Katsuro le titan

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 16 mars 2022 | Archivage Aucune
Didier Jeunesse, Mon Marque-Page +

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Katsuroletitan #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Miki est un peu inquiète pour son grand-père Katsuro. Dans sa maison de retraite high-tech, le vieil homme terrorise le personnel. Il affirme avoir été le célèbre Godzilla dans sa jeunesse et il continue de se comporter comme le monstre. Surtout lorsqu’il croise un autre pensionnaire aussi fou que lui, Ryo, qui prétend de son côté avoir incarné le super héros Ultraman. Pour calmer le jeu des deux grincheux qui passent pour des mythomanes, Miki propose à Eiji, le petit-fils de Ryo, de partir enquêter sur leurs soi-disant exploits cinématographiques.

Que va finalement révéler leur expédition sur le drôle de passé des deux grands-pères ?

Miki est un peu inquiète pour son grand-père Katsuro. Dans sa maison de retraite high-tech, le vieil homme terrorise le personnel. Il affirme avoir été le célèbre Godzilla dans sa jeunesse et il...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782278120765
PRIX 12,90 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Miki et Eiji sont amis, mais ils ont un autre point commun : leurs grand-pères sont résidents de la même maison de retraite, et affirment tous les deux avoir été des personnages très connus de la culture japonaise : Godzilla et Ultraman. A tel point que l'un et l'autre passent leur temps à se chamailler au grand dam du personnel. Seul moyen pour Miki et Eiji de les mettre d'accord, prouver ce qu'ils affirment (ou le contraire). Les voilà embarqués dans un road-trip nocturne, accompagnés par un drôle de robot.
Eric Senabre sait toujours aussi bien mettre en scène la culture japonaise, il éveille notre curiosité. On suit volontiers les tribulations de ce quintet (parce que oui, le robot tient bien sa place !). Il va rapidement trouver sa place sur les rayonnages du CDI et ravira les adeptes du Japon.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si vous cherchez une histoire décalée mêlant aventure et humour, avec le Japon pour trame de fond, alors préparez vous à la sortie de ce roman d'Eric Senabre, illustré par Laure Ngo, chez @didierjeunesse en Mars 2022 !

L'avis d'un enfant de 10 ans : J'ai beaucoup aimé cette histoire que j'ai trouvée drôle et pleine de surprises ! J'ai découvert l'univers japonais high tech en suivant les 4 personnages et Tonto le robot dans les rues de Tokyo toujours propres.. J'ai beaucoup aimé Katsuro, le grand-père de Miki, parce qu'il fait des bêtises, comme mettre le bazar dans la maison de retraite. La fin était vraiment très drôle et m'a beaucoup plu. J'espérais que ça finisse comme ça. Je me demande quand même si la rue Ultraman existe vraiment..?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Didier Jeunesse et à Netgalley pour ce partenariat.
J’aime beaucoup les romans d’Eric Senabre, j’en ai lu plusieurs, et l’une des qualités que j’apprécie le plus dans ses récits, c’est sa tendresse envers ses personnages. Katsuro et Ryo sont deux pensionnaires d’une maison de retraite. Ce pourrait être le début d’une intrigue … reposante. Non. Ces deux grincheux passent en effet leur temps à se disputer. Et pourquoi ? C’est très simple. Katsuro prétend avoir incarné, dans un des nombreux film le mettant en scène, Godzilla. Oui, LE Godzilla, que vous connaissez certainement puisqu’il est toujours mis en scène dans des films assez récents. Passons. Ou presque : ce n’est pas une lubie de personne âgée, non, mais cela est suffisant pour que Ryo, le second pensionnaire donc, le traite de menteur, et affirme à son tour avoir été un personnage célèbre, un héros : Ultraman. Là, je l’admets, je ne sais pas du tout qui était ce personnage, cela fait très longtemps que j’ai décroché en matière de culture populaire nippone. Pour tenter de calmer son grand-père, Miki, la petite-fille de Katsuro, va l’aider à mener l’enquête pour prouver (ou pas) ce qu’il dit, accompagné par Eiji, le petit-fils de Ryo.
C’est le début d’une folle Odyssée nocturne qui mènera les cinq personnages à travers des lieux pas toujours très ordinaires, entre un restaurant, un studio de cinéma, et une exposition. Le Japon ne dort pas ! Le cinquième personnage, le robot « kidnappé » pour cette occasion, est sans doute mon préféré, apportant une touche de fantaisie poétique dans un univers déjà bien déjanté. Il suffit simplement de les suivre, de se laisser porter à travers leur pérégrination nocturne. Cette odyssée nous sera contée à travers les mails de Miki, narratrice toujours précise, ne reculant pas devant les obstacles de ce parcours mouvementé – pour le bonheur et l’émotion de son grand-père. Parce que c’est cela aussi, Katsuro le titan, montrer le lien entre deux grands-pères, même ronchons, même grincheux, et leurs petits-enfants.
A lire et à partager.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le grand-père de Miki, Katsuro, n’arrête pas de faire des siennes dans sa maison de retraite avec son meilleur ennemi Ryo. Le sujet de leur discorde est que Katsuro ne croit pas que Ryo ait incarné le super héros Ultraman et Ryo ne croit pas que Katsuro ait incarné Godzilla dans sa jeunesse.

Pour tirer tout ça au clair, Miki et Eiji, qui est le petit-fils de Ryo, vont faire évader leurs grand-pères pour qu’ils puissent prouver ce qu’ils disent.
Tonto le robot gardera un œil sur eux.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Je ne me suis pas ennuyé en suivant les aventures de Katsuro et de ses accolytes. L’histoire est prenante, intéressante. Les grand-pères et leurs petits-enfants sont attachants.

J’ai aimé comment était construit l’histoire. Elle est composée des mails que Miki envoie à Marcelle, sa correspondante française. En plus de raconter ce qui lui était arrivée, elle explique certains termes qu’elle utilise ainsi que sa culture.

C’est un livre qui m’a passionnée, qui m’a appris pleins de choses, qui m’a donné le sourire.
C’est un livre pour lequel j’ai eu un coup de coeur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie les éditions Didier Jeunesse pour l'envoi, via net galley, du roman jeunesse : Katsuro le titan d'Éric Senabre.
Miki est un peu inquiète pour son grand-père Katsuro. Dans sa maison de retraite high-tech, le vieil homme terrorise le personnel. Il affirme avoir été le célèbre Godzilla dans sa jeunesse et il continue de se comporter comme le monstre.
Surtout lorsqu’il croise un autre pensionnaire aussi fou que lui, Ryo, qui prétend de son côté avoir incarné le super héros Ultraman.
Pour calmer le jeu des deux grincheux qui passent pour des mythomanes, Miki propose à Eiji, le petit-fils de Ryo, de partir enquêter sur leurs soi-disant exploits cinématographiques.
Que va finalement révéler leur expédition sur le drôle de passé des deux grands-pères ?
Katsuro le titan est un roman jeunesse qui m'a permis de retourner à Tokyo le temps de ma lecture, à défaut d'y retourner en vrai. Comme toujours j'apprécie la plume d'Éric Senabre. On sent qu'il connait son sujet, la culture japonaise, et c'est toujours un plaisir de le lire.
Nous avons ici un roman épistolaire. Nous lisons les courriers électroniques de Miki, une jeune japonaise. Elle les envoie à Marcelle, sa correspondante française. Cette dernière ne répond pas, on a juste le récit de Miki.
C'est très vivant et j'ai beaucoup aimé le ton employé par la jeune japonaise. Elle est très respectueuse, explique énormément de choses concernant sa culture, sa façon de faire avec les anciens, sa façon de voir les choses.. Pour avoir été au Japon, j'ai retrouvé l'esprit qui y règne.
Au départ c'est un peu triste car nous avons deux vieux monsieur qui se prennent l'un pour un monstre, l'autre pour un super héros ! Ils mettent le foutoir dans la maison de retraite, se bagarrent, parlent mal ! Sont t-ils séniles ? Je vous spoile légèrement : en fait, pas du tout ! Ils ont bien toute leur tête, et ils ont tous les deux une bonne raison de penser cela. Évidemment, je ne vous en dirais pas plus. Il faudra les suivre dans Tokyo pour avoir le fin mot de cette histoire ;)
Miki, Eiji et leurs grands-pères vont vivre des aventures amusantes, surprenantes, que petits et grands vont prendre plaisir à découvrir.
Un robot accompagne tout le petit groupe pendant une partie de leurs aventures et il apporte un vrai plus.
L'adulte que je suis avait deviné certaines petites choses, mais cela ne m'a pas dérangé.
Katsuro le titan est un bon roman jeunesse que je recommande sans aucune hésitation et qui mérite bien cinq étoiles :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mikki a un échange par mail avec une amie française à qui elle explique les aventures de son grand-père Katsuro qui prétend avoir joué le rôle de Godzilla, et d’un autre grand-père, celui d’Eiji, nommé Ryo, qui prétend lui avoir joué le rôle d’Ultraman. Afin d’obtenir la vérité, Mikki imagine un plan.
Ce roman peut être intéressant pour les jeunes qui aiment la culture japonaise, on y trouve de nombreuses références, explications et mots japonais. L’histoire est vraiment simple, et intègre des éléments cinématographiques avec Godzilla et Ultraman. Mais personnellement, je n’ai pas été convaincu par ma lecture : le personnage narrateur en fait trop pour expliquer ce qu’il va se passer, tout le monde est un peu trop serviable … Mais je pense que ce livre peut plaire à des élèves.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Éric Senabre nous propose un voyage dans la culture japonaise et ses célèbres super-héros. Le grand-père de Miki, Katsuro, vit dans une maison de retraite high-tech. Mais le vieil homme affirme avoir été le célèbre Godzilla dans sa jeunesse et terrorise le personnel en reprenant ce rôle. Comble de la malchance, il vit dans la même résidence que Ryo qui prétend de son côté avoir incarné le super héros Ultraman. Leurs deux petits-enfants, Miki et Eiji décident d'emmener leurs grand-pères sur les traces de leur passé. A travers les mails qu'envoie Miki à Marcelle, sa correspondante française, le lecteur suit leur parcours un peu fou dans Tokyo et la culture japonaise. Accompagnés d'un robot high tech attachant, les personnages vivent des aventures rocambolesques au sein du monde cinématographique. Cet échange épistolaire à sens unique permet à Miki de raconter sa vie quotidienne et sa culture. C'est intéressant mais je n'ai pas été pleinement convaincue par cette "ficelle". Cependant, Katsuro le titan aborde des thématiques intéressantes comme le vieillissement et la prise en charge des personnes âgées à hauteur d'enfants. Même si ces super-héros sont un peu "datés", les adolescents découvriront un pays et une culture différente avec une bonne dose d'humour. un roman original à découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La couverture de ce roman m’a attiré dès le début. Elle promettait de belles aventures.

Et ce fût le cas. Dans une sorte de quête nous partons à la recherche du passé de ces deux grands-pères fantasques. C’est aussi une occasion de resserrer les liens avec leurs petits enfants.

J’ai aimé que l’histoire soit racontée sous forme d’email. De plus les références à la culture geek des années 60 sont supers. Elles donnent corps à cette petite aventure.

Ça montre aussi que même si la vieillesse nous prend des choses, ce dont on se rappelle à des bases réelles. Et aussi que les liens entre grands-parents et petits enfants sont très forts.

C’est franchement une très belle découverte. J’ai passé un excellent moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Insupportables ! Les grands-pères de Miki et de son ami Eiji se retrouvent dans la même maison de retraite et passent leur temps à se chicaner. L’un soutient qu’il a joué Godzilla dans un film, l’autre qu’il a incarné Ultraman. Certes, ils perdent un peu la tête et la seule solution pour connaitre le fin mot de l’histoire, c’est d’aller à la rencontre de leur passé.
Au fil des pages, cette fine équipe accompagnée d’un robot (eh oui ! Nous sommes à Tokyo !) remonte le temps…

C’est toujours un plaisir de retrouver la plume d’Eric Senabre. Il nous offre ici une aventure tonique et assez drôle made in Japon. Racontée par Miki à travers des mails à sa correspondante française, ce roman est l’occasion de découvrir la culture japonaise. Forcément, les jeunes lecteurs vont adhérer à cette histoire.
Les personnages sont sympathiques et attachants, y compris nos deux papys grognons. Personnellement, j’ai adoré le robot, il est craquant et apporte une touche fantaisiste et poétique.
L’auteur aborde des thèmes importants comme la fin de vie et les relations avec les personnes âgées de façon simple et ludique. Une vraie réussite.
Merci à NetGalley et aux éditions Didier pour ce roman qui met de bonne humeur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :