Tant que nous serons séparés

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 7 avr. 2022 | Archivage 30 mars 2022
Editions de l'Archipel, Romans et Évasions

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Tantquenousseronsséparés #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

8e volet de la saga « La pension du Bord de mer », par l’autrice de La Dernière Valse de Mathilda.

Quand des ruines surgit un secret de famille…

Sussex, octobre 1942. Mary Jones, tout juste 18 ans, accompagne à la gare son petit ami de toujours, Jack, qui part sur le front. Sur le chemin du retour, elle apprend que le presbytère de ses parents a été bombardé.

Des décombres elle parvient à extraire le coffre de son père, qui contient ses journaux intimes. Chez les parents de Jack, où elle a trouvé refuge, Mary en prend connaissance. Et ce qu’elle lit la bouleverse…

À tel point qu’elle décide de partir à Cliffehaven, sur la côte sud-est du pays, pour y trouver des réponses. Là, elle se lie d’amitié avec la propriétaire de la pension du Bord de mer, la chaleureuse Peggy Reilly.

Cette dernière découvre bien vite la raison de sa présence. Mais, en voulant aider sa nouvelle protégée, Peggy court au-devant des problèmes. Remuer le passé n’est jamais sans danger…


8e volet de la saga « La pension du Bord de mer », par l’autrice de La Dernière Valse de Mathilda.

Quand des ruines surgit un secret de famille…

Sussex, octobre 1942. Mary Jones, tout juste 18 ans...


Note de l'éditeur

Peut être lu indépendamment des autres aventures de la saga.

Peut être lu indépendamment des autres aventures de la saga.


Ils recommandent !

Née en Tasmanie, Tamara McKinley vit sur la côte sud-est de l’Angleterre, où se déroule l’action de sa saga « La pension du Bord de mer ». Ses romans, dont La Dernière Valse de Mathilda – l’ édition française de ce best-seller s’est vendue à plus de 400 000 exemplaires –, ont tous paru aux éditions de l’Archipel.

Née en Tasmanie, Tamara McKinley vit sur la côte sud-est de l’Angleterre, où se déroule l’action de sa saga « La pension du Bord de mer ». Ses romans, dont La Dernière Valse de Mathilda – l’ édition...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782809843125
PRIX 21,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un tome émouvant qui conduit Mary à Cliffehaven pour percer le secret de ses origines. Pour ceux qui lisent la série depuis le premier tome, chaque nouveau roman reprend les présentations des personnages, un aspect un peu redondant même s'il est nécessaire pour les nouveaux lecteurs.

Sussex, octobre 1942.

 A dix-huit ans, Mary Jones rêve d'un avenir loin du presbytère et de la pression de sa mère à contrôler les moindres aspects de sa vie. Pourquoi Emmaline la haït autant ? Amoureuse de Jack Boniface, elle ne supporte plus de vivre sous l'emprise de sa mère qui l'empêche de vivre la vie d'une jeune femme de son âge. Son rêve de devenir institutrice compromis par les bombardements, Mary sait qu'elle va devoir participer à l'effort de guerre, l'occasion peut-être de prendre en main son destin loin de Harebridge Garden. Lors d'une alerte, son avenir va prendre un tournant inattendu grâce à des journaux intimes et c'est seule que Mary va affronter le secret de ses origines. Peggy n'est pas au bout de ses peines quand elle apprend une nouvelle mettant en danger son couple.

La vie continue tandis que Mary et Peggy sont sur le point de voir leurs vies basculer.

Les mensonges seront-ils suffisants pour protéger Mary d'un secret de famille enfoui qui pourrait tout bouleverser ?

Culpabilité, mensonges, secrets de famille sont les maîtres mots de ce tome dont la clé de la vérité ne sera pas encore dévoilée.

Pour la première fois, Tamara McKinley ne clôt pas l'histoire de son nouveau personnage faisant réfléchir ses lecteurs sur la suite de cette histoire.

Impatiente de découvrir la suite de l'histoire de Mary dont l'auteur nous laisse en plein mystère.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous sommes en octobre 1942, et l'Angleterre subit les assauts aériens nazis toutes les nuits. Dans ces temps incertains, les femmes disent au revoir à leur proches : maris, fils ou amis partent en guerre, alors qu'elles les remplacent dans les usines d'armement et à la tête des entreprises familiales.

Alors que Mary a perdu ses deux parents dans un bombardement, les révélations familiales qui suivent la décident à chercher la vérité, même si elle doit quitter son village natal et les seuls amis qui lui restent. De l'autre côté du pays, Peggy tient une pension de famille, occupées principal par des jeunes filles employées par le gouvernement aux usines, chez les pompiers ou à l'hôpital.

Tamara McKinley nous dépeint toute une époque dans ces deux vies, pour en faire une fresque impressionnante, d'un bout à l'autre de l'Angleterre. Dans des temps aussi durs, l'entraide et la générosité de quelques-uns suffisent parfois à remonter le moral des troupes !

J'ai découvert la plume de Tamara McKinley dans ce roman bouleversant, qui nous entraîne dans l'une des périodes charnières du XXième, au sein d'une ville côtière ordinaire mais sublimée par l'écriture !

Bref, un beau coup de cœur 💓 ! Vivement la suite ...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tant que nous serons séparés de Tamara McKinley aux éditions de l'Archipel !
C’est l’histoire de Mary, jeune femme amoureuse de Jack, parti à la guerre, qui part à Cliffehaven pour découvrir ses origines, car elle découvre certains secrets après la mort tragique de ces parents dans un bombardement. Elle débarque donc chez Doris, la sœur de Peggy. Elle va se faire des amis, apprendre à vivre et également en apprendre un peu plus sur elle.
C’était un plaisir de retrouver les personnages de la saga de la Pension du bord de mer. Le livre se lit bien, j’avoue que je suis un peu restée sur ma fin quand même… j’espère qu’il y aura une suite car il me reste des questions sans réponses. Le livre sort le 07/04 et il est déjà disponible en précommande.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai passé un bon moment de lecture grâce au roman de Tamara McKinley : Tant que nous serons séparés.
Je ne savais pas qu’il s’agissait d’une saga lors de ma demande de lecture de ce livre auprès de Netgalley.

Finalement, je n’ai pas eu de difficultés à lire cette histoire car l’autrice présente chacun des personnages qui composent cette saga. Les romans peuvent donc être lus indépendamment des autres.

J’ai été passionnée par la quête des secrets de famille entourant Mary. En revanche, j’ai trouvé un peu frustrant de ne pas avoir de véritable fin à ce roman. Une suite est sans doute prévue pour répondre à nos questions.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

*lecture terminée*

Tant que nous serons séparés de Tamara McKinley qui sortira le 7 avril chez @editions_archipel.

En 1942, dans le Sussex, Mary Jones, 18ans va dire un dernier au revoir à son fiancé Jack qui part pour la guerre. Sur le chemin du retour, elle découvre avec stupeur que le presbytère de ses parents à été bombardé. Seule une vieille malle a été épargnée dans lequel se trouvait les journaux intimes de son père. Elle va ainsi découvrir un secret de famille. Elle décide donc de partir à CliffeHeaven pour y trouver plus de réponses et comprendre le pourquoi du comment.

Comme vous le savez, j'adore cette saga. Ici c'est le tome 8 de la saga de la pension du bord de mer. Les livres peuvent se lire indépendamment même si vous rateriez certains détails de la vie des protagonistes.

Ici nous sommes plus dans la quête de secrets de familles. Mary abandonne tout ses repères et entourage pour avoir des réponses à ses questions. On assiste à la métamorphose de la jeune fille. Elle se prend en main pour trouver une pension de famille et chercher un premier boulot.
La pension du bord de mer ne sera pas au premier plan dans ce tome même si on retrouve avec plaisir ses habitants. Les personnages sont tellement attachants qu'on a l'impression de retrouver des membres de notre famille.

L'auteure a un don pour nous plonger dans le quotidien de ces personnes qui se battent et subissent la deuxième guerre mondiale. Elle nous montre que malgrès l'horreur des valeurs telles que la solidarité, l'entraide, l'amitié sont toujours présentes.

Cette saga est un coup de coeur! On y aborde L'Histoire, la famille, l'amitié... Tout pour passer un excellent moment!

Je pense que ce tome aura une suite directe vu la fin de l'histoire, j'ai hâte de m'y replonger!

Je remercie @netgalleyfrance et @editions_archipel pour l'envoie de cet ebook.

Cette saga te tente? Tu l'as déjà commencé ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

De la saga La pension du bord de mer je n'ai lu qu'un seul tome que j'avais bien apprécié et j'avais un peu de crainte en commençant celui ci car je n'ai pas suivi l'histoire des différents personnages.
En fait ce n'est pas si grave, les personnages principaux sont toujours présents et c'est à chaque fois l'histoire d'un nouveau protagoniste que nous raconte l'auteure.
Marie Jones est une jeune femme amoureuse qui voit partir son amoureux pour le front, nous sommes en pleine seconde guerre mondiale, et qui perd ses parents dans un tragique incendie.
Retrouvant le coffret de son père intact, elle y découvre un secret de famille et décide de partir à Cliffehaven pour connaitre le fin mot de cette histoire.
Elle trouve refuge dans la pension tenue par la soeur de Peggy Reilly et également un emploi.
A la recherche de ses racines, elle devra s'armer de courage et de patience.
Un joli roman plein de sensibilité et d'émotions.
L'auteure a une véritable tendresse pour ses personnages, qu'elle bichonne et cajole.
Sur fond d'histoire on suit la quête de Marie à la recherche d'une vérité mais aussi de ses rencontres avec les habitants de Cliffehagen.
C'est un roman qui se lit bien, qui est à la fois touchant et prenant et la plume de l'auteure est bien agréable.
Bref je recommande vraiment la découverte de Tamara McKinley si vous ne la connaissez pas.

Un grand merci aux Editions L'archipel et à NetGalley pour cette lecture.

#Tantquenousseronsséparés #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avouez que cette magnifique couverture attire l’œil et qu’il est difficile de résister ! Ne me demandez pas pourquoi j’ai été attirée par le résumé, ça, je ne saurais pas vous le dire. Toujours est-il que je j’ai passé un bon moment de lecture.

Avant de commencer à vous parler de ce roman, il faut que je vous avertisse qu’il s’agit du huitième volet de la saga « La pension du Bord de Mer ». Je vous avoue que ça m’a fait hésiter, j’avais cette crainte d’être perdue en prenant une série en plein milieu, mais il n’est en rien. Je suis ravie d’avoir fait confiance à la petite note de l’éditeur qui stipulait que ce roman pouvait être lu indépendamment des précédents. D’ailleurs, je compte bien me procurer petit à petit les premiers tomes.

On se retrouve donc dans le Sussex en 1942 avec Mary qui fête ses 18 ans et on va immédiatement s’attacher à notre protagoniste. On va très vite comprendre qu’elle en pince pour Jack qui lui va devoir partir pour la guerre. Elle va donc lui dire un dernier au revoir avant son départ et désobéir à ses parents. Chose qu’elle va très vite regretter, car, pendant ce temps-là, le presbytère où vivent ses parents va être victime d’un bombardement.

Ensuite, nous allons nous retrouver à la pension du Bord de mer de Cliffehaven et faire la connaissance de ses habitants et de ses tenanciers qui sont tous très intéressants à découvrir. Peggy est, elle aussi très touchante et nous allons également aimer la suivre.

Les chapitres vont donc s’alterner entre Mary et Peggy et cette alternance donne un certain rythme à l’histoire. Nous comprenons très vite que ces deux femmes vont se rencontrer et nous avons envie de tourner les pages pour découvrir le pourquoi du comment.

Ce sont des journaux intimes qui ont été sauvés de l’incendie par le père de Jack qui vont conduire notre héroïne à Cliffehaven. Elle va découvrir un secret de famille bien caché et, tout comme Mary, ce secret va nous rendre curieux. Nous serons aussi impatients qu’elle d’en savoir plus et nous allons la suivre avec beaucoup d’intérêt. D’ailleurs, la fin est vraiment très prenante et nous n’allons plus pouvoir lâcher ce roman avant d’avoir eu le fin mot de l’histoire.

Je suis sortie de ma zone de confort avec ce roman qui nous emporte dans l’histoire, mais aussi dans les secrets de famille et les changements et je n’ai aucun regret. Ce roman me conforte dans le fait de sortir de ma petite zone plus souvent.

Bref, si vous aimez les romans sur fond de guerre et de secrets de famille, n’hésitez pas à découvrir celui-ci, qui, je le pense, pourra vous conquérir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle déception !
J'aime beaucoup l'écriture de Tamara McKinley, et les thèmes qu'elle traite, historiques comme pays lointains.
Et j'ai dévoré ce roman sans le lâcher.
Alors, pourquoi une déception ?
Ce titre fait partie de la saga La Pension du Bord de mer.
Je le savais en le commençant, et bien qu'il s'agisse du volume 8, et que je n'ai pas lu les précédents sauf le 6, je n'ai pas hésité car j'avais beaucoup aimé le tome que j'ai lu, sans être gênée de prendre la série en cours.

Si vous ne connaissez pas cette série : Cliffehaven, côte sud-est de l'Angleterre, seconde guerre mondiale. Les hommes valides sont peu à peu envoyés au front. Les femmes participent à l'effort de guerre, et la vie est rythmée par les bombardements.
Peggy Reilly tient d'une main ferme et douce cette pension, qui, au fil des évènements, accueille des femmes qui ont bien besoin de se remettre et de changer de vie.
Une chaleur humaine incroyable au milieu d'un monde si dur.
Nous suivons parallèlement la vie de la pension, où Peggy tient tout le monde à flot tout en s'occupant de sa fille encore bébé, en s'inquiétant de ses aînés au loin, en supportant son beau-père qui l'aide beaucoup.
Et dans ce volume, Mary, qui a la suite d'évènements très douloureux, et en attente d'entrer à l'école d'institutrices, "s'exile" à Cliffehaven et tente de se reconstruire.

Chaque tome peut se lire séparément, même si dans celui-ci, j'aurais préféré en savoir plus sur les pensionnaires, et j'ai un peu regretté de n'avoir pas suivi depuis le premier. (Pour dire vrai, mon manque de mémoire ne m'aide pas, car les personnages sont bien présentés, mais j'oublie vite au fil des pages !)
Mais j'ai vite accroché au plaisir de suivre Mary, tellement touchante, avec l'envie de ne pas quitter les habitants de la pension du bord de mer, et de continuer à détester un peu Doris !

Mais .... Je suis arrivée à la fin sans m'y attendre (je lis en numérique, j'étais si concentrée sur ce qui allait se passer que je n'ai pas vu que j'étais à la fin du livre) et je reste sur plein d'interrogations.
Car tout au long du roman, le secret entre Peggy, Rose, son frère, se devine peu à peu, mais l'essentiel n'est pas dévoilé. Je m'attendais vraiment à savoir à la fin, puisque les tomes sont presque indépendants.
D'où ma grosse déception d'arriver à la dernière ligne avec plein d'interrogations non résolues !
Dommage, car j'aime vraiment lire cette série.
Y aura-t-il bientôt une vraie suite ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Angleterre, Sussex, 1942.
Mary, 18 ans vit avec ses parents dans un Presbytère, dont son père est le pasteur. Elle est amoureuse de Jack et lorsqu'il part pour la guerre, elle décide de lui dire un dernier au revoir à la gare.
Au retour, c'est sa maison bombardée qu'elle découvre et ses parents décédés sous les décombres.
Seul une malle en sortira indemne, une malle qui appartenait à son père et dont il tenait.
En l'ouvrant c'est un secret de famille bien caché, que Mary trouvera et qui la chamboulera.
La jeune fille pourra compter sur les parents de Jack, qui l'aime et l'épauleront dans cette épreuve.
Mary décide de partir pour Cliffehaven, à la recherche d'un passé dont elle n'a aucune idée des répercussions sur son avenir.

J'ai commencé ce roman , en sachant qu'il faisait partie de la saga Bord de mer mais cela ne m'a aucunement gênée.
Je ne connaissais pas la plume de Tamara Mc Kinley mais j'ai été séduite. La lecture est très agréable et j'ai été transporté dans cette Angleterre. Beaucoup de chaleur et de douceur émane dans ce roman dans cette période sombre de la seconde guerre mondiale.
Les personnages sont très attachants, j'ai aimé faire la connaissance de Mary, Peggy, Ruby, Ivy et de tant d'autres.
La fin du roman est telle que j'attend le prochain tome avec impatience pour connaître la suite des aventures de Mary. En attendant je pense bien lire les tomes précédents.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sussex, Octobre 1942, Mary Jones, fille de pasteur, accompagne son amoureux Jack au train, alors que celui-ci part au front. En rentrant, elle apprend que le presbytère où dormaient ses parents a été bombardé et ils sont morts. Des ruines, la seule chose que l'on arrive à extraire est une malle qui contient les journaux intimes du père de Mary. Ce qu'elle y trouve bouleverse sa vie. Pour trouver plus de réponses à ses questions, elle va à Cliffehaven où elle se lie d'amitié avec Peggy Reilly, propriétaire de la pension du Bord de mer.

J'ai un avis mitigé. La plume de Tamara Mckinley se lit bien et j'ai passé un bon moment. Mais je n'ai pas accroché. La Seconde Guerre Mondiale est évidemment très présente, avec son lot de tragédies, restrictions et catastrophes. Pourtant je n'ai rien ressenti. Peut-être parce que les personnages eux-mêmes ne se permettent pas de faire face à leur tristesse et leur sentiments. Ils avancent coûte que coûte et le sourire à travers leurs larmes.
Dès le milieu du livre, j'ai deviné la fin.

Mais les pages se tournent toutes seules, on finit par s'attacher aux personnages et à l'histoire comme on regarde une série légère à la télé pour de détendre en fin de journée.
Ça n'aurait pas dû marcher avec moi mais pourtant j'ai envie de lire la suite. Parce que la fin ne laisse pas de doute là-dessus, suite il y aura.

Je remercie Netgalley France et les Éditions de l'Archipel de m'avoir fait découvrir la plume de Tamara Mckinley.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand j'ai pris ce livre, je l'ai choisi pour cette ouverture et l'histoire mais avoir vu qu'il s'agissait d'une série.. alors arrivée vers la fin, j'ai senti le truc arrivé et j'étais frustrée de n'avoir pas une histoire finie mais en même temps, n'est-ce pas le signe que l'histoire nous a plu et que nous en voulons plus ?
L'autre découverte est qu'apparemment il s'agit d'un 8eme tome et je ne me suis aperçue de rien au cours de la lecture donc, il peut se lire indépendamment des autres si jamais vous avez envie de vous lancer dedans.

Voilà pour l'histoire sous-jacente de ce livre.
Pour l'histoire en elle-même, j'ai plutôt apprécié. Il est vrai que des romans se passant sous la seconde guerre, il y en a des milliers, et de mon côté, j'en ai beaucoup lu aussi mais lorsqu'un livre vous apprend de nouvelles choses et eh bien, pour moi c'est réussi d'autant plus que l'écriture est agréable et que le fond historique n'est pas un prétexte, il y a tout de même un travail de recherche, on le sent.

De plus, cette histoire se déroule sur la côte anglaise, et le prisme de la guerre vue en Angleterre je connais peu.

Donc plutôt contente de cette lecture, j'hésite même à reprendre la série du début.

PS: l'apport historique que je ne connaissais pas est : les courriers mis sur pellicule pour faciliter et augmenter le transport, la description de l'usine Kodak et son fonctionnement était intéressant.

Merci Netgalley et aux Editions L'Archipel pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mary, 18 ans, fille de pasteur, désobéit un jour de 1942 à ses parents. Elle souhaite dire au revoir à son amoureux qui part à la guerre et l'accompagne au train. Quand elle revient à leur maison, celle ci a été détruite lors d'un bombardement, elle se retrouve orpheline.

En parallèle, au bord de la mer, à Cliffehaven, Peggy, la quarantaine, s'occupe d'une pension de famille et prends soin de toutes ses pensionnaires, qui sont toutes des jeunes femmes engagées pour aider l'Angleterre dans son quotidien. Son mari Jim est réquisitionné par l'armée pour partir en Inde. Heureusement, elle peut compter sur le père de celui-ci, Ron pour l'aider dans son quotidien.

Suite à une découverte qui la bouleverse, Mary débarque à Cliffehaven et les destins des deux femmes vont se croiser...

Ce livre est le huitième tome d'une saga, la pension du bord de mer, mais peut très facilement se lire indépendamment. Cela donne même envie de lire les romans précédents et de découvrir d'avantage l'histoire des personnages. Ces derniers sont très attachants...Très humains, très courageux face à la guerre.

Mon regret concerne d'avantage le résumé de la dernière de couverture qui en dit beaucoup beaucoup trop.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mary fille d'un pasteur se sent rejetée par sa mère. A la mort de ceux-ci dans un bombardement elle prend sa vie en main et va de découverte en découverte. Elle a été adoptée. Qui sont ses vrais parents?
J'ai trouvé la mise en place laborieuse (écriture fluide mais c'est trop long)avant que ne commence le coeur de l'histoire et j'ai été très frustrée de ne pas connaitre le dénouement.Il n'y avait pas de mention d'une suite aussi pensais-je lire l'histoire intégrale.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais entendu parler de la saga « La Pension du bord de mer » et j'ai finalement pu la découvrir avec le tome 8 : Tant que nous serons séparés. Même si les personnages (féminins !) sont nombreux, j'ai apprécié la plume de l'auteure qui sait nous glisser, tout en finesse, les éléments essentiels afin de ne pas nous perdre. Par conséquent, aucune difficulté à suivre cette histoire qui s'attache particulièrement à Mary. Alors que son amoureux part au front, Mary, 18 ans décide de lui dire au revoir à la gare malgré l'opposition de ses parents. Mais cette désobéissance lui a finalement sauvé la vie puisqu'un bombardement a touché le presbytère où vivait sa famille. Quand elle découvre les seuls objets qui restent, elle décide de partir à Cliffehaven pour enquêter sur un terrible secret de famille qui risque d'avoir des conséquences sur d'autres personnes... Dans le même temps, nous suivons la petite vie et le quotidien des pensionnaires de Peggy. Le roman se lit d'une traite et est vraiment prenant. J'ai également apprécié de découvrir l'acheminement du courrier pendant la seconde guerre mondiale grâce aux photographies d'Airgraph. Ce tome se termine sur un suspens haletant et j'ai hâte de découvrir ce qu'il va se passer pour Mary et surtout l'histoire de son père... Une saga à suivre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :