La Malédiction des Flores

Connectez-vous pour accéder au titre. Connectez-vous ou inscrivez-vous ici !
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 19 avr. 2024 | Archivage 28 juin 2024
Éditions du Seuil | Fiction étrangère

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LaMalédictiondesFlores #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

2010, Rio de Janeiro. Lorsqu’une tante lui offre un voile de dentelle, la jeune Alice ne sait qu’en faire. Pour cette militante féministe, la relique familiale incarne le pire de la domination patriarcale. Elle ignore que cette véritable œuvre d’art raconte une histoire de violence et de lutte pour la liberté survenue cent ans plus tôt.

1918, dans le Nordeste. Eugênia, mariée contre son gré, invente un code – qu’elle dissimule dans les points de sa dentelle – pour communiquer avec sa meilleure amie. Et le message est clair : elle veut s’échapper…

Un siècle les sépare et, pourtant, les vies d’Alice et d’Eugênia sont unies par un fil invisible, une même volonté. Celle de choisir leur destin.

Traduit du portugais (Brésil) par Marine Duval

« Une intrigue puissante sur les femmes qui résistent par leur métier et leur mémoire. » Folha de S.Paulo

Angélica Lopes est écrivaine, journaliste, scénariste de télévision et de cinéma. Auteure primée en littérature jeunesse, elle publie avec La Malédiction des Flores son premier roman pour adultes.

2010, Rio de Janeiro. Lorsqu’une tante lui offre un voile de dentelle, la jeune Alice ne sait qu’en faire. Pour cette militante féministe, la relique familiale incarne le pire de la domination...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782021527001
PRIX 21,90 € (EUR)
PAGES 288

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers ma Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

1918, au Brésil, dans le Nordeste. Inès Flores est dentellière comme sa mère, sa tante et sa soeur. Si elles sont entourées d’autres jeunes femmes, les Flores côtoient peu d’hommes : leur famille est victime d’une malédiction et seules les femmes semblent survivre quand les maris et les frères disparaissent. Cela leur laisse une certaine liberté et c’est pourquoi Eugênia, dentellière de talent, se tourne vers Inès lorsqu’elle est mariée contre son gré. Seule, recluse et faisant le deuil de ses rêves, Eugênia met rapidement au point un code qu’elle dissimule dans ses dentelles et utilise pour communiquer avec sa meilleure amie. Le message est clair : Eugênia veut s’échapper.

Presque un siècle plus tard, en 2010, Alice reçoit un voile dont elle ne sait que faire. A seulement 18 ans, la jeune femme est une militante féministe qui remet en question ses comportements et ceux de la société. Pour elle, le voile n’est qu’une relique familiale qui incarne la domination patriarcale. C’est quand elle comprend le message codé du voile qu’elle commence à s’intéresser au combat d’Eugênia et découvre une histoire faite de violence et de combat pour la liberté.

*La malédiction des flores* mêle passé et présent, délicatesse et violence, malédiction et liberté. L’histoire d’Eugênia, mariée de force à un homme qu’elle n’aime pas, montre bien le combat des femmes à “l’époque des premières conquêtes féminines au Brésil”. Cette jeune femme, à travers sa lutte personnelle à une période où les femmes n’avaient aucun droit, devient le symbole de la lutte pour la liberté - alors que le divorce ne sera légalisé qu’en 1977. De par son opiniâtreté, elle mêle Inès et, plusieurs décennies plus tard, Alice à son destin et les unit par un fil - presque - invisible. Et si les passages contemporains, où l’on suit Alice, sont peu nombreux et peuvent sembler plus fades, ils n’en sont pas moins nécessaires pour mettre en avant une autre forme de combat : celle des comportements et des changements sociaux.

Cette histoire, bien que se déroulant au Brésil, est universelle. En donnant la parole aux femmes d’hier et d’aujourd’hui, elle nous parle de la condition féminine, de sa violence et de la lutte des femmes pour vivre comme elles le souhaitent tout en dressant des portraits de femmes touchants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En 1918, dans la région du Nordeste au Brésil, les femmes de la famille Flores vivent de leur art de dentellières car elles doivent subvenir à leurs besoins sans homme à la maison, à cause d'une malédiction lancée sur leur famille des années plus tôt.
Eugênia, jeune dentellière amie d'Inès Flores, est mariée de force à quinze ans à un potentat qui la séquestre dans sa grande maison isolée. Elle invente alors un code, basé sur les points de dentelle, pour communiquer secrètement avec Inès, restée au village. Grâce à ces messages cachés dans de magnifiques dentelles les deux amies planifient la fuite d'Eugênia, bien qu'elles connaissent les risques encourus...

En 2010, Alice vivant à Rio de Janeiro, se voit offrir par une vieille tante un voile de dentelle ancien transmis depuis des générations aux jeunes femmes de leur famille. Alice, résolument féministe, n'a que faire de cette relique témoin d'un passé qui opprimait les femmes. Mais elle découvre que cette splendide pièce de dentelle cache un texte qui va la mettre sur la piste d'un secret familial enfoui dans les mémoires depuis une centaine d'années.

Dans cet excellent roman, les chapitres font alterner les deux époques. Les deux histoires finissent par converger quand Alice va dans sa région d'origine et découvre les destins d'Eugênia, d'Inès et des autres dentellières.
Par petites touches et à travers un récit toujours prenant, on est happé par l'intrigue qui en dit beaucoup sur la société de l'époque et la place faite, alors, aux femmes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La malédiction des Flores d’Angelina Lopes
Éditions du Seuil

Anciennement la famille Florès se nommait Oliveira, c’était avant que les gens du coin ne la renomment Flores à cause de leur maison aux volets bleus au jardin fleuri. La famille Flores fut maudite, sur sept générations, à cause d’une mariée et d’une gitane bafouées. Ainsi les hommes périssent dans la fleur de l’âge, les femmes de la famille font des veuves et pleurent leurs fils.
Les femmes Flores et leurs amies ont créé la communauté des dentellières de Bom Retiro, une source d’entraide, les femmes gagnent leur vie grâce à leur talent et leurs créations en dentelle, elles gagnent surtout la liberté et leur émancipation dans ce brésil du début du XXème siècle où le patriarcat est un joug.
Rio, 2010. Alice, numéro six dans la lignée des Florès, fille moderne, militante, aux amours plurielles, non genrées et aux cheveux bleus se voit gratifier d’un voile en dentelle par une obscure tante. Un cadeau d’outre-tombe dont elle n’a que faire, elle qui ne s’entend pas avec Véra sa mère et qui sait si peu sur sa famille. Alice s’aperçoit que le voile est accompagné d’un bout de papier jauni qui semble avoir traversé le temps lui aussi et qui n’est autre qu’un code. Chaque point utilisé sur le voile correspond à une lettre et le tout raconte une sombre histoire. Celle d’Eugenia.

« La vie est comme une dentelle, mon enfant, les faits s'entremêlent et prennent une certaine forme. S'ils s'étaient assemblés autrement, le tableau serait différent. Chaque histoire est unique »

Déchiffrer le code c’est entrer de plain-pied dans l’histoire de la famille, une histoire de transmission, de résistance, de sororité. Alice va, alors, faire le voyage jusqu’à Pernambouc et comprendre la tragédie des femmes mariées contre leur gré, qui ne s’appartiennent pas et la toute-puissance des maris qui sur leurs épouses ont droit de vie ou de mort.

Ce roman sur la mémoire, la transmission, sur la résistance et sur l’avènement du féminisme au Brésil est une pépite ! La fiction et la malédiction des Flores s’ancrent dans la réalité des dentellières et de l’association pour les femmes Ave Libertas qui ont réellement existé.
J’ai adoré ce roman à la forte portée symbolique mais je regrette qu’une petite table généalogique n’apparaisse pas en début de roman afin d’en faciliter la lecture et le suivi des aventures d’Inès, Eugenia, Vittoria, Firmina, Helena, Cândida, Carmelita et Das Dores.
Coup de coeur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Aujourd'hui je vous donne mon avis pour ce livre qui devrait parler aux féministes et aux brodeuses . Et à
toutes celles qui aiment les sagas de femmes.

LA MALÉDICTION DES FLORES de Angelica Lopes aux éditions du Seuil

Nous allons suivre plusieurs générations de femmes de la même famille et d'amies , au Brésil. Des années 1918 à notre époque .

Au tout début de l'histoire , une malédiction qui vient frapper tous les hommes de la famille sur 7 générations. Les femmes seront condamnées à voir leurs hommes mourir jeunes et à élever leurs enfants seules.
Pour subvenir à leurs besoins plusieurs amies brodent . Elles brodent même si bien que leur art s'expatrie et se vend très bien .
Lorsque l'une d'entre elles est mariée de force , et se meurt à petit feu , elle décide de mettre un code dans ses broderies afin que ses amies lui viennent en aide.
L'histoire vous racontera le destin de ces femmes. Cette sororité qui les unit. Cette force de caractère contre les événements.
Le lien entre toutes les femmes de cette famille est très bien tissé. Les femmes d'aujourd'hui vont apprendre à connaître le destin de leurs aïeules et à s'en inspirer .

J'avoue que j'étais bercée par des rythmes latins , des images de Frida Kahlo tout au long de ma lecture.
On y retrouve aussi beaucoup de cette foi si spécifique des pays latins . Faite de croyances et de bondieuseries qui vont très bien avec l'ambiance du roman .

Et vous le savez maintenant, je suis aussi brodeuse.
Tout naturellement, j'ai brodé cette petite Frida pour mettre sur ma photo.

Avez voulu ce roman qui est conseillé notamment pour les fans de Lucinda Riley ?

JE REMERCIE @netgalleyfrance et aux Éditions du Seuil POUR LEUR CONFIANCE !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La famille Flores est victime d'une malédiction : aucun homme ne survit à son mariage avec une femme Flores. Le roman suit une génération de cette famille mêlée à des dentellières de génie. Une de leurs amies, Eugenia, est mariée contre son gré à un homme plus âgé et violent. Elle met au point un code avec les points de dentelle pour communiquer.
Un siècle plus tard Alice, descendante des Flores, se voit remettre son voile et va découvrir ce code. Elle pourra ainsi remonter le fil de ses origines.
Le roman est construit sur des portraits de femmes fortes, parfois têtues, qui vont se battre pour leur émancipation dans un Brésil campagnard très archaïque. L'histoire m'a fait penser au film "la maison des esprits". On y retrouve la même noirceur, les mêmes espoirs aussi et on ne peut que compatir aux sorts de ces femmes, que vibrer avec elle et leur quête de liberté.
Un roman captivant de bout en bout.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :