Léo en petits morceaux

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 9 sept. 2022 | Archivage 18 sept. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Léoenpetitsmorceaux #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

En 1967, un Allemand fait visiter le Pays basque à sa femme. Dans le bâtiment où il était cantonné durant la Seconde Guerre mondiale, et qui était alors une auberge, il retrouve par hasard Léo, jeune fille à l’époque. Cette rencontre inattendue plonge celle-ci dans son passé en la confrontant à ses souvenirs. Certains lui rappellent des moments agréables, d’autres se révèlent plus douloureux. Vingt-cinq ans plus tôt, Léo traversait la guerre en vivant en secret une histoire d’amour avec Félix, un soldat allemand, tout en travaillant comme serveuse dans l’auberge familiale avec sa grande sœur.

Entre les contraintes matérielles et les instants fugitifs de bonheur, dérobés à un quotidien difficile et angoissant, la vie suivait son cours…

À partir d’une photographie prise durant le conflit et retrouvée en 1961 par le mari de Léo, Mayana Itoïz - créatrice avec Wilfrid Lupano et Paul Cauuet de la série à succès Le Loup en slip - évoque le destin contrarié de sa propre grand-mère, dans un magnifique récit porté par un graphisme pictural subtil et une narration tout en légèreté.

En 1967, un Allemand fait visiter le Pays basque à sa femme. Dans le bâtiment où il était cantonné durant la Seconde Guerre mondiale, et qui était alors une auberge, il retrouve par hasard Léo, jeune...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782505082804
PRIX 27,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Léo est une jeune fille en pleine deuxième guerre mondiale. Elle tombe amoureuse d'un jeune boche. Cet amour va fortement impacter sa vie.
A travers un récit qui morcelle la vie de Léo, Mayana Itoïz nous raconte l'impact de la guerre sur la population. Elle nous raconte les regards de travers, le jugement des autres mais aussi les conséquences d'un tel amour. J'ai vraiment adoré lire l'histoire de Léo. J'ai été particulièrement touchée notamment quand j'ai compris que ce récit était basé sur la vie de la grand- mère de l'auteure.
Les illustrations sont superbes. L'ensemble est vraiment délicat avec des couleurs pastels qui viennent donner vie à toute cette histoire. Il y a une certaine pureté dans ce roman graphique.
J'ai donc été séduite par cette BD. Le scénario, les personnages ainsi que l'esprit graphique ont fait mouche chez moi.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Premier projet solo d'envergure pour l'illustratrice Mayana Itoïz qui s'inspire de son histoire familiale pour nous offrir un magnifique roman graphique nous faisant traverser notre histoire contemporaine depuis la seconde guerre mondiale.
Dans le Sud de la France, au pays Basque où de nombreux allemands gardent la frontière, Léo, vit sa vie d'adolescente alors que dans l'auberge de ses parents, logent des soldats allemands. L'insouciance de son adolescence l'éloigne de la situation et si elle craint les SS, elle ne voit chez les soldats allemands que des jeunes hommes comme le sont ses amis. Mais être une jeune femme et être proche des soldats allemands aura des conséquences sur sa vie, même des années plus tard.
Dans cet ouvrage où la légèreté des dessins et couleurs contraste avec un récit souvent bien plus sombre, Mayana Itoïz nous confronte à un moment de notre histoire où beaucoup de français n'ont pas fait preuve de grandeur d'âme.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La couverture m'a attirée et en lisant le résumé, je me suis aperçue que l’histoire se déroulait au Pays Basque, région que j’affectionne. Tous les signes étaient là et effectivement je n’ai pas été déçue ! Nous faisons des allers-retours entre les personnages et le temps pour nous parler de la Seconde Guerre Mondiale et d’une histoire d’amour entre une française et un allemand. Cette Bd aborde un sujet dont on parle peu : les femmes ayant collaborées avec les « ennemis » et leurs sorts après-guerre.
J’ai beaucoup aimé cette BD. Le seul point négatif est lié à la police d’écriture. Par moment, je ne voyais pas très bien le texte. La raison vient peut-être de ma lecture en format numérique et non papier. Je la recommande !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un titre annonciateur de ce que va être le roman graphique, des petits bouts de vie de Léocadie ou Léo, cela convient très bien au format choisi d'ailleurs. L'autrice, scénariste et illustratrice parvient à présenter des événements historiques, le Seconde Guerre mondiale, la résistance, la collaboration, l'occupation à travers le regard et le vécu de Léo, le personnage éponyme.Elle jongle avec les périodes puisque le roman commence en 1967 avec la venue au village de Franz, un soldat allemand durant la Seconde Guerre mondiale, qui vient faire visiter à sa femme, l'endroit où il se trouvait pendant la guerre. Ce premier "morceau"est suivi par une analepse en 1942, deuxième "morceau" qui évoque un épisode de la vie de Léo, qui se souvient de sa relation amoureuse avec Félix, un soldat, ami de Franz. Ces différents "morceaux' mis bout à bout, alternant les périodes permettent aux lecteurs.trices de comprendre ce que fut la vie de Léo.
J'ai apprécié ce roman graphique qui tout en suivant des personnages, plus particulièrement Léo, nous renseigne sur des épisodes importants de la Seconde Guerre mondiale : la petite histoire pour présenter la grande Hsitoire. Il y a de la légèreté dans ce récit, l'écriture est fluide et concise. J'ai trouvé les illustrations très belles, variées et parlantes, présentations de paysages, de lieux, gros plans de personnages. Les couleurs peuvent surprendre parce que limitées, Léo par exemple est toujours vêtue en orange, certaines plus vives et diverses apparaissent dans le dernier morceau de vie évoquant la petite fille de Léo cela apporte une originalité graphique. Enfin les passages d'une époque à une autre sont notés dans des entêtes de chapitres permettant ainsi une alternance multiple et facile à suivre. Un beau roman graphique à lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très jolie BD qui fait des bons dans le passé et le présent et qui nous montre l'impact de la guerre à travers la vie d'une jeune femme, tombée amoureuse d'un jeune boche. On comprend à la fin de l'histoire quel est le fil conducteur, le lien qui relie tous les petits tableaux les uns aux autres. Le dessin est très beau, et l'histoire, bien que parsemée de purs moments de joie, assez triste.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très belle BD sur les souvenirs de la seconde guerre mondiale. Mais aussi une histoire d'amour interdite. Des dessins doux et poétiques. Une belle découverte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Petite BD fortement sympathique, qui nous replonge dans la seconde guerre mondiale ☺️
Lecture simple et fluide je recommande 🙂

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce roman graphique, Mayana Itoïz met en images l’histoire de Léo, inspirée de sa propre histoire familiale.

Léo a connu la seconde guerre mondiale, l’occupation allemande, la peur, la disparition de certains amis et l’amour interdit, alors qu'elle était une toute jeune fille.

En 1967, elle croise la route d’un ancien officier allemand venu en pèlerinage avec son épouse à l’endroit où il a cantonné pendant la guerre. Cette rencontre la replonge dans les souvenirs de cette époque peuplée à la fois de bons et de terribles souvenirs.

Les graphismes tout en rondeur et parfois stylisé, aux couleurs pastels mettent merveilleusement en scène ce récit vivant et émouvant.
L’alternance des époques peut déstabiliser un peu ; on retrouve Léo jeune fille, mère puis grand-mère mais ce parti pris donne du rythme et de l’originalité à l’histoire.

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage et je le recommande aux amateurs de BD et d’histoire mais pas que…. également pour ce qu'il révèle de la nature humaine et de l'empreinte que laisse l'histoire familiale dans les parcours de vie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

1967, un Allemand fait visiter un village du pays basque à son épouse. Il retrouve Léo, une jeune femme qu'il a connu pendant la seconde guerre mondiale. Léo, bouleversée, se retrouve propulsée dans ces souvenirs. Vingt-cinq ans plus tôt, Léo traversait la guerre avec insouciance, amoureuse de Félix un soldat allemand tout en travaillant comme serveuse dans l'auberge de sa sœur.
J'ai beaucoup aimé ce roman graphique.
Les graphismes m'ont plu. Les cases me font penser à des peintures, les couleurs sont belles et j'ai aimé la typographie des bulles qui semble écrite à la plume comme le faisaient les élèves de l'époque.
Mayana Itoïz nous raconte ici le destin de sa grand-mère. Léo est une femme qui se démarque des autres de par son état d'esprit. Bien que la guerre et ses restrictions pèse sur sa vie, elle refuse de se laisser abattre. Libre dans sa tête, elle est décidée de vivre sa vie à fond, se moquer de l'autorité et des qu'en dira-t-on. Elle tombe amoureuse d'un allemand, un amour qui l'a suivra toute sa vie.
J'ai aimé le fil rouge des photos d'époque que l'on trouve à chaque début de chapitre. Ce roman évoque montre aussi le sort humiliant des femmes ayant couché avec des allemands pendant la guerre.
Bref, c'est un graphique émouvant que je vous recommande.
Je remercie Netgalley France et les éditions Dargaud pour cette belle lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Leo en petits morceaux » de Mayana Itoiz chez Dargaud
Un roman graphique inspiré d’évènements réels dans lequel on fait la connaissance de Léo, une jeune femme, qui vit une histoire d’amour avec un soldat allemand durant l’Occupation (autant dire que la situation est loin d’être simple!)
Dans un petit village près de Bordeaux, un soldat allemand, un boche, c’est inconcevable, on connait le sort qui était réservé à ces femmes à la Libération, pourtant l’amour est là, bien présent.
Une histoire d’amour donc mais pas que, ce roman, c’est aussi une histoire d’amitié, de fraternité, on y croise Pampi, Suzanne, Andrée, Carmen, d’autres histoires, d’autres destins.

Les illustrations sont sobres, elles reflètent, je trouve, la gravité de cette histoire qui réussit quand même à nous faire ressentir des moments de bonheur et d’insouciance.

Une très belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :