L'année sans été

Tambora, 1816. Le volcan qui a changé le cours de l'histoire

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 25 août 2016 | Archivage 26 sept. 2016
La Découverte, Sciences humaines

Résumé

Dès le lendemain des guerres napoléoniennes, les Européens vivent, stupéfaits, une « année sans été », 1816, qu’on baptisera sera aussi l’« année du mendiant »… tant une misère effroyable va s’abattre sur le continent. On en connait depuis quelques années la cause : en avril 1815, l’éruption du volcan Tambora, situé sur une île près de Java, a été d’une force exceptionnelle, projetant dans la stratosphère un voile de poussière qui arrêtera le rayonnement solaire au cours des années suivantes et plus particulièrement en 1816. Si on n’avait, à l’époque, aucune idée des causes de cette catastrophe, l’éruption et ses conséquences planétaires sont désormais bien documentées.
L’auteur nous emmène dans un tour du monde haletant, où l’on assiste à l’accumulation de désastres plus terribles les uns que les autres. Au total, ce changement climatique brutal pourrait avoir été à l’origine de millions de morts.
L’auteur a mobilisé toutes les connaissances désormais disponibles – en vulcanologie, en climatologie, en biologie – pour comprendre le lien entre l’éruption du Tambora et cette cascade d’événements. Son livre, passionnant de bout en bout, est aussi un avertissement que l’historien est en droit de nous adresser : ce qui s’est passé avec une baisse de 2° C pourrait ressembler, par l’ampleur et le caractère cumulatif des catastrophes, à ce qui arriverait avec une hausse de même ampleur…

Dès le lendemain des guerres napoléoniennes, les Européens vivent, stupéfaits, une « année sans été », 1816, qu’on baptisera sera aussi l’« année du mendiant »… tant une misère effroyable va...


Note de l'éditeur

Ces services de presse numériques sont uniquement accessibles aux libraires jusqu'à la sortie du livre, puis pendant un mois, les demandes sont également ouvertes aux bibliothécaires et personnel éducatif.

>>> Sortie du livre en version papier et numérique le 25 août.

Ces services de presse numériques sont uniquement accessibles aux libraires jusqu'à la sortie du livre, puis pendant un mois, les demandes sont également ouvertes aux bibliothécaires et...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782707192448
PRIX 14,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

J’avais entendu dire que le Frankenstein de Mary Shelley avait été écrit suite à un été sombre. J’ai découvert en lisant ce livre que le fameux été avait duré 3 ans de suite et qu’il avait produit bien plus qu’un chef d’oeuvre de la littérature.

Du volcan, je ne connaissais rien, même pas son nom (et pourtant, j’avais entendu parler du Krakatau). C’est l’année du bicentenaire de son réveille.

Même les fermiers américains ont été touchés, ce qui a créé la première crise économique mondiale (bien avant le Jeudi Noir). Sans oublier les agriculteurs irlandais avant la maladie de la pomme de terre.

De même qu’au Yunnan, en Chine, les agriculteurs sont passés de la culture de subsistance des céréales, à la culture de rapport de l’opium, plus rentable.

L’auteur fait le lien entre l’éruption du Tambora et l’éruption de Santorin en 1628 av. J.C. qui avait précédé la chute de la civilisation minoenne, la légende de l’Atlantide et l’exode des Hébreux hors d’Egypte (p.59).

Une lecture enrichissante.

L’image que je retiendrai :

L’auteur semble partir de l’éruption du Tombora, mais il ne nous parle que du roman de Mary Shelley. Habile.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :