Les Oiseaux des marais

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 15 sept. 2022 | Archivage 19 oct. 2022
Belfond, Belfond Noir

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LisaSandlin #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Après Les Samaritains du bayou, Lisa Sandlin poursuit son exploration du Vieux Sud des années 1970, pour une ballade oppressante, envoûtante et terriblement noire.

Delpha Wade est dans de sales draps. Quelques mois seulement après sa sortie de prison, elle risque une nouvelle fois de se retrouver derrière les barreaux. Son crime : avoir assassiné un serial killer sur son propre lieu de travail. Mais Delpha a un ange gardien : son patron, le fringant détective Tom Phelan.

Un coup de peinture pour enlever les traces de sang, du mobilier de récup : Phelan et Delpha sont prêts à rouvrir l’agence et à recevoir le chaland. Et ce dernier se nomme Xavier Bell, un vieillard au regard fuyant, qui les charge de retrouver son frère Rodney.

Mais Phelan ne réalise pas qu’en confiant cette mission à Delpha, il vient, une fois encore, de mettre sa secrétaire préférée sur une piste mortellement dangereuse… 


Lisa Sandlin a grandi à Beaumont, au Texas, avant de s’installer au Nouveau-Mexique, puis dans le Nebraska, où elle a enseigné l’écriture à l’université d’Omaha pendant vingt ans. Autrice de nouvelles plusieurs fois primées, elle rencontre le succès avec Les Samaritains du bayou (Belfond, 2021), récompensé des prestigieux Dashiell Hammett Prize 2015 et Shamus Award 2016, prix majeurs de la littérature à suspense américaine. Les Oiseaux des marais est son deuxième roman.


Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Claire-Marie Clévy

Après Les Samaritains du bayou, Lisa Sandlin poursuit son exploration du Vieux Sud des années 1970, pour une ballade oppressante, envoûtante et terriblement noire.

Delpha Wade est dans de sales draps...


Ils recommandent !

À propos des Samaritains du bayou :

« Les Samaritains du bayou est un roman charmant mais quand il faut faire peur, la jeune autrice Lisa Sandlin n’a pas froid aux yeux. » Claire Devarrieux, Libération

« Une série policière pleine de sombres promesses. » Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine

À propos des Samaritains du bayou :

« Les Samaritains du bayou est un roman charmant mais quand il faut faire peur, la jeune autrice Lisa Sandlin n’a pas froid aux yeux. » Claire Devarrieux, ...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714493859
PRIX 21,50 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ce roman est la suite de Les samaritains du Bayou paru l’an dernier et pas plus que le précédent ce n’est pas un roman policier mais un thriller, sociologique, plutôt “léger” pour celui-ci. Tout ça pour dire aux fans de polar et thriller purs et durs et déçus par le premier tome que celui-ci n’est pas plus “enlevé” !

J’y ai retrouvé avec plaisir le détective Tom Phelan et son employée Delpha Wade qui, dans le premier volume, venait de sortir de prison.

Les samaritains du Bayous s’étaient terminés sur une note dramatique et celui-ci reprend juste après les dits événements. Une grande part est donnée à l’évolution personnelle et en duo des deux personnages principaux et ce que cela implique dans leurs enquêtes.

Un vieil homme étrange vient leur demander de retrouver son frère pour une réconciliation mais les choses s’avèrent plus compliquées qu’il n’y parait, le frère change de nom de régulièrement et le client n’a pas donné son réel nom !

Recherches dans les annuaires, les listes de marchands, les registres de naissances de la Nouvelle-Orléans au début XXè siècle, pour mémoire nous sommes en plein Watergate. Une autre enquête va les mener dans les bayous à la recherche de canaux navigables qui pourraient servir à des trafics.

J’aime beaucoup la façon dont est retranscrite l’ambiance début des années 70, avec tout ce que cela implique de racisme, de dénigrement des femmes et de leur place dans la société tout comme celle des vétérans du Vietnam.

Tous les personnages rencontrés sont suffisamment détaillés pour être chacun une pièce importante de l’histoire et je trouve ça très intéressant, ça donne une autre certaine profondeur au roman, d’où son côté sociologique et résolument féminin mais aussi féministe !

J’attends avec plaisir de pouvoir lire le prochain.

#Lesoiseauxdesmarais #NetGalleyFrance #rentreelitteraire2022

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Belfond et à Netgalley de m'avoir permis de lire ce livre.
Beaumont, Texas, après les relevés de la police, Tom Phelan, détective privé, est autorisé à rouvrir son agence.
Il décide de repeindre les murs tachés de sang pour redonner belle allure à son bureau qui a été détérioré, il y a quelques temps, quand Delpha Wade, son assistante, a tué un homme, à coup de tessons de bouteille, quand il l'a agressée alors qu'elle était seule dans les locaux.
Mais Delpha avait un passé judiciaire et elle était en liberté conditionnelle après avoir passé quatorze ans à la prison de Gatesville, pour avoir déjà tué un homme qui tentait de la violer.
Tom, en pleine rénovation, reçoit un appel téléphonique qui lui apprend que Delpha est en garde à vue, après son interrogatoire à l'hôpital.
Il appelle son avocat, Miles Blankenship et essaie de plaider la cause de Delpha auprès du commissaire.
Delpha est enfin libre et prête à reprendre le travail.
Tom lui confie alors l'enquête en cours : Xavier Bell, un septuagénaire qui désire retrouver son frère Rodney dont il n'a pas de nouvelles depuis très longtemps. Mais Tom est loin d'imaginer qu'il vient d'envoyer Delpha dans la gueule du loup...
Roman à suspens qui se déroule dans les années 70, dans le vieux sud des Etats Unis, au fin fond du Texas.
Le personnage de Delpha est attachant et intéressant mais le récit est un peu confus.
La plume de l'auteure est agréable.
Agréable moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le roman débute à la fin du premier donc si vous n’avez pas lu Les samaritains du bayou, ça risque d’être compliqué. On retrouve Tom et Delpha et l’alchimie fonctionne encore mieux que dans le tome 1.

Ici, comme pour le précédent, il n’y a pas qu’une seule enquête mais plusieurs petites pour le détective Tom Phelan, aidé de Delpha, bien sûr une enquête principal mais en fait, tout suit son bonhomme de chemin. Rien de trop sombre, du mystère et pour moi une addiction sans nom à savoir. C’est un roman léger où les détectives privés ont la cote! Difficile de vous en parler sans spoiler le 1 donc je vais rester évasive mais si vous avez envie de passer un bon moment dans les années 70, c’est l’idéal et vous savez quoi, j’ai hâte de lire la suite!!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le début fut un peu complexe à comprendre, je n’ai pas lu le premier tome. Mais peu à peu , j’ai réussi à suivre le fil de l’histoire.
Tom Phelan , détective veut donner un coup de neuf à son agence. Les murs ont été tâchés de sang lors d’une altercation. Il y a quelques temps, Delpha Wade, son assistante, a tué un homme, à coup de tessons de bouteille, quand il l’a agressée alors qu’elle était seule dans les locaux. Son employée Delpha Finalement ne connaîtra pas la prison, elle réintègre l’agence.
Un vieil homme, Xavier Bell, demande à Tom de retrouver son frère, Rodney, il n’a plus aucune trace de lui. Il sait juste que ce frère a changé de nom plusieurs fois. Tom va confier l’enquête à Delpha La recherche semble plus compliquée que prévu. Elle commence à consulter, les annuaires, les registres de Naissance de la Nouvelle Orléans . Les difficultés s’enchaînent les unes après les autres.
Nous allons suivre aussi une autre enquête, il se dit qu’il y aurait du trafic dans les bayous ( réseaux navigables).
On retrouve avec plaisir l’ambiance des années 70, dans le vieux sud des États Unis, au fin fond du Texas. Les personnages sont bien sympathiques et attachants. Les thèmes abordés dans ce roman sont le racisme et la place des femmes dans la société.
Je ne peux pas dévoiler trop l’enquête à vous de la découvrir ce roman noir psychologique et sociologique.
Je remercie NetGalley et les Editions Belfond de m’avoir permis de découvrir ce roman et son auteur.
 #LisaSandlin #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les romans noirs qui mettent en scène une agence de détectives se font rares, même si l'autrice qui signe Robert Galbraith a relancé le genre il y a quelques années. Lisa Sandlin, une femme, encore, a créé elle aussi un remarquable duo du type "détective-assistante qui fait bien plus que répondre au téléphone". Ici, Tom Phelan et Delpha Wade, et c'est cette dernière qui de loin est la plus intéressante. Double meurtrière, elle a tué son violeur et payé sa dette à la bonne société américaine pour cela, pendant quatorze ans. Elle a occis également un tueur d'enfants dans leur précédente enquête, un rappel parfois trop envahissant pour qui n'a pas lu le premier roman, autant le dire (Les Samaritains du Bayou). Lisa Sandlin insiste beaucoup sur le passé de détenue de Delpha, inscrite très jeune à la dure école de la vie en prison. Nombre d'anecdotes au ton féministe viennent enrichir le récit qui sinon serait réduit à l'os. Le quasiment seul client de l'agence est un vieillard à faux nom et fausses raisons de retrouver son frère disparu depuis fort longtemps. Rien de spectaculaire ni de trépidant dans l'enquête qui s'appuie sur un fastidieux travail de tâcheron auprès des administrations et en bibliothèque. Heureusement que la figure originale de la bibliothécaire, aussi bien campée que plusieurs personnages de codétenues de miss Phelan, vient là aussi nourrir l'histoire d'interludes décalés et vivants. Le contexte historique, enfin, apporte du charme au récit. L'année 1973, pelles à tarte et rouflaquettes, Nixon en plein Watergate et les digressions sur le baseball. Soulignons une scène aussi intense que belle, celle du piercing. Ou comment décrire toute la complexité d'une relation homme-femme en quelques paragraphes. Sur le fil, tout en lenteur et en sensibilité, comme un beau reflet du roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre est le deuxième roman mettant en scène les personnages. Je ne connaissais pas le premier et si je le regrette, ce n’est pas parce que ma compréhension de l’intrigue en a été gênée, mais parce que j’aurai aimé les connaître plus tôt, surtout que l’intrigue se passe dans un lieu que j’apprécie – en littérature.
Je ne commencerai pas par dire que la justice américaine, c’est du grand n’importe quoi – mais si. Delpha a la chance, cette fois-ci, d’avoir un bon avocat – elle n’en a pas eu un quatorze ans plus tôt. C’est ce qui fait toute la différence entre hier et aujourd’hui. Un bon avocat, bien habillé, sûr de lui, qui sait exactement ce qu’il convient de faire, ce que les policiers peuvent faire, ce qu’ils ne doivent surtout pas faire mais qu’ils s’autoriseraient volontiers à faire et à dire fait toute la différence entre la prison et la remise en liberté. Le lien avec l’affaire du tome précédent s’étendra le long du roman, parce que l’on ne quitte pas si facilement une affaire aussi dangereuse, pour tous. De même, nous découvrons, en nous plongeant dans les souvenirs de Delpha, des portraits de femmes détenues, ou autant d’exemples de la dureté du système judiciaire envers les femmes. Il faudrait toutes les citer, ne serait-ce que parce que Delpha n’est pas la seule à avoir vu la différence entre avoir un avocat commis d’office, et avoir un avocat qui a de belles chaussures bien cirées. C’est fou ce que les chaussures peuvent être importantes dans cette histoire.
Delpha n’est pas la seule à composer avec un passé douloureux, Phelan a aussi des réminiscences de ce qu’il a vécu avant, quand il était sur les champs de bataille. Il est aujourd’hui détective, et entend bien résoudre des affaires. Des affaires, il en aura, dans ce volume, une affaire principale, et d’autres secondaires, certes, mais importantes quand même : il faut de tout pour faire le métier de détectives, y compris des personnes qui ne mesurent pas la chance qu’elles ont. A cette époque, la lutte anti-drogue commence seulement, l’on n’en est pas (pas encore) aux vastes opérations coups de filet visant à démanteler des réseaux entiers, non, on se contente, et c’est déjà pas mal, de tous ceux qui se trouveraient comme pas hasard en possession d’une grande quantité de substance illicite, et pas vraiment pour sa consommation personnelle.
J’en oublierai presque l’intrigue principale, qui nous renverra au début du XXe siècle et nous plongera dans les méandres des archives de l’état civil. Il nous rappellera aussi que l’antisémitisme était bien présent sur le continent américain. Il nous apprendra aussi (est-ce toujours le cas ?) que, dans certains états américains, la prescription pour assassinat n’existe pas.
Merci à Netgalley et aux éditions Belfond pour leur confiance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

1973, Texas, Delpha Wade risque d'être à nouveau emprisonnée alors qu'elle vient à peine de sortir de prison. En effet, elle a tué un serial killer en légitime défense sur son lieu de travail. Son patron, Tom Phelan, détective privé et neveu du commissaire de police va veiller à ce qu'elle ne soit pas inquiétée. Une fois cette affaire résolue, ils reprennent le travail. Un client mystérieux se présente à l'agence pour leur demander de retrouver son frère.
C'est un roman policier qui prend son temps. Les amateurs de Robert Galbraith seront ravis.
Une agence de détective privé, des affaires qui se succèdent, peu de suspense car les crimes ne sont pas extrêmement sanglants. On immerge dans les années 1970, avec les méthodes d'investigation de l'époque, beaucoup plus chronophages et archaïques que maintenant.
J'aurais aimé en savoir plus sur les évènements qui ont poussé Delpha à tué ce serial killer. Mais pour cela il aurait fallu que je lise le livre précédent. D'ailleurs, je pense que c'est un livre qui doit se lire après le premier qui est " Les samaritains du bayou", sinon on est un peu perdu.
J'ai eu du mal à m'attacher au duo Delpha Phelan car ils ont peu d'interactions finalement car ils travaillent quasiment tout le temps chacun de son côté. On sent qu'ils se tournent autour et qu'ils se plaisent mais on ne voit pas l'attirance se développer. J'ai trouvé le personnage de Delpha est le plus attachant, car on sent que son passage en prison est encore très présent, elle veut s'en sortir par elle-même et elle est très courageuse.
Quant aux enquêtes, même si elles sont bien menées, elles n'ont pas vraiment suscité d'émoi en moi.
C'est un livre qui se lit doucement et qui vous fera passer un bon moment de lecture.
Je remercie Netgalley France et les éditions Belfond noir pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions Belfond pour cette lecture. J'avais été conquise par le premier ouvrage de cette autrice , aussi c'est avec impatience que j'ai lu celui-ci. Verdict....

Une des premières raisons de mon impatience est l'envie de retrouver le duo d'enquêteurs pour le moins inattendu qui se place en personnages principaux. Tom Phelan, ancien militaire et neveu du chef de la police locale, et Delpha Wade, que l'on retrouve dès les premières pages accusée de meurtre. Oui car on reprend là où l'action du tome précédent s'est arrêtée... Tout en essayant de tirer Delpha de ce mauvais pas, ils vont devoir accepter de nouveaux clients pour faire rentrer de l'argent : et parmi eux, ils vont devoir retrouver un frère disparu depuis des années.

Pas de quoi effrayer nos détectives, mais c'est sans compter sur le passé des deux frères, car ils cachent bien des secrets....

Dès le départ, pas de temps mort, on est propulsé dans l'action... On se retrouve aux côtés de Delpha, dans un poste de police, et on se l'imagine, le chemisier imbibé de sang , juste à côtés de nous... Avec une plume toujours aussi vive, Lisa Sandlin s'attache à décrire la société du Sud des Etats-Unis, des années 70. Sans concession avec ses personnages, et avec l'époque, elle dénonce des travers qui dureront encore quelques temps malheureusement, et prône les personnages féminins forts...

On y retrouve des techniques d'enquêtes que certains considéreront désuette au vu de la technologie actuelle, mais qui mettent en avant le flair des détectives de l'époque, et leurs capacités d'analyse et de réflexion. Mais au final, même si l'enquête est très bien menée, et trouve une conclusion satisfaisante, elle passe presque au second plan...mais pour de bonnes raisons.

La critique sociétale que fait avec beaucoup de justesse l'autrice revêt tellement d'importance, qu'elle prend le pas sur la partie polar de l'intrigue. Mais ce n'est pas grave, car les personnages qui en sont maintenant à leur deuxième aventure, font partie de ceux qui restent dans les esprits.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :