Une femme debout

Connectez-vous pour accéder au titre. Connectez-vous ou inscrivez-vous ici !
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 4 janv. 2024 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Unefemmedebout #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Le destin hors du commun de Sonia Pierre, fille de coupeurs de canne, qui fit de sa vie un combat pour les droits humains.

République dominicaine, 1963. Sonia Pierre voit le jour à Lechería, dans un batey, un campement de coupeurs de canne à sucre. Elle prend rapidement conscience du traitement inhumain réservé à ces travailleurs et organise, à treize ans, une grève pour faire valoir leurs droits. Sonia Pierre consacrera sa vie tout entière à combattre l’injustice. Une des rares habitantes du batey à suivre des études, elle devient avocate après avoir fait son droit à Cuba. Jusqu’à sa mort tragique, Sonia Pierre se consacrera à défendre les droits des plus faibles ; en particulier ceux des enfants des travailleurs haïtiens réduits à l’apatridie suite au refus du gouvernement dominicain de les naturaliser.

Lauréate du prix Robert F. Kennedy des droits de l’homme, distinguée à de multiples reprises notamment par l’Unesco et Amnesty International, Sonia Pierre était pressentie pour le prix Nobel de la paix au moment de son décès.

Catherine Bardon révèle l’existence de cette femme exceptionnelle et met en lumière la condition terrible des travailleurs migrants en République dominicaine, un sujet toujours d’actualité. Bouleversant plaidoyer pour la solidarité et la fraternité, Une femme debout est un roman puissant et terriblement humain.

Le destin hors du commun de Sonia Pierre, fille de coupeurs de canne, qui fit de sa vie un combat pour les droits humains.

République dominicaine, 1963. Sonia Pierre voit le jour à Lechería, dans un...


Note de l'éditeur

EPUB Intermédiaire (ne pas tenir compte des coquilles et erreurs, en cours de correction).
Version du texte non définitive.

EPUB Intermédiaire (ne pas tenir compte des coquilles et erreurs, en cours de correction).
Version du texte non définitive.


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782365698313
PRIX 21,00 € (EUR)
PAGES 288

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Sonia Pierre. J'avoue qu'avant d'ouvrir ce livre je n'avais jamais entendu parler de cette femme au parcours pourtant hors du commun. Et quelle femme! une "famn vanyan" au destin incroyable.
Née en 1963 de parents haïtiens, elle grandit dans un "batey" de République Dominicaine, un campement de coupeurs de canne. Une enfance miséreuse dans un dénuement total pour ces migrants exploités, réduits à l'esclavage et oubliés de tous. "Le coeur dans la boue et la tête dans les livres" elle doit son salut au père Anselme, un prêtre missionnaire qui repèrera ses capacités, lui permettra de faire des études jusqu'à obtenir un diplôme d'avocate, fait inédit pour une enfant issu de ce milieu social. Mais elle n'oubliera pas les siens et toute sa vie elle oeuvrera pour sa communauté d'origine, pour faire connaitre les discriminations dont ils sont victimes et obtenir leur régularisation devant les plus hautes instances internationales.
.
Si comme moi avant d'ouvrir ce livre vous associez la République Dominicaine au tourisme et aux plages de rêve, ce roman va vous livrer un tout autre visage de cette pays des Grandes Antilles. Un pays situé sur l'île d'Hispaniola qu'elle partage avec sa voisine Haïti, dans une cohabitation tumultueuse et complexe, notamment sur la question migratoire qui nourrit crises et rancoeurs.
Dans ce contexte, j'ai trouvé passionnant le combat de cette jeune fille qui dès l'âge de 13 ans, animée par une conscience de justice aigue mène la première grève des coupeurs de canne et qui avec force détermination et en dépit des menaces deviendra une des plus grande militante des Droits de l'Homme.
Une histoire peut être moins romanesque que les autres titres de Catherine Bardon, où j'aurais aimé avoir peut être un peu plus d'éléments personnels sur Sonia Pierre, pour lui donner plus d'ampleur encore, mais ce choix est dicté à l'auteur par le souhait de préserver la famille de cette grande dame et il est éminemment honorable. A lire plutôt comme un récit biographique. Il en devient passionnant et nous éclaire sur un sujet grave et méconnu

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sonia Pierre est née en 1963 en République dominicaine, de parents haïtiens. Fille de coupeurs de canne à sucre, brillante élève, elle s'indigne très rapidement de la condition faite aux émigrés pour lesquels elle mènera un combat sincère tout au long de sa vie. Catherine Bardon témoigne ici, à travers elle, son attachement à la République dominicaine dans un roman ô combien crucial et captivant.

J'ai été emportée par l'énergie, portée par les convictions de Sonia Pierre et son engagement discret mais assuré. Le récit alterne entre les prémices de la maladie cardiaque et le déroulement de sa lutte déterminée pour ses idéaux.

De sa première participation à une manifestation à l'âge de treize ans à ses nombreux prix reçus en faveur de sa défense des droits de l'homme, elle oscille entre grands espoirs, relative satisfaction et amères désillusions. Épaulée par des proches qui la soutiennent dans ses actions, elle est aussi décriée par des détracteurs et régulièrement menacée. Rien pourtant n'entachera son désir d'égalité et de justice ; elle n'aura de cesse de porter une parole visant à l'éducation et à l'indépendance.

À travers ce récit, on témoigne d'une fragilité humaine, prise en étau par les gouvernements. Militante de la première heure, Sonia Pierre laisse un héritage important et nécessaire, source d'inspiration. Ayant passé le flambeau à sa fille, elle nous invite à demeurer vigilants sur les inégalités sociales et l'antisémitisme, afin que son combat ne soit pas vain.

Un travail mis en lumière, fidèle au personnage de tête et de cœur qu'a été cette avocate, ambassadrice du peuple haïtien ayant vécu en République dominicaine.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle femme! Sonia Pierre est issue des bateyes (campement où vivent les coupeurs de cannes à sucres) de République dominicaine. elle deviendra une célèbre avocate qui défendra les droits des hommes haïtiens venuent travailler et vivre en République dominicaine. Un combat de toute une vie qui aura ses heures de gloire mais aussi de menaces envers son organisation.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Au mois de décembre j'ai eu la chance de découvrir le nouveau roman de Catherine Bardon grave à la plate-forme @netgalleyfrance et j'ai eu un réel coup de cœur pour ce récit basé sur une histoire vraie.

Dans ce roman, l'autrice nous partage le destin incroyable de Sonia Pierre, qui a combattu toute sa vie pour les droits humains en République Dominicaine.

C'est une histoire aussi poignante que forte que j'ai découvert au travers de la vie de Sonia Pierre. Cette femme, fille d'immigrés qui coupaient de la canne à sucre, a tout fait pour se battre et sortir de cette misère qui lui était prédestiné. Elle a mené des combats forts au périle de sa vie pour pouvoir aider ces gens à qui on refusait la nationalité dominicaine alors qu'ils avaient travailler toute leur vie pour se pays. Une vraie force de la nature !

Ce roman c'est également un roman ou la sonorité est mise en avant et où la femme à une place privillégiere. Car même si le combat de Sonia Pierre a dérangé plus d'une personne, cette dernière a été soutenues par ses amies mais également par de grandes dames de ce monde.

J'ai tellement appris en lisant ce livre sur cette île qui semble si paradisiaque et qui pourtant à longtemps été un enfer pour les immigrés. Ce roman est puissant, éloquent et nécessaire. Un roman qu'il faut que vous lisiez absolument !

Il est sortie le 4 janvier, foncez.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman que j'ai lu en toute fin d'année dernière et pour lequel je n'avais pas fait encore ma chronique.
Fanm vanyan : dans la culture haïtienne signifie famme libre, indépendante, forte et courageuse.

Cette histoire romancée  raconte la vie de Sonia Pierre qui toute sa vie s'est battue pour les droitsde l'homme et l'émancipation des femmes.

Ses parents haïtiens comme beaucoup d'autres dans les années 50, pensent avoir trouver la terre promise en partant travailler en République Dominicaine dans les champs de canne à sucre, on leur fait miroiter monts et merveilles mais à leur arrivée dans les bateys sorte de campement de fortune, ils ne trouveront que misère, pauvreté et famine. 

Les hommes et les enfants partent pour couper les cannes dans des conditions de travail épouvantables, des journées interminables pour un salaire de misère à dépenser dans l économat autant dire tout bénéfice pour les patrons.

Les femmes quant à elles sont chargées de s'occuper des plus petits.

C'est dans ces conditions extrêmes que voit le jour Sonia en 1963, dernière de 13 enfants, elle est remarquée par un missionnaire qui fait l'école aux enfants et voit en elle sa grande intelligence et sa facilité pour apprendre. Il va tout mettre en œuvre pour qu'elle puisse faire des études.
Sonia n'a plus qu'une idée en tête, très jeune déjà elle va commencer son combat pour la justice et à force de volonté de courage elle deviendra avocate.

Déterminée à changer le destin de tous ces haïtiens venus travailler tels des esclaves et qui ne sont même pas reconnus comme des dominicains à part entière encore moins leurs enfants qui sont considérés comme apatrides.

Une belle histoire de vie de femme hors norme qui fera de sa vie un éternel combat sans jamais baisser les bras sous les affronts et les menaces de ceux qui veulent sa perte. Elle parcourra le monde entier pour mettre à jour ces injustices et recevra de nombreux prix.

Merci à #netgalleyfrance pour  ce service presse #unefemmedebout #lesescales

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord, je remercie netgalley et la maison d’éditions pour ce service presse (non rémunéré).

Voici le résumé :
Le destin hors du commun de Sonia Pierre, fille de coupeurs de canne, qui fit de sa vie un combat pour les droits humains.
République dominicaine, 1963. Sonia Pierre voit le jour à Lechería, dans un batey, un campement de coupeurs de canne à sucre. Elle prend rapidement conscience du traitement inhumain réservé à ces travailleurs et organise, à treize ans, une grève pour faire valoir leurs droits. Sonia Pierre consacrera sa vie tout entière à combattre l’injustice. Une des rares habitantes du batey à suivre des études, elle devient avocate après avoir fait son droit à Cuba. Jusqu’à sa mort tragique, Sonia Pierre se consacrera à défendre les droits des plus faibles ; en particulier ceux des enfants des travailleurs haïtiens réduits à l’apatridie suite au refus du gouvernement dominicain de les naturaliser.
Lauréate du prix Robert F. Kennedy des droits de l’homme, distinguée à de multiples reprises notamment par l’Unesco et Amnesty International, Sonia Pierre était pressentie pour le prix Nobel de la paix au moment de son décès.
Mon avis :
Moi qui ai adoré la saga des déracinés et la plume de Catherine Bardon, je suis encore sous le charme avec ce livre, très instructif.
J’y ai appris encore une fois beaucoup de choses sur ce pays, sa culture et son histoire : les conflits entre Haïti et la République Dominicaine, la vie dans les batey, les nombreux apatrides et leurs conséquences (scolarité, santé, déplacements…), la vie difficile des coupeurs de canne à sucre, la différence entre le droit du sol et le droit du sang,...

C’est également une belle histoire d’amitié entre Sonia et Kerline, son amie d’enfance du batey. Sonia se battra pour elle et ses enfants, ni haitiens, ni dominicains, et ne pouvant donc pas entrer au collège.

Je suis ravie d’avoir découvert le destin extraordinaire de cette femme courageuse qui n’a jamais arrêté de se battre pour améliorer les conditions de vie misérable des haitiens venus travailler en République Dominicaine.

C’est une très belle lecture que je vous recommande.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A travers ce roman, Catherine Bardon nous fait découvrir l'engagement sans limites de Sonia Pierre en faveur de la lutte pour les droits humains. Ce livre est très documenté et mets en lumière une femme, ses convictions, ses combats et sa ténacité. Un très beau roman qui éclaire et reste nécessaire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Catherine Bardon nous fait revivre le destin d'une femme hors du commun, Sonia Pierre, fille d'immigrés haïtiens et qui n'aura de cesse de se battre pour les droits des femmes et des travailleurs migrants.

Jeune adolescente, elle est déjà en première ligne aux côtés des travailleurs haïtiens pour l'amélioration de leurs conditions de travail.

Et tout au long de sa vie, même oppressée et menacée par l'hostilité du gouvernement dominicain, elle ne cessera de faire valoir les droits des opprimés.

Le portrait d'une femme forte et courageuse sublimée par la plume de Catherine Bardon.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai toujours aimé les destins de femmes exceptionnelles à travers le monde. Avec ce roman, Catherine Bardon, nous fait découvrir la femme incroyablement courageuse qu’était Sonia Pierre et à travers le combat de cette dernière, de son association la MUDHA ( Mouvement des femmes dominico-haïtiennes ) et de tous ses militants, le drame pour ces hommes et femmes d’origine haïtienne nés en République dominicaine. Sonia Pierre a grandi dans un batey, son père et sa mère ayant quitté Haïti pour le rêve d’une vie meilleure en République dominicaine, Sonia va très vit comprendre que ces Haïtiens sont exploités, très jeune indignée, elle va avoir la chance de tomber sur le prêtre du batey qui l’aidera à s’en extirper grâce à l’éducation. Devenue avocate, elle aura a cœur de se battre pour sa communauté, son plus grand combat consistera à faire reconnaitre les enfants d’haïtiens comme dominicains. Pour ses combats, elle sera reconnu par la communauté internationale et aura de nombreux prix mais dans son pays elle devra essuyer de nombreuses contestations et subir la violence.


Ce roman vous secoue, les injustices nombreuses ne peuvent qu’indigner et face à cela, cette femme debout, jamais vaincue qui se battra jusqu’au bout! Cette biographie romancée est un merveilleux hommage à cette femme qui était pour moi inconnue mais surtout une belle mise en lumière de ce drame pour les enfants apatrides, car le combat continue! La plume de l’autrice est fluide, elle m’a embarquée, Sonia Pierre était très discrète sur sa vie privée et Catherine Bardon respecte ce choix nous laissant un peu à distance de Sonia mais le personnage fictif de Kerline, haut en couleur permet d’apporter plus d’émotions. Pétillante et protectrice, le lien qui unit Sonia et Kerline est teinté de sororité, fraternité et m’a vraiment touché. Cette biographie romancée est très juste, on sent que l’autrice est effectivement fine connaisseuse du pays et de ses problématiques, le travail de recherches fut important comme le démontre la bibliographie ainsi elle nous conte un destin incroyable avec beaucoup de justesse.

Un réel coup de cœur, ce roman m’a touché, mais aussi indigné. Chaque pays a son lot d’injustice et s’y confronter est difficile. J’ai été happée du début à la fin et ne peux que vous conseiller de venir qu’à la rencontre le Sonia.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Fidèle lectrice de Catherine Bardon depuis le 1er volume des déracinés. J'ai sauté sur l'occassion de lire son dernier livre, qui est pour moi un vrai coup de coeur. Elle nous fait voyager et fait découvrir de magnifique portrait de femme. J'avais adoré la fille de l'ogre et ce titre là m'a tout aussi plus.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :