La Fille aux plumes de poussière

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 18 août 2022 | Archivage 5 oct. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LaFilleauxplumesdepoussière #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

R E N T R É E  L I T T É R A IR E


Dans son atelier des bords de Seine, Eva, une taxidermiste, doit honorer une commande un peu spéciale: un hamster-lion. C’est une chose rassurante, les problèmes sans solution. On sait ce qu’il faut en faire : les remettre à plus tard. Même si Eva se doute bien que cela va lui causer un déluge d’ennuis. Doit-elle abandonner lâchement et affronter les remontrances de sa cliente ? La lâcheté l’attire, mais elle implique un courage dans l’affrontement dont Eva ne saurait faire preuve. La jeune femme qui a passé sa vie à enfouir ses souvenirs va ainsi se lancer dans une drôle de quête. Entourée d’une ronde de personnages particulièrement attachants, dont Voisin, son voisin, et Nathalie, l'épicière fan de Buddy Guy, la voilà partie pour remonter le temps et, peut-être, trouver sa place.


Nicolas Garma-Berman est né en 1981. Il vit à Marseille. La Fille aux plumes de poussière est son premier roman.


« Souvent, une image me revient. Il s’agit d’un souvenir, mais son origine n’est plus très claire. Sans doute un voyage que j’ai fait, quand j’avais une vingtaine d’années, peut-être en Europe centrale. Toujours est-il que ce jour-là, j’étais dans un train, dont le trajet interminable serpentait de l’aube au crépuscule, parmi des vallées humides tapissées d’arbres sans feuilles. Le wagon était pratiquement vide. Une seule autre personne s’y trouvait : une fille grassouillette qui lisait un livre. Au début, elle s’était assise du côté ensoleillé. Une lumière blanche de matin d’hiver. Elle lisait et, de temps en temps, collait son visage contre la vitre en souriant. Quand le train bifurquait, le soleil passait de l’autre côté de la rame. Alors la fille changeait de place et collait à nouveau son visage sur la fenêtre. Je repense souvent à cette fille, à sa manière de sourire en attendant que la chaleur de la vitre se diffuse sur ses joues, à ses yeux fermés. J’ai toujours envié ceux qui changent de côté, dans le train, avec le soleil. Je ne suis pas comme ça. Je néglige le bonheur et les gens qui pourraient m’en apporter, parce que je suis convaincue que les bonnes choses se carapatent aussi vite qu’elles arrivent. Seules quelques vagues sensations demeurent. Au contraire des mauvaises choses, qui s’enfouissent en nous et ressurgissent sans cesse, violemment, avec la clarté du malheur. »

R E N T R É E  L I T T É R A IR E


Dans son atelier des bords de Seine, Eva, une taxidermiste, doit honorer une commande un peu spéciale: un hamster-lion. C’est une chose rassurante, les problèmes sans...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714498366
PRIX

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Gros coup de cœur pour ce titre !

Il est délicieusement décalé, l'écriture est pleine d'humour et l'histoire est assez tendre. J'ai été très touchée par cette héroïne peu commune mais remplie de charme avec cette maladresse qui lui colle à la peau et sa personnalité atypique.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Éva est une taxidermiste. Souvent sujette à des accès de mélancolie, elle semble attirer les déboires. Lorsque une femme et son enfant viennent lui demander de naturaliser le hamster du jeune garçon, Éva accepte cette demande. Pourtant, la requête va s’avérer être quelque peu étrange, puisque la petite famille va lui demander d’ajouter une crinière de lion au hamster. C’est le début des ennuis pour la jeune femme. Heureusement, elle pourra compter sur la complicité et le soutien de Mimile, de Voisin et de son fils et d’autres personnages qui feront leur apparition tout au fil des pages.

En voilà un roman extrêmement original, servi par une héroïne à l’opposé de ce que j’ai l’habitude de retrouver dans mes lectures. Ce roman est drôle, empli d’effets comiques, frais et pétillant, mais bien plus profond qu’il peut paraître, et c’est ce qui m’a réellement conquise.

J’avoue avoir souvent souri de par la manière dont notre héroïne a le chic pour se retrouver dans des situations parfois inconfortables. Éva est terriblement attachante, et ses aventures rocambolesques promettent au lecteur un véritable bon moment de lecture.

J’ai trouvé que l’auteur a su créer un personnage féminin empli de profondeur et jamais lisse ou linéaire. Beaucoup de questionnements assaillent cette héroïne haute en couleurs. La galerie de personnages secondaires qui gravitent autour d’elle sont nécessaires et ont toute leur importance.

Si l’auteur a su créer un véritable climat de légèreté dans ce récit qui sort des sentiers battus, il n’en demeure pas moins beaucoup de profondeur dans ce roman. En effet, sous couvert d’humour, l’auteur aborde des thématiques importantes. Je ne veux pas en dire plus afin de ne pas spoiler.

La plume de l’auteur m’a beaucoup plu. Avec les mots justes et une style très fluide, le roman se lit très rapidement. Beaucoup d’émotions transparaissent dans ce récit, et s’il y a beaucoup de situations rocambolesques, il y a également beaucoup de sensibilité dans ce récit.

Un premier roman touchant, qui sous couvert d’humour, n’en demeure pas moins profond et empli de sensibilité. Un premier roman particulièrement réussi. À découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il y a du Raymond Queneau et du Boris Vian chez cet auteur que je ne connaissais pas.
Etonnante histoire que celle de cette taxidermiste Eva, qui, par le biais de ses échecs techniques auxquels elle s'attache au point de leur donner des prénoms et de dialoguer avec eux, deviendra l'artiste, qu'elle a toujours été.
A Alfortville où elle réside, notre héroïne vit une vie solitaire, presque recluse et c'est grâce à un hamster totalement mort qu'elle doit affubler d'une crinière de loin et d'un chat alpiniste de Voisin qu'Eva va sortir de son abri, de son refuge, se relier au monde.
J'ai beaucoup apprécié ce texte farfelu et sensible. Les aventures et mésaventures des héros de l'histoire m'ont fait rire et sourire. Tant de grâce dans l'absurde, tant de poésie dans la taxidermie. Signes, mystères qui obtiennent des réponses, je retrouve aussi dans l'écriture de l'auteur, Lewis Caroll : onirisme, paradoxe, ironie, absurde.. Elle est étonnante la fille aux plumes de poussière : elle a ouvert sa cage et s'est envolée.
Un grand merci aux Editions Belfond et à NetGalley pour ce moment enchanté, grave et léger

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai adoré découvrir l'histoire d'Eva, cette jeune taxidermiste aux talents aléatoires. Celle- ci a une vie plutôt calme jusqu'à sa rencontre avec Voisin qui va bouleverser sa vie.
Ce roman rocambolesque nous embarque dans le sillage de ce personnage féminin hors norme. J'ai particulièrement aimé l'atmosphère qui se dégage de ce roman. Il faut dire que c'est un peu barré et j'adore cela.
Le style de l'auteur est très agréable et c'est une véritable bulle de fraîcheur. La fille aux plumes de poussière est le premier roman de Nicolas Garma Berman et j'avoue que déjà il y a une certaines pattes dans le style. J'ai vraiment hâte de voir l'évolution de cet auteur prometteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Me voici face à un curieux objet littéraire. Ce n’est pas désagréable, c’est simplement surprenant.
Eva est le personnage principale et la narratrice de ce roman. L’auteur joue vraiment avec ce fait, parce qu’en tant que narratrice, Eva peut choisir de nous cacher certains faits, comme elle peut aussi en avoir oublié d’autres, ne pas avoir fait attention à d’autres faits. Elle exerce un métier rare, dont nous découvrons les dessous pour ceux qui, contrairement à moi, ne les connaissaient pas. Eva a eu des débuts difficiles avec son métier, elle est l’autrice de quelques ratages magistraux – reste à savoir ce qu’est un ratage dans le monde de la taxidermie. Une représentation qui ne rappelle pas l’animal que l’on a connu ou une représentation (je pense aux trophées de chasse) qui va contre les codes du genre et ne valorise pas assez le chasseur ? A voir, il faut y réfléchir, et réfléchir aussi à ce qu’est la taxidermie.
Eva nous cache des faits, elle peut aussi ne pas se souvenir de tout, ne pas tout retenir, comme le prénom de son voisin, qu’elle appelle simplement Voisin. Il est veuf, il élève seul son fils, et Eva s’imagine parfois des choses sur lui, et se fourvoie totalement. Elle et lui vont parcourir un bout de chemin ensemble, un bout de chemin bien réel, géographique, mais aussi un chemin dans le passé, pour retrouver les liens qui ne se sont pas tout à fait dénoués, pour retrouver la trace, aussi de la vocation de taxidermiste d’Eva.
En lisant ce livre, j’ai eu l’impression d’ouvrir une bouteille d’un parfum doux et poivrée, un parfum dont on suivrait le sillage à travers une brume légère.
Ce roman est à découvrir pour ceux qui voudraient sortir des sentiers battus et rebattus de la rentrée littéraire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nicolas Garma Berman publie son premier roman avec La fille aux plumes de poussière à la rentrée littéraire 2022. C’est un roman étrange, loufoque et décalé qui devrait rencontrer son public.

Eva Rosset est artisane taxidermiste. Dans son atelier, elle expose ses premières réalisations dont elle a quelque peu raté le résultat, dont Ernesto, le cerf, dans son costume étriquée. Mais, il n’est pas le seul. Il cohabite avec un sangler à écailles et une belette aux allures particulières.

Lorsque dans sa boutique débarque un hamster nommé Totoro amené par une mère et son enfant tyrannique, il s’agit pour Eva de ne rien rater. Revenu de chez le vétérinaire, ils doivent se rendre à l’évidence. Alors, en présentant son Book comme une véritable artiste, l’enfant s’arrête devant un lion et déclare péremptoire que c’est ainsi qu’il veut son Totoro, avec une crinière de lion.

La fille aux plumes de poussière et une sorte de conte autour de cette taxidermiste qui va transformer un cochon d’inde en lion sur les ordres d’une enfant capricieux. Toute une compagnie de personnages va lui permettre de remplir son engagement dont Voisin et son chat qui auront une grande importance.

Nicolas Garma-Berman dépeint un portrait de femme complétement anti-héros attachante et réaliste, en échec sur beaucoup de choses et dont le manque de confiance est énorme. De plus, elle est solitaire, et même complétement esseulée.

Seulement, il y a l’humour qu’emploie Nicolas Garma-Berman qui vient effacer la tendance à la dépréciation de son personnage pour la soulager et lui faire prendre son envol. Une belle alchimie !

Nicolas Garma-Berman propose un roman particulier, farfelu, avec des omissions sur l’intrigue et pourtant son portrait est attachant et sensible. Néanmoins, j’avoue mettre un peu lassée. Premier roman original.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :