La Semeuse d'Effroi

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 12 oct. 2022 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LaSemeusedEffroi #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Paris, 1926.

Sophie voit son monde s’écrouler. Alors que la jeune orpheline vient d’être recueillie par son parrain, l’adorable Rodolphe, celui-ci est accusé d’un crime et jeté en prison ! Elle a le sentiment d’avoir tout perdu. Tout ? Non. Il lui reste sa soif de vengeance et... une arme « inattendue ».

Bientôt, l’heure de la justice sonnera. Car rien n'arrêtera plus la Semeuse d’Effroi !

Paris, 1926.

Sophie voit son monde s’écrouler. Alors que la jeune orpheline vient d’être recueillie par son parrain, l’adorable Rodolphe, celui-ci est accusé d’un crime et jeté en prison ! Elle a le...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782278120857
PRIX 15,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Déjà parlons de cette couverture ! J'adore cette couverture avec Paris en arrière plan, cette couleur rouge et ce personnage intriguant.
Je pensais tomber sur un roman fantastique à base de vrais démons mais non. On suit Sophie qui la nuit devient la semeuse d'effroi. Une lecture jeunesse sympathique même si j'ai eu un petit peu de mal avec la manière de parler d'un personnage. Une bonne lecture à partir de 13/14 ans. Je lirai d'autre romans de l'auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un excellent moment de lecture !

Suite au décès de ses parents en Chine, Sophie est recueillie par son parrain Rodolphe à Paris. Malheureusement, celui-ci est accusé de meurtre. En attendant le procès, Sophie est placée à l’orphelinat. Pas question d’attendre sans rien faire. Elle a plus d’une idée en tête et quelques alliés inattendus (mais efficaces) pour sortir son parrain de ce mauvais pas.

De nouveau, Eric Senabre nous offre un joli moment de nostalgie.
Le décor est planté : le Paris de la belle époque, une ambiance romanesque, où l’on découvre le jazz et Joséphine Baker, le théâtre du grand guignol, ses acteurs et ses représentations sanguinolentes.
On plonge avec bonheur dans cette ambiance.
Sophie, orpheline le jour et justicière la nuit, nous renvoie l’image d’une Fantomette, qui revit sous nos yeux pour notre plus grand plaisir : masque et cape pour résoudre les mystères, équilibriste et amatrice des toits de Paris, bagarres…
Il n’y a pas à dire, Eric Senabre sait s’y prendre pour nous entrainer dans ses aventures et faire ressurgir nos madeleines de Proust.

On se laisse emporter, les événements s’enchainent à toute vitesse. Pas un seul instant de répit. On a le sentiment d’être en plein feuilleton : de l’aventure, des traitres, des complots, des assassinats… un inspecteur tout à fait charmant.
Une héroïne intelligente, joyeuse et pleine de réparti. On ne demande qu’à retrouver Sophie au plus vite, entourée de tous ses amis, dans un nouvel épisode. La fin énigmatique le laisse entendre…
Merci aux éditions Didier et à NetGalley pour cette lecture charmante, nostalgique et qui fait tellement de bien !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je suis fan d'Eric Senabre, et ce, depuis la sortie d'Elyssa de Carthage en 2015. J'ai lu, depuis, tous les livres qu'il a écrit à ce jour, il est donc évident que j'aurai envie de lire La semeuse d'effroi. Je tiens cependant à avertir d'entrée de jeu, cet avis est mon avis et n'engage que moi.
Dans ce Paris de 1926, nous découvrons des personnes anti-conformistes. Rodolphe, par exemple : il a coupé les ponts avec sa famille. Il n'a avec eux que des relations réduites au strict minimum, lui qui entend vivre comme il le veut. Provocateur ? Non. du moins, pas dans le sens où l'on pourrait l'entendre : il entend vivre comme il le veut, sans se soucier du regard des autres. Et, dans ce Paris de 1926, ce n'est pas si facile que cela. Il est le tuteur de Sophie : ses parents sont morts lors d'un événement tragique. Heureusement, son père avait choisi un homme fiable, dénué de tout préjugé comme parrain pour sa fille. Oui, Sophie est métisse, française par son père, chinoise par sa mère, et si, de nos jours, certains ont encore du mal avec le métissage (non, je n'exagère pas), autant vous dire qu'en 1926, c'était bien pire. Ce n'est pas que le racisme était décomplexé, c'est plutôt que personne ne semblait s'en offusquer, pas plus que de l'antisémitisme – Rodolphe est juif.
Aussi, quand Rodolphe est accusé de meurtre, il y aura peu de mondes pour le défendre. Mais Sophie, en dépit de tout ce qui lui arrive de son côté, ne baissera pas les bras, et entreprendra de prouver l'innocence de son parrain. Comment ? En devenant une semeuse d'effroi.
J'ai eu l'impression que le roman rendait hommage aux saltimbanques, aux acrobates, au théâtre de Guignol, ou de grand guignol, bref, à tous ces artistes que certains ne considèrent pas comme des artistes, ces personnes qui nous divertissent tout en maîtrisant parfaitement leur art. J'ai aimé aussi la point de fantastique qui apparaît dans ce roman et qui me semble une des caractéristiques de l'écriture d'Eric Senabre.
Je terminerai par le début : la scène initiale donne immédiatement le ton !
Merci aux éditions Didier Jeunesse et à Netgalley pour ce partenariat.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une héroïne attachante et une justicière originale (la peur seulement, pas la violence).
On apprécie la visibilisation rarissime du racisme anti asiatique.
On déplore par contre le mademoiselle qu'on doit se traîner pendant tout le roman. Cela correspond peut-être au milieu et à l'époque, mais c'est quand même pénible pour les lectrices.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La vie de la jeune Sophie va se trouver encore une nouvelle fois bouleverser quand son parrain Rodolphe, qui l’avait recueilli après la mort de ses parents, va se retrouver en prison car il est accusé d’avoir commis un crime.

Le jour, elle vit dans un pensionnat pour jeunes filles.
Le soir, elle se transforme en semeuse d’effroi pour innocenter son parrain et trouver les coupables de cette machination.

Eric Senabre nous entraîne dans le Paris des années folles et nous fait découvrir la vie nocturne de cette grande ville. L’histoire est prenante, les subterfuges sont intriguant et les personnages sont attachants. C’est une enquête qui ne s’éparpille pas. Les évènements s’enchaînent sans nous laisser reprendre notre souffle.

J’ai été ravie de faire la connaissance de Sophie qui est une jeune fille très douée et de son entourage. J’espère que d’autres aventures seront au programme pour elle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :