Pourquoi pas nous ?

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 31 oct. 2018 | Archivage 1 janv. 2019

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #PourquoiPasNous #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« Want to give me a second chance here, universe? » Arthur est à New York pour l’été, en attendant de savoir s’il va être reçu à Yale. Lorsqu’il croise le chemin de Ben dans un bureau de poste, c’est le coup de foudre. Il y voit un signe du destin. De son côté, Ben doute que le destin soit de son côté : il vient de rompre avec son petit ami, Hudson, et n’est pas vraiment prêt pour une nouvelle relation. Pourtant, ni l’un ni l’autre ne parviennent à oublier cette première rencontre. Au fil des rendez-vous, les deux garçons se rapprochent, jusqu’à ce qu’Arthur découvre que Ben, toujours ami avec Hudson, préfère se confier à son ex-petit copain. Arthur est dévasté. Il est persuadé que son amour est à sens unique. Il leur faudra le soutien de leurs amis pour dépasser les malentendus afin de mieux se retrouver.

« Want to give me a second chance here, universe? » Arthur est à New York pour l’été, en attendant de savoir s’il va être reçu à Yale. Lorsqu’il croise le chemin de Ben dans un bureau de...


Formats disponibles

ISBN 9782016273906
PRIX

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Cette histoire est vraiment une romance douce et légère à lire. J’ai apprécié ma lecture et l’humour qui règne à chaque coin de page.

Nous retournons dans l’adolescence avec Arthur et Ben. Le premier n’est pas de New York et y est pour les vacances, pour un stage d’été. Ben, lui, vient tout juste de quitter son mec. Les deux personnages vont se rencontrer dans des conditions assez insolites. À la poste. Alors que Ben souhaite envoyer un gros colis contenant toutes les affaires qui lui rappellent son ex à ce dernier, Arthur va le trouver tellement charmant qu’il ne pourra pas s’empêcher de lui parler. Sauf que pendant leur discussion, une fanfare apparaît qui les sépare, sans qu’il n’ait pu échanger leur numéro. S’ensuit une chasse, où chacun essaye de retrouver l’autre.
Il y a beaucoup de romantisme dans cette histoire, mais pas que, il y a également énormément de passage qui m’a beaucoup fait rire. On découvre deux jeunes, qui explorent leur sexualité et leur première fois. Leur première crise de jalousie, premier baisé…

Le temps d’un été, ils essaient l’un comme l’autre de profiter de leur relation, sachant que rien n’est sûr. Arthur devra repartir chez lui et leur relation s’arrêtera sans doute là, mais il en profite, ils sont jeunes et heureux et ne souhaitent qu’une chose : profiter du présent sans penser à demain.

En conclusion, pourquoi pas nous est une jolie histoire d’amour entre deux jeunes adolescents. La découverte de la sexualité, des premières fois, mais également la découverte de l’homophobie malheureusement pour eux. Une histoire pleine de douceur et d’humour, qui nous fait passer un bon moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Enfin, c'est pareil dans n'importe quelle relation, j'imagine. On commence avec rien en espérant finir avec tout."

À l'image du musical dont est tiré son nom, Pourquoi pas nous est un roman où se succèdent les situations gênantes, avec des personnages imparfaits, fragiles, parfois même énervants — mais tellement réalistes et attachants.

C'est ce que j'ai le plus aimé dans cette lecture: loin du typique 'meet-cute' dont émergerait une relation adorable, parfaite et dramatique; on assiste à une ribambelle de mini-fiascos, avec des personnages qui se battent pour leur relation, pour réussir à surmonter les petits obstacles qui se dressent devant eux. Tout ne va pas sur des roulettes, et c'est tant mieux; car c'est justement cela qui rend Pourquoi pas nous irrésistible; grâce au réalisme et à l'humanité que les auteurs ont réussi à y inscrire. Sans oublier bien entendu toutes les références pop culture bien choisies — Harry Potter, Hamilton, Dear Evan Hansen… Je me suis demandé à plusieurs reprises si ce roman avait été écrit juste pour moi !

"Je ne sais pas si on vit une histoire d'amour, ou si notre histoire parle de l'amour."

Alors évidemment, si vous êtes fan de romans d'amour avec des relations passionnelles voire dramatiques, vous déchanterez peut-être un peu en lisant Pourquoi pas nous. Mais pour moi, ce roman est bien plus qu'un simple récit d'amour adolescent: il nous transmet une vision très humaine de l'univers, des relations d'amour, mais aussi d'amitié — aspect que j'ai beaucoup, beaucoup apprécié par ailleurs: les sidekicks qu'on rencontre sont adorables et tellement réalistes qu'ils auraient même pu être mes voisins et voisines de classe au lycée !

Et, comme on s'y attendait venant de Becky Albertalli et Adam Silvera — points bonus pour la diversité et le traitement de la santé mentale. C'est toujours tellement agréable d'avoir des romans adolescents qui soient sains et apportent de la positivité sur ces sujets, surtout en 2018.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dès que j'ai vu cette sortie sur le catalogue Netgalley, j'étais ravie ! Merci à eux et Hachette pour l'envoi de cet ebook. J'avais déjà lu du Becky Albertalli avec "Moi, Simon, 16 ans, Homosapiens" qui avait été un coup de coeur. Adam Silvera cartonne en VO, je n'ai pas encore eu l'occasion de lire un de ses romans mais ce livre me donne un aperçu.

J'ai totalement retrouvé le style de Becky Albertalli ! J'étais donc super contente. Mêlée à la plume d'Adam Silvera on a un mélange génial. Le point fort de ces romans c'est qu'ils sont très réalistes. Je me retrouve totalement dans ces jeunes, ils ne sont pas décalés par rapport à la réalité. Ca fait du bien de lire ce genre de chose.

Les personnages sont hauts en couleurs mais tellement mignons. L'alternance du point de vue un chapitre sur deux, je me rends compte que c'est quelque chose que j'aime vraiment beaucoup. Cela nous permet d'avoir le point de vue de chaque personnage et de bien comprendre que, dans toute histoire, il y a deux versions. Les touches d'humour sont bien placées, tout comme les références.

Je suis contente que les héros de ce livre représentent une partie des LGBTQ+. A notre époque il est important que l'inclusion de fasse pour tous, et cela passe par ce genre d'histoire légère, mettant en scène des personnages de la vie de tous les jours. Il y a une scène qui m'a marqué, qui inscrit parfaitement le roman dans notre époque, mais qui me déchire le cœur au quotidien. Encore aujourd'hui, des personnes se font insulter ou pire, juste parce qu'elles sortent des "normes" qu'impose la société, et ce n'est plus possible.

Au-delà de ce côté primordial, que me paraissait important d'aborder dans ma chronique, c'est un roman qui se lit bien, qui n'a pas de gros twist mais qui reste plausible et qui fait du bien. Une agréable lecture !

En bref, une bonne lecture avec des personnages mignons et réalistes. A lire, surtout si vous aimez les auteurs.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire, douce, tendre, drôle, mignonne que n'importe qui peux lire, que se sois un adulte ou un adolescent.

J'ai dis plus sur ma chronique dans le blog.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Déjà, je souhaite vivement remercier Hachette pour ce Service Press et pour leur confiance.

Arthur est à New York pour quelque semaine. Il est en stage dans la boite de sa mère et rien ne le préparer à rencontrer Ben dans un bureau de poste. Ben ne pensait pas faire une rencontrer non plus alors qu’il voulait juste renvoyer les affaires de son ex aussi vite que possible. Pourtant ils se sont rencontrés. Et si c’était l’univers qui les avait mis sur le chemin de l’autre ?

Je ne vais pas mentir, j’ai un blog plutôt petit (enfin il est plus que bien rempli, mais je n’attire pas les foules pour autant) alors quand j’ai demandé ce Service Press a Hachette je pensais me prendre un « non » simple et rapide. Pourtant, à ma grande surprise j’ai eu une réponse négative. Et je ne sais pas si, comme pour Ben et Arthur, c’est un geste qui me prouve que l’univers est de mon côté, mais j’ai envie de le croire. Car dès le premier chapitre je suis tombé amoureuse de cette histoire et j’ai mal au cœur à l’idée de dire au revoir à Ben, Arthur et tous leurs proches.

Commençons par Arthur. C’est un garçon plutôt intelligent, il vise Yale quand même ! Il est plutôt bavard, adore Hamilton et le président (ex président pour nous) Obama. Il est si simple de fondre pour son personnage, je ça n’a pas raté avec moi. Je suis tombé amoureuse de lui en quelques pages seulement et je n’étais pas au bout de mes peines avec lui.

En face de lui, nous avons Ben. Ce dernier est en cours de rattrapage tout l’été pour avoir une chance de passer en terminale et il peine à se remettre de sa rupture avec Hudson. Tout comme pour Arthur, il est vraiment facile de le trouver attachant au point de tomber en amour devant son personnage. En plus de ça il est écrivain et ça ne le rend que plus parfait à mes yeux.

Je ne peux pas parler de ce roman sans parler des amis de Ben et d’Arthur. Alors je ne vais pas parler de chacun d’eux, car mine de rien il y a en a pas mal. Mais je souhaite au moins parler de Dylan. Il est mon énorme coup de cœur du roman. Et pourtant ce n’était pas gagné vu comment j’aime Arthur et Ben. Mais Dylan… C’est Dylan ! Chacune de ses apparitions m’a fait rire et j’aurais adoré qu’il soit encore plus présent.

Pour parler de l’histoire, elle se découpe en plusieurs parties. D’abord la rencontre de Ben et d’Arthur et la façon dont ils vont se revoir. Puis leur évolution et puis la façon dont leur histoire se passe. Et je dois dire que si la fin m’a légèrement frustré, je ressors de ma lecture avec des étoiles plein les yeux.

Je connaissais déjà de nom les deux auteurs et j’avais toujours entendu parler d’eux en bien, je comprends maintenant pourquoi. Becky a notamment écrit « Love, Simon » que je meurs d’envie de lire depuis pas mal de temps et encore plus depuis que j’ai vu le film qui est génial. Et Adam a lui écrit, entre autres, « Et ils meurent tous les deux à la fin » qui m’a intrigué au possible à sa sortie. Autant dire que ces deux titres sont maintenant dans ma liste d’achats et de lecture obligatoire pour les prochains mois ! Leurs styles est si fluide, sans prise de tête, adorable et vraiment parfait. Si j’avais pu, j’aurais dévoré tout le roman en une après-midi tant j’étais prise dedans. Quand je faisais une pause, je m’imaginais ce qu’allait pouvoir donner la suite sans pouvoir m’en empêcher. C’est donc sans surprise que ma lecture se révèle être un coup de cœur. C’est le genre d’histoire dans laquelle je pourrais me replonger avec plaisir alors même que d’habitude je ne relis pas mes romans.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'adore ces deux auteurs et j'attendais beaucoup de leur roman à 4 mains. L'histoire est mignonne, les personnages intéressants, mais j'ai eu du mal à m'y attacher. J'étais un peu déçu, mais si ce roman est objectivement un bon roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Arthur découvre le temps d'un été New York et va rencontrer Ben, coup de foudre immédiat mais leurs histoire sera semé d'embûches. Très joli roman, plein de douceur, sur une histoire d'amour entre deux jeunes hommes , mais aussi sur de belles amitiés. Roman bourré de romantisme et d'humour, on passe un excellent moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de ce livre, c’est une histoire fraîche qui donne le sourire et par moments les larmes, cette histoire est captivante et addictive, et elle se lit très vite. Le seul petit point négatif que je pourrais trouver dans ce livre c’est que l’histoire est un peu trop idyllique je trouve. Même si par moments il se passe des choses énervantes etc, je trouve que le fait de retrouver une seule personne dans tout New York relève du miracle mais là, il n’a mis que quelques jours à le retrouver. Et également je trouve que l’histoire se termine un peu brutalement, on n’a pas plus de détails sur ce qui se passe ensuite et je trouve ça dommage.

En conclusion, j’ai beaucoup aimé cette petite romance entre adolescents, les personnages sont attachants et ils valent le détour, c’est une histoire d’amour pleine de tendresse et d’humour ce qui la rend addictive. Je trouve que l’histoire qui se déroule dans New York est féerique pour une personne qui comme moi rêve de visiter New York.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire fraiche et agréable qui fait du bien !

Arthur, de passage à New York pour les vacances d'été, va faire la connaissance de Ben, dans un bureau de poste. Ils n'ont pas l'occasion de beaucoup parler, mais vont se faire une tellement forte impression qu'ils vont se lancer à la recherche l'un de l'autre.

Pour replacer le contexte de ma lecture, j'ai lu ce livre en vacances. Et je peux dire que c'est idéal pour ce genre de moments de détente. Plein de bons sentiments sont évoqués dans ce roman, mais sans tomber dans la naïveté. Des moments un peu plus durs ont lieu aussi, c'est une histoire de vie.

Concernant l'écriture, je n'ai pas ressenti le fait qu'il y avait deux auteurs. L'ensemble est très fluide, très agréable à lire. Je m'attendais à être plus émue, compte tenu que le premier roman que j'ai lu d'Adam Silvera m'avait fait pleurer, mais on est ici dans un ton plus léger.

Ben et Arthur sont des personnages très sympathiques, bien que parfois, leurs décisions m'ont énervée. Les relations entre eux, avec leurs amis, avec leur famille sont très chouettes à découvrir.

Ce livre aborde aussi beaucoup de sujets importants et actuels : l'intolérance, la rupture amoureuse, les études, le soutien familial. Ces thèmes sont bien abordés, et malgré les quelques écueils dans la vie de nos personnages, le sentiment général est celui du bien-être.

Je remercie NetGalley et les éditions Hachette Romans pour ce bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Arthur est à New York avec ses parents le temps d’un été, Ben a grandi dans cette ville qui ne l’impressionne plus. Arthur ambitionne d’aller à Yale, Ben est coincé aux rattrapages et aux cours d’été pour passer en terminale. Arthur est célibataire depuis toujours, Ben sort d’une rupture houleuse. Beaucoup de choses opposent ces deux jeunes hommes et pourtant…

Pourquoi pas nous ? est une romance young adult comme on en lit beaucoup ces derniers temps. Elle ne brille pas par son originalité mais elle a le mérite d’être prenante et très bien écrite. J’ai trouvé qu’il y avait quelques similarités avec Love, Simon, on retrouve notamment des traits de caractère communs aux différents personnages (principaux et secondaires). Sans grande surprise, chaque chapitre alterne le point de vue de Ben et le point de vue d’Arthur. Ce système fonctionne bien pour ce genre de roman, les points de vue se complètent et ça dynamise l’ensemble. La plume des deux auteurs est toute douce, très agréable à lire. Il y a une petite patte humoristique sympathique. Si certains passages sont assez tristes, beaucoup m’ont fait rire !

La rencontre entre Arthur et Ben est digne des comédies romantiques les plus mignonnes. On s’attache très rapidement à ces deux personnages et à leur entourage. Ils ont tous les deux déjà fait leur coming-out et les auteurs abordent donc des thématiques qui complètent celles abordées dans Love, Simon. L’amitié et la famille tiennent ici aussi une place centrale. Tout n’est pas tout rose, il y a des hauts et des bas, ils ont tous des qualités et des défauts et leurs réactions sont normales (ce n’est pas toujours le cas haha). J’ai apprécié le fait que l’histoire racontée soit à la fois adorable et crédible. Becky Albertalli et Adam Silvera posent un regard réaliste, juste et tendre sur les amours adolescentes.

En résumé, bien que l’histoire ne soit pas très originale, j’ai passé un très bon moment de lecture. La plume de Becky Albertalli et d’Adam Silvera est addictive, l’histoire très mignonne et les personnages attachants. Un roman doudou à lire bien au chaud sous un plaid !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman se déroule dans l'immense ville de New-York. On suit l'histoire du point de vue d'Arthur et de Ben. Le double point de vue m'a vraiment permise de m'imprégner de l'ambiance du roman.

Les premiers chapitres m'ont paru un peu fou complètement sorti de l'imaginaire. Puis plus l'histoire avançait plus je retombais dans le réel et j'avais l'impression que l'histoire de Ben et Arthur pouvaient arriver dans la vraie vie.

On apprend à vraiment connaître les deux protagonistes avant qu'ils ne se mettent ensemble. J'avais vraiment l'impression qu'ils se complétaient, chacun apporte sa force à l'autre et cela renforce continuellement leur relation. C'est une romance que j'ai vraiment appréciée, car elle ne parle pas seulement d'une histoire d'amour. Elle parle de tout ce qui entoure l'amour. Les peines de coeur, la jalousie, le doute, la peur de ne pas être assez bien ou expérimenté par rapport à l'autre... Et un autre sujet qui est très important l'amitié. Cela concerne autant Ben qu'Arthur. Les histoires qui vont leur arriver montre à quel point il est important d'écouter ses amis même quand ils ont fait une erreur, car pardonner c'est toujours mieux que de rester en colère ou triste contre une personne qui nous est chère.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ben c'était très chou, mais plutôt plat. Concrètement, j'ai l'impression qu'il ne s'est quasiment rien passé une fois que Ben et Arthur se sont retrouvés et que leur romance manquait un peu de rebondissement.

Il y a trois parties et un épilogue, toutes avec un titre, comme le roman d'ailleurs, tiré de la chanson Only Us, de la comédie musicale Dear Evan Hansen. Je ne pense pas que ce soit un hasard vu que Dear Evan Hansen et l'amour d'Arthur pour les comédies musicales sont mentionnés dans le roman. La première dure environ un tiers du livre et raconte la rencontre d'Arthur et Ben, ainsi que les différentes manières dont ils se recherchent l'un l'autre. Il faudra attendre le dernier chapitre de cette partie pour qu'ils se retrouvent mais j'ai apprécié le côté "occasions manquées", comme avec Craiglist. C'était frustrant, mais dans le bon sens, où on se dit "oh mince, ils ont failli se retrouver!" et on se demande quelle sera la prochaine piste. Surtout qu'on les suit tous les deux, alors on les encourage, on hurle de frustration quand ils font un pas en arrière, on espère en murmurant "va par là, il est là-bas!!!" ou "noooooooon c'est pas le bon!!!" et même s'il n'y a pas vraiment de suspense (merci le synopsis), j'ai trouvé cette partie vraiment sympa à lire.

Becky Albertalli a écrit les passage d'Arthur Seuss et Adam Silvera a écrit ceux de Ben Alejo. Et oui, les initiales échangées, c'est fait exprès. Le style d'Albertalli se reconnait dès les premières pages, dans sa manière d'écrire ses phrases et dans ses références. Le style de Silvera, par contre, ... Il écrit très bien aussi, même si je ne suis pas hyper sensible à ses romans, mais j'ai trouvé sa patte très discrète, même un peu trop, par rapport au style de Becky Albertalli, qu'on reconnait d'emblée. Je trouve ça dommage parce qu'il aurait pu faire un excellent contrepoids à la mignonnitude d'Albertalli avec son style plus doux-amer, et finalement, j'ai eu l'impression de lire un livre de Becky Albertalli avec quelques touches d'Adam Silvera dans le personnage de Ben. J'aime bien Albertalli, hein, c'est juste que j'espérais quelque chose de plus équilibré entre les deux auteurs. Les fans de Becky Albertalli seront probablement ravis de lire Pourquoi pas Nous?, ceux d'Adam Silvera, par contre, je ne sais pas trop.

L'intrigue est pour ainsi dire inexistante, le roman repose entièrement sur les deux personnages principaux et l'évolution de leur relation. Arthur est chou, même si vous pouvez vous attendre à pas mal d'embarras par procuration avec lui. Il dit ce qu'il ne faut pas quand il ne faut pas, il est maladroit et il frôle dangereusement la ligne entre adorkable et juste ridicule. Attendez-vous à ressentir pas mal d'embarras par procuration. Dylan et Samantha sont mes préférés, personnellement, mais les personnages secondaires sont tous bien écrits et ma scène préférée doit être le dîner avec les parents. Par contre, je regrette qu'il n'y ait pas de réel rebondissement dans l'intrigue. Les seuls problèmes dans les relations des personnages sont à mes yeux des broutilles d'une importance franchement exagérée, à part une courte scène d'homophobie dans le métro.

J'ai apprécié le parallèle avec le rattrapage du lycée. Le thème de la seconde chance se retrouve un peu partout et chez tout le monde dans le roman. Je suis contente que les auteurs aient poussé leur idée et n'ait pas limité leur thème à la relation de Ben et Arthur. Ce n'est certes pas hyper palpitant au niveau action, mais c'est un roman qu'on lit pour ses personnages et la manière dont ils se complètent, et à ce niveau-là, je trouve que Pourquoi pas Nous? est vraiment intéressant. Tout le monde ou presque a sa seconde chance à quelque chose, et c'est bien parce que qui n'en voudrait pas une, dans sa vie? J'aime l'idée que si on se donne du mal pour obtenir une seconde chance, l'univers nous en offrira une. J'ai envie d'être aussi optimiste qu'Arthur.

La grande question, évidemment, concerne la fin. Albertalli adore les fins heureuses, Silvera préfère arracher les cœurs, de quel côté la fin du roman va-t-elle pencher? Je vous laisse le découvrir vous-mêmes et vous faire votre opinion. Team Becky ou Team Adam? Vous avez quatre heures ;)

Pourquoi pas Nous? n'aura aucun mal à trouver son public. C'est très mignon, c'est léger, ce serait parfait à lire sur la plage ou au bord de la piscine, au soleil.

Un grand, grand merci à Hachette pour m'avoir fourni un exemplaire de ce roman en échange d'une critique honnête. Évidemment, sa provenance n'affecte en rien mon opinion.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un MM YA très mignon, avec une belle couverture. Il est bien écrit. Les deux auteurs sont des maîtres dans l'art concernant les romances MM entre jeunes. C'est un roman fluide, très émouvant qui raconte le récit de deux personnes qui vont tomber amoureuses. C'est léger et facile à lire. Pas de prise de tête. Une romance parfaite pour Noël. Ce que j'ai vraiment apprécié, c'est l'importance que les auteurs donnent sur des sujets importants comme la découverte de sa sexualité et les premières fois. Du rire aux larmes, il n'y a qu'un pas !
Une belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une romance qui nous serre le coeur. On s'attache à Arthur et Ben, on a envie de les aider à se dire les choses, à avancer et on les regarde avancer avec un sourire digne d'une comédie romantique. Avec une impression de légèreté, on aborde beaucoup de thèmes forts dans ce roman et c'est très bien fait.

Arthur et Ben sont des personnages attachants, auxquels on repense avec le sourire. Et ajoutons à cela des références pop cultures parfaites ! Comment résister ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à NetGalley et aux éditions Hachette pour m'avoir permis de lire ce roman que j'ai adoré. Ayant lu tous les livres de Becky Albertalli et Adam SIlvera, je ne pouvais que me jeter sur ce livre de ceux deux incroyables auteurs. Et je n'ai pas du tout été déçue ! Ce livre est vraiment magnifique et adorable, tout en douceur. Les personnages sont incroyablement réels et tellement purs. Je ne peux que conseiller ce roman, qui restera dans mes coups de cœur de l'année.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pourquoi pas nous ? est un roman Young Adult écrit à quatre mains et traitant d’une romance gay à New York. Ce sont Becky Albertalli (Love, Simon) et Adam Silvera (Et ils meurent tous les deux à la fin) qui ont pondu cette superbe histoire.

La romance entre les deux garçons est mignonne et réaliste. On ressent bien les errements et les doutes qui peuvent habiter deux adolescents. Cela commence par une rencontre détonante, puis un jeu de chat et souris et une mise en couple. Les deux garçons sont très différents. Arthur est plutôt naïf, maladroit mais très sympathique et enthousiaste. Ben lui est plus réservé, moins enjoué. Les deux garçons se complètent et leurs caractères se contrebalancent. Il y a une alternance de points de vue entre les deux personnages, entre les chapitres.

Les personnages secondaires sont eux aussi tout à fait attachants. Dylan est très drôle, et j’ai adoré sa relation avec Ben. On suit aussi leur propre histoire, histoires d’amour.

L’écriture est fluide, simple, on ne voit pas les pages passer. De plus, il n’y a pas de grandes différences entre les deux auteurs.

Ce que j’ai surtout aimé dans ce livre c’est la grande tolérance sexuelle de la part de tous les personnages, familles comme amis. Tout le monde accepte les garçons, sans problèmes. On a cependant un bref passage avec de l’homophobie, pour montrer que l’idiotie existe malheureusement encore.

La fin est en demi-teinte, mais c’est ce qui rend l’histoire si réaliste !

En résumé, une lecture plutôt sympathique, réaliste, et s’ancrant dans notre époque (problèmes des jeunes, coming out, réseaux sociaux …).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Arthur est à New York pour les vacances. Quand il rencontre Ben à la poste, il sait que l’Univers y est pour quelque chose. Mais les deux garçons ont oubliés de s’échanger leurs numéros. Comment vont-ils se retrouver ?

On découvre New York à travers les yeux d'Arthur, un jeune garçon extrêmement fan de Broadway. Lors de sa rencontre avec Ben, on découvre que ce dernier vient de rompre avec Hudson. Avant de se retrouver les deux garçons tentent différents moyens pour découvrir l'identité de l'un et de l'autre. Lorsque, enfin, Ben et Arthur se retrouvent, leurs amitiés se créaient très rapidement. Une forte et belle amitié. On découvre alors les deux familles, totalement différentes, des deux garçons. Le meilleur ami de Ben, Dylan, est tout aussi attachant que les deux protagonistes.

Je n’ai pas assez de mots pour vous décrire à quel point j’ai aimé ce roman, il faut tout simplement que vous le lisiez! Les personnages sont tellement attachant c’est juste impossible de ne pas les aimer, et l’histoire est absolument merveilleuse. Ce que j’aime dans ce roman, c’est le fait qu’on est la plume de deux auteurs, et qu’on retrouve des scènes/personnage de leurs romans respectifs. Les rebondissements sont toujours présents. Encore une fois, Adam Silvera et Becky Albertalli nous offre un merveilleux roman. Un roman très bien écrit, et très bien mené pour nous rendre accroc à l'histoire et aux personnages, et ne plus vouloir lâcher le roman.

Et si on parlait de cette fin... Dans cette fin, on retrouve vraiment Adam Silvera et Becky Albertalli, dans cette fin présentée en deux épilogues. Un par personnage. Connaissant les auteurs ont peut imaginer la fin, même si on voudrait avoir tort.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pourquoi pas nous ?
Il faut savoir que j'avais de grosses appréhension en découvrant un roman de Adam Silvera sur NetGalley.
Pourquoi ?
Parce que "Ils meurent tout les deux à la fin" ne l'a pas du tout fait avec moi... Mais à mon plus grand étonnement la plus de Becky Albertali et d'Adam ce marient parfaitement à vrai dire je n'ai pas su dire qui avait écrits telles parties, tellement c'était homogène et fluide.
Les personnages sont vraiment très touchant ce qui m'a vraiment plus car j'ai lu ce livre en à peine deux jours.
Il me tarde de relire un nouveau livre de ces deux auteurs réunis

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela fait un moment que j’entendais parler de ce livre et j’avais vraiment hâte de le découvrir d’autant que j’ai adoré les livres écrits par Becky Albertalli et un des livres que j’ai lu de Adam Silvera. Je remercie donc vivement Hachette Roman et Netgalley pour ce servicd presse (même si en vrai j’ai aussi craqué pour la version papier).

Pour commencer, je dirais que l’histoire est somme toute très simple, c’est l’histoire d’une rencontre entre de jeunes hommes qui se plaisent mutuellement, qui font tout pour se recontacter, qui se découvrent petit à petit et dont les sentiments augmentent de jour en jour.

Nous suivons donc l’histoire d’Arthur et de Ben, qui se rencontrent par le plus grand des hasards à New York. Ce sont des personnages qui sont vraiment très différents ; si l’un est idéaliste, romantique, beau et intelligent ; l’autre a un petit côté dernier de la classe, il est plutôt pessimiste, ne croit pas du tout en l’univers, il décide de ne plus croire en l’amour. Très rapidement, ils développent des sentiments très forts l’un envers l’autre, ils décident de se faire confiance, de ne pas trop se prendre la tête non plus puisque Arthur est censé partir à la fin de l’été ; mais Arthur se sent trahi le jour où il apprend que Ben est toujours en contact avec son ex ; toute la confiance qu’il avait en lui et en l’univers est mise à mal. J’ai trouvé les deux personnages vraiment attachants, chacun à sa manière.

Je me suis rapidement lancée dans cette romance, j’ai beaucoup apprécié le fait que d’un chapitre à l’autre on alterne entre des personnages, cela permet de donner un certain rythme à la lecture et de développer le point de vue de chacun des protagonistes. J’avais besoin d’une lecture mignonne est pas prise de tête, ce livre rempli totalement les critères. D’autant qu’il se lit très vite, cest donc pour moi un très bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai passé un excellent moment dans les rues de New-York en compagnie d'Arthur et Ben.
Une histoire d'amour évidente, mais ou rien n'est facile, ça change des romans ou les personnages se tombent dans les bras et se marient au deuxième chapitre.
Je recommande ce roman plein de tendresse

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai tellement, mais tellement adoré cette histoire ! Je ne sais pas par où commencer tant je suis encore sur mon petit nuage grâce à cette merveilleuse histoire d'amitié et d'amour !

J'aime ces histoires où tout est possible car on voit la vie à travers les yeux d'adolescents qui ont la leur devant eux, mais à la fois tout est compliqué justement car ce sont des adolescents. Il y a une spontanéité mêlée à cette naïveté et ces angoisses propres à cet âge qui donne un récit frais et dynamique dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde.

J'ai eu beaucoup de mal à poser mon livre, je voulais rester avec Ben et Arthur et ne plus les quitter. Jusqu'à la dernière page, je souriais en les voyant avancer sur le chemin du passage vers l'âge adulte. Quand on voudrait déjà être adulte mais que, finalement, toutes les responsabilités que ça implique nous font encore un peu peur. Quand on découvre l'amour en ayant le cœur qui enfle à chaque regard, les mains moites et qu'on est sûr que ce sera pour toujours. Quand chaque obstacle prend des proportions gigantesques.

L'écriture, ou plutôt la traduction, est excellente et offre une lecture fluide, instinctive. Les nombreuses références (Harry Potter, Hamilton...) ancrent résolument cette tranche de vie dans notre époque et j'ai eu l'impression, durant ces quelques centaines de pages, de faire partie de cette aventure.

J'ignore si les auteurs ont prévu une suite ou non, mais si c'était le cas, je signe où pour la lire sans attendre que l'encre soit sèche ? J'ai eu un véritable coup de foudre pour cette histoire, ce n'est pas surprenant puisque cette autrice est une récidiviste dans ce domaine en ce qui me concerne.

C'était mignon, drôle, tendre, agaçant, intense, triste et bien plus encore. C'était l'histoire de deux garçons qui tombent avant tout en amitié, et bien plus encore.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachettes Romans ainsi que l’équipe de NetGalley pour avoir validé ma sollicitation 😀 c’est ma première lecture suite à mon inscription sur NetGalley et je ne suis définitivement pas déçue de m’être jetée dans cette magnifique aventure !

J’ai – eu – un – Coup de ❤ !!

‘Pourquoi pas nous ?’ est une lecture inattendue. Ce fut une agréable découverte pleine d’humour et d’amour ! Une romance comme on les aime ❤ Elle est belle et toute en finesse ! Je me demande même si je ne l’ai pas préférée à beaucoup d’autres.

Cet ouvrage est un roman à deux voix. Nous commençons avec Arthur et ses teintes d’humour sur le New-York qu’il découvre. Car oui, Arthur débarque tout juste de Géorgie pour un été dans la ville qui ne dort jamais . Il est en stage. Quelques trottoirs, quelques pas, et il rencontre Ben 😉
Ben, quelques imprévus de chemin de vie, un ex, un carton, et il rencontre Arthur ^-^

Commençons ici par Arthur ❤ j’ai a-do-ré ce personnage ! Il s’extasie souvent pour beaucoup de choses, il est timide, gentil, malin. Il est jeune, a soif de découvertes, et finit tout juste sa Terminale, bref, il est attachant, et bien accro à Ben.
En parlant de Ben, j’ai adoré la façon adorable dont il parlait d’Arthur, la façon dont il décrivait ses yeux bleus. Et la façon dont les taches de rousseur de Ben faisaient craquer Arthur.

Ils s’attachent, ils sont maladroits, ils sont dans leur bulle, leur petit univers ❤

Ce roman vous fait fondre, de A à Z. C’est un chocolat tout tendre et tout fondant (ou autre sucrerie fondante si vous n’aimez pas le chocolat 😉 ).

Aussi, un passage marquant fait rapidement référence à la persécution que peuvent subir parfois certains couples gays, que ce soit dans la rue ou – ici – le métro. Ce passage était verbalement violent et je n’avais qu’une envie : plonger dans le livre pour soutenir nos deux protagonistes !
Heureusement, ce passage ne va pas plus loin que de graves insultes et une légère panique. Nous restons ici dans une littérature Ado / YA 😉 les sujets sont forts et présents, mais abordés aussi subtilement ET directement que possible.


Pour conclure, j’ai passé un agréable moment en compagnie d’Arthur et de Ben, et je me suis beaucoup attachée à eux. L’écriture était si prenante que j’ai la sensation que je pourrais de suite checker mes contacts et appeler nos deux amoureux ❤

Une lecture douce, pleine d’humour, qui ne se lâche pas aisément.
Mignon, doux, agréable ❤ voici la réelle définition de ‘Pourquoi pas nous ?’ je vous le conseille tendrement ^-^

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Hachette et à la plateforme NetGalley pour cet envoi numérique !

Vous connaissez mon immense coup de cœur pour Et ils meurent tous les deux à la fin. Depuis cette lecture qui m’a chamboulée, j’ai décidé de découvrir d’autres titres d’Adam Silvera et celui-ci étant disponible sur NetGalley, j’ai sauté dessus.

Je n’avais encore jamais lu de titre de Becky Albertalli mais je sais que Love, Simon a eu un immense succès et j’avais également hâte de découvrir son style.

J’ai adoré rencontrer Arthur et Ben, leur famille, leurs amis et partager leur histoire.

Le personnage d’Arthur est extraordinaire ! Sa détermination, son romantisme et son intelligence sont absolument craquants. Il est plutôt optimiste et dit ce qu’il pense sans filtre. Même si cela peut lui jouer de mauvais tours. C’est Becky Albertalli qui a écrit ses passages.

Quant à Ben, bien qu’il soit également incroyable, certains de ses comportements m’ont agacée. C’est vraiment étrange parce qu’à la base, c’est ce côté doux-amer que j’ai adoré dans Et ils meurent tous les deux à la fin qui m’a donné envie de continuer à suivre Adam Silvera. Seulement voilà, Arthur est tellement solaire qui éclipse facilement son petit ami. Et comme je suis une incorrigible romantique qui adore les histoires d’amour qui finissent bien, mon cœur a fini par pencher pour le personnage de Becky.

Les personnages secondaires sont fantastiques. Les parents, surtout. Les relations qu’ils entretiennent avec leurs enfants sont géniales et j’ai adoré la scène dans laquelle ils se retrouvent tous ensemble.

Ce roman est drôle et bouleversant à la fois. L’amour, l’adolescence, les relations familiales, l’homophobie, le « racisme ordinaire » (je déteste cette expression parce qu’à mon sens, il n’y a pas de racisme « ordinaire », chaque acte ou parole raciste n’ayant absolument rien de banal pour la personne qui le subit [Attention ! Je ne dis pas que le racisme ordinaire n’existe pas, juste qu’il faudrait l’appeler autrement]), l’amitié, la maladie, les difficultés scolaire… Tous ces sujets sont réunis dans cet ouvrage presque parfait à mes yeux.

Avec des références à Harry Potter, Disney et compagnie, j’étais conquise dès la fin du premier chapitre. Jusqu’à l’épilogue, j’étais certaine que j’allais pleurer et que Pourquoi pas nous ? allait être un coup de cœur monumental. Sauf que je n’ai pas pleuré (malgré plusieurs pincements au coeur et beaucoup de « Awwwww ! Trop mignon ! ») et qu’il y a eu cet épilogue. J’ai tellement aimé l’histoire que ma déception de ne pas lire la fin que j’attendais a été assez violente.

L’espoir est présent dès les premières lignes et il poursuit les personnages, et le lecteur, jusqu’à la fin. Mais vous savez que j’aime quand tout est dit, quand tout est clair et que tout le monde se retrouve à sa place. Le titre de la deuxième partie de ce roman m’a laissé envisager une alternative particulièrement terrible à ce qui s’est passé en réalité et au final, je pense que j’aurais presque préféré ça.

Adam Frustration Silvera et Becky Danstesrêves Albertalli m’ont fait frôler le coup de cœur mais je ne sais pas si je pourrai leur pardonner cette fin un jour. Quoi qu’il en soit, vous devez découvrir Pourquoi pas nous ? parce que c’est une véritable montagne russe d’émotions qui vous attend à la lecture de cette presque merveille !

Ce sont deux auteurs que je vais essayer de suivre de près, à partir de maintenant. Pour l’instant, je n’ai pas très envie de lire Love, Simon ou Leah à contre-temps. Probablement parce qu’il faut que l’engouement retombe un peu. D’ici quelques mois, peut-être. Mais je possède un autre titre de l’autrice dans ma PAL en attendant. Tu ne m’as laissé que notre histoire est également dans ma pile à lire mais étant donné le titre, je crains de devoir sortit une énorme boîte de mouchoirs et je vous avoue qu’à l’approche de Noël, j’ai plutôt envie d’histoires plus joyeuses.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

This story was quite a light read ! As always, I loved the dual point of view of the story; though I much more preffered Arthur’s. I appreciated alot how humoristic the story was, and how it included alot of our pop culture.

Working at a coffee shop myself, it was kinda cool how one of Dylan’s love interrest did aswell! I could picture all that was happening in the coffee shops into my own, leaving me thinking of this book while at work often. And omg, the dates with Ben and Arthur was super cute !!! Lead me into thinking of my owns I had with Alex *aherm*

I also appreciated alot how Arthur have no shame in saying he’s medicated, and some mentions of Dylan having panic attacks; The characters all felt real, having depths to them and going through all sorts of emotions.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà mon avis sur un livre qui me faisait de l'œil depuis des semaines, et que j'ai dévoré.

Points Positifs :
- Je suis rentrée dans l’histoire de suite. Pas de début trop lent, pas de temps mort, pas de longueur.
- Il y a une multi narration et j’adore ça !
- Même si nous suivons nos deux personnages principaux, l’histoire parle de beaucoup plus que de deux adolescents qui se rencontrent. Elle parle d’amitié, de secret, de famille, des difficultés de la vie, que tout n’est pas blanc ou noir, et de l’univers… J’aime beaucoup cette idée, et la façon dont les choses sont abordées m’a beaucoup touchée. Cela parle aussi de persévérance, de première impression…
- C’est une histoire tout en douceur, avec des pointes d’humour et quelques rebondissements.
- Arthur et Ben ont deux personnalités opposées, touchantes et il est assez facile de s’identifier à eux. Quant aux personnages secondaires, il y en a plusieurs et tous apportent quelque chose à l’histoire.

Points négatifs :
-Peut-être un peu trop jeunesse pour moi.
-Je ne m'attendais pas à ce genre de dénouement. Mais c'est une bonne idée.

Conclusion : Une histoire toute douce, une histoire d’amitié, d’amour, de seconde chance, de vie, de choix, d’erreur… Un petit bonbon pour les adultes et une belle découverte du MM pour les plus jeunes. Il y a beaucoup de messages dans cette histoire. Un beau message d’acceptation et d’espoir, une magnifique histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Youhouu, Une comédie romantique ! Arthur et Ben sont trop craquants, et leur histoire d'amour encore plus ! Cette histoire est so cute ! C'est tellement bien fait, bien écrit, bien agencée , romantique et kawaii à souhait !
Becky Albertalli (Auteur de Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens) et Adam Silvera, (auteur du récent Et ils meurent tous les deux à la fin ) s'unissent pour écrire à quatre mains cette charmante histoire. Bon ok, y'a rien de révolutionnaire, mais c'est mignon tout plein ( oui je l'ai déjà dit).

Vous l'aurez compris Ben et Arthur se rencontrent et tombent amoureux. Pourquoi pas nous ? c'est l'histoire de leur rencontre, de leur retrouvaille ( parce que oui après s'être rencontrés inopinément à la poste, ils se perdent de vue), de leur histoire d'amour et des hauts et des bas qui vont autour : de leur relation en fait.

Arthur est un garçon adorable, timide, intelligent, un peu maladroit, curieux et a tendance à dire sans réfléchir ce qu'il pense. Ben est plus posé, il écrit, a un complexe d'infériorité, est un grand fan d' Harry Potter, a ses inquiétudes et ses doutes quant à sa toute nouvelle relation avec Arthur. Ces deux personnages sont attachants, malgré leur maladresse parfois.

En fond : New-York et tout ce qu'elle a à offrir à un jeune couple (hot dog, salle d'arcade, restau, université etc...) mais aussi tous ces personnages qui gravitent autour d'eux : les meilleurs amis des uns, les ex des autres. D'ailleurs, mention spéciale à Dylan, meilleur ami de Ben, qui est un personnage secondaire particulièrement intéressant.

On se croirait tellement pas dans une fiction, tout est si réel. On est embarqué dans leur histoire, comme si un pote nous racontait sa romance. C'est vraie, beau plein de douceur et de finesse aussi.Tout ça, si léger, si ambiance cocooning.

Mais tout n'est pas tout rose : Il y a de la jalousie, de la solitude, des doutes et de l'homophobie aussi. En effet, tout le monde n'accepte pas qu'ils vivent leur histoire au grand jour. Les adolescents vont être confrontés à leur amour qui les prend de court et toutes les questions que ça entraîne : aimer mais aussi faire l'amour. Les personnages découvrent leur sexualité, la vie d'un couple.

Bon, les auteurs doivent être fan d'Harry Potter, parce qu'on trouve des références aux personnages et à l'univers toutes les deux pages. J'avoue que ce n'est pas pour me déplaire, ça ajoute un petit côté fan-fiction. Il y a aussi de nombreuses références à la comédie musicale Hamilton. Tout ça ancre l'histoire dans le réel.

Le roman pose aussi la question de la seconde chance : en amour puisque les personnages vont se séparer et se retrouver, se disputer. Il y a aussi l'ex de Ben qui gravite autour de lui. Les parents d'Arthur et leur relation conflictuelle est également au cœur du roman. Mais cette question ne concerne pas que l'amour. On nous parle aussi de cours de rattrapage que suit Ben cet été afin de rentrer à l'université à la rentrée. Une seconde chance scolairement.

En fait, j'ai adoré cette histoire mignonne, spontanée, naïve. je n'ai absolument pas différencié les chapitres écrits par Becky et ceux écrits par Adam. Tout était fluide. C'est plein d'humour et de tendresse. On passe un très bon moment avec eux !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une jolie romance coup de foudre pleine d’humour et de premières fois entre deux personnages young adult très différents qui soulève quelques réflexions dans un cadre new-yorkais très tendance.

Pourquoi pas nous ? C’est la rencontre de deux personnages masculins que tout oppose, une romance coup de foudre comme on aime en cette saison. Une rencontre inopinée dans un bureau de poste, un sourire amusé et complice, un échange platonique prometteur et une perte de vue impromptue qui vient tout gâcher ! Comment retrouver l’autre qui obnubile nos pensées sans informations identitaires précises, qui plus est en pleine ville new-yorkaise ? Entre recherches internet, pensées communes, déduction logique et une bonne dose de motivation, la quête va finalement porter ses fruits pour des retrouvailles tout en douceur et des premières expériences tout en intensité.

D’un côté, on a Arthur, un garçon de seize ans, pas très grand qui passe l’été à New-York en compagnie de ses parents. Il en profite pour faire un stage dans le cabinet d’avocats où travaille sa mère. Arthur c’est un garçon intelligent qui convoite l’université de Yale, il est rêveur, optimiste et d’un enthousiasme communicatif. Il a depuis peu fait son coming out et ses amis, avec qui les relations amicales sont bancales, comme ses parents, qui se disputent souvent, sont parfaitement au courant, il le vit donc plutôt bien dans sa vision idéalisée de la chose. Arthur croit au destin, aux signes de l’univers, et est persuadé que sa rencontre avec Ben n’est pas le fruit du hasard. Embarqué par sa folle innocence et ses émotions, il fera tout pour le retrouver et y arrivera ! Comme un enfant, Arthur est tout excité par la nouveauté et est friand des découvertes qu’il peut faire, passionné, il vit à fond les choses et ses premières expériences avec Ben seront très exaltées, intenses parfois même un peu excessives du coup les désillusions sont nettement plus fortes et blessantes pour lui. On sent qu’il n’a pas d’expérience dans les relations amoureuses avec un autre garçon, il ne s’en cache pas et cela se traduit parfois sous une forme de maladresse attendrissante. Arthur est donc entre la sensibilité et l’ébullition.

De l’autre, Ben est tout le contraire, il est grand, vit depuis toujours à New-York, doit suivre des cours de rattrapages estivaux afin d’éviter le redoublement, a certaines difficultés financières et vient de subir une rupture douloureuse. Il ne croit donc plus en l’amour et encore moins aux signes que l’univers pourraient lui envoyer. C’est un personnage plutôt pessimiste, ayant une très mauvaise image de lui-même et ne croyant absolument pas en ses talents d’écriture, sa passion. Aussi évolue t-il doucement dans cette relation, prenant une certaine distance, sans réellement y croire bien qu’il soit lui aussi attiré par ce garçon qui s’éloigne de son type d’homme habituel. Il envisage une amitié plus qu’autre chose, mais c’est sans compter sur la motivation d’Arthur, qui va attiser quelque chose de plus profond chez Ben.

On a donc deux garçons qui se cherchent et en manque de confiance de façon différente, l’un dans ses premiers émois amoureux qui doute sans cesse d’être un bon petit copain, l’autre se dénigre, persuadé de ne pas être suffisamment intelligent ou talentueux pour l’autre. C’est une relation estivale plus profonde qu’une simple amourette de saison, l’un est porté par l’autre. Arthur prend confiance, découvre l’amour, le contact physique et vit des expériences qui lui paraissent extraordinaires. Ben prend confiance d’une autre façon, se sent beau et intelligent auprès d’Arthur qui le valorise énormément et croit de nouveau en l’amour et au bonheur. Ces deux personnages seront chaperonnés par une batterie de personnages secondaires qui auront leur importance et viendront raccrochés nos personnages principaux à une certaine réalité tout en renforçant les différents thèmes abordés.

Le tout est mené par un style fluide et prenant, le roman se lit bien et vite, avec une bonne dose d’humour ce qui ne gâche rien. Les traits d’humour des auteurs dédramatisent certaines situations. C’est très tendre, les personnages sont attachants, on vit toutes leurs découvertes et expériences avec eux, et on plonge avec émotions dans leur relation. On passe un agréable moment et c’est bien là le principal. J’ai particulièrement aimé la partie quête d’Arthur pour retrouver Ben, c’était tellement mignon ! Quant aux thèmes abordés, ils sont nombreux et bien ancrés dans l’histoire ; l’homosexualité évidemment mais aussi relation de couple, premières fois, la notion de confiance en soi, les désillusions, et surtout l’amitié et l’amour. La seule chose qui aura légèrement ternie mon enthousiasme est cette fin qui n’est pas celle que j’attendais, elle est cependant ouverte, j’espère qu’elle laisse présager une suite.

En bref, une homoromance young adult pleine d’humour, de tendresse qui fait passer un bon moment de douceur et teintée d’une petite dose de magie propre aux coups de foudre. Lecture cocooning de saison !

Je remercie NetGalley et son partenaire les éditions Hachette pour ce partenariat.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En voyant cette nouvelle sortie signée Becky Albertalli, j'étais curieuse de la découvrir (et ne pas rester sur ma déception "Leah à contretemps"). Surtout que cette fois, il est écrit à quatre mains avec Adam Silvera, un auteur dont j'ai entendu parler sans avoir l'occasion de découvrir la plume. Autant de raisons qui m'ont poussé à découvrir l'histoire de Ben et Arthur.

Lorsque Arthur croise Ben dans un bureau de poste de New-York, c'est le coup de foudre. Aucun des deux ne parvient a oublier cette rencontre mais n'ont aucun moyen de se recontacter. Mais pour Arthur, si le destin a placer Ben sur son chemin ce n'est pas par hasard et ils se retrouveront un jour. Pour Ben, qui sort juste d'une rupture, c'est moins évident mais il ne peut s'ôter sa rencontre avec Arthur de la tête. Et si, le temps d'un été, il suffisait juste de croire au destin, à la possibilité d'une seconde chance ?

D'un côté, on a Arthur qui débarque à New-York pour l'été. A l'émerveillement de découvrir la ville s'ajoute la surprise d'une rencontre. Un coup de foudre. Une première pour lui qui a récemment fait son coming-out. Une rencontre qu'il prend comme un signe du destin même s'il sait pertinemment que le temps lui est compté. Assez extroverti et véritable moulin à parole, Arthur est un passionné de Broadway et s’enthousiasme en permanence du monde qui l'entoure. Un personnage auquel on s'attache rapidement.

De l'autre, on a Ben. Plus introverti et moins enclin à croire au destin. Il vient de rompre et voir tous les jours son ex en cours de rattrapage. De quoi rendre cette rupture difficile à surmonter. Mais pousser par son entourage, il va tenter de saisir cette "chance" qui se présente à lui, qui pourrait l'aider à tirer un trait sur la relation qui vient de se terminer. Ben est moins démonstratif que Arthur mais on sent, dans sa relation avec son meilleur ami Dylan ou avec ses parents, qu'ils n'hésitent pas à s'investir quand il aime. C'est un personnage auquel j'ai eu un peu plus de mal a m'attacher dans certains aspects de sa personnalité.

"Pourquoi pas nous ?" n'est pas simplement une romance. C'est un livre dans lequel les auteurs n'hésitent pas à soulever différents sujets. Que ce soit le coup de foudre, le stress des premiers rendez-vous où l'on cherche à plaire à l'autre sans trop savoir où l'ont va ou encore les premières fois. Il est aussi question de rupture douloureuse et d'apprendre à faire confiance à l'autre. Mais surtout, qu'il faut parfois saisir les signes du destin et vivre l'instant présent. Foncer d'abord et se poser les questions sur l'avenir ensuite. L'amitié y a également une place importante.

Côté écriture, on a une alternance de point de vue entre Ben et Arthur. L'occasion de réellement découvrir ce qu'ils pensent chacun de leur côté. Et l'écriture à quatre mains fonctionnent parfaitement. Je reconnais la touche peps de Becky Albertalli contrebalancé par la plume d'Adam Silvera dans un équilibre parfait. J'ai aimé que les choses ne se fassent pas forcément facilement mais au contraire évolue doucement avec les erreurs des personnages. Le seul petit défaut que je pourrais soulever c'est le côté parfois un peu "niais" (désolée du terme) de certains passages un peu cliché. Mais le reste permet de passer au dessus de ce petit détail.

En conclusion, ce livre est loin d'être un coup de cœur, néanmoins il m'a permis de passer un agréable moment de lecture. La fin ne satisfera sans doute pas tous le monde mais pour une fois, je trouve qu'elle colle au thème du livre, a savoir que le destin a un côté imprévisible et que tout est possible.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bonjour à tous. J'ai l'impression en lisant ce livre de me retrouver "En terre inconnue". Oui, ce livre appartient au genre "Young adult", et j'ai déjà lu de nombreux livres qui appartiennent à cette catégorie. Oui, j'ai déjà lu des romances, diverses et variées, et si vous me connaissez un peu, vous savez que ce n'est pas mon genre (littéraire) de conclure en disant : "je n'étais pas le public visé", donc "je suis passée à côté". Je vais donc tâché d'explorer plus avant.
Même sans être le public cible (des lecteurs de l'âge de mes élèves, approximativement), l'histoire se passe à New York, dans un milieu relativement aisé. Certes, le père d'Arthur est au chômage, certes, les parents de Ben ne roulent pas sur l'or, mais ils parviennent à scolariser leur fils dans un établissement convenable. La limite est là, cependant, parce que Ben sait bien qu'à moins d'obtenir une bourse, il ne pourra étudier à l'université, lui qui peine déjà dans son avant-dernière année de lycée, alors que la voie est toute tracée pour Arthur, du point de vue de ses résultats scolaires mais aussi de l'aisance financière de ses parents. Choc de deux mondes ? Oui, mais pas que : vous l'aurez sans doute compris sans que je vous le précise, Ben et Arthur vivent, le temps d'un été, une romance très gay et lisible par tous les adolescents - il est des manières très softs, sans être irréalistes de raconter des scènes intimes.
Ces deux adolescents ont un avantage : ils sont gays, ils ont fait leur coming out, et leur famille, leurs amis, ont très bien accepté cela. Faut-il le rappeler ? Ce n'est malheureusement pas le cas partout, et les deux jeunes gens seront confrontés à l'homophobie trop ordinaire. Cependant, comme tout adolescent, ils vivent l'une de leur première histoire d'amour, et ce n'est pas forcément évident. Ce n'est pas forcément différent d'une histoire d'amour "tout court", avec son lot de raté, de difficultés à dire ce que l'on veut, ce que l'on ressent, à dire à l'autre qui l'on est, ce que l'on aime. Face à eux, leurs amis vivent des histoires d'amour presque plus simples - notamment s'ils se connaissaient depuis longtemps. Puis... les amours adolescentes ont été contées des dizaines de fois. Les histoires d'amour d'adolescents gays restent à écrire.
Avant de terminer cette chronique, je voudrai aussi parler des clichés dont Ben est victime. Il est d'origine portoricaine, mais il ne ressemble pas à un portoricain. Du coup, il doit entendre tout ce que les autres savent ou croient savoir sur ce que doit être un jeune homme d'origine portoricaine. Là aussi, on ne dira jamais assez - et moi la première, à quel point il est usant et réducteur d'être réduit à nos origines, oubliant ainsi de se demander qui est vraiment la personne en face de vous.
Merci à Netgalley et aux éditions Hachette pour ce partenariat.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Pourquoi pas nous? », c’est l’histoire d’une rencontre inoubliable entre deux jeunes hommes mais pas seulement…elle nous parle d’amitié, de confidence, de premier rendez vous , de peur de mal faire, de doute, de manque de confiance en soi, des jugements des autres, des problèmes d’argent et de l’amour qui au final n’a ni âge ni sexe…
Arthur a quitté sa Géorgie natale, le temps d’un été pour un stage à New York, au sein du cabinet où travaille sa mère. Il a 16 ans et rêve d’intégrer l’université de Yale. Il est généreux, très bavard et s’émerveille d’un rien… alors passer les vacances dans la ville qui ne dort jamais, c’est le paradis…Il est un fan inconditionnel de comédies musicales et encore plus de tout ce qui touche à Broadway. Il est romantique, rêveur et croit aux signes du destin…
Ben lui est plus réservé, il a tendance à se croire moins bien que les autres parce qu’il a moins de facilités à l’école, la preuve, il se retrouve à devoir prendre des cours de rattrapage cet été pour ne pas redoubler son année. Il vient de quitter Hudson qui était son ami avant qu’il soit en couple et il est donc un peu déboussolé de devoir le voir tous les jours en cours ne l’aide pas à avancer. Il est fan d’Harry Potter et passionné d’écriture.
Ils n’ont rien en commun et pourtant…
Un bureau de poste, un sourire, un échange de quelques mots et ils seront tous les deux captivés et troublés.
L’un croit aux signes du destin, au fait qu’ils ne sont pas rencontrés par hasard, que ça devait être écrit, que c’est pour une bonne raison, tandis que l’autre est plus terre à terre, plus pessimiste, il vient de rompre avec son copain et ne croit plus en l’amour … mais ça ne va pas les empêcher de tout faire pour se retrouver.
Et la persévérance d’Arthur va payer…
Ils n’ont que quelques jours pour se découvrir et pourquoi pas essayer de s’apprivoiser…
Arthur n’a jamais eu de petit ami, il n’a jamais embrassé ni touché un autre garçon, Ben, lui sort de sa première relation qui l’a un peu refroidi. Mais l’attirance est là et les sentiments vont s’intensifier de plus en plus.
Ils ont tous les deux envie de bien faire et seront parfois maladroits dans leurs propos, jaloux et blessants, mais après tout, qui ne le fait pas à ses débuts…
Tous les deux doutent, Arthur de mal faire pour son premier baiser, sa première fois et Ben de son manque d’intelligence et de connaissance mais ils vont mutuellement s’aider à prendre confiance.
Mais leur temps ensemble est compté…le temps d’un été, ils vont essayer de profiter du peu de temps qui leur est donné pour s’aimer.
Et auront ils la possibilité de se retrouver…
Cette douce histoire d’amour est romantique, touchante, sincère, réaliste, pleine d’humour et de tendresse, elle nous rend nostalgique de notre euphorie des premières fois mais nous montre aussi qu’aujourd’hui encore il y a des problèmes d’homophobie, de tolérance et de jugements.
Mais j’ai aimé que dans leur propre histoire, leurs amis et leurs familles soient aussi présents et ouverts d’esprit car c’est loin d’être le cas partout. J’ai aimé qu’ils prennent le temps de se connaître et deviennent amis avant d’être un couple et j’ai aimé cette fraternité entre Arthur, Ethan et Jessie et Ben et Dylan.
Une lecture qui nous donne le sourire, qui nous fait passer un agréable moment et qui je pense devrait être proposée en lecture aux adolescents afin d’accepter l’autre et arrêter de le juger sur des apparences.
C’est une très belle leçon de vie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une romance MxM comme je les aime avec une petite touche d'humour. La relation entre nos deux héros évolue en douceur sans rentrer non plus dans quelque chose de trop niais……


j'ai passé un bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette ballade new-yorkaise avec Arthur et Ben a été, je dois le dire un moment assez émouvant. Pourquoi pas nous de Becky Albertalli et Adam Silvera publié chez Hachette Romans en 2018 est une sorte de chick-lit young adult acidulée et pleine d’humour.

Nos post ados se rencontrent fortuitement à un moment qui n'est pas forcément le bon mais qu'ils vont se charger, avec toute la force de leurs sentiments, de rendre possible. Peut-on contrer le destin et l'univers ? Ben, Arthur et l'histoire de leur relation vont nous prouver que les réponses peuvent être variables.

Deux jeunes garçons aux caractères pas si différents au bout du compte mais qui se complètent d'une certaine manière, qui bon an mal an parviennent à faire un bout de chemin ensemble et à franchir les caps des premières fois et des doutes personnels.

Ben est un jeune homme d'origine porto-ricaine qui en plus d'assumer ses racines et son statut prolétaire parvient à se sentir en harmonie avec lui même et son homosexualité. Sorti d'une rupture difficile qui lui laisse beaucoup de regret, il prend le temps de connaitre Arthur fraîchement débarqué de Georgie et se laisse peu à peu séduire par ce jeune garçon plus aventureux qu'il ne le paraît. Arthur de son côté découvre les joies du premier amour en même temps que la grosse pomme et son univers entre les comédies musicales qu'il aime tant et les quartiers les plus caractéristiques de la ville. Ben est à ses yeux le parfait prétendant et il ne ménage pas ses efforts pour le retrouver et le conquérir.

Pourquoi pas nous est une belle promenade au cœur d'une jeunesse américaine plutôt calme, sa culture entre monde des nerds, études et habitudes alimentaires. Une ballade un poil naïve entre jeunes vraiment sympas et pas débordants pour un sou. Un roman qui pourrait nous faire décrocher par moment par des préoccupations peut etre trop juvéniles et trop lissées mais qui, par bonheur, sait conserver un humour délicieux avec le rôle du meilleur ami du siècle, ce cher Dylan qui nous régale de ses petits dialogues avec Ben.
Un récit qui démarre par une recherche effrénée de l'autre, qui retrace le parcours d'une relation naissante laissant doucement naître des sentiments forts et vaporeux et qui se termine, avec le même charme, sur cette impression de fatalité que nous donne parfois la vie.

C'est écrit avec talent comme une comédie musicale cent fois rodée sur les planches et ça nous réserve la belle surprise de complètement nous prendre à son jeu. On peut parfois hausser les épaules devant les comportements dramas d’Arthur, se dire que Ben est sûrement un peu perdu dans ses choix et ses conceptions mais lorsque l'on tourne la tète pour observer son propre ado en plein snapchat avec ses potes, on se dit que, non, finalement les auteurs ont plutôt bien cerné leur sujet.

On nous présente bien sur un New York idéal, celui que toute bonne comédie nous montre sous son meilleur jour, comme le théâtre d'une histoire d'amour presque trop parfaite malgré ses difficultés vite balayées. La visite se fait sous l'influence flagrante d'un Obama leader de la nation, de la comédie musicale en vogue de ses dernières années, Hamilton, celle qui a rebooté un peu les visions puritaines d'une Amérique sur la représentation de son histoire et son créateur charismatique Lin-Manuel Miranda qui semble beaucoup inspirer le jeune Arthur.
Ce roman est clairement plus conçu pour un jeune lectorat et dans cet optique, il en devient très bon car il aborde beaucoup de thèmes et d'inquiétudes pouvant justement le toucher.
Le tout est vraiment plein de peps, de tendresse mais aussi de doutes et d’amertume. C'est écrit sans ambages, avec de la vitamine et de l'amour neuf plein les mots et la traduction est tout aussi bonne: un vrai pari gagné!

J'ai terminé ce roman avec un petit goût de mélancolie sans pourtant être déçue bien au contraire car à trop pousser les gens au rêve tout tracé on finit par brider notre capacité à envisager tous les chemins possibles.
Le destin ne se maîtrise pas toujours et l'univers ne nous réserve pas toujours les fins que l'on imagine, cela n'est pas forcément une mauvaise chose et la fin plus qu’ouverte du récit nous donne à espérer une suite pour ces deux là. La musicalité certaine de Pourquoi pas nous, sa couverture tendance pleine de charme vous porteront sur une partition particulière de la romance, celle ou rien n'est acquis mais où tout reste possible. Yop.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alors alors.... alors j'avais déjà lu Becky Albertalli vu qu'il s'agit de la maman de Simon et je ne vais pas revenir sur mon amour inconsidéré pour ce roman et la plume de cette auteure. Par contre, je n'ai toujours pas franchi le pas de lire des romans d'Adam Silvera parce qu'ils sont tristes. Beaux. Mais tristes. Du coup, quand ce roman est sorti j'ai attendu que plusieurs de mes copines bloggeuses le lise pour savoir si on allait plutôt pencher coté Albertalli ou Silvera. Donc si je le chronique aujourd'hui, vous vous doutez de la réponse.

Bref, j'ai beaucoup aimé ce roman. J'ai toujours aimé les romans jeunesse et si j'ai arrêté d'en lire pendant quelques temps je suis contente d'avoir trouvé ces romans jeunesse LGBT (d'ailleurs vous pourrez retrouver ma vidéo à ce sujet sur ma chaine Youtube). Il y a , dans les romans jeunesses, une fraicheur et une profondeur qu'on ne retrouve pas forcément en romance "adulte" J'aime les codes de ce genre, j'aime les thèmes abordés et j'aime que, depuis quelques années, les romans jeunesses contemporains soient plus légers, toujours aussi proches des réalités de cet âge de la vie, mais moins tournés vers le pathos comme ça a pu être le cas auparavant.

Donc pour en revenir à ce roman en particulier j'ai énormément aimé. J'ai vraiment aimé le mélange des deux styles des auteurs. J'aime les romans écrits à quatre mains et je me pose toujours la question de savoir qui écrit quoi et ici même si j'ai bien vu qu'il y avait deux style d'écriture je serai incapable de dire qui a écrit quoi. Mais j'ai aimé l'ambiance qui se dégage de ce roman, j'ai aimé l'humour des personnages et j'ai adoré qu'ils soient si différents et qu'ils aient tendances à faire les choses à l'envers.

J'ai adoré la façon dont ils vont lutter pour faire marcher leur relation mais j'ai aimé par dessus tout que les éléments qui se mettent sur le chemin de leur bonheur soient des petits détails, des éléments de la vie courante, rien de bien dramatique mais qui pourtant vont les faire batailler.

J'ai également beaucoup aimé les personnages secondaires, notamment Dylan qui est vraiment un personnage coup de coeur. Les sujets abordés dans ce roman sont vraiment sympathique et même si on passe par les sujets classiques du coming out et de l'acceptation de soit j'ai aimé que le thème principal reste la construction de la relation entre Ben et Arthur. J'ai trouvé aussi intéressant que les auteurs ajoutent une scène concernant le regard négatifs des autres ce qui reste assez rare en général dans les romances ado, du moins dans la façon que les auteurs ont choisit d'aborder. (je ne vous en dit pas plus pour ne pas vous spoiler mais vous comprendrez en lisant la scène en question).


Je dois dire que la fin, si ce n'est pas celle que j’espérai dans mon coeur de midinette est vraiment très belle, mais j'aimerai bien une petite nouvelle (pas forcément un roman complet) avec LA fin que nous attendons tous.

En résumé un très bon roman de deux auteurs incontournables dans ce genre. Je ne suis toujours pas décidée à lire les romans d'Adam Silvera même si je suis dorénavant intimement convaincue qu'ils doivent être magnifiques, mais si pleurer ne vous dérange pas je ne peux que trop vous conseiller de lire ses romans. Je ne reviens pas sur les romans de Becky Albertalli... Simon... Blue....même si Arthur et Ben ne sont vraiment pas loin derrière.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens tout d’abord à remercier Hachette et NetGalley France pour la découverte de ce roman ! Roman co-écrit par Becky Albertali (Love Simon et Leah à contretemps) et Adam Silvera (Et ils meurent tous les deux à la fin), deux auteurs de Best seller ! Difficile donc de passer à côté d’un roman qui ne peut s’avérer que bien écrit ! Ils se sont répartis la tâche sur ce roman de la façon suivante : Becky Abertali s’occupe d’Arthur et Adam Silvera de Ben.

J’ai dévoré le roman sur deux jours, j’ai vraiment adoré ! Les deux auteurs sont très bons à nous faire ressentir pleins d’émotions avec ces deux personnages. Arthur qui a eu le coup de foudre et qui est pourtant assez timide ne veut pas lâcher et espère retrouver cet inconnu de la poste. Il saura habillement le retrouver (grâce à quelques aides quand même) et lui donner rendez-vous. Tout ne se passe pas forcément comme prévu, les choses de la vie font que leur premier rendez-vous n’est pas une réussite mais ils persévèrent avec les suivants. Malgré le fait qu’ils savent que Arthur n’est là qu’un été ils en profitent même si des secrets ressortent et gâchent parfois les choses.

J’ai adoré Arthur, il est spontané, dit tout ce qu’il pense. Il est drôle, intelligent mais parfois dit les choses sans penser aux conséquences mais sans jamais vouloir du mal. Il a fait son coming out mais n’a jamais connu l’amour. Ben, lui, est assez meurtri par sa vie, complexé, il vient de rompre avec son copain et ne se voit au premier abord pas faire confiance à quelqu’un d’autre. Tous les deux sont accompagnés par leurs amis. Le roman est quand même très tourné sur l’amitié en plus de l’amour. On y voit les problèmes que peuvent causer l’amitié et les relations amoureuses qui peuvent se développer au fil des années. Celles-ci ne sont pas toujours les plus simples mais les choses peuvent se résoudre en discutant. Les mots sont forts dans le roman mais beaux en même temps. Tout est bien écrit, on ressent tellement les sentiments qu’ils ont que l’on est littéralement happé par cette belle histoire d’amour !

En résumé, Pourquoi pas nous ? est un excellent roman, très bien écrit, histoire d’amour actuelle très belle même si elle connaît ses hauts et ses bas. Une petite pépite qui mérite qu’on s’y intéresse vivement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais vraiment apprécié Love, Simon de Becky Albertalli, avec son héros tellement adorable et trop gentil. J'avais donc hâte de pouvoir également découvrir ce nouveau titre (en plus, on ne va pas se mentir, les histoires d'amour que le destin contrarie, c'est tentant à lire)

Ce roman ne m'a pas déçue. D'une part, le personnage d'Arthur fait vraiment penser à Simon. Il est touchant, attendrissant, mignon mais dans le sens gentil. Tellement plein de bonnes volontés, d'élans d'enthousiasmes totalement incontrôlé. Bref, je l'ai adoré.
Ben, lui, est plus torturé, il manque de confiance en lui, il se sent souvent mal. Mais ça ne l'empêche pas d'être intéressant aussi.
La galerie de leurs amis est toujours aussi enthousiasmantes à découvrir (ils sont complètement dingues, je suis fan !)

L'histoire d'amour des deux héros ne devrait avoir aucune chance d'aboutir. Dans une ville comme New-York, quel est votre pourcentage de chance de retrouver une personne que vous avez croisé une fois par hasard ?
Ils vont cumuler les faux départs. J'ai vraiment aimé l'idées des multiples "premiers rendez-vous" jusqu'à ce qu'il soit parfait (cela dit, ils ont de la patience, moi je me serais enfuie dès le premier ratage en me disant que vraiment ça ne devait pas fonctionner... )

Le livre parle d'amour, bien sûr, de premier amour notamment, mais aussi de confiance en soi, en ses proches, d'amitié et de famille. Même si les héros s'assument, le roman ne laisse pas de côté le regard que les autres peuvent avoir sur l'homosexualité (une scène dans le métro m'a particulièrement touchée).

C'est un livre mignon, distrayant, attendrissant. Peut-être pas un grand roman qui restera dans les annales de la littérature, mais un livre agréable à lire, qui m'a fait passer un bon moment. Et c'est déjà pas mal.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous faisons la rencontre d'Arthur, un jeune homme qui va avoir 17 ans, en stage pour l'été, à New York. Il va faire une rencontre surprenante devant le bureau de poste ; celle-ci sonne le coup de foudre entre lui et Ben, venu déposer un colis contenant les affaires de son ex.

Cette rencontre, plutôt banale, va entrainer pas mal de choses pour les deux protagonistes et le tout était plaisant à suivre. Arthur et Ben sont touchants et attachants mais on a du mal à leur donner réellement 17 ans. C'est parce que c'était dit dans le récit, sinon, malgré le fait qu'on parle d'entrée à l'Université, j'avais l'impression qu'ils étaient plus vieux. Je ne sais pas trop si c'est à cause de leurs dialogues ou du récit mais quelque chose m'a comme fait douter sur l'âge qu'ils pouvaient avoir.

L'histoire est sans grande originalité mais reste plaisante à lire. Je me suis pas mal attachée aux amis de l'un comme l'autre et c'est d'ailleurs dommage de finir comme ça concernant l'un des duos, sans rien savoir. Je sais que ce n'est pas le centre de l'histoire mais tout de même. En fait, je pense qu'ils ont tellement fait de scènes concernant les non-dits et mensonges entre eux, que je m'attendais du coup à une vraie fin concernant tout le monde, sans plus aucun questionnement.

La plume est fluide et très simple, ce n'est pour autant pas quelque chose de négatif. C'est le style de roman qui est agréable à lire dans son lit, sous sa couette et son plaid. Ce n'était pas LA romance que je vais recommander jours et nuits dans les prochains mois mais c'était mignon et je recommande si vous n'avez toujours pas découvert cette histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une belle histoire d'amour entre deux ados très attachants avec New-York en toile de fond. C'est une histoire simple, douce, et tendre. Un premier amour intense, hésitant et imparfait mais savoureux malgré tout. Lle fait que ce soit deux garçons ça n'a pas d'importance, ce qui explique sans doute que l'homophie soit juste évoquée... c'est une histoire d'amour universelle, comme on en vit à 16 ans.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle honte d’avoir oublié que j’avais cette magnifique petite histoire dans ma PAL !

J’ai vu beaucoup de retours positifs concernant les écrits de ces deux auteurs, mais aussi concernant ce livre. Du coup, j’avais vraiment envie de tenter l’aventure (que j’ai oublié, shame on me). Je lis peu de Young Adult pourtant j’apprécie ce genre. De plus, juste le fait que ça se passe au cœur de New York, il avait déjà un bon point.

J’ai tout simplement dévoré ce récit. Ben et Arthur sont tout simplement adorables et drôles.
On suit ces deux adolescents vivre leurs premiers émois (ou presque) le temps d’un été. Arthur est un rêveur un peu naïf, avec un débit de paroles qui frisent l’hystérie. Il est en vacances loin de chez lui et a bien l’intention de profiter de cette ville qu’il adore.
Ben lui est plus simple, plus posé, plus réaliste. Il paraît sûr de lui mais il manque cruellement de confiance en lui.

Cette rencontre va les bouleverser autant l’un que l’autre. On le sait, à l’adolescence les émotions sont souvent exacerbées et je trouve que Silvera et Albertalli ont bien retranscrit ce petit monde-là. Le duo de tête est un beau mélange de caractères, ils ne sont pas parfaits, font des erreurs et ça rend l’histoire encore plus authentique.
Les personnages secondaires ne sont pas en reste. On a à faire à un beau petit panel de personnalités différentes, de relations différents. Rien n’est laissé au hasard et j’ai adoré chaque rire, chaque larme, chaque moment de tendresse ou de chamaillerie, chaque rendez-vous raté, chaque dispute, chaque réconciliation, chaque conversation.

Ce roman est un petit bijou que j’ai tout simplement adoré et si vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez plus. Il est superbement mignon.

PS : On en parle de l’épilogue avec cette fin ouverte ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Deux auteurs que je connaissais déjà. La première que j'avais adorée avec « Mes hauts, mes bas et mes coups de cœur en série » et le second avec qui je n'ai pas été totalement emballée quand j'ai lu « Tu ne m'as laissé que notre histoire ». Eh bien, le mélange des deux n'est pas trop mal ! Tout ne m'a pas plu mais, dans l'ensemble, j'ai bien aimé et passé un bon moment.

Arthur s'est installé avec ses parents pour l'été à New York. Au détour d'un bureau de poste, il y fait la rencontre de Ben. Le contact passe bien mais voilà qu'ils sont séparés par une foule et Ben en profite pour partir en douce, encore en deuil de sa précédente relation avec Hudson...
Malgré tout, les deux garçons pensent beaucoup l'un à l'autre et cherchent tant bien que mal à se retrouver. De rendez-vous en rendez-vous, ils vont apprendre à se connaître, se baser sur des malentendus aussi... mais heureusement, leurs amis respectifs sont là pour arrondir les angles. Le temps presse, l'été n'étant pas éternel...

Les chapitres sont alternés entre le point de vue de Ben et celui d'Arthur, ce qui est excellent pour découvrir ce que chacun a dans la tête vu qu'ils sont bien différents. C'est d'ailleurs drôle au début de constater qu'ils ont les mêmes idées en tête ! Pas mal de rendez-vous manqués, des rendez-vous ratés aussi, mais toujours avec humour, avec sincérité et avec amour. C'est franchement très agréable à lire. Il y a des passages vraiment drôles, d'autres très touchants ou même émouvants... On passe par tout un panel d'émotions alors que c'est une histoire tout ce qu'il y a de plus basique : deux ados qui se plaisent mutuellement et font la connaissance l'un de l'autre. On a donc droit à leurs doutes, leurs interrogations, à leurs angoisses, leurs erreurs, mais ce qui allège tout ça c'est simplement leur amour ! Et puis, tout ça, ce n'est même pas du négatif, parce que les bons moments qu'ils passent ensemble, à se découvrir justement, c'est que du bonheur. Il y a tellement de spontanéité et de sincérité entre eux, c'est beau, c'est tout. Et les personnages secondaires n'ont rien à leur envier ! Chacun à sa place (importante) dans cette histoire, chacun est différent et chacun est un régal à découvrir.
Il y a juste deux petits points noirs pour moi malgré tout. Mais vraiment minuscules. Arthur m'a un peu tapée sur les nerfs dans le dernier quart du livre... Il a du mal à être juste "tranquille" par moments, ça se ressent beaucoup dans le texte et pas seulement dans les dialogues et j'avais de plus en plus de mal à le supporter... Mais Ben m'a tapée dans l’œil et pour rien au monde je n'aurais arrêté ma lecture et loupé la fin ! En parlant de fin d'ailleurs... elle ne m'a pas déçue, je m'y attendais et je n'en espérais même pas d'autres mais l'épilogue était de trop je trouve. On fait un petit bond dans le temps, pour découvrir leur évolution, et je ne l'ai pas trouvée utile.

Ben est un personnage très touchant dès le début ! J'ai craqué dessus très rapidement. Il est assez posé, même s'il n'est pas très au clair avec ce qu'il ressent. Disons qu'il a pas mal de peurs et que ça l'empêche parfois d'avancer. Mais j'ai aimé son évolution tout au long du roman, aux côtés d'Arthur mais aussi de ses amis. D'ailleurs, Dylan est devenu l'un de mes personnages secondaires favoris ! Assez immature parfois mais tellement drôle ! J'ai beaucoup aimé la complicité qu'il y a entre lui et Ben. Un vrai petit couple !
Je ne parlerai pas plus d'Arthur je pense... Je n'avais rien de spécial contre lui au départ et je ne sais pas ce qui m'a réellement dérangée. C'est toujours plaisant de suivre un personnage positif, qui se bat pour avoir ce qu'il veut, qui va au-delà de ses peurs. Mais, sur la fin, je pense qu'il y avait trop d'enthousiasme pour moi... Même quand il n'a pas le moral, je le trouve... "trop".

Pour conclure, c'est une très belle histoire d'amour mais aussi d'amitié. On passe par toutes sortes d'émotions du début à la fin. La joie, la tristesse, la colère, l'étonnement, la déception... On vit à travers les personnages des instants banals de leur vie mais qui procurent beaucoup de bien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture agréable et humaine. C’est ce que je retiens de ce roman.

Un roman romantique? Oui mais pas que. Un roman avec une touche d’originalité? Oui et je vous explique pourquoi.

Arthur est en stage à New York. Optimiste, plein de bonne volonté et d’envies de découvrir tout. Il va rencontrer Ben, plus sombre (sans tomber dans le pathos et le larmoyant) et beaucoup moins optimiste. Arthur va tout faire pour retrouver Ben sur qui il a craqué.

Jusque là, on connaît le scénario. Sauf que nos auteurs ont choisi de mettre des bâtons dans les roues de nos personnages. Mais genre, des bûches! C’est simple, ce que j’ai lu, ce sont des rendez-vous loupés, des rendez-vous ratés, des erreurs, des retrouvailles, des « on recommence », des questionnements… Le tout entouré d’amis simples et sincères (que j’ai d’ailleurs bien apprécié).

Et ça a marché avec moi. Parce que au début, je me disais que c’était rapide, après que c’était un peu casse-pieds qu’ils ne parviennent pas à se retrouver et puis au final, j’ai trouvé ça génial. Parce que, qui n’a jamais eu de rendez-vous ratés? Qui n’a jamais été en retard? Ou juste oublié une date? Les chapitres alternent les points de vue ce qui donne un ensemble très sympa. On découvre les pensées de Ben, puis celle d’Arthur tout en se rendant compte que parfois, leurs idées se rejoignent totalement.

Ici, dans Pourquoi pas nous? on assiste à la rencontre de deux ados. A leur histoire d’amour qui démarre avec des ratés, mais qui démarre. J’ai vraiment apprécié ma lecture, d’autant que les thèmes abordés sont intéressants et totalement raccord avec l’actualité. L’homosexualité fait partie de l’histoire et certains passages sont forts en émotions.

On retrouve un peu de Simon dans Arthur (CF. Love Simon de Becky Albertalli) et ça m’a fait plaisir de lire un nouveau roman de cette autrice.

Je recommande!

Merci aux Editions Hachette Romans pour ce SP via le site NetGalley.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :