Le Silence

Lu par Marie Bouvier
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 30 août 2023 | Archivage 22 févr. 2024
Audiolib, Policier & Thriller

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LeSilence #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

TITRE UNIQUEMENT DISPONIBLE AU FORMAT NUMÉRIQUE

Été 1974, aux États Unis. Mary Pat est une mère célibataire qui vit à la dure dans le quartier irlandais de South Boston avec sa fille de dix-sept ans, Julie – “Jules“ pour tous. Toutes deux s’opposent à la politique de déségrégation de la ville, qui veut forcer les lycéens blancs et noirs à aller en classe ensemble. Un soir, après une sortie avec ses amis, Jules ne rentre pas à la maison. Le lendemain, un jeune noir est retrouvé mort sur les rails du métro. Une coïncidence sur laquelle personne ne s’attarde. Mary Pat cherche désespérément sa fille, mais tous, Police, mafieux du quartier, famille, restent muets. Face à ce mur de silence, elle décide de prendre les choses en main. Sa fille, elle va la chercher elle-même. En colère, armée de sa détermination et de sa vieille voiture, Mary Pat luttera seule pour faire éclater la vérité. Quitte à briser quelques jambes.

Grand roman américain, Le Silence met à nu le cœur sombre d’un pays à travers le portrait d’une mère farouche.

Traduit par François Happe.

TITRE UNIQUEMENT DISPONIBLE AU FORMAT NUMÉRIQUE

Été 1974, aux États Unis. Mary Pat est une mère célibataire qui vit à la dure dans le quartier irlandais de South Boston avec sa fille de dix-sept...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035414863
PRIX 24,95 € (EUR)
DURÉE 11 Heures, 40 Minutes

Vos liens

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Quelle claque ! Dennis Lehane frappe fort, très fort ! Une belle adaptation cinématographique en perspective !
Un roman noir historique intelligent, glaçant et poignant mêlant intrigue policière, drame familial et ségrégation raciale ! A découvrir en version audio chez @audiolib dès le 30 août grâce à l'interprétation magistrale de Marie Bouvier !

La scène s'ouvre dans la moiteur d'un été torride, le 21 juin 1974 aux États-Unis, dans le quartier irlandais de South Boston. La bande du caïd de la drogue, le mafieux Marty Butler, y fait régner sa loi en toute impunité. Une des habitantes de cette banlieue paumée s'appelle Mary Patricia Fennessey (alias "Mary Pat").

A 42 ans, elle habite cette cité de logements sociaux paupérisée appelée "Commonwealth" où elle mène une vie routinière. Elle essaye de joindre les deux bouts grâce à deux petits boulots pour subvenir aux besoins de sa fille de 17 ans, Julia (alias "Jules")... jusqu'à ce qu'elle disparaisse mystérieusement !

Dans cette banlieue, les tensions raciales sont explosives, suite à la récente politique de déségrégation mise en place grâce au système de "busing", ce transfert en bus d'élèves blancs dans les écoles publiques à dominance noire et vice-versa. Une grande manifestation se prépare en signe de protestation.

Le même soir de la disparition de Jules, un jeune noir, Augustus Williamson (alias "Auggie"), se fait mortellement percuté par une rame de métro dans des circonstances suspectes. Sa mort est-elle liée à la disparition de Jules ? Mary Pat se heurte bientôt un mur de silence qu'elle compte bien abattre avec toute l'énergie du désespoir pour faire éclater la vérité... jusqu'à commettre l'irrémédiable !

Je tiens vraiment à remercier @audiolib et @NetGalleyFrance de m'avoir permis de découvrir ce polar en version audio car il est brillamment interprété par Marie Bouvier qui prête sa voix aux différents personnages avec beaucoup de talent. Elle incarne parfaitement le personnages écorché vif de Mary Pat grâce à sa voix rauque qui parvient à transmettre toutes les émotions de ce personnage animé par la colère du désespoir.

Je trouve que la plume très visuelle, d'une précision cinématographique, de l'auteur à succès Denis Lehane se prête parfaitement à cette lecture audio en lui donnant une plus value : j'ai eu l'impression d'être au cœur des évènements tragiques vécus par cette héroïne attachante à la psychologie complexe qui évolue au fil des pages.

J'ai aussi beaucoup apprécié l'humour omniprésent dans ce roman qui joue le rôle de soupape de décompression dans cet univers très sombre où la violence exacerbée crée une tension insoutenable. Son héroïne intransigeante inoubliable est digne d'une tragédie grecque. Un très bon moment d'écoute !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dennis Lehane, auteur de « Shutter Island », « Mystic River », « Gone, baby, gone » nous revient avec un nouveau chef d’oeuvre. J’ai eu un immense coup de coeur pour « Silence », pour sa merveilleuse héroïne toute en nuance de Mary Pat Fennessey : une figure de femme, de mère que je n’oublierai pas.
La version audio est extrêmement réussie, l’interprétation de Marie Bouvier est plus appuyée, plus présente que ce que j’ai l’habitude d’entendre dans les livres audio mais c’est joué de façon tellement juste que la tension que le texte nous transmet devient encore plus intense.
Un roman noir exceptionnel dont je vous recommande la version audio ! Merci à #LeSilence #NetGalleyFrance et à Audiolib de m'en avoir permis l'écoute !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le silence, cet état si reposant n'est-il pas aussi le signe annonciateur d'une grande menace à venir ?

Lorsque j'ai vu qu'Audiolib proposait cet ouvrage sur le catalogue Netgalley France, j'ai été contente de pouvoir retrouver Marie Bouvier, lectrice que j'avais déjà rencontrée lors de mes écoutes de "l'horizon d'une nuit" de Camilla Grebe ou encore de "Noa" de Marc Levy.

La voix de la comédienne m'a donc transporté aux États-Unis en 1974, au moment de la mise en place du busing de Boston. On y rencontre Mary Pat Fennessy, une mère de famille de la classe ouvrière irlandaise qui suite à la disparition de sa fille, Jules, une jeune lycéenne, va tout mettre en œuvre pour la retrouver.

En commençant cette écoute, je ne m'attendais pas à trouver un récit au rythme aussi lent. Même si j'ai apprécié en apprendre plus sur le processus de déségrégation et les tensions qu'il en a émané, je n'ai pas réussi à autant m'attacher aux personnages que je l'aurais souhaité. Il n'en reste pas moins que j'ai apprécié la détermination de Mary Pat. J'ai également trouvé intéressant le titre de l'ouvrage car cette mère de famille veut trouver les réponses à ses questions et que le silence ne soit plus quitte à s'attirer les foudres de sa communauté.

Je tiens à remercier Audiolib et Netgalley France pour cette écoute qui m'a permis d'appréhender cette période de l'Histoire de manière différente. Je pense que ma petite déception résulte du fait d'avoir trop entendu parler des romans de Dennis Lehane comme des œuvres extraordinaires et j'ai recherché tout au long de ma lecture cette touche que je n'ai malheureusement pas trouvée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais déjà lu un livre de cet auteur, mais je n'avais pas spécialement aimé. Mais comme je laisse souvent une deuxième chance aux auteurs pour me séduire, j'ai tenté de nouveaux.
Donc, quand j'ai vu qu'il était disponible sur Netgalley, j'ai fait une petite demande qui a été approuvée par Audible.
Eh bien, j'ai beaucoup aimé. Les thèmes abordés sont assez forts et bouleversants.
J'ai bien aimé le personnage de Marie Pat, cette mère prête à tout pour ses enfants. J'ai bien aimé aussi l'époque dans laquelle le récit se déroule, en 1974.
Pour ce qui est de la narratrice, j'ai trouvé que le rythme et le ton était vraiment bien. Il y avait aussi de bonnes intonations au moment des dialogues. J'ai beaucoup apprécié.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

South Boston, 1974. Alors que les esprits s’échauffent suite à la déségrégation des écoles, la fille adolescente de Mary Pat disparaît mystérieusement. Le lendemain , un jeune noir est retrouvé mort dans une station de métro. Les deux affaires seraient-elles liées? Il semble en tout cas que personne n’ait très envie de voir la police fouiner dans les environs…

Je n’ai littéralement rien à reprocher à ce roman. Le style est agréable, les personnages largement développés et le contexte historique intéressant. Pourtant, je n’ai pas accroché… Je l’ai écouté sans réel déplaisir mais j’avais hâte que ça se termine. Peut-être était-ce le rythme trop lent de l’intrigue? Je suis persuadée que ça ferait un très bon film, par contre!

La lecture audio est d’excellente qualité. Marie Bouvier n’a eu aucune difficulté à prendre la mesure du personnage de Mary Pat Hennessy et lui donne vie avec beaucoup d’authenticité. Une narratrice que je retrouverai avec plaisir pour d’autres lectures!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman est un coup de poing. Il se passe dans les années 70, mais à mon avis, il est intemporel. On me dira que j'exagère: je n'en ai pas l'impression. Certes, en 2023, on ne voit pas de combats de rues, ou de règlements de comptes orchestrés par la mafia locale, mais les thèmes abordés par Dennis Lehane sont terriblement actuels. Le plus présent étant, bien sûr, le racisme. En montrant la manière dont pensaient les gens, en exposant leurs justifications, le romancier démonte les mécanismes du racisme, les analyse, et montre que certains préjugés sont encore bien ancrés dans la société de 2023. En général, quand je recommande un roman qui fait comprendre ce qu'est le racisme et jusqu'à quel point il est toxique, c'est «Mille petits riens», de Jodi Picoult. Maintenant, ce seront «Mille petits riens» et «Le silence». Deux styles complètement différents.

Mary Pat est un beau personnage. Sa quête de la seule personne qui lui reste au monde la fera réfléchir. Peu à peu, elle se défait de ses préjugés. On constate cela, par exemple, lors de la scène où elle défend Cécilia. Soit, elle empêche une femme de frapper sa fille, mais l'aurait-elle fait si l'adolescente n'avait pas, auparavant, fait remarquer à sa mère qu'elle était stupide alors que celle-ci venait de montrer son racisme? Cette scène n'est qu'un pas, elle ne signifie pas que Mary Pat se débarrasse de ses préjugés en un claquement de doigts, mais cela et ce que lui dit Calliope après l'enterrement sont d'importants tournants de sa remise en question et de sa réflexion. Ce ne sont pas uniquement ses préjugés que Mary Pat mettra à bas, ce sont également certains codes selon lesquels elle vivait. Elle ne peut plus rester à sa place, sachant ce qui lui a été enlevé. C'est un personnage rugueux, qui parle souvent avec ses poings, et sa quête la révélera tout entière au lecteur.

En parallèle, nous suivons le policier (Michael, dit Bobby 😉 ) qui mène l'enquête sur la mort du jeune noir retrouvé sur les rails du métro le lendemain de la disparition de Jules. C'est également un personnage attachant. Moins compliqué, moins torturé que Mary Pat, mais ayant aussi ses failles et ses démons. À travers lui, l'écrivain évoque la guerre du Vietnam, et pour moi, les propos et ressentis de Bobby sont très réalistes.
Pour un peu de détente dans une ambiance oppressante, nous pouvons faire confiance aux soeurs de Bobby...

Je suis loin d'avoir évoqué tout ce qui fait la richesse de ce brillant roman, profond, abouti, que je ne suis pas près d'oublier. Il ne faut pas passer à côté. Et bien sûr, j'ai l'impression que ma chronique ne lui rend pas assez hommage... 🙁

Remarque annexe:
Lorsque Jules est appelée par son nom complet, on dit Julie, puis Julia. J'ai gardé Julia, parce qu'il fallait bien que je choisisse. 😉

Marie Bouvier n'avait pas la partie facile. Pour moi, elle a brillamment relevé le défi. D'abord, elle a joué la gamme de sentiments et d'émotions de chaque personnages sans excès. Ensuite, elle est parvenue à modifier quelque peu sa voix (mais jamais à outrance) pour certains personnages ou certaines situations. Là aussi, cela relevait de la gageur. Enfin, elle a, la plupart du temps, prononcé les noms propres sans affectation. Malheureusement (pour moi) certains ont eu droit à un petit accent, comme Julia qui est devenue Djoulia. Cela fait que j'ai été contente qu'on entende peu ce prénom. 😉

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le début m'a déroutée. Les dialogues de "non-dits" entre Mary-pat et sa fille dans le style "oh, mais tu sais bien ! Non, je ne sais pas. Oh ce que tu m'agaces à ne pas vouloir comprendre ! Alors explique-moi. Non, c'est bon, je ne dirai plus rien (alors que rien n'a été dit 🤔), bref, les incompréhensions entre la mère et la fille, les conversations stériles m'ont légèrement déroutée.

Et puis arrive le drame et là le roman bascule dans quelque chose d'intense, de bouleversant. Le caractère de Mary-pat se dévoile.

Quelle force incroyable ! Toute la " beauté" de l'histoire tient à la présence de cette femme dont la vie est jonchée de drames, de difficultés et qui va se battre pour retrouver sa fille et découvrir ce qui lui est arrivé.

Elle se heurte à sa communauté, aux "caïds" qui protègent leur business.

C'est fort, puissant ! Qu'est-ce que j'ai aimé cette femme !
Une très belle histoire, très dure, un très bon roman de Dennis LEHANE.

Et petit coup de projecteur sur Bobby, un flic dont j'ai apprécié l'histoire.

Merci @netgalleyfrance et @audiolib de m'avoir permis de découvrir l'histoire de ce quartier irlandais de Boston et de Mary-pat, un personnage que je ne suis pas prête d'oublier.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si vous cherchez une lecture toute douce, pleine de bons sentiments, facile à lire... Passez votre chemin.
Ici vous serez bousculé, vous allez vous perdre dans les quartiers les plus puants de Southie, vous allez rencontrer le pire du genre humain.
Mais surtout, vous allez vouloir comprendre.
Nous allons suivre Mary Pat, qui va tout faire pour comprendre ce qui est arrivé à sa fille. Elle n'a plus rien à perdre alors elle fonce tête baissée, faisant fi des menaces. Voilà une héroïne bad ass, voilà une femme puissante, une mère prête à laisser sa vie pour celle de ses enfants.
Sur fond de ségrégation, de trafic de drogue et de tromperie, une seule question demeure. Que c'est il passé ce soir là.
J'ai écouté ce livre en #audiobook grâce à @netgalleyfrance et @audiolib (que je remercie encore une fois) avec la voix de @lamariebou qui m'a complètement immergée dans cette histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Direction Boston en 1974. Notre auteur situe son polar au moment de la déségrégation (la ville ayant décidé de mélanger les enfants blancs et blacks dans les écoles pour déconstruire des ghettos). Pendant ces émeutes, une mère court après la disparition de sa fille et va entamer une vengeance sans états d'âme. Ce n'est pas tant, au final, le polar en tant que tel qui est notable (histoire assez simple) que les discussions et les sujets que l'auteur intègre entre ses personnages. Il réussit avec une grande simplicité à ridiculiser la bêtise des racistes, l'intolérance des religieux, la haine pour rien, par habitude sociale davantage que par raisonnements intelligents.
Coté livre audio, narration très intéressante avec ce jeu de voix différentes. Très bien trouvé.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un quartier, une apparente solidarité, une disparition...
Mary Pat Fenessy tente de continuer son chemin malgré les embûches de la vie. Elle ne roule pas sur l'or mais elle mène une vie plutôt tranquille dans son quartier : Southie. Mais les choses se corsent. Bientôt, sa fille devra fréquenter un lycée où les noirs et les blancs se mélangent. Et ça pour Mary Pat et les habitants du quartier c'est impensable. Une nuit, sa fille Jules ne rentre pas. Inquiète, elle commence à la chercher...
Une claque ! Ce texte est incroyable. La force des mots de Dennis Lehane ont été très bien transmis par la lectrice que j'ai trouvé excellente. Des personnages marquants, une intrigue prenante, tous les ingrédients sont là. Un roman fort dont on ne sort pas indemne.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Boston, 1974, Jules, une jeune femme, ne rentre pas chez elle, et le même soir un jeune noir est tué de manière suspecte, dans un choc avec un train. Ces deux histoires sont-elles liées ?

Mary Pat, la mère de Jules, n’a pas eu une vie de rêve jusque-là, Un premier mari et un fils, morts, un deuxième mari qui l’a quittée. Jules est tout ce qu’il lui reste. Elle décide de partir à la recherche de sa fille. Au travers d’elle, de son regard, l’auteur nous montre ce qu’est la vie à Boston juste après le Vietnam. Les clans mafieux irlandais, qui cherchent à rester discret. Les différentes communautés qui se stigmatisent entre elles. Le racisme est partout, d’une rue à l’autre vous n’êtes plus le bienvenu.

L’impuissance de la police, gangrénée par la corruption, laisse les gens dans une sorte de zone de non-droit, où chacun est livré à lui-même. Les violences urbaines sont quotidiennes, et la haine est alimentée en permanence. Les autorités sont tellement perdues, qu’elles proposent des lois qui n’ont aucun sens, et qui accentuent encore plus les fractures existantes, alors même qu’elles sont « inventées » pour les réduire. La dernière idée lancée est celle de faire prendre un bus aux élèves des quartiers blancs, pour faire cours dans des écoles des quartiers noirs, et vice-versa. La tension monte dans les rues, tout devient électrice, à deux doigts de provoquer un embrasement général.

Ce roman est doublement une réussite pour moi. Premièrement, la manière dont l’auteur arrive à retranscrire la vie des gens, de parler des ambiances, de nous faire sentir les choses comme si on y était est incroyable. Deuxièmement, c’est la puissance, l’épaisseur du personnage de Mary Pat. Je n’ai pas rencontré de personnage féminin avec une telle aura depuis très longtemps dans mes lectures.

Merci NetGalley et Audiolib pour cette lecture/écoute excellente.

J’ai découvert ce dernier Opus de Dennis Lehane en version audio. La lecture a été faite par l’excellente Marie Bouvier, qui a clairement contribuer, grâce à une interprétation parfaite, à me faire aimer encore plus ce roman.

#LeSilence #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'histoire se déroule dans les années 70 à Boston, une époque marquée par la ségrégation raciale. Deux événements tragiques secouent la ville : la disparition de Jules, une jeune fille blanche, et la mort d'un jeune homme noir percuté par un train. Bien que ces événements semblent initialement sans lien, ils provoquent des tensions croissantes au sein de la communauté.

Au centre de l'intrigue se trouve Mary Pat, une mère en colère contre le silence de son quartier. Déterminée à découvrir la vérité sur la disparition de sa fille, elle mène une enquête personnelle qui la plonge dans les quartiers populaires de Boston, révélant la discrimination raciale, la violence des gangs, la corruption et les luttes sociales de l'époque. C'est une histoire puissante qui explore les thèmes brûlants de l'injustice et du courage dans une Amérique en pleine transformation.

Mary Pat, une mère courageuse n'ayant plus rien à perdre, se lance dans une enquête acharnée dans les quartiers difficiles pour élucider la vérité sur la volatilisation de sa fille. Elle brave la peur qui maintient la communauté dans le silence. Ses questions dérangent, et on lui dit clairement qu'elle devrait abandonner. Cependant, une mère est prête à tout pour retrouver sa fille. Cette histoire est à la fois captivante et puissante, écrite de manière remarquable. C'est ma première lecture d'un ouvrage de cet auteur, et c'est une véritable découverte.

J'ai été captivée par ce livre audio, qui m'a tenu en haleine pendant plus de 11 heures d'écoute. La voix de Marie Bouvier, que j'avais déjà eu le plaisir d'entendre dans d'autres livres audio, est idéale pour nous immerger dans cette histoire intense et passionnante.

Une très chouette écoute.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé cette lecture audio.
Mary Pat est une mère de famille célibataire d'origine irlandaise qui vit à SouthBoston, quartier blanc gangréné par les trafics de drogue et le racisme.
Elle n'a pas été épargnée par la vie. Abandonnée par ces 2 maris, un fils mort après le Viet nam, et sa fille adolescente qui disparait en pleine période de conflit racial dans l'Amérique raciste des années 70's.
Mary Pat remue ciel et terre pour retrouver Jule et fait un peu trop de remous au goût des trafiquants du quartier...

Le récit mêle enquête et événements historiques. Les personnages sont très manichéens: les méchants et les gentils. Mais chacun est sûr d'être dans son droit... il y a des Lois dans le quartier et il faut les respecter. Sauf que Mary Pat veut retrouver sa fille !!

Les narrateurs sont parfaits et mettent les accents comme il faut, ajoutant encore plus de réalisme aux scène, quasi visuelles, c'est excellent !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bien que l'ayant conseillé plusieurs fois suite à des retours dithyrambiques de personnes dont j'apprécie les gouts, je n'avais jamais pris le temps de lire Dennis Lehane. Cela dit, je ne suis pas la seule à conseiller des livres que je n'ai pas lus. Se reconnaitra qui voudra ;-)
Et je ne l'ai toujours pas lu, mais … écouté. Et celui-ci se prêtait bien à l'écoute. Il n'était pas nécessaire de le lire d'une traite, la fin étant assez prévisible, sans que cela ne soit un défaut, bien au contraire. J'ai pu donc savourer le texte de Dennis Lehane, tranquillement. La voix de la narratrice est très expressive et transmet parfaitement les émotions. Elle excelle à interpréter les différents personnages, à formuler les onomatopées. Une des meilleures narratrices que j'ai écoutées depuis ma découverte des livres audio.

On est en 1974 à South Boston, dit Southie. La rentrée scolaire s'annonce explosive. Pour mettre fin à la ségrégation envers les noirs, un juge a décidé d'envoyer des élèves noirs dans un lycée de blancs, et réciproquement. La fille de Mary Pat Fenessey est concernée, mais bientôt cela ne sera plus le souci de Mary Pat. Sa fille disparait, le soir où un jeune noir est tué dans une station de métro. Commence alors une longue quête pour rompre le silence et découvrir ce qui s'est passé.

Mary Pat est une sacrée bonne femme, irlandaise d'origine comme beaucoup dans cette cité où elle vit. Son talent principal, savoir se bagarrer, et depuis toute petite. Et ce talent lui sera bien utile dans sa croisade contre le silence. Son premier mari est mort, son deuxième l'a quittée et son fis a fait une overdose, au retour du Vietnam. Jules est tout ce qui lui reste et sa disparition l'achève. Plus rien ne peut l'arrêter et surtout pas la peur des conséquences, peur qui maintient les habitants de Southie dans la volonté de ne pas voir ce qui dérange, et surtout pas les exactions commis par la bande de Marty Butler qui règne sur le quartier.

Mary Pat va enquêter à sa manière, beaucoup plus efficace que celle de l'inspecteur Bobby, deuxième personnage clé de ce roman. Et une curieuse relation va se nouer entre ces deux-là, tous les deux d'origine irlandaise, l'une raciste, l'autre non, l'une désespérée, l'autre rencontrant l'espoir d'une vie meilleure, l'une dont les enfants ne sont plus là, l'autre papa d'un petit garçon de neuf ans bien vivant. Ils vont se parler, à plusieurs reprises. Il ne pourra pas la faire revenir en arrière, juste peut-être lui faire prendre conscience de l'engrenage du racisme et des violences. Et c'est passionnant de voir comment cette femme va commencer à réfléchir sur tout cela, de comprendre avec elle comment ce racisme est profondément ancré dans le coeur des blancs de Southie, transmis de générations en générations. Cette haine , ancrée en eux, c'est la raison pour laquelle le deuxième mari de Mary Pat est parti
« Mais c'est ce qu'il a dit le jour où il est parti. Il a dit : “Ta haine me fait honte.” »

J'ai aimé profondément cette femme, elle m'a émue, elle est raciste, violente, bourrée de préjugés, mais elle aimait sa fille, mémé si elle ne lui montrait pas beaucoup, et elle est dévastée par sa disparition. Elle va réagir de la seule façon qu'elle maitrise, c'est son talent, ce à quoi elle est bonne , la bagarre :
« Chaque fois qu'une personne s'en est prise à elle, elle a riposté, tout au long de son histoire, contre tous ceux qui l'ont maltraitée, qui lui ont tiré les cheveux, une oreille ou le bout d'un sein, tous ceux qui lui ont hurlé dessus, qui lui ont mal parlé, qui l'ont frappée avec une ceinture ou une chaussure. Tous ceux qui l'ont fait se sentir comme une petite fille effrayée, se demandant dans quel foutu merdier elle était née. »

Et n'oublions pas l'écriture, forte, qui prend aux tripes et ne vous lâche pas. Un formidable roman.
J'avais raison de conseiller l'auteur ;-)
Merci à NetGalley et aux éditions Audiolib pour ce partage #LeSilence #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Genre : Thriller
Avis : IMPLACABLE
Quand la perte de son enfant transforme une mère en une femme enragée…
Mary Pat est une mère célibataire qui vit à South Boston avec sa fille de 17 ans. Dans ce quartier irlandais, malgré son travail et son amitié avec une femme de couleur, elle lutte contre la politique de la ville qui veut mélanger les noirs et les blancs dans la même école. Mais pas dans les quartiers où sont installés les riches ! Après une sortie avec des amis, Julie dont le surnommée Jules, disparaît. Après quelques jours, face au silence assourdissant, c’est elle qui va la chercher même si elle doit affronter la police et les caïds de la drogue. La retrouvera-t-elle ? Vivante ? Et elle, comment va-t-elle sortir de ce combat mené dans la plus grande des solitudes ?
Qu’est-ce que j’ai admiré cette femme qui ose affronter les hommes sur tous les terrains ! Dure au mal, débrouillarde, sincère, acharnée, elle fait feu au sens propre comme au figuré et désorganise des vies qui se croyaient bien à l’abri.
Tous les milieux sociaux se côtoient sans surtout se mélanger, et l’auteur m’étonne par la connaissance très précise des us et coutumes de toutes les communautés ainsi que des politiques menées qui ont toujours comme objectif de faire payer les classes populaires et de protéger les riches. Quand dans les classes les plus basses, on retrouve des blancs et des noirs qui partagent les mêmes difficultés mais qui n’ont pas l’ouverture d’esprit pour faire front commun, la situation est explosive.
La voix de la narratrice accompagne au millimètre les personnages, leur donnant la consistance exacte pour comprendre le danger des situations. C’est lourd, pesant, mais l’intrigue progresse régulièrement scandant espoirs et désillusions sans que l’on puisse imaginer comment tout ce bourbier va s’éclaircir. C’est noir mais la personnalité de Mary Pat illumine le roman.
Onze heures d’écoute, c’est long mais je les ai passées en apnée tellement les descriptions, les actions, les échanges nous donnent une sensation d’urgence permanente. Deux enquêtes mais la mort d’un jeune Noir et la disparition d’une jeune fille peuvent-elles être liées ?
Je remercie #NetGalleyFrance et Audiolib pour #LeSilence

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une femme part à la recherche de ce qui est arrivé à sa fille dans le Boston des années 70, dans un climat de racisme exacerbé par des mesures de déségrégation.
Un climat lourd, une femme dure à cuire qui n'a plus rien à perdre, une lecture réussie, ce roman est dense mais j'en ressort sans savoir si j'ai aimé.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après mon immense coup de cœur pour « Shutter Island » de Dennis Lehane, c'est avec impatience que je voulais découvrir le nouveau roman de l'auteur, « le silence ». Il faut savoir que je ne l'ai pas lu, mais écouté et je pense que c'est une bonne chose. Je vous dis pourquoi juste après.

Boston, lorsque Jules, sa fille de 17 ans, disparaît, Mary Pat va tout faire pour la retrouver quitte à se mettre à dos toute sa communauté. En parallèle, on découvre qu'un jeune homme noir a perdu la vie cette même nuit. Bobby, l'un des policiers qui enquête sur cette affaire, est bien décidé à faire toute la lumière sur ce qui va très vite se révéler être un meurtre.
Sur fond de ségrégation raciale et dans une ville prête à exploser, ils vont devoir faire preuve de ténacité s'ils veulent comprendre ce qui s'est passé cette nuit-là.

L'auteur prend comme départ des événements historiques réels pour forger son intrigue qui est puissante pour diverses raisons et qui ne peut laisser insensible.

Mary Pat est un personnage que je ne suis pas prête d'oublier. Mère courage que la vie n'a pas épargné, elle ne va pas hésiter à remuer ciel et terre quitte à se mettre en danger, afin de découvrir ce qui est arrivé à Jules. C'est un personnage intense avec un sacré caractère qui m'a fait parfois sourire, mais qui m'a surtout beaucoup touché.

Si je comprends que beaucoup ont eu un coup de cœur pour ce roman, malheureusement cela ne fut pas le cas pour moi car j'ai trouvé de nombreuses longueurs. Voilà pourquoi je pense qu'il a été préférable que je le découvre en audio, car je pense que si je l'avais lu, mon retour serait moins bon, car s'il est riche en émotions, j'ai trouvé le rythme trop lent.

Le dénouement m'a beaucoup touché, car si je l'imaginais comme ça et qu'il est parfait, je l'espérais quand même plus "heureux".

En résumé, si j'ai tout de même passé un bon moment, on est quand même loin du coup de cœur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Livre audio
Lecture par Marie Bouvier
Je remercie Netgalley France et Audiolib pour ce SP.

Dennis Lehanne nous emporte en été 1974, à South Boston, en pleine déségrégation des écoles.
Southie, est un quartier blanc pauvre où vit Mary Pat Fennessy et sa fille de 17 ans. Cette dernière va disparaitre. La même nuit, un jeune homme noir dont la voiture est tombée en panne, va mourir de façon suspecte.
L’histoire est très bien lue par Marie Bouvier et on est happé par ce récit, cette ambiance pesante, on ressent la chaleur étouffante de la ville. On ressent la peur de Mary Pat, puis sa colère et sa rage.
Le récit de Dennis Lehanne est fort et marquant. Attention toutefois, il met du temps à se mettre en place. Cela nous laisse le temps de nous immerger dans cette autre époque, cet autre lieu et de s’imprégner de Southie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mary Pat est une mère célibataire qui vit dans le quartier irlandais de South Boston, avec sa fille, Jules. Quand les écoles du quartier doivent envoyer une partie de leurs enfants dans les quartiers noirs et accueillir de jeunes noirs en retour, les esprits s'échauffent. Une nuit, un jeune noir meurt à la suite d'une agression, alors que Jules disparait. Mary Pat la recherche, mais elle se heurte à un mur de silence.
Je n'ai pas vraiment accroché au début de l'histoire. Mary Pat comme sa fille m'ont paru peu sympathique et je n'ai pas vraiment été touché par la disparition de l'adolescente. Mais quand sa mère commence à la chercher, mon intérêt s'est petit à petit éveillé. Et j'avoue que Mary Pat n'est pas vraiment celle à qui chercher des noises dans le quartier et certains vont rapidement s'en rendre compte. le récit devient alors prenant et haletant et nous tient jusqu'au bout. La fin peut paraitre un peu amère, mais difficile de terminer le récit autrement, une fois la machine enclenchée.
J'ai écouté ce roman, porté par la voix de Marie Bouvier, qui offre son timbre un brin rocailleux à l'héroïne pleine de rugosité de ce roman. Un excellent choix pour moi.
Je ne parlerai pas d'un coup de coeur, mais ce roman devient vite addictif, jusqu'au final inéluctable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En cet été de 1974,à South Boston, quartier irlandais de Boston, Mary Pat Fennessey mène une existence routinière. Un soir, Jules,sa fille de 17 ans ,ne rentre pas à la maison et sa trace disparaît dans la chaleur moite de la ville. La même nuit, un jeune noir se fait mortellement percuter par un train dans des circonstances suspectes. Ces deux événements sans lien apparent plongent les habitants de Southie dans le trouble. D'autant que la récente politique de désagrégation mise en œuvre par la ville provoque des tensions raciales et qu'une grande manifestation se prépare. Dans la recherche effrénée de sa fille, Mary Pat ,qui croyait appartenir à une communauté unie,voit les portes se fermer devant elle, face à ce mur du silence ,cette femme en colère devra lutter seule pour faire éclater la vérité, aussi dévastatrice soit-elle.
Avec ce nouveau roman de Denis Lehane ,on plonge dans ce que l'Amérique à de plus sombre : le racisme,la haine,la ségrégation,la pauvreté, le rejet, bref la noirceur. Ce roman c'est aussi la douleur de mères ayant perdu leurs enfants, qui a elle seule résument bien la situation ambiante . Comment ne pas être émue ,énervée, choquée par le drame qui se joue au fil des pages. J'ai vraiment adoré le personnage de Mary Pat ,une vraie mère courage. Magnifique ouvrage ,merci Denis Lehane et NetGalley et édition gallmeister

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il y a bien longtemps que je n’avais pas lu de roman de Dennis Lehane. Assez longtemps pour oublier à quel point il fallait faire confiance à cet auteur, lui donner de son temps pour qu’il transforme chacune de ces minutes en véritable enchantement.

Avec Le Silence, Dennis Lehane nous revient plus en forme que jamais, accompagné d’un personnage principal aussi charismatique que Jimmy de Mystic River que l’on retrouvait sous les traits du non moins charismatique Sean Penn dans l’adaptation cinématographique.

Comme Jimmy, Mary Pat Fennessy est une Irlandaise installée à Boston, une battante, une véritable guerrière prête à tout pour protéger ce qui lui reste de famille. Comme Jimmy, elle refusera de déposer les armes tant qu’elle ne saura pas ce qui est arrivé à Jules. Sa fille a mystérieusement disparu le soir où un jeune Noir, Augie Williamson, a été retrouvé mort près d’une station de métro. Ces deux événements n’ont a priori rien en commun, pourtant quelque chose cloche. South Boston, le quartier dans lequel vivent Mary Pat et sa fille, ne ressemble plus à ce qu’elles ont connu par le passé. Southie traverse des heures difficiles depuis la mise en place d’une politique d’intégration raciale dans les écoles du coin via une opération de busing très mal vécue par la population. La tension monte en cet été 1974 tandis que la colère gronde envers ces politiciens, bien planqués dans leurs ghettos pour riches, qui font appliquer chez d’autres des lois qu’ils n’accepteraient jamais chez eux. Les Noirs ne sont pas les bienvenus dans les écoles pour Blancs de Southie pas plus que les Blancs n'ont envie de traîner leurs guêtres dans les écoles de nègres, qu’on se le dise ! Mais cela n’explique toujours pas à Mary Pat Fennessy la disparition de sa fille. A moins que…

Au fur et à mesure de ses recherches effrénées pour retrouver Jules, Mary Pat Fennessy va se confronter au malaise de toute une société gangrénée par la corruption et par un racisme ambiant qui cache une véritable misère sociale. Au fur et à mesure de ses investigations, la mère courage va prendre conscience du chaos ambiant et des vrais responsables de cette situation. Jamais manichéen, Dennis Lehane compose au contraire une partition tout en nuances qui met en exergue la complexité du vivre ensemble et souligne l’importance de l’éducation et de la transmission de valeurs. En tant que parents, nous sommes tous responsables de la société que nos jeunes construiront à leur tour, aiguillés qu’ils sont par nos propres jugements, nos idéaux et nos valeurs. Un poids écrasant dont Mary Pat va prendre conscience à mesure que son enquête va dresser un portrait de Jules bien éloigné de celui qu’elle connaissait.

Ce roman va vous faire cogiter, et pas seulement pour savoir ce qu’il s’est vraiment passé cette fameuse nuit et où se trouve Jules désormais. Non, la réflexion ira bien plus loin car c’est là toute la singularité et la puissance des romans de Dennis Lehane : l’enquête n’est finalement qu’un prétexte pour nous proposer une œuvre d’une toute autre envergure. Il serait dommage de réserver la lecture de cet auteur aux seuls amateurs de littérature noire tant son propos est plus riche, plus brillant, plus universel.

J’ignore si Le Silence bénéficiera d’une adaptation cinématographique aussi réussie que Mystic River, Shutter Island ou Gone baby Gone mais il jouit déjà d’une version audio exceptionnelle. Le timbre de voix de Marie Bouvier, légèrement granuleux, apporte toute la rugosité nécessaire pour incarner ce personnage de mère irlandaise fière et combative. On se voit parfaitement battre le pavé à ses côtés, échanger des amabilités avec les petites frappes de Southie et tenir la dragée haute aux enquêteurs qui aimeraient bien que la Mary Pat reste gentiment chez elle pendant qu’eux font semblant de chercher sa fille. Toute cette détermination et cette hargne si bien campées, ça prend aux tripes ! Assurément l’une de mes meilleures découvertes audio de ces dernières années !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Inoubliable Mary Pat Fennessy, sa rage, ses fêlures, sa solitude.
Incroyable personnage féminin créé avec talent par Dennis Lehane, qui signe son grand retour avec un roman hyper-addictif, à la construction irréprochable.
Vous n'avez pas pu le rater lors de sa sortie, "Le silence" avait envahi nos fils Instagram et je comprends mieux l'engouement qu'il avait suscité alors.
Dennis Lehane nous propulse sans fards dans sa ville , Boston, et plus précisément au cœur du quartier de Southie, année 1974. Alors que les pouvoirs publics viennent d'annoncer la mise en place du "busing" pour déségréguer les lycées de la ville, la résistance s'organise dans la communauté irlandaise de Boston qui refuse en bloc de voir des élèves noirs pénétrer sur leur territoire, Mary Pat en tête.
Mais un lendemain de sortie, la seule enfant de Mary Pat encore en vie, Jules, 17 ans, ne rentre pas à la maison. La nuit de sa disparition, un autre fait troublant a lieu : un jeune homme noir est retrouvé mort près de la gare.
S'engage alors une véritable quête, et aux côtés de cette mère détruite mais encore debout, c'est toute une époque qui se dévoile, alors que l'identité-même de Mary Pat s'effondre. Par ce qu'elle dérange aussi bien les groupes de mafieux locaux que les fondements de la communauté dans laquelle elle a grandi, Mary Pat est seule, isolée par le silence de ceux qui l'entourent, par l'omertà qui règne dans le quartier. Alors elle va faire du bruit pour retrouver sa fille, et la narration suit ses coups de gueule et ses coups de poings avec ferveur.
J'ai vraiment adoré écouter ce roman, qui relève aussi bien du thriller que du roman social, explorant avec pertinence le repli sur soi, le racisme et ses conséquences sur la vie de Mary Pat. La voix de Marie Bouvier donne parfaitement corps à la rage de cette mère qui m'a fait vibrer.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le silence de Dennis Lehane

Dennis Lehane, maître du thriller bostonien, nous plonge dans une quête de vengeance dans un contexte post-ségrégation et de « busing ».

« En cet été de 1974, dans la banlieue irlandaise de South Boston, Mary Pat Fennessey mène une existence routinière. Un soir, Jules, sa fille de dix-sept ans, ne rentre pas à la maison, et sa trace disparaît dans la chaleur moite de la ville.
La même nuit, un jeune Noir se fait mortellement percuter par un train dans des circonstances suspectes. Ces deux événements sans lien apparent plongent les habitants de Southie dans le trouble. »

Deuxième livre de Lehane que je lis et j’ai adoré retrouver son style très distinctif, mais je n’ai pas eu le coup de cœur tant espéré. L’auteur révèle assez rapidement le noeud de l’intrigue et se focalise plus sur la quête de rédemption et de vengeance de ses personnages et plus particulièrement de Mary Pat. Certains trouveront cela rafraîchissant, mais sur moi ça a moins fonctionné.

Pourtant, c'est dans cette obsession maternelle que le roman trouve sa force. L’auteur nous offre une exploration captivante des limites de l'amour maternel et de la manière dont la douleur peut pousser quelqu'un à franchir des frontières morales. Les émotions sont palpables, les dilemmes moraux douloureux et les choix des personnages ne manquent pas de susciter la réflexion. Les événements s’enchaînent et l’action est au rendez-vous. Bref, on ne s’ennuie pas une seconde ! Je vous conseille d’ailleurs vivement la version audio d’Audiolib qui est magistrale 🔥

La plume de Lehane pique là où ça fait mal. Elle est brutale, frontale et sans concession, mais c’est ce que j’aime chez cet auteur. Il ne fait pas dans la dentelle et nous emmène dans les recoins les plus sombres de la psyché humaine.

Moins de suspense donc, mais beaucoup d’action pour ce dernier cru signé Dennis Lehane

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Parmi les auteurs de romans noirs américains, Dennis Lehane fait indéniablement partie de mes favoris. Et je pense bien sûr n’avoir rien d’exceptionnel sous ce rapport.

Plus connu pour Shutter Island ou Mystic River en raison de leur adaptation cinématographique très réussie, d’autres livres de l’auteur ne démentent pas son talent.

Bref, je suis fan.

Mais qu’en est-il de sa dernière parution en date ?

Je tiens d’emblée à saluer de nouveau la prestation de la lectrice qui m’avait déjà enchanté lors de l’écoute de Et c’est ainsi que nous vivrons, de Douglas Kennedy. Elle m’avait déjà convaincu dans cette première découverte mais j’ai le sentiment que son travail d’interprétation est encore un cran au-dessus cette fois-ci. Marie Bouvier donne véritablement corps aux personnages du roman et le petit riff basse/guitare qui survient entre les chapitres est un ajout simple et suffisant pour insuffler une dimension particulièrement plaisante à ce livre audio, une valeur ajoutée autrement dit.

Pour ce qui est de l’histoire, elle est conforme aux autres écrits de l’auteur. Dennis Lehane raconte le Boston des années 70 en une photographie prise sur le vif d’un quartier populaire englué dans des enjeux politiques qui le dépassent. (Le quartier, pas l’auteur, qui lui s’en sort très bien).

Les décideurs de l’État ont décidé que pour faire une avancée significative dans la dynamique de déségrégation en cours, un système de bus amènerait des élèves noirs dans une école d’un quartier blanc. La mesure n’est pas franchement consensuelle et la réticence populaire est rapidement instrumentalisée par des politiciens, des chefs religieux ainsi que par la pègre locale qui y voient le moyen d’asseoir leur autorité.

C’est dans ce contexte chargé que Mary Pat, une américaine d’origine irlandaise, doit faire face à la disparition de sa fille de 17 ans au lendemain du meurtre d’un jeune noir dans le quartier blanc de Southey (orthographe à l’oreille, risque de faute…) où elle vit depuis plusieurs décennies.

Elle va mener l’enquête en parallèle de l’officier en charge de l’affaire, Bobby, un flic débonnaire, ancien toxicomane et particulièrement avisé dans l’exercice de ses fonctions.

Dennis Lehane transmet avec intelligence et subtilité les différentes nuances de racisme, d’antiracisme, de communautarisme et le fragile équilibre de la paix sociale durant ces délicates périodes de transition qui, avouons-le franchement, n’ont finalement jamais abouti à une déségrégation satisfaisante des Etats-Unis qui demeurent une nation où noirs et blancs ne bénéficient pas de la même réalité sociale aujourd’hui encore.

A travers ce roman policier qui se situe cinquante ans en arrière, Dennis Lehane interroge donc en sous-couche notre mentalité actuelle sur la question de l’égalité raciale et brosse en premier plan le portrait splendide en dépit de sa violence d’une mère qui n’a plus rien à perdre parce qu’elle a déjà tout perdu.

Encore une fois je suis ravi du début à la fin.

J’aime Lehane, de plus en plus, roman après roman et Le Silence me conforte dans ce sens.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Excellent livre audio et histoire absolument halletante ! L'auteur nous plonge dans le passé raciste et tumultueux des Etats-Unis lors de la fin de la ségregation du pays.
On se retrouve principalement dans le POV de Mary Pat, une mère dont l'enfant a disparu. Ce personnage, comme de nombreux autres dans l'oeuvre, est parfaitement construit et réaliste : avec ses qualités, ses défauts et même un bel arc narratif.
L'intrigue est elle aussi bien ficelée et, à bien des moments, nous empêche de reposer le livre tant on est happé par cette dernière.
Je recommande fortement sa lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

🎶🎶🎶 Avis livre audio #31 🎶🎶🎶
Le silence
Écrit par Dennis Lehane

🎼 J'ai été embarquée dans cette histoire dès les premières minutes. Cette quête de vérité à tout prix d'une mère dont la fille a disparu, dans un contexte américain de ségrégation, milieu de la drogue et mafieux est juste à perdre haleine.

🎼La voix de la narratrice est très entraînante et donne beaucoup de rythme à l'histoire. Pourtant le livre est long mais on ne sent pas le temps passé tellement la construction est bien faite avec des personnages bien travaillés, une psychologie bien exploitée. L'atmosphère de violence et de vengeance est à la fois lourde et noire mais elle est à l'image des états unis où le port d'armes et la ségrégation sont très particuliers à ce pays.

🎼Avez-vous envie de le lire ? Déjà eu l'occasion de le lire ?

💥3 mots : VENGEANCE / DISPARITION / MÈRE.

#etatsunis #usa #segregation #meurtre #disparition #vengeance #mere #bloglitteraire #liremapassion #liremapassionwebadorfr #blog

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Eté 1974, à Southie, banlieue de Boston. Mary Pat Fennessy n'a pas été gâtée par la vie, elle a perdu son fils d'une overdose après son retour du Vietnam mais aussi son premier mari. Et voilà qu'un soir, sa fille de dix-sept ans ne rentre pas à la maison. Le même soir où un jeune noir, Auggie Williamson, est retrouvé mort près des rails du métro. Tout ça, peu de temps après que le gouvernement annonce la mise en place d'un plan de busing (le transport d'enfants blancs dans des écoles à majorité noire et l'inverse). Cette mixité sociale imposé crée des tensions surtout dans les populations blanches. Mary Pat décide de faire son enquête seule pour retrouver sa fille, elle a sa méthode pour faire parler les gens...
Je n'avais jamais lu Dennis Lehane avant Le silence même si j'avais vu Shutter Island et emprunté plusieurs livres de l'auteur pour Monsieur. Mary Pat n'est une tendre, depuis toute petite déjà, elle parle avec ses poings. C'est impressionnant de voir tant de violence dans cette femme qui veut retrouver sa fille. Elle commence à comprendre qu'il se passe des choses qui sont passés sous silence dans cette petite ville où elle croyait trouver de la solidarité...
Dennis Lehane rappelle aussi un évenement important de l'époque : le busing mis en place pour éradiquer la ségrégation toujours présente. Les blancs manifestent contre cette décision mais c'est surtout une démonstration épouvantable du racisme encore très présent à l'époque. On a aussi le point de vue de Bobby Coyne, chargé de l'enquête sur le meurtre du jeune noir. Lui aussi a eu quelques déboires dans le passé... Cette narration à deux niveaux est très intéressante car elle permet d'avoir plusieurs perspectives de l'enquête sur le meurtre et la disparition de Jules.
Un roman-choc, on rentre dans des foyers où le quotidien n'est pas très clément, le danger est partout et personne ne sait pas comment protéger son enfant. Mon premier Dennis Lehane m'a troublé, je savais que ça serait noir, mais je ne m'attendais pas à être submergée par tant de pensées sombres, d'actes violentes. Cependant il le fait avec beaucoup de justesse.
Marie Bouvier, la narratrice parvient à donner toute l'intensité d'une Mary Pat bouleversée à la voix rocailleuse ou prête à en découdre quand il le faut.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il y a ceux qui connaissent Mary Pat Fennessy… et les autres. Je fais maintenant partie du premier camp, ceux qui savent que cette femme, pétrie de certitudes dues à son éducation, notamment vis-à-vis des Noirs, est capable de tout quand il s’agit de ses enfants. Le jour de ses 17 ans, sa fille Jules ne rentre pas. Persuadée que quelque chose de grave s’est passé, Mary Pat remue ciel et terre, aux mépris des lois de son quartier populaire du sud de Boston.
Southie est en émoi car les autorités ont décrété la fin de la ségrégation : une partie des lycéens prendra le bus pour suivre les cours avec des Noirs. En 1974, l’idée fait scandale, d’autant plus que les quartiers privilégiés ne sont pas soumis à la même obligation.
Les chemins de Mary Pat et du lieutenant de police Coyne se croisent : lui cherche à élucider la mort d’un jeune Noir dans le métro. Il pense que Jules y est mêlée…
Une histoire difficile à lâcher parce qu’on ne peut pas abandonner Mary Pat, cette femme forte, abandonnée de tous ou presque, qui a deux emplois pour essayer de payer ses factures.
A travers cette intrigue, on est à l’intérieur d’un quartier aux racines nord-irlandaises où on se soutient… jusqu’au jour où…
La narratrice sait varier le ton sans surjouer, selon la situation ou les personnages. Elle contribue au plaisir de retrouver l’histoire à chaque fois qu'on s'y replonge.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Aïe aïe aïe j'ai vraiment eu du mal avec cette lecture audio que j'ai mis un mois à terminer. J'ai trouvé beaucoup de longueurs dans le récit, et ça m'a souvent sorti de mon écoute, j'avais pas spécialement l'envie de retourner dans ma lecture. On suit donc plusieurs points de vue, celui de Mary Pat, la mère de Jules qui va chercher sa fille contre vent et marée mais également Bobby, un flic qui a grandi dans les cités. Au travers de ces points de vue on est vraiment dans une ambiance totalement immersive, on se retrouve avec Mary Pat dans cette banlieue populaire où règne le racisme et les bandes organisées. J'ai trouvé qu'on ressentait énormément les émotions de Mary Pat, on évolue avec elle dans les différents stades de sa détresse et ça apporte vraiment beaucoup au récit à mon goût. Cependant l'envie de connaître le dénouement et la justesse des personnages n'ont pas suffit pour compenser la pointe d'ennui que j'ai pu ressentir parfois et je classe donc cette écoute dans mes très bonnes lectures (3,5/5).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le Silence de Dennis Lehane, traduit de l’anglais (américain) par François Happe, Audiolib, 2023 (1ère édition : Gallmeister, 2023)

Ma première incursion chez Dennis Lehane, même si je m’étais promis de lire Shutter Island et Mystic River après avoir vu les films adaptés de ces deux romans…

Milieu des années 1970 à Boston, en pleine politique de déségrégation : tout le monde n’est pas favorable à la mixité raciale dans les lycées…
C’est le cas de Mary Pat et de sa fille Julie qui vivent dans le quartier irlandais populaire de la ville.
Sur fond de racisme, de trafics de drogue, de jeux d’influence vont se dérouler deux intrigues, d’une part la disparition de Julie après une virée avec ses amis et, d’autre part, la mort suspecte d’un jeune noir, Auggie Williamson, dont le corps a été retrouvé sur les rails du métro.
Le titre du roman vient du silence de tous auquel se heurte Mary Pat quand elle commence à chercher sa fille. Personne ne lui donne de réponse fiable, ni les amis de Julie, ni son ex-mari, ni les voyous du quartier, ni même la police.

Dennis Lehane nous raconte le parcours d’une mère seule, déterminée, prête à toutes les extrêmes, même les plus violentes pour retrouver sa fille et comprendre ce qui lui est arrivé. Mary Pat, qui a déjà perdu un fils, vétéran du Viet-Nam mort d’une overdose, se lance dans une véritable croisade désespérée, jusqu’au-boutiste.
J’ai adoré l’ambiance de ce roman noir qui nous parle de difficultés économiques, de racisme, qui ancre un thriller dans un contexte historique très précis ; en effet, les manifestation contre le ramassage scolaire censé véhiculer les lycéens vers de nouveaux établissements font partie intégrante du récit servant de décor, parfois, aux recherches de Mary Pat.
Je me suis attachée à ce personnage complexe, cabossée par la vie et à ses interrogations : est-elle raciste ? Pas forcément, elle a une collègue de travail noire avec qui elle s’entend bien, justement, la mère d’ Auggie? Hait-elle les Noirs ? Pas tous… Pourquoi est-elle pour la ségrégation ? Et pourquoi, d’abord, les Noirs viendraient-ils dans un quartier blanc pauvre, hein ? Mary Pat a soif de justice pour punir ceux qui ont fait du mal à sa fille mais aussi de justice sociale, d’où cette ambivalence. Comme dans tout thriller, il faut se demander à qui profite le crime.
Les personnages secondaires sont également très intéressants. Je pense notamment à l’un des policiers.

La version audio, lue par Marie Bouvier, est une vraie réussite. La voix un peu voilée de cette narratrice colle parfaitement à l’image que je me fais de Mary Pat, une voix de fumeuse, fatiguée, brisée.

Très heureuse d’avoir enfin lu du Dennis Lehane !

#LeSilence #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un remarquable roman noir, énormément de suspense avec au cœur de l'histoire Mary Pat, cette mère combative et acharnée pour découvrir ce qui est arrivé à sa fille...

L'intrigue est percutante, l'écriture est d'une justesse incroyable, relatant une grande violence sur fond de ségrégation.
Les milieux défavorisés sont bien décrits et la force de caractère du personnage principal m'a happée du début à la fin !!

Un polar très réussi que je verrai bien adapté sur grand écran 👌

Merci encore à @netgalleyfrance pour la découverte. Lu par @lamariebou 👏

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce roman d'un des grands maîtres du roman noir américain, on est dans les années 60 et on suit Mary Pat, une mère de famille dont il ne reste que la fille adolescente, Jules. Toutes deux vivent dans un quartier populaire irlandais à Boston. Un jour, Jules disparaît, et l'on retrouve dans le même temps le corps d'un jeune homme noir mort dans des circonstances douteuses. Tout cela intervient alors qu'une politique de déségrégation est mise en place et qu'une manifestation se prépare. Mary Pat part à la recherche de sa fille mais ne trouve pas forcément le soutien qu'elle aurait espéré...

Dennis Lehane a su parfaitement représenter les tensions raciales de l'époque sans faire de manichéisme. Évidemment, le racisme présent dans l'histoire est extrêmement violent (dans tous les sens du terme), mais on comprend que la communauté irlandaise, a fortiori pauvre, a été conditionnée à détester les Noirs. On comprend que le mal vient de plus haut et qu'on laisse ces deux communautés s'entretuer dans l'indifférence.

Les thématiques de la solidarité (ou de l'absence de solidarité) et de la maternité sont très présentes aussi, on suit vraiment le combat d'une mère, une mère qui se rend compte qu'elle n'a peut-être pas élevé ses enfants comme elle l'aurait dû... Et Lehane met d'ailleurs bien en avant le fait que le racisme soit principalement une question d'éducation.

Je ne mets pas 5 étoiles car j'ai trouvé la plume assez froide, ce n'est certes pas la première fois que je lis cet auteur mais j'aurais tout de même aimé ressentir un peu plus d'émotions, un peu plus d'empathie pour l'héroïne.

Au-delà de ça, le scénario est formidable, et surtout, je précise que j'ai écouté ce livre en audio et tiens à souligner que la lectrice, Marie Bouvier, est excellente, l'une des meilleures que j'ai pu écouter !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La vie de Mary Pat Fennessy n'est pas glorieuse, et avec son caractère rebelle et impulsif elle va bouleverser l'ordre établi de la communauté de South Boston lorsque sa fille Jules disparaît.
Prête à s'en prendre aux parrains de la mafia pour decouvrir ce qui lui est arrivé, rien ne lui fait peur car elle a déjà tout perdu.
La voix envoûtante de Marie Bouvier nous emporte jusqu'au bout dans ce roman noir!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

🌸
~ LE SILENCE ~
✒️ #dennislehane
📚 @editions_gallmeister - @audiolib

Quel roman magnifique et poignant !

Mary Pat vit dans un quartier pauvre irlandais. Elle lutte pour sa survie et celle de sa fille et vivote avec le souvenir du fils qu'elle a enterré. Un jour sa fille disparaît mystérieusement. Commence pour elle une lutte acharnée, une course contre la montre pour la retrouver.

En parallèle, le jeune noir Augie est retrouvé mort près d'une station de métro. A priori aucun lien n'existe entre ces deux événements.

Cette histoire est captivante. Un excellent roman noir dans l'Amérique profonde des années 70, sur fond de racisme et de la peur des blancs face à une mixité raciale qui s'installe dans les quartiers, du rejet et de l'intolérance des personnes ne présentant pas la même couleur de peau.

J'ai tout aimé dans ce récit. Il bouscule et nous renvoie en pleine face la noirceur de ces quartiers américains. L'atmosphère très sombre de ces rues où la corruption et la violence règnent. Les personnages forts, authentiques, unis dans l'adversité, abîmés par la vie, et habitués à survivre dans la misère.

Une femme forte, prête à tout pour retrouver sa fille. Qui se heurte très vite au silence de sa communauté. Portée par un désir de justice et de vengeance qui prend aux tripes, elle devra faire preuve de tout le courage et la détermination possible pour que la vérité fasse surface. Mais quelle est la limite à ne pas franchir lorsque la haine nous habite ?

Une enquête de police traînante, peu efficace face au mutisme des habitants du quartier. La guerre des gangs et leur loi du silence entravent l'avancée de l'enquête.

C'est un excellent thriller qui met en évidence les disparités sociales, la discrimination raciale, les traffics en tout genre.

J'ai écouté ce livre en audio grâce à @netgalleyfrance et @audiolib . La voix de la narratrice, grave et rauque, colle à merveille au récit. N'hésitez pas à le découvrir, il vous marquera certainement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai d’abord découvert l’œuvre de Dennis Lehane par des adaptations cinématographiques : « Shutter Island », « Mystic River », « Gone baby gone ». Pour son dernier ouvrage, « Le silence », j’ai choisi de découvrir l’adaptation audio, car j’adore la voix de Marie Bouvier. Ce choix s’est avéré très judicieux, car l’interprétation faite par la narratrice est parfaite. L’âpreté de sa voix grave se prête admirablement bien à ce texte et au personnage de Mary Pat, une femme au tempérament bien trempé, d’origine irlandaise. L’intrigue nous transporte en 1974 à South Boston. La rentrée scolaire s’annonce tumultueuse, marquée par une décision judiciaire visant à mettre fin à la ségrégation en envoyant des élèves noirs dans un lycée de blancs, et vice versa. Mary Pat se trouve impliquée dans cette décision, mais son souci immédiat reste la disparition de sa fille, survenue le soir même où un jeune noir trouve la mort dans une station de métro. S’amorce alors une quête acharnée pour briser le silence et élucider les mystères de cette nuit fatidique. Mary Pat se lance dans une véritable croisade contre le silence. Elle va s’investir corps et âme dans la recherche de sa fille disparue, braver les éléments qui maintiennent les habitants de South Boston dans la peur : peur des répercussions, peur des réalités dérangeantes, peur du despote local. Dans « Le silence », Dennis Lehane explore évidemment les conséquences d’une décision arbitraire, mais aussi le racisme entre les communautés, et parfois au sein d’une même communauté (avec l’inspecteur, Bobby, irlandais lui aussi notamment). Le but du récit étant de mettre en lumière le cercle vicieux du racisme et de la violence, il est également fascinant d’observer les changements inhérents qui se produisent dans la personnalité de Mary Pat. En effet, elle questionne ses convictions, prend conscience du profond enracinement du racisme dans le cœur des habitants blanc, racisme qui se transmet de génération en génération.
Revenons à l’interprétation de Marie Bouvier. Certains textes se prêtent magnifiquement bien à une version audio, comme c’est le cas pour celui-ci, mais prennent également vie grâce à la version audio. C’est aussi le cas ici. La narratrice fait preuve d’une expressivité remarquable. Elle transmet les émotions comme un boomerang. Elle a su se mettre dans le corps des différents personnages et parvient avec maestria à nous permettre de nous retrouver aussi dans leur chair et dans leur coeur. Par exemple, la restitution évocatrice des onomatopées est tout simplement grandiose. Assurément, Marie Bouvier est l’une des meilleures narratrices que mes oreilles ont eu le plaisir de découvrir depuis mes différentes écoutes de livres audio. Elle a su capter l’essence du texte de Dennis Lehane en le retranscrivant avec sa voix, ses intonations sont adaptées au vécu de chaque personnage, son rythme de lecture est fluide et absolument pas monotone, et elle parvient à transmettre toutes les émotions à l’auditeur. Pour moi, ce sont les éléments clés d’une lecture audio réussie. Un grand bravo !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je dirais que c'est un roman noir contemplatif
J'ai bien aimé de mon côté cette
lenteur c'est très cinématographique,
l'Amérique à l'état pur par contre en
version papier je ne sais pas si le l'aurais vécu
de cette manière.
Une belle découverte en audio de l'auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Fan de roman noir, ce livre est pour toi !
Roman social, il décrypte la société et ses dérives en entrant dans la tête de ceux qui la subissent.
Et c’est une réussite !

En cet été 1974, Mary Pat cherche sa fille.
Mère célibataire du quartier de South Boston, elle connaît les dangers de sa ville quand on est une jeune fille de 17 ans.
Mais Jules n’est pas rentrée ce weekend et personne ne semble l’avoir vu.
Dans une station de métro, un jeune noir a été retrouvé mort.
Autant dire que le cas de Jules n’intéresse personne.
Mary Pat décide alors de chercher sa fille elle-même…




Pour les fans de littérature américaine, ce roman est parfait.
On y retrouve des thèmes forts, symboliques de certains problèmes sociaux actuels dans ce pays.
Les banlieux violentes, les gangs, le trafic de drogue ou la main mise des petits chefs de quartier, l’enrôlement des jeunes, le racisme… tout y est !
Mary Pat essaie de tenir ses enfants loin des mauvais plans mais comme pour beaucoup de mères, c’est tellement difficile.

Parallèlement à cette histoire particulière, l’auteur a choisit un évènement historique qui vient percuter la petite histoire.
En 1974, à Boston, les autorités ont décidé de mélanger les élèves blancs et noirs de deux lycées de quartier (évidemment, les blancs du centre ville, eux, n’étaient pas vraiment concernés).
Des manifestations ont eu lieu, des tentatives de stopper ce processus, attisant les tensions entre les quartiers.
Le récit de ce roman s’inscrit dans ce moment suspendu où chacun attendait de voir la suite des évènements.

Je ne vous dirai rien de la quête de Mary Pat car c’est tout l’intérêt de ce roman.
On la suit dans ses recherches, on a peur pour elle, on espère ou on est écœuré du fonctionnement de cette micro société.
Un soupçon d’humour noir permet de souffler un peu avant de replonger dans la noirceur de son quartier.
Petit à petit, elle retrace le fil des évènements et atteint la vérité mais le prix à payer est toujours élevé.

Pour raconter tout cela, le texte est descriptif, brut, il ne s’attarde pas exagérément sur les sentiments, comme l’héroïne d'ailleurs.
Il faut avancer quoi qu’il arrive et affronter les silences car dans ce roman, tout le monde répète « vous savez bien ».
On se tait, on ne dit pas, et le silence tue.

La version audio est lue par Marie Bouvier.
Son interprétation est forte, vive et suit le récit en ajoutant une touche de tension qui vient appuyer l’ambiance particulière qu’instille l’auteur.
On la suit avec facilité et sa voix se confond avec celle de Mary Pat.

J'ai donc beaucoup aimé ce roman et sa version audio qui m'a paru apporter vraiment un plus.
On se sent réellement impliqué dans la quête de Mary Pat, et je pense que la version "papier" ne m'aurait pas fait autant d'effet !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

💪 Puissant

« Ben, tu sais, t’as jamais le sentiment que les choses sont censées être d’une certaine façon mais qu’en fait, elles ne le sont pas ? »

➡️ Quel joli roman noir ! Beau mais difficile, tant au niveau du contexte historique que de l’intrigue en elle-même…

➡️ Comment ne pas parler de Mary Pat, une mère déterminée mais aussi enfermée dans son petit quartier raciste en pleine déségrégation (vraiment ?). Elle évolue bien sûr, mais pas du tout au tout en un claquement de doigts, ce qui la rend réaliste et même en quelque sorte touchante.

« Tu es trop gentille pour une cité comme la nôtre, m’man. On te l’a jamais dit ? »

➡️ J’aime particulièrement les personnages nuancés comme elle, loin d’être parfaits mais qui poussent le lecteur à se poser des questions et à remettre en question certaines croyances.

➡️ Pas de retournements fantasques ou sortis de nulle part, c’est un pur roman noir avec une construction intelligente et tout de même une fin explosive.

➡️ Il m’a tout de même manqué un petit quelque chose pour que ce livre soit un coup de cœur, j’aurais aimé être embarquée immédiatement. Le début m’a semblé un peu flou et pas assez entraînant.

➡️ Concernant la version audio, il faut reconnaître le talent de la lectrice qui anime cette histoire et ses personnages sans jamais en faire trop. Une très bonne écoute.

Merci aux éditions Audiolib pour ce service de presse numérique via NetGalley France.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :