Le Dixième vaisseau

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 5 mai 2022 | Archivage 1 juin 2022
Scrineo, Scrineo SF

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LeDixièmevaisseau #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Un beau roman d’aventures dans l’espace, où Pierre Bordage aborde pour la première fois de sa carrière le sujet extra-terrestre !

Sur la planète Brull, Livio Squirell, capitaine de vaisseau, purge sa peine à perpétuité pour meurtre et escroquerie. Jusqu’au jour où le gouvernement lui propose de prendre part, en échange de sa liberté, à une expédition dans la galaxie du Triangle : des signes d’une activité intelligente y ont été détectés. Mais les neuf vaisseaux ayant tenté d’y accéder ont tous disparu…

De son côté, Flogg, une jeune mécanospace, décide de prendre part à l’expédition. Mais très vite, l’ambiance se dégrade sur le vaisseau : sabotage, tentatives de meurtre…

Que se passe-t-il à bord de l’Esmerillo ? Qui a envoyé les signaux captés sur Brull ?

Un beau roman d’aventures dans l’espace, où Pierre Bordage aborde pour la première fois de sa carrière le sujet extra-terrestre !

Sur la planète Brull, Livio Squirell, capitaine de vaisseau, purge sa...


Note de l'éditeur

« Une histoire aux multiples rebondissements, qui questionne le lecteur sur la supériorité ou non des humains face aux autres espèces (ici extra-terrestres). »

« Une histoire aux multiples rebondissements, qui questionne le lecteur sur la supériorité ou non des humains face aux autres espèces (ici extra-terrestres). »


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782367407340
PRIX 21,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Envoyer vers mon Kindle (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Si la science-fiction ne m’est pas complètement inconnue, je n’en avais encore jamais lu. Et j’ai bien l’impression que le dixième vaisseau était un bon choix pour une première incursion dans le genre.

Si certains éléments sont franchement clichés et ont pu me faire rouler des yeux 🙄, cela ne m’a pas empêché de me laisser embarquer dans ce space-opera. J’ai réussi à entrer très facilement dans le monde créé par l’auteur malgré sa complexité ce qui est un très bon point !

On est réellement plongé dans le fonctionnement du vaisseau ainsi que dans les relations entre les différents passagers et les nombreux rebondissements dans l’intrigue ont provoqué une véritable addiction chez moi. Certains retournements de situations étaient d’ailleurs très inattendus…

J’ai vraiment apprécié de traverser les galaxies à bord de l’Esmerillo et j’ai hâte de découvrir d’autres lectures du genre ! ✨

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Que demander de mieux pour terminer le mois de la SF que la découverte de la plume de Pierre Bordage ? Je dois bien vous avouer que j’ai été attirée par le nom de l’auteur avant la couverture et le résumé. Bien que les deux aient achevé de me convaincre de me laisser tenter et j’ai bien fait, car j’en ressors avec un coup de cœur.

On est ici dans un space-opéra, genre que je continuerai à lire encore et encore, même si nous ne sommes plus dans le mois de la SF, car j’adhère vraiment à chaque fois à fond.

Dès le début, j’ai été emballée par la plume de l’auteur qui nous emmène sur la planète Brull auprès de Livio mais aussi de Flogg, ce sont deux personnages que j’ai beaucoup appréciés comme certains qui étaient un peu moins présents dans l’histoire. Le mélange humains et créatures est vraiment très agréable et c’est très enrichissant de découvrir leurs échanges. Il est vrai que j’ai mis du temps à lire ce roman, mais ce n’est en rien à cause d’un manque de compréhension mais juste parce que j’avais envie de me délecter de chaque passage.

J’ai adoré découvrir ce dixième vaisseau et son équipage qui vont partir en expédition dans la galaxie du Triangle, que ce soit la préparation du voyage ou encore le voyage en lui-même. Comme neufs vaisseaux ne sont pas revenus, on est accrochés à ce dixième et on se pose beaucoup de questions. Va-t-il y parvenir ? L’équipage va-t-il résister ? On tourne les pages tant on veut savoir.

L’intrigue est très originale et riche en rebondissements, on se retrouve face à des retournements de situations totalement inattendus et ce n’est que du bonheur. L’auteur nous embarque dans une grande aventure et l’action n’est pas en reste. Le lecteur ne trouvera pas le temps de s’ennuyer en compagnie de ce dixième vaisseau, il aura toujours l’esprit occupé.

Bref, si vous aimez la science-fiction et les space-opéra, je vous recommande ce roman qui m’a complètement embarquée. Je ne comparerais pas ce bouquin à un autre de l’auteur car pour moi, c’est une découverte de sa plume.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Parfois, je n'ai pas envie de décortiquer ma lecture. J'ai simplement envie de rédiger mon avis en me laissant porter par mon ressenti. Je n'avais jamais lu de romans de Pierre Bordage jusqu'à présent, je ne suis pas fan de science-fiction, loin de là, et pourtant, j'ai beaucoup apprécié cette lecture. J'ai ouvert le livre, et je me suis laissée porter tout au long des 481 pages qui composent ce roman.
Pourquoi le dixième vaisseau ? Parce que neuf vaisseaux ont déjà été envoyés dans la galaxie du Triangle et qu'ils n'ont donné aucune nouvelle. Pourquoi se rendre dans cette galaxie ? Des signes d'une activité intelligente y ont été détectées. Comme il n'est pas question de sacrifier un nouvel équipage, l'on fait appel à Livio Squirell, capitaine condamné à perpétuité pour cinq meurtres et escroqueries. Si je vous dis, sans ironie aucune, qu'il m'a été immédiatement sympathique, vous devez peut-être vous rappeler que j'aime les méchants, les « beaux » méchants, ce qui ont quelque chose à dire, à faire. Puis, méchant… il est surtout rebelle, n'ayant aucune envie de respecter les règles poussiéreuses. J'avais du mal à croire que quelqu'un aussi avide de liberté puisse tuer pour de l'argent. Scoop : lui non plus ne pense pas avoir commis les crimes dont on l'accuse, même s'il n'a eu aucun moyen de prouver son innocence. Oui, il accepte la mission, mais non, il n'est pas question pour lui d'accepter toutes les règles qui lui sont imposées – même si recruter un équipage n'est pas si facile que cela.
Parmi cet équipage, nous avons Flogg, une jeune mécanospace qui attendait de pouvoir à nouveau partir à l'aventure. Elle n'est pas douée, non, elle est extrêmement compétente, et n'a pas l'intention de se laisser dicter sa loi par ses subordonnés. Assoir son autorité est important : dans l'espace, la moindre panne peut prendre des proportions démesurées, surtout quand ces pannes sont en fait des sabotages. Elle a aussi une grande qualité : elle n'a aucun préjugé envers les membres d'équipage qui ne sont pas humains. Elle se lie même d'amitié avec l'un d'entre eux. Oui, nous avons beau être dans un roman de science-fiction, le racisme existe toujours, il s'exprime simplement autrement. Et les humains ont toujours cet irrésistible besoin de conquérir – peu importe à qui ils prennent, tant qu'ils s'imposent.
Ce voyage au coeur de l'espace est aussi un voyage au coeur des capacités humaines, celles de prendre soin d'autrui, celles aussi de trahir autrui. L'on voit aussi les liens entre l'homme et la machine – sa machine, pour parler du vaisseau auquel tient par-dessus tout Livio Squirell – et le fait que celle-ci puisse tenir bon, être réparée, faire face elle aussi – un personnage à part entière.
Merci aux éditions Scrineo et à Netgalley pour ce partenariat.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai adoré ce roman de science-fiction très bien mené avec une bonne intrigue prenante. Je n'avais jamais lu de roman de Pierre Bordage et j'ai vraiment adoré sa plume et ses connaissances en matière de SF. Le roman est très bien développé, avec de nombreux détails précis. J'ai adoré le début du roman, l'entrée en matière des personnages, de la mission, des détails sur le monopole des humains sur les galaxies. Ça m'a d'ailleurs choqué de voir comment l'humain demande encore et toujours plus de pouvoir et de violence même avec des espèces qui sont innocentes telles que Tarr. Certaines histoires m'ont ému. On passe les trois quarts du temps dans le vaisseau, à apprendre à connaître l'équipage, découvrir les complots, et les ennemis qui se cache parmi eux. J'ai beaucoup aimé les passages dans le vaisseau et d'avancer petit à petit jusqu'à la mission finale. Il y a beaucoup de stress, de mystère et de découverte qui m'ont étonné. Le seul petit détail qui m'a ennuyé, c'est que c'est un peu long et j'avais hâte de finir l'histoire. On n'arrive pas assez rapidement sur la planète prévue et il n'y a pas assez de moments avec ses habitants. Mais dans l'ensemble, j'ai adoré et c'est une super découverte.

J'ai apprécié les personnages qui sont très développés notamment les deux personnages principaux Livio et Flogg. Livio a un passé intrigant, il est franc, mystérieux et l'on ne sait pas vraiment s'il est mauvais ou non. Bon, on se rend vite compte que c'est quelqu'un de bien, mais certains détails de son passé sont étrange. Flogg m'a beaucoup plu, j'ai adoré son caractère timide au début, mais elle s'affirme par la suite et devient forte et caractérielle. J'ai adoré sa relation avec Tarr qui m'a beaucoup touché. Il est tellement chou dans sa façon de parler, de ressentir les choses, de voir le bien chez tous. C'est l'un de mes personnages préférés, il m'a beaucoup fait penser à Cochise dans Falling Skies, la série TV. C'est toujours le groupe des aliens qui me touchent le plus. L'IA m'a aussi beaucoup intrigué, j'ai eu des doutes sur sa franchise tout au long de l'intrigue. Elle est tellement intelligente et peut être touchante, mais elle m'a beaucoup stressé tout au long du roman.

Pour conclure, j'ai adoré ce roman de Space Opera, j'en ai peu lu et à chaque fois c'est une très belle découverte (je pense à Illuminae, la couleur des nébuleuses et Aurora Squad), j'ai envie de découvrir plus de romans de l'auteur notamment Ceux qui osent.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Roman de science-fiction de style space-opéra qui réuni les essentiels du genre sous la plume efficace de Pierre Bordage.

Dans ce roman, on retrouve tout ce qui nous fait aimé le genre : un vaisseau, une IA très sympa, des personnages adultes très différents les uns des autres formant un vrai équipage, une mission vouée à l'échec, des trahisons, des révélations, une guerre galactique, des non-humains (permettant de soulever la question de l'acceptation raciale et de l'élimination de race), des notions scientifiques et mécaniques, ... tous les éléments qui rendent ce genre si particulier.

J'ai trouvé ce roman assez classique dans le genre, je n'ai pas vraiment été surprise par les différentes révélations mais la plume de l'auteur et le caractère des différents personnages et notamment de Flogg et Sollilas, ont fait que j'ai passé un excellent moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

“Le dixième vaisseau” est le premier roman de science-fiction de Pierre Bordage. Un lancement réussi pour la nouvelle collection des éditions Scrineo. Un huis-clos dans un vaisseau qui a toutes les raisons d’être détruit au bout de sa quête.

Pour moi le point fort de ce roman et ce que j’ai beaucoup aimé, c’est le côté huis-clos. Même si ce n’est pas un huis-clos de bout en bout nous restons un long moment dans le vaisseau avec eux. C’était intéressant de découvrir cet auteur dans un autre registre que celui de la fantasy. J’admire son imagination et j’apprécie vraiment son écriture. J’ai sans doute moins apprécié que d’autres de ses textes mais c’est un très bon roman. Nous sentons peut-être l’auteur de fantasy derrière cette histoire.

Laissez-vous tenter par son univers
Pierre Bordage ne se contente pas de nous parler d’un vaisseau et de son équipage en route vers la galaxie du triangle. Il invente un futur où l’espèce humaine a envahi toute la galaxie. Nous nous sommes dispersés dans l’univers et avons fait la guerre à toutes les espèces rencontrées pour nous positionner en espèce dominante (un goût de déjà vu ?) Nous le découvrons grâce aux membres d’équipage qui ne sont pas tous humains.
Flogg se lie très vite d’amitié avec Tarr, le seul membre de son équipe à ne pas lui tenir tête parce qu’elle est une femme et le seul non-humain. A travers lui nous en apprenons plus sur la prise de pouvoir des humains et sur les différentes espèces qui peuplent la galaxie. Car l’auteur invente plusieurs espèces qui ont chacune des particularités physiques et culturelles.

Sabotage, virus, méfiance…
Le voyage n’est pas de tout repos car un saboteur est bien déterminé à empêcher l’Esmerillo d’atteindre sa destination. Pourquoi ? C’est le grand mystère du roman. Le capitaine, Flogg et l’intelligence artificielle du vaisseau se lancent dans une grande enquête pour débusquer le coupable et connaître ses motivations.
Tout ça forme comme un mélange des genres entre le space opera, le thriller et la fantasy. Je ne peux pas m’empêcher de voir la fantasy dans la fin de cette histoire. J’ai peut-être moins aimé cette partie mais j’aime sans doute beaucoup trop les huis-clos.

Les personnages
Allez, un dernier mot pour les personnages. Je ne vais pas m’épancher mais c’est le second point fort – à mon sens – de ce roman. Vous vous attacherez sans doute à Tarr et à l’I.A du vaisseau. C’est cette dernière qui m’a le plus intriguée, c’était un plaisir de la découvrir. Une lectrice sur Babelio faisait part du fait qu’elle avait trouvé cette I.A. très angoissante. Je dois reconnaître que moi aussi. J’étais persuadée qu’elle mentait et qu’elle cachait bien son jeu. Qu’est-ce que tout cela veut dire ? Je n’en sais rien mais je trouve ça intéressant d’avoir eu le même ressenti qu’un autre lecteur sur ce détail en particulier.
Un petit mot sur le personnage principal et je m’arrêterai là. Elle connaît un changement drastique dans son caractère et son importance dans l’histoire. Je n’ai pas accroché à cette métamorphose. Je serai curieuse d’avoir des retours sur ce détail.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ça fait un moment que j’ai envie de découvrir la plume de Pierre Bordage, Le dixième vaisseau est le premier roman que je lis de l’auteur et j’avoue avoir été très surprise par cette découverte. Qui dit SF dit terme particulier, univers particulier. Pierre Bordage n’utilise pas de terme difficile à comprendre, tout est compréhensible dans l’histoire.

On commence l’histoire sur la planète Brull où on va rencontrer Livio Squirell et Flogg. Livio Squirell est en prison et son espérance de vie est limité à quelques mois. L’Hexacratie propose à Livio de partir à bord de son vaisseau L’Esmerillo pour atteindre la galaxie du Triangle où ils ont déjà envoyé neuf vaisseaux qui n’ont plus donné signe de vie depuis qu’ils sont arrivés au Triangle… C’est le seul pour Livio pour sortir de cette prison et peut-être réussir à en sortir définitivement… Flogg est depuis un petit moment sur Brull, mais cette planète n’est pas le top pour vivre et elle va profiter que Livio cherche un équipage pour être embauchée comme chef mécanospace. Elle va vite se rapprocher de Tarr un ENHNA (Espèces Ni Humaines Ni Animales) puisque l’humain a colonisé la Voie Lactée.

On entre dans le vif de l’intrigue rapidement, c’est parti pour les révélations, les sabotages, les insubordinations, les trahisons… Il y a de l’action dans ce roman, on ne s’ennuie pas pendant la lecture. Le livre est bien complet, tout ne se passe trop vite, on a les explications, on découvre les personnages petits à petits on essaye de trouver qui a tenté de tuer Flogg, on est suspicieux avec Livio… on est vraiment pris par l’histoire on a hâte de lire la suite pour connaitre la fin de l’histoire. D’ailleurs la fin est très fleur bleue mais je la trouve bien.

On a une alternance entre les narrateurs qui apporte un plus pour savoir ce qu’il se passe à bord du vaisseau dans différents endroits. On découvre l’univers avec les IA, les ENHNA, les vaisseaux… et surtout les personnages, l’auteur nous décrit bien leurs passés ce qui fait qu’on s’attache à eux.

En conclusion, un très bon roman pour ma part que je recommande de découvrir. On a rythme soutenu, on ne s’ennuie pas, les personnages sont touchants et l’intrigue très prenante. Je suis contente d’avoir découvert la plume de Pierre Bordage avec ce roman et je découvrirais avec plaisir d’autres histoires.

Je tiens à remercier les éditions Scrineo et Netgalley pour cette découverte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Très peu habituée du genre, j'ai voulu pousser l'exploration en compagnie de cet auteur dont j'avais déjà beaucoup entendu parler sans en avoir lu une ligne. J'ai pris une belle claque avec ce roman, que j'ai eu beaucoup de mal à lâcher ! J'ai adoré ma lecture, les personnages, l'intrigue et le rythme. Une très bonne surprise pour moi, qui me donne très envie de lire d'autres romans de l'auteur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sur la planète Brull, Livio Squirell, capitaine de vaisseau, purge sa peine à perpétuité pour meurtre et escroquerie. Mais au bout de six mois, le gouvernement lui propose un marché : piloter son vaisseau à trois millions d’anlumes , dans une autre galaxie afin de découvrir l'origine du mystérieux message reçu et l'explication à la disparition des neuf vaisseaux envoyés avant lui. Alors qu'il recrute une équipe, Rejazz représentante du gouvernent entend bien avoir le contrôle absolu sur le vaisseau et ses passagers afin de mener à bien ses projets. Flogg mécanicienne de génie cherche du travail, lorsqu'un ancien collègue lui parle de ce voyage avec un salaire plus que tentant, elle se porte volontaire. Mais avant même d'être arrivé dans cette autre galaxie, les ennuis commencent et le danger rôde sur le vaisseau.

Superbe roman dans l'espace. Au début j'ai été surprise car je pensais que l'histoire se déroulait sur plusieurs planètes mais la grande majorité du roman se passe dans le vaisseau. Je n'ai pas trouvé que c'était une histoire d'aventure mais plus une histoire d'enquête. Les personnages sont bien développés et on ressent beaucoup d'empathie envers Flogg. Elle est très humaine et tolérante envers les autres. Même si je trouve que le dénouement va beaucoup trop vite, j'ai adoré cette histoire et l'ai dévoré.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’histoire : Voyage spatial vers un autre système, jamais exploré, alors que les précédents vaisseaux qui y arrivent disparaissent ? Bien sûr ! Quel dommage pour ce capitaine de ne même pas pouvoir réellement choisir son équipage, ce serait trop simple. L'histoire commence de manière complexe, et un peu désespérée. On ressent beaucoup de non-dits, de secrets au début de l'histoire, mais l'évolution une fois le récit lancé (et le vaisseau parti, forcément) est assez nette. On a différents peuples, plus ou moins affectés par les différentes guerres, et donc se posent des questions d'acceptation de l'autre, mais aussi et surtout d'assimilation des peuples défaits au sein des humains. La tolérance a ici une importance, et le racisme est plutôt présent dans l'univers, que ce soit pro ou contre humain.

La plume de l'auteur : Pierre Bordage est un auteur que je connais plutôt bien, du moins sa plume, en adulte comme en jeunesse (je n'ai pas lu ses romans historiques ceci dit) et on retrouve ici un roman bien écrit, avec un début un milieu une fin nette, et des thèmes toujours SF (aliens, politique, génétique, robotique, IA, vaisseaux et voyages spatiaux, complots…). Le récit avance vite, entre les méandres des péripéties, et j'aime ce que cela a donné, et on a beaucoup de vie au travers des différents narrateurs.

Mon avis général : Une très bonne lecture, qui devrait plaire à pas mal de monde je pense, avec une SF accessible à la jeunesse. L'alternance des narrateurs apporte des réponses à certaines questions, et l'action est bien menée à mon goût. Un de ces romans qu'on lit et qu'on garde car on aura plaisir à les relire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce lointain futur l’humanité a essaimé dans toute la Voie Lactée, et même au-delà. Le caractère humain n’a pas changé pour autant : soif de conquêtes et avidité extrême sont toujours aussi présentes. Pour l’heure c’est même une autre galaxie qui est ciblée, celle dite du Triangle, voisine d’Andromède, malgré les distances phénoménales.

Les voyages interstellaires sont facilités par une invention qui permet aux vaisseaux spatiaux de dépasser grandement la vitesse de la lumière. Ils se déplacent par « sauts », dans des couloirs aveugles.
Livio Squirrel, une sorte de Han Solo, est le capitaine d’un petit vaisseau, L’Esmerillo. Nous faisons sa connaissance alors qu’il croupit depuis des mois dans une geôle de la planète Brull, siège local des activités du Conseil Supérieur de l’Humanité. Il est censé être coupable du crime d’avoir éjecté dans l’espace une famille entière, pour la dépouiller. Il a tenté de se disculper mais il a été condamné à la peine maximum, ce qui dans l’environnement des prisons de Brull lui donne une espérance de vie réduite à quelques mois.
L’Hexacratie qui gouverne cette planète lui propose soudainement de repartir dans l’espace, avec son Esmerillo, pour tenter d’atteindre le Triangle, en sachant que neuf autres vaisseaux sont déjà partis et n’ont pas donné signe de vie depuis. A-t-il-vraiment le choix ?

Bien des péripéties nous attendant dans ce long voyage périlleux. L’équipage retenu est des plus dissemblable, quoi que compétent : suprémacistes humains mais aussi créatures extra-terrestres. Une représentante de l’Hexacratie est à bord. Et probablement aussi un saboteur. Tous les ingrédients pour des ennuis certains !

J’ai retrouvé dans ce roman de SF, au parfum vintage, un peu de l’émerveillement qui me saisissait quand, jeune adolescent, je me plongeais dans ces univers décalés et jubilatoires. Pierre Bordage n’est pas un inconnu pour moi. Je le lis régulièrement, avec toujours beaucoup de plaisir, depuis son cycle de Wang, que ce soit du space-opera (Résonances) ou des romans post-apocalyptiques (Les Derniers Hommes).

Je remercie les éditions Scrinéo SF et NetGalley pour m’avoir donné accès à ce titre, que je recommande grandement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans un futur lointain, la conquête spatiale par les hommes a connu son heure de gloire. Sur la planète Brull, le capitaine de vaisseau Livio Squirell a été condamné pour meurtre. Pour retrouver sa liberté, on lui propose un voyage dans la galaxie du Triangle où neuf vaisseaux sont portés disparus. Après avoir constitué son équipage, il part mais très vite, des incidents s'enchainent dans l'Esmerillo de Squirell...
Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu de Pierre Bordage et j'ai beaucoup aimé ce voyage intergalactique. Le mélange entre humains et Altars (espèces extraterrestres) est assez réussi. L'amitié entre Flogg et le Gromb permet de nuancer les différents points de vue. Il y a beaucoup de personnages aux noms compliqués mais on rentre petit à petit dans cet univers complexe afin de trouver le coupable. Enfin, tout n'est pas si simple qu'on ne le croit... J'ai aimé les différents rebondissements dans l'histoire, une manière de garder l'intérêt pour ce roman même si j'ai trouvé quelques points inexpliqués (quid de l'autre ? quelle est sa place dans la prédiction ?). L'humour de l'auteur intervient à point nommé, ce qui rend l'histoire encore plus agréable. J'ai quitté à regret les personnages du voyage mais je suis prête à embarquer de nouveau avec Pierre Bordage, ses histoires sont dépaysantes !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions Scrineo pour cette lecture. Pierre bordage est un des grands noms de la fantasy française aussi c'est avec plaisir que j'ai découvert son. nouvel opus. 

L'auteur nous emmène cette fois-ci dans l'espace. Le personnage principal, Livio Squirell est chargé de conduire son équipage dans la galaxie du Triangle pour mener l'enquête. Car 9 vaisseaux sont déjà partis pour enquêter sur d'étranges signaux, et ils ont tous disparus. Livio et sa grande compétence de commandant de bord est le seul qui semble pour mener à bien cette mission....

On rentre directement avec ce roman dans la space opera. L'auteur se sert de ses personnages pour dénoncer les travers de la société : racisme, extrêmisme, surconsommation mais aussi amitié, entraide et découvertes scientifiques. 

Il nous enferme pour la durée du voyage dans un petit vaisseau qui recelera bien des mystères. Autant dans sa géographie et sa constitution que dans les personnages qu'il transporte. Car la galerie offerte est très intéressante. Que ce soit Flogg, la mécanospace, qui va tenter de s'imposer dans un Univers très masculin , Tarr, l'extraterrestre qui manie l'humour sans le vouloir et sans le comprendre, ou l'intelligence artificielle du vaisseau qui va se mettre à sonder les sentiments des humains, chacun y trouvera son compte. 

L'intrigue est intéressante, et pleine de rebondissements. On se doute que certains personnages ont un rôle plus important à  jouer qu'il n'y paraît, mais on ne se lasse pas des changements de cap successifs. 

Toutefois, même si j'ai pris un grand plaisir à découvrir ce roman, comme tous les Bordage d'ailleurs, certaines scènes tombent dans le cliché. On sent que l'inspiration des grands noms du genre, cinématographiques ou littéraires est très présente, trop peut-être. Mais cela reste une bonne lecture que je vous conseille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :