Love, Simon

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 30 mai 2018 | Archivage 30 oct. 2018

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Love,Simon #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Moi, c'est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d'Atlanta. J'ai deux sœurs, un chien, et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréo, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.

Blue est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. Je le croise peut-être tous les jours, mais je ne sais pas qui c’est. On se dit tout, sauf notre nom. À part Blue, personne ne sait que je suis gay.

Moi, c'est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d'Atlanta. J'ai deux sœurs, un chien, et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion...


Formats disponibles

ISBN 9782016273975
PRIX

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Quelle fraîcheur que ce roman!! Je ne l'ai pas lu, je l'ai dévoré en quelques heures! Quels témoignages adolescents romancés avec justesse, sensibilité. Simon "Jacques" et Blue sont magnifiques de candeur et d'honnêteté. Tout, tout dans ce roman a été un bonheur à lire. Un panel d’émotions J'ai eu du mal à le lâcher, il m'a mis le cœur en émoi, parfois en larmes, souvent en joie. La manière dont l'auteure a su nous exposer cette histoire, cette romance virtuelle entre deux adolescents qui se découvrent, découvrent leur affinité, partagent leur bonheur et leur tristesse, tout est parfait. Mais surtout elle a su mettre des mots simples, francs et légers sur des sentiments qui peuvent encore de nos jours en choquer plus d'un. L'homosexualité n'est ni un délit, ni une tare, Jacques et Blue aiment comme tout le monde, ont des amis comme tout le monde, peuvent souffrir des rumeurs comme tout le monde. C'est une ode à la compréhension, à l'acceptation du prochain. Chaque personnage est attachant. Pas seulement nos deux héros. Abby, Leah, Nick, Alice, Nora et même les parents de Simon et Bieber leur chien, tous semblent nous accueillir dans cette histoire comme des amis, de la famille. La famille de Simon est déjantée et le côté psy de sa maman m'a fait vraiment délirer tout comme les remarques du père pour faire de l'humour parfois totalement à côté. Une histoire d’amitié et de tolérance Leur amitié à tous est magnifique par son côté mature et exempt de rancœur ou d'hypocrisie mais pas de gêne parfois ou de bouderie. Il ne faut pas rêver ce sont des adolescents, ils ont les hormones en ébullition, des amours plus ou moins réussies ou partagées mais l'amitié reste importante quoiqu'il arrive. Et suivre à la fois l'histoire épistolaire de Jacques et Blue et la "vraie" vie de Simon avec tout ce que cela comporte de questions donne un autre attrait encore à ce roman. On découvre Simon et on l'adore pour sa franchise, sa gaucherie aussi, son besoin de comprendre, sa manière si spontanée de partager avec Blue ses délires, ses fantasmes d'Oreo et surtout cette homosexualité qu'ils partagent. Blue lui aussi est attachant par sa timidité, son besoin de rester en retrait mais cette compréhension qu'ils partagent, ses sentiments qu'ils explorent et qu'ils vivent en parallèle sont magnifiquement transposés au travers de leurs échanges de mails. Même Martin, le maître-chanteur peut nous paraître attachant une fois ce chantage mis de côté. Car l'auteure ne s'étend pas dessus, il reste présent telle une épée de Damoclès mais n'est pas l'élément essentiel de ce roman même s'il en est un des points clés. C'est donc un vrai coup de cœur émotionnel que je viens de traverser. C'est frais, attachant, plein de sensibilité, mais aussi plein de leçons de vie, une lecture parfaite pour emmener cet été en vacances.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Becky Albertalli livre ici un premier roman fort sympathique, bien écrit et à la fois drôle et touchant. Certes je partage quelques points communs avec le protagoniste principal mais il y a ce petit truc en plus dans le roman qui m'a fait avoir un vrai coup de cœur. C'est écrit à la première personne, ce qui est très plaisant. On fait tout de suite partie de la vie de Simon et on se met vite à sa place. On rit avec lui et on rêve avec lui en ce qui concerne Blue... L'écriture de l'autrice est très légère et simple. Elle ne passe pas par quatre chemins et nous captive de suite. Que l'on soit homosexuel ou non, on comprend les choses et on arrive à s'imaginer vivre cette histoire. Bien que le résumé semble très enfantin, le livre se classe vraiment dans du Young Adult et aborde des thèmes différents comme : l'amour, la religion, le sexe, l'homosexualité, la famille, etc. Simon et ses amis grandissent et entrent dans le monde des jeunes adultes et c'est un plaisir d'y assister. Je dois aussi avouer que les conversations par mail entre Blue et Simon sont très intéressantes et s'assimilent bien avec les chapitres racontés du point de vue de Simon. Ces mails font grandir notre intérêt et notre curiosité sur l'identité de Blue qu'on essaie de découvrir tout au long de l'histoire (j'avoue avoir découvert la révélation bien avant mais ça ne m'a pas empêché d'adorer).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un récit qui aborde le coming out avec justesse et réalisme. J'ai adoré suivre Simon et ses amis (et son chien Bieber) dans leurs petites aventures d'adolescents. Aucun mélodrame à l'horizon et ça fait du bien d'aborder un tel sujet avec fraîcheur ! J'ai beaucoup ris et j'ai eu le sourire tout au long de cette lecture, je la recommanderais à n'importe qui !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un très beau roman sur la différence, l'acceptation de soi, des autres et luttant contre l'homophobie. C'est une roman que je ferai volontiers découvrir aux adolescents via des ateliers sur la tolérance. Hâte de connaître la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman qui se lit tout seul sans prise de tête. Parfait pour les vacances ou pour passer un bon moment. Tout au long du récit on se demande qui est se fameux Blue, ce qui donne un peu de piquant au texte. Je me suis d'ailleurs trompé sur son identité! L'homosexualité y est abordé simplement, avec les envies et les craintes du personnage. Mais il n'y a pas que ce sujet abordé : La vie au lycée, l'amitié,.... ce qui en fait un roman très riche! J'ai vraiment apprécier ma lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Très jolie histoire, même si je suis toujours un peu réticente quand il s’agit de rencontre virtuelle, mais c’est la mode d’aujourd’hui donc il faut bien en parler! Très émouvant, avec une écriture fluide et adaptée aux ados, je pense que c’est un beau livre de tolérance ! Hâte de voir le film, contente d’avoir lu le livre avant tout de meme!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens tout d’abord à remercier Hachette Romans et NetGalley France pour l’envoi de ce livre. Je ne connaissais pas ce roman jusqu’à ce que je sois invitée par Audiolib pour aller voir son adaptation cinématographique en avant-première au Grand Rex et j’ai littéralement adoré (critique ici) ! Je n’avais qu’une hâte lire le roman ! J’attendais donc impatiemment que Hachette le réédite pour pouvoir le découvrir (en plus ils ont édité la suite en même temps : Leah à contretemps que je viens de commencer). Tout ce qui m’a plu dans le film est là (normal puisque c’est l’adaptation même si beaucoup de choses sont différentes, on retrouve sa bande d’amis, le chantage de Martin et surtout le focus sur l’importance ce la tolérance. Simon devrait choisir quand il décide de parler du fait qu’il est gay à sa famille et ses amis. Le roman est très bien écrit, le style est clair, efficace et le roman se lit à une vitesse folle. On aime les échanges entre Simon et Blue et on a qu’une hâte découvrir qui il est et de savoir comment ils vont se rencontrer et comment cette rencontre va se passer. Par contre, même s’il y a le côté chantage, je trouve qu’il est beaucoup moins marqué que dans le film, il passe un peu inaperçu ce qui fait que la chute est finalement assez inattendue si l’on a pas vu le film je trouve. C’est le seul gros défaut du roman parce que sinon le reste est vraiment bien, j’adore les différents personnages, ils sont tous attachants et on sent l’amitié qui se émane d’eux. Ils sont solidaires, soudés et j’aime leur réaction quand ils apprennent l’homosexualité de Simon. En résumé, Love, Simon est un excellent roman mais je vous conseille vivement de le lire avant de découvrir le film que j’ai trouvé encore meilleur même si l’adaptation a pris beaucoup de liberté, l’histoire est plus accrochante, Simon plus attachant et je trouve qu’il touche beaucoup plus que le roman. Loin de dire que j’ai été déçu par le roman mais il sonne différent, il est moins rentre dedans que le film a le ton parfait. Je ne peux que vous encourager à vous procurer le roman avant d’aller voir le film le 27 juin !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela faisait longtemps que j’avais envie de lire ce roman mais ce sont les commentaires très positifs des chanceux qui ont pu découvrir l’adaptation cinématographique en avant-première qui m’ont vraiment décidée. Et ils ont bien raison : cette histoire est juste géniale ! On y suit Simon, 16 ans, qui n’a encore révélé à personne qu’il est gay. C’est tout juste s’il l’a admis lui-même et il n’en a parlé qu’avec Blue, un garçon avec qui il correspond par email anonymement. Tout ce qu’il sait, c’est que Blue est dans son lycée et qu’il est lui-aussi homosexuel. Pourtant, les évènements vont se précipiter quand Simon oublie de déconnecter son compte mail sur un ordinateur du lycée et qu’un autre garçon lit ses mails. Simon dévoilera-t-il la vérité ? Cèdera-t-il au chantage ? Et qui est Blue ? Becky Albertalli a réussi le pari de me faire entrer dans la tête et le quotidien de Simon. Evidemment elle y parle d’homosexualité, de la difficulté de faire accepter tel qu’on est, de s’accepter tel qu’on est aussi, mais cela m’a semblé fait avec beaucoup de douceur. Peut-être trop même, et j’aimerais bien avoir le témoignage d’un jeune LGBT sur ce roman pour en apprécier la pertinence. Outre cet aspect, le roman est aussi une image de la vie d’un adolescent, de sa famille un peu spéciale, de ses amis. C’est une tranche de vie, tout simplement. Si j’ajoute à cela que la plume est superbe et qu’il y a en plus une petite part de mystère avec la recherche de l’identité de Blue, tu comprendras sans peine que ce roman vaut vraiment la peine d’être lu !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec toute la communication autour Love, Simon, difficile de passer à côté de l'évènement. Très sincèrement, à sa sortie, ce roman ne me tentait pas plus que ça. Puis mes lectures ont évolué... et la sortie prochaine au cinéma a finit de me convaincre qu'il était plus que temps. J'ai fait la connaissance de Simon. J'ai appris à l'apprécier puis à l'aimer sincèrement. Parce que Simon est un jeune homme drôle, surprenant, créatif, sensible et authentique. Le voir tomber amoureux un peu plus à chaque mail échanger avec Blue est un régal. N'est-ce pas magnifique, cette idée d'aimer une personne pour ses mots, ses pensées, cette âme qu'elle expose sans filtre à travers de longs échanges de mails avec un parfait inconnu? J'ai deviné dès sa première apparition la véritable identité de Blue et j'étais aux anges lorsque ma théorie s'est confirmée! Les mails que s'envoient Simon et Blue sont un véritable régal! Ces folies qu'ils partagent, leurs grands discours sur l'homosexualité, leurs flirts à peine dissimulés... non vraiment j'ai adoré. "Tu ne trouves pas que tout le monde devrait en passer par le coming-out ? Pourquoi l’hétérosexualité serait-elle la norme ? Chacun devrait déclarer son orientation, quelle qu’elle soit, et ça devrait être aussi gênant pour tout le monde, hétéros, gays, bisexuels ou autres. Je dis ça je dis rien" Concernant les personnages secondaires, je les ai trouvé chouettes. Pas de coup de cœur de ce côté là. Les amis et la famille de Simon sont présents, humains, sincères, touchants. Je m'attendais à ce que Leah ait un peu plus d'importance alors qu'elle m'a semblé rapidement s'effacer. Mais qu'importe. Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens est une petite bulle d'oxygène, une dose de bonheur en intraveineuse, un roman feel-good qui vous colle un sourire sur la face dont vous ne pourrez plus vous défaire. C'est drôle, frais et bienveillant. C'est doux et aérien, paisible et chaleureux. Bref, une merveilleuse surprise à laquelle je ne m'attendais absolument pas.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Love, Simon était exactement le roman dont j’avais besoin ce soir-là. Dès la première page, j’ai su que j’aurais du mal à le lâcher avant la fin. Simon est un jeune homme qui vit une double-vie. Ses amis, sa famille, personne n’est au courant que Simon est gay. Personne sauf Blue, un jeune homme anonyme de son lycée avec qui il échange des mails et avec qui il tisse des liens de plus en plus forts. Et Martin, qui a découvert ces mails par hasard quand Simon a oublié de fermer sa boîte mail au CDI. Becky Albertalli m’a complètement embarqué dans l’histoire de Simon. Son écriture est simple, fluide, agréable, douce, drôle, juste, émouvante… je manque de qualificatifs. Love, Simon est un roman efficace. Le récit est rythmé par les échanges de mails entre Blue et Jacques (a.k.a. Simon). Au-delà du développement d’une belle histoire d’amour (et d’amitié), l’auteure aborde surtout les thématiques du coming-out, de l’acceptation de soi, de l’ouverture d’esprit, le tout avec justesse et délicatesse. L’histoire n’est pas particulièrement originale, disons qu’on retrouve les éléments clés de nombreux romans destinés à un public jeune adulte. Cela dit, l’auteure ne tombe jamais dans le cliché. La fin est prévisible mais tellement plaisante ! Impossible de ne pas avoir le sourire en refermant le roman (et pas un sourire timide hein, le sourire qui va d’une oreille à une autre). On s’attache aux personnages dès le début et on ressent tout ce qu’ils vivent avec une certaine intensité, que ce soit la joie, la peur, l’appréhension, la colère. Préparez votre cœur, ce roman est l’équivalent des montagnes russes ! Les personnages développés par Becky Albertalli sont touchants. Ils sont très crédibles et on peut facilement s’identifier à eux, s’imaginer au milieu de cette bande d’amis à échanger des banalités dans la cafétéria du lycée. Simon est un jeune garçon intéressant, qui se pose beaucoup de questions mais qui finalement s’accepte tel qu’il est. Ses amis et sa famille sont également attachants. Chacun a un rôle important à jouer dans ce roman. Rien n’est laissé au hasard et j’ai apprécié le fait que, pour une fois, on trouve dans un roman jeunesse un héros heureux dès le début du roman. Il traverse des périodes de doutes, certes, mais à aucun moment il n’est mal dans sa peau, rejeté ou quoi que ce soit. Il est bien entouré et ça fait chaud au cœur. En résumé, Love, Simon est un roman feel-good qui aborde des thématiques importantes avec justesse, humour et légèreté. Vous passerez forcément un bon moment de lecture, je vous le garantis ! De mon côté, j’ai hâte de voir l’adaptation ciné et de retrouver ces personnages attachants qui m’ont fait rêver le temps d’une nuit.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre tout droit sorti de ma PAL. En vue de la sortie du film, le mois prochain, je me suis dit que c'était le bon moment pour le lire. J'avoue, j'avais hésité à l'acheter, finalement, je ne regrette pas. Ca a été une lecture simple, malgré le thème de l'Homosexualité qui peut gêner quelques personnes. Par contre, je ne peux pas dire que c'est un coup de cœur, mais grâce au sujet traité et à la fluidité de la plume de l'auteure, j'ai grandement apprécié ma lecture. Simon, c'est le genre de personnage que j'aime découvrir. Dès les premières lignes, on se sent directement dans son monde, on est happé par lui. Il est attachant par sa simplicité, on peut facilement s'identifier à lui. J'ai adoré le fait que l'histoire jongle entre Simon et les échanges d'e-mails Simon/Blue. On voit une autre facette de Simon. Quant à Blue, j'ai été conquise par ce personnage, on apprend à le connaître en vue de ces e-mails qui sont bien écrit, si je peux le dire comme ça. D'ailleurs, j'avais trouvé qui il était avant la fin donc j'étais trop contente d'avoir eu raison. Même si on ne sait pas qui il est, on s'attache facilement à lui au même titre que Simon. C'est l'histoire d'un couple de deux jeunes adolescents, qui se voit tous les jours, mais qui ne se connaissent pas au final, mais entre eux tout est en simplicité. C'est une belle lecture. Comme le fait que l'homosexualité est abordé avec fluidité et simplicité. En gros, sans prise de tête !!! Je recommande quand même ce livre, surtout en lecture sans prise de tête !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre se retrouve sous les feux de l'actualité parce que son adaptation filmique sort prochainement. Je ne me rends plus au cinéma, je ne pourrai donc pas dire si elle est réussie. Parlons donc du livre. Le personnage principal et narrateur est Simon. Il a une famille très ouverte, qui aime beaucoup parler, échanger au sujet de la moindre chose nouvelle que lui ou l'une de ses soeurs (Alice et Eleanor) font. Simon est lycéen, il a beaucoup d'amis mais aucun ne sait qu'il est gay. Faire son coming out n'est pas évident, même de nos jours, même au sein d'une famille très tolérante. Le seul à savoir qu'il est gay est le mystérieux correspondant avec lequel il discute sur internet. Il est lycée, lui aussi, puisqu'ils ont fait connaissance via le site de leur lycée. Seulement, qui est-il ? Ni l'un ni l'autre ne souhaite dire leur "identité secrète". Oui, écrit ainsi, cela fait histoire de super héros. Cela rappelle aussi qu'il n'est pas si facile d'être soi, même si l'on est entouré de bienveillance. Enfin, pas par tout le monde. Il est un charmant camarade de classe qui, ayant découvert le secret de Martin, va lui demander de l'aide en échange de son silence. Vous avez dit chantage ? Oui, même si le charmant camarade ne le voit pas ainsi. Simon accepte pour plusieurs raisons, que je vous laisse deviner, sans se dire que, finalement, il fait à son amie ce que lui n'aimerait pas que l'on lui fasse. Il n'imagine pas non plus qu'il puisse s'en ouvrir à quelqu'un. En cas de chantage, il y a rarement des gagnants (voir, sur un sujet proche, <em>Les belles vies</em> de Benoit Minville). Ce roman traite une romance homosexuel en voulant montrer que ce n'est pas si différent qu'une romance hétérosexuel - il faut simplement compter des complications en plus, des préjugés en plus. Surtout, Simon cherche parallèlement qui peut être Blue, et, bien sûr, il pense qu'il s'agit du garçon sur lequel il fantasme en secret. Rien n'est si simple, et parfois, l'on ne voit pas l'évidence, parce que l'on a soi-même des préjugés ou une imagination débordante. Faire son coming out n'est pas facile, découvrir que son meilleur ami est gay non plus. L'on montre rarement l'impact sur l'entourage, parce que l'on ne retient que les cas extrêmes - le rejet. Mais les amis peuvent aussi se sentir rejetés. Si l'on hésite à dire qui l'on est vraiment à ses amis, est-on vraiment leur ami ? A méditer.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Love Simon, ou comme je l'ai connu en premier : Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens J'avais hâte de le lire avant de voir son adaptation, et maintenant que je l'ai fini, j'ai vraiment hâte de découvrir le film. Si le premier tiers du roman m'est apparût un peu longuet, la suite a été vraiment addictive. A partir de la seconde moitié du livre, il m'a été impossible de le lâcher. J'ai passé un très bon moment en compagnie de Simon. J'ai particulièrement apprécié les échanges entre le mystérieux Blue et Simon et j'avoue que, quand on arrivait à des passages sur la vie du lycée avec les amis de Simon, j'étais moins intéressée . C'est peut-être pour cela d'ailleurs que le début m'a semblé long, car plus on avance, plus les échanges sont présents et plus la relation de Simon et Blue, leurs émotions, sont intenses. L'écriture fluide et simple du roman, nous permet de nous impliquer dans l'histoire facilement et de nous sentir proche des personnages. C'est un livre qui se lit très vite et que je conseille à tous! Merci à Hachette et NetGalley pour cette lecture très agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens à remercier Netgalley et Hachette roman pour m'avoir permis de découvrir Love, Simon de Becky Albertalli. Il s'agit de son premier livre publié en France d'abord sous le titre de Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens avant d'être réédité avec le titre du film. Notre héros s'appelle Simon Spier il a 16 ans et il est gay. Mais personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur Tumblr qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : qu'ils fréquentent le même lycée. que Blue est gay et qu'ils l’apprécient énormément. Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière... Dans le même temps Simon se demande qui est Blue en réalité. Ce roman m'a beaucoup plu, d'une part grâce à son personnage principal : Simon. Charmant, timide, il a plein d'amis mais se confis assez peu au fond, il a eu quelques petites amies, mais il sait désormais qu'il n'est pas attiré par elle. Il cherche a comprendre et à apprivoiser ses nouveaux sentiments qui sont en lui. Il  veut aussi avoir le choix de dire quand et à qui qu'il est gay. C'est important pour lui. Ses échanges avec Blue sont si adorable qu'on ne peut que craquer immédiatement pour ce couple naissant. Ils s'échangent des emails racontant leurs passions, leurs anecdotes tout en essayant de rester assez vague pour ne pas trahir leur identité. Tout au long des chapitres on espère qu'une chose, les voir ensemble pour de bon. L'auteure nous tient par le bout du nez et nous balade comme Simon à la recherche de l'identité de Blue. Les personnages secondèrent sont aussi intéressant quoique peut développé pour certains d'entre eux. Elle se rattrape avec Leah en lui consacrant un livre que je chroniquerais bientôt. Les parents sont parfois un peu largué, mais toujours attentionné avec leurs enfants même s'ils peinent parfois à savoir comment se comporter. Le roman se lit rapidement et la lecture est fluide. Sans prétention, il donne le sourire, il donne envie de vivre et d'être aimé. L'auteure a fait naître des personnages attachants avec lesquels on a envie de faire un bout de chemin. Le film tiré du livre sera dans les salles le 27 juin et je me fais déjà un plaisir d'aller le voir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce livre, on aborde le coming out d'un adolescent, et ce qu'il ressent face aux attitudes de son entourage face à cette révélation. J'ai trouvé ce livre très touchant, avec des personnages attachants, dont je n'avais pas envie de me séparer en terminant ma lecture. Ce fut une lecture très rapide car on veut absolument savoir qui est le fameux Blue. Je suis tout de même restée sans voix en le découvrant. Ce fut une lecture vraiment très agréable et j'ai eu le sourire aux lèvres pendant quasiment toute ma lecture et je relirais avec plaisir,

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une romance touchante sur l'histoire d'un adolescent qui n'ose pas faire son coming-out. J'ai beaucoup admiré le force de Simon et la plume de l'auteure qui a su nous emmener avec elle aux côtés de son personnage. une très belle découverte!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Love, Simon est le nouveau titre de Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens, un roman que je voulais lire depuis... longtemps. C'est chose faite grâce à NetGalley. Si j'ai mis du temps à m'imprégner de l'ambiance et à rentrer dans le roman, je retire beaucoup de positif de ma lecture. Becky Albertalli traite le sujet de l'homosexualité avec un certain talent. Elle a réussi à ne pas verser dans les clichés faciles. Non, un homosexuel n'a pas forcément un comportement efféminé, par exemple. De plus, Simon n'est pas, non plus, défini uniquement par sa sexualité. Les sentiments sont universels et ce roman le montre bien. Oui, même s'il s'agit d'un livre jeunesse ! L'acceptation de soi fait partie intégrante de l'histoire et cela peut parler à tous les lecteurs. Adolescent ou non, ce n'est pas toujours facile de s'assumer. Par contre, Simon est un adolescent. Un vrai. Donc il est, parfois, insupportable. Mais heureusement ! Cela le rend plus proche de la réalité. ;)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman, j'en ai beaucoup entendu parler à sa sortie en poche mais aussi depuis quelques semaines, suite à la sortie de son adaptation cinématographique. Alors quand j'ai vu qu'il était disponible sur NetGalley, j'ai sauté sur l'occasion et je remercie les éditions Hachette romans d'avoir accepté ma demande. Je vous avoue que je l'ai lu sans savoir vraiment de quoi ça parlait (comme je le fais souvent) mais d'après les avis que j'avais lu, je m'attendais à être touchée par l'histoire et par le personnage de Simon et... il a fallu attendre la moitié du roman, suite à un événement, pour que je commence à comprendre. J'ai, en revanche, tout de suite aimé la relation entre Simon et Blue et j'avais très envie de découvrir qui il était et j'ai évidemment fait des tonnes de supposition ^^ En dehors de leur histoire, on rencontre aussi les ami.e.s de Simon et les gens qui gravitent autour de lui dans leur vie de lycéens avec leurs soucis et leur amours d'adolescents et je dois dire que ça m'a un peu rappeler quelques souvenirs ^^ Même si j'ai eu du mal à vraiment rentré dans l'histoire, j'ai tout de même apprécié ma lecture (et j'ai enchaîné avec la suite : Leah à contre-temps) et je l'ai lu vraiment vite, tout se lit très facilement et 'est très agréable. Le souci, je pense, c'est que j'attends beaucoup d'un roman qui fait l'unanimité et qu'en général, j'ai placé la barre trop haute...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n'avais pas spécialement prévu de lire ce livre, parce que de base, ce n'est pas forcément mon genre de lecture. Pourtant, à force de le voir partout sur la toile, il a commencé à m'intriguer. Qu'est-ce qui faisait que ce livre avait autant de succès ? Je me suis donc finalement lancée, et j'ai adoré ma lecture. L'histoire est écrite à la première personne, celle de Simon. Et Simon est bien entendu la raison principale de mon enthousiasme pour ce livre. Il est vraiment attachant : il est drôle, mignon (dans le sens tout choupinou), il fait plein de petites gaffes rigolotes et sans grandes conséquences, mais fait tout pour toujours se rattraper... Sa vie sociale m'a donné envie de retourner au lycée pour revivre ses moments où on a le sentiment que les amis sont la chose la plus importante au monde. Et c'est le cas, c'est une sensation merveilleuse. Nick, Abby, Leah et les autres... tous jouent un rôle essentiel dans la vie de Simon, on a donc trois personnages avec une personnalité bien dévoloppée par Becky Albertalli. Sa relation avec le mystérieux Blue évolue de façon adorable. Elle commence tout doucement, tout gentiment, pour se transformer en une jolie séduction. J'avoue quand même avoir deviné avant le dénouement qui était le fameux Blue. Mais je n'en étais pas tout à fait sûre alors ça ne m'a pas gêné. Je m'amusais quand même à faire mes petites suppositions sur l'identité de ce jeune homme. Et quand je l'ai enfin découvert, j'étais tellement contente !  En résumé, Love, Simon est un joli roman qui aborde les thèmes de l'adolescence, de l'amitié et du premier amour avec justesse et simplicité. Il se lit très vite, très facilement et on est très vite embarqué dans la vie de Simon. J'ai vraiment passé un excellent moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre qui parle de Simon, adolescent et gay. Toute l’histoire tourne autour de sa révélation plus ou moins forcé. Forcément, c’est un roman donc tout est bien qui finit bien. Ce livre ne montre pas forcément toute la difficulté que ça peut être de découvrir son homosexualité adolescent. Malgré quelques moqueries, il est bien entouré et soutenu. Si seulement c’était toujours comme ça dans la réalité. Ce livre reste malgré tout, touchant et émouvant. C’est un vrai rayon de soleil. Pour les moins courageux, le film sort au cinéma le 27/06, et il est réalisé par le réalisateur de Nos étoiles contraires

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Impossible de passer à côté de ce roman initialement publié sous le titre Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens (Simon vs. the Homo Sapiens Agenda en VO, titre qui a d’ailleurs bien plus de sens à mes yeux). Si j’avais très envie de découvrir l’histoire de Simon, je dois dire que toute la hype qui l’a entourée ces derniers mois m’aura quand même un peu freinée ! Mais non, pas de déception au programme : Becky Albertalli m’a donné tout ce que ses lecteurs m’avaient promis : de l’humour, de la tendresse, tout plein d’émotions, un sentiment de révolte aussi… Au final, j’ai refermé ce livre avec des papillons dans le ventre et des paillettes plein les yeux, avec l’envie de le relire aussitôt – ce qui ne m’arrive presque jamais. Car oui, je suis tombée amoureuse de Simon, de sa famille, de ses amis, de son chien… et de sa romance cute cute cute avec le mystérieux Blue. Et même si j’ai deviné l’identité de celui-ci assez rapidement, cela n’a en rien gâché mon plaisir. Love, Simon est un si joli roman que je n’ai même pas envie de revenir sur les deux/trois petits détails sur lesquels je pourrais pinailler. Il n’est pas parfait, mais c’est quand même un petit bijou, à mettre entre toutes les mains : ados, parents, profs… et tous les autres en fait : lisez-le !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je viens de le relire et c'est une nouvelle fois un vrai plaisir de suivre les aventures de Simon et Blue. Le ton est juste et j'ose espérer que sa lecture saura aider ceux et celles qui se questionnent. En refermant ce livre pour la seconde fois, le même espoir que ces deux là vivront heureux à jamais fait monter un sourire à mes lèvres. I feel good !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une superbe lecture qui marque les esprits ! Les sujets abordés sont d'actualités : l'homosexualité, l'harcèlement, le chantage, les problèmes d'amitiés, le racisme latent, les histoires d'amour... Et je pense que c'est ce qui donne autant de cachet à cette histoire. De plus, il y a du suspens, on cherche à savoir qui est Blue sans pour autant que cela ne prenne trop de place et occulte tout le reste. Les échanges de mails sont vraiment plaisant à lire. Ils rythment l'histoire en étant présent un chapitre sur deux. Le style d'écriture est simple, presque parlé parfois mais cela ne fait que renforcer l'attachement qu'on éprouve pour Simon car nous avons ses pensées en direct, sans altération. J'ai vraiment aimé cette lecture, ce qui du coup me donne envie de voir l'interprétation cinématographique mais j'ai peur d'être déçue du résultat... Merci à Netgalley et Hachette pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avais envie de le lire depuis un long moment, mais je n’avais pas encore pris le temps, voilà qui est chose faite. Love Simon (anciennement Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens) raconte l’histoire de Simon, un ado de 16 ans homosexuel. Il n’a pas honte, mais n’ai pas non plus près à en parler à tout le monde. Heureusement il à Blue, un ami qu’il ne connait pas en vrai mais avec qui il discute par mail. Malheureusement leurs échanges sont découvert par Martin, un geek amoureux d’une amie de Simon et qui décide de faire chanter Simon en échange d’un RDV avec cette amie. J’ai beaucoup aimé cette histoire, et je sais que je ne suis pas la seule ! Toute l’intrigue est de savoir qui est Blue, j’aime enquêté et j’ai changé de suspens plusieurs fois ^^’ J’ai beaucoup aimé mené l’enquête et surtout découvrir le quotidien de Simon et ses amis. Simon est un garçon est vraiment attachant et touchant. Je trouve qu’il prend les choses avec courage et philosophie. J’ai vraiment adoré suivre sont histoire. Ses amis m’ont également beaucoup plu, surtout Abby. Evidement, je n’ai pas adoré Martin. Bref, j’ai beaucoup aimé ce roman, et je compte bien aller voir le film ! Je vous le conseil :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Premier livre de cette autrice et premier livre relatant de l'homosexualité. Autant vous dire que j'ai adoré les deux. On parle de sujets qui sont encore sensibles dans notre société et c'est un grand plaisir. Becki Albertalli a une plume douce et addictive. Elle a su rendre le récit très intéressant. Le livre se lit assez rapidement en se demandant ce qu'il va se passer. Même si je l'ai trouvé un peu prévisible, j'ai beaucoup aimé le dénouement. Tous les personnages sont attachants et apportent vraiment leur pièce à l"histoire. Je ne peux que vous recommander cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

À moins de vivre dans une grotte, vous n’avez sans doute pas échappé à ce phénomène young adult adapté au cinéma ! Simon Spier a seize ans, il est lycéen, fan d’Harry Potter et d’Oréo. Il a une bande d’amis très proches, une troupe de théâtre avec qui il répète, une chouette famille, un chien, et un secret. Il est gay. Et Simon n’a jusque-là partagé ce secret qu’avec une seule personne : Blue. Blue est le pseudonyme Trumblr utilisé par un garçon de son lycée. Par mails interposés et sous-couvert de leurs pseudonymes les deux garçons partagent tout, exception faite de leur identité. Aussi… il se pourrait bien que Simon craque pour Blue. D’accord, ce n’est pas hypothétique. Simon craque carrément pour Blue. Seulement, Simon va commettre une erreur. Une terrible erreur. Après avoir échangé avec Blue sur un des ordinateurs du lycée, il va oublier de déconnecter sa session et l’élève qui va passer derrière lui va tout savoir de son secret… L’homosexualité de Simon est le cœur de ce roman, et évidemment une partie de l’histoire repose sur son coming-out. Un coming-out plus ou moins délibéré… parce que les événements feront que Simon ne va malheureusement pas toujours maîtriser qui va le savoir, et comment. Le style est badin. J’ai apprécié l’humour et l’autodérision dont est parsemé ce roman. L’histoire est vive, mais douce. Becky Albertalli, l’auteure, s’est voulue résolument positive. Le gros point fort de ce roman tient dans cette manière, certes romancée et assez dédramatisée, dont l’homosexualité est traitée. Malgré de vilaines réactions, le ton reste léger, d’où le côté édulcoré et plutôt positif. Cela dit, même les réactions positives peuvent, parfois, être teintées d’une touche de gris… Simon doit donc faire face à l’appréciation de son orientation sexuelle, mais il est aussi en plein dans le tourbillon de l’adolescence et cela apporte son lot d’épreuves. Aussi, sa famille, ses amis, le lycée, tous continuent de vivre. La rotation de la terre suit son chemin et Simon est inexorablement confronté à d’autres aléas. La famille et les amis de Simon sont très intéressants, même s’il arrive à l’adolescent de l’oublier… Comme pour Simon, la recherche de l’identité de Blue nous distrait, nous change les idées et ajoute un rayon de soleil au décor. Un coup de cœur ❤ Malgré son concentré de vérités adolescentes, ce roman reste assurément positif. Plein d’humour et d’émotion et avec sa plume drôle et spontané, c’est un vrai petit bijou. À lire ab-so-lu-ment !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai apprécié cette petite lecture, à la fois fraîche, mais avec un petit fond triste. J'ai lu ce livre en très peu de temps, je le voyais passer un moment sur bookstagram et du coup j'ai eu envie de le lire. J'ai eu la chance de le voir passer aussi sur NetGalley où j'ai pu me le procurer en lecture libre et vraiment merci, je ne regrette pas cette lecture. J'ai aimé les deux parties du livre. La première, étant la vie selon Simon. Je veux dire, c'est sa vie comme il la vit au jour le jour avec ses amis, sa famille, ses pensées, ce qu'il fait au lycée, ses problèmes ..... Et la 2ème partie du livre que l'on retrouve dans différents chapitres sont les messages que s'envoient Blue et Jacques (Simon pour de vrai). J'ai aimé ces deux parts du livre mais je vous avoue que j'ai eu ma préférence pour les e-mails entre Simon et Blue. J'ai trouvé ces messages tellement touchants. Se dévoiler en profondeur. Dévoiler ses peurs, ses petites et grandes victoires, ses pensées, tout en gardant l’anonymat entre eux. Pas de nom, et pourtant à force de parler entre eux, des indices sont semés. On essaie même de savoir qui est Blue (même si personnellement j'ai trouvé facilement ^^) en même temps que Simon. Tomber amoureux d'une personne que l'on n'a jamais rencontré, on parfois dû mal y croire et pourtant ça arrive. On a jamais vu cette personne et pourtant on est attiré, par sa personnalité, par sa personne. Ça vous est déjà arrivé à vous ? J'ai apprécié le fait de dire que la norme n'est pas d'être blanc, d'être hétéro .... Il n'y a pas de norme. Chacun est comme il est. Pourquoi un individu devrait être mieux vu qu'un autre ? Chacun aime à sa façon, chacun à ses sentiments, son point de vue. Et chacun aussi est blessé par ce que les autres disent, pensent. Certains gestes sont horribles, ce n'est pas forcément physiquement, bien entendu. L'exemple ici c'est que, quoiqu'on dise sur un réseau social sur une personne, dévoiler son secret, ça à des répercussions et pas toujours positives. Bref je m'éloigne un peu mais, c'es quand même les pensées que j'ai eu lors de ma lecture, je me suis un peu trouver en Simon ... la rencontre en ligne, tomber en amour de quelqu'un qu'on ne connait pas réellement, le problèmes des réseaux sociaux .... Je me suis sentie touchées par son histoire et de celle de Blue. J'ai trouvé tous les personnages touchants. Que se soit les personnages principaux, comme les secondaires. En faite je les ai tous trouvé très humains, très complets. C'est donc un roman que je vous conseille si vous souhaitez passer un bon moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai adoré ce roman qui est plein d'espoir et d'optimisme. Simon est un personnage très attachant et son histoire va inspirer et aider de nombreux adolescents !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Love, Simon, est, pour ceux qui ne le savent pas, le nouveau titre du fameux Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens, qui fut un succès littéraire auprès des ados et moins ados. Simon nous raconte sa vie au lycée, ses amis, sa découverte de son homosexualité, sa relation virtuelle avec Blue, jeune homme de son âge qui fréquente son lycée. Ce roman est hyper bien écrit, il se lit très facilement. On rit, on s'amuse lors de la lecture. J'ai passé un très bon moment avec ce jeune adolescent en recherche de l'amour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais envie de lire ce livre depuis très longtemps et pour une raison que je n'explique pas il n'avait pas rejoint ma PAL. Il y a quelques mois j'ai appris qu'il allait y avoir une adaptation au cinéma et je n'ai pas résisté à aller voir le film en avant-première au grand rex. Le film m'a réellement bouleversé car il fait passer tellement de message important. On dit souvent qu'après avoir vu le film le livre parait moins bien pour Love, Simon ça n'a pas du tout été le cas. Il existe des différences dont certaines assez importantes entre les deux formats j'ai donc eu quelques surprises. Le livre est aussi touchant que le film ce sont de vrais odes à la tolérance et dans le monde d'aujourd'hui on en a tellement besoin. Une grande partie des personnages de Love, Simon représente une catégorie stéréotypé et jugé de la population. Abby est une jeune fille pleine de vie, toujours en train d'essayer d'aider ses amis. C'est aussi une fille noire et elle parfois victime de racisme. Leah est une jeune fille avec des formes et on sait à quels points les personnes en surpoids ou obèses sont montrés du doigt dans notre société où la seule taille acceptable est la taille 36. Et puis il y a Simon et Blue qui sont des adolescents homosexuels. Simon va vivre de grandes étapes de sa vie durant le livre certaines par choix et d'autres vont lui être imposées. Il va passer par l'étape de l'acceptation car même si on le sait au fond de soit ce n'est pas pareil de la penser et de la dire à voix haute. Il va commencer à prendre de plus en plus confiance en lui à se révéler au fil des pages. Ce livre soulève tellement de choses intéressantes comme le coming out pourquoi est-ce que les homosexuels sont les seuls à le faire alors qu'être hétérosexuel ce n'est pas forcément une norme. Love, Simon est un livre qui va changer votre vision et soulevé de nombreux points auxquels vous n'avez jamais pensé et qui sont pourtant tellement importants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord je tenais à remercier Netgalley et Hachette Romans pour cette belle histoire que je me suis empressée d’aller acheter en papier suite à ma lecture. En ce moment je lis beaucoup de romans du rayons jeunesse et je suis souvent étonnée de constater que des sujets très sérieux sont traités et surtout qu’ils ne sont pas évoqués de manière enfantine, ils le sont plutôt de manière à faire réfléchir, tout en ayant une lecture relativement simple. Love Simon ne déroge pas à la règle. Ce roman traite donc de la sexualité, et plus précisément de l’homosexualité, de l’acceptation de soi, du regard des autres, de l’importance des réseaux sociaux à notre époque. Comme je le disais donc, ce livre se situe dans la catégorie « adolescent » et sur cette base, on pourrait penser qu'il s'agit d'une amourette entre deux garçons d'un même et pourtant le sujet qui est évoqué est bien plus profond, il évoque l'orientation sexuelle d'un jeune homme, de son choix ou non choix de vouloir "sortir du placard", du fait que l'hétérosexualité soit la norme dans notre société, la volonté de rester anonyme pour ne pas être mal perçu. J’ai beaucoup aimé l’histoire qui se déroule autour de ces thèmes Simon est très attachant et on veut forcément connaitre l'identité de Blue. On soupçonne un peu tous les personnages d'être lui, peut-être même que parfois on espère que ce soit tel personnage  plutôt qu’un autre. J’ai beaucoup aimé aussi le personnage de Abby,  qui est une de ses meilleures amies.  Au-delà de ces deux personnages, je trouve aussi que chaque personnage de l’histoire a son importance un petit ou grande échelle, et j’en ai apprécié la plupart.  Concernant la lecture en elle-même, j'ai beaucoup aimé le découpage du livre, on alterne entre mail et vie réelle.  Cela donne un certain rythme à la lecture, elle est vraiment très fluide. J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteure, parce que j’ai littéralement dévoré le livre. Pour conclure, je me suis totalement plongée dans cette lecture, surtout très curieuse de savoir comment qui était Blue mais aussi de savoir comment Simon gèrerait le fait que son homosexualité soit révélée au monde entier, de connaître ses sentiments, ses façons de réagir. Bref, ce livre a eu un tel pouvoir sur moi que j’étais bien incapable de le lâcher.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un roman qui a fait énormément parlé de lui. Je suis généralement un peu à contre-courant. Quand un livre fait trop parler de lui, je m’en approche peu, parce que j’ai peur d’être déçue, mais j’ai finalement eu l’occasion de découvrir ce roman à nouveau et par curiosité, je me suis lancée. Et je dois dire que j’ai vraiment passé un super moment. Simon est gay, mais personne ne le sait, enfin jusqu’à ce qu’une personne ne découvre ses échanges d’emails. Commence alors un drôle de chantage et notre héros a du mal à savoir exactement quoi faire. Ce qu’il sait c’est qu’il n’est pas tout à fait prêt à faire son coming out. Et malheureusement cet échange de mails ne concerne pas que lui et il ne veut pas que son anonyme Blue avec qui il adore correspondre, s’enfuie. J’ai beaucoup apprécié découvrir ce roman. Simon est très touchant et j’ai adoré le voir interagir avec les autres et surtout s’épanouir dans ses échanges avec Blue. Il aimerait savoir qui il est, il essaie de comprendre, même s’il sait qu’il ne devrait pas. On alterne donc entre narration et emails dans ce roman et c’était un plaisir d’en apprendre plus ainsi sur les personnages. D’ailleurs, ils sont vraiment tous intéressants, que ce soient ses parents, ses frères et sœurs ou encore les amis. Tous sont géniaux ! C’était une très bonne histoire que je suis ravie d’avoir découvert !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est avec une tendresse particulière que je quitte les personnages de Love Simon de Becky Albertalli ... Ce fut une lecture très touchante et bourrée d'humour, malgré le sujet traité avec sérieux... Simon et ses amis sont tellement attachants et les mails échangés avec Blue sont siiiiiiii mignons 💖🤗 Curieuse de voir l'adaptation cinématographique maintenant!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un roman pour les adolescents qui m’intrigue depuis sa sortie. La sortie au cinéma de son adaptation « Love Simon » m’a rappelé son existence et c’est donc avec beaucoup de curiosité que j’ai entamé ma lecture. Simon Spier est un jeune adolescent homosexuel pas encore out. L’apparition d’un message sur le Tumblr de l’école va changer sa vie plutôt tranquille jusque-là. Un certain Blue annonce son homosexualité et c’est avec l’envie d’être compris et de partager son quotidien que Simon va entamer une conversation avec lui. Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens a été une lecture sympathique. Grâce à une plume plutôt fluide et simple, le roman se lit rapidement. Les personnages que ce soit Simon mais également sa petite bande de copains, Leah, Nick ou encore la charismatique Abby sont particulièrement attachants et sympathiques à suivre. La romance est très agréable et assez mignonne. J’avoue cependant être assez mitigée concernant ma lecture. Le roman manque clairement de profondeur que ce soit au niveau de l’intrigue ou des personnages. J’en attendais surement trop. Cependant, il est important pour moi que ce roman existe. Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens nous propose de suivre une bande de potes à laquelle on peut facilement s’identifier lorsque l’on est adolescent. En partant de cette idée-là, l’homosexualité est dépeinte de façon plutôt agréable. On est loin des romans avec des personnages homosexuels principaux où la discrimination et le harcèlement sont le centre de l’histoire et rien que pour cela, ce roman transpire d'une certaine vérité et est réellement une bouffée d’air frais.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une bonne lecture ! Simon discute régulièrement avec Blue sur un forum de discussion. Ils sont dans la même école et se confient des choses qu'ils n'ont dit à personne. Un autre élève va tomber sur une de leur discussion en se connectant après Simon sur un ordinateur de l'école, et va lui faire du chantage, son secret contre un rendez-vous avec une de ses amies. J'ai apprécié l'ambiance générale de ce roman. On est vraiment dans le milieu scolaire typique américain, et je me suis sentie plongée dans cet univers, ce qui est très rafraichissant. J'ai également beaucoup aimé les relations entre les personnages, ce qui est clairement le point fort de ce livre. La famille de Simon est très chouette, c'est une famille dont on rêverait, proche, qui s'amuse beaucoup, et très ouverte. Les amis de Simon sont également géniaux, et même s'il leur arrive de se disputer, ils sont toujours là pour parler et pour se soutenir, et pour se pardonner. Evidemment, j'ai eu moins de sympathie pour le "maitre-chanteur" de Simon, qui est vraiment là pour lui mettre des bâtons dans les roues. Le découpage du roman, entre l'histoire de Simon et ses dialogues avec Blue, donne un très bon rythme et incite à tourner les pages rapidement. L'enquête pour découvrir l'identité de Blue est très prenante, et je n'avais évidemment rien vu venir. Pour finir, c'est un livre plein de tolérance, d'humour, de justesse, comme on en voit de plus en plus, et c'est très bien. Que des livres jeunesse abordent le thème de l'homosexualité aussi librement est un bon présage pour l'évolution des mentalités. J'aurai très envie de lire également Leah à contretemps pour rester dans cette bonne ambiance chaleureuse, et pour en apprendre un peu plus sur une des amies les plus proches de Simon. Grand merci à NetGalley et aux éditions Hachette Romans pour ce bon moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Simon, jeune ado américain typique, a un secret, il est gay, seul Blue, un correspondant anonyme, est au courant. Mais Simon ne sait pas trop comment faire son coming out et on va lui voler ce moment important. Très beau roman sur l'acceptation de soi et sur la différence avec énormément d'humour. Très réjouissant ! Un livre que j'aurais aimer lire quand j'étais ado.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avais beaucoup entendu parler de ce roman au succès mondial. J’ai eu envie de le lire par rapport à tout ce que l’on peut entendre aujourd’hui. Que ce soit homophobe où non, on entend beaucoup trop de jugements, de critiques et tout autres propos innapropriés. N’importe on entend des insultes et des préjugés, dans les écoles, les lieux publiques… C’est pour cette raison qu’aujourd’hui je lis ce genre de lectures, parce qu’il n’y a pas de raison de ne pas comprendre ce que ressentent ces personnes, ce qu’ils vivent aux quotidien. Je m’excuse si cette introduction est trop longue à votre goût, mais j’avais vraiment besoin d’exprimer ça. Pour en revenir à ma lecture, J’ai passé un très bon moment à lire ce roman. Et on ne sent absolument pas la longueur du texte. Chaque mot, chaque tournure de phrase avait son importance. C’était écrit sans trop de fioriture et pourtant, ça avait tellement de profondeur, de ressenti et d’émotion. On ressent vraiment ce que l’auteur a souhaité transmettre comme message à l’ensemble de ces lecteurs: – Le droit des orientations sexuelles et des choix personnels – Le droit à l’intimité et la vie privée C’est vrai que cette histoire peut être touchante, boulversante même. En repensant aux différents personnages, il y en a que j’aurais aimé mieux connaître, notamment le personnage Leah. Il était intéressant et il manquait des éléments qui aurait pu faire que je m’attache à elle, ce qui n’a absolument pas été le cas. Ce que j’ai trouvé énorme, dans le bon sens, c’est qu’à chaque fois qu’il y avait un rebondissement, je me demandais » Et moi? Si j’étais dans cette situation, je ferais quoi? ». A mon sens, c’est un roman qui peux vraiment faire réfléchir, qui peut faire la différence avec d’autres qui dénoncent le même genre de choses. J’avoue qu’au pars avant, je ne me sentais pas touché par cette « cause ». Au delà du fait qu’on m’avait « insulé, traité » d’homosexuel, il n’y avait rien qui me menait à défendre ça même si j’étais déjà contre. Aujourd’hui, je ne dirais pas que je me sens plus concerné, mais je me sentirais plus responsable si je n’agis pas alors que je suis au courant du ressentis des personnes qui vivent le même genre de chose au quotidien. L’histoire du roman en elle même, je l’ai trouvée intéressante, bien abordée, sous les différents angles. On pouvait comprendre pourquoi chacun agissait de cette manière. Pour parler de la fin, je ne vais pas vous cacher que je l’avais deviné bien avant. Elle n’était pas surprenante, ce n’était pas surprenant que Bram soit Blue. Pour moi ce livre est proche d’un livre parfait! Note Globale 9.5

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre relate l’histoire d’un jeune qui tombe amoureux en ligne de son correspondant. En laissant sa plateforme e-mail ouverte un de ses camarades va faire des captures d’écran de sa conversation et le menace de révéler son secret. En parallèle le héro de l’histoire cherche à savoir qui est ce mystérieu correspondant et son identié. Aura t’il le droit à un happy-ending ? Le livre est super et nous révèle les différents problèmes que l’on peut avoir avec les réseaux sociaux et la difficulté qui existent encore dans l’acceptation des homosexuelles ici.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Au moment de terminer ma lecture, un sentiment de bien-être m'envahit parce que c'est beau, émouvant et nous offre de beaux moments de tendresse. Et en même temps, tout au long de ma lecture, je me suis demandée pourquoi Simon devait vivre (subir) tout ça ? Pourquoi le fait d'aimer les garçons en étant soi-même un garçon pouvait encore apporter tant de problèmes de nos jours ? Cette sensation ne m'a pas quitté jusqu'à la révélation de Blue... Simon a vécu toutes ces épreuves (de doute, de chantage, d'humiliation, d'incompréhension, de compréhension et de révélation) pour lui et, même si ça a fait mal et ça a été difficile, le "résultat" a été plus que concluant. On en sort content, heureux même parce que cela se fait le plus naturellement du monde alors que ce n'était pas le cas une bonne partie du livre.. Personnellement, Simon m'a quelque peu agacé par moment... je trouvais qu'il n'avait pas les réactions appropriées au moment où il le fallait mais d'un point de vue général, tous ses amis ont aussi une drôle de manière de percevoir l'amitié. Quant aux parents de Simon, je les ai trouvé drôles et touchants à la fois. J'ai beaucoup aimé le personnage de Leah et suis très heureuse qu'un livre lui soit dédié parce que sa façon d'être rejetée (sans que les autres ne la comprennent) m'a beaucoup touché et chacun le vit un jour dans son existence alors qu'elle, elle les accumule... Sinon, pour chacun des personnages, j'ai eu envie de crier et de réagir plus fort pour eux, comme s'ils étaient mes propres amis ou ma famille. Je me dis que, lorsqu'on le vit à fond pour les personnages, c'est très bon signe quand à la valeur du livre. Je ne connaissais pas du tout Becky Albertalli mais elle a su me faire ressentir beaucoup de choses et me ramener à mon adolescence encore plus facilement que je n'y aurais cru. Merci à elle !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dès la première page du roman, le chantage de Martin Addison à Simon est mis en avant. Ainsi, soit Simon l’aide à se rapprocher de la belle et parfaite Abby Suso, soit il révèle à tout le monde sa correspondance avec l’anonyme Blue. La seconde option est inconcevable pour Simon, car pour lui, Blue est un havre de paix, un garçon dont il tombe amoureux un peu plus après chaque mail envoyé. Et il sent que Blue disparaîtra si leurs correspondances sont dévoilées. Du roman au film, quelques éléments diffèrent. Tout d’abord, les sentiments de ses amis ne sont pas exactement les mêmes, Simon a une sœur en plus et il n’est pas aussi dispersé dans sa recherche de Blue. Il est également moins dans la manipulation de ses amis face au chantage que lui fait Martin. Ce dernier est d’ailleurs un personnage un peu moins envahissant et lourd que dans l’adaptation, même s’il reste le responsable de nombreux problèmes. Autrement, si on a d’abord vu le film, on n’aura pas de surprise concernant Blue, mais on ne pourra pas s’empêcher de relever tous les petits détails le concernant, de chercher son nom ou de bien lire lorsqu’il intervient dans l’histoire. Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un roman qui se savoure, mais qu’on ne peut pas lâcher non plus, donc on le termine bien trop vite. On tombe une nouvelle fois sous le charme des différents personnages. On comprend pourquoi ils s’aiment, s’adorent, mais aussi pourquoi il leur arrive de s’énerver les uns contre les autres. L’auteur a plus de temps et de pages pour développer les personnages, leurs relations, leur vie. On se sent d’autant plus intégré dans leur quotidien et on aime vraiment ça ! Voilà un roman doudou, qui fait du bien lorsqu’on parcourt ses pages. Il interroge sur la sexualité, l’acceptation de ne pas être dans la norme, mais aussi la volonté qu’on peut avoir à le faire savoir. On peut également noter que la fin est beaucoup plus agréable que celle du film qui, même si elle est sympathique, fait trop « fin de film hollywoodien ». Elle est ici plus naturelle et intime, ce qui est un réel plus, car cela permet de croire plus à cette romance. Si on aime le genre romantique entre adolescents sans trop de prise de tête, ce roman est là pour vous. La seule déception, c’est qu’il se termine beaucoup trop rapidement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand j'ai commencé ce roman, j'ai tout de suite été sous le charme. Oui sous le charme des personnages, de l'histoire mais aussi de l'écriture. Simon, jeune adolescent de 16 ans, correspond avec un autre jeune homme Blue qui est dans le même lycée que lui mais dont il ignore totalement l'identité. Tout se passe vraiment bien entre eux, les confidences s'enchainent et des sentiments naissent. Mais un jour c’est la catastrophe, Martin, un camarade de classe de Simon passe juste après lui sur l'ordinateur du lycée et s'aperçoit que Simon n'a pas fermé sa session. Il découvre bien vite la teneur de la correspondance entre Blue et Simon et décide de faire chanter Simon afin qu'il lui arrange une rencontre avec sa meilleure amie sous le charme de laquelle il est tombé. Les choses ne se passant pas comme il le voudrait, Martin va révéler à tous que Simon est homosexuel. Comment vont réagir Simon et son entourage? Dans ce roman il y a deux problématiques, la première c'est de savoir qui est Blue et si sa relation avec Simon va évoluer, s'ils vont se rencontrer et s'aimer? La seconde traite du regard, du rejet, des moqueries ou de la sollicitude de l'entourage quand il découvre l'orientation sexuelle de Simon. Ce roman traite avec énormément de sensibilité la difficulté d'être différent sentimentalement, le sentiment d'être obligé de se justifier sur ses choix amoureux, ce fameux coming-out qui déchire ou soulage celui qui le révèle. C'est un livre à la fois courageux, émouvant et réaliste. C'est écrit avec passion et luminosité et on aime les personnages de ce roman comme s'ils étaient des amis ou de la famille. Un livre "jeunesse" d'une intelligence et sensibilité folles qui devrait être lu dans les collèges et lycées.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie chaleureusement les Éditions Hachette Romans pour ce partenariat. Au vu du nombre de fois où ce livre est passé dans mon actualité sur les différents réseaux sociaux, j’étais extrêmement curieuse de le découvrir. C’est maintenant chose faites et je peux vous dire que je n’ai pas du tout été déçue. C’est même plutôt le contraire : une très bonne surprise ! Simon Spier est un jeune ado homosexuel de 16 ans, vivant en banlieue d’Atlanta ! Même s’il n’a aucun doute sur son homosexualité, il ne se sent pas encore prêt à l’assumer publiquement. Sa meilleure amie, Leah, n’est au courant de rien; le seul à savoir, c’est « Blue » : un jeune garçon « rencontré » via le Tumblr du lycée et avec qui il échange des mails sous le pseudo de « Jacques ». Malheureusement, Simon va oublier de déconnecter sa boîte mail et Martin, un geek du club de théâtre, va lui faire du chantage afin d’avoir un rendez-vous avec Abby, une amie de Simon ; dans le cas contraire, il se fera un plaisir de diffuser les captures d’écran … Simon est un garçon extrêmement attachant ! Et le fait qu’il se confie à nous durant tout le récit le rend si réel que j’ai un peu eu l’impression de quitter un ami une fois le livre terminé … C’est quelqu’un de sincère, de courageux, et qui est aussi très touchant. Notamment dans sa « relation » avec Blue ! Tous les deux se rapprochent, beaucoup, sans pour autant être prêt à découvrir qui se cache derrière ce pseudo. En parlant de Blue, un autre point que j’ai beaucoup aimé dans cette lecture est le fait de ne pas principalement concentrer le récit sur la difficulté, encore aujourd’hui, d’un adolescent à assumer son homosexualité publiquement : le regard des autres, les moqueries, les blagues douteuses, … L’intrigue nous pousse plutôt à découvrir qui est Blue ! Je peux vous dire que je serais une piètre enquêtrice car j’étais loin du compte … Et rien que pour ça, j’ai adoré suivre Simon jour après jour. Je dois quand même avouer qu’en commençant ma lecture, j’avais un peu peur de tomber sur un récit qui soit beaucoup trop jeunesse ! Finalement, j’ai été surprise par le style, certes très adolescent, mais aussi très léger, fluide et surtout, très entraînant ! Ma lecture est limite devenue une addiction, il fallait que je lise encore un chapitre, et un autre, et un autre, … J’ai réellement été emportée, du début à la fin ! En bref, c’est un coup de cœur, un grand ♥ J’ai pris plaisir à suivre Simon et ses amis. Chaque personnage, qu’il soit principal ou secondaire, fait de ce récit une réussite. Et puis cette plume : à la fois simple mais tellement efficace et addictive !! Chaque ligne nous donne envie d’en lire plus, toujours plus !! Je n’ai qu’une hâte (non en fait, j’en ai deux !) 1. Voir le film – 2. Lire la suite : « Leah à contretemps » car je viens juste de voir que ma demande avait été acceptée sur NetGalley (Merci Hachette Romans, j’ai décidément trop hâte !!)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Love, Simon est un roman que j'ai découvert à travers la bande annonce du film, qui doit sans doute être sorti à présent. J'ai trouvé cette histoire touchante et j'ai trouvé que le thème de l'homosexualité et du Coming Out y était abordé différemment par rapport aux autres romans que j'ai pu lire. Simon est un adolescent comme les autres, si ce n'est qu'il cache un secret : son homosexualité. Car personne ne le sait : que ce soit la famille de Simon, ou ses amis, personne ne s'en doute. Et vient le jour où son secret est découvert par nul autre que Martin, un camarade peu sympathique, et qui se met en tête de faire chanter Simon ... En bref, ça s'annonce plutôt compliqué pour Simon, qui est à la fois en proie à la peur d'être découvert, et à la peur d'être abandonné par Blue, son ami online, si jamais tout est dévoilé. J'ai bien aimé la plume de Simon, bien que je l'ai trouvée par moment un peu languissante mais on y ressent vraiment la marque de l'adolescent en colère contre ceux qui l'oppriment, mais en même temps, irrésistiblement vivant et touchant. Simon, ou Jacques, est un personnage qui m'a plu et dont j'ai aimé les aventures. On ressent à la fois la fragilité du personnage et sa force, son amitié indéfectible, et son amour pour sa famille. Quant aux autres personnages, je les aies trouvés sympathique mais sans autant être touchée droit au coeur par leur histoire. La famille de Simon est elle aussi très sympathique mais je n'ai pas été touchée par cette dynamique familiale, bien que les blagues du père soient hilarantes et très drôles à cause du décalage. Finalement, ce qui m'a le plus plu est sans nul doute les échanges entre Blue et Jacques, et cette sincérité évidente et touchante qui donne un nouveau point de vue sur la découverte de l'adolescent, et sur la découverte de la sexualité : quand ont-il su qu'ils étaient homosexuels ? Comment le vivent-ils ? Comment vivent-ils leur homosexualité au vu de leurs religions ? Autant de questions qui sont développées avec beaucoup de douceur et on a l'impression de lire les e-mails de nos amis tant l'écriture est fluide et légère. Love, Simon est un roman qui m'a plu pour son authenticité, sa vivacité et sa sincérité. Je suis plus conquise que je l'espérais et je pense que Love, Simon devrait être lu par de nombreux adolescents tant il relève de notre siècle et surtout d'un des maux de ce siècle qui est le notre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Autant le dire tout de suite j’ai vraiment aimé ce roman, on se sent bien en le lisant, et il aborde des thèmes très intéressant, notamment : l’homosexualité, qui est d’ailleurs le thème central de cette histoire. Dans ce roman nous suivons Simon, 16 ans, il est homosexuel et n’a pas encore fait son fameux “coming-out”. Il correspond depuis quelque temps avec une personne sur internet. Son pseudo : Blue, lui aussi homosexuel. Ils s’entendent bien et on appris qu’ils étaient dans le même lycée. Bien évidemment ils ne souhaitent pas dévoiler leurs réelles identités, pas encore prêt à s’exposer au monde entier. Leur relation au départ seulement amicale deviendra un peu plus au fur et à mesure des emails échangés (on s’en doute dès le départ, bien évidemment). Ils apprendront à se connaître, et l’amour remplacera l’amitié. En parallèle on suit la vie “réelle” de Simon, au coeur de son lycée, lors de ses soirée en famille ou encore avec ses meilleurs amis : Nick et Leah. En tant que lecteur, on essaye de deviner l’identité de Blue, et j’avoue avoir assez rapidement percé le mystère, mais cela ne m’a aucunement gâché ma lecture. J’ai passé un très bon moment avec Simon et ses amis, sa famille. Cela m’a un peu rappelé mes années lycée ! En conclusion, je pense que ce roman peut-être apprécié de tous, plus jeunes et moins jeunes, le sujet parfois délicat au sein de certaines familles, aidera peut-être ceux qui se trouvent dans cette situation à plus facilement s’accepter. De nos jours, même si beaucoup sont encore fermés lorsqu’il s’agit d’homosexualité, il faut cependant rappeler que beaucoup sont également très ouverts et ne portent finalement aucune différence quand aux préférences de chacun. Chacun est libre et surtout chacun devrait se sentir bien dans sa peau, et s’accepter sans devoir subir de jugements. Un excellent roman que je ne peux que conseiller !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Intéressant, d'actualité et bien écrit, ce petit roman tout simple m'a rendue toute chose... Il aborde de façon juste et sans chichi des questions complexes et profondes telles que l'orientation sexuelle, son acceptation, le racisme et le harcèlement. Mais il pose surtout les bases de bonnes réflexions, ma préférée étant "pourquoi les homosexuels doivent faire un coming out et pas les autres?". La plume est belle, l'auteur réussi à donner vie à plusieurs personnalités chacun des personnages ayant sa façon propre de s'exprimer. Elle arrive en peu de pages à développer en profondeur leur caractère et leurs pensées. Cependant je ne ferai pas parti du fan club inconditionnel, contrairement à la majorité des avis il ne s'agit pas d'un coup de cœur pour ma part. L'histoire et surtout les réflexions sur l'homosexualité restent très superficielle, bien que très intéressante et les diverses rebondissements sont prévisibles et notamment le mystère principal, dont j'ai eu la réponse dès la moitié du roman. Néanmoins, malgré ces deux points négatif, j'ai passé un moment lecture agréable, les 200 pages se lisent vite et m'ont bien vidé la tête! C'est sur, il fera parti des romans sur ce thème que je conseillerai autour de moi!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voila bien longtemps que je voulais lire ce livre dont les louanges avaient été largement chantées par Karen, et la sortie prochaine du film adapté de ce livre en a fait l’occasion parfaite. J’ai adoré moi aussi, le style de l’auteur nous propulse au cœur même de la vie de Simon, dans son intimité. On le suit dans ses péripéties quotidiennes, dans sa correspondance secrète, dans ses doutes, ses peurs, ses joies et donc on s’attache très vite à ce personnage. Son entourage familial et amical est extraordinaire et donne beaucoup de relief au roman. Sa correspondance est très drôle, et ayant deviné l’auteur des mails dès sa première apparition dans le roman, ça a été d’autant plus intéressant de voir la différence entre les interactions virtuelles et réelle.. Plus sérieusement, ce livre parle aussi des difficultés qu’ont certaines personnes à assumer leur identité sexuelle, ce coming-out rendu si difficile par la société. Après avoir apprécié ce livre, j’attends avec impatience la sortie du film ! Nelly, chroniqueuse Au Boudoir Ecarlate

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Annonce coup de coeur! Ce livre est une vraie pépite! Je suis rentrée immédiatement dans l’histoire. Il n’y a rien de plus facile: on s’y sent bien. La famille de Simon est complètement déjantée et à mes yeux, du coup, complètement normale 😉 Simon, c’est le mec sympa de 16 ans, apprécié sans être une superstar, à l’aise avec ses amis, il se cherche, tout évolue en lui et autour de lui. Bref, c’est un peu le bordel, mais un bordel adolescent somme tout assez typique. Et Simon, son truc, c’est qu’il est gay et qu’il le cache. Il ne veut pas attirer l’attention, il ne veut pas en faire tout un foin… et peut-être aussi qu’il ne veut pas quitter sa vie actuelle qui est confortable. Une vie qu’il connaît, qu’il maîtrise… Que la question soit d’avouer son homosexualité ou autre chose, peut importe. Elle est légitime et encore une fois, normale. Tout le monde change, mais certains changements font peur… Voilà donc notre Simon qui, à travers un pseudo, échange des mails avec un garçon de son lycée. Il sait qu’il doit le croiser chaque jour, mais n’a aucune idée de son identité. Et inversement. Cela ajoute du piquant mais… est-ce vraiment ce qu’il souhaite? Et lorsqu’un autre garçon tombe sur sa messagerie en salle d’informatique, comprend qu’il est gay et décide donc de le faire chanter pour qu’il le case avec sa meilleure amie, il va se retrouver embarquer dans une histoire sans marche arrière possible. Franchement, je crois que j’ai tout aimé. J’ai adoré Simon, un personnage terriblement attachant, qui se pose des milliards de questions que je me serais moi-même posée si j’avais été dans sa situation. J’ai adoré ses amis, l’ambiance (oui même si tout n’est pas rose) entre eux. J’ai adoré la famille à Simon, j’ai aimé les moments qu’il passait au théâtre. Tout tout. J’étais tellement bien plongée dans le roman, dans leurs relations que je devinais même certaines réactions. En lisant quelques mots dans un des mails de Blue, je m’imaginais instantanément la réaction de Simon et… je riais un peu quelques lignes plus loin en voyant que sur un long mail, il réagissait exactement sur les mots qui avaient attiré mon attention. Et c’est arrivé plusieurs fois, dans divers situations. Et pour moi, c’est la preuve que je suis à l’aise avec les personnages, l’histoire! Un petit mot encore sur la relation entre Blue et Simon. Déjà, j’ai beaucoup aimé, en grande lectrice et amatrice de correspondance, qu’ils fassent connaissance par mail. Dans leur cas, cela leur a permis de pouvoir mieux appréhender le fait qu’ils soient gay, jusqu’à trouver le courage de s’affirmer en tant que tel. Et comme ce n’est pas évident! Leurs échanges sont savoureux, tour à tour plein d’humour pour basculer sur des sujets autrement plus difficiles. Et le final est juste touchant. J’allais encore écrire que j’avais adoré. Je crois l’avoir assez dit. Je vais donc m’arrêter là et ne peux que vous conseiller de le lire. Il se lit facilement, rapidement. Dans mon cas, je n’ai plus pu le lâcher et me suis couchée bien tard pour le coup. C’est un vrai coup de coeur!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre rafraîchissant, rapide à lire, lu d'une traite. Les personnages sont très attachant, je m'identifie à eux. La famille de Simon est cool. J'ai de nombreux points communs avec Simon, immense fan de la saga du plus grand sorcier à lunettes. L'histoire traite du coming out, un sujet encore tabou dans notre société actuelle. Beaucoup se font agresser gratuitement car ils se tiennent seulement la main dans la rue. Des passages piétons arc-en-ciel sont dégradés par des homophobes. Un livre drôle et touchant. Je vais aller voir l'adaptation cinématographique pour comparer avec le livre. Classé dans la catégorie jeune adulte, il est également très bien pour les adolescents et les adultes qui manquent de tolérance. Ce n'est pas une maladie. Ce sont des individus comme tout les autres. Ils ont une famille, des amis, et ils sont amoureux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais pas réalisé que j'avais déjà lu ce livre sous un autre titre. C'est un livre que j'ai adoré et qui est actuellement au cinéma, en effet cet excellent roman a été adapté en film. Simon est jeune lycéens gay de 16 ans, il correspond sur Tumblr de manière anonyme avec un autre jeune de son lycée. Par erreur, un jour il ne ferme pas sa session et un autre comarade tombe sur les échanges entre Blue et Simon, Martin profite de cette opportunité pour faire chanter Simon. Simon est un jeune homme attachant que l'on découvre au travers du récit mais aussi des correspondances entre Simon et Blue. J'ai apprécié de découvrir ce personnage par ces passages épistolaire. C'est un jeune homme sympa, avec une famille et des amis fidèles. Au final, j'ai apprécié de relire cet roman, l'auteur à une plume agréable et fluide et on passe forcément un très bon moment avec Simon et cie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman feel-good sur l'homosexualité, avec un personnage fort qui traverse les tracas de l'adolescence tout en apprenant à vivre fièrement son homosexualité. Simon s'assume, tout en étant le plus normal de tous les élèves... Point positif : L'autrice préfère mettre en avant les réactions positives de l'entourage de Simon et signe un romance intelligente qui fait du bien à notre petit cœur. Point négatif : Des personnages peut être un peu trop beaux mais après tout, pourquoi pas ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comment expliquer à quel point ce livre est important. Parce qu'il l'est. C'est l'histoire de Simon, quelqu'un de tout à fait banal à l'extérieur: un père, une mère, un chien, deux soeurs, et trois meilleurs amis. Jusque là, rien de bien transcendant. Mais Simon gay, et ça personne ne le sait Personne sauf Blue, quelqu'un avec qui Simon correspondant par email anonymement. Enfin, ça c'était avant, avant qu'un garçon prénommé Martin ne tombe sur la boîte mail de Simon et se décide à le faire chanter pour pouvoir sortir avec l'une des amis de Simon. Et Simon accepte d'aider Martin, parce que ce n'est pas seulement son identité qui est en jeu, c'est aussi celle de Blue. Cette histoire m'a énormément touché. Ce n'est pas seulement l'histoire d'un adolescent et de ses années lycée. C'est une histoire de société, une histoire qui parle a beaucoup de personnes. Ce n'est pas une histoire universelle — comme j'ai pu l'entendre dire — ce n'est pas L'HISTOIRE de toutes les personnes gays de ce monde, c'est l'histoire de Simon, et elle est unique. Elle est unique, mais on peut s'y identifier sans partager tous les aspects de la vie de Simon. Simon c'est juste ce garçon qui est attiré par les autres garçons, qui aime les oreos et son chien Bieber. Mais c'est aussi ce garçon qui adore ses soeurs, qui est raide dingue de ses parents parce qu'ils sont géniaux, qui mange trop de gaufres à Waffle House, et qui est persuadé que tous les garçons qu'il rencontre au lycée sont Blue. Cette histoire m'a fait pleurer, elle m'a mis en colère, elle m'a fait rire. J'ai pleurer parce que personne ne devrait avoir à subir que ce Simona subit, personne ne devrait avoir peur de voir sa sexualité dévoilée sur le net. J'étais en colère parce que, malheureusement, être gay ou faire partie de la communauté lgbtqiap+ est toujours considéré comme quelque chose de soit surprenant, soit de cool, soit d'anormal. Surprenant parce que les gens pensaient que la personne était hétéro, cool parce que c'est tellement à la mode d'avoir un meilleur ami gay, ou anormal parce que l'homophobie existe toujours. Cette histoire fait face à tout ça. Je suis tellement reconnaissante d'avoir cette histoire dans ma vie. Je suis reconnaissante d'avoir Simon et ses remarques, sa joie de vivre, sa tristesse et tout ce qui fait qu'il est lui.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Impossible de ne pas lire ce livre ou bien de ne pas être au courant qu'il existe, alors que toute la toile en parle. Je remercie Hachette Romans et Netgalley de m'avoir envoyé une copie Ebook, ce qui m'a permis de découvrir cette petite pépite pleine de fraîcheur, et ça fait quand même du bien de lire une écriture aussi authentique ! Après l'avoir fini, je n'avais qu'une envie: aller au cinéma pour découvrir son adaptation à l'écran.  Résumé (Goodreads): Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : 1/ Ils fréquentent le même lycée. 2/ Blue est irrésistible. 3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.) Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…            J'ai lu ce livre en deux fois, et j'avoue que si je n'avais pas été aussi occupée, je n'aurais fait aucune pause durant ma lecture. Et c'est très étonnant, vu que je ne raffole pas de ce genre de livre. Bien que ce livre aborde des thèmes importants tels que la sexualité, le coming out, l'acceptation de soi ainsi que le chantage, l'écriture reste légère et (on peut le dire) assez mignonne en son genre (j'adore vraiment le PDV de Simon). Mais alors que l'écriture est légère, cela ne décrédibilise en rien l'importance du message que l'autrice veut nous transmettre. "Tu ne trouves pas que tout le monde devrait en passer par le coming-out ? Pourquoi l’hétérosexualité serait-elle la norme ? Chacun devrait déclarer son orientation, quelle qu’elle soit, et ça devrait être aussi gênant pour tout le monde, hétéros, gays, bisexuels ou autres. Je dis ça je dis rien"      Le personnage de Simon m'a beaucoup touché: il est drôle, plein d'esprit, adore les Oreos (et je l'aime rien que pour ça) ainsi qu'Harry Potter et les phrases bien tournées. Sa relation avec Blue était tellement adorable, et c'est les moments que j'aimais le plus dans ce livre: les passages épistolaires de deux jeunes hommes. les voir se rapprocher de plus en plus au fil de l'histoire, sans même qu'ils ne connaissent l'identité de l'un et l'autre. Et c'est ça que j'ai trouvé magnifique: ils s'acceptaient, et ont commencé à tomber amoureux au-delà du besoin physique. Une connexion se forme entre eux petit à petit, et c'est l'une des histoires d'amour les plus mignonnes que j'ai pu lire. Je n'imagine même pas l'angoisse de vouloir connaître l'identité d'une personne, en sachant qu'on peut la côtoyer tous les jours.  "Je n'aime pas les fins, dis-je. J'aime quand les choses ne se finissent jamais."      Simon a beaucoup d'amis qui le soutiennent et qui l'aiment. Ses amis sont supers, sa famille est géniale et à mourir de rire... Tous grandissent en maturité en même temps que le personnage principal, il n'y a pas que Simon qui fait face à certaines difficultés durant l'histoire. Chacun réagit à sa manière à l'homosexualité de Simon, et j'ai trouvé leur soutien plus que magnifique: à aucun moment Simon n'est rejeté par eux pour ce qu'il est réellement. Cependant il n'est pas lui-même le meilleur des amis qu'il soit: il connaît plus la vie de Blue, avec qui il parle par messages depuis peu, que les amis qui l'entourent. Je peux comprendre la colère qu'a pu ressentir Leah, de se sentir exclue mais aussi moins aimée, ou encore Abby.       Mais c'est ça qui est génial: Simon n'est pas un personnage parfait, et c'est ça qui le rend plus réel à mes yeux. Il n'a pas réponse à tout, il a ses qualités comme ses défauts, et ça fait du bien de suivre ce genre de personnages dans un roman YA.  "Je suis tout à fait d'accord pour dire que c'est agaçant que l'hétérosexualité (et la blancheur de peau, tant qu'on y est) soit la norme, ou que les seules personnes obligées de s'interroger sur leur identité soient celles qui n'entrent pas dans ce moule."      Pour ce qui est de "l'antagoniste" de l'histoire (et je le mets entre guillemets parce que ce n'est pas forcément le plus méchant des méchants de la littérature YA), c'est-à-dire Martin, je l'ai détesté au début. Même, durant tout le livre je ne pouvais pas m'empêcher de le haïr pour ce qu'il faisait à Simon, malgré que ce dernier prenne ce chantage parfois avec un peu de légèreté. Martin est un personnage que je trouve égoïste, et complètement perdu. Mais ses excuses à la fin du livre, qu'il a heureusement faites sinon je l'aurais détesté au plus haut point, étaient nécessaires bien que pas suffisantes. Le mal est fait, malheureusement.       Alors, pourquoi je n'ai pas pu m'attaché à Martin ? Tout simplement parce que je pense qu'il est l'image même de certaines personnes dans le monde, qui pensent qu'il est facile de rire et trouver des blagues sur les personnes qui sont différentes. On connait tous une personne comme ça. Mais ce personnage trouve une rédemption à la fin, avec les excuses qu'il fait à Simon. Et malgré tout, elle a une certaine valeur à ses yeux.  "Je ne sais pas s'il s'en rend compte, mais me passer son iPod, c'est comme m'ouvrir la fenêtre de son âme."      J'ai donné la note de 4/5 à ce livre. Malgré que j'ai adoré, certaines parties étaient longues et je n'arrivais pas à me mettre dans le bain des papotages de lycéens.       Alors, que vous soyez hétéro, gay, bi... sachez que vous exprimez en restant vous-même est la chose la plus courageuse et la plus forte, incroyable qui soit. Et je souhaite remercier l'autrice pour cette démarche, pour laisser ce message d'amour et d'espoir dans son livre et à travers Simon.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais très envie de lire ce roman. Ce qui peut parfois provoquer des déconvenues. C'est rarement aussi bien qu'on l'avait imaginé ! Et le début du livre m'a fait un peu craindre ce sentiment. J'avais l'impression d'une banale histoire de lycéens, sans rien de spécial, et un peu plate. Ce premier aperçu n'a pas duré. Tout simplement parce qu'il est impossible de résister à Simon. Il est trop mignon, c'est le champion de la mignonnitude. On a presque envie de le câliner et de prendre soin de lui. D'ailleurs, il le dit lui-même Ce qui est bizarre, parce que dans la vie, je n’ai rien d’un jeune premier. Je serais plutôt le meilleur ami. Et c'est vrai qu'un ami comme ça, on en veut bien un. Même sa famille est adorable. Un peu étrange, mais aimante. Et ça fait du bien aussi de ne pas voir dans un roman ado une famille dysfonctionnelle. Toute l'histoire tourne autour du (gros) coup de coeur que Simon éprouve pour Blue, son correspondant anonyme (est-ce qu'on parle encore de correspondant pour des échanges de mails ? Je ne sais pas). Et le tout est plein de tendresse, de douceur. J'ai hésité avec lui, examiné son entourage en me demandant qui c'était. Craqué avec lui. J'ai passé un bon moment en sa compagnie. Un moment de légèreté, avec de l'amour, des amis, sans drames absolus (et bon sang, ça fait du bien de temps en temps). C'est un livre qu'on a envie de passer aux gens, peu importe ceux qu'ils aiment, pour leur dire "hé, tout va bien".

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Clairement je n'ai fait qu'une bouchée de cette romance qui fait 200 pages. Et ce fut surtout un bonheur de ne rien retrouvé de cliché dans cela. J'avoue au départ m'être dit que ce n'était qu'un rapide mélange de Phoneplay et Will&Will, mais cette impression m'a bien vite quittée. L'histoire en est bien une à part entière. Les scènes de vie, d'amour, d'amitié étaient vraiment authentiques et n'avaient rien d'embellies. Et cela fait du bien de lire un livre qui relate la vraie vie. Ça nous rapproche d'autant plus des personnages du livre. J'ai adoré la fluidité de la plume de l'auteur, il n'y a rien de compliqué et le livre se lit vraiment tout seul ! J'avoue que j'aurais été incapable de deviner qui était ce fameux Blue, mais j'ai en tout cas tout de suite adhérer à son personnage. Le personnage de Leah serait peut être le seul point négatif du livre, je ne sais pas je n'ai pas réussi à la trouver cohérente. Mais comme je sais qu'elle a son propre livre, à voir... Ce n'est pas un énorme coup de cœur pour moi, mais juste un petit. Cela reste cependant bien un coup de cœur. Je n'ai plus qu'à voir le film maintenant !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci encore une fois à Hachette romans via Netgalley pour l'envoi de ce SP, après avoir vue le film le mois dernier que j'ai bien aimé, je me suis empressé de lire le livre, et quelle fraîcheur ce roman que j'ai dévoré, comment pourrais je en dire sans trop vous spoiler? Pas évident mais je vais essayer.  Chaque personnage est attachant. Pas seulement les deux personnages principaux: Abby, Leah, Nick, Alice, Nora et même les parents de Simon et Bieber leur chien. Ce fut une lecture à la fois drôle et touchante. On a du mal a lâcher le livre.  Ma note: 4/5

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un beau roman sur l'acceptation de sa propre sexualité surtout pouvoir le dire aux autres. Simon est gay, personne ne le sait. Il va être découvert par l'intermédiaire de mails qu'il échange avec Blue, un autre jeune homme gay. Simon va subir un chantage. J'ai beaucoup aimé ce roman sans être un coup de coeur comme pour beaucoup d'entre vous. Le personnage de Simon est attachant. On a envie de le suivre, le voir s'épanouir à travers les mails qu'il échange avec Blue est plaisant à découvrir. Ce qui m'a le moins plu, ce sont les moments de vie de Simon avec ses camarades. J'ai trouvé que parfois ils apportaient peu de choses au récit et à la problématique développée ici. Ils sont là pour nous montrer que Simon est populaire, qu'il a une vie normale de lycéen. Les moments avec sa famille sont plus marquants. Ils permettent de bien comprendre qui est Simon. La fin m'a énormément plu. Un très bon roman sur le coming out d'un lycéen.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mon avis: Je remercie tout d'abord les éditions Hachette et la plateforme Netgalley pour ce partenariat. En effet lorsque j'ai vu qu'il était en proposition chez NetGalley, je n'ai pas hésité une seconde sachant que ce roman j'avais envie de le découvrir depuis bien longtemps et je vous avoue que sans surprise, cette lecture a été un vrai moment de détente, c'est une très belle histoire sur un sujet très fort . J'ai adoré le personnage de Simon et les personnages gravitant autour de notre petit héros sont également très attachants. Du coté de l'histoire: Nous suivons Simon, un jeune adolescent gay qui tente de s'affirmer, malgré cela il a vraiment des difficultés a assumer son homosexualité, il est raide dingue de Blue, un autre élève de son lycée avec lequel il correspond par mail sans même savoir qui est ce jeune homme qui se cache derrière ce pseudo. Malheureusement Simon est démasqué par un autre élève et se voit victime de chantage, si celui-ci n'arrive pas a organiser un rendez-vous avec sa meilleure amie, Martin révèlera au grand jour, le secret de Simon. Du coté de l'écriture: J'ai vraiment apprécié la plume de Becky Albertalli, fluide, délicate, elle nous emmène très rapidement dans l'univers de Simon. Nous commençons directement notre lecture avec ce fameux chantage et j'ai vraiment détesté ce Martin dès le début et me suis prise d'affection pour Simon également dès les premiers instants de l'histoire. J'ai vraiment aimé la relation par Mails de nos deux tourtereaux torturés par la bêtise humaine, cette relation qui doit restée secrète pour ne pas être la risée du lycée est extrêmement touchante et cette correspondance est également bien émouvante, nous rentrons dans l'intimité de Simon avec un réel délice. Alors bien évidemment l'histoire de Simon est une fiction, mais je suis certaine que bons nombres d'adolescents sont également bien concernés par cette situation et cela je le déplore vraiment, j'espère bien que cette histoire permettra à certains adolescents dans le cas de Simon, de pouvoir réagir et de se retrouver dans ce fabuleux personnage. En conclusion : Comme vous pouvez bien l'imaginer, j'ai adoré ce roman, j'ai passé avec Simon un excellent moment et j'ai été touchée par la situation de notre jeune héros même si parfois j'ai trouvé Simon assez puéril dans certaines situations mais je lui pardonne, il n'a que seize ans :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Love, Simon ou comment je me suis gâchée la lecture du roman en voyant le film en premier. Bon sang, ce que je peux me détester. Je sais pourtant que les adaptations sont rarement conformes aux livres d'origine, alors pourquoi, POURQUOI, je l'ai regardé en premier (je pleure là mais chut). Bref, je regrette, non seulement parce que je me suis spoilée toute seule l'identité de Blue mais aussi parce que je n'ai pas pu m'empêcher de comparer le film au livre (si différent et pourtant si similaire). J'ai détesté cette sensation, vous savez. Je pense aussi être passée à côté de la première moitié du roman. Alors si vous avez l'intention de lire le livre et de voir le film : FAITES LE DANS LE BON ORDRE SVP ! Il n'empêche qu'à présent que j'ai fini le livre avec le sourire aux lèvres (oui parce que j'ai réussi à ne pas me gâcher la seconde partie et j'ai adoré découvrir ce qu'on ne voit pas dans le film), j'ai envie d'aller au cinéma pour retrouver Simon et ses copains. Il faut jusque que j'attende le 27 juin (je peste à présent). Contradictoire je suis. Mais vous savez, je suis enchantée de l'avoir lu, parce qu'il est porteur d'un si beau message. J'aime la façon dont Simon et Blue se confrontent à leur sexualité, leur identité. J'aime la réflexion dont ils font preuve concernant leur révélation, concernant leur coming out ou encore la manière dont ils se confient l'un à l'autre. Cette bulle virtuelle qu'ils forment ensemble dans laquelle ils apprennent à se connaître alors qu'ils sont si proches dans la réalité sans même le savoir. J'aime me dire que si mon enfant se retrouvait dans cette situation (ce qui peut tout à fait être le cas, je ne sais pas), il aurait suffisamment confiance en moi pour se confier et arriver à être entier sans se cacher à cause des réactions que pourrait avoir le monde entier. Je trouve que l'auteure a réussi à retranscrire avec beaucoup d'authenticité ce que pourrait ressentir un adolescent dans cette situation même si je sais que ça ne se passe pas aussi bien. J'aimerai tant que ça se passe aussi bien. Je crois que j'ai tant de choses en tête sur tout ça que je n'arrive pas à le retranscrire. Je peux vous dire une chose : le livre est fantastique à sa manière. Je vous conseille vraiment de le lire. Et comme je ne sais pas m'arrêter, je vous conseille aussi fortement à aller voir le film au cinéma. Parce qu'aussi différent soit-il par rapport au roman, Nick Robinson est le meilleur Simon possible, Blue (ben oui je peux pas mettre le nom de l'acteur parce que curieux comme vous êtes vous allez chercher le nom de son personnage) est aussi parfait et je mets une mention spéciale à Josh Duhamel et Jennifer Garner. Oui oui je fais ma chronique film en même temps, tant pis. Je finirai en disant merci à Hachette pour ce service presse, si je ne suis pas passée par NetGalley et que j'ai fini par acheter le format papier. C'était une belle lecture malgré ma boulette. Simon et Blue sont vraiment fantastiques.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman simple et beau. A lire absolument. J'ai adoré connaitre Simon ainsi que ses amis. Ils ont tous tellement l'air géniaux, qu'on voudrait les connaitre en vrai!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec le phénomène qui entoure ce roman, je me devais de découvrir cette histoire. Le sujet ? L'homosexualité, un sujet très important. Ici, Becky Albertalli parle en particulier du coming-out, ce passage souvent très compliqué à franchir. Mais avec Simon, on découvre une nouvelle vision du coming-out, une vision qui est assez rafraîchissante. Au niveau de l'histoire, il n'y a pas énormément d'action mais j'ai beaucoup apprécié partir à la recherche de Blue, ce personnage mystérieux. Aux côtés de Simon, on lance nos hypothèses et on analyse tous les indices. Je n'ai pas tardé à trouver qui était Blue, mais j'ai aimé cette part d'identité cachée qui rajoute un petit plus à l'histoire. En ce qui concerne les personnages, je les ai bien aimés. Chacun a sa personnalité et aucun ne se ressemble. En revanche, j'ai trouvé qu'ils manquaient un peu de caractère, mais ça ne m'a pas dérangé plus que cela. En somme, Love, Simon est une bonne lecture que je recommande vraiment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il s’agit d’un ouvrage qui est réédité et renommé pour profiter de la sortie du film du même nom. L’ouvrage est sorti en 2015 et s'intitulait : « Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens ». Il est dommage d’ailleurs que le cinéma ait changé le titre (pour information, je n’ai pas vu le film). Simon est attachant. Il déclenche rapidement de l’empathie. Il essaie de se fondre dans la société, à des amis et vit une vie tout à fait normale, sauf que, pour diverses raisons, il n’a pas fait son coming out. Par contre, il discute par mail avec un certain Blue, qui est aussi homosexuel et dans le même lycée. Le lecteur suit les échanges de mail entre les deux garçons, mais aussi la vie quotidienne de Simon, ainsi que les choix qu’il va devoir faire après la menace de Martin. Avec ses amis, Simon participe au club théâtre. Il ne vit donc pas en marge de la société. De nouveau, les réseaux sociaux (ici, il s’agit de Tumblr) montrent comment il est facile de porter atteinte à quelqu’un. L’homosexualité est le thème principal du roman, mais il y a aussi l’amitié, la famille. Je trouve que les personnages secondaires (Abby, Leah, Nick, etc.) auraient pu être un peu plus travaillés. Il y avait une possibilité d’étoffer le récit, de lui donner une autre dimension. Or, j’ai quand même bien aimé cette histoire et j’ai suivi avec intérêt les péripéties de l’adolescent. L’approche de la romancière est assez bienveillante dans le sens où l’homophobie est à peine effleurée et est secondaire, même si elle est présente. Ce sont surtout ses relations avec ses amis proches et le mystère autour de Blue qui intéressent Simon. Le roman se lit facilement, l’écriture de Becky Albertalli est fluide. Il y a de l’humour et on passe un bon moment en compagnie de Simon. À lire et à faire découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si j'avais adoré le film, j’ai encore plus aimé le livre ! Le roman Love Simon est vraiment addictif. On dévore ses pages car on veut savoir comment Simon va affronter son coming out forcé et surtout comment va se passer sa première histoire d’amour. C’est une très belle histoire, plein de bienveillance même si le sujet n’est pas facile à aborder dans un roman jeunesse. L’autrice nous propose un beau roman, très juste, que tout le monde devrait lire au moins une fois.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai découvert Becky Albertalli avec le roman "Mes hauts, mes bas et mes coups de cœur en série" sorti il y a quelques temps et que j'avais déjà bien aimé. Cependant, "Love, Simon" a largement dépassé le stade du "j'ai bien aimé". J'ai adoré plutôt. Simon, 16 ans, vie la vie d'un lycéen tout ce qu'il y a de plus normal sauf qu'il garde un secret depuis maintenant plusieurs années. Même ses amis les plus proches ne sont pas au courant. Il est gay, après avoir tenté le coup avec certaines filles, il est sûr et certain de ne pas s'intéresser à elles. Le jour où Blue publie un message sur le Tumblr du lycée, Simon entre en contact avec lui par e-mail et ils ne cessent de discuter tout en restant anonymes grâce à leurs pseudos. Rapidement, leur relation devient ambiguë et Simon voudrait rencontrer Blue mais lui n'est pas de cet avis... De plus, Martin menace de tout révéler car il est tombé sur leurs conversations électroniques ! Simon se retrouve piégé. Simon est un personnage auquel on s'attache très très vite. Il est un ado comme les autres, pas forcément populaire, pas forcément sûr de lui mais on sait d'emblée que c'est quelqu'un de bien. Il y a quelque chose en lui qui m'a touchée dès les premières pages, je ne saurais exactement dire quoi... Son histoire d'amour avec Blue est beaucoup trop adorable et c'est le genre de roman dont j'avais besoin. J'ai adoré la famille de Simon, que ce soit ses parents ou ses sœurs ! C'est une famille soudée, même si certains propos dépassent parfois la pensée. Ils nous montrent que la tolérance et l'amour surpassent tout le reste. Pareil pour les amis de Simon que j'ai trouvés authentiques mais qui auraient pu être encore plus développés (c'est pour cela que je compte lire "Leah à Contretemps" au plus vite pour en découvrir plus sur elle et les autres !). Becky Albertalli arrive a tenir le mystère concernant l'identité de Blue jusqu'au bout car même si j'avais un peu deviné, je n'étais vraiment pas sûre de moi tout au long de ma lecture et mon dieu qu'est-ce que j'ai fangirlé sur ce couple ^^ En bref, énormément de positivité dans ce bouquin. Exactement ce à quoi je m'attendais et c'est tant mieux car c'est le genre de lecture dont j'avais envie :D

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens tout d'abord à remercier Hachette et NetGalley qui m'ont permis de lire ce livre ! J'ai beaucoup aimé cette lecture, il ne s'agit pas d'un coup de cœur comme pour beaucoup mais d'une excellente lecture. J'ai vraiment beaucoup aimé les personnages, j'ai trouvé l'histoire très touchante également et il faut aussi dire que c'est très bien écrit. Bref, j'ai adoré ce livre ! Dans ce roman, on va suivre Simon, 16 ans et gay. Il ne l'a dit à personne, pas à sa famille, ni à ses amis. La seule personne à être au courant est Blue avec qui il parle par message sur Internet et qui est gay également sans que personne ne le sache. Ils fréquentent tous les deux le même lycée, se parlent tous les jours mais ne se connaissent pas, ils ne se sont pas donnés leurs vrais noms et aucun ne connaît l'identité de l'autre. Mais tout va changer le jour où Simon va oublier de fermer sa session au lycée et que Martin, un de ses camarades de classe, va tomber sur les échanges entre Simon et Blue, il va donc lui faire du chantage pour ne pas révéler la vérité à tout le monde... Je n'en dis pas plus sur l'histoire de ce roman, même si je pense que beaucoup d'entre vous ont déjà lu ce livre ou connaissent l'histoire. J'ai trouvé cette histoire toute simple, mais attention, ce n'est pas un reproche, au contraire. Le fait qu'elle soit simple permet de bien comprendre les personnages, leurs caractères... Et ce que j'ai trouvé très intéressant dans ce roman, c'est le thème de l'homosexualité qu'il aborde. C'est assez rare dans la littérature pour adolescents et je trouve que c'est important d'en parler. Pour l'histoire, nous même ne connaissons pas l'identité de Blue et j'ai essayé de savoir qui il était tout au long du roman, j'avais des pistes mais elles étaient toutes fausses ! On le découvre bien sûr à la fin en même temps que Simon. J'ai aussi beaucoup aimé la vie au lycée avec les différents cours, la vie de famille de Simon... le livre parle certes de l'homosexualité, le fait de s'assumer, le révéler, de tolérance également... mais il y a aussi la vie de famille, la vie au lycée et avec les amis, le chantage de Martin envers Simon qui prend beaucoup de place..., et le tout réuni donne un livre vraiment réussi ! J'ai ensuite trouvé les personnages vraiment cool ! J'ai adoré le personnage de Simon, j'ai aimé les relations qu'il a avec ses amis : Nick, Abby et Leah, mais aussi avec sa famille et surtout avec ses deux sœurs. J'ai aussi aimé le personnage de Blue à travers les messages qu'il envoie à Simon. Enfin, bref, j'ai aussi aimé les personnages de ce livre. J'ai aussi beaucoup aimé le style de l'auteure, c'est un style d'écriture très fluide, facile à lire et j'ai bien sûr adoré les échanges qu'il y a entre les deux garçons sur Internet car on a les échanges de mails et j'adore avec ce genre de passage dans les romans ! L'auteure a un style qui permet de rendre toute cette histoire touchante et émouvante. Ça passe par l'histoire mais aussi par les personnages qui sont attachants et touchants et aussi parfois drôles ! Voilà, j'en ai fini avec ma chronique sur ce livre. J'ai vraiment adoré ce roman et je peux bien sûr que vous le conseiller car il aborde un thème important tout en restant léger, drôle et il est vraiment cool à lire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En commençant ce roman, je savais que c’était une lecture pour adolescents, et que je ne devais pas m’attendre à trop de profondeur ni d’analyse sentimentale. Souvent, ce genre de roman met l’accent sur les personnages, qui se différencient de l’adolescent lambda un peu balourd. Pas d’exception pour Love, Simon, qui nous propose une palette de personnages marginaux mais tout de même appréciés au lycée. Simon me faisait énormément pensé à mon petit frère de 15 ans, Nathan, bien qu’il ne soit pas gay. Et je dois dire que je craignais que le jeune homme ne soit défini que par son homosexualité, ce qui n’est pas le cas. Il écoute de la musique que je connais pas, il se chamaille avec ses sœurs, il garde des secrets de ses amis, c’est un adolescent comme un autre en somme. Exactement comme il devrait être, en fait. Oui, il est parfois un peu lourd, mais c’est un ado. Comme ses ami.e.s. Léah est importante dans l’histoire, et je trouvais qu’elle mettait bien en avant ce côté un peu trop grincheux, très introvertie des jeunes de son âge. J’aurai juste aimé que l’auteure mette d’avantage en avant que c’est par un manque de moyens de communication, qu’elle ne sait pas trop comment exprimer ce qu’elle ressent. Globalement, je me suis sentie en décalage avec eux par rapport à mon âge, mais je l’ai accepté dés le départ puisque je ne suis pas la cible. Un peu comme chez John Green, en fait. J’aurai aimé que les autres personnages, comme Abby et Nick, soient encore plus développés. Mais il semblerait que ce soit le cas dans la suite, Leah à contretemps. Je ne trouve pas cette suite vraiment nécessaire cela dit, mais on verra bien. Je n’aime pas laissé les séries en suspens donc je vais peut-être me l’acheter. Le personnage secondaire principal est Blue, et j’ai aimé partir à sa recherche. D’ailleurs, je n’aurai jamais soupçonné la personne qui est en fait derrière ce pseudonyme, et j’ai apprécié. J’ai aimé le déroulement de cette affaire, et je trouvais intéressant que Blue ne se cache pas vraiment de son homosexualité. La romance n’est plus trop développée à la fin, c’était plutôt la quête identitaire de Simon qui est importante. Globalement, le roman se lit très rapidement, il est assez léger malgré la chute, et ne part pas trop en profondeur des sentiments des uns et des autres. Mais il est essentielle en cette période toujours bien trop trouble pour la communauté LGBTQ+, et atteindre la cible adolescente est primordiale pour permettre aux gens d’accepter tout un chacun. Je suis curieuse de voir le film, puisque j’écoute déjà en boucle Love Lies, que je vous laisse ici. En bref, j’ai trouvé cette lecture assez chouette. Elle n’est pas trop profonde, l’écriture est habile et simple, il se lit donc très facilement. Mais il n’en reste pas moins nécessaire à notre société, bien trop judgemental encore. Je le recommande, en conseillant simplement de bien s’attendre à une lecture pour adolescents, et de se laisser porter par l’histoire qui se développe entre Simon et Blue. Et peut-être que, comme moi, vous serez surpris par le dénouement de ce jeu d’enquête auquel se livre les deux jeunes hommes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'adore ce livre, que je préfère au film, notamment parce que les e-mails sont plus présents, et c'est un peu le coeur du sujet, ce qui a fait débuter l'histoire. Dans un livre on ressent toujours mieux les émotions des personnages, et c'est ici le cas avec Simon, sa colère, son désarroi.. Sa culpabilité de trouver quelqu'un mignon alors qu'il a Blue.. Sa quête de la vrai identité de Blue est aussi plus subtile que dans le film et je préfère la façon du livre. J'ai beaucoup aimé aussi l'histoire du tee-shirt qui a une grande importance dans le livre, mais qui est inexistant dans le film. Le passage à la fête foraine est lui aussi sympa, et je suis contente qu'il se déroule ainsi car il laisse place à une suite juste adorable entre Bram et Simon. Ce sont deux jeunes hommes qui découvrent l'amour ensemble, par e-maol en premier temps, puis face à face, et je trouve le sujet adorablement bien traité. Ces deux jeunes homme ce sont nous. Ça peut être n'importe qui et j'adore l'aspect de proximité présenté avec cette histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La sortie du film adaptée de ce roman était imminente. Je me suis donc dit qu’il était temps de me pencher sur le cas de Simon. Cerise sur le gâteau Hachette sort le roman avec une couverture tirée du film ainsi que le second livre de l’auteur spin-off de « Love Simon ». Jusque-là, j’avais retardé la lecture du roman car j’avais peur d’être déçue. Les chroniques et divers avis que j’avais pu voir étaient tellement élogieux. Quand c’est le cas, on attend toujours beaucoup d’une livre, et la déception pointe plus facilement le bout de son nez. Il m’a donc fallu un long moment avant que je me décide… Simon Spier est un garçon tout à fait banal. Il vit dans une famille de 3 enfants (il a 2 sœurs une petite et une grande), a une mère psy et un père à l’humour plus ou moins douteux. Il passe son temps avec 2 amis de longue date, Leah et Nick, et Abby la petite nouvelle du lycée. Tout ce passe parfaitement bien, il rit, fait du théâtre, aimerait tomber amoureux, … Une seule chose assombrie le tableau… Simon est gay et pour le moment personne ne le sait. Il ne sait pas comment l’annoncer au monde entier et la vie comme un défaut. Tout bascule le jour où Blue commence à correspondre par mail avec lui. Blue est dans le même lycée que Simon, est gay et comprend parfaitement le jeune homme. Tout comme notre jeune héros, Blue n’a pas encore fait son coming-out mais aimerait pouvoir sortir dans la rue et au lycée en tenant la main de son petit ami. Mais qui est Blue ? Simon va-t-il craquer pour ce mystérieux garçon ? L’intrigue de « Love Simon » serait « trop simple » si il n’était que question de faire son coming-out. C’est pourquoi la tempête se déchaine le jour où un autre lycéen ayant découvert le secret de Simon le révèle à tout le lycée. Dès les premiers chapitres j’ai découvert un jeune homme très attachant. Je suis tombée sous le charme. Puis petit à petit, l’histoire perd de son intérêt. Le rythme est plutôt lent. Malgré tout, on a envie de connaitre la suite. Et ce défaut devient mineur. Le coming-out forcé arrive vers la moitié du roman et malgré sa soudaineté, les répercussions sont minimes. Alors oui, c’est difficile pour Simon et quelques passages montrent du harcèlement scolaire agressif. Mais tout cela reste encore très light. J’aurais aimé que Becky Albertalli bouscule plus Simon. La famille de ce dernier est très ouverte et le coming-out passe plus ou moins inaperçu. Il en est, plus ou moins, de même pour Blue a priori. Au lycée en dehors de « quelques » chahutages homophobes, Simon ne voit pas sa vie bouleversée. Je m’attendais à quelque chose de plus sombre, plus proche des jeunes homosexuels que j’ai pu rencontré quand j’étais prof ou aujourd’hui en tant qu’assistante sociale. Soit cela ne se passe pas mal pour tous, mais j’ai vraiment eu l’impression que l’auteur n’allait pas au bout des choses dans sa dénonciation. Pour ce qui est de l’identité de Blue, là encore je dois dire que j’aurai aimé avoir plus de mal à la trouver 😊 . Dès le premier quart du livre, j’avais mon avis sur la question et j’avais raison. (Sur ce point particulier les changements qui ont été apporté dans le film sont d’ailleurs intéressants car l’identité de Blue est moins facile à trouver.) La plume de Becky Albertalli est légère et agréable. Le roman se lit vite et est feelgood. On se projette facilement au cœur de la bande d’amis. On rit avec eux, souri de leurs aventures, de leurs premiers émois. Simon est un garçon ordinaire et c’est ça la vraie puissance du roman. Car Simon, c’est vous, c’est moi, c’est tout le monde. On comprend, même lorsque l’on est hétéro, par quoi le jeune homme passe car ce sont des sentiments que tout à chacun peut vivre. L’auteur a su trouver les mots justes. Simon n’est pas prétentieux, désagréable, fourbe, manipulateur, …, il est juste un garçon qui a envie de pouvoir aimer au grand jour. Je n’avais qu’une envie, le prendre dans mes bras et lui dire qu’il est « normal », juste « normal ». Les personnages secondaires, dont Blue, sont assez mis en avant pour être pertinents dans leurs interventions. Toutefois, j’ai parfois regretté de ne pas en savoir plus sur eux une fois la dernière ligne lue. Pour conclure je dirais que « Love Simon » est un très joli roman sur l’homosexualité à l’adolescence. Malgré son manque de noirceur (qui malheureusement accompagne souvent la vie des LGBT), le livre dévoile avec pudeur les sentiments et sensations que peut vivre un ado dont la sexualité n’est pas pensée comme « normale » par ses pairs. Je recommande à tous ce livre car il réussit à faire passer un message humanisant les homosexuels. Oui, ils ne sont pas des bêtes curieuses… Ce sont des gens comme vous et moi et il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour l’apprendre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’histoire de Love, Simon est celle de Simon, un adolescent aux prises avec sa sexualité qui entretient une correspondance avec Blue, un autre ado qui va au même lycée. Cette correspondance, anonyme, prend une place importante dans la vie de Simon, et menace de tout changer lorsque Martin, un camarade de Simon, surprend les échanges de mail et menace de les balancer à tout le lycée. Simon devra alors se préparer à être outé ou céder à Martin, tout en tentant de découvrir qui est Blue dont il commence dangereusement à tomber amoureux... Love, Simon est un magnifique appel à la tolérance dans toutes ses formes et amène une diversité plus que bienvenue. Diversité ethnique, orientations sexuelles, on aborde aussi des questions sociétales, le racisme, le harcèlement scolaire, les relations à distance, le regard des autres, etc. Je pense foncièrement que ces livres peuvent être utilisés pour lancer la discussion, amener des jeunes à ne pas se sentir seuls, et donner du courage à ceux qui aujourd’hui encore redoutent (malheureusement souvent à raison) la réaction de leurs proches, familles ou amis. C’est là à mon sens l’intérêt premier de la littérature YA, c’est tendre une main à travers un livre et rappeler qu’on n’est jamais seul. J’ai dévoré les deux à la suite et s’ils ne sont pas des références en matière d’écriture ils se laissent lire avec plaisir, sont fluides et bien rythmés. On s’attache beaucoup aux personnages qui ne sont pas aussi caricaturaux que je l’avais craint, bien au contraire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord un grand merci à Hachette Roman d’avoir accepté ma demande via le site NetGalley! Et merci à l’auteure d’avoir écrit cette belle histoire! J’arrive après tout le monde avec mon article, je pense que je vais répéter un peu ce qui a été dit, mais… Si vous ne l’avez pas lu, foncez! Enfin une histoire d’amour adolescente entre deux garçons sans partir dans le sombre ou le triste. Ici, c’est frais, l’ambiance est touchante. On entre rapidement dans la vie de Simon, on découvre sa famille, ses amis et on s’attache rapidement à eux. Je ne voulais pas les quitter. Simon correspond avec Blue par mail et les questionnements des deux garçons, la découverte de l’un et de l’autre, leurs affinités, leurs goûts, sont autant de points qui donnent un aspect intéressant au roman. Mais qui est Blue? Les pages se tournent et on doute, on suppose, on espère… J’ai beaucoup aimé ces passages de correspondance. L’écriture simple de l’auteure ajoute un avantage : elle ne tourne pas autour du pot. L’acceptation de soi, des autres, la tolérance, la famille, la religion, la sexualité, le coming-out, autant de thèmes abordés avec justesse et émotions. Simon est attachant, cet adolescent adorateur des Oréos, ne peut pas laisser de marbre. Il m’a fait sourire et rire tout au long du livre. Sa vie au lycée est simple sans tomber dans les grands clichés. A mettre entre toutes les mains! Que du positif!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Love, Simon - Becky Albertalli Mon avis : Tout d'abord, merci à NetGalley France, Hachette Romans et à l'auteure Becky Albertalli pour ce livre en Service Presse. Voilà un roman dont j’ai beaucoup entendu parlé. J’hésitais à le lire de peur que ce soit pour un public plus jeune que moi. Puis une fois, le film sortit, je n’ai plus hésité ! Ce qui est passionnant dans ce roman, ce n’est ni les mots, ni les phrases choisis, mais plutôt le thème abordé et surtout de quelle manière. C’est vraiment super bien fait et je comprends l’engouement qu’a pu déclencher cette histoire. Une histoire qui méritait une adaptation cinématographique ! Dans cette histoire, on va faire la connaissance de Simon un jeune homme qui vit son adolescence à merveille. Il a une famille aimante, des amis au top, une vie comme tant d’autres. Malheureusement pour lui, il va se retrouver dans un engrenage qu’il n’a pas choisi. Il va devoir subir un coming out qu’il n’a pas choisi. D’ailleurs, ça nous fait nous poser pas mal de questions. On se met à sa place, une place que personne ne devrait avoir à vivre. Ce que je retiendrai aussi dans cette histoire et que j’ai beaucoup aimé, c’est le lien entre Simon et Leah. Entre eux pas besoin de parler, ils se comprennent et se soutiennent sans même un regard. Bravo à l’auteure pour l’idée des échanges de mails entre Simon et Blue, c’est très intimiste et intéressant. On rentre dans la tête et le cœur de deux charmants jeunes hommes qui apprennent à se découvrir à travers leurs vécus, et leurs expériences. Ils s’aident et se soutiennent à travers leurs mails, mais ils ne se connaissent pas. Simon va vouloir découvrir qui se cache derrière ce pseudo. Il sait qu’il est dans son lycée et que chacun de ses mails fait battre un peu plus son cœur. Tout le long de notre lecture, on va chercher avec Simon qui est ce jeune homme. Cette intrigue apporte énormément à l’histoire. Pour finir, je recommande vivement ce roman aux jeunes et aux moins jeunes. Cette histoire peut vous faire passer un très bon moment ou bien vous ouvrir à des réflexions sur ce que peuvent vivre nos chers adolescents à des périodes parfois difficiles de leur existence ! D’ailleurs une fois, le livre lu n’hésitez pas à voir le film que j’ai beaucoup apprécié ! #Véronik

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman avait déjà fait beaucoup parlé de lui lors de sa précédente parution mais je n'avais pas suivi le mouvement. Une fois que l'annonce du film à été faite, là par contre je me suis dit qu'il était temps de le lire. Car je préfère lire le livre avant de découvrir le roman sur grand écran. Alors quand j'ai reçu un mail de NetGalley me proposant de le recevoir en Service Presse j'ai pas hésité longtemps. D'ailleurs je remercie les Editions Hachette et NetGalley pour cet Ebook que j'ai lu rapidement mais j'ai été très longue avant de rendre mon avis et je m'en excuse mais la vie n'est pas tranquille malgré le proverbe et elle a des aléas... Bref je vous dit tout de suite se que j'ai pensé de ce livre. J'ai trouvé le vocabulaire pas toujours adapté a l'âge des personnages, le début était lent, c'est seulement vers 40 % de ma lecture où je ne voulais plus lâcher mon livre. Simon est homo et il est le seul à le savoir, et il aimerais que sa reste ainsi pour le moment mais il va oublier de se déconnecter sur l'un des PC du lycée. C'est pas très grave vous allez me dire mais un des autres élèves du lycée va le faire chanter... Simon échange, discute via messagerie avec un dénommé Blue, lui aussi est au lycée, lui aussi est gay et lui aussi ne veut pas que sa se sache. Mais maintenant quelqu'un d'autre qu'eux est au courant de ces messages et Simon s'en veut tellement et à peur que son secret, ces messages soit divulgué au reste du lycée. Un petite enquête se met en place pour savoir qui est Blue et est-ce que Simon va accepter le deal du maître chanteur et qu'est-ce que celui-ci va lui demander de faire?? J'ai bien aimé ma lecture et je lirai le roman sorti il y a peu sur la meilleur amie de Simon avec plaisir. Je n'ai pas réussi a déjouer l'énigme et j'ai hâte de voir le film !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Simon entretient une correspondance par mail avec un inconnu. Lui aussi est gay, et il se pourrait bien qu’il soit dans le même école que Simon. Le problème, c’est qu’un autre a surpris cette correspondance et menace d’outer Simon si celui ci ne lui fournit pas un rancard avec la fille dont il est amoureux Un roman adolescent sur la difficulté d’être un adolescent, qui plus est un adolescent gay. Le personnage principal est très sympathique. Il est lumineux, gaffeur, et extrêmement attachant. Un feel good roman pour teen-ager !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai beaucoup aimé ce roman. Le personnage de Simon est bien construit., vécu une vraie profondeur. C’est un garçon intelligent et touchant. On voudrait avoir sa famille et sa bande de copains. L’intrigue se tient. Qui est Blue ? J’avoue, j’avais deviné mais chut !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un livre qui a fait son effet de surprise. L’histoire est attachante, on y parle de beaucoup de sujets. Autant de sujets geeks que je suis fan, mais aussi de la sexualité en général et dans tous les sens du terme. C’est vraiment une question en ce moment, je pense que l’on est en train de reconstruire notre schéma familial. Maintenant, ce n’est plus tout simplement un papa et une maman, car tous les schémas sont normaux. J’ai vraiment été touchée par ce livre, car j’en parle peu, mais ma famille est un peu dans ce cas. Revenons au Les pages se tournent facilement, on a même du mal certaines fois à délaisser ce livre pour dormir ou continuer nos activités de la journée. Je comprends qu’il soit devenu un film. Ici, on connaît tout de l’univers puisque c’est notre monde. Les téléréalités sont présentes, les téléphones, mais aussi les blagues. On a un point de vue différent de celui que l’on a habituellement. On s’en rend compte parfois sans le vouloir, car c’est dans notre éducation, certaines choses « normales » ou « drôles » ne sont pas pour la personne en face de nous. On découvre Simon, qui est notre héros (enfin plutôt notre personnage central). Il est gentil, il a une famille aimante, des sœurs très attachantes et qui lui rendent tout son amour. On découvre à travers les échanges avec Blue, leur histoire. On suit le livre pour voir cette relation évoluer, prendre des tournants, pleurer. À travers les mots, on ressent des émotions, le livre est vraiment bien écrit. À aucun moment, cela ne part n’importe où. Les mots sont bien choisis, c’est doux et l’on ne ressent nullement de la colère ou autre. Juste une personne normale dans notre monde. Les personnages secondaires ont aussi leur place, car le plus dur dans un livre comme celui-là, c’est de tomber dans les clichés, mais ici, aucun souci. On nous montre qu’il faut arrêter de penser qu’être hétérosexuel est une normalité, les tabous sont tombés. Pour conclure, je trouve que c’est vraiment une pépite dans son genre. La lecture est facile et je pense que le livre nous ouvre une perspective différente sur un monde qui pour certains est totalement inconnu. Merci à notre auteur de nous avoir écrit ce roman avec autant de passion et de fantaisie. « Love Simon » est un livre que j’ai beaucoup apprécié !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne sais pas si c’est le fait qu’il soit fan d’Harry Potter comme moi ou qu’il considère lui aussi que les Oréos c’est la vie, mais Simon Spier m’a paru sympathique dès les premières lignes de ce simple résumé. Au-delà de ces observations qui m’ont faites sourire je l’avoue, j’ai avant tout été interpellée par le côté mystérieux et secret que proposait ce roman. La relation qu’il y avait entre Blue et lui m’a paru tout de suite touchante et il s’est avéré que mon instinct avait été le bon lorsque j’ai commencé la lecture des premières pages, puis des suivantes. Ici on parle de sentiment, de la vie dans ce qu’elle a d’ordinaire au quotidien et de difficile aussi. On parle de la difficulté de l’adolescence, du fait de se découvrir soi-même, de s’accepter et de s’assumer. On revient ici à la base d’un roman de ce genre : la difficulté du coming-out dans un monde où la tolérance n’est pas évidente pour tout le monde. Le roman est rempli de fraicheur, tant par l’amitié qui lie Simon et ses amis que par ses discussions via email avec Blue. Le fait qu’ils ne connaissent pas l’identité de l’un et de l’autre permet de créer du suspens, du mystère. Simon cherche Blue dans le moindre indice qu’il peut lui donner et on se prend à faire l’enquête avec lui, à émettre nos propres hypothèses. Sa famille est elle aussi très attachante bien que Simon ne les trouve quelque fois exaspérant. Leur rituel familiaux, leur complicité, les rendent tout de suite sympathique au lecteur. J’ai particulièrement aimé la façon dont nous étaient rapportés les sentiments de Simon. Ces derniers sont racontés avec une simplicité et une justesse qui nous permettent de facilement nous mettre à sa place. On est outré pour lui, on est heureux pour lui, et au moment où commence le vrai cauchemar on ressent son angoisse. J’ai ressenti de la joie, de la peine et de la colère en lisant ce livre. L’auteur a véritablement bien fait ressortir la difficulté d’être homosexuel et de l’assumer, surtout à cet âge que l’on peut parfois qualifier de l’âge ingrat. C’est peut-être la période la plus difficile pour faire son coming-out car les adolescents ne sont pas toujours tendre entre eux. Pour eux, ce ne sont que des blagues mais malheureusement, elles ne seront jamais drôles pour celui qui en fait les frais. On ressort de cette lecture avec le sourire, on passe un très bon moment et on a l’impression après l’avoir lu que tout est possible. Les personnages sont empreint d’une telle sincérité et sont si attachant que l’on ne peut que les aimer. Ce roman est à mon sens également un roman de l’espoir : il ne faut pas renoncer d’être soit, il ne faut pas avoir peur du changement, peur du regard des autres. Car on est véritablement heureux que lorsque l’on est en accord avec soi-même.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce titre aborde la question de l’homosexualité au lycée, fait encore rare dans la littérature jeunesse. On y suit Simon, jeune lycéen, dans son quotidien en cours avec ses amis et surtout dans son questionnement vis à vis de son coming out, à sa famille et à ses amis. Simon entretient une correspondance anonyme avec un autre jeune homo dont il tombe peu à peu amoureux au fil des confidences. Ces échanges apportent de l’energie à la lecture : comme Simon, on a envie de découvrir qui est Blue. Je conseillerai ce roman à partir de 13 ans.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dès les premières lignes du roman, on apprend qu'il est gay et que, malheureusement, après avoir laissé sa session ouverte sur l'ordinateur de l'école, un de ses camarades de classe a décidé de faire des photos de tous les mails et de le faire chanter. Et c'est à ce moment précis que j'ai commencé à ne pas du tout l'aimer car en menaçant de révéler le secret de Simon, il lui enlevait tout simplement le droit de décider du moment auquel il serait prêt à faire son coming-out. Concernant ce dernier point, j'ai d'ailleurs pu me rendre compte, pour la première fois de ma vie à quel point ça peut paraitre injuste pour les personnes concernées de devoir faire une telle annonce publique (et elles ont raison). Mais, la société étant ce qu'elle est, on est encore loin du moment où tout le monde sera sur un pied d'égalité. Et ça, Simon l'a bien compris. Très terre à terre, d'une logique pas toujours claire (la "logique Simon" comme dit sa famille - enfin je crois que c'est comme ça qu'il l'appelle), très attentif aux besoins des siens et d'une honnêteté à toute épreuve (ou presque), suivre ses aventures m'aura vraiment fait passer un agréable moment de lecture. Bref, tu l'auras sans doute deviné mais j'ai adoré le personnage. En revanche, j'ai eu un peu plus de mal avec Blue (rassure-toi, si tu n'as pas lu le livre, je ne te dirai rien qui te permettra de savoir qui c'est) car, même s'il semble vraiment s'intéresser à Simon et qu'il fait quand même un ou deux trucs vraiment courageux, dans l'ensemble, je l'ai trouvé assez peureux et peu sûr de lui. Mais, vers la fin, je trouve qu'il s'est vraiment bien rattrapé donc je lui pardonne volontiers certains comportements! Il ne me reste donc plus qu'à parler du dénouement final de l'histoire: génial, plein d'émotions, adorable, et je vais m'arrêter ici car sinon je vais vraiment finir par te spoiler. Quant à l'auteure, j'ai trouvé que sa manière d'évoquer un sujet aussi sensible (surtout dans un livre young adult) était vraiment bien pensée car à aucun moment je n'ai eu l'impression qu'elle forçait le lecteur à admettre que l'homosexualité était quelque chose de bien. Et, même si le message du roman est clairement de dire que l'amour c'est l'amour (et que je suis d'accord avec elle), elle l'amène d'une manière douce, en créant une histoire d'amour entre deux personnages attachants, en les faisant vivre mille et une péripéties pour que de lui-même le lecteur n'attende plus qu'une chose: que les deux protagonistes se rencontrent enfin!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A lire et faire lire ! Des personnages attachants et drôles. Une lecteur simple et addictive. On le lâche qu'a la fin !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous faisons la rencontre de Simon, un lycéen de 16 ans qui vit avec ses parents, ses deux sœurs et son chien dans une petite ville en banlieue d'Atlanta. Il a trois meilleurs amis ; Leah, Nick et Abby, avec qui il partage beaucoup de choses. Simon est gay et correspond régulièrement, par mail, avec un garçon de son âge, Blue ; ils se disent beaucoup de choses sauf leur prénom et ceux de leurs amis respectifs pour éviter de se trouver. On voit donc Simon tomber amoureux des messages de Blue ainsi que de sa personnalité tout en cherchant son identité petit à petit. Je me suis très vite attachée à Simon et à sa bande de copains ; j'avais vraiment l'impression d'être à nouveau au lycée, avec eux, et de vivre ou revivre leur première fois de tous. C'était beau, touchant, prenant et franchement génial à lire. Je me suis prise au jeu de recherche au sujet de l'identité de Blue et j'ai longtemps hésité sur deux personnages (pour ceux qui ont déjà lu l'histoire, le choix numéro 2 de Simon et le vrai Blue..). La vie au lycée n'est pas toujours facile et on s'en rend parfaitement compte ici avec tout ce qui se passe autour de Simon jour après jour. Pour le coup, je me sentais vraiment proche de lui et j'avais toujours envie de l'aider et de le soutenir. Je ne sais vraiment pas quoi dire sur ce roman tant j'ai tout aimé ; les protagonistes, les émotions qu'ils envoient, l'intrigue et la vie de Simon que j'ai adoré suivre du début à la fin. Becky Al a une jolie plume, douce et fluide, et j'ai dévoré les pages à grande vitesse jusqu'au point final. Je pense d'ailleurs lire le tome de Leah plus vite que prévu. Une très belle découverte que je recommande à tout ceux qui ne l'ont pas encore fait !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais envie de découvrir "Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens" alias "Love, Simon" bien avant son actualité cinématographique. Mais le temps passe tellement vite et il existe tellement de livres attirants que c'est finalement la bande annonce du film qui m'a encouragé à franchir le cap. Je remercie chaleureusement le site NetGalley ainsi que les éditions Hachette romans pour ce service presse numérique. J'ai absolument adoré ce livre. "Love, Simon", c'est le genre d'ouvrage qui se dévore avec une facilité déconcertante. Les pages tournent et défilent à une vitesse folle. C'est fluide et particulièrement prenant. Un feel good comme on les aime avec pour thématique l'homosexualité. Becky Albertalli a réussi à écrire un livre positif, pimpant et enjoué tout en abordant des thématiques plus dures telles que le harcèlement scolaire, le regard des autres, la confiance en soi...etc Ce qui m'a le plus plu dans ce livre ce sont les échanges de mail entre Simon et Blue. J'ai absolument adoré lire leur écrits, voir leur relation évoluer ou encore ressentir les émotions que ces courriels procurent à Simon. J'ai également beaucoup apprécié la simplicité et le naturel avec lequel ils se parlent. J'attendais chaque mail avec impatience, un peu comme Simon. Au sujet de l'identité de Blue, je dois avouer avoir deviné avant la révélation finale. En revanche, je félicité l'auteure car au préalable elle a tout de même réussi à me balader. Et j'ai adoré ça! En ce qui concerne les personnages secondaires, j'ai beaucoup aimé cette bande de potes. Même s'ils sont peu développés, ils sont tout de même attachants. Par contre, je n'ai pas eu de feeling particulier avec Leah. La suite de "Love, Simon", "Leah à contretemps", est dans ma pal grâce aux éditions Hachette et à NetGalley, je me pencherai donc dessus. Mais sans cela, je ne l'aurai peu-être pas lu... C'est donc un challenge à relever pour l'auteure: me faire aimer ce second opus avec ce personnage que je n'affectionne pas particulièrement. Nous verrons! Une excellente lecture que je recommande vivement aux personnes qui souhaitent une lecture positive, émouvante et sans prise de tête. Nul doute que je regarderai le film à sa sortie en DVD! :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’avais envie de lire ce roman avant de voir le film mais à vrai dire, je ne connaissais pas plus l’histoire que ça. C’est un roman jeunesse donc l’écriture est assez simple et je l’ai lu en deux jours à peine. J’ai vraiment apprécié les échanges entre Simon et Blue mais aussi comment l’auteur décrit les relations entre les ados. Au final, j’ai deviné assez vite qui est Blue mais ça n’est pas vraiment le plus important. Une jolie histoire!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci au site NetGalley et aux éditions Hachette pour leur confiance en l'envoi de ce service presse. Quand j'ai vu le livre sur le site, je me suis empressée de faire ma demande, en croisant les doigts pour qu'elle soit accepté. Il faut dire que ce livre fait beaucoup parlé de par le film qui en est adapté. C'est donc avec joie que je vais en faire la chronique ! Avant de commencer ma lecture de ce récit, j'ai préféré commencer par le film, car procéder de cette manière me permet de ne pas être frustrer en voyant les différences et le fait que le film n'ai pas respecté certaines scènes du livre, si bien que je vocifère devant jusqu'à m'en gâcher le plaisir de profiter du moment présent. Bon. Je dois dire que pour une fois, je regrette. Les deux sont vraiment différents, mais garde tout de même le même fond. Ce qui, pour moi, diffère le plus, ce sont les personnages. Dans le film, j'ai beaucoup aimé Leah, pas dans le livre, même si j'arrivais à comprendre certaines de ses réactions. J'en parlerai un peu plus loin dans la chronique. Pour le père, c'est le contraire. Dans l'adaptation cinématographique je l'ai trouvé marrant, mais avec un humour plus lourd que dans le récit, à la limite de la méchanceté ce qui ne me l'a pas rendu sympathique. Par contre, je dois dire que je suis éblouie par le cast qui est merveilleusement bien choisi. Ils respectent bien le livre, le physique et, en quelque sorte, la personnalité qui s'attache aux personnages. Maintenant que j'ai fait la comparaison du récit et du film, je vais m'intéresser au livre, à ce qu'il raconte, aux personnages... de façon plus « pointu ». « Love, simon » (qui s'appelle à l'origine « Moi, Simon, Homo Sapiens ») est un young adult écrit à la première personne avec comme unique narrateur le personnage principal, Simon. Ce dernier est un adolescent on ne peut plus commun qui a une famille unie et soudée, des amis loyaux et possède une vie banale. Donc oui, c'est un personnage normal, à une exception prêt. Il est gay et personne ne le sait, ou presque. Dès les premières pages, on est embarqué dans son histoire en apprenant qu'il est gay et qu'un camarade la découvert, par hasard, après que Simon ai laissé ouverte une session ou il dialogue avec un certain Blue par mail. Cette personne qui est Martin, le fait chanter avec les captures d'écrans qu'il a effectué en l'obligeant à le faire rapprocher de sa meilleure amie, Abby de façon à ce qu'il lui arrange un rencart avec elle. Tout le long de l'histoire, nous suivons donc les péripéties qu'il en suit, les choix que fait Simon et la relation qu'il entretien avec plus en tant que Jacques. Certains chapitres sont des mails envoyés entres les deux protagonistes ou l'on peu voir leur relation évoluer et le flirt entre eux progresser. En ce qui concerne les personnages, j'ai aimé chacun d'eux, sans exceptions. Ils sont bien construits et on une réelle profondeur. Ils ont des qualités et des défauts, ne sont pas tout noir ou tout blanc, si bien qu'on arrive à comprendre, même dans la tête de Simon, les personnes qui l'entourent. Prenons exemples sur sa meilleure amie, Leah. Dans le livre, elle est cynique et jalouse d'Abby, ça pourrait faire d'elle quelqu'un d'antipathique, et bien moi, je n'ai pas trouvé. Bien-sûr, à certain moment, elle m'a énervé et puis je me suis mise à sa place et je l'ai comprise. Elle a peur d'être remplacé et est jalouse amicalement même s'il n'y a pas lieu d'être. Elle et Simon son ami depuis longtemps, si bien qu'ils se comprennent en un seul regard. Je dirais d'elle que c'est une artiste, elle aime dessiner, lire et bien d'autres choses que je vous laisserai découvrir par vous même. Puis vient les autres personnages, Abby qui est nouvelle et qui a pris une place importante dans leurs trio qui s'est transformé en quator, Nick que Simon connait depuis l'enfance et qui est assez discret dans l'histoire. Les quatre sont très proches, bien qu'Hannah se mettent en retrait. Au niveau de la famille de Simon, je la trouve géniale. Il a deux sœurs, une grande qui n'habite plus avec eux et une petite. Sa mère est psychologue et un peu envahissante par rapport à sa vie personnelle, son père, lui est avocat qui a beaucoup d'humour, même si c'est propos peuvent être mal pris, surtout en ce qui concerne Simon. A eux cinq, ils forment une famille soudée, chose que j'apprécie, car il est rare dans les livres, d'en voir des heureuses qui s'entendent bien. Mon avis est que j'ai beaucoup apprécié l'histoire que j'ai lu. Les thèmes sont particulièrement bien abordé et se concentre sur le positif et non pas sur le négatif. Nous sommes bien sur un young adult, car ça relate le passage à la vie adulte de Simon et son entourage. On est présent à ses côtés, témoins de son coming-out. Les pensées qu'il a sont celles d'un adolescent lambda, il se pose des questions à juste titre sur les aspects de la vie, notamment celle de son homo-sexualité. Les messages que l'auteure transmet dans ce livre sont maîtrisés ; celle de l'acceptation de soi, du droit de vie privé, celle de l'orientation sexuelle,... On voit bien que tout n'est pas tout noir ou tout blanc, malgré les problèmes que rencontrent Simon face à son coming-out qu'il n'a pas lui même effectué, les réactions ne sont pas QUE mauvaise ce que j'apprécie beaucoup. Le récit contient de l'humour justement dosé, il y a des passages sérieux et de belles reflexion de la part de Simon, mais aussi de Blue. Ce que je préférais, c'était de voir leurs correspondances par mail. Malheureusement, comme je savais déjà qui était ce mystérieux Blue, je n'ai pas eu le plaisir de jouer l'enquêtrice, mais je suis certaine que je l'aurais trouvé contrairement au film ! Il faut dire que c'était subtil et plus compliqué à connaître l'identité de Blue sur l'adaptation alors que le livre, pas vraiment. Les scénaristes ont réussis avec brio à détourner mon attention et à me faire suspecter un personnage en particulier... ! Pour ce qui est de la romance qui arrive à la fin... je l'ai adoré tellement elle était cute et tellement Blue et Jacques vont si bien ensemble ! Ils sont adorables et m'ont bien faire rire. Puis elle est un beau message d'espoir pour les personnes qui sont gay et qui ont peur de l'avouer. Le livre montre que les choses peuvent bien se passer. Pour conclure cette chronique qui se fait très longue, je dirais que c'est un young adult vraiment très bien écrit ! L'écriture simple fait qu'elle est adapté aux jeunes, mais le message, l'histoire et les réflexions que l'on s'en fait peut très bien convenir aux adultes. C'est une lecture agréable et légère qui se lit vite. À chaque page tourné, je voulais connaître la suite. Ainsi, je vous le conseille, c'est une bonne histoire qui fait du bien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Love, Simon est l'histoire touchante de Simon, on s'en doute. Simon qui tombe follement amoureux de Blue avec qui il correspond. Blue est au même lycée que Simon et à travers leurs correspondances et le quotidien de Simon, on essaye de découvrir l'identité de ce mystérieux Blue. Comme Blue est le seul qui sait que Simon est gay, on se sent un peu comme dans le secret, cela enveloppe le roman d'une espèce d'atmosphère. Je ne sais pas si par son titre, j'aurai été lire ce roman et pourtant, je l'ai dévoré, je l'ai adoré.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Chose qui m'arrive assez rarement, et qui en un sens n'est pas non plus déplaisant, j'ai préféré le film au roman. Mais cela ne s'est joué qu'à peu de choses surtout grâce à la fin du livre qui nous offre des moments inédits, tendres et très drôles. Et, même si j'ai ma préférence, Love Simon (de son tout nouveau titre) a été un excellent moment de lecture, si bien que j'enchaîne avec la suite, centrée sur le personnage de Leah. C'est pour dire. Par contre, de nombreuses coquilles sont présentes… ce qui est franchement dommage, surtout pour une réédition. Ayant vu le film avant ma lecture, je pense que je me suis faite une certaine idée de l'histoire qui était pour moi "la vraie" et je me suis aussi attachée à la version des personnages cinématographiques. Et pourtant, le film est une très bonne adaptation qui reste fidèle à l'oeuvre de base tout en ayant pas mal de petites libertés (oui, c'est peut-être un peu paradoxale). Il n'en reste pas moins que le message principal est bien là et que les deux oeuvres sont des petits bonheurs avec un message positif. Mais revenons un peu à notre livre. Simon a seize ans, se sait homosexuel depuis plusieurs années mais n'a pas fait son coming-out. Il le vit plutôt bien jusqu'au jour où l'un de ses camarades lui fait du chantage pour obtenir les faveurs de l'une des meilleures amies de notre héros...Si le roman reste très sympathique et ne traite pas réellement de la persécution et des moqueries que peuvent subir les homosexuels, j'avoue que le côté chantage même s'il n'est pas non plus traité avec noirceur m'a laissé, tout au long de l'histoire, avec un arrière goût de "je ferais bien une tête au carré à Martin" (notre dit camarade de classe). Et en même temps, sans Martin, pas réellement d'histoire... quoique à bien y réfléchir Simon aurait fini par sauter le pas, mais ce petit coup de pression précipite les choses. L'auteur aurait pu se concentrer sur l'histoire d'amour qui se déroule en parallèle et qui a mon sens, aurait probablement fini par aboutir au même résultat. Mais elle décide aussi de montrer le processus d'une recherche de soi et une acceptation autant envers soi-même que face aux regards des autres. Si vous cherchez du drame, il n'y en a pas, et cela ne m'a pas chagriné le moins du monde même si pour le coup, il y a un côté "réaliste" qui est moins palpable sans être non plus absurde. Les personnages de Love Simon sont, sans conteste, le gros plus du roman. Simon, Abby, Leah, Blue et la famille un peu déjantée de notre héros apportent tellement à l'histoire qu'il est difficile de les quitter. Je ne me suis pas particulièrement identifiée à qui que ce soit, et pourtant, la magie opère dès le départ. Et c'est génial car cela peut être rédhibitoire. Il y a une palette assez étendue de caractère mais surtout et cela fait beaucoup, de l'amour et de l'amitié à chaque recoin de pages. Ce n'est pas non plus dégoulinant de tendresse, mais on se sent protégé, en quelque sorte dans le monde de Simon. L'acceptation est bien présente, et même avant cela, on ne peut que voir les liens solides qui unissent les personnages. Cela fait un bien fou, c'est peut-être ce que certains n'aimeront pas, je ne sais pas, mais personnellement, cette positivité et cette douceur m'ont plu énormément. Après, bien entendu, nous sommes face à des adolescents. Il y a les petits drames du quotidien, les relations amoureuses qui parfois ne vont pas comme on le souhaiterait, la famille, et le lycée... Ce fameux lycée qui n'épargne personne et qui pourtant est aussi le siège de très belles rencontres et de moments inoubliables. le cheminement de Simon est aussi très plaisant à voir. Il ne cherche pas vraiment mais il a peur du changement que cela pourrait apporter dans sa vie si tout le monde apprenait qu'il est gay. J'aime cette approche qui sort un peu de l'ordinaire. Simon a peur que les gens qui l'aiment le voient différemment, alors qu'il ne l'est pas fondamentalement. Et puis, le jeune homme a raison : pourquoi est-ce qu'on en fait tout un flan. La scène sur les hétérosexuels qui annoncent à leurs parents qu'ils sont hétérosexuels est tordante et si criante de vérité. Il y a un passage de le roman qui est fait allusion d'ailleurs. Et tout est là, avec une dérision si comique que cela donne à réfléchir. La romance qui s'installe entre Blue et Simon est aussi sur la même lignée. Tout se passe par emails échangés. Ce ne sont que des mots, et pourtant, on sent petit à petit que quelque chose se crée. Et rien qu'avec ces lettres, les deux jeunes gens arrivent à découvrir l'autre et à faire naître un sentiment amoureux. Pourquoi notre société ne se focalise pas sur ce qui est réellement important et vrai ? C'est peut-être utopique, en un sens, mais j'ai trouvé cette romance beaucoup plus poignante et vive, tendre et réelle. Un petit mot sur ma scène préférée du roman qui reste d'ailleurs dans la même veine : la sortie dans le restaurant/bar gay. J'étais sous le charme de notre Simon complètement bourré et de toute la douceur de ce chapitre. Un tournant aussi dans l'histoire mais cette scène-là, messieurs dames, a fait toute la différence pour moi. Je la relierai avec grand plaisir d'ailleurs. Une histoire attachante, drôle et tendre qui nous porte avec douceur. de la réflexion, certes, mais avant tout une aventure dans la vie d'un jeune homme dont on aimerait être le meilleur ami et à qui on ne peut souhaiter que du bonheur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un livre qui fait tout particulièrement parler de lui depuis la sortie du film qui en a été adapté. Avant, on trouvait ce roman sous le titre Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens. Aujourd’hui, c’est Love, Simon. Je l’avoue, je ne connaissais pas ce livre avant ! C’est donc une totale découverte. Il s’agit de l’histoire d’un jeune homme, adolescent, qui s’appelle… surprise… Simon ! Il est gay, mais ne l’a dit à personne : ni à sa famille, ni à ses amis… Le seul à être au courant, c’est Blue, le garçon avec qui il échange des mails. Celui-ci est dans son lycée, mais il ne connaît pas son identité précise… Suspense total donc. Nous suivons Simon dans son quotidien, avec ses camarades, et au moindre garçon qui passe, nous faisons comme lui, nous nous demandons si ce ne serait pas celui-ci ou celui-là, par hasard, « Blue »… Il s’agit d’un roman young adult, qui se lit bien et est porté par une écriture fluide et simple. On accroche vite à l’intrigue, on se prend au jeu, c’est plaisant. Quant aux valeurs véhiculées par le roman, rien à dire. On y parle de tolérance, de différence, de confiance en soi, d’amitié, d’acceptation… tout en étant drôle et léger. Idéal pour les jeunes, donc. Sans être LE coup de cœur, il s’agit d’un bon roman, qui fait bien son job et provoque l’effet escompté.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Livre pour adolescent très sympathique ! Une histoire d'amour mignonne et touchante. L'homosexualité y est abordée d'un point de vue intérieur et j'ai adoré !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avant de me lancer dans cette lecture je craignais un peu de ne pas parvenir à m’identifier au personnage central, Simon, du fait, d’abord qu’il soit un garçon et ensuite, qu’il soit homosexuel… Idée idiote puisque cette histoire d’amour est finalement abordée comme n’importe quelle romance dont j’ai l’habitude. Ce roman fut ma toute première lecture LGBT et ça ne sera très probablement pas la dernière. Avec Love, Simon on rencontre une multitude de personnages très différents les uns des autres, attachants pour la plupart, et extrêmement drôles pour la majorité. Cette histoire nous inclus complètement, on se prend au jeu de l’enquête très rapidement (et je suis assez fière de dire que j’ai su après seulement quelques pages qui était Blue !). On est ici aux côtés d’un ado normal qui découvre, et doit assumer, ses préférences sexuelles au yeux de ses amis et de sa famille. Cette homosexualité est abordée par l’auteure, non pas comme quelque chose d’anormal ou de dérangeant, mais comme n’importe quelle jolie histoire d’amour. C’est ce que j’ai le plus apprécié et c’est ce qui, finalement, permet de s’identifier à ses personnages quelles que soient notre propre histoire. Un roman à lire d’urgence donc !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Salut à tous ! Aujourd'hui je vous retrouve pour vous parler de Love Simon de Becky Albertalli. Ce roman m'intriguait depuis un moment, je voyais tant d'avis positif que je n'avais qu'une envie : me plonger dans cette histoires. Et, pour une fois, mes très grandes attentes ont été comblées. Les personnages sont plus qu'attachants, j'ai d'ailleurs hâte de retrouver Leah dans Leah à contretemps, On s'y attachant très facilement et compatissons envers tous. L'histoire nous happe alors et nous nous retrouvons à la fin du livre avant d'avoir eu le temps de dire ouf ! POur conclure, je vous conseille ce roman pour ses personnages plus qu'attachants et sa manière de traiter la question de l'homosexualité, tout en douceur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :