Faux Amis

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 6 sept. 2018 | Archivage 17 sept. 2018
Belfond, Belfond Noir

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #FauxAmis #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Plume acérée, personnages inquiétants et humour noir : après Fausses promesses, Linwood Barclay livre un nouvel opus riche en suspense pour conter les secrets et mystères d’une bourgade américaine pas si tranquille.La ville de Promise Falls est sous le choc. L’écran du drive-in vient de s’effondrer en pleine séance. Bilan : quatre morts. Accident ? Acte malveillant ? L’impassible inspecteur Barry Duckworth enquête. Et un détail le perturbe : l’heure de l’explosion, 23 h 23 ; un chiffre qui évoque d’autres crimes non élucidés…
De son côté, le privé Cal Weaver travaille sur une sombre affaire. Une effraction a eu lieu au domicile d’Adam Chalmers, ponte local décédé au drive-in. Le vol en question : des vidéos érotiques que le défunt réalisait dans son sous-sol… Qui apparaissait sur ces films ? Y a-t-il un lien entre tous ces faits divers ?
Phénomènes étranges autour de la grande roue, agressions sur le campus, meurtres inexplicables. Un vent de panique souffle sur Promise Falls et l’heure est venue pour Cal Weaver et Barry Duckworth d’unir leurs forces.
Mais par où commencer dans cette ville où tous les psychopathes du coin semblent s’être donné rendez-vous ?

Plume acérée, personnages inquiétants et humour noir : après Fausses promesses, Linwood Barclay livre un nouvel opus riche en suspense pour conter les secrets et mystères d’une bourgade américaine...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714475398
PRIX 21,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

La lecture de ce livre ne nous laisse pas de répit, j’ai vraiment eu l’impression d’être prise dans un tourbillon d’événement. Ce tome est une suite, et il est fait allusion à des événements qui ont eu lieu dans d’autres romans, et pourtant, jamais je ne me suis sentie perdue. Nous sommes tout de suite plongés au cœur de l’action. Alors que le drive in avait organisé sa dernière séance (il est possible alors de fredonner une chanson bien connue), l’écran s’effondre, faisant quatre morts qu’il faut alors identifier – tout sauf facile. Après cet événement, les personnalités se révèlent, personnages que l’on aura l’occasion de recroiser – chacun d’entre eux est bien caractérisé, ce qui permet de l’identifier facilement. Prenez Derek, par exemple : il s’est laissé convaincre de se cacher dans le coffre afin que ses camarades n’aient pas un billet supplémentaire à payer. Pourtant, lorsque l’écran s’effondre, il est le seul des quatre à se précipiter vers les victimes, ce qui est plus important à mes yeux que la vague blague de potache qui ouvre le récit. Autre personnage important : le futur candidat (pas encore déclaré) à la mairie, ex-maire, qui se précipite lui aussi sur les lieux, parce que cela peut faire du bien à son image. Vous avez dit vautour ? Ce serait trop simple. D’ailleurs, aucun personnage n’est construit simplement dans ce récit. Même pour le personnage le moins sympathique du récit (à vous de choisir lequel, j’ai quelque candidat pour ce titre), nous avons une construction qui n’en fait pas un personnage manichéen, mais un personnage avec des faiblesses, des amitiés, un passé, un lourd passif parfois. Et même un personnage sympathique peut cacher une nature plus sombre. Pour faire cours, les personnages sont rarement ce qu’ils paraissent être. En dépit du grand nombre de personnages que nous croisons, je dirai que le coeur du récit, c’est la famille. La famille que l’on a perdue, la famille que l’on tente de reconstruire, la famille que l’on essaie de garder unie, la famille que l’on essaie de protéger. Les familles que nous croisons comptent parfois trois générations – les grands-parents devraient veiller sur leurs petits enfants, ou du moins leur transmettre leur amour. Ce n’est franchement pas toujours le cas. La violence est là, oui, nous ne sommes pas dans un policier tendre, mais l’ensemble reste très lisible, et ne sombre jamais dans la surenchère. Un auteur à découvrir, si vous ne l’avez pas déjà fait.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Faux amis de Linwood Barclay m'a été envoyé par net galley et les éditions Belfond que je remercie chaleureusement. J'ai lu un ou deux romans de ce romancier, j'en garde un bon souvenir et j'étais curieuse de découvrir son dernier roman :) La ville de Promise Falls est sous le choc. L'écran du drive-in vient de s'effondrer en pleine séance. Bilan : quatre morts. Accident ? Acte malveillant ? L'impassible inspecteur Barry Duckworth enquête. Et un détail le perturbe : l'heure de l'explosion, 23 h 23 ; un chiffre qui évoque d'autres crimes non élucidés... De son côté, le privé Cal Weaver travaille sur une sombre affaire. Une effraction a eu lieu au domicile d'Adam Chalmers, ponte local décédé au drive-in. Le vol en question : des vidéos érotiques que le défunt réalisait dans son sous-sol... Qui apparaissait sur ces films ? Y a-t-il un lien entre tous ces faits divers ? Phénomènes étranges autour de la grande roue, agressions sur le campus, meurtres inexplicables. Un vent de panique souffle sur Promise Falls et l'heure est venue pour Cal Weaver et Barry Duckworth d'unir leurs forces. Mais par où commencer dans cette ville où tous les psychopathes du coin semblent s'être donné rendez-vous ? J'ignorais qu'il s'agissait d'une suite, qu'on retrouvait par exemple Derel Cutter, présent dans Les voisins d'à coté (lu il y a un moment et dont je me souviens vaguement), mais aussi un des protagonistes de La fille dans le rétroviseur (que je n'ai pas lu). Sans oublier Cal Weaver, présent également dans La fille dans le rétroviseur... En fait, c'est un retour à Promise Falls, petite ville où les personnes n'ayant pas de bonnes intentions sont légion... Cela n'est pas dérangeant outre mesure car l'auteur explique bien les choses mais j'aurais préféré lire tout ça dans l'ordre, évidemment :) Du coup, je me suis un peu perdue car il y a pas mal de noms. Comme j'ai découvert une partie de ce petit monde il y a longtemps j'ai parfois galéré pour retenir qui était qui ! Mais une fois que j'ai compris, la lecture a été fluide et très agréable. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, car il y a énormément de rebondissements. On a à peine le temps de souffler qu'un autre événements arrive :) Les personnages sont intéressants, complexes, après je ne peux pas dire que je me sois réellement attaché à l'un d'eux car il y a en beaucoup ; mais cela ne m'a pas dérangé du tout. La fin m'a surprise car elle est abrupte. Du coup j'espère que le prochain Linwood Barclay se déroulera de nouveau dans Promise Falls car j'ai hâte de découvrir la suite :) Même si j'ai trouvé ça un peu compliqué parfois, je suis très contente de ma lecture. Je mets quatre étoiles, et je vous invite vous aussi à aller faire un tour à Promise Falls :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Deuxième volet de cette nouvelle série, Promise Falls, d'un auteur canadien que j'aime beaucoup, Linwood Barclay, et j'ai eu plaisir à retrouver les protagonistes de Fausses promesses. Il s'en passe de drôles dans cette charmante petite bourgade où tout le monde se connaît! Et, en effet, une belle bande de psychopathes semblent s'y réunir pour rendre fou Barry Duckworth, entre deux en-cas bien caloriques!  Certaines intrigues initiées dans le premier tome trouvent enfin leur dénouement alors que d'autres restent encore à élucider. Je suis adepte des séries en commençant par le début donc je conseille toujours de lire dans l'ordre mais honnêtement, l'auteur glisse adroitement suffisamment de rappels des faits pour ne pas perdre un lecteur en cours de route. Les intrigues s'entremêlent donc et le chiffre 23 reste au cœur de la principale. Quelle signification? Quel mobile anime l'inconnu qui sème le chaos dans Promise Falls? Une piste est à suivre mais il faudra attendre le prochain volet pour en avoir la certitude!   L'explosion de l'écran du drive in a provoqué des décès qui mettent à jour un certain "life style" que d'autres auraient bien voulu laisser dans le secret. Les lubies décadentes de certains couples dépassent le simple "loisir" mais l'auteur ne s'appesantit pas assez sur cet aspect, à mon avis. Les victimes sont un peu mises de côté mais le cliffhanger de fin laisse supposer qu'il y reviendra. David Harwood a bien du mal à supporter son patron, Randy Finley, ancien maire déchu à cause de ses frasques avec une prostituée mineure, opportuniste détestable qui n'en rate pas une pour essayer de retrouver le devant de la scène. Mais il n'habite plus avec ses parents. Nan, c'est le contraire! En attendant la réfection de la cuisine de leur maison, ce sont ses parents qui habitent chez lui! Cal reste inconsolable de la disparition de sa femme et de son fils, s'investit dans la défense de la veuve et l'orphelin mais nous verrons qu'il n'a pas beaucoup de chance dans le choix d'un nouvel amour. Et on sent que Barry Duckworth risque de faire face à quelques soucis personnels que sa panse bien charnue n'amortira pas!  Aucun répit, donc, avec Faux amis. L'auteur a su mettre en scène une multitude de personnages, tels les membres d'une grande famille. Et comme dans toutes les familles, les secrets ne le restent pas, les affinités évoluent, les jalousies perdurent et les alliances sont parfois contre-nature.  À une différence près, toutefois, à Promise Falls, le sang a une fâcheuse tendance à couler... Vivement la suite!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman est le deuxième d’une trilogie et je l’ignorais complètement. Il va donc y avoir des rappels d’événements antérieurs (avec suffisamment de détails pour qu’on ne soit pas perdu) et des faits de ce récit qui ne seront que partiellement ou pas résolus. Cela m’a un peu dérangée. Il y a pléthore de personnages et plusieurs situations troubles que nous suivons en parallèle les unes des autres avec parfois des interférences entre elles. Dans les premiers chapitres, j’ai vraiment trouvé que cela faisait trop. Il aurait presque fallu faire des fiches pour se repérer. Puis, petit à petit, les choses se sont mises en place et j’ai été intéressée par ce qui m’était présenté. Je me suis attachée à certains, j’ai détesté d’autres … Beaucoup de thèmes sont abordés : le deuil, la politique, les choix sexuels, la vie de couple, la garde des enfants etc. Ils sont survolés, un peu plus approfondis pour quelques-uns mais cela reste sans approche psychologique fouillée. De ce fait, ce roman est accessible à un large public pour peu que l’on arrive à s’approprier rapidement les différents protagonistes. D’autant plus que l’écriture est fluide, bien traduite et le style vivant avec de nombreux dialogues et rebondissements.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bon roman policier d'un auteur canadien que je dècouvre et vais suivre de plus près désormais. Un premier atout de ce roman :  le détective Cal et son association forcée avec le flic, association qui fonctionne bien et permet à l'auteur d'alterner les points de vue. Le passé difficile de l'un, les échecs et les interrogations pro de l'autre donnent de la consistance à ces deux petsonnages. Ce roman est le second se situant à Promise Falls, et il reprend quelques indications du premier opus ce qui permet de les lire ds le désordre bien qu'on y perde sans doute sur l' évolution des prrsonnages. Le deuxième atout est a plume de l'auteur, efficace, et les dialogues percutants et non dénués d'humour, L'enquête est par ailleurs bien menée et agréable à suivre. Mais la fin, qui laisse quelques questions sans réponses,  m'a frustrée (positivement) ! Il ne reste plusqu'à attendre les prochains crimes dans cette bourgade de Promise Fallls. Une bonne intrigue, bien ècrite, que je vous conseille. Et je remercie les éditions Belfond Noir et NetGalley pour cette lecture et la découverte de cet auteur de polars canadien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Linwood Barclay nous livre dans faux amis de la série de romans ayant lieu dans la bourgade de Promise Falls. N'ayant pas lu les précédents épisodes, je craignais de me sentir perdue dans cette histoire pleine de suspence. Mais il n'en est rien, car Linwood Barclay parsème son récit de clés, de renvois et de rappels permettant de bien appréhender l'histoire. Dans ce nouvel opus, on retrouve l'enquêteur Barry Duckworth confronté au meutre d'une femme et à un enlèvement d'enfant. Le récit est rondement mené, pas de temps mort. L'alternance des points de vue à chaque chapitre donne du rythme à l'action. Mais, grrrr je suis restée sur ma fin et j'attends la suite de ce roman puisque le dernier chapitre relance le suspense. Je vais maintenant lire les tomes précédents afin de découvrir ce qui s'est passé avant. Lindwood Barclay nous livre un roman à suspense difficile à lâcher. On ne peut qu'attendre la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après Fausses Promesses, Linwood Barclay place de nouveau son intrigue dans la petite bourgade de Promise Falls et le début est fracassant avec l'écran du drive in qui s'effondre en pleine séance. La ville est en émoi, les habitants sous le choc : accident, malveillance, attentat ? chacun se perd en conjecture. Parallèment, la maison d'une des victimes est cambriolée : que cherchait le voleur ? Est-ce lié aux circonstances ? L'inspecteur Duckworth va encore avoir fort à faire. On retrouve les personnages de Fausses promesses et la fameuse en quête "fil rouge" sur les crimes liés au numéro 23. Là encore le responsable mène la police par le bout du nez et n'hésite pas à mener des actions de plus en plus remarquées. Je suis l'auteur depuis plusieurs années et j'aime toujours autant le style de l'auteur, des chapitres courts, de nombreux rebondissements, des personnages rencontrés par le passé et qui reviennent. J'aime bien quand les auteurs font des clins d'oeil à leurs précédents romans. Et concernant la fin du roman, quelque chose me dit que nous n'en avons pas fini avec les habitants de Promise Falls.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Résumé Faux amis de Linwood Barclay Le drive-in ferme ses portes. Derek et trois de ses amis tentent de resquiller en ne payant que trois entrées. Mais le gérant n’est pas né de la dernière pluie. Il leur fait ouvrir le coffre. A ce moment-là, Derek entend un bruit énorme. Il pense que son camarade a utilisé son arme. Avis Faux amis de Linwood Barclay C’est la dernière soirée au drive-in. L’écran s’effondre et fait quatre victimes, un très jeune couple et un plus âgé. La police est vite dépêchée sur place mais elle doit faire face aux premières rumeurs dont celle d’attentat. Un homme, ex-maire de la ville, qui veut se représenter joue une carte pas franchement agréable, en voulant tirer parti de la catastrophe. Cal est revenu à Promise Falls après la mort de sa femme et son fils. Il vit dans un petit appartement. Ex flic de cette même ville, maintenant détective privé, il est chargé par la fille d une des victimes de l’aider à mettre la main sur des vidéos car son père faisait de l’échangisme. Si la pratique n’est pas jugée, chacun fait ce qu’il veut de sa sexualité, il ne faut pas que les uns et les autres soient gênés par ce qui a trait au privé. Et ceux qui sont impliqués doivent le faire en toute connaissance de cause. Protéger au mieux sa famille ses enfants contre ceux qui peuvent faire du mal plus tard a cause de menaces quitté a mettre son emploi en danger. Protéger son enfant par rapport à tour ce qui peut se trouver sur Internet surtout lorsque cet enfant n’entre pas dans la case de la normalité définie par la société. Mais les enfants ne sont pas idiots et savent comment trouver les infos. Cela n’empêche pas le dialogue pour mettre les choses au point et montrer que le parent est là. De nombreux personnages émaillent ce roman, du plus jeune au moins jeune. Nombreux sont ceux à avoir quelque chose à se reprocher comme ce responsable de la sécurité de l’université, ex-flic également, qui a tué un étudiant soupçonné de violences envers des étudiants. Il a prôné la légitime défense. Quand on se sent invincible, on tente, par tous les moyens, de contrecarrer la loi. Mais, attention de ne pas tomber sur quelqu’un qui souffre, déséquilibré pour un instant. Linwood Barclay, avec ses nombreux personnages, les implique au fur et à mesure dans son roman. Qu’ont-ils à cacher ? Sont-ils coupables, innocents ? Une petite ville où tout arrive à se savoir. L’auteur nous fait des révélations au compte goutte et on se rend compte que les manipulations sont légion. Dès le début, l’entrée en matière est réalisée. On s’attend à un coup de feu de la part des protagonistes. Mais c’est autre chose qui attire. Déjà, Linwood Barclay nous tient en haleine. On se rend compte très vite qu’il n’aura pas le temps de résoudre toutes les affaires, meurtres passés et présents, ce fameux chiffre 23 qui sème la terreur, l’effondrement de l’écran du drive-in. Et on comprend pourquoi. Faux amis est la suite de Fausses promesses. Ce dernier roman, je ne l’ai pas lu mais je l’ai dans ma PAL. Cela n’empêche pas que Faux amis peut se lire tout de même, puisque quelques rappels sont faits. En tous, les cas, il faudra lire la suite de Faux amis car l’auteur nous laisse sur notre faim. Ce qui est tout à fait normal. Rien n’est résolu surtout qu’un nouvel élément entre en jeu. Le rythme est rapide et malgré la quantité de personnages, je ne me suis pas perdue. Faux amis est un très bon policier qui traite de nombreux sujets de société, notamment aux Etats-Unis. Ce n’est peut-être pas un véritable coup de coeur, mais j’aime beaucoup l’auteur, ses histoires, ses personnages, dont Cal et Barry Duckworth, et cet humour noir qui donne énormément de consistance à ses romans. Je remercie Netgalley et Belfond Noir pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux editions Belfond pour cette lecture. Après avoir découvert la ville de Promise Falls dans "Fausses Promesses" le précédent opus, c'est avec plaisir que je me suis remise en quête de Cal, Will Sam et les autres.  L'enquête démarre donc lors de l'explosion de l'écran du drive-in de la ville à l'occasion de sa dernière projection. Quand ce qui semble être un acte de terrorisme économique , tourne au réglement de compte entre personnages de la haute sociète de la ville, adepte de parties fines, l'inspecteur Duckworth et Cal Weaver vont une fois de plus devoir collaborer. Mais en fond régne toujours le mystère autour du tueur au chiffre 23, qui ne fait que compliquer les choses. A nouveau Linwood Barclay parvient à nous embarquer dans ses histoires , grâce à la grande empathie que l'on ne peut qu'éprouver pour ses héros. Car bien loin de personnages surhumains, on a affaire ici à tout ce qu'il y a de plus humain. Du papa célibataire, obligé de faire un travail honni pour nourrir son fils, à la mère courage en lutte contre son ex belle-famille. De l'homme écorché vif, devenu détective privé, au policier luttant dans une ville où la misère sociale et la crise s'enracine. Sans oublier , les enfants, jeunes ou ados , spectateurs innocents et victimes d'une société à l'évolution négative, tout y passe, avec un souffle d'humanité et de détermination propre à cet auteur tant complimenté. Il délivre son message de soif de liberté avec un fluidité qui rend la lecture de l'ensemble facile et rapide.  Dans chacune de ces histoires , on trouve un personnage auquel s'identifier , un lien, une connexion qui font que l'on en redemande. Mes ses personnages n'ayant pas encore livré tous leurs secrets, il faudra attendre encore un peu avant de voir la confrontation finale avec le tueur au 23 qui reste , pour moi du moins encore bien mystérieux. Encore une fois donc, une belle enquête en mystère et en rebondissement , qui sera sans nul doute un nouveau succès, même si l'attente générée par la fin risque de paraître longue !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Rien de neuf sous le soleil de Linwood Barclay, mais quel bonheur de retrouver sa plume et son univers, un peu comme on retrouve de vieux amis!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour moi, Linwood Barclay est une valeur sûre en matière de thriller, et ce roman n'a pas dérogé à la règle. La ville de Promise Falls est décidément mal fréquentée, l'écran du cinéma en plein air vient d'exploser et de tuer quatre personnes. Sur le même temps, la maison d'une des personnes est cambriolée, et un climat d'insécurité règne en ville à cause de phénomènes étranges liés au nombre 23. Qu'est-ce ou qui est-ce qui menace cette petite bourgade ? N'ayant pas lu le livre précédent (qui est pourtant dans ma pile à lire depuis un moment, je suis impardonnable), j'ai eu un peu de mal à me re situer dans les personnages et dans leurs histoires, mais l'auteur nous remet vite sur les rails, et j'ai totalement adhéré à ce nouvel opus des aventures de Promise Falls. Les récits secondaires sont tous aussi intéressants que l'intrigue principale, et j'ai apprécié voir ce que deviennent les personnages que j'avais beaucoup apprécié dans Les voisins d'à côté et Ne la quitte pas des yeux. C'est là pour moi un des gros points forts de ce roman, et de l'auteur en général, des personnages forts, nuancés, et qui restent en mémoire. Pas de temps morts à aucun moment du livre, et le suspense est très présent tout du long. Les chapitres assez courts, et qui changent de point de vue et de narrateur, donnent un rythme effréné au récit. La fin n'est pas vraiment une conclusion, même si un gros point est résolu, et nous laisse avec beaucoup de questions, ce qui laisse présager une suite dans la même ambiance, et que je m'empresserai de lire. Je remercie NetGalley et les éditions Belfond de m'avoir permis de lire un autre roman d'un auteur que j'apprécie beaucoup.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai découvert Linwood Barclay avec La fille dans le rétroviseur et j’ai eu envie de lire d’autres romans de cet auteur. Je m’aperçois juste que je le fais un peu dans le désordre. L’écran du drive-in s’écroule sur les spectateurs lors de sa dernière soirée. Cela secoue la petite bourgade déjà mise à mal par des agressions sur le campus de l’université et des meurtres assez sauvages. Comme je le disais plus haut, je me suis aperçue après quelques pages qu’il me manquait un épisode, c’est à dire le livre d’avant Fausses promesses édité en début d’année chez Belfond également (je me rattraperai plus tard). Cela m’a un peu déstabilisée… J’ai retrouvé Cal, présent dans La fille dans le rétroviseur, mais aussi découvert une ribambelle de personnages que je ne connaissais pas et j’ai parfois eu du mal à m’y retrouver ! Cela ne m’a pas tant dérangé que ça au final, surtout que j’ai apprécié tous les recoupements entre chacun. C’est une excellente façon de se rendre compte que Promise Falls est une toute petite ville où tout le monde se connait. Et c’est encore plus facile de s’attacher à eux. Surtout que l’auteur ne les épargne pas ! Chacun a eu son lot de malheurs ! C’est même un peu trop pour une seule ville ! On se croirait dans une sorte de zone géographique où tout le monde a souffert. L’intrigue est également très bien ! Je me suis régalée tout le long de ma lecture. Même s’il me manquait quelques éléments, j’ai tout rattrapé très rapidement. Et j’ai suivi tous les personnages dans leur quête respective, et je dois dire qu’il y en avait quelques unes ! Comme avec le roman lu précédemment , j’ai passé un très bon moment et j’ai hâte de connaitre la suite, et, une fois n’est pas coutume, de découvrir aussi le début ^^

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ca commence horriblement fort, quand l'écran d'un drive-in s'effondre sur des spectateurs, à Promise Falls. Et tout s'enchaine à une vitesse aussi trépidante, obscurcissant encore les mystères de cette trilogie. Car "Faux Amis" est le deuxième opus, arrivant après "Fausses promesses" et avant le troisième et dernier, impatiemment attendu. En effet, "Faux Amis" n'offre que très peu d'éclaircissements sur les intrigues en cours. Bien au contraire… Surtout si vous avez, comme moi, une mémoire de poisson rouge: il faut alors plusieurs dizaines de pages pour se souvenir des personnages, des lieux, des éléments du premier tome. Un petit rappel aurait été le bienvenu… En revanche, on reste accro à l'écriture captivante, mêlant toujours humour, jeux de mots et rebondissements incessants…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après avoir lu Fausses Promesses, j'avais vraiment hâte qu'avec Ibidouu et Ludo du blog Prends un livre et détends toi, on se mette à la lecture de cette suite. Et je suis encore plus impatiente de lire le tome 3 maintenant, qui n'est même pas annoncé ! Je remercie Netgalley et les éditions Belfond pour cette lecture. Je vous parlais il y a quelques jours seulement de Fausses Promesses, qui m'avait complètement chamboulé ! Et bien Faux Amis ne change pas du tout à ce niveau là, j'étais accro dés les premières pages et je l'ai lu en deux fois. C'était d'ailleurs une torture d'attendre que Nolwenn et Ludo me rejoignent, mais une fois qu'ils en étaient au même point que moi, ils m'ont dépassés et ne se sont plus arrêtés non plus. Linwood Barclay reprend la recette du premier tome et introduit de nombreuses intrigues, certaines seront résolues, d'autres non, tout comme certaines persistent de Fausses Promesses et n'auront de réponses que dans 23, l'ultime tome de la saga. Il faudra d'ailleurs attendre quelques mois avant de pouvoir dévorer la suite et c'est déjà une torture ! J'ai hésité à me l'acheter en version originale tant la fin m'a mise une claque ! Le soucis, c'est aussi qu'il y a tant d'éléments, et notamment aussi cachés, qui ne prendront de sens qu'une fois l'histoire clôturée, que j'ai peur de ne pas me souvenir de choses importantes. Même si je prenais des notes (j'irai piquer celles d'Ibidouu si elle le veut bien), je me dis que certains petits points, qui nous semblent insignifiants, prendront une ampleur immensurable. Ce qui serait vraiment chouette, c'est que l'éditeur nous mette un résumé au début pour replonger le lecteur dans l'ambiance en 2 pages. Et par pitié, qu'il signifie que c'est un tome 3. J'ai déjà pitié des gens qui vont l'acheter sans le savoir et vont vraiment s'énerver puisqu'ils ne vont rien comprendre. Ce deuxième tome est encore plus dynamique que le premier, et l'auteur ne nous laisse pas le temps de respirer. J'étais plongée dans l'intrigue, je voulais absolument savoir qui faisait quoi, pourquoi et comment. J'ai tellement hâte de lire la suite ! Je sais que je l'ai déjà dit, mais c'est un peu de la torture à petit feu, en réalité. Un autre point qui m'a vraiment positivement surprise, c'était le changement de point de vue d'un tome à l'autre. Alors que nous étions dans la famille de David dans le premier tome, ici nous observons toute la ville depuis la vision de Cal Weaver, un détective privé. Du coup, cela pimentait d'avantage encore l'ensemble, et je me sens comme la commère du village cachée derrière son rideau. Et je ne vais pas mentir : j'adore ça ! Alors que j'avais déjà adoré Fausses promesses, je suis subjuguée par Faux Amis ! Encore plus dynamique, plus intrigant et qui me rend encore plus impatiente de découvrir la suite. J'ai tellement hâte, le rendez-vous est fixé !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Rien ne va plus à Promise Falls ! Après les événements survenus précédemment, un nouveau drame frappe la petite ville américaine. Au cours d’une séance de cinéma en plein air, une explosion survient, faisant exploser l’écran sur les clients. Acte d’un criminel isolé ? Ou bien cet acte ignoble fait-il partie d’un plan d’’une plus grande envergure ? J’avais beaucoup apprécié le tome précédent, Fausses Promesses, qui m’avait permis de découvrir la vie et les déboires d’une petite ville américaine d’apparence tranquille. Pourtant, derrière les façades des petites maisons et des immeubles bien propres, des secrets inavouables avaient fait surface. De plus, un fou furieux semblait s’amuser à mettre les nerfs des habitants à vif… Dans ce tome, on prend les mêmes et on recommence ! Enfin presque… Linwood Barclay a fait le choix de nous introduire une nouvelle intrigue, histoire de nous faire découvrir encore plus les profondeurs de l’âme humaine et ressortir un peu plus quelques vilains cadavres du placard. Bien sûr, tout cela n’est pas anodin et a un lien plus ou moins direct avec l’intrigue servant de fil rouge, et qui a été amorcé dans le tome précédent. Pourtant, à force de nous en rajouter toujours plus, j’ai trouvé que l’intrigue principale s’essoufflait un peu et qu’au final, on avançait tout doucement vers la résolution de toutes ces énigmes. Un arrière-goût de frustration s’est fait ressentir à la fin de ma lecture de ce tome, avec cette impression de tome un peu “fourre-tout”. J’ai pris plaisir à retrouver les personnages découverts précédemment, tel que l’inspecteur Barry Duckworth, qui par sa position, se retrouve obligé d’enquêter sur ce qui s’est passé au cinéma. Toujours fidèle à lui-même, il est l’archétype du flic droit et qui ne se laisse pas intimider par les autres. De même David Harwood, l’ancien journaliste qui se retrouve chargé de communication pour l’ancien maire de la ville, un politicien un peu véreux sur les bords et très opportuniste, ce qui va à l’encontre de ses propres principes moraux. Mais il le fait pour vivre et pas vraiment par choix ce qui lui donne régulièrement des moments d’état d’âme de doute. Dans l’ensemble, les personnages sont nombreux, et il n’est pas toujours facile de bien les suivre et de repérer les différents liens qui les unissent. Mais plus on se familiarise avec eux, et plus on découvre qu’au final ce ne sont que des êtres humains lambda avec leurs choix et leurs décisions, bonnes ou mauvaises et surtout leurs faiblesses qui se développent. Une véritable représentation de ce qu’on peut retrouver dans une ville moyenne. Avec tous ses personnages, on pourrait se perdre dans l’histoire. Heureusement que le choix des points de vue variés nous permet de les découvrir ou les redécouvrir au fur et à mesure et doucement, sans qu’on se les mélange. Ainsi, on découvre l’histoire sous différents angles nous permettant d’appréhender plus aisément l’ensemble. L’’auteur aborde le thème du terrorisme, thème malheureusement trop d’actualité actuellement. Comme on peut s’y attendre, l’auteur nous fait bien ressentir la peur que peuvent éprouver les habitants de Promise Falls face à cela et qui peuvent amener à des prises de décisions douteuses et la montée du racisme envers un pan de la société. Encore une fois, tout cela est très actuel. Un second tome dont j’ai tout de même apprécié lire surtout pour voir l’évolution de ses différents personnages. Malheureusement, en ce qui concerne l’intrigue, je suis restée sur ma faim ce qui n’a fait qu’augmenter mon envie de lire le tome suivant pour en connaître la conclusion car là, j’avoue, je n’arrive pas à deviner la fin possible. Par contre, je pense qu’il est quand même essentiel de lire Fausses Promesses sinon vous risqueriez de vous perdre avec tous ses personnages et toutes ses intrigues qui se superposent comme des cubes d’un jeu de construction.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Me voici de nouveau dans les rues trépidantes de Promises Falls. Ville à l’apparente tranquillité mais qui depuis de nombreuses semaines, le sort semble s’acharnait sur elle. Ville maudite où le vengeur inconnu sous le couvert du numéro 23 fait régner un chaos sans nom. Nouveaux problèmes, nouveaux soucis et nouveaux tracas. Tous liés ? Alors que le cinéma plein-air fête sa dernière diffusion, à 23h23, son écran se désagrège suite à une explosion faisant quatre victimes. Panique à bord et conjectures de tout horizon fleurissent. L’inspecteur Duckworth, fin limier à la main légère sur les beignets, suit son instinct quant à l’énigme de ce fameux nombre 23. Alors que sa précédente enquête lui trotte toujours dans la tête avec de nombreuses questions non élucidées, il avance tant bien que mal dans cette ville qui ressemble à une véritable jungle. Surtout quand les morts jouent avec les vivants. Pendant ce temps là, la fille d’une des quatre victimes fait appel au détective Cal Weaver, ancien flic de Promises Falls, aucune enquête lui fait peur. Cette nouvelle mission va pourtant le mettre à mal, surtout quand l’honnêteté n’est pas de rigueur et que les mensonges semblent fleurir à tout bout de champs pour finalement un résultant étonnant et effarant. Les deux enquêtes en parallèle finissent par se rejoindre et l’inspecteur et le détective devront mettre en commun leurs efforts pour résoudre une énigme palpitante. Promise Falls devient alors le théâtre d’un désordre sans nom : un bus en feu qui roule sans chauffeur au milieu de la ville et pleine nuit, une tentative d’enlèvement, un meurtre en préparation, des manipulations, de la jalousie … et bien d’autres pour une course à la montre effrénée au cœur d’une course poursuite qui n’annonce rien de bon. Ce second tome est à mon goût bien plus intéressant que le premier. De suite, j’ai retrouvé l’ambiance chère à Promise Falls, une ambiance calfeutrée comme si cette ville était isolée du monde. Des personnages qui ont la patate et aussi caricaturaux qu’il sont, ont cette attrait magnétique. Je retrouve les personnages du premier tome qui continuent leur petit bout de chemin et qui je pense n’ont pas dit leurs derniers mots. Cette nouvelle enquête se rajoute à l’intrigue principale qui est de démasquer qui agit sous le couvert du numéro 23. Lindwood Barclay excelle dans ses mises en scène qui s’entrecroisent et se décroisent, et qui mettent à leur centre ses personnages haut en couleurs où les surprenants rebondissements ont le mérite de créer un suspense haletant. J’aime beaucoup sa plume. Car si le polar se veut rigoureux et noir, la plume de l’auteur à cette légèreté voire humoristique. Un contraste étonnant et épatant ! J’ai hâte de découvrir le dénouement de cette trilogie. Y a pas à dire Lindwood Barclay sait mettre l’eau à la bouche.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

D'emblée, je vous affirme qu'il est impossible de s'ennuyer en lisant ce deuxième tome. Il y a énormément d'action et les événements se bousculent l'un après l'autre. Peut-être même un peu trop, car en plus des meurtres et tragédies qui parsèment la ville de Promise Falls, il y a de nouveaux personnages qui s'ajoutent à cette trilogie et je dois avouer que j'étais quelque peu confuse au début. Par contre, à mesure que l'on avance dans le récit, l'on se rend compte qu'il y a des liens qui commencent à se créer. En parallèle des enquêtes que mène l'inspecteur Duckworth, et qui n'étaient pas résolus lors du premier tome, de nouvelles enquêtent s'ajoutent, mais Duckworth garde bien en priorité les meurtres d'Olivia et Rosemary en mémoire. L'on commence à sentir sa fatigue et qu'il est complètement dépassé par tous les événements qui surviennent dans cette ville. Lorsque je pense au titre du troisième et dernier tome, je sens qu'effectivement c'est la Vraie Folie au sein de cette ville. Je suis bien curieuse de savoir comment tout cela va finir! J'ai trouvé intéressant de constater que ce ne soit pas David, le journaliste, qui soit au centre de l'intrigue avec Duckworth. L'auteur a plutôt décidé d'intégrer un nouveau protagoniste. Cal est un détective privé à son compte et ancien policier à la retraite. Il vient de revenir à Promise Falls. Du coup, encore cette fois-ci le récit alterne entre ces deux protagonistes. Cela ajoute une belle dynamique et nous pousse à rester accrocher car nous avons hâte de voir ce qu'il va arriver. Encore une fois, l'auteur nous laisse sur plusieurs questions et enquêtes non résolues et cela nous pousse à vouloir lire la suite de cette trilogie. J'ai fait quelques liens et je dois avouer que je suis bien curieuse de voir si je me suis trompée ou non donc à suivre...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens à remercier le site Netgalley et les éditions Belfond pour ce partenariat. Ayant déjà lu le tome premier que j'avais adoré il fallait à tout prix que je lise la suite. Promise Falls est dans tout ses états, l'écran d'un cinéma de plein air s'écroule sur des voiture : bilan quatre morts. L'inspecteur Barry ne pense pas à un accident, vu l'heure exacte 23h23, ça lui rappels divers cas non élucidés avec ce chiffre.Pendant ce temps là un privé s'intéresse à une effraction chez un mort du drive-in et au vol de vidéos érotiques. En plus d'autres phénomènes étranges se passent à Promise Falls Barry et le privé vont enquêté ensemble. J'ai moins bien aimé ce livre là que le précédent mais j'ai accroché de suite au scénario si captivant, addictif remplis de suspens et de rebondissements avec des personnages attachants, trop hâte de lire la suite surtout que cela c'est terminé sur un cliffhanger.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n'avais pas compris, en sollicitant ce titre, qu'il s'agissait d'une suite de "Fausses Promesses". Dès lors, en première lecture, même si ça se lit indépendamment, j'ai ressenti le manque de certains éléments qui me donne envie de reprendre le tout dans l'ordre ! Mais l'écriture riche et dense de l'auteur efface vite les petits tracas liés à la mise en place des personnages quand on débarque pour la première fois (mais sûrement pas la dernière !) à Promise Falls, cette petite ville pas si tranquille qui semble être un repère de psychopathes ! L'action tonitruante et efficace démarre dès les premiers instants alors que l'écran du Drive-in s'effondre, entraînant la mort de quatre personnes. Accident, acte terroriste, vengeance ? Ce n'est pas moi qui vous donnerai la réponse, la seule chose que je peux confirmer étant que je vais remonter le temps en entamant "Fausses Promesses" !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :