Le Carnet des rancunes

Lu par Thomas Séraphine
Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 28 sept. 2022 | Archivage 4 nov. 2022
Audiolib, Polar & Thriller

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LeCarnetdesrancunes #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Régler ses comptes...

Tout le monde en a rêvé, mais lui, il le fait.

Depuis vingt ans, Sébastien Desmichelles note soigneusement dans un petit carnet rouge chaque offense, chaque affront, chaque blessure qu’on lui inflige. Il l’appelle son « Carnet des rancunes ». Collègues, voisins, amis, famille, personne ne le sait, mais personne n’échappe à sa liste. Un jour, chacun sera puni selon ce qu’il mérite.

Aujourd’hui est l’anniversaire des 50 ans de Sébastien. L’heure de la vengeance a sonné. Pour l’homme qui lui a fait le plus de mal, il a prévu un châtiment exemplaire : la mort.

Ce soir, il ouvrira son Carnet des rancunes…

Un polar machiavélique et terriblement satisfaisant.

Régler ses comptes...

Tout le monde en a rêvé, mais lui, il le fait.

Depuis vingt ans, Sébastien Desmichelles note soigneusement dans un petit carnet rouge chaque offense, chaque affront, chaque...


Formats disponibles

FORMAT Livre audio, Intégral
ISBN 9791035411206
PRIX 21,95 € (EUR)
DURÉE 7 Heures, 31 Minutes

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (AUDIO)

Chroniques partagées sur la page du titre

Si vous cherchez un petit livre jouissif et addictif, je vous conseille celui-ci! Sitôt commencé on ne le lâche plus. La simplicité avec laquelle Jacques Expert nous manipule pour aller vers un final incroyable est tout simplement bluffante. Je dois dire que l’idée de départ est machiavélique: Sébastien note tout dans son petit carnet rouge. Son carnet de rancunes. Il décide à 50 ans qu’il est temps d’ouvrir ce carnet car oui il faut le dire Sébastien a la rancune longue, patiente et tenace.
Les vengeances sont douces mais montent crescendo! Une plume bien addictive, et n’oublions pas « la vengeance est plat qui se mange froid »… Le narrateur est formidable et contribue grandement à donner du peps à l'intrigue. Merci à l'éditeur et à NetGalley pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais décidé de laisser une seconde chance à Jacques Expert après avoir été déçu par "Hortense", je me suis jeté sur le livre quand je l'ai vu disponible en audio sur netgalley !

J'ai passé un bon moment, je l'ai préféré à Hortense, langage plus "normal"

Les rancunes ne sont pas tirées par les cheveux mais il y en a quand même beaucoup, d'ailleurs j'en ai déjà oublié plein 🥴

On connaît dès le début qui va mourir mais on ne sait pas pourquoi, on l'apprendra plus tard et c'était une lecture agréable.

J'ai aimé la fin, j'aime bien que pour le fin mot de l'histoire il nous fasse un truc qu'on attend pas du tout!

Pas un coup de cœur, je pense vite l'oublier c'est un livre tout public, mais je peux continuer à écouter du Jacques Expert de temps en temps.
Je recommande ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Encore un sans faute pour M. Jacques Expert !
J'ai passé une bon moment de lecture..j'ai rapidement été hapee par le récit et j'ai trouvé la fin surprenante ! On prend un plaisir coupable à suivre les châtiments et on en veut plus. Ce roman se dévore, bravo à son auteur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sébastien Desmichels vient d'avoir 50 ans et c'est le moment pour lui de solder ses rancunes et de se venger des affronts qu'il a subi tout au long de sa vie. Que ça soit des moqueries de jeunes quand il était jeune homme, de la tromperie de sa femme ou d'un conflit de voisinage, il va enfin pouvoir apaiser sa conscience en punissant les coupables. Surtout, il y a ce Yannick qui a la place de celui à qui il garde la plus grosse rancune...
J'avais déjà lu Robe de marié et Hortense de Jacques Expert et j'aime beaucoup sa façon d'avancer dans l'histoire. Ce Sébastien n'a pas eu beaucoup de chance dans sa vie, que ça soit avec des amis, son ex-ami, il a eu son lot de malheur et a enchainé quelques dépressions. Ce carnet des rancunes passe au début comme une plaisanterie mais certaines punitions sont sévères... Difficile de prendre parti mais on suit les règlements de compte de Sébastien avec intérêt, jusqu'au dernier en se demandant comment ça va finir.
Les chutes de Jacques Expert sont toujours très surprenantes (du peu que j'ai lu de lui) et parfois un peu rapides. Mais j'apprécie beaucoup ses romans qui nous captivent jusqu'à la fin. Côté narration, la voix de Thomas Séraphine collait bien au personnage de Sébastien, on sentait la satisfaction de ses action et également à celui de Yannick, où l'agacement de l'homme traqué était bien perceptible.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'heure de la vengeance a sonné ! Le jour de ses 50 ans, Sébastien va ouvrir son carnet des rancunes, où il a noté tous les préjudices subis au fil des ans. Il s'apprête à rendre à chacun la monnaie de sa pièce.

Le pitch est alléchant et a tout de suite attiré ma curiosité. Un gars rancunier, le mot est faible, qui décide de se venger de toutes les offenses subies ça promet de beaux moments. Surtout qu'il se montre impitoyable, il ourdit des plans machiavéliques pour se venger du plus petit affront. Certains prêtent à sourire, j'ai trouvé cela amusant et puéril mais après tout, tant qu'à être rancunier autant ne rien laisser passer. Et puis surtout chacun ressent les choses à sa manière et peut être blessé par des actes que d'autres jugent dérisoires. Il y a cependant une personne à qui il décide d'infliger le châtiment suprême. Qu'a-t-elle donc fait pour mériter pareille sanction ? Au milieu des autres vengeances, Sébastien s'applique à rendre la vie impossible à celui qui l'a tant fait souffrir et qui mérite la mort.

J'avoue que je n'ai pas éprouvé beaucoup de compassion pour Sébastien, un personnage un peu trop caricatural. Son histoire d'amour avec Dominique très gnangnan et leurs dialogues très mièvres m'ont parfois agacée. J'ai cependant apprécié son humour noir et je reconnais que le bonhomme m'a bien fait rire.

Si la thématique principale était originale, le dénouement final l'est beaucoup moins. Je l'ai vu venir de très loin. Du déjà vu dont l'auteur s'est d'ailleurs déjà servi dans un autre de ses romans. C'est dommage !

Un petit mot sur le narrateur qui a su insuffler du rythme dans les passages un peu répétitifs et a rendu l'écoute agréable et pas ennuyeuse.

J'ai malgré tout passé un bon moment de lecture avec ce roman distrayant et divertissant et comme ce n'est pas tous les jours que je m'amuse dans mes lectures, je ne lui garderai pas rancune. ;)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Depuis 20 ans, Sébastien Desmichelles note dans un carnet rouge chaque contrariété qui lui a été infligée par son entourage. Le jour de ses 50 ans, il décide de se venger un par un de tous ceux qui l'ont blessé depuis l'enfance. Yannick sera son point d'orgue. Pour ce qu'il lui a infligé, il mérite la mort.
Pas assez drôle pour le genre qu'il veut se donner et donc très ennuyeux même si je me suis laissée surprendre par la fin.
A lire au lieu de ressasser.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai bien agrémenté mes promenades avec la lecture par Thomas Séraphine de "Le carnet des rancunes". J'ai éprouvé un réel plaisir à me faire raconter les rancunes et les vengeances de Sébastien Desmichellesl. Celui-ci, cinquante ans, comptable de profession, divorcé avec deux grands enfants est un être rancunier dans le plus pur sens de ce mot.  Une petite vie? Vraiment ? Sébastien a noté tout au long de sa vie les misères qu'il a subies. Celles au travail, celles de sa vie amoureuse, celles du voisinage, celles de l'école, celles des vacances, tout, tout est noté avec beaucoup de minutie et moults détails. Rien n'est oublié et c'est à cinquante ans que Sébastien a décidé d'ouvrir son carnet des rancunes et de se soulager des aigreurs, de l'animosité, qui l'habitent. Et il prépare avec tout autant de minutie ses vengeances. Rien n'est laissé au hasard et tant  pour lui que pour moi , lectrice, c'est des plus amusants. J'ai senti que l'auteur aimait jouer avec moi, me mener là où il le voulait et oui on s'est bien amusé. Cet auteur est un petit malicieux. Une lecture légère, dans une belle langue avec un suspense original maintenu jusqu'à la fin. Merci à #Netgalleyfr et à Thomas Séraphine pour sa lecture. Un livre audio à écouter avec beaucoup de plaisir sinon un titre à lire. #Netgalleyfr #Lecarnetesrancunes #livreaudio

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sébastien Desmichelles a 50 ans et un petit carnet où il note toutes ses rancunes depuis 20 ans. Il est temps pour lui de se venger… et tout le monde va y passer.

💙 Très bonne lecture
En trois mots : vengeance - obsession - anti-héros

L’idée de départ m’a tout de suite séduite, je ne suis pas du tout adepte de la vengeance dans la vie quotidienne mais dans les fictions j’adore.

On découvre les rancunes les unes après les autres, certaines marrantes voire puériles, d’autres peut-être un peu méritées… Cela tout en gardant à l’esprit qu’il y en a une particulière, une tenace qui ne mérite aucun pardon selon le personnage principal.

Peut-être que ces vengeances pourront paraître dérisoires mais elles sont propres à Sébastien et elles l’affectent réellement, c’est pour moi cohérent avec le personnage. Au-delà du côté un peu malsain de ces vengeances, je l’ai pris comme une réflexion sur le fait que nos actions peuvent avoir des conséquences et blesser réellement des gens sur le long terme.

Sébastien est à la fois détestable et touchant (si si c’est possible !). Suivre un anti-héros, pas toujours très gentil mais terriblement humain, est quelque chose qui me plaît de plus en plus.

« La rancune, la vraie, ça tient au corps, ça ne vous quitte jamais. Ça dure des mois, des années… Ça mûrit… Jusqu’à ce que vienne le moment où il faut s’en délivrer. »

Certaines révélations se devinent mais d’autres étonnent. Même si elle reste rapide, j’ai apprécié la fin, les révélations comme les explications, je trouve que c’est un sujet trop peu abordé mais réel. J’ai quand même relevé quelques facilités qui font que le livre n’est pas un coup de cœur.

Côté écriture, il faut reconnaître qu’elle est plutôt simple, sans prétention et directe, elle convient parfaitement au style de l’histoire.

La version audio est particulièrement réussie. Certains lecteurs ont évoqué le côté un peu répétitif des rancunes, personnellement je ne l’ai pas du tout ressenti. Je ne sais pas si c’est dû à l’audio mais si jamais le livre vous tente mais vous fait peur à la fois, n’hésitez pas à l’écouter.

Addictif et avec un bon twist, le Carnet des Rancunes m’a agréablement surprise. Il ne révolutionne pas le genre mais permet de passer un bon moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sébastien fête son anniversaire aujourd’hui, Il a 50 ans. Pour lui, c’est une date importante. Il s’est promis, à cette occasion, de prendre sa revanche sur tous ceux qui, un jour, ont pu lui faire une vacherie.

D’ailleurs, il a tout noté au fil des années: les noms, l’objet de la rancune, les circonstances, les séquelles. Et là, c’est décidé: il va se venger de manière sérieuse et réfléchie. Il gardera la plus grosse vengeance pour la fin..

Au fil des chapitres, Sébastien nous explique les éléments qui l’ont rendu rancunier, avide de cette vengeance qui l’a soutenu toute sa vie.

Ses actions sont réfléchies, dosées, pensées jusqu’au moindre détail. Ses victimes ne voient rien venir, mais leurs vies sont détruites, une à une.

C’est un roman assez particulier. La plupart des chapitres sont le reflet des pensées de Sébastien. Il y explique ses actions, ses motivations, et sa relation avec sa nouvelle compagne. On le sent perturbé mais décidé. Il mène à bien ses projets et y trouve une vraie satisfaction.

La fin du livre m’a laissée pantoise! Je ne m’attendais pas du tout à ce que j’y ai découvert. Et j’adore lorsque un livre fait cet effet-là! L’auteur a su tenir le secret jusqu’au bout, et il dirige nos regards là où il veut que l’on regarde. D’une vraie main de maître!

Foncez, vous n’allez pas être déçus!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sébastien vient d'avoir 50 ans, il va donc pouvoir entamer les vengeances qu'il s'est promises contre ceux dont il a fait al liste dans son carnet des rancunes.
On se prend au jeu de ce roman, on s'attache au personnage dont la voix du narrateur nous fait pénétrer la pensée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman étonnant est basé sur un sujet original : la rancune. Le lecteur suit les vengeances mijotées aux petits oignons par le narrateur parfois amusantes, parfois terrifiantes. La fin surprenante nous laisse perplexe et nous invite à imaginer la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je me suis toujours vue comme une personne rancunière mais avec Sébastien Desmichelles, personnage principal de Le carnet des rancunes de Jacques Expert (Audiolib), j’ai trouvé mon maître.

Depuis une vingtaine d’années, Sébastien tient son carnet des rancunes, un carnet où il note chaque offense, affront que l’on lui fait. A ses cinquante ans, l’heure de la vengeance a sonné. Chaque personne citée dans son carnet subira une vengeance à la hauteur de la blessure infligée à Sébastien. Jusqu’à la vengeance ultime, celle qui coûtera la vie à celui qui lui a fait le plus de mal…

Si les premiers chapitres sont un peu laborieux pour plonger dans le roman, par la suite, il devient de plus en plus difficile de lâcher Le carnet des rancunes. La plume de Jacques Expert est simple et sans prétention, idéale pour nous faire passer un bon moment de lecture. Parfois, les situations sont un peu tirées par les cheveux mais qu’importe, on s’attache à Sébastien et sa femme, Dominique, sa complice dans l’accomplissement de ses vengeances.

Plus les revanches de Sébastien s’accumulent, plus on se demande ce qu’a bien pu faire celui qui mérite la mort… Le suspense est gardé une partie du roman, mais arrivé à un certain point, on peut commencer à comprendre le rebondissement final.

La voix de Thomas Séraphine est très bien pour la narration, néanmoins, je trouve qu’elle manque un peu de modulation pour les dialogues, pour distinguer les différents personnages. Néanmoins, d’une manière générale, l’écoute de l’audiolivre de Le carnet des rancunes a été agréable et surtout, très rapide tellement j’étais happée par l’histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un début prometteur où je me suis laissé embarquer dans l'histoire et dans l'envie de vengeance. Mais j'ai très vite déchanté.
À 50 ans, il va se venger de 10/12 personnes. Un personnage pas très intéressant et très vite ennuyeux.
L'histoire devient très vite redondante. On va détailler une personne puis se venger ainsi de suite jusqu'à la fin de son carnet ; et cela devient très vite lassant.
On va faire la rencontre de sa nouvelle compagne, qui s'appelle Dominique. Elle a un comportement très étrange. Elle va accepter de l'aider dans c'est vengeance, ce qui est un peu étrange. Des échanges entre eux très malaisant et peu naturel. La fin nous fait comprendre pourquoi elle était bizarre, mais cela laisse des zones d'ombres.
Certaines rancunes sont à mourir de rire et ne méritent vraiment pas d'intérêt ni de vengeance.
Conclusion un début très prometteur, mais ça en devient vite lassant et ennuyeux dommage.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Résumé📕
On suit sébastien qui vient de fêter ces 50 ans et depuis 20 ans il note dans son fameux carnet rouge toutes rancunes qu'il a accumulé etle jour de 50 ans ils décident de se venger.

Mon avis❤️

Le roman commence tout doucement une histoire banale au départ et puis le suspens démarre et là je ne peux plus m' m'arrêter , je veux savoir. Jacques Expert a un style d'écriture bien à lui que j'adore et là encore il parvient à me surprendre avec un final machiavélique, je ne l'ai pas vu venir. Si vous aimez Jacques expert foncez!!!!!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le narrateur, Sébastien, est rancunier. Très rancunier. Il inscrit dans son petit carnet rouge tous ceux qui lui ont porté préjudice dans le passé. Il précise à chaque fois le descriptif de la situation du coupable, la faute commise envers lui et le préjudice que ça lui a coûté.
A cinquante ans, Sébastien réalise son rêve, il se venge de la dizaine de personnes qui méritent cette vengeance. Il y a des vengeances légères, dont il revendique toujours auprès de la victime être l'auteur, et il y a une vraie vengeance. Une vengeance qui mérite la peine capitale. Et dans son oeuvre, Sébastien trouve en sa compagne Dominique un soutien plein d'imagination....
J'ai beaucoup aimé l'écoute de ce livre....On s'amuse dans un premier temps du caractère de Sébastien, de sa volonté de noter chaque méfait et de ses basses vengeances. Puis l'intrigue gagne en gravité, notamment avec la vengeance à l'encontre de Yannick dont le lecteur ignore la faute jusqu'au dernier chapitre...
Jacques Expert est une valeur sûre pour le thriller psychologique français.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"La vengeance est un plat qui se mange froid". Combien de fois avons nous eu envie de nous venger après avoir été victime une mauvaise crasse ? Sébastien Duvauchel a la rancune tenace alors que plus d'une décennie le sépare des actes délictueux. Mais il s'en souvient comme si ceux-ci venaient de se passer, et pour cause, depuis une quinzaine d'années il a pris le plus grand soin de tout noter dans son carnet moleskine rouge qu'il emporte partout avec lui. Au moment de souffler ses cinquante bougies, Sébastien va enfin exaucer son vœu le plus cher : mettre à exécution des plans machiavéliques pour enfin se venger mais gare à ce que l'arroseur ne finisse pas arroser !

Lorsque j'ai lu le résumé du dernier ouvrage de Jacques Expert je n'ai pu m'empêcher d'esquisser un sourire amusé.
J'ai profité d'un voyage en voiture pour me lancer en famille dans l'écoute du "carnet des rancunes". Tout de suite nous avons plongé dans cette intrigue qui nous a tenue en haleine. On a rapidement élaboré de nombreuses théories dont l'une s'est rapprochée de la vérité. Néanmoins nous étions à dix miles lieux en ce qui concerne les faits commis par Yannick Lemaire avec lequel Sébastien va jouer au chat et à la souris... Même si Sébastien notre rancunier est un homme brave et sympathique selon certains, je n'ai pas réussi à avoir de compassion pour ce personnage qui rapidement va passer de victime à bourreau machiavélique. Il m'a finalement pas mal agacé, notamment concernant sa dévotion pour sa Dominique.

Je tiens à remercier, Audiolib et Netgalley France pour la découverte du dernier roman de Jacques Expert lu par Thomas Séraphinequi nous a permis de passer un moment d'écoute agréable pendant notre retour. En refermant ce livre je ne peux vous conseiller qu'une chose, éviter de vexer votre entourage car il est bien possible qu'un proche prenne lui aussi des notes !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Première lecture de l'auteur et je dois dire que j'ai bien aimé ! J'ai été attirée par le résumé qui m'a fait penser à Sheldon Cooper qui tient un blog avec la liste de ses ennemis et les raisons pour lesquelles ils s'y trouvent (pour ceux qui ont la référence).
J'ai appris à apprécier le personnage très caricaturé de Sébastien et j'ai ri des rancunes accumulées avec le temps. J'aurais peut-être préféré qu'il y en ait moins et que les vengeances soient expliquées plus en détails, mais au final ça a donné de la dynamique au roman et c'était agréable.
Jusqu'à la fin, on ne sait pas ce que Yannick lui a fait et quand vient l'heure de la révélation, waouw ! Un retournement de situation auquel je ne m'attendais pas, c'était bien joué de la part de l'auteur.
MAIS :
Petit 1 : j'aurais aimé avoir un peu plus d'explications
Petit 2 : j'aurais tellement voulu que ce soit un polar plus tourné sur la psychologie, pour mieux comprendre. Sébastien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On suit ici Sébastien, qui sous son apparence calme et sympathique, souffre depuis des années des injustices subies dans son quotidien ! 💥

Ça commence léger et puis certaines situations deviennent de plus en plus malsaines dans sa soif de vengeance...

Les humiliations l'ont rendu vraiment revanchard et surtout obsessionnel !
Le scénario est orginal avec le fait de rechercher ses anciens "bourreaux" et de punir ceux qui lui ont causé du tord par le passé 😱

Quelques redondances, mais heureusement les chapitres sont courts et les points de vue alternés donnent un peu plus de rythme à ce thriller psychologique.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Jacques Expert est un écrivain assez prolifique dont je n’avais encore rien lu. Grâce à Audiolib, via NetGalley, j’ai découvert son dernier roman, Le Carnet des rancunes.

Un héros principal psychopathe, antipathique, à la rancune tenace, tout le propos du roman.
En apparence, Sébastien est un homme ordinaire, un personnage qui nous ressemble. Il a cependant une manie : dans un carnet, il a noté les frustrations et humiliations qui ont jalonné sa vie ainsi que les identités de celles et ceux qui l’on trahi, moqué, escroqué, harcelé, laissé tomber, etc. : anciens camarades d’école, collègues, voisins, amis, famille, ex-femme, sa liste est longue et exhaustive !
À cinquante ans, il règle ses comptes, retrouve les intéressé(e)s et se venge méthodiquement en appliquant une sorte de loi du Talion.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à Sébastien, à son incapacité à passer l’éponge, à assumer les vicissitudes du passé et à aller de l’avant. Naturellement, j’ai bien saisi les deux niveaux de rancune car il y en a une, mystérieuse, déclinée tout au long de l’intrigue, visiblement plus grave que les autres, au point de mériter la mort, dont nous n’aurons le fin mot qu’au dénouement, qui dope le suspense et tient les lecteurs en haleine. Heureusement car, sinon, les petites vengeances de Sébastien paraitraient souvent mesquines et répétitives.
J’ai également trouvé la trame narrative peu crédible. Personnellement, si je devais retrouver celles qui m’ont pourri la vie au collège, je ne sais pas trop comment je m’y prendrais…
Je dirai que la chute de l’intrigue sauve un peu le roman ; je n’en dirai pas plus, ne pouvant divulgâcher…

Dans la version audio, la voix de Thomas Séraphine convient parfaitement à la narration à la première personne, tant son côté un peu agaçant colle parfaitement à la personnalité de Sébastien.

Un roman vite audio-lu qui sera vite oublié et qui ne m’a pas vraiment donné envie de poursuivre dans la découverte des autres titres de son auteur…

#LeCarnetdesrancunes #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il a de la suite dans les idées Sébastien Duvauchel! Depuis des années, il note soigneusement toutes les offenses ou vexations dont il estime être victime dans son « carnet des rancunes ».
Et il en a des rancunes! de son adolescence à son divorce en passant par son entourage amical ou professionnel… jusqu'où jour où il décide qu'il est temps de de régler ses comptes.
50 ans, l'heure de la vengeance a sonné...

Un roman d'un cynisme à couper le souffle. C'est froid, glacial, machiavélique…
La vengeance est un plat qui se mange froid certes mais là le personnage principal n'oublie personne dans son parcours de vie. On pourrait vite virer parano en lisant ce roman. On évalue bien la part d'excès dans le personnage qui examine les actes dont il estime être victime sans avoir la distance suffisante pour élaborer autour de ça… jusqu'au sentiment de vengeance le plus primal.
J'ai passé un bon moment de lecture audio.
Merci beaucoup à #netgalleyfrance et #audiolib pour cette découverte.

J'ai beaucoup aimé ce livre audio ainsi que la voix du lecteur, Thomas Seraphine, qui rend compte du côté abrupt du personnage. Sa diction et sa prosodie sont cohérents avec le personnage.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cétait mon premier roman de l’auteur. Hélas, ce n’était pas une grosse réussite...

L’idée du roman, avec le personnage qui décidé de régler de vieilles rancunes, est plutôt intéressante. Mais devient vite redondante.

La construction, même si elle est intéressante, n’a pas su rendre le roman assez dynamique pour me captiver. J’ai eu le sentiment que c’était une construction artificielle pour apporter du suspens… mais ça n’a pas marché sur moi.

L’intrigue fait que ce roman devrait être un thriller mais je n’ai pas ressenti le frisson que j'attendais.

En plus, j’ai très vite dénoué le mystère, ce qui m’a enlevé l’effet wouaw à la fin. Dommage !

Les sujets de la rancune et de la vengeance étaient en revanche intéressants, avec la question de la légitimité de se venger notamment.

En bref : un roman qui ne m’a pas vraiment emballée, mais qui ne me décourage pas à découvrir d’autres romans de l’auteur.

Pour l’audio : le narrateur était très bien !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le moins qu'on le puisse dire est que la rancune est tenace.
Ce n'est pas Sébastien qui dira le contraire. Ce cinquantenaire tient un journal dans lequel il retranscrit tous les préjudices qu'il estime avoir subi par d'autres personnes. Il décide alors de se venger et sa vengeance sera à la hauteur du préjudice subi.

Le scénario de ce livre m'a littéralement séduite. Je me suis plu à suivre Sébastien dans sa quête de vengeance et bizarrement je n'ai aucunement détesté ce personnage. La vengeance est un plat qui se mange froid dit-on, Sébastien illustre parfaitement ce précepte.
La lecture faite par Thomas Seraphine se prête à merveille à l'histoire. Lecture qui me fut addictive.
J'ai également apprécié le twist final que je n'avais pas vu venir.

Une fois encore, un beau moment de lecture grâce à la plume de Jacques Expert.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le narrateur, Sébastien Desmichelles, est un homme bien sous tous rapports, divorcé, père de deux enfants, et qui s’est remis en couple avec Dominique.
Pour ses 50 ans, il décide d’ouvrir son carnet des rancunes dans lequel il a noté toutes les offenses, vexations ou humiliations qu’il a subi, et de régler ses comptes avec les gens qui y sont inscrits.
Au début du roman donc, il entame sa vengeance… avec un sentiment de justice.

Un polar addictif !
J’imagine très bien Sébastien Desmichelles. Un homme plutôt seul, qui fait son job et surtout pas de vagues. Sauf que s’il ne réagit pas sèchement à chaque attaque, il n’oublie pas pour autant le mal qui lui a été fait. Et un jour il a une idée : mettre par écrit toutes ces mauvaises actions (le plus souvent volontaires, soyons honnêtes).
De là à passer à l’acte… il y a un monde. Que Sébastien franchit avec allégresse ! Et sans aucun remord (c’est peut-être ça le pire).
Jalousie, humiliation, arnaque… tout y passe. Et Sébastien prépare consciencieusement sa vengeance pour chacune des personnes qui lui ont manqué de respect. Il a tout prévu dans les moindres détails, et il y prendrait même du plaisir, tiens ! Jusqu’à l’apothéose, le sort qu’il réserve à son pire ennemi. Un polar complètement addictif !
Mention spéciale pour le ton que met Thomas Séraphine, on dirait qu’il est dans la peau de Sébastien Desmichelles, calme, posé, mais vicieux. Extra !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Jacques Expert nous présente un personnage petit et mesquin, très patient et par-dessus tout extrêmement rancunier. Année après année, Sébastien a noté dans un carnet toutes ses rancunes, leurs origines et les coupables. Ils méritent un châtiment à la hauteur de la souffrance générée. Il a attendu ses cinquante ans pour assouvir chacune de ses vengeances, avec toutefois un traitement spécial pour LA rancune, la plus forte, la plus extrême, pour laquelle le châtiment sera irréversible.

Tout s'annonçait pour le mieux avec cet audiolivre malheureusement j'ai très rapidement pris en grippe Sébastien. Je l'ai trouvé trop exagéré, tout comme sa compagne parfaite. Ajouter à cela mon impression d'exagération des traits de caractère des personnages ou la vacuité de certaines rancunes, vous avez là mon état d'esprit pendant les deux tiers de l'ouvrage. Le dernier tiers se concentre sur cette rancune extrême. Le suspense reprend alors ses droits et mon intérêt est revenu. J'ai trouvé que tout y était grandiose et captivant. Votre persévérance vous donnera d'ailleurs une clef pour voir cet intrigue sous un tout autre jour...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai longtemps hésité à abandonner. Ce livre est tellement plein de cynisme. Il n’y a pas une minute de pause. Imaginer que vous tenez un petit carnet pour toutes les moqueries et mauvaises choses qui vous sont arrivées. Effectivement, les coucher sur papier pourrait être une thérapie, maintenant, si comme Sébastien Desmichelles, vous les ressassez, les ruminez avec des envies de vengeances. Il faut clairement vous faire aider, mais vous pouvez encore être sauvé. Ce n’est pas le cas de notre principal intéressé, lui, il a 50 ans et ses 50 bougies sonnent le glas de sa vengeance. Pour toutes moqueries, toutes mesquineries, il va se frotter les mains, mettre en place un plan et l’exécuter froidement. Si pour atteindre le père, il doit s’en prendre à sa fille innocente, qu’importe, il le fera. C’est ce dernier point qui m’aura le plus gênée. Nous sommes tous un peu rancuniers, nous avons tous des blessures pour lesquelles on a soif de justice, mais de là à impliquer des innocents ? Non, c’est trop… Plus l’auditeur avance dans l’histoire, plus la vengeance se corse et devient sanglante. Nous ne sommes plus aux blagues scatologiques du début, mais Sébastien veut du sang. La violence verbale devient physique, une escalade de violence. Quelle en sera l’apothéose ? Pouvons-nous seulement avoir quelques éclaircies et non l’impression de plonger toujours plus en avant dans la noirceur ?
Je ne me suis attachée à aucun des personnages. L’auteur nous offre des portraits trop cruels et cyniques au premier plan, je n’avais pas d’atome crochu avec eux. Heureusement, n’est-ce pas ?
La fin peut être surprenante, elle est à l’image de « fight club ». Pourtant, je commençais clairement à me douter des révélations de l’auteur. Sa trame aura eu le mérite d’être logique.
Ce livre audio est un concentré de rancune sur 7 heures d’écoute. J’ai été plus d’une fois tentée de m’arrêter, car vous en conviendrez, difficile d’écouter cela en sachant qu’il n’y a pas de pauses. Alors, pourquoi continuer ? Tout simplement parce que le narrateur est très bon. Thomas Séraphine est un nom à retenir, il donne le ton, nous sentons le machiavélisme dans son timbre, le cynisme et l’ironie. J’ai vraiment accroché.
En résumé, j’avoue que garder toute cette rancœur et se venger pour chaque petit mot en impliquant des innocents, c’est tellement malsain. J’ai eu plus d’une fois envie d’abandonner, cependant, j’ai accroché au narrateur et j’avais envie d’avoir le fin mot de l’histoire. Je m’attendais de plus en plus à une fin à la « fight club » et ça n’a pas loupé. J’avais deviné les grandes lignes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Genre : Thriller psychologique
Avis : ÉTONNANT
Un roman à écouter pour 7 heures hors du monde.
J’ai du retard pour rédiger cette chronique et je le regrette car les sensations positives sont encore dans ma tête. L’avantage, c’est que si je vous donne envie, vous le trouverez facilement en livre d’occasion.
Sébastien Duvauchel est un homme et un employé comme on peut en croiser tous les jours ; il a une vie tranquille et semble heureux auprès d’’une compagne qu’il juge bien plus normale que son ex-épouse. Personne ne se doute qu’il tient un compte détaillé des humiliations petites ou grandes qu’on lui inflige depuis sa tendre enfance. Il se sait rancunier et s’en réjouit, attendant le bon moment pour relire ses carnets. Il a 50 ans, le moment est venu. Le carnet soigneusement mis à jour peut sortir de sa cachette. Gare à ceux qui l’ont offensé !
Je l’avoue, j’ai saisi toutes les occasions (voiture, repassage, marche) pour retrouver la voix parfaite de Thomas Séraphine au service d’un récit que j’écoutais presque bouche bée tellement cela me semblait hallucinant de précision et de réflexion. Hallucinant car nous sommes bien d’accord, aucune rancune ne peut être assez tenace pour faire du mal sciemment à ceux qui nous ont blessé… Eh bien Sébastien n’en pense rien et nous allons avancer sur les traces d’un homme extérieurement parfaitement normal et complètement obsessionnel à l’intérieur. Je n’en dirai pas plus mais quand ils seront deux…
Je crois que c’est le côté méticuleux et intelligent du cheminement qui m’a séduite, chapeau l’auteur. L’intensité grimpe graduellement et les questionnements entre les victimes, les proches, les enquêteurs, font écho à nos propres questions. C’est terriblement bien ficelé.
Le ton est neutre, le rythme fluide, le vocabulaire bien choisi, l’écriture précise : tout y est pour passer un bon moment si tant est que vous puissiez accepter l’idée d’accompagner quelqu’un d’extrêmement rancunier. C’est jubilatoire parfois et toujours parfaitement correct.
Vous l’avez compris, si vous voulez un thriller différent avec des personnages presque comme vous et moi, ne manquez pas ce roman qui a déjà pas mal de lecteurs à ses trousses.
Je remercie #NetGalleyFrance et Audiolib pour le SP de #LeCarnetdesrancunes

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :