Le pitch du roman est vieux comme le monde : mettez ensemble un homme et une femme qui se détestent et … voyez comme cela peut changer. De l’amour à la haine il n’y a parfois qu’un pas, c’est ce que l’auteur nous montre ici. Néanmoins, je n’ai pas trouvé mon compte en lisant Sur le fil du cœur car il m’a manqué des développements pour que je puisse croire en l’histoire. Effectivement, il y a des parties de l’histoire qui sont un peu trop vite racontées comme justement la façon dont Weaver et Constance vont être amenés à se détester. De mon point de vue il n’a pas fallu grand chose pour ça et j’aurais aimé qu’il y ait plus d’événements entre eux pour venir étayer ce sentiment.

Et cette critique que je formule sur ce point est ce qui m’a dérangée à plusieurs reprises dans le récit. L’histoire est sympa, c’est agréable à lire, les dialogues sont drôles, il y a aussi des moments émouvants quand nos 2 personnages vont se confier peu à peu mais il y a des passages du roman qui auraient mérités d’être plus travaillés afin qu’on perçoive ce que l’auteur veut nous faire ressentir. Le final par exemple qui va venir amener le début d’une histoire d’amour (c’était évident) a aussi, à mes yeux, manqué un peu d’éléments.

C’est un ressenti personnel que j’ai eu, peut être que si vous lisez le roman vous ne vous arrêterez pas à ces éléments qui ont manqué de crédibilité pour moi. Mais lors de ma lecture c’est ces petits manques qui m’ont empêchée d’avoir une meilleure notation globale du roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé ce roman feel-good ! J'ai ri a plusieurs reprises car ce livre est bourré d'humour et de joie de vivre. Je me suis bien attachée aux 2 personnages principaux qui ont un fort caractère. Le roman se divise en 2 parties, la première partie se déroule dans le présent puis la seconde partie 5 ans plus tard. La plume de l'auteur est très agréable, fluide et très addictive. Je vous recommande vivement ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d'abord merci à Amazon Publishing via NetGalley de m'avoir fait découvrir cet auteur dont j'avais déjà entendu du bien. J'ai bien aimé cette histoire mais avec deux petits bémols.

On suit Constance, ses amies et Weaver tout d'abord en master de psychologie puis on les retrouve 5 ans plus tard. Autant j'ai trouvé un peu long le démarrage de la première partie (premier bémol) autant j'ai été super emballée de les retrouver 5 ans plus tard et savoir ce qu'ils étaient devenus et ce qu'il allait leur arriver.

Le deuxième et dernier bémol ira à Weaver que j'ai mis beaucoup de temps à apprécier. Je l'ai trouvé très immature dans la première partie au point d'être autant agacée que Constance. Remarquez cette dernière n'était pas très mature non plus. Heureusement, ça s'améliore dans la deuxième partie.

A travers son histoire, l'auteur illustre bien le monde du travail où il faut parfois "faire avec" des collègues qu'on n'apprécie pas. J'ai bien aimé également le côté amitié qu'on perd, qu'on retrouve, bref les aléas de la vie. On a tous perdu de vue des amis d'enfance, du lycée... et on s'en ait fait d'autres. Là, justement, on les retrouve 5 ans plus tard, et c'est intéressant de voir ce qu'ils sont tous devenus.

L'écriture de l'auteur est humoristique : les joutes verbales entre Constance et Weaver et certaines situations comiques (Gégé : ceux qui liront le livre comprendront) sont terriblement drôles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Constance et Weaver ont 18 ans et ils doivent travailler en binôme pour leur Master en psychologie. Mais un problème de taille se pose : ils se détestent et ne voit pas comment ils pourraient passer leur stage ensemble alors qu'ils ont juste envie de s'étriper. Aucun des deux n'a envie de faire d'effort même si ils se rendent bien compte qu'ils vont y être obligé et devoir se comporter en adultes responsables.

Et puis bientôt, la vie va les éloigner.

Mais 5 ans plus tard, voilà que le destin les remet sur le même chemin. Vont-ils continuer à se détester ? Nouer ou amitié ? Ou même plus si affinité ? On le découvre au fil des pagres et on passe un bon moment avec ces deux protagonistes notamment grâce aux vannes qu'ils s'envoient et aux crasses qu'ils se font même si tout cela reste très gentil.

La relation entre ces deux là est vraiment difficile et conflictuelle. Et pourtant on s'amuse à lire leurs piques, à voir la carapace de mépris qu'ils ressentent l'un envers l'autre se déliter tout doucement. Et on ne peut s'empêcher de se dire qu'on est bien bête à 18 ans…
C'est une histoire d'amour prévisible et pourtant on se laisse prendre au jeu même si le roman comporte quelques longueurs… A lire pour se détendre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un véritable petit coup de cœur pour ce moment Feelgood, cette histoire est bourré d’humour de joie de vivre et tout simplement rempli de bonnes choses. On ressort de cette lecture avec le cœur plein d’émotions, on s’est attaché au personnage principaux qui ont un fort caractère, c’était juste une joie de lire cette histoire. En plus la plume de l’auteur est vraiment très agréable, en bref un véritable coup de cœur que je vous recommande à tous de lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle agréable lecture pour commencer les vacances!
Suite à quelques déconvenues, les deux héros étudiants en psycho se retrouvent en stage ensemble, doivent travailler en binôme et rédiger leur rapport ensemble. Le seul problème, c'est qu'ils se détestent cordialement et ils se jouent mutuellement les pires mauvais tours possibles...

Comme dans le film quand harry rencontre sally, leur relation va évoluer mais pas toujours dans le sens attendu....

J'ai beaucoup aimé ce roman qui aborde de nombreux thèmes avec tact: l'amitié, le partage, l'amour, la différence et la bienveillance ....

Ce roman se laisse découvrir et apprécier tout au long de la lecture.

Le style est léger, agréable à lire. Je recommande cette lecture pour passer un bon moment

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très joli roman FeelGood j'ai vraiment bien aimer l'histoire de ce roman et adoré les personnages de constance et weaver par contre j'ai détester celui de Max !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est un roman comme on peut en lire pendant les vacances. L’écriture est tranquille, l’histoire est fluide sans prise de tête. On se retrouve avec une bande de copines qui sont à la faculté ou déjà au boulot. Elles s’entendent bien, avec les petits soucis que peuvent rencontrer des jeunes femmes de cet âge : un peu de jalousie, de ressentiment parfois, mais également de la complicité.

On va en suivre une, Constance. Elle se retrouve à partager un lieu de stage avec un étudiant qui ne lui plaît pas et qu’elle ne souhaite pas côtoyer. Comment faire ? Supporter ? Essayer de ruser ? C’est à tout cela que nous allons assister et même plus puisque l’auteur terminera avec les mêmes cinq plus tard.

Rien d’extraordinaire dans ce livre mais ça se lit bien. Quelques situations sont un peu clichées mais on peut pardonner. Un recueil comme celui-ci de temps en temps, ça détend, ça fait sourire (car Théo Lemattre a beaucoup d’humour) et je n’en demandais pas plus pour une lecture d’été ! Constance est attachante dans son genre -non-je-ne-me-laisserai-pas-faire- et j’aurais volontiers assister à quelques scènes de visu. De plus, l’auteur, qui est un homme, sait parler des femmes à la perfection (il a une ribambelle de copines ou de sœurs ? ; -)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sur le fil du cœur de Théo Lemattre est un livre sympa à découvrir, on se prend d’amitié pour Constance et Weaver, qui sont obligés de faire un stage ensemble alors qu’ils se détestent. L’histoire se passe sur plusieurs années, et même si la fin est prévisible, j’ai beaucoup aimé lire ce livre, c’est émouvant et il fait sourire, le combo parfait pour une lecture d’été.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela fait déjà quelques temps je suis cet auteur sur Facebook. Du coup, j'ai profité de l'opportunité de ce service presse pour le découvriir.

J'ai aimé mais sans plus. J'ai eu du mal à accrocher à l'histoire.

Je dois vous avouer que je me suis même ennuyée par moments. Certains passages étaient trop détaillés.
Je n'ai pas réussi à m'attacher à Constance et Weaver.
Pour moi, ils manquaient de saveur, de pep's.

C'est bien écrit mais je n'ai pas eu le déclic qui me fait dire "Wow".
Désolée pour l'auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Constance est étudiante. Entourée de ses amies elle profite de la vie.

Quand l une d entre elles s en va c est tout son équilibre qui vacille.

De sa vie privée et sa vie professionnelle tout va être remis en question.

Elle va devoir collaborer avec Weaver. Ils se détestent et pourtant ils font finir par s apprécier. Mais parfois il suffit d un coup de trop pour que tout s écroule.

Constance n a pas forcément de chances dans la vie. Ses parents ne s intéressent pas vraiment à elle, ses amies vont la délaisser . Il ne lui reste plus que sa logeuse, avec qui elle à créer de vrais liens.

Très vite on a de l affection pour cette jeune femme qui sait aussi se montrer complètement tordue pour embêter Weaver

Weaver est très secret. C est un solitaire .

Sa collaboration avec constance lui colle de l urticaire et pourtant il va finir par s attacher à elle. Il est maladroit et on fini par vraiment l apprécier.

J ai beaucoup aimé ce titre. Un peu surprise par le déroulement mais j ai vraiment passé un chouette moment de lecture.

La plume de Theo sait nous tenir en haleine.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens tout d’abord à remercier la maison d’édition Montlake Romance et NetGalley de m’avoir permis de lire ce roman.

C’est un feel good book, bien écrit, qui se lit très facilement.

Ce roman reprend un schéma qui fonctionne bien, à savoir quatre amies devenues étudiantes, qui se retrouvent régulièrement pour se raconter leurs vies et les états d'âme. Parmi elles, Constance, la narratrice à qui il arrive des histoires rocambolesques. Elle a tendance à tout dramatiser. Elle ne fait pas preuve d’une grande maturité malgré ses 20 ans. Comme toutes les amies, avec le temps, elles se perdent de vue.

L’histoire est un peu convenue et se devine assez rapidement. Mais on passe tout de même un bon moment en compagnie de ces personnages, notamment Constance qui est très attachante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai souvent un peu de mal à commencer mes chroniques, à les démarrer, et c'est le cas pour celle-là. Sur le fil du cœur est à la fois une histoire d'amitié, une histoire d'amour, une histoire sur la vie en général. Constance, Sarah, Mélanie et Ella sont quatre amies qui vont entrer à l'université. Mais la vie fait que parfois, on se retrouve séparées : pas les mêmes cours aux mêmes horaires, on s'éloigne des autres, on se voit quand même de temps en temps. Et puis, Constance va faire la rencontre de Weaver. Ils vont devoir travailler ensemble pour un stage, mais ils se détestent. Ils vont devoir apprendre à se parler, puis vont se poser des questions l'un sur l'autre, tout en apprenant à se connaitre, jusqu'au rendez-vous manqué. Et voilà que Théo nous emmène 5 ans plus tard, pour retrouver nos personnages, voir se qu'ils sont devenus; Et tout en lisant, on repense en même temps à nos années passées, nos études, ce que l'on voulait faire, et la vie qui s'en est mêlée, on a du faire des choix. Constance et Weaver aussi ont avancé, pas toujours comme ils l'auraient voulu, par choix, par obligation. Alors arriveront-ils à se retrouver ? Oseront-ils prendre des risques, à se remettre en question pour trouver le bonheur et être enfin heureux ? J'ai passé un très bon moment à lire ce livre, éprouvé beaucoup de nostalgie aussi. Ils aurait très bien pu s'appeler Sur le fil de la vie ! J'aime toujours autant les petites comparaisons de Théo et sa façon d'écrire. Je ne m'attendais pas du tout à ces revirements de situations. J'ai adoré Constance et Weaver, leur façon de se lancer des pics au début de leur rencontre, de se chercher, tout ça en cachant leur solitude. Finalement, on pourrait tous faire notre propre livre, en partant du lycée, voir ce que le temps a fait de nous, et nous dire que la vie n'est pas un fleuve si tranquille que ça. Petit plus : une question qui fait réfléchir : combien de personnes font le métier qu'elles voulaient vraiment faire lorsqu'elles étaient étudiantes ?#Magali

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai été encore conquise par la plume de Theo, ce coup ci sur une romance. Une romance légère, agréable, fluide a lire. Des personnages très attachants.
Constance et Weaver se détestent mais vont devoir travailler ensemble pour leur stage. Ils vont réussir à s'apprivoiser mais tout ne tiens qu'a un fil. Quand 5 ans plus tard ils vont se revoir ce fil pourra-t-il être assez solide et leur montrer le chemin du cœur ?
Merci Theo Lemattre pour ce magnifique moment passé avec Constance et Weaver. J'ai adoré !!! FONCEZ !!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre "feel-good" est une romance assez classique, dont l'écriture est fluide, mais l'intrigue est un peu clichée.
Toutefois, il est agréable de suivre les aventures de Constance et Weaver, sur tout que l'auteur nous fait changer de point de vue très souvent, et toujours avec une pointe d'humour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En résumé, ce fut une bonne lecture. Simple, amusante, on peut facilement deviner la fin du livre, scénario déjà vu mais si vous aimez la romance alors ce livre vous plaira. Ce qui m'a le plus plu, je dirais c'est l'humour présent tout du long de ma lecture. Je me suis beaucoup attaché au personnage de Constance auquel on peut facilement s'identifier dans ce récit.
Le seul petit point négatif pour moi reste la rythmique dans l'histoire, trop rapide à mon goût...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman est à lire pour se détendre, si l’on est sensible à ce genre littéraire qu’est la romance contemporaine. Le roman se scinde en deux parties, avec une ellipse de cinq années entre les deux. Le fil conducteur est Contance et Weaver, deux étudiants en psychologie qui à la suite d’un concours de circonstance, sont obligés de faire leur stage ensemble. Constance, sur laquelle se focalise le récit, fait partie d’un groupe d’amies. Enfin d’amies… elles passent leur temps à se clasher et à boire, à monter en épingle les moindres défauts ou faux pas de l’autre. Elles parlent, mais elles ne s’écoutent pas. La plus représentative à cet égard est « Tamalou », que les autres ne gratifient même plus de son prénom, qui a renoncé à parler, à s’expliquer, puisqu’elle a très bien compris que les autres ne l’auraient pas entendu. Constance regrette aussi, et c’est dit à plusieurs reprises, ses années lycées. C’est son droit. Pour ma part, elles sont les pires années de ma vie et j’ai éprouvé un immense soulagement une fois qu’elles ont été derrière moi. Ce qui m’a frappé chez Constance, et chez Weaver, qui est son pendant masculine, est qu’ils se comportent tous les deux comme des mômes, leurs chamailleries sont dignes de gamins, aucun des deux n’est capable de mettre son ego de côté, allant de mesquinerie en mesquinerie. Pour deux personnes qui ont choisi la psychologie, elles n’en font pas vraiment preuve – je me suis même demandé pourquoi ils avaient choisi cette voie, tant ils ne semblent jamais parler de leur cours, de leur projet, simplement que waou ! ce fut dur d’en arriver là.
Plus j’avance dans cet écriture, plus j’ai l’impression de dresser un constat déprimant. L’amitié ? Il n’en reste pas grand chose, vu le nombre de non-dits. La famille ? Elle est absente pour Constance, qui en a recréé une avec sa logeuse, Weaver a comme seul souvenir de son père une voiture qu’il entretient soigneusement, et ne cherche pas à renouer les liens – y a-t-il un psy dans la salle ? Oui, je n’ai pas pu résister. L’amour ? Je ne l’ai pas trouvé tellement valorisé, d’ailleurs, je ne l’ai pas tellement trouvé. J’ai pourtant trouvé plaisir à lire la seconde partie, quand Constance et Weaver sont lancés dans leur vie d’adulte, pas tout à fait celle à laquelle ils pensaient – à eux de voir ce qu’ils sont prêts à accepter, ou pas, pour la vivre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Constance est une jeune étudiante de 22 ans en master de psychologie.
Sa vie est rythmée par ses cours et ses sorties avec ses trois meilleurs amies Sarah qui elle travaille déjà en tant que serveuse et Mélanie et Ella qui sont dans sa classe. Elles sont inséparables et pourraient passer des heures à refaire le monde.
Ce qu’elle attendent avec hâte désormais c’est de démarrer leur dernière année afin de commencer leur stage et pouvoir mettre en pratique tout ce qu’on leur a appris pendant leurs études avant d’intégrer le monde du travail.
Sauf que rien ne va se dérouler comme prévu…
Les stages doivent se faire en binôme, Constance avait le sien puisque Ella leur avait trouvé une place dans un grand cabinet de psychologie, mais celle ci va partir du jour au lendemain pour deux ans en Australie sans prévenir personne.
Et leur stage va tomber à l’eau…mais comment faire pour ne pas perdre son année!!!
Et comme un drame n’arrive jamais seul, elle qui pensait avoir le soutien de Mélanie, va se retrouver seule et voir son amie s’éloigner d’elle car celle ci a ramené dans ses bagages, Alice, son amie d’enfance qui vient étudier avec elles.
Elle n’aura pas d’autre choix que se diriger vers son beau prof, qui est loin de la laisser insensible, pour demander de l’aide.
Et elle va vite déchanter quand elle va comprendre qui est son nouveau coéquipier…Weaver, un mec arrogant, égocentrique et détestable qui lui aussi se retrouve le bec dans l’eau.
Mais a t’elle le choix?
Elle qui rêvait d’un cabinet prestigieux avec son amie se retrouve à devoir gérer les crises des employés d’une entreprise automobile avec son ennemi juré…
A croire que le monde entier s’est liguer contre elle!!!
La seule qui l’aide à surmonter tout ça, c’est Mme Poshenko, sa logeuse aussi loufoque qu’adorable.
Dès le départ, ils vont se déclarer la guerre, ça sera explosif, un vrai ping pong verbal, aucun ne voudra lâcher le morceau et ça sera à celui qui a le dernier mot.
Mais leur comportement puéril va leur jouer des tours puisqu’au lieu de faire chacun leur rapport de stage, ils vont devoir s’entendre pour en faire un commun.
Ce qui dit forcément devoir prendre sur soi pour se supporter et se rapprocher, n’est-ce pas!!!
Et c’est ce qu’ils feront pas à pas et ils vont se découvrir plusieurs pont communs, enfin surtout beaucoup de souffrances communes…
Une vraie complicité va s’installer entre eux, ils se dévoileront un peu, ils auront des fous rires, se taquineront, « on dit bien qui aime ben châtie bien » et commenceront à s’apprivoiser.
Mais à cause de non dits et de malentendus, ils vont se perdre de vue.
Cinq ans vont passer et beaucoup de changements dans leur vie à tous les deux et le destin va les remettre sur le même chemin.
Constance travaille dans la police, est en couple et heureuse, enfin elle le pensait…
Et Weaver est assistant dans les ressources humaines, un boulot qu’il déteste et il vient de se faire jeter et virer de chez lui alors autant vous dire que c’est pas la grande forme..
Le hasard va les faire gagner un Week end insolite et atypique en Franche Comté…
Et si leur proximité leur faisait enfin ouvrir les yeux sur ce qu’ils ne sont jamais dit…
Encore une fois, avec Théo, on plonge dans une histoire authentique, réaliste, détaillée et attachante pleine d’amitiés, de fous rires, de malice, d’erreurs de jeunesse, de peurs, de doutes, de manque de confiance, de scènes cocasses, de sentiments et de problèmes de communication avec des héros imparfaits, écorchés et maladroits dans lesquels on se reconnaît facilement.
On en ressort avec cette idée en tête qu’il ne faut jamais cesser d’y croire, que si les routes se recroisent, c’est pour une bonne raison, vous ne croyez pas?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ayant lu presque tous les livres de Theo, c’était logique pour moi de lire celui-ci aussi.
Comme toujours, Theo nous raconte une histoire très réaliste, dans laquelle chacun ou chacune d’entre nous peut se retrouver.
Constance et ses amies sont inséparables, elles passent tout leur temps libre ensemble et font même leurs études ensemble, à part l’un d’elle qui travaille déjà.
Suite à un événement inattendu, Constance se retrouve à devoir partager son stage de dernière année avec Weaver, qu’elle ne supporte pas et pour qui le sentiment est réciproque.
Vont-ils parvenir à s’entendre ? Leur stage va-t-il bien se dérouler ou vont-ils s’entretuer ?
Alors que tout a l’air de bien se passer, ils vont finalement se perdre de vue.
On les retrouve cinq ans plus tard, quand ils se rencontrent par le plus grand des hasards.
Où la vie va-t-elle les mener maintenant qu’ils ont chacun leur vie ?
Entre prises de conscience, fous rire et expériences mouvementées, suivez leur histoire et à un moment ou un autre, vous vous sentirez proches d’eux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai passé un très bon moment de lecture avec cette romance.
C'est avec plaisir que j'ai découvert la plume de Théo Lemattre, un jeune auteur très prometteur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ils sont jeunes, ils ne se supportent pas, et pourtant ils vont devoir faire ce stage ensemble.
On y retrouve la relation qui unie deux personnes totalement différente en apparence, mais qui finalement ne le sont pas tant que ça, ainsi que les difficultés qu'ils rencontrent dans leurs vies respective. Cette relation va évoluer, doucement mais avec beaucoup de tendresse, pour finalement se terminer brutalement. Cinq ans plus tard, ils se retrouvent et on réalise que cette relation n'est pas totalement finie, il reste une étincelle, un petit quelque chose qui les unies malgré le temps qui a passé.

J'ai adoré ce livre, je l'ai même dévoré !
Ce livre est "divisé" en deux parties. Une première assez centré sur le point de vue de Constance,avec un début difficile, Constance étant très énervante en ce début d'histoire, et Weaver n'arrangeant pas les choses, il faut malgré tout persister et continuer sa lecture, les chapitres suivant étant beaucoup plus fluides et captivant.
Constance est un personnage à fort caractère, qui à tendance à toujours surenchérir et cela n'aide aucunement le bon développement de sa relation avec Weaver. Weaver quand à lui fait preuve d'une grande immaturité mêlé à un profond mal être. Au fil des chapitres, ils apprennent tous deux à se confier l'un à l'autre, et on découvre une autre facette d'eux, plus amicale, qui permettra par la suite la naissance d'une amitié mêlé à des sentiments amoureux encore flou pour eux à ce moment là.
La deuxième partie, assez centré quand à elle sur le point de vue de Weaver, commence quand ils se retrouvent cinq ans plus tard, ils ont tout deux changé, grandis,mûri, mais les sentiments de Weaver reste les mêmes malgré le temps qui s'est écoulé. On y découvre un Weaver pris de remord, dont la vie n'est pas aussi bien qu'il l'espérait, et une Constance avec une vie aux abords parfaites mais qui cache une profonde envie de changement.
Finalement, le dernier chapitre, sous ses airs de jolie conclusion heureuse, nous donne une belle morale sur le fait de trouver la bonne personne ainsi que sur la fragilité du bonheur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à NetGalley et aux éditions Amazon Publishing France de m'avoir permis la lecture de ce bon roman.Constance est en master de psychologie et se retrouve sans stage en entreprise.Son tuteur lui propose un stage chez un concessionnaire automobile mais en binôme avec Weaver ,un étudiant qu 'elle exècre.Ils finissent quand même par s'entendre jusqu'à ce que Weaver sorte avec Mélanie,la meilleure amie de Constance.Ils se perdent de vue et se retrouvent par hasard .Vont-ils renouer leur franche camaraderie après toutes ces années ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire longue à démarrer, l'auteur prend tout son temps pour installer la situation de départ de son roman et nous présenter les différents protagonistes.

Au départ Constance et Weaver, tous deux étudiants en master de psychologie, semblent êtres deux jeunes lambda, entourés par leurs amis, sortant et profitant de la vie, en somme rien de mirobolant. Mais c'est alors qu'intervient dans leur vie le moment du stage de master à faire dans une entreprise. Et c'est là que tout part en cacahuète.

J'ai trouvé que l'auteur avait tendance à jouer avec les règles morales de la société que l'on connait. En effet quel étudiant peut témoigner en me disant que son professeur tuteur a délibérément choisi de lui faire rendre un mémoire de master en collaboration avec un autre étudiant, liberté prise pour cet unique étudiant dans toute une promotion.

Au cours de ce stage, j'ai apprécié les moments de complicité entre Constance et Weaver, ils sont touchants, malheureusement ces moments ne durent que trop peu et sont vite remplacés par une histoire dont je me serai bien passée.

Je n'ai pas du tout aimé le style de l'auteur, j'ai eu l'impression à de multiples reprises d'être confrontée à des notes d'écriture ''machin pense ça'', et cela m'a empêché de rentrer dans cette lecture, à aucun moment je me suis identifiée aux personnages, je n'ai pas ressenti la moindre de leur émotions.

Moi qui ne consomme que très peu d'alcool, j'ai trouvé que Constance avait tendance à avoir une belle descente, un autre point qui m'a un peu dérangé.

Au final je suis plutôt déçue de cette lecture, je m'attendais à une belle romance que je n'ai malheureusement pas trouvé entre les pages de ce roman, d'autant que j'ai trouvé nombre de passages inutiles que j'aurai bien volontiers coupé !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre sentimental, déjà lu, mais c'est un moment bien plaisant qui ne pas empêcher de verser une petite larme. Comme bien souvent, les contraires s'attirent. 2 étudiants obligés de travailler ensemble ne s'entendent pas du tout, mais se découvrent au fur et à mesure. Ils s'apprécient de plus en plus, mais elle, cache un secret lourd et elle souhaite le gérer seul. Y parviendra-t-elle ? Les personnages secondaire, le frère notamment ne sont pas à laisser de côté !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un résumé qui m’a beaucoup plu et je suis vraiment heureuse d’avoir pu découvrir cette belle histoire et retrouver la plume « originale » de Théo Lemattre que j’ai déjà lu à travers d’autres de ses œuvres.

Sur le fil du cœur est l’histoire de 2 jeunes gens que tout oppose et qui se détestent mais qui devront pourtant apprendre à se connaître et se faire confiance s’ils veulent réussir leur année de master… Mais ne dit-on pas que de « la guerre à l’amour, il n’y a qu’un pas » ?!

Constance, 22 ans est étudiante en master de psychologie. Elle partage ses journées entre les cours et les rendez-vous avec sa bande d’amies : Mélanie et Ella qui sont en cours avec elle et Sarah, qui elle a un boulot de serveuse. Bien que chacune différente les unes des autres, elles se complètent bien et forment une joyeuse bande, toujours là les unes pour les autres… Enfin c’est ce que croyait Constance jusqu’à ce que l’une d’elle lui « plante » un couteau dans le dos et la voilà dans une vraie galère concernant son stage de fin d’études. Y a pas à dire elle n’a vraiment pas de chance dans sa « courte » vie car ses parents la délaissent, une de ses amies l’a trahi et de plus après cet événement elles se voit délaisser par ses autres copines car évidemment chacune à une vie à mener et la distance entre elles semblent s’installer. Et le pire c’est qu’elle doit partager son stage avec son pire « ennemi », Weaver…. La pauvre que de malheur pour une si jeune femme. Heureusement qu’elle peut toujours compter sur l’aide et le soutien de sa voisine Mme Poshenko, sa voisine âgée qui est assez déjantée et lui apporte un peu de joie dans sa vie qui s’assombrie de jour en jour. Oh la la je pense que beaucoup d’entre vous, tout comme moi, aurait aimé avoir une mamie comme elle mais je vous laisse la découvrir.

Constance est un personnage qui m’a autant émue qu’elle a pu m’énerver… En effet, elle a du caractère, ne se laisse pas marcher sur les pieds mais d’un autre côté elle est un brin immature et peut-être parfois un peu égoïste à certains moments.

Après c’est sûre qu’on peut comprendre qu’elle ne soit pas enthousiaste à partager son stage, mais aussi son mémoire avec Weaver, car à force de gamineries, de prises de becs et autres… leur maître de stage et professeur (dont Constance est secrètement amoureuse) et leur « employeur » les mettront face au pied du mur en leur demandant de rendre un rapport commun afin de les confronter au dur monde du travail qui les attend sous peu… Mais je pense que ces 2 là avaient déjà vu ce qui se tramait dans la tête et le cœur de nos jeunes héros bien avant qu’eux-même ne le découvrent.

Lors de la 2ème partie de l’histoire si je puis dire, c’est-à-dire 5 ans après que nous ayons rencontré Constance, la jeune femme a beaucoup pris en maturité et elle se dévoile comme une femme forte et indépendante qui ne peut que nous faire craquer. Mais l’auteur lui réserve encore quelques surprises : bonnes ou mauvaises, vous n’avez qu’à vous plonger dans ce récit pour le découvrir ?!

Weaver est le personnage qui m’a donné du fil à retordre dès le début car j’ai eu un peu de mal à le cerner. En effet, il est très secret et solitaire. Dès sa 1ère rencontre avec Constance je l’ai trouvé bien agressif, irrespectueux, arrogant et détestable… Mais je ne sais pas pourquoi même s’il ne se gênait pas pour faire des coups bas et toutes sortes d’humiliations pour discréditer Constance face à leur maître de stage et leur employeur, j’avais l’impression qu’il cachait quelque chose sous ses airs de bad boy et j’avoues avoir bien fait de persévérer à essayer de résoudre son « mystère ». De plus, faut dire que sa tentative de mettre en échec la jeune femme n’a pas marché comme il le voulait car il est tombé sur quelqu’un d’aussi jouer que lui, qui ne se laisse pas faire et qui n’hésitera pas à lui rendre coup sur coup mais toujours avec « classe » mdr Leurs joutes verbales sont à mourir de rire et je les ai bien aimé car elles m’ont beaucoup amusées et diverties.

J’ai apprécié le travail que l’auteur a fait sur ses personnages car bien que différents les uns les autres ils forment un tout homogène et qui se complète parfaitement. D’ailleurs on peut facilement s’identifier à l’un d’eux et nous nous retrouvons assez rapidement proches d’eux.

Sur le fil du cœur est une histoire addictif, avec des rebondissements savamment distribués là et surtout quand il le faut mais aussi des personnages attachants qui sauront vous faire rire et vous émouvoir.

L’histoire est pour moi divisée en 2 parties :

La 1ère est la rencontre avec nos personnages mais aussi leur « rencontre » forcée. Dans cette partie, on apprend surtout à connaître Constance à travers sa vie, ses amis et ses sentiments. Elle nous livre sa déception pour le stage de rêve qu’elle convoitait avec l’aide de son amie et sa déception quand elle doit du jour au lendemain « travailler » en binôme avec Weaver… car de l’issue de ce stage va dépendre leur année scolaire entière. Au fur et à mesure de leur collaboration, une entende et même une amitié va naître entre eux mais malheureusement, alors que tout semblait aller pour le mieux, un événement va les éloigner au point de se perdre de vue.
La 2ème partie se situe 5 ans après le début de l’histoire quand par hasard Constance et Weaver vont se revoir et gagner un drôle de cadeau. Et c’est à partir de ce moment de l’histoire que l’on commence à avoir le point de vue de Weaver, ce que j’ai beaucoup apprécié car on en découvrir plus sur lui mais aussi les raisons qui l’ont poussés à se comporter comme un sombre « crétin » quelques années auparavant envers Constance.
J’ai vraiment apprécié cette histoire authentique, réaliste et très bien écrite car l’intrigue est menée à bien (je dois même dire que la fin m’a vraiment surprise). Les thèmes abordés sont nombreux et variés comme l’amitié, l’amour, les erreurs de jeunesse, les regrets, les peur et les doutes… le tout agrémenté d’humour, de malice, de situations cocasses… sans oublier des émotions pures, fortes et intenses qui ne pourront vous laisser de marbre.

La plume de Théo Lemattre est toujours aussi belle, envoûtante et originale car elle est unique et sait vous toucher dès les 1ers chapitres et vous tenir en haleine jusqu’au dernier mot.

En conclusion, Sur le fil du cœur, est une comédie romantique fraîche et pétillante que je vous recommande surtout si vous avez envie de passer un ptit moment de détente sans prise de tête.

Je remercie mon partenaire Montlake Romance (via NetGalley) pour sa confiance et ce sp ainsi que Théo Lemattre pour ce beau moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est un récit qui s’articule autour de l’amitié et de l’amour, mais qui met aussi en avant ces douleurs que l’on cache. Les personnages ont des tempéraments et des caractères forts… derrières lesquels se cachent des blessures et des failles. J’ai aimé le rythme de ce roman et les dialogues hauts en couleur. Les années s’écoulent sans qu’on ne les voit passer ! L’emploi de la troisième personne m’a un peu désorientée au départ, mais cela donne un point de vue intéressant à ce roman. La plume de l’auteur est agréable et facile à lire.

C’est une jolie romance qui ne tombe pas dans le récit à l’eau de rose !

(chronique complète sur mon blog)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est assez rare, mais j'avoue que je ne suis pas allée très loin dans ma lecture, non pas que ce livre soit mauvais, mais simplement parce que je ne suis peut-être pas le bon lectorat pour ce genre d'histoire. Trop vieille !
Je n'ai pas du tout accroché avec les personnages - la bande de copine m'a paru particulièrement tête à claques, et l'héroïne principale ne m'a pas emballée plus de que ça. Là encore que pense que je juge tout cela du haut de ma quarantaine: les histoires de minettes de 20 ans ne m'amusent pas (plus).
Mais j'aurais pu persévérer dans ma lecture si je n''avais pas autant de mal avec le style de l'auteur: sans doute assez moderne. Mais si je lis, c'est parce que j'aime les phrases écrites. Or il s'avère que l'auteur écrit comme on parle, et j'ai beaucoup de mal avec de genre d'écriture.. C'est même en ce qui me concerne assez rédhibitoire.
Donc j'ai abandonné très vite ma lecture, mais je reconnais que cet abandon s'est fait sur un ressenti très subjectif, je ne suis pas allée très loin dans l'histoire, et que donc je peux très difficilement donner un avis complet et argumenté sur ce roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n'ai que moyennement aimé ce livre. Le premier tiers était très sympa mais la suite beaucoup moins.
J'ai trouvé les personnages et l'histoire trop caricaturaux et au final je me suis lassée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai trouvé ce roman beaucoup plus léger que les précédents, plus addictif aussi et plus doux. Il se déroule en deux temps, le premier celui de la rencontre durant leurs années d’études et le second se déroule des années plus tard, pour découvrir ce qu’ils sont devenus.
J’ai beaucoup aimé le travail sur les personnages et leur développement.
Grâce à ce roman, j’ai vécu une histoire d’amour toute douce et mignonne agréable à lire. Je trouve ce roman attachant et addictif qui peint une très jolie histoire. Je n’en dis pas plus et je vous laisse découvrir cette petite merveille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à montlake romance et a Théo lemattre pour ce sp.

Je ne loupe aucune des sorties de cette auteur que j'apprécie beaucoup, de part sa gentillesse, son accessibilité et

évidemment ses écrits.

L'écriture est fluide, j'ai passé un bon moment avec Constance et Weaver qui sont pleins d'humour, de réparties mais,

qui traversent chacun des épreuves assez similaires...

Je me doutais bien de la continuité de l'histoire, restait à savoir comment...

Les personnages principaux sont très attachants, ainsi que les secondaires qui jouent un rôle très important dans la

vie des protagonistes...

La couverture est sympa, et j'ai de suite était attiré par la 4 ème de couverture qui nous fait posé des questions des

le départ, mais que se disent ils ? Vont ils se rapprochés ? Si oui comment ?

Je me suis plongée dans ce livre, et ne l'ai plus quitté jusqu'à le finir...

Il était chouette, cependant il y a d'autres livres de l'auteur que j'ai préféré.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sur le fil du coeur c'est l'histoire de Constance, jeune étudiante sans soucis et de ses copines. Pour ses études, Constance va devoir travailler en binôme avec Weaver. Weaver c'est ce garçon détestable à souhait. Constance va tenter de dissuader son professeur de les faire travailler ensemble, mais sans succès. Elle devra donc faire avec. Ils se détestent dès le premier regard, mais vont devoir se cotoyer tous les jours et travailler ensemble. Autant dire que cela risque d'être compliqué.

Bien. Vous le savez, je suis toujours très sincère dans mes avis, et pour tout vous dire, Sur le fil du coeur ne m'a pas convaincue. Si la première partie était plutôt plaisante à lire et à suivre, la deuxième partie m'a complètement perdue. En effet, On suit Constance et Weaver pendant une bonne partie du roman et on les voit petit à petit apprendre à mieux se connaître, et même à s'apprécier. Et puis brutalement ils se perdent de vue. Enfin on les retrouve cinq ans plus tard. Et c'est là que j'ai décroché. Les articulations du récit se font mal et les personnages deviennent moins attachants. On passe de l'histoire d'aujourd'hui à 5ans plus tard comme ça, un peu comme un cheveu sur la soupe, et ça passe mal. En tout cas c'est mon avis. Je me suis même demandée si je n'avais pas sauté des pages sans faire attention, mais non.

Parallèlement à cela, l'histoire en elle-même est pleine de clichés. Le couple qui ne se supporte pas dès le premier regard mais qui, on le sait, finira ensemble, le prof, beau ténébreux sur lequel toutes les élèves (ou presque) fantasment mais qui bien évidemment est gay, la mamie russe et sa célèbre vodka... Autant de choses qui ont fait que je n'ai pas accroché à ce roman.

Mais comme je le dis toujours, ceci est mon avis, aussi je vous invite à vous faire le votre en le découvrant. Sur le fil du coeur est disponible chez Amazon Publishing France.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie Amazon Publishing France pour l'envoi, en service presse, de Sur le fil du cœur de Théo Lemattre.
Constance et Weaver, étudiants, sont amenés à travailler en binôme au sein du même stage.
Le problème ? Ils se détestent, ou du moins ils en sont persuadés. Désormais contraints de se côtoyer chaque jour, les deux jeunes gens vont devoir apprendre à surpasser leur rivalité pour mieux s’entraider. Alors qu’un rapprochement semble se dessiner entre eux, un événement les amène à se perdre de vue.
Cinq ans plus tard, ils se retrouvent par un curieux hasard. Parviendront-ils à se donner une chance de renouer le fil de leur destin ?
Sur le fil du cœur est un bon roman que j'ai pris plaisir à dévorer pendant mes vacances.
J'ai apprécié le duo Constance et Weaver. Ils sont sympathiques, et même si on se doute de comment cela va se terminer, il y a beaucoup de surprises dans la première partie. La fin de celle-ci m'a un peu laissé sur ma faim, cela ne se termine pas comme je l'aurais imaginé.
Heureusement, il y a une deuxième partie et nous apprenons ce que notre duo est devenu. L'un des deux a à peu près réussi à réaliser son rêve, l'autre un peu moins... Leur vie personnelle n'a pas non plus évolué comme ils auraient pu l'imaginer au départ.
J'ai trouvé ça crédible, on voit qu'entre nos rêves et la réalité les choses sont parfois différentes... y compris dans les romans ;) Même si j'ai bien aimé la première partie, c'est surtout la seconde qui m'a captivé et que j'ai pris plaisir à lire d'une traite.
On voit également comment une amitié entre filles peut parfois évoluer alors qu'on la pense indestructible, comment une personne que l'on déteste peut devenir, à un moment de notre vie, indispensable...
Sur le fil du cœur est un très bon roman avec des personnages attachants, une histoire qui se tient de la première à la dernière page, et pas mal de surprises.
J'ai beaucoup apprécié la plume de Théo Lemattre. Je le relirais sans aucune hésitation :)
Ma note : cinq étoiles

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avais envie de lire une romance, une lecture plus légère entre des lectures plus lourdes. Une lecture qui me ferait du bien au cœur. Alors forcément, ce titre m’a tout de suite interpellée. J’avais déjà entendu parler de Théo comme un prodige de la nouvelle génération d’auteurs. Extrêmement prolifique. J’en attendais donc beaucoup.

Nous commençons à suivre Constance pendant ses études, à un moment charnière de sa vie où tout se délite autour d’elle. Son groupe disparaît et rien n’est plus pareil. Je pense que ça parlera à tout le monde. A l’entrée dans l’âge adulte, nous sommes persuadés que nos amis, notre bande, c’est « à la vie, à la mort ». Mais la vie passe par là, les études parfois, le travail souvent, les opportunités, la famille…
Sans compter ses ennuis de stage. Cette partie, si elle positionne bien les personnages – en particulier Constance à laquelle je me suis vite attachée, mais également son entourage – a été un peu trop longue pour moi et à un moment, l’ennui est arrivé. J’avais l’impression de ne plus avancer dans l’histoire.

Et d’un coup, nous sommes projetés 5 ans plus tard. J’adore ces sauts dans le temps. Constater l’évolution des personnages. Carrière, famille, amis, personnalités, convictions. Tout peut changer en quelques années. J’ai lu cette seconde partie très vite qui m’a réconciliée avec ce roman. D’autant plus que je ne me rappelais pas de la quatrième de couverture donc je ne m’attendais pas à ce bond de 5 ans. Une vraie bouffée d’air frais.

En résumé, une lecture agréable dans l’ensemble. La plume de Théo Lemattre est fluide, agréable, j’aime beaucoup ses dialogues que je trouve très vivant. J’en attendais sans doute trop ce qui explique ma légère déception quant à la première partie à laquelle j’aurais fait quelques coupures.

Citations :

« C’est peut-être ça, la véritable leçon à retenir de tout ce merdier : on est seul au monde. »
« Ce qui compte le plus, dans la vie, ce n’est pas forcément de trouver quelqu’un, mais de trouver la bonne personne. »

Je remercie NetGalley et Amazon Publishing France pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une joli roman porté par une écriture agréable, des personnages attachants et une intrigue à la fois drôle et touchante. Un bon moment de lecture!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je découvre la plume de Théo Lemattre avec Sur le fil du cœur.
Un peu déçue, dans la première partie, un personnage qui raconte, mais on ne se sent pas trop dans sa peau, des chamailleries de gamins un peu poussées à l'extrême...
Dans la deuxième partie, ces jeunes gens sont devenus adultes et on a enfin le point de vue des deux personnages l'un après l'autre, ce qui est plus cohérent.
Finalement, avec ce livre, il ne faut pas s'arrêter à la première partie.
C'est une belle histoire, mais racontée avec un peu de maladresse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens à remercier les éditions Amazon Publishing France et le site Netgalley pour m'avoir permis de lire ce livre.

On y retrouve de jeunes étudiants Constance et Weaver qui travaillent à deux en stage. Sauf qu'ils ne peuvent pas se sentir. Et de jours en jours ils vont devoir apprendre à travailler ensemble sans accroche. Ils vont se rapprocher sauf qu'un événement imprévu va faire qu'ils vont se perdre de vue, 5 ans plus tard ils vont se revoir par hasard. Arriveront ils à toujours s'entendre?

Un livre lu d'une traite tellement j'ai accroché à l'histoire si captivante, addictive, remplie de suspens et de rebondissements avec des personnages attachants. Hâte de lire d'autres livres de cet auteur qui à une plume addictive.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :