Le Vertige de la peur

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 17 févr. 2022 | Archivage 9 mars 2022
Belfond, Belfond Noir

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LinwoodBarclay #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

En chute libre.

Lundi, 8 heures. Plusieurs employés de Cromwell Entertainment empruntent un ascenseur pour rejoindre leurs bureaux situés aux 33e et 37e étages d’un gratte-ciel new-yorkais. Curieusement, la cabine ne s’arrête pas et poursuit sa montée. Avant de lâcher.

Un accident mécanique, tragique et banal. Mais le lendemain, un drame similaire se produit dans un autre building du quartier. Puis un autre le mercredi. La panique s’installe dans Big Apple. Qui peut bien menacer la ville la plus verticale du monde ?

Alors que la population n’ose plus sortir de chez elle, que les services de maintenance sont saturés, que la Bourse dégringole, deux flics désabusés et une journaliste tenace vont s’engager dans une course contre la montre pour résoudre ces affaires avant l’inauguration de la plus grande tour résidentielle de Manhattan, prévue pour la fin de la semaine…

Avec ce nouveau polar, Linwood Barclay défie les lois de la gravité pour nous offrir un moment de suspense aussi anxiogène que jubilatoire.

Cramponnez-vous ! Les portes de l’ascenseur viennent de se refermer ; il n’y a plus d’issue.


Américain d’origine, Linwood Barclay vit à Toronto, au Canada, avec son épouse et leurs deux filles. La publication de Cette nuit-là (2009) est un succès immédiat, suivi par Les Voisins d’à côté (2010), couronné au Canada par le prestigieux Arthur Ellis Award. Depuis, Linwood Barclay est devenu un auteur majeur de la littérature polar, traduit dans plus de dix langues et occupant la tête des ventes aux États-Unis, mais aussi au Royaume-Uni et en Allemagne, à chacune de ses publications. Ses dix-huit romans sont publiés dans la collection Belfond noir et repris chez J’ai lu.

En chute libre.

Lundi, 8 heures. Plusieurs employés de Cromwell Entertainment empruntent un ascenseur pour rejoindre leurs bureaux situés aux 33e et 37e étages d’un gratte-ciel new-yorkais...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714494047
PRIX 21,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Mise en garde : si vous êtes claustrophobe ou que vous craignez les ascenseurs, « Le vertige de la peur » n’est pas pour vous !

Un ascenseur n’est jamais qu’une cage métallique, équipée d’un éclairage, d’un tableau de commande et parfois d’un miroir : un moyen très simple de se déplacer à la verticale. A New-York, ville de la verticalité par définition, l’ascenseur est incontournable. En ce lundi, la journée commence comme d’habitude pour Sherry : elle prend l’ascenseur qui la conduira à son bureau, au 38è étage d’une tour de Manhattan. Sauf que subitement, la cabine tombe en chute libre et s’écrase au sol. C’est une sacrée façon de commencer un livre, et je n’ai pas pu le lâcher avant d’avoir fini.

Le lendemain, nouvel accident, sur York Avenue, et cette fois, une scientifique russe a la tête tranchée par la cabine folle….Scène que je ne suis pas prête d’oublier….La psychose fait son chemin, deux accidents en deux jours, ça paraît improbable. New York est prise en otage, c’est le chaos, le maire ferme tous les ascenseurs de New York jusqu’à ce qu’ils puissent arrêter le coupable (70 000 ascenseurs quand même…). Imaginez, 50 étages à descendre à pied pour faire ses courses, et à remonter pour rentrer chez soi. Vous le feriez, vous ?

Qui est derrière tout ça ? Et y a t- il un rapport avec le corps sans doigts retrouvé sur la High Line ?

« Le viaduc faisait moins de deux kilomètres et demi de long, mais il attirait des millions de personnes chaque année, des locaux comme des touristes. Bordée de jardins, de bancs et d’éléments architecturaux intéressants, la High Line était rapidement devenue un des coins préférés de Bourque. Ce ruban de verdure, qui traversait le cœur du Lower West Side, offrait une oasis loin du bruit et du chaos. »

Ce thriller au rythme effréné alterne entre un certain nombre de personnages : Barbara Matheson, journaliste, va enquêter. Elle connait l’une des victimes, et souhaite faire la lumière sur cette affaire. Sa cible principale et son adversaire régulier est le maire de New York, Richard Headley, l’un des personnages les plus déplaisants du roman. Le flic mandaté officiellement sur l’affaire, Jerry Bourque, a une fâcheuse tendance à faire des crises d’asthme au mauvais moment. Il fera équipe avec Lois Delgado. Ajoutez à ce beau monde des membres d’une organisation terroriste nationaliste américaine connue sous le nom de Flyovers et vous aurez un cocktail explosif, et surtout, de nombreuses façons d’appréhender ce roman.

Linwood Barclay est un habitué des intrigues sinueuses et alléchantes. À chaque rebondissement diabolique, il augmente le suspense, menant à un final fracassant, digne d’un film catastrophe. Linwood Barclay est un maître dans son genre. Sa plume est précise, nette, maîtrisée. L’intrigue se déroule de manière linéaire, sur une temporalité de cinq jours, au rythme implacable.

Les seuls bémols que je soulignerais sont, d’une part, le réalisme de l’intrigue. En effet, immobiliser tous les ascenseurs d’une ville comme New York m’a semblé difficilement réalisable. Et d’autre part, les personnages sont bien trop nombreux. La multiplication des intrigues concernant chaque protagoniste est superflue pour ma part. Le mystère entourant le maire, Barbara et la fille de cette dernière, par exemple, n’apportait aucune plus-value, pour moi, c’était de la broderie littéraire, diluant l’essentiel…Mais ce n’est que mon opinion, et cela ne m’a pas empêchée de dévorer cette histoire !

Perso, je vais utiliser les escaliers pendant un certain temps…J’ai adoré le fait que l’intrigue se déroule à New York (bon, heureusement que ce livre n’était pas sorti au moment où j’y suis allée, sinon, je n’en aurai pas mené large !).

« Le vertige de la peur » est un thriller psychologique captivant qui vous donnera des sueurs froides et que je vous conseille vraiment de vous procurer.

« Richard Headley était arrivé à son bureau de l’hôtel de ville de bonne heure et il avait bien faire comprendre à Valérie et au reste de son cabinet que, à moins que la statue de la Liberté ne retrousse sa jupe pour patauger jusqu’à Jersey City, il ne voulait pas être dérangé. »

Je remercie les Éditions Belfond et NetGalley pour cette lecture.

#levertigedelapeur #LinwoodBarclay #Belfond #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Phobiques des ascenseurs… fuyez!
On est à New York, la ville la plus verticale du monde, avec ses gratte-ciels tous plus hauts les uns que les autres.
Ce matin, des employés vont rejoindre leurs bureaux aux 33 et 37ème étages. L’ascenseur continue de grimper et d’un coup… lâche…
Lorsque cet « accident » se reproduit une seconde puis une 3ème fois, cela ressemble plus à un acte volontaire, un sabotage…
La panique s’empare des habitants de la grosse pomme… la police, les politiques, sont tous sur le pied de guerre. Mais que se passe-t-il?

J’ai passé un excellent moment avec ce thriller qui joue sur nos peurs archaïques du vide, de l’enfermement et de la perte de contrôle.
L’auteur nous amène au bord du précipice…. C’est vertigineux.
Cela reste assez classique comme construction du récit.
J’ai aimé certains personnages notamment le policier qui révèle des facettes inattendues.
Le rythme est donné dès les premières pages… retenez votre respiration, c’est parti.
Grand merci à #netgalleyfrance et #levertigedelapeur

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un livre à déconseiller aux claustrophobes et autres acrophobes. Sinon on le recommande chaudement !
En quelques jours, à New York, se produisent plusieurs "accidents" d'ascenseurs. Trop pour une coïncidence, surtout quand sur ces appareils on détecte une caméra, destinée à déclencher au moment opportun (c'est à dire quand elle est occupée) le décrochage de la cabine.
Dans une "ville verticale" comme la Grosse Pomme, voilà de quoi susciter une panique générale, voire, la paralysie. Crises d'angoisse, arrêts cardiaques, économie et tourisme bloqués... Vertigineux, oserons-nous dire.
Et c'est bien ce que semble vouloir le pirate ou le saboteur. Est-il seul ou agit-il en groupe d'ailleurs ? Sont soupçonnés tour à tour les Flyovers (l'équivalent de "l'Amérique d'en bas", les ploucs, les péquenauds, qui en voudraient à l'élite riche et bien-pensante de la côte); les Russes; un dingue; un opposant à la politique municipale... Toutes ces choses n'étant pas forcément incompatibles.
Voilà pour l'histoire.
Pour les personnages, on retrouve le Linwood Barclay qu'on aime, là aussi, celui capable de trousser en quelques paragraphes des personnages auxquels on s'attache tout de suite... et qui mourront quelques pages plus loin. Un scénariste prêt à tout, une scientifique russe, etc. Chaque personnage secondaire a droit à son quart d'heure de gloire, on adore !
Les personnages principaux aussi, sont bons. Le flic rugueux, mutique, qui balade son inhalateur partout pour calmer ses crises de panique - on se doute que sa passion pour les maquettes d'immeubles sera utile à un moment, c'en est jubilatoire. Barbara, la journaliste indépendante et incorruptible, qui traque les errements de la politique municipale, et surtout ceux du maire prompt à "renvoyer l'ascenseur" à ses donateurs. Barbara et le maire ont aussi une connexion personnelle inattendue et importante pour l'intrigue (d'ailleurs, là, c'est une ficelle un peu grosse à nos yeux). Barbara connaît enfin une des victimes du premier "accident", ce qui l'amène à s'intéresser d'autant plus près à cette histoire d'ascenseurs fous. Sa fille, Arla, analyste data et spécialiste en marketing, recrutée par... le cabinet du maire. Conflit oedipien en perspective. D'autant que le fils même dudit maire est en délicatesse avec son paternel. Chris, le factotum du maire dont on ne sait pendant longtemps s'il est un grand larbin ou un manipulateur doué. De quoi se régaler.
Les derniers chapitres qui s'apparentent à une scène de film catastrophe (La Tour infernale)
viennent parachever une intrigue prenante de bout en bout, aussi haletante que la montée de 60 étages à pied. Le tout-New York qui compte réuni, des explosions, un défi digne de Koh Lanta et une vengeance assouvie... Merci pour le rebondissement final. Prenant à chaque étage !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans un premier temps je voulais dire que j'ai eu peur car j'imaginais un huit-clos dans un ascenseur et je me suis dis 500 pages, c'est énorme.. peur de m'ennuyer.
Autant dire que j'ai été agréablement surprise, c'est pas du tout un huit-clos.
🌟
Premier livre de Linwood Barclay et pas le dernier. J'ai pris mon temps pour le finir, je l'ai dégusté, j'ai passé un très bon moment, ce n'est pas un coup de coeur mais une excellente lecture.

Les chapitres sont court, il y a un retournement de situations auquel je ne m'attendais pas du tout.
Chaque chapitre passe d'un groupe à l'autre, c'était cool je n'ai pas été perdu. je n'ai rien à dire de mal ni sur l'écriture ou la traduction, c'est nickel.
💯
Je pensais qu'il y avait trop de persos\trop d'histoires mais tout s'emboîte parfaitement et certaines choses sont là pour nous mener en bateau j'ai adoré ça !
Je me suis attaché à 2 personnages sur la fin et honnêtement c'était assez.
#netgalley #LiinwoodBarclay

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Des accidents d’ascenseur à New-York commencent à inquiéter la population. Le maire ne sait plus quoi faire, et les journalistes veulent des réponses. C’est la peur qui se répand sur la ville...

Linwood Barclay sait toujours nous tenir en haleine tout au long de ses romans. C’est une plume qui mêle l’intrigue, l’horreur, les retournements de situation, et les situations réalistes. Ce n’est pas le premier roman que je lis de cet auteur, et je suis chaque fois ravie!

Cette fois nous avons affaire à un maire pas toujours appréciée par tous, à une journaliste à la vision acérée, à des revendications politiques, et à un tueur. Les uns et les autres évoluent, certains dans l’ombre, dans les mêmes lieux: New-York. Le décor est planté.

Les descriptions des accidents d’ascenceur donnent la chair de poule, il faut bien le dire. C’est suffisamment réaliste pour que le lecteur visualise parfaitement la scène!

Le maire, Monsieur Headley, est à la fois un homme attaché à certains idéaux, tout en étant exécrable sur d’autres points. D’ailleurs, nous approchons de près cette charge politique. Et ce n’est pas toujours reluisant.

Notre journaliste principale, Barbara, est une femme particulière. Elle n’a pas froid aux yeux, n’a pas peur de dire clairement les choses. Je dois dire que ce personnage m’a plu.

Le rythme de lecture est assez rapide, l’action se déroule sur quelques jours. Mais il s’en passe des choses! J’aime ce style de roman, où les choses s’enchaînent, quand on n’a pas vraiment le temps de reprendre son souffle. Et c’est tout à fait ça dans ce nouveau roman!

En gros, vous aurez compris que j’ai passé un très bon moment de lecture. Je n’ai plus qu’à attendre patiemment le prochain titre de Linwood Barclay.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

New York. Le maire Headley est en alerte, suite à un accident survenu dans un ascenseur de cette ville. Lorsque ces événements tragiques se reproduisent dans d’autres ascenseurs, le maire comprend alors que quelqu’un est forcément impliqué. Que se passe-t-il ?

Voilà un excellent thriller dans lequel le rythme effréné de la narration ne laisse pas de répit à son lecteur. Décidément, l’auteur a un véritable talent pour manier son suspense et le garder intact jusqu’au dénouement, que pour ma part je n’ai pas du tout vu venir.

Plusieurs personnages vont se côtoyer durant ce roman. Notamment Barbara qui est journaliste, ainsi que sa fille Arla, les inspecteurs Bourque et Delgado, qui mèneront une enquête très compliquée à résoudre. Il faut rester attentif au début du roman puisque la sensation que l’intrigue part un peu dans tous les sens est forte. Pourtant, une fois que tous les personnages sont présentés dans l’histoire, les pages défilent.

L’auteur a réussi à créer un suspense efficace et tout au fil des pages, j’ai soupçonné à peu près tout le monde, mais sans jamais trouver qui etait le vrai coupable. Le dénouement est rapide, mais le lecteur a toutes les réponses aux énigmes.

La plume de l’auteur est efficace. Sans digressions et allant à l’essentiel, le rythme est parfait pour un thriller. Pas de répit pendant la lecture. J’ai tourné les pages avec rapidité et je n’ai ressenti aucune longueur. Le schéma narratif est divisé en cinq parties, qui correspondent aux cinq jours de la semaine que dure cette intrigue, jusqu’au dénouement final. Le rythme est donc effréné.

Un thriller très bien mené, et dont le suspense est maintenu jusqu’au dénouement final totalement inattendu. À découvrir sans hésiter.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions Belfond pour cette lecture. Âmes sensibles s'abstenir, surtout pour celles qui ont quelque chose contre les ascenseurs. Car c'est bien de cela qu'il s'agit dans ce polar: des ascenseurs contrôlés à distance, et qui se mettent subitement à tomber. Au coeur de cette tourmente, le maire de la ville, la journaliste vedette, et un duo de policiers improbables vont devoir unir leurs forces pour faire cesser les exactions de celui qui dirige l'opération. Car jusqu'où est-il près à aller ? 

Une chose est sure avec Linwood Barclay, c'est qu'il manie à la perfection le suspense. Il utilise au profit du récit tous les codes : changement de narrateur régulier, cliffhanger à chaque chapitre, vous obligeant presque à poursuivre votre lecture...; Et cela lui réussit à nouveau..

On est happé par l'histoire dès les premières lignes. On a envie tout comme les personnages principaux de découvrir le fin mot de l'histoire, d'autant plus que loin d'être des hommes, ce sont des personnes comme vous et moi. Pleins de failles, et pleine détresse et surtout qui vont devoir affronter leurs peurs, qu'elles que soient leurs formes pour atteindre leurs objectifs. 

C'est parfaitement écrit, avec un style direct, laissant la place aux dialogues à profusion. Ainsi on retrouve un vrai dynamisme et on dévore les pages les unes après les autres. 

Par contre il est sûr que les claustrophobes et autres peureux de l'ascenseur, ne regarderont plus à l'avenir, ces cabines, de la même façon. L'auteur joue sur nos peurs, et sur l'incontrôlable pour offrir à ses héros l'occasion de briller. 

Un thriller efficace et moderne que je vous conseille de découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L'Avis d'Evalya:





Un grand merci aux éditions Belfond noir pour ce service presse.

Il y avait longtemps que je n'avais pas lu un Linwood Barclay, et franchement j'ai été ravie de me replonger dans un de ses romans.

En effet le résumé par lui même est déjà alléchant, la plume est fluide et très addictive avec des rebondissements à foison auxquels je ne

pensais tout de même pas, car je me demandais plutôt où allait nous mener cette histoire d'ascenseur... Un huit clos ou pas ?

Les chapitres sont déclinés entre différents personnages, avec certains d'entre eux qui vraiment nous intrigue, vous verrez...

A la lecture, je ne m'y suis pas perdue , effectivement parfois je suis obligée de noter tous les protagonistes pour m'y retrouver,

cela n'a pas été le cas ici.

Lundi, 8 heures. Plusieurs employés de Cromwell Entertainment empruntent un ascenseur pour rejoindre leurs bureaux situés aux 33e et 37e

étages d'un gratte-ciel new-yorkais. Curieusement, la cabine ne s'arrête pas et poursuit sa montée. Avant de lâcher. Un accident mécanique,

tragique et banal. Mais le lendemain, un drame similaire se produit dans un autre building du quartier. Puis un autre le mercredi. La panique

s'installe dans Big Apple. Qui peut bien menacer la ville la plus verticale du monde ? Alors que la population n'ose plus sortir de chez elle, que

les services de maintenance sont saturés, que la Bourse dégringole, deux flics désabusés et une journaliste tenace vont s'engager dans une

course contre la montre pour résoudre ces affaires avant l'inauguration de la plus grande tour résidentielle de Manhattan, prévue pour la fin de

la semaine...

Parviendront ils à éviter une catastrophe avant le temps imparti ? Qui se cache derrière tout ça ?

Venez le découvrir, vous ne serez pas déçus, Linwood Barclay à bien su tirer les ficelles afin de nous perdre en route, de nous faire douter et

pourtant nous embarquer au coeur d'un dénouement épatant....

Alors, n'hésitez plus, foncez à New York pour résoudre l'affaire de ces mystérieux ascenseurs fous.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Léger vent de panique sur New-York lorsque des accidents d’ascenseurs se multiplient faisant de nombreuses victimes.

Municipalité, policiers, journalistes... Tout le monde se mobilise pour comprendre ce qu’il se passe et stopper au plus vite cette série de catastrophes.

Pas facile de faire sans ascenseur dans une ville aussi verticale que New-York !!!

Si comme moi, vous êtes plutôt escaliers qu’ascenseurs, ce livre ne vous aidera pas à changer d’avis !

Me voilà maintenant une habituée des livres de Linwood Barclay. Comme mes précédentes lectures, j’ai beaucoup apprécié ce titre. Le suspense est présent et je me suis laissée surprendre par le dénouement. En plus de cette intrigue, on prend plaisir à suivre une histoire familiale en arrière-plan.

Je dirai que Linwood Barclay est une valeur sûre si vous aimez les thrillers.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En plein coeur de New York, la cabine d'un ascenseur ne s'arrête pas et poursuit sa montée, avant de lâcher. Un accident mécanique et tragique. Le lendemain, un drame similaire se produit dans un autre building du quartier. Puis un autre le Mercredi. Que se passe t'il ?
Alors que la population New-Yorkaise utilise quotidiennement les ascenseurs, un duo de flics et un journaliste s'engagent dans une course contre la montre pour résoudre ces affaires avant l'inauguration de la plus grande tour résidentielle de Manhattan.

C'est le premier roman de Linwood Barclay et je remercie Netgalley et les éditions Belfond.

Une histoire intéressante, qui se passe dans la ville verticale ou l'utilisation des ascenseurs est quotidienne.

J'ai beaucoup aimé suivre ce duo d'enquêteurs ainsi que la journaliste. Les personnages sont attachants et on a plaisir à les suivre.

L'intrigue est bien menée et l'histoire est originale.
Le suspence est bien tenu, et la révélation tient bien la route .

J'ai beaucoup aimé découvrir le style de l'auteur, une lecture agréable mais si vous êtes claustrophobe ou que vous avez la phobie des ascenseurs ce roman ne sera pas pour vous !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dès les premières pages, mon petit coeur s'est emballé... Le vertige de la peur porte bien son nom... A New-York où les buildings sont de plus en plus hauts, l'ascenseur est le moyen de transport incontournable. Lundi matin, 8 heures, les employés de Cromwell Entertainment empruntent un ascenseur pour rejoindre leurs bureaux situés aux 33e et 37e étages d’un gratte-ciel new-yorkais. Curieusement, la cabine ne s’arrête pas et poursuit sa montée. Avant de lâcher... Quelle angoisse ! Le lendemain, un accident similaire se produit avec cette fois, une scientifique russe a la tête tranchée par la cabine... Beurk ! Accident ? Attentat ? A travers l'enquête de Barbara Matheson, journaliste, qui connaissait une des victimes et celle du policier Jerry Bourque en équipe avec Lois Delgado, le lecteur est entrainé sur des fausses pistes. Est-ce une organisation terroriste nationaliste américaine ? Les russes ? Un complot politique contre le maire de New-York, un sacré requin prêt à s'assoir sur certaines règles pour s'enrichir ? Le roman se déroule sur cinq jours sur un rythme effréné. Les intrigues et les révélations sur les différents personnages sont nombreuses et j'ai parfois trouvé que c'était superflu. Le dénouement est aussi haletant que le reste. Un roman qui m'a fait penser aux films catastrophes américains et qu'on ne lâche pas !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un Linwood Barclay, c’est la certitude d’entamer un page-turner terrifiant. C’est encore plus vrai ici, si vous détestez les ascenseurs. Tout se déroule à New York, « la ville la plus verticale au monde ». Où trois chutes libres de ces appareils incontournables (sauf si vous rêvez de grimper 30 étages à pied) se succèdent. On n’a pas lâché ce suspens tant l’écrivain connaît l’art de changer notre vision sur certains, d’accumuler les rebondissements… et nous faire préférer les escaliers aux lifts. Notre cœur lui dit (presque) merci!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :