Insoluble

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 25 août 2022 | Archivage 24 août 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Insoluble #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Depuis l’assassinat de sa sœur (Invisible, L’Archipel, 2016), Emmy Dockery, analyste au FBI, ne cesse d’identifier des crimes impunis là où ses collègues concluent à des morts accidentelles.

À travers le pays, des sans-abri ou les personnes qui leur viennent en aide meurent sans que personne ne s’émeuve. Sauf Emmy, persuadée qu’un tueur est aux manettes. Un homme qui, selon son enquête, se déplace en fauteuil roulant.

Pendant ce temps, Citizen David défraie la chronique. Ce justicier fait sauter le siège d’entreprises qu’il estime manquer d’éthique. Ne laissant aucun mort derrière lui, il s’attire les faveurs du public. Jusqu’au jour où il fait exploser, à Chicago, un centre d’accueil pour SDF. Bilan : près de deux cents morts.

Parallèlement, l’ex-agent Harrison Bookman est chargé par une huile du FBI de surveiller Emmy, son ancienne petite amie, suspectée d’être la taupe qui livre des informations confidentielles à la presse au sujet de Citizen David. Mais quelqu’un d’autre surveille Emmy. L’observe, l’épie… Et attend le moment opportun pour frapper !

Depuis l’assassinat de sa sœur (Invisible, L’Archipel, 2016), Emmy Dockery, analyste au FBI, ne cesse d’identifier des crimes impunis là où ses collègues concluent à des morts accidentelles.

À...


Note de l'éditeur

Nous vous proposons en avant-première la lecture de cet ouvrage encore en correction.
Merci de faire preuve de bienveillance et compréhension quant à l'éventuelle présence de "coquilles".
Bonne lecture !

Nous vous proposons en avant-première la lecture de cet ouvrage encore en correction.
Merci de faire preuve de bienveillance et compréhension quant à l'éventuelle présence de "coquilles".
...


Ils recommandent !

Avec plus de 370 millions de livres vendus, James Patterson est l’auteur de thrillers le plus lu au monde. En 2021, toutes ses nouveautés ont figuré en tête des listes des best-sellers du New York Times. Aux éditions de l’Archipel ont récemment paru : Diamants de sang, Tu mens ? Tu meurs ! (2021) et Noces sanglantes (2022).

Avec plus de 370 millions de livres vendus, James Patterson est l’auteur de thrillers le plus lu au monde. En 2021, toutes ses nouveautés ont figuré en tête des listes des best-sellers du New York...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782809843088
PRIX 23,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

C'est mon deuxième roman de cet auteur et je ne suis toujours pas déçue.

Un très bon moment, histoire très prenante ou l'on retrouve bien la patte de l'auteur. Aucun doute ce roman est digne de ce grand écrivain de thriller/polar.
Des personnages à la psychologie bien établie. Des scènes détaillées qui permettent une belle immersion.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne suis pas embarrassée pour écrire cet avis, non, j’ai plutôt l’impression que je vais vous parler davantage des Etats-Unis que du roman en écrivant cet avis. En effet, j’ai lu ce livre en me disant que l’Amérique va mal, très mal. Je sais bien que c’est un roman, seulement un roman policier est aussi le reflet de la société qui l’a produit. Et cette société n’est pas en forme.
Prenons Emmy, par exemple. Elle a frôlé, frôle et frôlera sans doute encore la porte du FBI. Pourquoi ? Parce que cette analyste consciencieuse voit des crimes là où d’autres voient des morts accidentelles. Serait-elle à ce point obnubilé par son métier qu’elle verrait des crimes partout ? Elle a déjà prouvé qu’il y avait des crimes partout, des crimes insoupçonnés, faciles à dissimuler, notamment dans ce cas : la mort de SDF, cela inquiète qui ? Personne. Sauf Emmy. Il est même des personnes, qui sont pourtant des personnes « positives » dans ce roman, qui se rendent compte qu’elles sont pleines de préjugés envers les SDF. Point positif : au moins, elles s’en rendent compte. Mais quel cheminement pour en arriver là !
James Patterson et David Ellis ont beaucoup d’imagination, et c’est tant mieux aussi. Cela ne les empêche pas de construire une enquête solide et malheureusement possible, crédible, eu égard à des essais que j’ai lus. Oui, l’armée américaine apprend à ses soldats à tuer, froidement, sans état d’âme, et pour des personnes ayant déjà des troubles psychologiques, cela peut avoir de lourdes conséquences. Restent à déterminer si ses conséquences sont lourdes pour eux, s’ils se font mal à eux-mêmes (voir le pourcentage de vétérans américains qui sont devenus SDF, justement) ou s’ils font mal aux autres, sans état d’âme, parce que tuer, c’est facile (voir Dernier jour sur terre de David Vann).

Il y aura peut-être des lecteurs pour se dire qu’une telle intrigue n’est pas possible. Elle l’est, malheureusement. Et même si elle ne pouvait pas l’être, les deux auteurs mènent leur récit de telle manière que j’y ai cru, que j’ai été du côté d’Emmy, qui a risqué sa vie, déjà, qui en a gardé ses séquelles, et qui se questionne aussi sur ses choix. Elle ne peut pas rester sans rien faire, même si cela compromet sa relation avec son fiancé. Lui a quitté le FBI – presque quitté, parce qu’il reprend du service presque malgré lui, et comprendra, au fur et à mesure de l’enquête, pourquoi c’est à lui qu’on a fait appel.
En effet, pendant qu’Emmy enquête officieusement sur un tueur de SDF, elle doit aussi enquêter officiellement sur un poseur de bombes, Citizen David, qui veut tirer la sonnette d’alarme sur certaines pratiques discriminantes. Pour ce faire, il a choisi la méthode forte – poser des bombes – tout en faisant en sorte de ne pas faire de victime. Jusqu’à ce que…. Oui, l’enquête sera menée à bien – quoi, je spoile ? quand on lit un roman policier, cela fait partie du contrat : connaître l’identité du « coupable » – mais cela ne sera facile pour personne, parce que, pour une fois, ce n’est pas un tueur qui est pourchassé, mais quelqu’un qui ne supporte plus cette société américaine et ses inégalités. Et je rappelle que comprendre pourquoi une personne agit d’une certaine manière ne signifie ni la justifier, ni l’excuser.
Un roman prenant.
Merci aux éditions l'Archipel et à Netgalley pour ce partenariat.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Décidément je ne suis jamais déçue par l'auteur. Même si je n'ai pas lu le précédent avec les mêmes personnages, cela ne m'a pas empêchée de les comprendre. Et j'adore ces personnages qui ont une grosse faille, surtout quand ils sont du côté du bien, bien sûr ! Enfin, ça, on ne peut le savoir que si on lit le roman. Parce qu'à la base effectivement Emmy est du côté du bien, analyste pour le FBI elle a déjà su faire arrêter un tueur en série. Mais cette fois, sa probité est mise en doute et c'est tout le service qui la soupçonne. Sans compter qu'elle ne peut pas s'en empêcher, il faut qu'elle continue sa traque, et elle pense bien avoir trouvé un autre tueur qui commet ses meurtres sous couvert de causes naturelles. Bref plusieurs histoires en une, mais avec le talent de James Patterson, une fois qu'on a ouvert le roman, on ne le pose plus.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En demandant ce livre je n’avais pas vu qu’il y avait un premier livre de Patterson, le premier tome est « invisible » , dans celui-ci débutent les enquêtes d’Emmy Dockery.
Emmy est analyste au FBI, elle travaille de chez elle. Son lieu de travail est inconnu pour préserver sa sécurité. Elle cherche en vain, elle s’est aperçue qu’un tueur en série , agit toujours depuis des années. Il s’en prend aux personnes faibles, qui sont dans la précarité., et à leurs aidants.
Cet homme serait en fauteuil roulant. Il a réussi à envoyer des mails à Emmy.
Emmy est perturbée, elle ne sait plus où donner de la tête. Elle a arrêté Graham, mais d’autres morts surviennent. Il n’était pas le seul tueur en série. Elle est persuadée que le tueur ne cesse de se déplacer, et il agit dans n’importe quel état des USA. Elle va donc elle aussi, aller à la rencontre d’autres enquêteurs dans d’autres états.
Une explosion a lieu en pleine nuit d’un hébergement de SDF, est-ce le même tueur ou un autre ?
Que de questions à résoudre pour Emmy, elle se trouve dans une position ambiguë, doit -elle continuer cette enquête ou se préserver , filer le parfait amour avec Books, son co-équipier ? Elle renonce et continue son enquête, parfois au péril de sa vie.
J’ai apprécié la lecture de ce thriller, je fus prise dans l’action , je suis allée de découverte en découverte et la fin est surprenante…
Merci à NetGalley et aux Éditions de l Archipel qui m’ont permis de découvrir ce roman et ses auteurs.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emmy Dockery, analyste chevronnée au FBI travaille d’arrache-pied sur la piste d’un nouveau tueur en série qui s’en prend aux sans- et aux personnes qui leur viennent en aide dans l’indifférence générale. Toutes ces morts ont été classées comme accidentelles donc aucune enquête en vue officiellement.

Emmy a été violemment agressée lors de sa précédente enquête (sa sœur ayant été assassinée) n’a pas repris son poste de travail, mais travaille chez elle sur ses ordinateurs personnels en rendant des comptes à ses supérieurs pas forcément bienveillants (résoudre une enquête, en ayant été torturée cela crée des tensions, des jalousies !) qui n’hésitent pas à mettre en doute ses capacités mentales.

En parallèle, des attentats sont commis sans jamais faire de victimes, le but étant de créer des dégâts matériels pour tenter de réveiller les consciences sur la cause animale, les banques qui n’accordent pas de crédit aux personnes de couleur etc. et évidemment c’est l’enquête jugée la plus importante… il faut absolument mettre la main sur celui que l’on finit par désigner sous le nom de Citizen David. Mais un jour, (piratage oblige) un attentat est commis minutieusement contre une agence de crédit au-dessus de laquelle se trouve un centre d’accueil pour des sans-abris. Deux cents morts ! et même si le motus operandi diffère de celui du « justicier », mais ne divulgâchons point !

J’ai aimé la manière dont les auteurs nous entraînent sur de fausses pistes, multipliant les coupables possibles, sur fond de vétérans atteints de SSPT, en fauteuil roulant pour attirer la sympathie, de trumpistes convaincus que l’assistanat et médicare révulsent, de génies de l’informatique, pirate de courriels, d’adresse IP, d’usurpation d’identité réelle ou virtuelle.

On a toutes les failles et forces du FBI et autres enquêteurs, la taupe qui renseigne les journalistes, les petites (et grandes) magouilles en haut lieu… Et évidemment qui est suspectée d’être la taupe ? Emmy bien sûr, qui se retrouve sous la surveillance d’un ex-agent reconverti en libraire, Harrison Bookman qui n’est autre que l’ex petit ami d’Emmy.

Je n’ai pas lu « Invisible » le roman précédent des auteurs qui raconte l’enquête qui a failli coûter la vie à Emmy, mais ce n’est pas gênant pour comprendre les tenants et les aboutissants de l’enquête et les liens des personnages entre eux, leur histoire personnelle, (mais cela donne évidemment envie de réparer cet écueil !).

J’ai aimé les thèmes étudiés au cours de l’enquête, la société étasuniennes et ses dérives, (car les auteurs ne sont pas tendres) autant que l’intrigue elle-même et j’ai littéralement dévoré ce thriller au rythme haletant, impossible à lâcher… et je vais me procurer « Invisible » c’est évident.

Un grand merci à NetGalley et aux éditions de L’Archipel qui m’ont permis de découvrir ce roman et ses auteurs

#Insoluble #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre est incroyable.Toutes les qualités que l'on attend d'un bon thriller sont réunies: palpitations,attente dela prochaine page,belle écriture,justesse des sentiments et réactions des personnages....
Je n'en dis pas plus,il faut les lire.Je ne suis jamais déçue par James Patterson.
A quand le prochain ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emmy, simple analyste au FBI, passe tout son temps libre à enquêter sur des morts apparemment accidentelles, les suspectent d'être des meurtres maquillés. Pendant ce temps, Citizen David, défraie la chronique avec des attentats ciblés contre des établissements qui manquent d'éthique. Books, fiancé d'Emmy et ex-agent du FBI, est rappelé par le directeur du FBI pour mener une enquête sur Emmy, soupçonnée d'être la complice de Citizen David. Emmy et Books sauront-ils faire la lumière sur ces affaires ?
C'est un très bon thriller.
Les crimes sont presque parfaits, sans la ténacité d'Emmy le tueur en série n'aurait jamais été démasqué.
Au départ, l'intrigue met du temps à se mettre en place, j'ai eu du mal à rentrer dedans et m'attacher aux personnages. Je pensais deviner la fin, mais pas du tout. Je me suis faite complètement avoir. La dernière partie du livre m'a surprise. Faux semblants, miroir aux alouettes, tout va crescendo. Je terminé le livre avec envie de retrouver Emmy et Books dans un prochain livre.
Il y a eu un premier tome et je pense qu'il vaut mieux l'avoir lu, même si celui-ci peut être lu indépendamment. On sent qu'Emmy est torturée, angoissée mais lutte pour surmonter son traumatisme. J'ai bien aimé le couple qu'elle forme avec Books.
Bref j'ai passé un bon moment de lecture et je me note le premier tome dans ma wishlist.
Je remercie Netgalley France et les éditions de l'Archipel pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emmy est analyste de données pour le FBI et elle ne croit pas que sa sœur jumelle a été victime d’un accident domestique. Elle va mener d’autres affaires où elle pense la même chose. Les victimes seraient des personnes en difficultés. Elle pense que le coupable se déplace en fauteuil roulant. En plus il faut s’occuper de Citizen David qui a revendiqué de nombreux actes de désobéissante civile et de terrorisme intérieur. Tout ça a de quoi occuper les personnages…Un ex agent est recontacter pour découvrir qui est la taupe au sein de l’équipe. Les soupçons se portent sur Emmy
Les romans de cet auteur sont pour moi des valeurs sures. Un bon polar fluide, sans effet trash, bien ficelé où le suspense est maintenu jusqu’à la fin du livre. Une nouvelle fois je suis conquise
#insoluble #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un excellent thriller ! Une machine bien huilée ! Un couple attachant !
Dès le premier chapitre, le rythme est donné.
Une enquête passionnante au sein du FBI pour découvrir un tueur en série, un justicier et un traître.
Emmy est analyste, lors d'une précédente affaire, elle a payé très cher sa traque et l'arrestation du sérial killer pour en savoir plus il faut lire le premier opus : Invisible. Books , son petit ami, a quitté le FBI pour devenir libraire mais quand Emmy est soupçonnée de trahison, il rempile.
Fausses pistes, manipulation, trahison, espionnage, camouflage, notre tueur ne recule devant rien.
Un roman qui donne à réfléchir sur cette vidéosurveillance qui rend les criminels encore plus machiavéliques et calculateurs.
Mon premier Patterson James & Ellis David , j'en ressors avec l'envie de lire Invisible et certainement la suite si l'idée lui en prenait.
Merci aux éditions L'Archipel
#Insoluble #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions de l'Archipel pour cette lecture. Le nouveau venu dans la galaxie (très fournie) de James Patterson qui retrouve une de ses héroïnes avec Emma Dockery. Et tout de suit, le cadre est posé, c'est la personnalité à la fois étrange et attachante d'Emma qui va se placer en pivot du roman. Car cette analyste du FBI, uniquement intéressée par la Justice, et par le fait de trouver des crimes où les autres ne les voient pas, va se plonger à corps perdu dans une enquête sur les traces d'un serial-killer. Pendant son temps, un justicier s'en prend au institutions pour dénoncer les injustices sociales, soutenu par le public. Et si Emma était son indic ? 

On retrouve dans cet opus, la recette "Patterson". Des personnages attachants, ici Emma aux troubles émotionnels importants et quasi-asociale , pour laquelle on se prend d'affection immédiatement. Harrison, ex-agent et fiancé d'Emma devenu bibliothécaire, qui a du mal à trouver sa place dans le monde qui l'entoure. On a aucun mal à trouver des références communes ou des affinités avec les différentes positions exprimées. 

D'un autre côté un cocktail vitaminé d'action et de suspense. On s'imagine déjà la transformation du roman en séries télé ou téléfilm. Ca ne s'arrête jamais, ça bouge dans tous les sens, on ne s'ennuie pas, la lecture est facile et rapide. 

ET malgré cette avalanche de compliments, un point négatif... Car si Patterson maitrise à la perfection ses ingrédients, et en tire le maximum, le fait qu'il soit prolifique rend ses histoires moins surprenantes. On passe un excellent moment sans grand renouveau mais cela reste un bon polar, efficace et plaisant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n’avais pas lu le premier livre de cet auteur que je viens de découvrir. Ce thriller au rythme haletant brosse également l’image de la société des USA, une société aux multiples dérives, une société où la vie des SDF et des déshérités ne compte pas, une société où les magouilles et les petits arrangements lucratifs ne manquent pas, un pays dont l’armée on apprend aux soldats à tuer avec froideur voire cynisme et sans état-d’âme. Aussi, des vétérans deviennent-ils de véritables dangers pour eux-mêmes et pour les autres. Ces thèmes sont régulièrement abordés dans la littérature américaine contemporaine.

En commençant ce livre, j’ai tout de suite été happée par cette histoire, pas si incroyable que ça, aux nombreux rebondissements. On est entraîné sur des fausses pistes, on ne sait que croire et, à aucun moment je ne l’ai lâché, attendant d’avoir la solution. Ou plus exactement les solutions car il y a plusieurs enquêtes :
– les morts de tous ces SDF sont-elles des morts naturelles, comme le pense le FBI, ou ne sont-elles pas l’oeuvre d’un tueur en série comme le suppose Emmy ? Ce sera l’objet d’une enquête qu’elle va mener officieusement.
– et son enquête officielle va être de trouver le malfaiteur, baptisé Citizen David, qui s’érige en justicier pour détruire des sociétés qui exploitent les déshérités et ce sans faire de victime.
– enfin, qui est la taupe qui renseigne la presse ? Bien sûr, on va soupçonner Emmy et c’est Bookman, l’homme qui l’aime, ancien agent du FBI devenu libraire, qui sera chargé de l’enquête !
Ces enquêtes se mêlent et je me suis attachée à Emmy. Elle m’a bien souvent donné l’impression de s’autodétruire, faisant passer l’intérêt de son enquête avant les gens qu’elle aime, avant son bonheur personnel auquel elle finit par renoncer.

Un très bon thriller. Merci à NetGalley et aux éditions de L'Archipel.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emmy Dockery, analyste au FBI, ne cesse sa quête des tueurs en série, ceux qui passe sous les radars. Quand elle découvre un tueur qui s’en prend aux sans-abri et à ceux qui les aident, personne ne la croit. En parallèle, elle traque Citizen David, un poseur de bombes qui a toujours pris soin de ne pas faire de victimes. Jusqu’à ce qu’un attentat fasse prêt de 200 victimes.
James Patterson s’associe cette fois Ellis David pour offrir aux lecteurs la traque haletante d’un tueur en série bien malin. Je n’avais pas lu le premier tome de cette série, mais çà ne m’a pas gêné dans ma lecture et de comprendre l’histoire des personnages principaux. J’ai vraiment apprécié l’intrigue, sans temps mort, qui nous entraine dans une enquête assez originale sur un tueur en série aux méthodes si subtiles que personne ne croit Emmy. On ne s’ennuie jamais et j’avoue ne pas avoir deviné qui était l’auteur des crimes.
En parallèles, l’histoire autour des personnages est intéressante, entre Emmy qui se remet difficilement de l’agression qu’elle a subi, Book qui tente de s’offrir une vie en dehors du FBI, mais aussi les personnages secondaires qui ont assez d’épaisseur pour être attachant.
Au final, encore un Patterson prenant, bien écrit et haletant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est avec un grand plaisir que j’ai découvert cette nouvelle série, je n’ai pas lu le premier comme plusieurs autres lecteurs, mais je vais y remédier au plus vite. Toutefois, il y a assez de rappels pour qu’on comprenne que l’héroïne, Emmy a été gravement blessée par un tueur en série arrêté précédemment. Elle a de nombreuses cicatrices physiques, mais surtout psychologiques. Devenue parano et pratiquement agoraphobe, elle est en télétravail depuis ce moment, comme analyste au FBI, affectée à une enquête sur « Citizen David », un justicier qui s’attaque aux grandes entreprises, banques etc. Il pirate les ordinateurs de ces industries pour révéler des scandales, leur attitude raciste et l’exploitation des plus pauvres. Il prend garde à ne faire aucune victime et suscite beaucoup de sympathie dans le public et même auprès de certains membres du FBI, dont l’équipe d’Emmy. La passion de la jeune femme consiste à traquer les tueurs en série, ceux qui commettent des crimes parfaits et ne sont jamais inquiétés, elle est d’ailleurs sur la piste de l’un d’eux, son chef l’apprend et décide de la faire revenir au bureau pour mieux la surveiller, d’autant plus qu’il la soupçonne d’être la taupe qui renseigne une amie journaliste sur l’enquête en cours permettant au terroriste d’avoir toujours un coup d’avance. Son ami est un ancien agent qui a quitté le bureau pour avoir plus de temps pour elle et il attend qu’elle en fasse de même, ce qu’Emmy refuse. Books est engagé pour débusquer la taupe, il est persuadé que ce n’est pas Emmy mais serait prêt à l’arrêter si nécessaire. Emmy et son équipe sont sur la piste de David et de Darwin, un tueur en série qui s’en prend à tous ceux que David veut protéger, puis tout s’emballe après un attentat qui fait deux cent victimes.

Je ne vous en dirai pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir cet excellent thriller, mené de main de maître, nous conduisant sur de nombreuses fausses pistes pour un final inattendu, je n’ai pas trouvé qui étaient Darwin et David avant la fin. Les chapitres sont courts, ce qui donne du rythme à l’intrigue, l’écriture est fluide et agréable comme toujours avec cet auteur.

Les personnages sont attachants, en particulier Books et les trois analystes, la hiérarchie du FBI est imbuvable et cherche des noises à Emmy. Le thème du conflit entre la base et les chefs est récurrent dans les séries de Patterson, il aime nous présenter des héroïnes en but au harcèlement de leurs supérieurs, mais qui finissent toujours par triompher. La psychologie des personnages est plus travaillée que dans d’autres romans. Il sait bien nous rendre les difficultés rencontrés par les personnes traumatisées par la guerre ou une agression. On entre vraiment dans la tête d’Emmy pour partager ses peurs parfois irrationnelles et ses incertitudes amoureuses, l’histoire compliquée avec Books est en filigrane, sans lourdeur, ce qui est agréable.

Patterson nous livre une intéressante analyse de la société américaine coupée en deux entre des libéraux extrémistes prêts à éliminer les plus faibles et ceux qui sont prêt à utiliser le terrorisme pour les défendre. Il nous montre à quelles extrémités on va arriver si personne n’arrive à stopper cette dérive. Il montre aussi l’étendue des injustices qui ronge le pays : racisme, pauvreté, absence d’assurance maladie pour la majorité des citoyens et arrogance des plus puissants. Il défend aussi la place des femmes dans les hiérarchies du service public avec cette analyste, un poste subalterne au FBI qui réussit à traquer des tueurs en série malgré l’opposition de ses supérieurs. Elizabeth, directrice adjointe semble avoir bénéficier d’une promotion-canapé, un fait aussi dénoncé par l’auteur.

Ce thriller est très distrayant mais aussi offre une photographie intéressante de l’Amérique d’aujourd’hui, je le recommande chaleureusement. Un grand merci à Mylène de L’Archipel pour sa confiance.

#Insoluble #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emmy Dockery sait ce qu’elle fait, et elle le fait bien. Bien que ses enquêtes aient la mauvaise habitude de l’entraîner dans des situations dangereuses, elle ne recule pas et fait tout ce qu’elle peut pour mettre des tueurs en série derrière les barreaux.

Cette fois, sa hierarchie n’est pas vraiment derrière elle lorsqu’elle enquête sur le profil d’un tueur en série plutôt discret. Pourtant, elle vient de mettre le doigt dans un engrenage vraiment inquiétant...

J’aime quand un roman se révèle haletant. Et c’est le cas avec cette histoire. Pour ceux qui n’auraient pas lu le tome précédent, je tiens à vous rassurer: moi non plus! Mais ça ne m’a pas empêché de suivre toute l’histoire.

Emmy est un personnage vraiment très tenace, se mettant sur les traces des tueurs sans penser aux risques. Elle est méticuleuse, et malgré les séquelles qu’elle a pu garder de précédentes actions, ce n’est pas une femme qui a froid aux yeux.

Autour d’elle gravitent quelques personnes plus ou moins intéressants, selon les rôles attribués. Un patron autoritaire, un amoureux qui ne la comprend pas, des collègues qu’elle en viendrait à considérer comme sa famille, des ennemis cachés... Voilà de quoi étoffer le récit principal.

Cette histoire de tueur en série qu’a flairé Emmy me plaît. Nous partons sur d’infimes détails, et nous avons presque envie de prendre la pelle des mains de la jeune femme pour creuser nous-mêmes davantage!

Les séquences d’actions sont bien construites, elles entraînent le lecteur dans le feu avant qu’il ait eu le temps de dire ouf! De quoi vous faire reposer votre tasse de café sur la table du salon pour vous agripper des deux mains au livre.

Nous ne sommes pas ici sur un langage châtié. D’ailleurs, je ne suis pas certaine que cela correspondrait au style des personnages. C’est brut, raide, cassant, acéré. On ne s’embarasse pas de fioritures dans les détails.

En bref, je vous présente un roman sombre et rude, mais doté d’éléments d’intrigue addictifs et d’une héroïne pas comme les autres!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie NetGalley et les Editions Archipel pour m'avoir envoyé ce titre suite à ma participation au challenge NetGalley 2022.
J'ai commencé le ivre mais je n'ai pas pu allé au bout car je ne m'étais pas rendu compte qu'il s'agissait d'un deuxième tome. Et quand je l'ai su après un chapitre j'ai été bloqué sur le fait qu'il fallait que je lise le premier tome avant.
Je suis désolé de ne pas pouvoir en dire plus sur le roman lui même.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après Invisible, nous retrouvons Emmy Dockery, dans Insoluble. Traumatisée par le meurtre de sa soeur et son agression, elle est devenue agoraphobe et fait du télétravail. Elle en profite pour travailler sur un tueur en série qui s'en prendrait à des sans-abris. Pendant ce temps, un nouveau justicier fait rage : Citizen David fait sauter le siège d’entreprises afin de dénoncer leur éthique. Ne laissant aucun mort derrière lui, il s’attire les faveurs du public. Mais un jour, il fait exploser, à Chicago, un centre d’accueil pour SDF. Bilan : près de deux cents morts. Est-ce lui ou un imitateur ? Emmy va devoir travailler sur cette enquête surtout que son chef, persuadé qu'elle est une taupe, veut l'avoir à l'oeil. Il engage même son ex petit ami, Harrison Bookman pour la surveiller. J'ai apprécié cette plongée dans la société américaine entre les vétérans, les trumpistes, les génies de l'informatique... tout cela sur fond de décisions politiques qui créent des mécontents. L'action est très présente ainsi que les rebondissements et les fausses pistes. Bref, un bon moment de lecture haletant et prenant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :